(navigation image)
Home American Libraries | Canadian Libraries | Universal Library | Community Texts | Project Gutenberg | Biodiversity Heritage Library | Children's Library | Additional Collections
Search: Advanced Search
Anonymous User (login or join us)
Upload
See other formats

Full text of "Le quincaillier (Janvier-Mars 1914)"

H F. I 
Imp.-Relieur 



MONTREAL. 









Library 

of the 

University of Toronto 






Fonde en 1887. 



MONTREAL, VENDREDI, LE 2 JANVIER 1914 



Vol. XL VI I— No 1 




DEWARS 

SCOTCH 

WHISKY/ 



L'article qui procu- 
re les plus fortes 
iventes. 



0*0 



En vente partout 



J. M. DOUGLAS & CO., MONTREAL. 



Agents Canadians. 

MA1SON FONDEE EN 1857. 






(INDEX DES ANNONCEURS, PAGE 31) 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 2 Janvier 1914. Vol. XLVII — No 1 



I 



1 

Si 



I 



m 



W 



A NOS CLI ENTS 



En jetant un regard sur le chif f re de nos affaires en 1913, 
et en en constatant l'augmentation extraordinaire, nous 
eprouvons le desir de vous remercier de tout coeur 
pour la cooperation ef ficace de chacun de vous. 

D'autre part, I'accroissement de nos ventes n'a pas 
w manque de beneficier au commerce de detail, nous en 

3J sommes convaincus. Aussi, souhaitons-nous que vous 

ir 

►^ continuiez a tenir et a f avoriser nos produits af in d'en tirer 

tous les avantages qu'ils vous of frent. 

C'est la le meilleur voeu que nous puissions vous of frir 
a laube de 



90 4 



HENRI JONAS & CIE. 

FABRIC ANTS. Maison Fondle en 1870. 

389 et 391 rue St-Paul, - MONTREAL. 



^^Ji«=^r«y^i&»^i5^^ 



M 



Vol. XL VII — No i 



LE PRIX COURANT, Yendredi, 2 Janvier 1914. 



D'un 
cote 



du temps qui fuit si rapi- 
dement nous avons le passe 
—l annee qui vient de se 
terminer. Pour plusieurs elle 
a ete un succes, pour d'au- 
tres elle a ete tout le con- 
traire. A plusieurs mar- 
chands epiciers, le succes a 
ete le resultat direct de tenir 
des articles de la plus haute 
qualite qui leur a donne une 
bonne marge de profit tout 
en vendant a des prix rai- 
sonnables. Dans les "Feves 
cuites" la marque "Simcoe" 
a prouve sa superiorite 
comme qualite,quantite, pro. 
fits et chif fres de ventes. 
Maintenant passons 




1" 

De 

l'autre cote 

La nouveile annee arrive 
claire et superbe avec ses 
promesses de prosperite et 
de succes dont tout mar- 
chand a l'occasion d'avoir 
sa part. Cela veut dire de 
jeter un simple coup d'oeil 
sur le passe pour voir 
quelles lignes ont prouve 
leur valeur. 

Les Feves Cuites marque 
"Simcoe" ont prouve leur 
qualite, leurs delices et leur 
a vantage. Elles sont un 
succes et amement le suc- 
ces. Les bons marchands 
le savent. Mettez-les en 
en avant pour la nouveile 
annee. 



Dominion Canners Limited 

Hamilton, Canada. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT" 



LE PRIX COURANT. Vendredi, 2 Janvier 1914. 



Vol. XL VI I — No 1 



>J 



1 LJ 



YRUP 



Le Sirop de Ble 
\ d'Inde Marque 

CROWN. 

Voici la saison pour la Maraue 
^CROWN. * 4 

M. l'Epicier— 

Le Sirop de Ble d'Inde Marque 
CROWN favorise la croissance 
des enfants. 

Vendez le Sirop Marque 
CROWN dont on fait des tar- 
tines pour les enfants. 
Vendez-le pour qu'on I'emploie 
en poudings, pates et autres 
mets delicats. 

On peut faire de delicieuses 
sucreries avec le Sirop Maraue 
CROWN. 4 



I II y a plus de 50 annees de repu- 

1 tation derriere la Marque CROWN 

I 

I En avez-vous assez sur vos 

I rayons. 

i 
THE CANADA STARCH CO., 



LIMITED. 



Manulacturiers des 

MARQUES EDWARDSBURG. 



IVontreal, 

Toronto, 

Cardinal, 

Brantford, 

Calgary, 

Vancouver 



■&>; 



^W* 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT*. 



Vol. XLVII — No i 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 2 Janvier 1914. 



PRIX (OIRIMS 

Dans la liste qui suit, sont comprises uniquement les marques sp^ciales de marchandises dont les maisons, indiqu£es en caractere 
poirs, ont l'agence ou la representation directe au Canada, ou que ces maisons manufacturent elles-memes. Les prix indiques le sont 
n'apr£s lesderniers renseignements fournis par les agents, representants ou manufacturiers eux-memes. 



WALTER BAKER & CO., LTD. 

La lb. 

Chocolat, Prime No 
I, bte 12 lbs., pains 
de i lb. et I lb. 0.34 

Chocolat a la Vanille, 
bte de 6 lbs. 0.44 

German's Sweet, J 
s. et i bte de 6 lbs. o 
Breakfast Cocoa, bte 
de i/S, i, i, 1 s., 12 
lbs. to box et 5 lbs. 
tins. 

Chocolat sucre, 
quieme bte 6 
pains de 1/5 lb. 
Chocolat sucre, 
racas, bte de 6 lbs. 0.32 
Falcon Cocoa (Soda 
chaud ou froid), btes 
de 12 lbs., 1 lb. tins. 0.34 
Caracas Tablets, cartons de 5c, 

40 cartons par boite 1.25 

Chocolat sucre, Auto, bte de 6 lbs. 0.32 

Ces prix sont F.O.B. Montreal. 

BRODIE & HARVIE, LIMITED. 

Farines preparees de Brodie La doz. 

Red XXX pqts de 6 lbs. 3.10 

Red XXX pqts de 3 lbs. 1.60 

Crescent pqts de 6 lbs. 2.90 

Crescent pqts de 3 lbs. 1.50 

Superb pqts de 6 lbs. 2.70 

Superb pqts de 3 lbs. 1.40 




26 



o.39 
cin- 
lbs. 

0.21 
Ca- 



Registered 1 
Trade-Mark 



Buckwheat 
Buckwheat 
Griddle-Cake 
Griddle-Cake 



pqts de 3 lbs. 1 .60 

pqts de 6 lbs. 3.10 

pqts de 6 lbs. 3.10 

pqts de 3 lbs. 1 60 



Cartons contenant I doz. paquets de 6 
lbs. ou 1 doz. paquets 3 lbs., sans charge 
extra. 

L. CHAPUT, FILS & CIE, 
Montreal. 

The Noir Ceylan "Owl" La lb. 

No 5, 1 lb. 30 lbs. par cse 20c 

No 5, I lb. 30 lbs. par cse 21c 

No 10, 1 lb. 30 lbs. par cse 26c 

No 10, i lb. 30 lbs. par cse 27c 

No 15, 1 lb. 30 lbs. par cse 32c 

No 15, i lb. 30 lbs. par cse 33c 

No 30, 1 lb. 30 lbs. par cse 40c 

No 30, I lb. 30 lbs. par cse 41c 

The Vert Ceylan "Owl" La lb. 

No 5, 1 lb. 30 lbs. par cse 20c 

No 5, i lb. 30 lbs. par cse 21c 

No 10, 1 s. 30 lbs. par cse 26c 

No 10, i s. 30 lbs. par cse 27c 

CHURCH & DWIGHT 
Soda Cow Brand 

Caisse, 60 paquets de 
1 lb., $3.00. 

Caisse, 120 paquets de 
i lb., $3.00. 

Caisse, 30 pqts 1 lb. et 
60 pqts i lb., $3.00. 



J>WIGHT'S> 



B a'kTn o°s od A^ 



Caisse de paquets de 5c, contenant q6 
paquets, $3.00. 

WILLIAM CLARK 



Montreal 








Conserves 






La doz. 


Viandes assorties 






IS 


2.40 


Compressed Corned 


Beef 




IS 


2.40 


Compressed Corned 


Beef 




2S 


430 


Lunch Ham 






IS 


2.40 


Lunch Ham 






2S 


3-50 


Ready Lunch Beef 


IS $2 


40 


2S 


4-30 


Geneva Sausage 


IS 2 


SO 


2S 


4-25 


English Brown 


IS 2 


.10 


2S 


3-75 


Boneless Pigs Feet 


IS 2 


10 


2S 


3-75 


Sliced Smoked Beef 


is I 


50 


IS 


2.50 


Roast Beef 


IS 2 


40 


2S 


4-30 


Ready Lunch Loaves, Veau 






Jambon, Boeuf, assortis 




is 


1.60 


Ditto 






IS 


2.75 


Boeuf Bouilli 






IS 


2.40 


Boeuf Bouilli 






2S 


4.30 


Boeuf Bouilli 






6s 


15.00 





SHORTENING 
EXCELS 



CHEZ TODS LES EPICIEES. 

GUNN. LANGL01S & CIE, Limitee 

Agents pour Montreal et la province de Quebec. 



LA 

Banque d'Epargne de la Cite et 
du District de Montreal 

Constitute en vertu dune charte differente de celles 
de toutes les banques et qui donne toute la 
protection possible a ses deposants. 

Toutes les epargnes y sont recues quelques 
petites qu'elles soient ; elle est la banque de 
tous les gens economes et prevoyants: Enfants, 
Commis, Apprentis, Ouvriers, Veuves, Or- 
phelins, Ecoliers. 



DIRECTEURS : Hon. J. Aid. Onimet, Pr£s ; Hon. Ro- 
bert MacKay, Vice-Pres , R. Bolton, Robert Archer, Hon. 
R. Dandurand, G. N. Monod, Hon. Chas. J. Doherty, Hon. 
Sir Lomer Gouin, Donald A. Hingston, M.D., F. W. Molson. 



DEnXNDEZ une de nos petites banques a domicile, ceci 
vous facilitera l'Epargn^ . Int6ret alloue' sur tous les 
depots au plus haut taux courant. 

Nous vous r^servons toujours l'accueil le plus courtois ; que 
votre compte soit gros ou petit. 

A. P. LESPERANCE, Gerant. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT' 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 2 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 1 



Pork and Beans, sauce tomates 2s 0.95 
Pork and Beans, sauce tomates 

boites plates 3s 1.15 

Pork and Beans, boites hautes 

sauce tomates 3s 1.35 






WlbNGUE- 





is 



Pork and Beans, Plain 
Pork and Beans, Plain 
Pork and Beans, Plain, boites 

plates 
Pork and Beans, boites hautes 

Plain 
Pork and Beans, sauce Chili 
Pork and Beans, sauce Chili 
Pork and Beans, sauce Chili 
Ox tongue 
Ox tongue 
Ox tongue 
Jellied Veal 
Jellied Veal 
Jellied Veal 
Gelees de Bouillon 
Gelees de Bouillon * 

Potted Meats. 
Ham, Tongue, Beef and Veal, 

i 0.50 

Tongue, Ham and Veal, pate 
Pates de Foie 
Pates de Foie 

Soupes La doz. 

Chicken pqts I.io 

Mulligataknay, Oxtail, Kidney To- 
mato, Vegetable, Mock Turtle, 
Consomme, Pois PQts i.oo 



IS 


0.60 


2S 


0.95 


3s 


LIS 


3s 


1-35 


is 


0.60 


2S 


0.95 


3S 


LIS 


lis 


9.00 


2S 


10.00 


2is 


II .00 


is 


1.50 


IS 


3 00 


2S 


3-75 


2S 


3-50 


6s 


11.00 


is 


1.00 


is 


1.20 


is 


0.90 


is 


L35 



i-so 
2.10 
3-35 



Mince Meat La doz. 

(Tins fermees hermetiquement.) 
is $1.25, 2-s I.9S. 3s 300, 4s 4.00, 5s 5. 00 

Plum-Pudding 

Anglais is 1.90 
Plum-Pudding 

Anglais 2s 2.40 

Boeuf fume en tran 
ches "Inglass" 

Boeuf fume en tranches "In- 
glass" Js 

Boeuf fume en tranches "In- 

J. M. DOUGLAS & Co., 
Montreal. 

Bleus a laver 
La lb. 
) "Bleuol", boites 
10 lbs., 50 pqts 
de 4 carres, 15c 
"Sapphire" 

btes de 14 lbs. 

pqts de i lb. 
"Union", boites 
de 14 lbs., pqts 
de J et 1 lb. 10c 

WM. H. DUNN, 
Montreal. 
Edward's Soups 
(Potages Granules, Prepares en Irlande) 

Varietes: Brun — Aux Tomates — 
Blanc. 
Paquets, 5c. Cartons 1 doz. par 

carton 0.45 

Paquets, 5c. Boites 3 doz. chaque 

(assorties), par doz. 0.45 



Canistres, 15c. Boites 3 doz., 

grandeur, 4 oz., par doz. 1.45 

Canistres, 25c. Boites 2 doz., 

deur, 8 oz., par doz. 2.35 

BORDEN MILK CO., LIMITED, 

Montreal. 



Liste de prix pour l'Est, 
iticlus. 

Lait Condense (sucre) 

Marque Reindeer (4 doz. par cse). $6.00 

5-25 
4-75 



Fort William 

Prix au 
Detaillant 







Marque Mayflower (4 doz. par cse) 
Marque Clover (4 doz. par cse) . . 

Lait evapore (non sucre) 
Marque Reindeer Jersey, Boite de 

Famille (4 doz. par caisse) 39o 

Marque Reindeer Jersey, Boite 

moyenne (4 doz. par caisse) 4. So 

Marque Reindeer Jersey, Boite 

d'hotel (2 doz. par caisse) 4.25 

Carque Reindeer Jersey, Gallon 

(yi douzaine par caisse) 4.75 

Cafe (avec Lait et Sucre) 
Marque Reindeer (2 doz. par cse 

large) 5.00 

Marque Reindeer (4 doz. par cse 

petite) 6.00 

Cacao (avec Lait et Sucre) 
Marque Reindeer (2 doz. par cse) 4.60 

Limite de fret: 50c par cwt. 
Conditions: Net 30 jours, sans escompte. 

Lait et Cremes Condenses. 

St. Charles "Family" 300 

St. Charles "Hotel" 4.25 

Lait "Silver Cow" 5.40 

"Purity" 5-25 





Ayez-yous assez d'huile 
en mains 





L' Spicier qui possede un Reservoir a Mesure Automatique Bowser, pour l'huile, pent, a 20 pieds de distance, en jetant 
un coup d'ceil sur l'indicateur flottant, se rendre compte de la quantity d'huile qu'il a en mains Lorsque le reservoir est rempli, 
l'indicateur lui montre combien il a recu d'huile, de sorte qu'on ne peut pas surcharger Au fur et a. m -sure qu'il vend de l'huile a 
ses clients, le calculateur fait la note tout comme le font les balances calculatriccs, et la soupape automatique arrete l'<5coulement de 
l'huile du moment qu'il cesse de potnper ; de sorte qu'il n'y a pas d'£panchement d'huile entrainant la perte ou des dommages aux 
autres articles. Procurez-vous un Appareil Bowser, faites cesser l'incertitude, et Faites un Profit sur chaque vente d'Huile. 

Adressez-nous une carte postale demandant notre Brochure Cratuite contenant tous les details. Nous rdpondrons a toutes 
vos questions sur la manieie de tenir l'huile. 

S. F. BOWSER & COMPANY. INC.. 



TORONTO, Ontario. 



66-68 AVENUE FRAZER, 

ETABLIE EN 1885 

Fabrique" par des Ouvriers Canadiens et vendu par des Vendeurs Canadiens. 

Bureaux en toutes villes et representants partout. 

Concessionnaires du brevet et fabricants des pompes a main ou a force motrice artificielle enregistrant d'elles-memes leur 
ddbit des reservoirs de toutes dimensions, des systemes d'emmagasiner le pdtrole et l'huile, des conduits a enr^gtstrer la consom- 
mation, des syst£mes pour la filtration et circulation du pdtrole, des systemes de nettoyage a sec, etc. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT". 



Vol. XLVII — No i 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 2 Janvier. 1914. 



I 



TOUT EN FRANCAIS 

^international Stock Food Co., permet 

au marchandfrancais de rea- 

liser de bons profits. 

Tout niarchand de la Province de Quebec qui fait des 
affaire avec les Fermiers et les Eleveurs de Bttail peut reali- 
ser un joli benefice en tenant la 

Nourriture "International" pour le Betail 
et les Specialties "International". 



L1STE DES SPECIALITES 



Nourriture "Internatio- 
nal" pour le Betail 

Nourriture pour la Volaille 

Destructeur de Poux. 

Cuerison des maladies 
des jeunes animaux. 

Pourdres Vermifuges. 

Compose absorbant. 

Liniment blanc Dan Patch 

Remedecontre le Souffle. 

Huile curative de Pin Ar 
gente. 



Voyez, la literature de pu- 
blicity, jusqu'au j;ros livre 
de 3,oco sur le Betail, est 
redig6 en franjais ainsi 
qu'en anglais. A toutes les 
lettres en franfais recues de 
nos clients, nous repondons 
en nous servant de la menie 
langue. Toutes leu marchan- 
dises"International'sont ven- 
dues avec garantie imme- 
diate aucomptant, de satis- 
faction ou de remboursement 
de l'argent d£pens£. 

Ecrivez-nous pour avoir des 
renseignements complets en 
ce qui concerne nos pi ix pour 
les cotnmercants. 



LIMITED 



TORONTO, 



Ont- 



LA presse du commerce de Noel a desassorti un 
bon nombre de nos lignes — a votre prochaine 
commande, assurez vous d'avoir les produits 
de la plus haute QUALITE. Vous aurez une 
double garantie de quality si vous insistez pour 
avoir les produits annonc^s dans cette page. 
L'int^grite" du manufacturier et notre garantie 
personnelle recommandent ces lignes. Elles vous 
assureront le succes durant l'ann^e 1914. 

Fruits seches de Griffin & Skelly. 
Pelwres de Taylor (confites on evaporees). 
Gelatine de Cox. 

Cordial an jus de limon de Stower. 
Macaroni, vermicelle, etc., de Codou. 
Cocoa Fruitine, nn beurre vegetal. 
Haddies et Harengs marque Thistle. 
Savon de Castille "le Calice." 
Etc , Etc., Etc. 

ARTHUR P. TIPPET & CO. 

MONTREAL, Agents QUEBEC. 



WINDSOR 
TABLE SALT 



Ce n'est que du sel 
propre, pur, raf fine 
au supreme degre 

de purete, dans les , - 

manufactures de sel 4T 

les plus modernes 

du continent. 



CANADIAN SALT 

Company Limited 
WINDSOR, Ont. 



V^'"""(""'^ 



WINDSOR 

SALT 



IT 



i-'njta 



Saindoux Compose 



T A1MC 



Reconnu comme le meilleur 
sur le marche. 

II n'en existe pas qui ait un 
gout plus fin. 

Son Prix est raisonnable. 

MATTHEWSLAING LIMITED 



Rue Mill. 



MONTREAL. 



* I 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "T.E PRIX COURANT". 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 2 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 1 




Lait condense. 

La cse 
Marque Eagle, 4 

doz., chaque 6.00 

Marque Gold Seal, 

doz., chaque 5.25 

Marque Challenge.4 

doz., chaque 4.75 



Lait evapore. 

Marque Peerless "Hotel". 2 doz., 

chaque 425 

Marque Peerless "Boite Haute", 4 

doz., chaque 4.50 

Marque Peerless "Pour Famille", 4 

doz., chaque 3-90 

Marque Peerless "Petite Boite", 4 

doz.. chaque 2 00 

CANADIAN FAIRBANKS-MORSE 
CO., LIMITED. 

Montreal. 



"Paos" ("Le savon qui 
nettoie".) 

Par douzaine de boi- 
tes 0.80 



Yankee Cleaner. 

Boite de 1 gallon $1 .00 

Boite de i gallon 0.60 

Roite de I pinte 0.32 

Boite de I chopine 0.20 

Dix pour cent d'escompte stir toute 
commande de douze boites assorties. 

THE CANADA STARCH CO., Ltd., 

Manufacturiere de marques Edwards- 




burg. 

Empois de buanderie. 

Canada Laundry Starch (caisse de 

40 lbs.) 
Canada White Gloss (caisse de 40 

lbs.) paquets de 1 11). 
Empois No 1, Blanc ou Bleu (cais- 

ses de 48 lbs.), boites en carton 

de 4 lbs. 
Empois No 1, Blanc ou Bleu (cais- 

ses de 48 lbs.), boites en carton 

de 3 lbs. 
Kegs No 1 d'Emnois Blanc No 1 

(caisse de 100 lbs.) 
Barils No 1 (200 lbs.) 
Edwardsburg Silver Gloss, paquets 

chromo de I lb. (30 lbs.) 
Empois Silver Gloss (48 lbs.) en 

canistres de 6 lbs. 
Empois Silver Gloss en boites a 

coulisse de 6 lbs. 
Kegs Silver Gloss, gros cristaux 

(lOO lb?.) 
Benson's Satin (28 lbs.) boites en 

carton de 1 lb., etiquette chromo 
Benson's Enamel (eau froide) 

(40 lbs.) la caisse 
Benson's Enamel (eau froide) 

la caisse (20 lbs.) 
Casco Potato Elour (20 lbs.) 

Celluloid. 

Boite contenant 45 boites en car- 
ton, par caisse 
Empois de cuisine. 

W. T. Benson & Co.'s Celebrated 
Prepared Corn (40 lbs.) 

Canada Pure Corn Starch 
(40 lbs.) 
(Boite de 20 lbs., ]c en plus.) 



E. W CILLETT COMPANY LIMITED 
Toronto, Ont. 




3 60 

o.07i 
0.06 



AVIS.— 1. Lesprixcote-danscette 
liste sotit pour marchandiscsaux 
points de distribution de grosdans 
Ontario et Quebec, except^ 1* oft 
des lisies spSciales de prix plus 
eleves sont en vig ieur, et its sont 
sujets a varier sans avis. 

Levain en Tablettes 
"Royal." 

Boite 36 paquets a 

5c . . . la boite $1.15 



Lessive en Poudre 
de Cillett. 

La csa 

4 doz. a la caisse $3.50 
3 caisses .... 3.40 

5 caisses ou plus 3 35 
Poudre a Pate "Magic" 

Ne contient pasd'abir.. 
La doz. 



doz 
d-.z 
doz. 
doz. 
doz. 



|AKIN| 



de 

de 4 
de 6 
de 8 
de 12 
doz. de 12 
doz. de 16 
de 16 
de 2'/ : 
de 5 
de 6 
de P2 
de 16 



6 
4 
4 
4 
4 
2 
4 
2 doz. 

1 doz. 
Yz&az. 

2 doz. 
1 doz. 
1 doz. 



lie. 

OZ 

oz. 

oZ. 

oz. 
oz. 
oz. 
oz. 
lbs 
lbs 
oz. 
oz. 
oz. 



50 

75 

00 

30 

n0 

85 

25 

2 30 

5 30 

0.60 

a 

la Cse 

$6.«'0 



Vendue en canistres eulement. 

Remise speciale de 5% aecordee sur les 
commandes de 5 caisses et plus de la 
Poudre a Pate "Magic". 



SALADA 



too 



Fameux comme qualite. 

"SALADA" 

est un the dans toute sa purete native et sa fraicheur du jardin. 

Depuis vingt et un ans sa haute superiority de qualite a ete constamment et invariable- 

ment maintenue. 

Un the qui vous donne du credit. 



a 



SALADA" 



LONDON, ENC. 
41 Eastcheap 



BUFFALO NEW-YORK TORONTO MONTREAL BOSTON CHICACO DETROIT 

1 1 Terrace 1 98 W. Broadway 32 Yonge St. RuaSt-Paul 34-3S S. Market St. 361 N. River St. Shelby Block. 



SALADA 



Vol. XLVII — No i 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 2 Janvier 1914. 



^A^^^^WWW^^^^^^M^M^^^^MVWMM^^^^M) 



Faites vos premieres 
commandes de confi- 
tures pour 1914 dans 
la marque E. D. S. 





Ce sera un bon commencement avec un pro- 
duit de fruits purs et authentiques. Les pures 
confitures et gelees E. D. S. donneront une 
complete satisfaction a vos clients durant toute 
l'annee et feront de la nouvelle annee un 
succes comma profits et ventes. 

Faites seulement par 

E. D. SMITH & SON 

LIMITED 
WINONA, ONTARIO 



AGENTS: 



NEWTON A. HILL, 
W H.DUNN, 
MASON & HICKEY, 
R. B. COLWELL, 
J. GIBBS, 



Toronto. 

Montreal. 

Winnipeg. 

Halifax, N. E. 

Hamilton. 




it/&aAm*A0AAA***AAAAAi*A «««««»»««» »«»«»« ^ l - r < - < - < vvvv ^. > VVV(/v ^^^ 




Dans tout 
menage on a 

besoin de 
ARROWROOT! 



De jour en jour des centaines de gens apprennent 
les propriety alimentaires etonnantes de 1' Ar- 
rowroot St- Vincent. 

A .'Exposition Nationale 
Canadienne, de Toronto, 

Cet aliment populaire est presente aux foules : on 
distribue des brochures explicatives contenant des 
recettes, etc Ne manquez pas demettrecet exhibit 
sur la liste de ceux que vous devez voir. 

ST-VIINCENT 
ARROWROOT 

peut etre employe' de tant de manieres exquises 
qu'on s'explique facilement sa popularity. La 
science medicale comble d'eloges lAi-rowroot 
ST Vincent corame mets pour les enfants et les in- 
valides, car il est tres fortifiant et facilement diger£ 
Vons n'avez qu'a fairs savoir a votre clientele, 
M. l'Epicier, que vous tenez 1' Arrowroot ST-Vin- 
c 'nt et vous pouvez etre sur d'un debit constant. 
II y a aussi beaucoup d'argent a gagner. 

Ecrivez an Secretaiue pour renseignements et echantillons. 

ST. VINCENT ARROWROOT 

Growers and Exporters* 

Association 

KINGSTOWN, - ST. VINCENT, A. A. 

AGENTS : Wallace Anderson, 

49 rue Wellington, Toronie. 
L. H. Millen, Hamilton, Can. 



*5N ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT". 



IO 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 2 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No r 




Soda "Magic" la Cse 

No. 1 caisse bO pqts de 
lib 2.85 



5 caisses. 

No. 5 caisse 



2.75 



100 pqts de 10 oz 2.90 
5 caisses .... 2.80 



Bicarbonate de soude superieur 
de "Cillett" 



Caques de 100 lbs., par caque 
Barils de 400 lbs., par banl . 



$2.75 
7.00 




Creme de Tartre de 
"Gillett" 

La doz. 

; + ' lb. pqts. (4 doz. dans 
la caisse) . . • * l - xu 

}< lb. pqts. (4 tloz. dans 
la caisse) . • • 



4 doz. pqts., H lb. 
2 doz. pqts , % lb. 



I assor- "1 

1 tis. J , 

*• La doz. 

% lb. canistres rondes, avec cou- 
vercles fermant a vis (4 doz. dans 
, • \ 2 . oO 

la caisse ). »•••••* 

lib. canistes rondes, avec couver- 
cles fermant a vis (3 doz. dans la 

caisse .. 

La lb. 

5 Hi. canistres carries {'/i doz. dans 

la caisse. "^ 

10 lb. boites en bois .... "•*> 

25 )b. seaux en bois . . . , U.gi 

100 fb. barils 0.31 

360 1b. barils O.MVz 



N. K. FAIRBANK COMPANY 
LIMITED 

Montreal 

Prix du Saindoux 

Compose, Marque 

BOAR'S HEAD. F. 

O. B. Montreal. 

Tinettes 6o lb. o.ij 
o.iol 
o.ni 
o.iol 
o.nj 
o.ui 
o.ii* 




Tierces 
Seaux en bois, 20 lbs. 
Chaudieres. 20 lbs. 
Caisses, 3 lbs., 20 a la caisse 
Chaudieres, 5 lbs., 12 a la caisse 
Caisses, 10 lbs., 6 a la caisse 



GUNN, LANGLOIS & CIE, Limitee, 
Montreal 

Prix du Saindoux 

Compose, Marque 

EASIFIRST 




Tinettes 


60 lb 


o.ni 


Tierces 




O.II 


)S. 




2.25 
2.15 




lb. 


0.12 




lb. 


O.I2 




lb. 


O.I2 


livre 




0.12} 



Seaux en bois, 20 lbs. 
Chaudieres, 20 lbs. 
Caisses, 3 lbs. 
Caisses, 5 lbs. 
Caisses, 10 lbs. 
Pains moules d'une livre 
IMPERIAL TOBACCO CO. OF CA- 
NADA. LIMITED. 
Cigarettes Le 1,000 

Athlete $ 8.50 

Bouquet, boite 350, par boite $2.08 5.95 
Calabash 11.20 

Columbia "tout tabac" 11.50 

Coronet 2 18.50 



Dardanelles "Turques", bouts unis 
Dardanelles "Turques", bouts liege 

ou argent 
Derby, boite de 6bo, la boite, 

$4.i2j le 1000 
Empire Navy Cut 
Fatima 
Guinea Gold 
Gloria 
Gold Crest 
Hassan "Turques" 
Imperial A A 
Imperial A A 1 
Mecca "Egyptiennes" 
Mogul "Egyptiennes" bouts unis 
M Mogul "Egyptiennes" bouts en 

liege 
Murad "Turques", bouts unis 
New Light "tout tabac" 
Niobe Turques 
Old Chum 
Old Gold 

Pall Mall "Format ordinaire" 
Pall Mall "Format Royal" 
Players Navy Cut 
Richmond Straight Cut 
Sweet Caporal 
Sweet Sixteen 
Sub-Rosa "tout tabac" 

Cigarettes importees 
Capstan "douces et medium" 
Capstan, boites de 10 avec porte- 

cigarettes 
Soussa, importees du Caire, Egyp- 

te, extra fine, No 25 
Extra fine, No 30 
Khedivial 
Three Castles, boites de fer-blanc 

50s et boites de cartons 10s 
Three Castles, boites de fantaisie 

Tabac a cigarettes 
B.C. No 1, 1/13 



12.50 
12.75 

6.85 
8.20 

10.25 
8.20 
5-95 
6.20 
8.50 

27.00 

35-00 
8.50 

12.25 

12.25 

12.25 

8.50 

8.00 

8.20 

6.50 

19.00 

25.00 

8.40 

11.20 

8.50 

5-95 

8.50 

12.50 

12.50 

20.00 
23.00 
30.00 

15.50 

16.00 

La Lb. 

$1.10 



r 



LE SAVON FAIRY 

Etalez le SAVON FAIRY bien en vue, en tous temps, car sa 
publicite intensive et constante relie VOTRE MAGASIN a NOTRE 
PUBLICITE, 

KSi&Le morceau de SAVON FAIRY ovale, flottant, a 5 cents, est 
superieur a tous ceux que vous pouvez vendre a cinq fois ce prix ; 
il plaira davantage a vos clients ; il se vendra plus facilement. 
Les femnies de partout connaissent le savon ; les epiciers de par- 
tout^en connaissent la vente. 

"Avez=vons une petite Fee dans votre demeure ?" 
The N. K. Fairbank Company Limited. 

MONTREAL. 



Vol. XLVII — No i. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 2 Janvier 1914. 



II 



* 



Cirage a Chaussures 



NUGGET 




Peut etre expedie durant 
tout l'hiver. 



The "Nugget" Polish Co., Limited 



9, 11 et 13 Davenport Road. 



Toronto, Ont. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANTV 



12 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 2 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 



Athlete. 1/13 i.oS 

Sweet Caporal, 1/14 I - I 7 

Tabacs coupes La Lb. 

Old Chum. 1/11 $0.00 

Lord Stanley, tins l / 2 et K lb. 1.16 

Meerschaum, 1/11 0.87 

Athlete mix. Tins ^ et K lb. 1.42 

Old Gold, 1/12 1.03 

Seal of North Carolina, 1/12 0.98 

Duke's Mix. "Cut Plug", 1 lb. 0.92 

Old Virginia, pqts l / 2 et I lb. 0.75 

Duke's Mixture "granule" 

1/11 bags, 5 lbs. carton 
Bull Durham 

1/10 bags, 5 lbs. carton, la lb. 

1/16 bags, 5 lbs. carton, la lb. 
Old Virginia, pqts 1/16 
Snap, pqts 1/7 et 1/14 
Calabash Mixture, tins l /i et 1 lb. 
Calabash Mixture, tins K 
Calabash Mixture, tins l A 
Capstan Navy Cut "importe 

Y&, Medium et Fort 
Capstan Mixture, "importe" 

J/6 medium 
Pride of Virginia, "importe' 

1/10 
Old English Curve Cut "importe" 

tins 1/10 lb. 
Tuxedo "importe", tins 1/10 lb. 
Lucky Strike "importe", tins 1/10 
Rose Leaf "importe", a chiquer, 

pqts i oz. 

Tabacs a chiquer "importes" 
Piper Hiedsieck 

Tabacs en poudre 
Copenhagen, en boites 1/12 lb. 
Horseshoe 

Rose No 1 de Landry 
Rose No 1 de Houde 



tins 



tins 



tins 



0.94 

I.25 
1. 25 

0.70 

0.58 

1.20 
1.25 
I .40 

1. SO 

1.50 

1.50 

1-35 
1-37 

1.50 

1.30 
La Lb. 
1.22 
La Lb. 
0.90 
0.90 
0.32 
0.34 



EMPIRE BRANCH 
Tabacs a chiquer 

Club barres, 5 a la barre, 6 more, a 

la lb., boites 5 lbs. 0.42 

Moose, us 2x3 18 lbs. cads, 12 lbs. 

Y 2 cads. 0.40 

Snow Shoe, barres, 6 y 2 more, a 

la lb. 0.45 

Stag, 5 1/3 more, a la lb. y 2 butts 0.39 
Black Watch, 6s . 0.45 

Bobs, 5s et 10s 0.39 

Currency, 10s 0.39 

Pay Roll, yy 2 s 0.59 

Empire Navy Chewing, barres, 14 

oz., boites 7 lbs. 0.53 

Tabacs a fumer en palettes La Lb. 

Rosebud, 3x3, 7s y 2 cads, 8 lbs ; 0.50 

Pedro, barres, 16 oz., 5 more, a la 

lb., boites de 6 lbs. 
Empire, 6s et 12s 
Rosebud, 6s 
Ivy, 7s 
Shamrock, 6s 

Tabacs haches 

Great West, sac, 8s 0.59 

Regal, cube cut, en boites de 9s 0.70 

Taxi, crimp cut, boites 10s 0.78 

HENRI JONAS & CIE, 

Montreal. 

Pates Alimentaires. La lb. 

Macaroni "Bertrand" 0.08 

Vermicelle "Bertrand" 0.08 

Spaghetti "Bertrand" 0.08 

Alphabets "Bertrand" 0.08 

Nouilles "Bertrand" 0.08 

Coquilles "Bertrand" 0.08 

Petites Pates, etc. 0.08 



0.58 
0.44 
0.45 
0.50 
0.45 



Extraits Culinaires. La doz 

1 oz. Plates. Triple concentre 0.84 

2 oz. Plates. Triple concentre 1.57 
2 oz. Carrees. Triple concentre 1.88 

4 oz. Carrees. Triple concentre 3.34 
8 oz. Carrees. Triple concentre 0.25 

16 oz. Carrees. Triple concentre. 12.00 

2 oz. Rondes. Quintessences 1.96 

2i r Rondes. Quintessences 2. 19 

5 oz. Rondes. Quintessences 3.75 
8 oz. Rondes. Quintessences 6.67 
4 oz. Carrees. Quintessences. Bou- 

chons emeri 3-75 

8 oz. Carrees. Quintessences. Bou- 

chons emeri 7.50 

2 oz. Anchor. 1 .oo 

4 oz. Anchor. 1 .75 

8 oz. Anchor. 3.00 

16 oz. Anchor. 6.00 

2 oz. Golden Star "Double Force" 0.75 
4 oz. Golden Star "Double Force" 1.25 
8 oz. Golden Star "Double Force" 2.25 
16 oz. Golden Star "Double Force" 4.25 



2 oz. Plates. Soluble. 

4 oz. Plates. Soluble. 

8 oz. Plates. Soluble. 

16 oz. Plates. Soluble. 

1 o/.. London. 

2 oz. London. 
Extraits a la livre de 
Extraits au gallon de 



$1.00 a 



0.75 
1.25 
2.25 

4-25 
0.50 
0.75 
3-00 



$6.00 a 24.00 



Memes prix pour extraits de tous fruit* 
Moutarde Francaise. La grosse 

Pony Mustard, 2 doz. a la cse 8.40 

Small Mustard, 2 doz. a la cse 7.80 

Medium Mustard, 2 doz. a la cse 10.80 

Large Mustard, 2 doz. a la cse 12.00 

Tumblers Mustard, 2 doz. a la cse 10.80 

Muggs Mustard, 2 doz. a la cse 13.20 

Nugget Tumblers, 2 doz. a la cs 13.20 




"COW BRAND' la marque ton jonrs 
digne de coofiance dans ses resultats. 



Aucun autre soda sur le marchd 
n'est aussi bien connu de la bonne 
m<Enagere que le "Cow Brand." 
II est fameux pour ses absolus 
rdsultats certains, sa force, sa 
purete\ Recommandez-le a toutes. 

Prenez-en en stock, notre mar- 
chand en gros en a. 



CHURCH & DWIGHT 



Manulacturiers 

MONTREAL 



LIMITED 



C'est st l'avantage de toute personne se servant de sacs 
en papier d'etudier avec soin la question de res sacs. En 
faisant une comparaison scrupuleuse des principals carac- 
teVistiques de sacs en papier de diffeVentes fabrications, vous 
vous convaincrez que les 

LES SACS ANTISEPTIQUES 
CONTINENTAL POUR EPICENE 

(avec fonds carr£s renforc^s s'ouvrant automatiquement) 
sont sans £gaux. Envoyez une comtnande d'essai au plus 
proche Agent de vente. 

Satisfaction garantie par les manufacturiers. 

THE CONTINENTAL BAG AND 
PAPER COMPANY, LIMITED. 



OTTAWA 



ONTARIO 



DISTRIBUTEURS : 



ONTARIO— The Continental Bag & Paper Ltd. Ottawa et 
Toronto. Walter Woods & Co., Hamilton. 

MANITOBA, ALBERTA SASKATCHEWAN - Walter 
Woods & Co., Winnipeg. 

NOUVELLE ECOSSE, ILE DU PRINCE EDOUARD, 
ILE DU CAP BRETON— Thomas Flanagan, Upper 
Water St. Halifax. 

NOUVEAU BRUNSWICK— J. Hunter White, Agent, Mar- 
ch^ du Nord, St-Jean. 

COLOMBIE ANCLAISE— Smith, Davidson et WrightLtd. 
Vancouver. 

PROVINCE DE QUEBEC— The Contin. ntal Bag & Paper 
Co , Ltd. 584 rue St- Paul, Montreal. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT* 



Vol. XLVII — No i LE PRIX COURANT, Vendredi, 2 Janvier 1914. 13 




Nous Pouvons 
Tout Fournir 

Depuis une Broquette 
Jusqu'a un 

Outillage Complet de 
Manufacture. 



Si vous avez besoin de quel- 
que chose, ecrivez-nous. 



United Shoe Machinery Company 

of Canada 



Montreal, Que. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT". 



14 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 2 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 1 



Athenian Tumblers, 2 doz. 4 la 
Gold Band Tumblers, 2 d. a la 
No 64 Jars Mustard, 1 doz. a la 
No 65 Jars Mustard, 1 doz. a la 
No 66 Jars Mustard, 1 doz. a !a 
No 67 Jars Mustard, 2 doz. a la 
No 68 Jars Mustard, 1 doz. a la 
No 69 Jars Mustard, 1 doz. a la 
Molasses Jugs Must., 1 d. a la 
Jarres i gal. Mustard, 1 d. a la 
Jarres i gal. Mustard, I d. a la 
Vernis a chaussures. 

1 doz. a la caisse. 
Marques Froment. 0.75 

Marque Jonas. 0.75 

Vernis Militaire a l'epreuve de l'eau. 2.00 

MATTHEWS-LA1NG, LIMITED. 
Montreal, Canada. 



cse 13.20 
cse 13.80 
cse 18.00 
cse 21.00 
cse 24.00 
cse 13.20 
cse 15.00 
cse 24.00 
cse 21.00 
cse 36.00 
cse 54.00 
La doz. 




Lard en Baril Marque "Anchor" 
Lard pesant, Canada Short Cut, 

Mess brl. 35/45 30.00 

Lard pesant, Canada Short Cut, 

Mess y 2 brl. 15.50 

Lard pesant, Canada Short Cut, 

brl. 45/55 29.00 

Lard pesant, Canada Short Cut, 

Yt brl. 15.00 

Lard pesant, Brown Brand, desos- 

se, tout gras, brl. 20/35 28.00 

Lard clair, pesant, brl. 20/35. 



Picked Rolls, brl. 28.50 

Lard a feves, (petits morceaux, 

mais gras), brl. 23.50 

Heavy, clear fat backs, 40/50 27.50 

Heavy, clear fat backs, 60/70 27.00 

Saindoux Compose Raffine, choix. 
Marque "Anchor". 

Tierces, 375 lbs. lb. o.ioi 

Boites 50 lbs. net (doublure par- 

chemin) O.ioS 

finettes, 50 lbs. net (Tinette imi- 

tee) o.iol 

^panx He hois. 20 lbs., ret $2.20 O.II 
Seaux de fer-blanc, 20 lbs. $2.10 0.10J 
Caisses 10 lbs. tins, 60 lbs. en cais- 

ses, bleu o.n£ 

Caisses 5 lbs. tins, 60 lbs. en cais- 
ses, bleu o.ni 
Caisses 3 lbs. tins, 60 lbs., en cais- 
ses o.iij 
Briques de saindoux, 60 lbs, en 
caisse 



Saindoux Marque "Anchor 
Pur). 

Hierces, 75 lbs. 

Boites, 50 lbs., net (doublure par- 
chemin) 

Tinettes, 50 lbs., net (tinette imi- 
tee) 

Seaux de bois, 20 lbs., net (dou- 
blure parchemin) $3.00 

Seaux en fer-blanc, 20 lbs 



0.12^ 

(garanti 



brut 



$2.90 



Caisses, 10 lbs., tins, 60 lbs., en 

caisses rouges 
Caisses, 5 lbs., tins, 60 lbs., en 

caisses rouges 
Caisses, 3 lbs., tins, 60 lbs., en 

caisse 



0.14J 

0.14I 

0.145 

0.15 

0.14 J 

0.15J 

0.15J 

o.i5i 



Saindoux en carre d'une livre, 60 

lbs., en caisse 

Viandes fumees. 
Jambons:- Premiere qualite. 

Extra gros, 28 a 40 lbs. 

Gros, 20 a 28 lbs. 

Moyens, 15 a 19 lbs. 

Petits, 10 a 13 lbs. 
Jambons desosses, roules, gros 

16 a 25 lbs. 
Jambons desosses, roules, petits 

9 a 12 lbs. 
Bacon, Special Rose Brand 
Bacon Anchor Brand, a dejeuner, 

sans os, choisi 
Bacon Brown Brand, a dejeuner, 

marque anglaise, sans os, choisi 
Bacon Windsor, dos pele 
Bacon Windsor, sans os 
Jambons de Laing, choisis, Pique- 

que-Nique", 10 a 14 lbs. 
Petit bacon roule, epice, desosse, 

8 a 12 lbs. 
Bacon choisi, Wiltshire, cote, 50 

lbs. 
Cottage Rolls 

Saucisses fumees. 
Bologna (Bondon de Boeuf) 
Bologna (Enveloppe ciree) 
Brunswick (Beef Middles) 
Frankfurts 
Polish 
Garlic 
Empress (Poulet. jambon et lan- 

Saucisses fraiches. 
Saucisses de pore (tripes de pore) 
Saucisses de pore (tripes de mou- 

ton) 
Petites saucisses de pore (pur 

pore) 



o.isi 



0.16 
0.17 
0.18J 
0.19 

0.19 
0.21 

0.22 

0.19 

0.17 
0.22 
0.24 

0.15 

0.16 

0.20 
0.19 

0.09 

0.08* 

0.08 

o.n 

0.09 

0.09 

0.09* 

0.10 

0.16 



"Qnelest le montant de mon compte, s'il=vous-plait" ? 

Vos meilleurs clients vous poseront souvent cette question — 
vos clients "lentsa payer" ne s'y interessant pas assez. Vous vous 
etes pourvus de quelques choses pour ia commodity de vos clients — 
plus que probable d'un excellent service de telephone. Mais avez- 
vous un systeme qui vous rend facile la tenue des comptes de 
leurs achats — qui fournit un 4tat du compte avec chaque achat — 
qui vous donne*a vous et a vos clients le montant de leurs comptes. 

LE SYSTEME DE COMPTABILITE BARR 

signifie une combinaison de ces choses — signifie que lorsque vous 
^mettez votre coupon d'achat vous avez un etat de compte complet 
a date — votre client a une occasion de se tenir dans la limite de 
credit — votre tenue de livres est finie. 

Construit en style d'un meuble ordinaire, combinant pupitre, 
r^gistre de credit et cabinet a dossier, pour tout nombre de comp- 
tes, ou dans le plus petit style de comptoir pour un plus petit 
commerce a credit, le Systeme de comptabilite Barr realise une 
6conomie de temps, de travail et d' ARGENT — economie d'argent 
parce que vous savez quand limiter le credit de vos clients. 

Ecrif ez aujeurd'hui pour plus de details el la demonstration qui sont a votre disposition. 

BARR REGISTERS LIMITED 

TRENTON, Ont. 

Grande-Bretagne — Bureau-Chef : Dacre House. No 5 rue Arundel, Strand, 
Londres, W. C. — Manufacture : Birmingham. 



AVIS SPECIAL 

I<e Systeme de Comptabilite Barr est une inven- 
tion Canadienne bona fide entierement prot£gte par 
de valides brevets. II n'y a et il n'y a jamais eu de pro- 
cedures lggales de prises contre ces brevets, quoique 
tous les concurrents disent le contraire. Nous faisons 
cette declaration car nous savons que quelques mar* 
chands ont 4te trotnpes et qu'on les a induits a acheter 
d'autres systdmes de comptabilite au moyen de ces 
"on-3it." 

(Signe), 

BARR REGISTER UM1TED. 




EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT". 



Vol. XLVII — No i 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 2 Janvier 1914. 



I/abstention d'emmagasiner une marchandise superieure peut en trainer une perte de clientele pour le marchand 

LES POUDRES NERVINES DE MATHIEU 

sontreconnuespartoutcorame specifique contreles maux de tgte, et recommandees avec assurance par tous les marchands comme 
etant uh remSde efficace. Ne perdez pas votre clientele pour avoir laisse votre stock s'epmser. 




fivousne connaissez pas les Poudres Ner- 
vines de Mathieu essazez-les a nos trais au 
moyen du coupon ci-joint. 

Pour tous les rhumes le Sirop de Goudron 
et d'huile de foie de morue de Mathieu eat 
1 econnu comme un remede sur et efficace. 

CIE J. L. MATHIEU. 

Proprifjtaire. 
Sherbrooke, - • P. Q. 

MM. L. Chaput, Fill & Cie., Limitee. 

Depositaires en Gros Montreal, P.Q. 



Veuillez m'envoyer une boite reguliere 
de Poudre. Nervine* de Mathieu a l'adresse 
suiv«nte : 



(Nom de la maison de commerce). 

Vllle on village 

Province 





Su^ar 

SUR-EXTRA GRANULE 

Le sucre qui est a 1 00% de pure canne. Avez-vous essaye 

d'une piastre ? 



nos sacs 



AUX CUL TIV / ' - 1 I ) 

Nous recevons la creme des ; 
parateurs a main. 



5^5: 



oM^ 




The Geo. E. Tuckett & Son Co., Limited. 

HAMILTON, ONT. 



it© 



290 Ave. Papineau 
MONTREAL . 



CHARBON 

Anthracite et Bitumineux . 

Exp^die" par voie ferret ou voie d'eau a. tous 
endroits de la Province de Quebec. 

GEORGE HALL COAL CO. 

OF CANADA., LIMITD. 
126 HUB ST-PIEEEE, MONTREAL, 



i6 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 2 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 1 



PERFECTION 

* MOONEV BISCUIT X UNDY CO 
STRtTrORD CANADA 



LES 



BISCUITS 



Qui Edifient un Commerce. 

Tout Spicier actif et intelligent de- 

vrait maintenant faire un effort 

special pour pousser la ven- 

te des biscuits 

Soda a la 

Creme Perfection 

de Mooney 

II a une occasion de le faire en cette 
grande saison des receptions et 
des "Thes". II n'y a rien de plus 
agrdable au gout, de plus croustil- 
lant et de plus delectable en fait de 
biscuits. Tous les gourmets le savent 

The Mooney Biscuit 

AND CANDT CO., LIMITED 

Manufactures a 

Montreal, Stratford, Winnipeg, 
Vancouver. 

Succursales a Hamilton, Ottawa, Syd- 
ney, C. B., Halifax, N. E., Fort Will- 
iam, Calgary, Vancouver, C. B., St- 
Jean, T. N. 



La FarinePreparee deBrodie 

Vous Conserve Vos Clients. 

Toujour* digne de confiance, elle est preferee » 
toutei lea autre* ferine* 

UN BON VENDEUR. 

Voyez le coupon des spicier* dans chaque 
carton • 

Brodie & Harvie, Limited. 

14 et 16 Rue Bleury, 
Tel. Main 436. MONTREAL. 



Ne demandez pas plus a votre publi- 
cise qu'elle ne peut vous donner. Son 
action est limitee de meme que son ren- 
dement. 



o.ioj 

O.IO 

o.o81 
0.07 
o 08 



Saucisses Cambridge (paquets de 

i lb. 
Saucisses de fermier 
Chair a saucisses (seaux de 20 

lbs.) 
Boudin blanc 
Boudin noir 

AGENCES 

LAPORTE,- MARTIN, LIMITEE, 

Legumes importes 

"LE SOLEIL" 
Asperges C/S 

Pointes de Tete seul., y 2 flac. 40 s. 22.00 

Pointes de Tete seul., l / 2 kilo, 100s. 27.50 

Pointes de Tete seul., 1 kilo, 50 s. 27.00 

En Branches Geantes, bocal, 16 s. 10.00 

En Branches Geantes, y 2 kilo, loos. 27.00 

En Branches Geantes, 1 kilo, 50 s. 25.00 

En Branches Grosses, y 2 kilo, 100s. 24.50 

En Branches Grosses, 1 kilo, 50s. 23.50 

En Branches Extra, 1 kilo, 50 s. 22.00 

Coupees sur Extra, y 2 kilo, 100 s. 22.00 

Coupees sur Extra, 1 kilo, 50 s. 21.00 

En Branches Fines, y 2 kilo, 100 s. 22.00 

En Branches Fines, 1 kilo, 50 s. 21.00 
Flageolets 

Extra Fins, l / 2 kilo, 40 s. 

Extra Fins, y 2 kilo, 100 s. 

Moyens, y 2 kilo, 100 s. 
Haricots 

Verts Extra Fins, y 2 flac, 40 s. 

Verts Extra Fins, y 2 kilo, 100 s. 

Verts Fins, y 2 kilo, 100 s. 
, Verts Fins, 1 kilo, 50 s. 

Verts Moyens, y 2 kilo, 100 s. 

Verts Coupes, y 2 kilo, 100 s. 
Divers 

Carottes tournees, y 2 kilo, 100 s. 

Carottes tournees, 1 kilo, 50 s. 

Choux de Bruxelles, y 2 kilo, 100 s 

Choux de Bruxelles, 1 kilo, 50 s. 

Cotes de Celeri, y 2 kilo, 100 s. 

Cotes de Celeri, 1 kilo, 50 s. 

Celeri (pieds), y 2 kilo, 100 s. 

Epinards en Puree, y 2 flac, 40 s. 

Epinards en Puree, l / 2 kilo, 100 s. 10.00 

Epinards en Puree, 1 kilo, 50 s. 9.50 

Fonds d'Artichauts, y 2 kilo, 100 s 

Salsifis, y 2 kilo, 100 s. 
Macedoines 

Extra choix, No 1, y 2 flac, 40 s. 

Extra choix, No 1, y 2 kilo, 100 s. 

Extra choix, No 1, 1 kilo, 50 s. 

Sans marque, No 2, y 2 kilo, 100 s. 
Petits Pois 

Sur Extra Fins, y 2 flac, 40 s. 

Sur Extra Fins, y 2 kilo, 100 s. 

Extra Fins, y 2 kilo, 100 s. 

Extra Fins, 1 kilo, 50 s. 

Tres Fins, y 2 kilo, 100 s. 

Fins, y 2 kilo, 100 s. 

Mi-Fins, y 2 kilo, 100 s. 

Moyens, No 1, y 2 kilo, 100 s. 

Moyens, No 2, y 2 kilo, 100 s. 

Moyens, No 3, y 2 kilo, 100 s. 

Petits Pois Frs. Petit 
Fins, y 2 kilo, 100 s. 
Moyens. y 2 kilo, 100 s. 

Soupes 
Cerfeuil. y 2 kilo, 100 s. 
Creme de Celeri, y 2 kilo, 100 s. 
Julienne, y 2 kilo, 100 s. 
Oseille. y 2 kilo. 100 s. 
Printaniere, y 2 kilo, 100 s. 
Tomates Puree, Y> kilo, 100 s. 
Tomates Puree, 1 kilo, 50 s 
Huile d'Olive "Minerva"' 
Caisse 12 bout., litre 8.00 

Caisse 12 bout., qrts. 6.00 

Caisse 24 bout., pts. 6.50 

Caisse 24 bout., y 2 pts. 4.25 

Caisse 2 estagnons, 5 galls. 2.00 

Caisse 6 estagnons, 2 galls. 2.05 

Caisse 10 estagnons, 1 gall. 2.10 

Caisse 20 estagnons, y 2 gall. 2.25 



9-50 
13.50 
11.00 

9.00 

1300 

11.50 

11.00 

7.5o 

7.50 

10.50 

10.00 

9-50 

9.00 

8.00 

7-50 

10.00 

.00 



33 00 
11.50 

8.50 

12.00 

11.50 

9.00 

10.00 
I5-50 
15-00 
14.50 

13.50 
11.50 
11.00 
10.00 

9-50 

9.00 

9.50 
7.00 

9.00 

6.50 

8.00 

900 

8.50 

10.50 

10.00 



IMPORTANT 

Les Epiciers detaillants 

qui desirent plaire a 1 e u r s 
clients devraient etre certains 
de pouvoir leur fournir les v£ri- 

tables 




Baker's 
Cocoa 



and 



Chocolate 



Registered ** avec la marque de com 
Tiftde-Marlc mer ce sur les paquets. 

Ce sont des marcbandises 
de premier ordre, les meilleures 
du monde au point de vue de la 
purete et du gout. 

Manufacture es uniquemeHt par 

WALTER BAKER & CO., 

Limited. 

Montreal, Can. Dorchester, Ma»» 

ETABL1E EN 1780. 



LACAILLE, GENDREAU & GIE 

Successeurs de CHS. LACAILLE & CIH. 

EPICIERS EN OROS 

Importateurs de Melasses, 81- 

rops, Fruits Sees, The, Vins, 

Liqueurs, Sucres, Etc, Etc. 



329 Rue St-Paul et 14 Rue 8t-Dizi 
MONTHEAL 



GHOGOLAT « 



Non Sucre 



% 



ELITE" 



DBS EPICIEBS 
four tons lea 

Besoins de la Cuisine 

Tablettes de % lb. 

Kabrlqni 1 par 

JOHN P. MOTT 4 CO., 

HALIFAX, N. E. 

J. A. TAYLOR, Agen , Montreal 



Speciality de Vins de Messe de Slclle 
et de Tarragone. 



Vol. XLVII — No i 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 2 Janvier 1914. 



17 



QUALITE 

Purete et Bon Gout 

Combines avec un oout rai- 
sonnable sont les points qui 
font des 

Feves au Lard de 
Clark 

1' article que vousvendez le mieux. 
Un choix soigne des feves de la 
p'us haute qualite, les pms pures 
epices et sauces, le plus parfait 
systeme de cuisson, tout cela 
ajoute avec les plus etendues 
raethodes d'annonce, font des 
produits da CLARK un actif de 
valeur pour tout epiciermoderne. 
Chaque bbite est garantie. 

W. CLARK. Limited, 

MONTREAL. 



Le Pret Immobilier, Limitee 

244 Rue Ste-Catherine Est, 
Montreal. 
Phone Bell Est 5779 

BUREAU DE DIRECTION : 
President 1 M. J.-A -E. Gauvin, pharmacien 
ancien echevin ; Vice-President : M. L, -A. l,a 
vallee, maire de Montreal ; Secretaire-Treso 
rier : M. Arthur Gagn6, avocat ; Directeurs : M 
1*. E. Geoff rion, ancien president de la Chambre 
de Commerce du District de Montreal, metnbre 
de la Commission du Havre de Montreal ; M. le 
Dr J.-O Goyetle, ancien maire de Magog ; M. le 
Dr P -P. Renaud, capitaliste ; M. F.-E. Fontaine, 
directeur-gerant de "The Canadian Adver ising 
Limited" ; Ger»nt : M. I..-W. Gauvin, ex-inspec- 
teur et surintendant de la Metropolitan l,ife 
Ins. Co. 

SI VOUS AVEZ BESOIN DE CAPITAL 

pour acheter une propnete ou pour vousbatir 
inscrivez-vous au "Pr*l Immobilier, Limitee," 
qui vous pretera ce capital sans interfit, avec 
grandes facilites de remboursement. 

I*es facilites de remboursement des prftts faits 
a ses membres par le "Pret Immobilier, Limitee" 
sont telles qu'elles represeatent k peu pres 
1Mb teret que Ton aurait a payer sur un emprunt 
ordinaire. 

REPRESENTANTS DEMANDES.-Le "rV«t 
Immobilier. Limitee" n'a pas encore d'agence 
dans tous les Districts et est dispose a entrer en 
pourparlers avec des representants bien quali- 
fies. 

Ecrivez ou telephonez pour avoir la 
brochurette explicative gratuite. 



Caisse 20 estagnons, ji gall. 2.50 

Caisse 48 estagnons 2.60 

Savons de Castille 

Le Soleil 72% d'huile d'Olive. Caisse 

Caisse de 200 moic. de ioj4 oz. 12.00 



Caisse de 100 more, de ioj4 oz. 6.00 

Caisse de 200 more, de 7 oz. 7-75 

Caisse de 200 more, de 3^2 oz. 4.25 

Caisse de 50 more, long de 16 oz. 4.75 
Caisse de 50 more, carre de 16 oz. 4.75 
Caisse de 50 more, carre de 12 oz. 4.00 
Caisse de 12 barres de 3 lbs. 0.09* 

Caisse de 25 barres de 11 lbs. 0.082 

La Lune 65% d'hulie d'Olive Lb. 

Caisse de 50 more, carres de 12 oz. 3.75 
Caisse de 12 barres, 3 lb.s 0.09 

JOHN P. MOTT & CO. 



DIAMOND 
CHOCOLATi: 



Elite, per doz. 0.00 

La lb. 

Prepared Cocoa 8.28 



Breakfast Cocoa 
No 1 Chocolate 

Diamond Chocolate 

Navy Chocolate 

Cocoa Nibbs 

Cocoa Shells 

Confectionery Chocolate 

Plain Chocolate Liquors 

Vanilla Stick 



0.36 
0.30 
0.24 
0.29 

o.3S 
0.05 
0.30 
0.35 
1 .00 



THES DE CEYLAN 
"SALADA" 



Cout. Vend. 
Etiquette Brune, i's et i's. $0.25 $0.30 
Etiquette Verte, i's et i's. 0.27 0.35 
Etiquette Bleue, i's, i's, i's et 

i's. 0.30 0.40 

Etiquette Rouge, i's et i's. 0.36 0.50 
Etiquette Or, au detail 0.44 0.60 

Noir, mele ou vert, de toutes qualites. 

SAVON. 

The GENUINE, empaquete 100 mor- 
ceaux par caisse. 

Bg gggaSBB 





Prix pour Ontario et Quebec: 
Moins de 5 caisses 5.00 

Cinq caisses ou plus 4.95 

SNAP CO., LTD., 



Montreal. 

Snap Hand 

Cleanei 

Cse de 3 do 3.60 

I Cse de 6 doz. 7.20 

30 jours. 

ARTHUR P. TIPPET & CO., Montreal. 

Lime Juice "Stowers" La cse 

Lime Juice Cordial, 2 doz. pts. 4.00 

Lime Juice Cordial, 1 doz. pts. 3.50 

Double Refi, lime juice 3.50 

Lemon syrup 4.00 



RAPPORT DE BREVETS 




Dans l'interet du public amateur d'in- 
ventions nouvelles, nous donnons plus 
bas une liste des brevets canadiens re- 
cemment obtenus par l'entremise de 
MM. Marion & Marion, Solliciteurs de 
Brevets, Montreal, Canada, et Washing- 
ton, E. U. 



Les marchandises 

rapportant des profits sont 
celles qu'on peut livren aux 
femmes, en ayant eon fiance que 
leur emploi s-e traduira par de 
la SATISFACTION pour votre 
cliente. 

Parmi eelles-ci, le savon 
Fels-Naptha est "au premier 
rangr '. II dispense reellement 
de beaucoup de travail, de frais 
considerables et de toute eau 
chaude ou bouillante. 




Tout renseignement a ce sujet sera 
fourni gratis en s'adressant au bureau 
d'affaires plus haut mentionne. 

152,461 — Eugene R. Vadeboncoeur, 
Nicolet, Que. Chargeur de silo. > 

152,530 — Mme Marie Azar, Montreal, 
Que Lotion pour la peau. 

152,535 — Ernest Benn, Jonction McA- 
dam, N. B. Systeme de signal pour 
trains. 

152,537— Samuel C. Bond, Holly Oak, 
E. U. Machine a remplir les moules. 

JJ2538 — Joseph Bonhomme, Nice, 
France Systeme de telegraphie sans fil. 

152,545 — Albert Chenette, St-Ours, 
Que. Presse a foin. 

152,555 Francis Geddes, Dunedin, 

Nouvelle Zelande. Appareil pour diriger 
les vaisseaux a propulseurs. 

152,588 — George Mellis, Londres, 
Angl. Ecrou. 

^2,619 — Gt^. E. Whitehouse, Edim- 
bourg, Ecosse. Mordache pour retenir 
les feuilles volantes de livres de comp- 
tes et clefs. 

152,620 — Mose Wilbuschewitsch, Nis- 
chninovgorod, Russie. Procede pour 
convertir les acides gras, huiles, huiles 
de poissons et cires en corps plus fon- 
dants. 

"Le Guide de l'Inventeur" sera en- 
voye gratis a toute adresse sur deman- 
de. 



JOURNAL DE LA JEUNESSE. — 
Sommaire de la 2141c livraison (13 de- 
cembre 1913). — M. Tapinois, detective 
aviateur, par J. Jacquin et A. Fabre. — 
Les fourrures modernes et leur prepara- 
tion, par Jacques Boyer. — Le crocodile 
de l'egout. — Tante Claude, par Julie 
Borius. — Les machines monstres, par 
Daniel Bellet. 

Abonnements— France: Un an, 20 fr.; 
Six mois, 10 fr. Union Postale: Un an, 
22 fr. ; Six mois. 11 fr. 

Le numero: 40 centimes. 

Librairie H*chette et Cie, 79, boulevard 

St-Germain, Paris. 



i8 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 2 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 1 




A 



EpiCICrS ■ Tout marchand tenant a la qualitedes 
articles qu'il offre a ses clients devrait etudier le rapport de l'Analyste du Gouver- 
nement sur la Creme de Tartre II y a sur le marche diverses marques de Creme de 
Tartre que Ton pretend etre pures, mais l'analyse Chimique demontre qu'elles sont 
de qualite inferieure et frelatees. 



.GILLETTS CREAM TARTAR. 

LES PRODUIT3 GILLETT SONT 
LES MEILLEUr3 ET LES PLUS PXJRS 

EWGILLETT COMPANTLIMTTED 

TORONTO, ONT. 

MONTREAL WINNIPEG 





Full Weigh* [jjljl 

GILLETT* j 

GROUND jlll'l 

pREAM TARTAR 

11 i tessssft#i 

BIUEIT COMPANY,^ 





Nous Desirons Remercier 



Nos nombreux bons clients du devoue patronage qu'ils 
nous ont donne durant toute l'annee et esperons une 
continuation de leur clientele pour l'annee nouvelle. Les 
commandes recevront notre prompte attention ordinaire. 
Nous profitons de cette occasion pour souhaiter a tous 
nos amis une heureuse et prospere nouvelle annee. 



Connors Bros., Ltd., Black's Harbour, N. B. 

AGENTS: 

LEONARD BROS., Montreal— C. H. B. HILLCOAT, Sydney —A W HUBAND, Ottawa.— JAS. HAYWOOD, Toronto.— 
CHAS DUNCAN, Winnipeg.— GRANT OXLEY & Co., Halifax, N.E.-C. DE CARTERET, Kingston —BUCHANAN 
& AHERN, Qudbec— J. L. LOVITT, Yarmouth.— SHALLCROSS, McCAULAY, Calgary.— JOHNSTON & YOJKNEY 
Edmonton, Alta. 



i^ 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURs, CITEZ "LE PRIX COURANT". 



=4 



LE PRIX COURANT 

REVUE HEBDOMADAIRE 
Commerce, Finance, Industrie, Assurance, Etc. 

eOlTEURS 



H Compagnie de Publication* des Marchands Detailleurs du 

Canada, Limitee, 

Telephone Est 11 85 MONTREAL. 

Echange reliant tous les services: 



4.BONNEMENT 



Montreal et Banheue, $2.50 "| 
Canada et Etats Unis, 2.00 [ 
Union Postale, - Frs. 20.00 ) 



PAR AN. 



Bureau de Montreal : 80 rue St-Dpnis. 

Bureau de Toronto : Edifice Crown Lif*. J. S. Robertson or Co., representants. 

Bureau de New-Yorlc Trihune Bldg William D Ward, repreientant 



II n'est pas accepte d'abonnement pour moins d'une annee. 

A moins d'avis contraire par ecrit, adresse directement 
A nos bureaux, 15 jours au moins avant la date d'expiration, 
I'abonnement est continue de plein droit. 

Toute annee commencee est due en entier. 

L'abonnement ne cesse pas tant que les arrerages ne «ont 
pas payes. , 

Tout cheque pour paiement d'abonnement doit etre fait 
payable " au pair a Montreal." 

Cheques, mandats, bons de poste doivent etre faits payables 
a l'ordre de " Le Prix Courant ". 

Priere d'adresser les lettres, etc., simplement com me suit ; 
"IF PRIX COURANT", Montreal. 



Fonde en 1887. 



LE PRIX COURANT, Vcndredi, 2 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 1 



Bonne et Heureuse Annee 



L'annee qui vient de se terminer, vu la depression commerciale qui a sevi, peut etre 
comptee parmi les plus mauvaises du dernier quart de siecle. On ne saurait ignorer le fait 
que la crise monetaire a eu des effets considerables sur revolution nonnale du commerce. 
II est certain que certaines branches commerciales et indu-^rielles en ont souffert plus que 
d autres. Toujefois, nous devons nous encourager du fait que, grace a la situation amelioree 
des banques ainsi qu'en font foi les derniers rapports annuels rendus publics -I'atmosphere 
a semble s'ecldircir a I'occasion des affaires spet.iales aux fetes de Noel et du Nouvel An, et 
nous souhaitons sincerement que I activite se continue. 

L'ere de prosperity dans laquelle le Canada est entre depuis pres de quinze ans, n'est 
pas de celles qu une simple tension monetaire pent enrayer, surtout lorsque pareille tension 
ne depend pas de causes attribuables au pays meme, mais plutot d'evenements absolument 
independants de sa volonte et de ses fautes. 

De nouvelles entreprises commerciales et industrielles surgissent tous les jours pour 
donner libre cours aux talents et a toutes les initiatives, et nous sourions d'aise a la pensee 
que tout cela tend a faire de notre pays Tun des plus grands et des plus prosperes du 
monde. 

Les anciennes institutions, de leur cote, sont fieres de compter une autre annee de 
pleine vitalite. Leurs systemes d administration et d'exploitation des affaires a ete plus 
qu ameliore, on pourrait dire, qu'il a ete perfectionne. Et, en depit de la tension monetaire, 
elles ont eu la joie de compter I annee 1913 au nombre des plus prosperes de leur existence. 

Que 1914 leur soit encore plus favorable, e'est la le voeu ardent que nous formulons. 
Que ceux qui ont eu a souffrir des difficultes inevitables, jouissent de la reparation qu'apporte 
la nouvelle annee, et que ceux qui ont ete assez heureux pour ne pas sentir les atteintes de 
la gene, soient saisis dun seniiment de conf raternite qui les porte non seulement a epargner 
les plus faibles, mais encore a leur venir en aide par tous les moyens a leurs dispositions. 
C'est le devoir de tous d aimer son prochain, et il n en est pas de plus doux a observer. 

Aimons-nous les uns les autres, et l'annee 1914 nous sera favorable, 



20 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 2 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 1 



LA DISETTE D'EAU 



Les degats subis. — Ce a quoi nous sommes exposes. — Les responsabilites. — Les compagnlas d'assurance. — Conclusion. 



Dcpuis lundi, la ville de Montreal a ete menacee do deux 
conflagrations, et les dommages subis par les victimes des 
deux incendies se cHffrent au bas mot a pres d'un million de 
dollars. En deux jours, c'est un chiffrc enorme, mais tous 
s'en consoleront a la pensee qu'il aurait pu etre quintuple et 
meme decuple, du fait de la disette d'eau dont nous souffrons 
depuis une semaine. 

En effet, la conduite d'approvisionnement d'eau de la ville 
est brisee, et Dieu sait quand elle pourra etre de nouveau 
utilisable apres avoir etc rabachee. 

S'il fallait en croire les rapports des personnes ayant 
visite le lieu de l'accident, celui-ci serait de beaucoup plus 
grave que ne le pretendent les avis officieux publies dans la 
presse quotrdienne. Quoiqu'il en soit, nous n'en sommes pas 
moins dans une situation aussi precaire que ridicule. Voici 
une population de plus de 600,000 ames, des eentaines d'usines 
et une quinzaine d'hopitaux prives d'eau pour une periode 
qu'il est impossible de determiner, pour le moment, du moins. 

Tout le monde en soUffre presentement, et pour pen que 
la disette persiste. nous aurons a enregistrer des desastres 
qui feront fremir I'humanite toute entiere. 

En effet, nous savons que deja plusieurs usines ont du 
fermer leurs portes parce que l'cau manquant, les machines 
cessent de fonctionner, et, par consequent, la main-d'oeuvre 
devient inutile. Dans les usines ou la machinerie est nnic 
par l'energie electrique, de meme que dans les maisons privees, les 
hopitaux et les maisons d'education. le defaut d'eau entraine 
des dangers sans nombre, du fait qu'il n'y a plus d'bygiene 
possible. Et c'est la le plus grand mal, la plaie la plus dan- 
gereuse qui pouvait nous atteindre. Et la metropole du Ca- 
nada souffre aujourd'hui le martyre auquel l'ont condamnee 
jadis les administrations municipales qu'elle s'etait donnees 
et dans lesquelles elle avait mis toute sa confiance. 

Les responsabilites de l'accident qui vient de se produire 
dans notre systeme d'aqueduc seraient faciles a etablir. Tout 
le monde se souvient de l'epoque a Iaquelle la legislature de 
Quebec fut appelee a autpriser la ville a contracter un em- 
prunt de $-',000,000 pour la construction de la prise d'eau qui 
vient de faire des siennes. Tout le monde se souvient aussi 
que, sans l'intervention energique de l'Association des Mar- 
chands Detailleurs du Canada, Incorporee, une partie de cettc 
somme de $2,000,000 cut ete distraite de son objet principal. 
En effet, la demande de permis d'emprunt, telle que soumise 
au comite de legislation de la legislature, disait que la somme 
de $2,000,000 pourrait etre depensee "pour la construction 
d'un nouvel aqueduc ou autres fins". 11 fallut batailler fermc 
pour arriver a faire biffer les mots "ou autres fins". A deux 
reprises, le comite de legislation fut saisi de la question et les 
veritables amis de la ville de Montreal ne l'emporterent que 
par une voix sur crux qui auraient voulu pouvoir disposer de 
l'emprunt pour "autre chose" que pour la construction de 
l'aqueduc. 

Vint le moment d'accorder le contrat pour la construc- 
tion de cet aqueduc. Tout le monde se souvient encore que 
la soumission d'un entrepreneur des Etats-Unis fut acceptee 
de preference parce que le prix qu'elle comportait etait de 
quelques eentaines de mille dollars infericure a la suivante. 

Qu'arriva-t-il? II arriva ce qui derail arriver en pareil 
cas, e'est-a-dire que, a mesure que les travaux avangaient, 
l'entrepreneur s'apercut qu'il y perdait de l'argent et mit 



beaucoup d'eau dans son vin, ou plutot dans son ciment. 
Alors commenga la bataille en campagne entre l'entrepreneur 
en question et les ingenieurs de la ville qui voulaient qu'il 
respectat les specifications des plans et devis. Mais il appert 
que, dans cette bataille, les ingenieurs n'eurent pas le dessus. 
L'ouvrage fut gache, et les contribuables de Montreal sont 
aujourd'hui appcles a payer pour avoir appris que les sou- 
missions les meilleur marche ne sont pas toujours les plus 
avantageuses. L'entrepreneur americain a du disparaitre de 
la circulation peu de temps apres avoir roule la Metropole 
canadienne, et celle-ci est maintenant privee de la chose la 
plus essentielle a la vie: l'eau. Et pour combien de temps? 
Personne ne le sait. Mardi soir, on a ouvert les ecluses dans 
la conduite, pour eprouver le raccommodage pratique quel- 
ques jours auparavant; mais l'eau s'echappant par les joints 
du tube metallique, on a du refermer les ecluses. Et la situa- 
tion reste la meme. 

Mais non, la situation s'est aggravee du fait qu'un nou- 
vel essai des reparations, tente mercredi matin, a eu pour 
effet de demolir, de miner le fruit du travail ardu des ouvriers 
qui avaient peine jour et nuit pour redonner a leurs conc- 
toyens la goutte d'eau si necessaire et apres Iaquelle ils sou- 
pireront encore longtemps. Cela, il est inutile de le cacher. 
Nous avons dit au debut que nous avions echappe a deux 
conflagrations deja. Mais qui pent dire que demain nous 
pourrons echapper a une troisieme? 

Et qui pourvoira aux besoins des families des milliers 
d'ouvriers prives de leur gagne-pain a la suite de la fermeture 
des usines? ASfant de questions auxquelles on ne saurait 
repondre. f-' 

La situation n'est pas brillante; loin de la. 
Et maintenajit qu'il est avere que notre systeme d'aque- 
duc est comme la bulle de savon, que vont faire Ik- compa- 
gnies d'assurance? Nous savons que. pour le moment, rien 
de defini n'est encore arrete, et cela se comprend. Mais leurs 
reponses evasives a nos questions pressantes en disent tout 
de meme tres long, et signifient (pie nous n'avons qu'a bi'en 
nous tenir dans l'avenir. Les compazines continueront a 
vendre des polices, mais elles se reservent le droit d'en re- 
fuser dans certains quartiers; et nous avons raison de croire 
epie le grand centre commercial aura le plus a en souffrir. Et 
c'est la encore l'un des nombreux ennuis dont la population 
aura a souffrir a cause de 1'incurie de ceux charges de veiller 
a son bien-etre. 

Nous sommes presentement a la merci des evenements 
de toutes especes et pour un temps indetermine. 

Les ingenieurs de la ville se multiplient pour faire re- 
mettre les choses a point, et Ton sait quelles difficultes 
eprouvent. 

L'homme, dans la maladie. apprecie la sante. 
Lorsque la "sante" de notre aqueduc sera retablie, quels 
moyens les autorites devront-elles employer pour la lui con- 
server? Autant le dire sans detour: le seul remede est dans 
la construction d'une seconde conduite, par les joins d'un 
entrepreneur honnete et auquel la ville devra consentir un 
prix equitable, mais suftisant pour assurer un travail sur le- 
quel les 600.000 habitants de Montreal pourront compter. 
Des villes beaucoup moins importantes que Montreal 1 
sedent un double sen ice d'approvisionnement d'eau. et il n'y 
a pas de raison pour que la metropole du Canada ne soil pas 
aussi bien pourvue, quoi qu'il en coute. 



Vol. XLV1I — No i 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 2 Janvier 191.+. 



2t 



LA CARKIERE DES AFFARES 



Depuis longtemps deja, mais particuliere ment au cours 
(ks dernieres annees, l'attention puDiique s'est trouvee de 
plus en plus attiree par les questions d'ordre economique et 
a ete retenue par 1'iinportance croissante que prennent ces 
iiuestions dans les rapports des nations entre elles. 

]! a ete maintes et maintes fo,s repete que si Ion cher- 
che a caractenser les differentes grandes epoques de l'his- 
totre par la classe de la population qui a ete appelee a y 
jouer un role preponderant, on peut dire que la periode ac- 
tuelle est la periode des "homines d'affaires", ce mot etant 
pris dans son sens le plus large. Etant donnee cette concep- 
tion, assez generalement repandue croyons-nous, il semble 
qu'il nc soit pas depourvu d interet d'essayer de determiner 
bri&vement le genre d attrait que les "grandes affaires" exer- 
cent sur les jeunes gens de la nouvelle generation, la faqon 
dont ils erivisagent leur role dans cette carriere et le genre 
de preparation qu'ils trouvent necessaire de se donner pour 
l'aborder avec des chances serieuses de succes. Nous n'avons 
nullement la pretention de presenter un tableau d'ensemble, 
ce qui serait fort presomptueux en raison de la divresite infi- 
nie des branches qui se trouvent classees sous la rubrique 
"grandes affaires", mais nous voudrions nous efforcer dc 
donner une idee de la mentalite des jeunes gens de notre age 
et de notre cercle qui se sont aiguilles vers la carriere com- 
mercialc. 

II semble d'abord qu'il faille que le jeune homme ait 
deja un peu reflechi, qu'il y ait une certaine maturite d'esprit. 
pour se decider a embrasser la carriere commerciale. Si vons 
demandez, en effct, a un eleve dy college de douze a quinze 
ans quels sont ses projets d'avenir, il vous repondra dans la 
plupart des cas qu'il desire entrer a Polytechnique. Pourquoi? 
A cause (hi mot plutot que de la chose, a cause de l'etiquet- 
te, a cause du panache. Ce n'est que plus tard qu'il se rendra 
compte que son activite pourrait s'exercer aussi bien, sou- 
vent meme beaucoup mieux, dans une carriere moins bril- 
lante pcut-etre dans les debuts, mais frequemment plus belle 
par la suite: les affaires. 

11 se trouvera attire vers cette carriere par la diversite 
infinie et sans cesse renaissante qu'elle presente. Theorique- 
ment, le champ d'action du commercant est illimite et Ton 
pent dire que dans une meme entreprise chaque jour apporte 
du nouveau, des affaires analogues pour le fond se presen- 
tant le plus souvent d'une faqon toute differente dans la 
forme. Ce sont ce changement, cette variete, cettj multipli- 
city qui forment un des grands attraits des affaires. Le jeu- 
ne homme y voit aussi le rv.oyen le plus rapide de se consti- 
tuer une aisance ou d'augmenter celle qu'il peut avor, afin 
de pouvoir envisager l'avenir avec plus de confiance et con- 
server toute sa liberte d'esprit pour s'occuper des questions 
interessantes, elevees et d'une portee generate, speciale- 
ment des questions d'ordre economique vers lesquelles il 
aura ete particulierement entraine par le mouvement des af- 
faires lui-meme. Nous croyons aussi que les jeunes Cana 
dens qui se lancent dans la carriere commerciale ont gene- 
ralement conscience qu'ils peuvent etre appeles a faire oeu- 
vre patriotique en cherchant a etendre a l'etranger l'influen- 
' de leur pays. C'est un aiguillon de plus pour leur activite. 

Comment les jeunes gens dont nous parlons envisagent- 
ils le role qu'ils ont a jouer? 

11 nous semble au'en general ils tomberaient d'accord 
pour est-'mer one l'homme d'affaires ideal doit realiser un 
tres grand nombre de qualites: il lui faut tout d'abord une 
t'-nue correcte et une amrbilite natimelle qui mettent imme- 
rl'atement ses interlocuteurs en confiance; il doit, en outre, 
- *i en mestire de soutenir une conversation sur les sujel 5 
les plus varies: il lui faut une grande souplesse pour savoir 



rapidement profiter dune indication qui vient d'etre donnee, 
de la diplomatic meme pour apprecier le moment ou il sied 
d'abandonner une question ou au contraire de la reprendre. 
11 lu, faut, en un mot, une vive intelligence et le sens pro- 
fond des nuances, beaucoup de tact. \ oila pour les qualites 
d'esprit. Les qualites morales sont au moins aussi importan- 
tes et parmi elles l'honnenetc doit avoir la premiere place: 
elle doit presider a chacun des actes de la vie du negotiant. 
II est d'a.lleurs reconfortant de voir combien souvent elle 
est en honneur chcz lui — ceci dit en passant pour ceux qui 
(jut tendance a penser que le mot cummcrcant est synony- 
me d'egorgeur. Mais il est une autre qualite, qui, a notre avis, 
est essentielle, c'est la possession dc soi-meme, la pondera- 
tion, le calmc interieur, le "self control" si cher aux Anglais. 
Ce n'est pas a dire qu'il faille rester froid et impassible avec 
un visage de marbre; il faut, au contraire, que l'aspect exte- 
rieur du commercant s'adaptc aussi exactement que possible 
a l'ambiance dans laquetle il se trouve momentanement. En- 
core faut-il que cette adaptation ne se fasse qu'en surface et 
qu'il reste toujours au fond de lui-meme un homme aux 
principes inalterable- et a la clairvoyance toujours en eveil. 

Voila, dira-t-on, un programme impossible a realiser 
d'une maniere complete. Sans doute, mais, du moins, notre 
jeune homme s'efforcera-t-il de se rapprocher de cct ideal 
par un entrainement raisonne et progressif. Cet entraine- 
ment devra etre de trois ordres: physique, intcllectuel et mo- 
ral. Le jeune homme devra s'appliquer a constituer un en- 
semble harmonieux et bien equilibre et reprendre a son 
compte l'idee de l'antiquite grecque: maintenir et developper 
la vigueur physique indispensable pour faire face aux diverses 
charges qui lui incombent, cultiver avec soin son intelligen- 
ce et enfin elever son caractere a la hauteur des difficultes 
nombreuses avec lesquelles il devra hitter. 

Ce qu'il y a dc plus delicat dans la realisation de ce 
plan, c'est precisement l'equilibre qu'il faut obtenir entre ces 
trois elements: le corps, l'esprit et le caractere. II semble 
qu'on puisse dire sans se tromper qu'il n'est pas un peuple 
qui, par les methodes qu'il emploie, arrive a le realiser plei- 
nement, d'ou la necessite de regarder autour de soi pour 
choisir ce qui est le mcilleur et laisser, au contraire. le matt- 
vais ou le moins bon. 

Le jeune Anglais qui se destine aux affaires y entrera 
d'ordinaire de bonne heure, ap'res une preparation intellec- 
tuelle assez sommaire: il aura reserve une tres large place a 
la culture physique et aux sports, et n'aura pas toujours fait 
de fortes etudes. Par contre, son caractere sera, en general, 
assez bien trempe, non pas qu'il ait fait l'objet d'une sollici- 
tude particuliere de la part des maitres ou des parents, mais 
pour la simple raison que le jeune homme aura ete de bonne 
heure habitue a ne compter que sur lui-meme pendant se=; 
sejours a l'etranger et les voyages lointains qu'il aura ac- 
complis. 

L'Allemand entrera jeune aussi dans la carriere commer- 
ciale. moins jeune toutefois, en general, que l'Anglais. mais 
il possedera une bonne culture intellectuelle: il aura fre- 
quemment suivi les cours d'une des grandes ecoles ou d'une 
universite. Les sejours a l'etranger et les voyages tiennenl 
aussi une grande place dans sa preparation, lis vous diront 
"Mon fils est actuellement au Realgymnasium, je l'y laisse- 
rai jusqu'a l'Abititr. Je l'envcrrai ensuite une annee en 
France, vine annee en Angleterre el pendant l'annee qui sui- 
vra ces deux sejours il fera le lour du monde en visitant en 
particulier mes etablissements du Pacifique; il rentrera en- 
suite a Hambourg 1 ta maison et apres quelques annees 
d'apprentissage dan, les differents services dc mon etabhssc 
ment. je pense qu'il sera apte a le driger d'une facon satis- 
faisante." 

Ici, dans notre cercle d'affaires, une formation analogue 



22 



UK I'KIX COUK \XT, Vendredi, 2 Janvier 1914. 



\'ol. XLVil— No 1 



a prcvalu. A notre avis, voici quelle s sonl a 1'heure actuelle 
l'education et l'instruction qui semblent le plus en harmi 
avi-c les exigences de la carriere que suivra le jeune homrae 
qui doit etre un jour mele aux grandes affairees. li importe 
d'abord de lui donner une bonne culture generate qui servi- 
ra de base a toutes les etudes ulterieures. L'ancienne culture 
classiqtie telle qu'on la donnait il y a quelques annees encore 
dans nos colleges avant les recents bouleversements des pr 1 
grammes, parait etre ce que Ton a pu trouver de meilleur 
comme preparation premiere. 11 n'est pas mauvais d'insister 
un pen sur Tut .lite qu'il y a a faire des etudes "classiques"; 
on rencontre de nombreuses personnes qui disent: "Mon fils 
n'a nullement besoin de savoir le latin et le grec pour re 
prendre la suite de mes affaires! Qu'il s'occupe done d'autre 
chose et laisse ce genre de travaux aux futurs professeurs!" 
Nous repondrons a ces personnes qu'il ne s'agit pas de "sa- 
voir" le latin et le grec, mais qu'il faut considerer l'etude 
des langues mortes comme un excellent exercice d'assouplis- 
sement, de gymnastique intellectuels. 

En chercharit a penetrer l'esprit et le mecanisme de ces 
langues admirables, on sc forme le raisonnement et on se 
murit l'intelligence plus que par n'importe quel autre travail; 
on peut ensuite oublier presque completement la langue elle- 
meme (Vest d'ailleurs le cas le plus frequent), mais on conserve 
l'habitude que Ton a prise de raisonner, de reflechir, de dis- 
sequer une idee ou un texte. Nous ferons ensuite observer 
aux memes personnes que, sans doute, le petit marehand de 
legumes ou de beurre du coin n'a pas besoin d'une semblable 
culture, mais ce n'est pas son cas qui nous preoccupe en ce 
moment, e'est celui du futur chef d'entreprise. 

Lorsque notre jeune ami sera muni d'une bonne culture 
classiquc. il faudra s'occuper de sa preparation eommerciale 
proprement dite, en lui faisant suivre les cours d'une ecole 
superieure de commerce, de l'Ecole des Hautes Etudes Com- 
merciales, par exemple, dont les programmes fort bien con- 
gus permettent de faire parcourir a l'cleve l'ensemble des 
connaissances essentiellcs necessaircs pour aborder la car- 
riere des affaires. 

En meme temps qu'il suivra les cours de ces ecoles, le 
futur commercant pourra, avec fruit, faire des etudes de 
droit, non pas avec la pensee de devenir juristc. mais afin 
d'etudier les grands principes des legislations canadiennes et 
etrangeres dont la connaissance pourra lui etre d'une utilite 
tres grande dans la conduite des negtciations qu'il entrepren- 
dra et dans l'etablissement des contrats qu'il devra rediger. 
Lorsque se* etudes proprement dites seront terminees, 
il sera utile qu'il fasse dans plusieurs pays etrangers des >i 
jours d'une certaine duree. Encore faudra-t-il qu'il connaisse 
deja assez bien les langues, qu'il en ait commence l'etude 
de bonne heure et qu'il les ait travaillees avec soin a l'ecole. 
Les sejours a l'etranger seront infiniment plus profita- 
bles si notre jeune homrae a la bonne fortune de trouver 
clans une societe, importante ou non, un poste de volontaire, 
e'est-a-dire d'employe non retribue. Pour obtenir l'un des 
ces postes, des recommandations influentes lui sont indis- 
pensables, car le nombre des etablissements qui ouvrent 
leurs portes aux etrangers est assez restreint. Dans cette 
hesitation a admettre des volontaires, il ne faudarit pas 
voir seulement chez les chefs d'entreprises de la defiance a 
l'egard d'un futur concurrent; la principale consideration 
qui guide ceux-ci est fort simple: le volontaire quitte 
ralement la maison dans laquelle il a ete accueilli an mo 
ment meme ou l'experience qu'il y a acquise. les observa- 
tions qu'il y a faites le mettraient peut-etrc en mesure de 
rendre des services appreciables. 

Le profit qu'il peut tirer d'un semblable stage depend 
beaucoup du genre des affaires auxquelles il se trouvera 
mele, de la plus ou moins grande complaisance de la direc- 



tion et du personnel a son egard, de la variete des services 
auxquels il sera affecte et surtout de l'esprit d'observation 
dont il fera preuve en cherchant a noter les differences qui 
existent entre la manicre dont on traite les affaires en Ca- 
nada et a l'etranger. Dans scs rapports quotidiens avec ses 
chefs, avec ses collegues et avec les ouvriers, il etudiera 
avec fruit la mentalite des uns et des autres. 

An point de vue de la connaissance pratique des langues, 
il n'est meme pas besoin de mentionner l'immense avantage 
que le futur commercant retireera des sejours a l'etranger. 

Pour ceux qui ne seront pas particulierement presses 
d'entrer en affaires, il sera utile en meme temps qu'agreable 
de trouver 1'occasion de faire un grand voyage en se fai- 
sant attacher. comme secretaire par exemple, a un homme 
d'experience qui guiderait leurs reflexions et orienterait leur 
travail en leur donnant d'une fagon continue d'admirables 
lecons de clioses. 

En resume, l'instruction donnee doit avoir pour resultat 
de former le raisonnement et le jugement de l'enfant plutot 
<|tie de lui charger la memoire de connaissances encyclope- 
diques qu'il s'est plus ou moins assimilees. II est preferable 
de "savoir apprendre" plutot que de "savoir" beaucoup de 
choses que Ton oublie. 

\ LOUIS COUVREUR. 



ACCUSE DE RECEPTION 



S'il faut en juger par les bons souhaits qui nous sont 
adresses de toutes parts par nos amis, lecteurs et annon- 
ceurs, "Le Prix Courant" couleia des jours tres heureux en 
l'an 1914. C'est ainsi qu'il nous fait plaisir de mentionner 
tout particulierement la maison Howard Smith Paper Mills 
Limited, qui, avec ses souhaits de Noel et du Nouvel An. 
nous fait tenir un tris utile bloc-note revetu d'une tres jolie 
couverture en chevreau. Utile et agreable. 

La Desbarats Advertising Agency Limited nous adl 

souhaits de bonne annee et ses compliments de la saison 
couches sur un cartel de luxe dont le frontispice est orne 
d'une gravure sur cuivre due an dessn de M. Paul Caron, 
dessinateur dc la maison. "Bringing Home the Christmas 
Tree" est une oeuvrc d'arl tres rclcve. 

La Compagnie de Papier Rolland nous comble de ses 
voeux, lesquels sont portes par une missive dont le papier 
et l'impression denotcnt un gout des plus rat" tines. La mai- 
son Rolland est d'ailleurs connue pour sa production d'arti- 
cles tout a fait superieurs. 

M. H. G. Elliott, Agent General du Transit des \ 
geurs pour le reseau du chemin de fer Grand Tronc, est au 
nombre de ceux dont les bons souhaits nous touchent le plus 
profondement. 

The Lufkin Rule Company et la linked Shoe Machinerv 
Company of Canada, fidilcs clients de notre journal, nous 
gratifient aussi de leurs voeux sinceres. 

Et la Compagnie d'Assurance-Vie Metropolitan nous 
fait tenir les siens sous la forme d'une jolie carte lithogra- 
phiee representant 1013 et 1914 par deux bougies, dont la 
premiere, jetant ses dcrnieies lueurs sur un amas de cire 
lOndue, et prete a s'eteindre; la seconde, nouvellement allu- 
mec, jette une clarte toute rejouissante autour d'ellc. C'est 
HJ14 sur laquelle nous comptons tous comme sur l'annce li 
beratrice des maux dont l'univers a subi Patteinte en 1913. 

En echan.nc des souhaits de lorn, et de chacun. "Le Prix 
Courant" offre ses voeux r.rdents de Bonheur, de Sante et de 
Grande Prosperite. 



\ ol. XLV1I — No i 



i,E PRIX CO'URANT, \ endredi, 2 Janvier hji_l. 



?-* 



TENEZ VOS PROMESSES FIDELEMENT OU N'EN 
FAITES PAS 



POUR LES MARCHANDS DETAILLANTS 



S'il est une chose detestable au monde, c'est bien de 
compter sur quelqu'un pour une chose promise et d'etre 
trompe a la dermere minute. 

Aussi, pourquoi ceux dont la memoire n'est pas absolu- 
ment ridele, n'adoptent-ils pas un systeme pour tenir note 
des promesses faites, et pour voir a ce qu'elles soient rem- 
plies a la lettre? 

Sans doute, pareil systeme serait plus difficile d'applica- 
tion ;i certaines intlustr.es plutot qu'a d'autres, mais il ne 
serait pas un obstacle insurmontable dans aucun commerce. 

Tout marchand on homme d'affaires qui fait des pro- 
messes ou permet a ses employes d'en faire aux clients, sa- 
chant cju'il lui sera impossible de les tenir, prend dehbere- 
mcnt le moyen de tuer sa clientele. Car cettc habitude gran- 
dit rapidement, et les clients qui en sont les yictimes dispa 
raissent aussi rapidement. 

La seule raison que Ton ptiisse avoir pour ne pas adop- 
ter le systeme de memoire pour les promesses faites, ne se 
trouve que dans la crainte de perdre la clientele dans le cas 
ou la commande du client ne pourrait pas etre rcmplie a la 
lettre. 

Le fait est que la plupart des clients ne donnent pas la 
date a laquelle ils auront besoin des marchandises, mais ils 
rapprochent cette date, de peur qu'autrement ils n'obtien- 
nent pas livraison au moment meme 011 ils en auront be- 
soin. En d'autres termes, les clients ont ete habitues a croi- 
re que le marchand tient rarement ses promesses, et c'est 
pourquoi ils prennent tons les moyens de se proteger. 

C'est pourquoi nous croyons que les marchands de limi- 
ne foi devraient baser leur publicite sur Pargumnet tres 
puissant qu'ls livrent leurs marchandises au temps promis. 
Essayez cette methodc, et vous en verrez bientot les effets. 

Vous pourrez arriver a accomplir cela en vous assurant 
qu'aucun de vos representants en affaires ne soit autorise a 
faire des promesses qu'on ne saurait tenir. Lorsqu'il s'agil 
d'une livraison part'culierement rapide pom' accommoder un 
client, c'est a la direction qu'il appartient de dire si oui ou 
non ellc peut etre faite au temps desire. 

Une fois etabli et compris que les promesses de livrai- 
son sont faites pour etre tenues, il conviendrait d'installer 
un systime de fagon a ce que chaque fois qu'une commande 
1 st rec.ue, elle soit reportee sur une carte donnant le nom 
de celui qui l'envoie, le nom de l'article et la daft pour la- 
quelle la livrason est promise. 

Ces cartes seront mises par ordre de dates, et chaque 
jour un employe en fera le releve et reunira toutes celles 
comportaat les commandes a etre liVrees le jour meme. ¥.t\ 
il faudra voir a ce que chacune de ces commandes soit livree 
avant la fin de la journee, avant la fermeture du magasin. 

Sans doute, le meilleur systeme a quelqucfbis ses failli- 
tes. Si, alors, pour une raison incontrolable, on decouvre 
qu'une commande inscrite ne pent pas etre livree a date fixe, 
il faudra charger une personne de tact de faiic part au client 
du desappointement qui l'attend. II s'ensuivra peut-etre un 
mauvais quart d'heure, et peut-etre aussi la perte d'un client. 
mais, au moins, vous aurez demontre votre attention en la 
matiere, et le client reconnaitra que vous vous souveniez de 
la promesse faite. 

Et cette methodc que nous preconisons peut s'appliquer 
indifff'remment a tons les genres de commerce. 

II faudra bien vous garder de promettre une livraison 
en trois jours lorsoue vous n'etes pas absolument certain de 
pouvoir la faire. Promettez plutot dans six jours, et livrez 
le cinquieme jour. Le client ne pensera que mieux de votre 
service. 



La valeur d'un bureau de credit 

Avez-vous deja considere jusqu'a quel point vous etes 
individuellement important au point de vue du maint.en en 
valeur dun bureau de credit' 

Supposez que vous ayez un agent de credit pour votre 
commerce, que vous lui payez un saiaire pour ce travail ex- 
clusif; ne vous en rapportenez-vous pas a lui dans tous les 
cas oil il vous serait tait une demande de credit.' Ne serait- 
il pas injuste pour lui et pour vous-meme d'accepter ou de 
refuser un nouveau compte sans le consulter? 

S il s occupe exemsivement de ce service, ne croyez-vous 
pas qu'il est plus competent que quiconque dans la maison, 
voire meme le patron? Et n'est-il pas naturel de supposer 
que votre agent de credit est personnellement interesse au 
succes des affaires, du fa.t que sa reputation d'homme d'affai- 
res est en jeu, et que son saiaire est base sur son efficacite a 
remplir sa tache d'une manL-re efficace pour 1'etablissement? 

II est done raisonnable de supposer que toute demande 
de credit devrait tout d'abord passer par ses mains, et vous 
admettrez qu'il est impossible qu'un service de credit domes- 
tique soit aussi bien place pour pouvoir eclaircir cette ques- 
tion de credit, que 1 agglomeration d'hommes experimentes 
qui composent les associations de credit. 

Votre prepose aux credits ne peut atteindre au plus 
haut point d'efficacite dans son service que s'il est laisse ab- 
solument libre de ses actes. Chaque fois que vous acceptez 
une nouvelle demande, vous classez les renseignements et 
vous en permettez la classification a ceux charges d'en tenir 
compte. Chaque fois que vous negligez de faire rapport d'u- 
ne nouvelle demande de credit, vous privez l'agence de credit 
de beaucoup d'informations, et, par consequent, vous dimi- 
nuez son efficacite. 

Nous admettons que votre agent de credit peut com- 
mettre des erreurs. Qui n'en commet pas? II refusera peut- 
etre des comptes qui seraient avantageux a la maison, tandis 
qu'il en acceptera d'autres sans valeur aucune; mais c'est a 
vous d'etre genereux tout autant que vous voudriez qu'il le 
fut pour vous. Accordez-lui votre confiance et faites-lui 
comprendre qu'il l'a toute entiere ainsi qu'il convient, et, 
ainsi, vous obtiendrez les meilleurs resultats de ses efforts. 

II n'est pas moins vrai que le "Bureau de Credit" pour- 
ra faire des erreurs; mais la source d'informations couvre 
une telle latitude, et coiite si peu, qu'il serait deraisonnable 
de ne pas lui soumettre vos demandes ou de lui refuser vos 
renseignements. 

Autre chose. Si vous avicz un prepose aux credits qui se 
permettrait d'ouvrir un compte a un requerant de sa con- 
naissance et qu'il saurait etre en mauvaise posture, croiriez- 
vOU'S qu'il s'intercsse beaucoup a vos affaires et a leur suc- 
ces? Le croiriez-vous digne d'une augmentation de saiaire? 

Voila autant de questions que nous soumettons a votre 
consideration, confiants que vous les etudierez a fond lors- 
qu'il s'agira de regler vos propres affaires. 



CONVENTION DE MANUFACTURERS 



Le comite executif de l'Association des Manufacturiers 
Canadiens a decide que la prochainc convention de l'Asso- 
cia'tion aurait lieu a Montreal au mois de juin. Cette conven- 
tion sera presidee par M. C. B. Gordon, de Montreal, presi- 
dent de l'Association. et Ton s'attend a ce que 450 delegues 
\- assistent. 



H 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 2 Janvier 1914. 



Vol. XL VII — No 1 



PRECEPTES DU DETAILLANT 



i° Je devrai faire un profit taisonnable sur tous les ar- 
ticles que je tiens ou je cesserai de les tenir. 

2° Je reconnais que les profits me sont payes par les 
clients en echange du service que je leur rends. Par conse- 
quent, je dois donner le meilleur service possible, afin que, 
a l'occasion, j'en tire le meilleur profit possible. 

3° Comme mes clients se fient surtout sur mon avis 
pour faire leurs achats, je ne tiendrai que les articles que je 
puis honnetement leur recommander comme leur etant les 
plus profitables, nonobstant le fait que je pourrais faire un 
peu plus de profit sur un autre article similaire. 

4° Je ne tiendrai aucune categorie de marchandises qui 
puisse intervenir dans cette ligne de conduite que je me 
suis tracee. Je tiens les meilleurs articles pour ma localite, 
et je me ferai un devoir de les maintenir afin de realiser la 
plus grande economie qui decoule des produits superieurs. 

5° Lorsque j'aurai besoin de personnel, je m'efforcerai 
de me procurer le meilleur possible; mes commis seront 
choisis parmi les meilleurs vendeurs, sans egard aux liens 
de parente ou d'amitie, et je les paierai selon leur veritable 
valeur commerciale. 

6° Je ne calculerai pas mes profits a taton. Le premier 
de chaque mois je me rendrai compte si j'ai gagne ou perdu 
de l'argent le mois precedent. 

7° Je ferai une reserve de tant pour cent des ventes 
pour la publicite, et je ferai cette depense au meilleur de ma 
connaissance. Je l'utiliserai pour dire au public des choses 
interessantes sur mon commerce et interessantes pour lui. 

7° Je ne tiendrai une marchandise annoncee que lors- 
que je croirai veritablement qu'elle servira les meilleurs in- 
terets de mes clients; autrement, jamais. 



perir, le systeme actuel etant ruineux, mais li remede ne 
semble pas d'application facile, car tous ceux qui tiennent 
ces articles penssables assument un certain risque de perte 
et, afin de compenser, s'attribuent une liberate marge de 
profit que Ton rejette trop souvent et a tort sur le d.stribu- 
teur. Les services rendus par le distributeur, le detaillant, 
sont trop importants pour etre elimines. De fait, les affaires 
en general ne sauraient subsister sans lui. 

La vie chere se presente encore sous une autre forme, 
celle des loyers exorbitants et pour les maisons de commerce 
et pour les residences privets, surtout dans la ville de 
Montreal. Ceci est du a la rapide augmentation de la popu- 
lation, et e'est la encore un ces ou la demande depasse de 
beaucoup trop roffre. 

Mais la cherte de la vie ne se borne pas au Canada. Kile 
livre une lutte desesperee aux Etats-Unis, en Angleterre, en 
France et en Allemagne, et, de fait, de par tout le monde 
civilise. Les nations devenant plus prosperes, ont vu leur 
puissance de consommation se developper jusqu'a l'extrava- 
gance, et elles en sub ssent aujourd'hui les consequences. 

Le tout se resume a la question de roffre et de la de- 
mande, dans lequel cas la demande predomine. 

Et tant qu'on n'aura pas trouve un moyen de retablir l'e- 
quilibre entre l'offre et la demande, la vie chere subsistera 
necessairement. 

Nous en avons eu un exemple frappant dans la diminu- 
tion de la demande pour Uj oeufs a New-York, Boston et 
Philadelphie, apres qu'on cut mis un frcin a l'extravagance 
des menageres. 

Aussitot que la demande fut restreinte, les prix baisse- 
rent de 6 a 7 cents par douzaine. Si le monde pouvait vivre 
plus economiquement en temps de prosperite. nous cnten 
drions moins parler du rencherissement de la vie. 



LE RENCHERISSEMENT DE LA VIE 



POUR L'INSPECTION DES MARCHANDISES 



Les causes de la vie chere, dont tout le monde se plaint, 
sont relativement faciles a trouver, dit le "Trade Bulletin*'. 
Tout d'abord, elles decouient de la question de l'cffre et de 
la demande, cette dcrniere ayant depasse la premiere par 
l'augmentation de la population au taux de 500,000 a 600,000 
annuellement, et du fait que notre agriculture n'a pas pro 
gresse suffisamment pour repondre a l'augmentation des be- 
soins du pays quant a un certain nombre de produits ali- 
mentaires, surtout en ce qui concerne le beurre, les oeufs, 
les volailles et la viande de betail. La culture a ete incontes 
tablement negligee, dans les provinces de Quebec et d'Ontario. 
a cause de la rarete de la main-d'oeuvre, ainsi que l'alleguent 
les fermiers eux-memes. Les fils de nos fermiers «preferent 
se lancer dans le commerce d^ns les villes et les grand.s 
centres plutot que de suivre les traces de leurs peres. Ceci. 
en plus de la difficulte qu'il y a de trouver la main-d'oeuvre 
ordinaire pour faire les travaux des champs, a contribue a 
diminuer la production des denrees, en un temps oil les be- 
soins du pays ont augmeiite d'au moins 35 pour cent. 

Un autre important facteur de la vie chere est l'extra- 
vagance inoule et le gaspillage d'une grande partie des fa- 
milies a l'aise en temps de prosperite comme celle qui a 
marnue le progres commercial du Canada en ces dernieres 
annees. 

Autre facteur qu'il ne faut pas perdre de vue dans l'etu- 
de de cette question, e'est la depense exageree comprise 
dans la distribution des marchandises. et e'est peut-etre le 
plus serieux de tous. Ceci est particulierement vrai de la 
vente et de la distribution des produits de ferme sujets a 



Le secretaire du Board of Trade a recu une lettre de M. 
John McDougall, commissaire des douanes, l'informant qu'a 
la suite de l'entrevue qu'il a cue lundi dernier, avec les re- 
prescntants ds cette association, le departement des Doua- 
nes a fait des arrangements avec des camionneurs pour le 
transport des colis de marchandises a examiner, des bureaux 
des Douanes aux entrepots des importateurs. Le nouveau 
systeme est entre en vigueur le ler Janvier 1914. Les taux 
seront de 17 cents par colis et devront etre payes par les 
importateurs a l'entree de leurs marchandises dans les bu- 
reaux des Douanes. Les importateurs sont des plus satisfaits 
de cette heureuse innovation, pour laquelle ils sont recon- 
naissants aux officiers des Douanes. Desormais, la distribu- 
tion des marchandises se fera avec plus de rapidite. II est 
vrai que les importateurs seront obliges de solder les frais 
de camionnage. mais ils auront ample compensation. 



NOUVEAU CONFRERE. 



L"'Autorite", nouveau journal du dimanche, a vu le jour 
dimanche dernier le 28 decembrc. II nous est apparu smh 

un format elegant, et bourrc de renseignements puis< 
bonne source. 

11 s'intitule "iournal de combat". Souhaitons qu'il ne 
deroee pas a la liene de conduite qui commando la justic 
la loyaute partout et touiours. et nous lui promettons tout le 
Micces qu'il aura droit d'attendre dans ces condition^. 



Vol. XLV11 — No i 



LK PRIX CUURANT, Vendredi, 2 Janvier 1914. 



25 



CE QUE VAUT UN ARTICLE? 



Tout article de votre magasin ne vaut que le prix que 
vous pouvez en obtenir. De sorte que lorsque vous faites vo- 
ire inventaire, n'en etablissez pas un prix plus eleve que ce- 
lui que le client serait dispose a payer, et si la valeur mar- 
chande de l'article a baisse, le plus tot vous vous en debar- 
lasserez sera le mieux. 

( led embrasse la question des prix exageres. Elle sug- 
-ere la difference qui doit exister entre la valeur reelle et 
celle des livres, 011, en d'autres termes, la valeur marchande 
et celle inscrite dans les livres. En prenant compte du stock, 
il convient d'etre tres prudent quant au marquage des prix, 
et il vaut mieux evaluer la marchandise au-dessous plutot 
qu'au-dessus de ce qu'elle est suceptible d'etre vendue. Non 
pas parce que en la vendant elle peut rapporter plus on 
moins, mais a cause des resultats trompeurs des valeurs exa- 
rees. Menie si le marchand sait qu'il a surevalue sa mar- 
chandise, il n'en sera pas plus sage et ne pourvoira pas a la 
marge; il l'oubliera plutot et continuera a se guider d'apres 
le prix inscrit aux livres. 

Lorsqu'il en vient a la vente et qu'il lui«faut ceder sa 
marchandise a un prix inferieur a celui de l'inventaire, il 
constate que les valeurs sont reduites, tine difference entre 
le cofit de ce qu'il est oblige d'acheter pour combler son 
stock, et il s'apercoit qu'il n'a plus les memes moyens d'a- 
cheter; La moindre surevaluation, qu'elle soit faite avec on 
sans intention, causera tons les desagrements possibles de- 
puis le moment on elle aura ete faite et pendant tout le temps 
qu'on en fera la distribution au public. Apres tout, le prix 
qu'on pent obtenir pour un article est limite a ce que les 
gens veulent ou peuvent payer; le tout se resume a cela. 

Si reellement les marchandises ne valent plus au mo- 
ment de l'inventaire ce qu'elles valaient lorsqu'on les a ache- 
tees, on devrait les marquer a un prix d'occasion afin de s'en 
debarrasser le plus tot possible. 

Dans le commerce en gros comme dans celui en detail, 
il vaut mieux que le marchand soit honnete avec lui-meme 
et avec son stock lorsque vient le moment de faire l'inven- 
taire. 



LA GUERRE AUX BONS DE COMMERCE 



Un mouvement louable 



Le secretaire adjoint de l'Association des Marchands- 
Detailleurs du Canada, Incorporee, section de Quebec, nous 
communique la teneur d'une convention intervenue entre les 
marchands epiciers de Quebec, pour ('abolition des bons de 
commerce. 

Sur 275 epiciers et marchands de vin, 225 ont deja signe 
I'engasrement suivant: 

"Nous souss'gnes, marchands-epiciers, acceptons par la 
presente declaration, de ne pas donnei, a l'avenir aucunc 
bons ou coupons apres la date a etre fixee par le Comite 
Executif de l'Association des Marchands-Detailleurs du Ca- 
nada (succursale de Quebec), apres que tons les marchands- 
epiciers auront signe cette convention. 

Les bons ou coupons emis avant cette date seront rem- 
boursables a leur valeur respective, pendant les trois mois 
qui suivront la date a laouelle les coupons ne seront plus 
emis. et aucun bon ou coupon ne pourra etre rembourse 
apres 1 e s trois mois ecoules. 

Nous nous engageons de plus a ne pas remplacer les 
coupons par aucun autre cadeau, escompte ou bonus regu- 
ler. 

11 sera nomme oar le Comite Executif de l'Association 
des Marchands-Detailleurs du Canada (succursale de Que- 



bec) un comite special, compose de cinq membres, dont qua- 
tre representant les quatre principales sections de l'Associa- 
tion et le cinquieme pourra etre nomme par les Marchands- 
Detailleurs, qui ne font pas partie de l'Association. Ce Co- 
mite restera en fonction pour une periode de deux ans. 

Ce comite sera charge de faire observer integralement 
les conditions de la presente convention, devra surveiller les 
signataires, recevoir les plaintes, tout en respectant l'inco- 
gnito des plaignants, excepte vis-a-vis la maison visee. Si 
ces plaintes seront trouvees fondees par la majorite des 
membres de ce comite, il sera impose au nom de l'Associa- 
tion des Marchands-Detailleurs du Canada (succursale de 
Quebec) une amende de cinquante piastres ($50.00) que les 
signataires promettent et s'obligent de payer au tresorier de 
l'Association, dans un delai de pas plus de trente jours, apres 
la date a laquelle cette amende aura ete imposee." 

Cette demarche de la part des Detaillants d" Quebec est 
des plus louables, et nous les en felicitons cordialement. 
Nous souhaitons de plus que ceux des autres villes suivent 
l'exemple, afin que la liberte du commerce soit debarrassee 
de cette entrave que constituent les bons de commerce. Lc 
soleil luit pour tout le monde, mais davantage pour ceux qui 
savent lui donner libre acces chez eux. Les moyens legitimes 
d'attirer la clientele sont nombreux; il n'y a vraiment que 
l'embarras du choix, et les marchands sont tous assez avises 
pour que ce choix ne soit plus pour eux un embarras. 

Nous felicitons done les marchands de Quebec et leur 
souhaitons tout le succes possible dans leurs efforts pour 
1'amelioration de leur situation respective. 



NOUVELLES CHARTES 



"La "Gazette du Canada" publie les nouvelles chartes 
accordees sous le sceau du secretaire d'Etat du Canada. 
Voici celles qui ont trait aux nouvelles compagnies ayant 
leur principale place d'affaires dans la province de Quebec: 

"Victoriaville Bedding Company, Limited", pour fabri- 
quer et commercer en toutes sortes de meubles et articles 
de literie, en bois ou en fer. Capital-actions, $150,000, a Vic- 
toriaville. 

"Boulter, Vaugh, Limited", pour faire dans tout le Ca- 
nada le commerce d'importateurs, d'exportateurs, manufac- 
riers et marchands de chapeaux, casquettes, vetements, four- 
nires, etc. Capital-actions, $400000" a Montreal. 

"Sanibuild, Limited", pour faire le commerce et manu- 
facturer tous articles necessaires a la construction. Capital- 
Capital-actions. $50000, a Montreal. 

"The William Ewing Co., Limited", pour prendre la 
su : te du commerce a Montreal, de la maison actuellement 
connue sous le nom de William Ewing & Co. Capital-actions, 
#250000, a Montreal. 



FEU M. HERBERT H. CLARK 



11 nous fait peine d'apprendre le deces de M. Herbert 
H. Clark, de Lennoxville, arrive le 23 decembre a l'hopital 
Royal Victoria. 

M. Clark etait, depuis seize ans, le representant de la 
maison Lewis Bros., Limited, dans les Cantons de l'Est. Il 
y a environ huit semaines. M. Clark entrait a l'hopital pour 
y subir une operat : on qui devait l'emporter dans la nuit du 
23. II etait l'un des plus populaires vendeurs non seulement 
des Cantons de l'Est, mais du Canada. Son epouse et sa fa- 
mille ont les sympathies d'un grand nombre d'amis. 

Le service funebre a eu lieu a Lennoxville et I'inhuma- 
tion a Cookshire. vendredi le 26 decembre. 



26 



LE PRIX COURANT, Vendredi, _> Janvier 19x4. 



Vol. XLV11 — No 1 



LES ACHATS JUDICIEUX 



Si les frais de transport des articles d'un marchand 
ou represcntent 10 pour cent de son chiffre de vente, a 
bien seleveront ses depenses d'administration? 

Que les marchands qui s« crofenl les phis habiles repon 

dent. 

L"n marchand tres actif nous disait il n'y a pas tres 
Inn-temps, que ses depenses en transport seulcment lui cou- 
taient 10 pour cent de son prix de vente. Pensez-y. Trois l"«»is 
autant epic sa publieitc, un tiers de plus que son service, deux 
fois son propre salaire et dix fois plus que ne lui coutent 
son chauffage, son eclairage et ses assurances. l£t encore il 
est de ce.tte categoric de marchands qui n'acheteht que peu' 
a la fois mais souvent, chcz qui on voit constamment entrer 
des marchandises et qui achetent la ou Ton pair le meilleur 
marche. 

II connaissait tout ce qu'il fallait savoir relativemen} 
aux achats, excepte la meilleure maniere de les faire el cellc 
d'economiser sur les frais de transport. 

Son systeme consistait a acheter pour $10 de bibelots, 
et il payait le taux de fret de cent livres sur ces quelque 
vingt-cinq ou trentc livres de marchandises, moil tan t comme 
tela son compte de transport a un chiffre exorbitant. 

Apres avoir cause a-vee lui pendant quelque temps, nous 
en vinmes a lui faire comprendre (pie la solution <l;i p'Hoble- 
me qu'il ne comprenait pas ctait dans le fait de n nn r 
commandes pour arriver a ne faire qu'un sen! chargement. 
Aujourd'hui, e'est-a-dire depuis quelque temps, il est parvenu 
a reduire ses depenses de transport de 10 a 4 pour cent. 

Lorsqu'il commande sa marchandise, il reunit tout ce 
dont il est susceptible d'avoir besoin dans un temps plus ou 
moins rapproche, et, lorsqu'il est arrive a former les cent li- 
vres, les deux dollars de frais se repartissenl sur des achats 
de $500 ou plus. 

Cette methode des achats en petit mais repetes offre 
aussi ses dangers, et nous recommandons a tons ceux den; 
les frais de transport depassent la limite raisonnable de voit 
s'ils ne depensent pas phis qu'ils ne devraient sur de trop pe- 
tites quantites de marchandises. 

Quel bien cela peut-il vous faire d'eviter la perte par 
deterioration en' n'achetant qu'en tres petites quantites, si 
vous devez perdre ce que vous avez economise d'une part 
sur le coiit de transport. 

Ne savez-vous'pas qu'une consignation vous coutera le 
prix de cent livres meme si les articles ne pesenl que 25 ou 
30 livres? 

N'etes-vous pas assez gros marchand pour pouvoir reu- 
i:ir une assez grande variete d'articles pour former cent li 
vres chaque fois que vous faites une commande?' 

Supposons par exeniple que vous commandiez pour $10 
d'articles de nouveautes, ce qui est un tres petit montant. 
Ce setait considere comme une quantite en detail plutol qu'en 
gros. Mais supposons l'achat ainsi. La quantite de marchan 
dises ne peserait pas plus de quarante livres. La marchandise 
seche est consideree comme matiere de premiere classe, et 
nous supposerons que le taux de transport pour les cent li- 
vres est de $1. Sur un achat comme celui que nous avons 
pour exeniple, vous avez paye $1 en transport, e'est-a-dire 10 
pour cent. 

Voyons maintenant ce que vous auriez pu fane. 
Vous auriez pu ajouter a votre commande pour $10 de 
niercerie, d'un poids d'environ trente livres; pour $10 de fer- 
blanterie, soit environ soixante livres, et pom- $10 d'articles 
de qu'ncaillerie. le tout portant le poids de votre commande 
entiere aux environs de 150 livres. et le transport ne vous 
aurait pas coute $2 sur $40 de marchandises, les frais de 
transport repr^9enteraient environ 5 pour cent ou juste la 



moitie de ee qu'il vous en aurait coute sur un simple achat 
d'articles de nouveautes. Cependant, ce cas que nous venons 
de prendre comme exeniple est un cas extreme et vous pou- 
vez reduire vos frais de transport de beaucoup plus que cela. 

D'un autre cote-, il n'est pas necessaire d'acheter plus 
qu'il ne faut afin de reduire les frais de transport, attendu 
que de nos jours les marchands tiennent une si grande va- 
riete d'articles pour lesquels ils ont une demande constante 
dans certains districts. 

Nous n'avons cite que les articles de nouveautes, de fer- 
blanterie et de quincaillerie que pour servir les besoins de 
notre exeniple, et nous ne voudrions pas que les marchands 
se guident sur ces articles seulement chaque fois qu'il leur 
arrivera d'avoir a assortir une commande. 

Ne basez vos commandes que sur les articles qui deman- 
dent une grande attention, et vous verrez que non seulement 
wuis evilerez de surcharger votre stock, mais que vous re- 
duirez vos frais de transport a leur minimum. 



LE PLUS GROS GAIN DE L'ANNEE. 

C'est celui qu'accusent les recettes nettes du Pacifique Cana- 
dien pour le mois <ie novembrtc dernier. 

Li rapport des recettes nettes de la compagnie du Paci- 
fique Canadien pour le mois de nov'embre dernier accuse une 
augmentation de $630,107, le gain le plus fort enregistre par 
cette compagnie depuis quinzc mois, ou en d'autres termes, 
depui d-'aout 101 2, 

(■race a cette augmentation, la _ perte de $380,820, enre- 
gistree dans |e total des recettes nettes pour les quatre pre- 
miers mois de 1'annee fiscale de cette compagnie, est trans- 
formed en mi gain de $-'4'.). 1^2 pour le< cinq mois termines 
le 30 novembre dernier, 

Les chiffres de novembre, en ce (jui conecrne les recettes 
brutes, ne sont pas tout a fait aussi bons que ceux d'octobre, 
mais depassent de beaucoup ceux'du mois de novembre de 
1'annee derniere. Line augmentation de $1,044,349 °u 8.3 pom- 
cent dans les recettes brutes a ete accompagnee d'une dimi- 
nution de 03.5 pour cent dans la proportion des frais d'exploi- 
tation, avec le resultat que l'augmentation dans les recettes 
nett( ete de ^(>30.i07. soit un gain de 12.9 pour cent, un 

peu meilleur (pie pour le mois d'octobre. 

Le tableau des recettes brute^ et nettes pour les cinq 
premier-, mois se lit comme suit: 

Brute- Nettes 

Juillet $11,993,062 $4,116,703 

\"iii 11.434,450 3,961.130 

Septembre 12,157,082 4.415,578 

Octobre I4,48o,_m6 5,602, S;r 

N T ovembre 13.407,015 4,888, J40 

Total $63,471,836 Sjj.oS4.014 

I 1 rapport du mois de novembre, public bier, es1 le 
ni 

Du ler J nil. au 
Nov. 1013 30 Nov. 1013 

Recettes brutes S13. 407.015 $63, 471. S50 

I'rais d'cxploitation 8,518,769 40,487,221 

Profits nets $4,888,24) J4.614 



NOUVELLE SUCCURSALE 



I. a Banque de Montreal ouvrira le j Janvier une succur- 
sale a Vancouver, a I'angle des rues Main el Prior. M II 
Brooks en sera U directeur avec le titr< di 



Vol. XLVII — No i 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 2 Janvier 1914. 



27 



Epicerie et Provisions 



LA SITUATION. 

Le commerce d'epicerie a ete comme 
parle sautres annees, excellent pour les re- 
tes. Le marche est ferme et les prix res- 
tent les memes. La rentree de l'argent 
s'est faite normalement malgre certaines 
opinions plus ou moins pessimistes. 

Nous cotons: 

SUCRES 

Extra granule, sac, les 100 lbs. 4.35 

Extra granule, brl., 5 x 20, 100 lbs. 4.45 
Extra ground, baril les 100 lbs. 4.75 
Extra ground, bte 50 lbs. 100 lbs. 4.95 
Extra ground, *. bte 25 lbs. 100 lbs. 5.15 
No 1 Yellow, baril les 100 lbs. 4.00 

No 1 Yellow, sac les 100 lbs. 3.95 

Powdered, baril 100 lbs. 4-55 

Powdered, bte 50 lbs. les 100 lbs. 4.75 
Paris Lumps, *. bte 25 lbs. 100 lbs. 5.40 
Crystal Diamond, btes 100 lbs. 5.10 

Crystal Diamond, i bte 50 lbs. 

les 100 lbs. 5.20 
Crystal Diamond, I bte 25 lbs. 

les 100 lbs. 5.40 
Crystal Diamond, Domino, 20 

cartons 5 lbs. les 100 lbs. 0.35 

Sucres bruts cristallises, lb. 0.04 

Sucres bruts non cristallises, lb. 0.03J 

Ces prix s'entendent au magasin du 
vendeur a Montreal. 

MELASSES 

Tres bonne demande. 
Barbade, choix, tonne 
Barbade, tierce et qrt. 
Barbade, demi qrt. 
Melasse, fancy, tonne 
Melasse, fancy, tierce et 

quart 
Melasse, fancy, demi qrt. 

Les prix s'entendent: 
pour territoire ouvert; 2e colonne, pour 
territoire combine; 3e colonne, pour 
Montreal et ses environs. 






36 





37 





39 





39 





40 





42 





41 





42 





44 



0.38 0.39 0.41 

0.41 0.42 0.44 
0.43 0.44 0.46 
iere colonne, 



LARD AMERICAIN 

iere qualite, le quart 28.75 

2eme qualite, le quart 27.25 

SAINDOUX 

Bonne demande. 

La lb. 

Saindoux pur, en tinette 0.15J. 

Saindoux pur, en seau 3.20 

Saindoux pur, cse de 10 lbs 0.16J 

Saindoux pur, cse de 5 lbs. 0.16I 

Saindoux pur, cse de 3 lbs 0.16J 

FARINES ET PATES ALIMEN- 

TAIRES 



Pates alimentairei 

Bonne demande. 

Nous cotons: 
Arrow root, boite de 7 lbs. 
Farine Five Roses, qrt. 
Farine Five Roses, sac 
Marine Household, ort. 
Far. "Regal", qrt. 
Farine a patis. Ocean, prt. 
Far. d'avoine granulee, sac 



0.00 4.00 
0.00 5.75 
O.07*. 0.07} 
O.06 0.o62 

0.00 1.35 



0.00 0.27} 

0.00 0.05! 

0.00 0.07 

0.00 0.07} 



. 00 o . 07 J 
0.00 0.08 
0.04* 0.05 
0.04* 0.05 
0.04J 0.05 





0.15 


0.00 


6.25 


0.00 


3.25 


0.00 


6.25 


0.00 


6.25 


0.00 


5.00 


0.00 


2.70 



Far. d'avoine standard, sac 0.00 2.70 
Farie d'avoine hne, sac 0.00 2.70 

Farine d'avoine roulee, brl. 0.00 5.10 
Farine d'avoine roulee, sac 0.00 2.40 
Farine de sarrasin, sac 0.00 3.25 

Far. de ble-d'lnde, sac 0.00 2.25 

Banner, Saxon et Quaker 

Oats, et Ogilvie, caisse 
Cream of wheat, cse 
Fecule de mais, ie qlte, lb. 
Fecule de mais, 2e qlte, lb. 
Fecule de pommes de terre, 

qrts de 1 lb., doz. 
Vermicelle, macaroni et 

spaghetti Canadiens btes 

de s lbs., lb. 
En vrac 
Paquets de 1 lb. 

Nouillettes aux oeufs: 
Paquets de i lb., lb. 
Spaghetti, pates assorties: 

alphabets, chiffres, ani- 

maux nouilles, coudes, 

importes en vrac, lb. 

En paquets de 1 lb. 
Tapioca pearl, en sac, la '* 
Tapioca seed, en sac, la " 
Sagou " 

FROMAGES CANADIENS 

Bonne demande. 

Les fromages petits et gros se ven- 
dent aux epiciers isJ^c et 16c la livre. 

VINAIGRE 

Nous cotons, prix nets: 
Bollman, cruches paillees, 4 

gall. imp. cruche 0.00 2.20 

Domestique triple, cruches 

paillees, 4 gal. imp. cruche 0.00 1.25 
72 grains, le gall. 0.00 0.12 

88 grains, le gall. 0.00 0.15 

118 grains (proof), le gall. 0.00 0.19 

THES 

Affaires tranquilles a prix soutenus. 
Quelques demandes pour thes de luxe. 
Amandes Tarragone 0.19 0.20 



EPICES PURES, GRAINES 

Bonne demande courante 

Nous cotons: 
Allspice, moulu lb. 

Anis 

Canary Seed 
Cannelle, moulue 
Cannelle en mattes 
Clous de girofle entiers " 
Chicoree canadienne 
Clous de girofle entiers " 
Colza 

Creme de tartre 
Gingembre moulu 
Gingembre en racine " 
Graine de lin non moul. " 
Graine de lin moulue " 
Graine de chanvre 
Macis moulu 

Mixed spices moulues " 
Muscade moulue 
Muscade 

Piments (clous ronds) " 
Poivre blanc rond 
Poivre blanc moulu 



:s ET 


SEL 


0.00 


0.18 


08 
o.o8i 


O OQ 
0.09 


0.00 


0.25 


0.18 


0.22 


0.20 


0.22 


0.12 


O 13 


0.25 
0.06 


O.27 
O.08 


0.00 


O.30 


0.00 


O.25 


0.17 

0.03*. 

0.06 

0.05} 


0.20 
0.04 
0.07 
0.07 


0.00 


0.75 


0.00 


0.25 


0.00 


?o 


0.20 
0.07A. 


0.35 

0. 10 


0.25 


0.27 


0.00 


0.28 



Poivre noir rand 

Poivre noir moulu 

Poivre de Cayenne pur " 

Whole pickle spice 

Sel fin en sac 

Sel fin en i de sac 

Sel fin, quart, 3 lbs. 

Sel fin, quart, 5 lbs. 

Sel fin, quart, 7 lbs. 

Sel fin. en quart de 280 ma. 

Ordinary fine 

Fine 

Dairy 

Cheese 

Gros sel, sac 

ORGE 

Legumes sees. 

Nous cotons: 
Orge monde (pot), sac 
Orge monde (pot), baril 
Feves blanches, Can., lb. 
Orge monde (pearl), sac 
Feves blanches, Can., lb. 
Feves jaunes minot 

Lentilles rouges, par sac, lb. 
Lentilles vertes, par sac, lb. 
Pois Verts, No I lb. 

Pois casses, le sac 
Ble-d'lnde a soupe, casse, 
le sac 

RIZ 

La demande est bonne. 

Nous cotons: 

Riz importes: 
Riz Patna, sacs de 112 lbs., 

suivant qualite lb. o.osf 

Riz Carolina 0.08 

Riz moulu 0.00 

Riz souffle (puffed) cse de 

36 paquets de 2 pintes 0.00 

Riz decortiques au Canada: 

Les prix ci-dessous s'entendent 
Montreal. 

Qualite B, sac 250 lbs. 0.00 

Qualite C, sac 100 lbs. 0.00 

Sparkle 0.00 

India Bright (sac de 100 lbs) 0.00 
Lustre 0.00 

Polished Patna 0.00 

Pearl Patna 0.00 

Imperial Glace Patna 0.00 

Crystal Japan 0.00 

Snow Japan 0.00 

Ice Drips Japan 0.00 

FRUITS SECS 



0.15 


0.17 


0.00 


0.20 


0.00 


0.25 


0.16 


0.20 




1.40 


0.00 


0.4s 


0.00 


3-25 


0.00 


3.15 


0.00 


3. OS 


0.00 


1.80 


0.00 


2.05 


0.00 


2. IS 


0.00 


2.45 


0.65 


0.80 


0.00 


3-oo 


0.00 


6.75 


0.031 


0.04 


0.00 


4.85 


0.03 J 


0035 


2.00 


2. ro 


0.05 


0.06 


0.04 


0.05 


0.041 


0.04*. 


0.03^ 


0.03 J 


0.00 


2.40 



0.06 
0.09 
0.06 

425 

f.o.b. 

330 
3.20 
5.10 
3-45 
3-55 
4.40 
4.60 
4.90 
5-10 
5-30 
5-45 



Assez bonne demande. 






Nous cotons: 






Dattes et figues: 






Dattes en vrac 1 lb. 


0.00 


0.05*. 


Dattes en pqts de 1 lb. 


0.07* 


0.07*. 


Figues seches en boites, 






3 couronnes lb. 


0.09} 


o.ioi 


4 couronnes lb. 


O.II 


O.II* 


5 couronnes 11). 


0. 12 


0.12* 


7 couronnes lb. 


0.14 


0.14* 


9 couronnes lb. 


0.15 


0.15* 


16 onces bte 


O.II* 


0.12J 


ro onces bte 


0.07i 


0.08 


Raisins de Corinthe. 




LU 


Corinthe Filiatras, en vrac 


o.ooj 


0.07 


Corinthe Filiatras en car- 






tons i lb. 


0.07} 


0.08 


Raisins de Malaga. 




Lb. 


Rideau bte 


0.00 


2.50 



28 



E PRIX COURANT, Vendredi, 2 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 1 



300 
4.uo 
0.50 
Lb. 

O.lO 

v.xii 
Jib. 

o.o6i 

0.06J 

0.074 

L.D. 

0.102 
0.10 
Lb. 
0.21 
0.43 
u.J4 
0.142 
020 
0.1O 
0.30 
o.zii 0.224 



baliuural bte o.oi 

cntaus bte u.uo 

IVuj al i^xtclsior DtC 1. . uc 

iv^isiiia ounaiia. 

Ln viae 0.00 

^al lulls, 1 lb. O.UU 

iMiuua at Valence. 
v niciitc uiic till Stalk, btes 

de 2o lbs. 0.00 
v aitutc ociccted, btes de 

20 lbs. 0.00 
v aitntt 1-ayers, 4 cour., 

bles tie 20 lbs. O.On 

ixaisiiis uc caiiiornie. 

Lpepiues, paq. 1 ib., iancy o.Ou 

cpcpuies, paq. 1 lb., CliOlX u.Ou 

1MU1* Cl nmunUca. 

Amandes larragone 0.20 

runaiiuca v aitntt tcalees u.42 

l_tiiltaUX O.32 

Avenues ij 

i\tiiA ae Grenoble Mayn.tr- o.iy 

;\uia -uuiuui O.ij 

.\oia ut ouiueaux tickets 0.J4 

.\ i'. .\ uli t-> 1 tall 

«uix ut tucu lapees, a ia lb. 0.202 0.22* 

v . v„., pi;. its O.lo O.iy 

lNuijv i. etaii tassccs o.uu 

feanuis null runes, Sun o.uo 
feauuis nun rotics, bun ion 0.00 

i'eanuls null lulits, Coon 0.00 

i J eaiiuis lulies, Luun O.oy 

peanuts rotics, G. O.Oyj 

i'canuis nun rones, G. 0.00 

Peanuis runes, iun o.ioi 0.112 

Fcauuu roues, lion Ton 0.122 0.134 

Pruneaux 30/40 0.00 0.15 

Pruneaux 40/30 0.00 0.13 

^imitaux ju/00 O.00 0.n4 

i J iuneaux 00/ /0 0.O0 0.104 

r/i uncaux 70/60 0.00 o.oy* 

fruiieaux 60/yo 0.00 O.oy 

Pruneaux yo/10 0.00 o.o84 

I'luua cvauures. i-U. 

Abricuts, buite 25 lbs. 0.00 0.20 

iNcctarines 0.00 0.11J 

Pecnes, buites 23 lbs. 0.00 o.ioi 

Quires, buite 25 lbs. 0.00 0.13 
ru.iuucs naiituccs, evapo- 

recs, btes de 50 lbs. o.oyi o.oyi 

X Liu. to uc nulls. i-O. 

Citron 0.10 o.ni 

Curunelle 0.15 o.i6i 

Orange 0.11 0.124 

CONSERVES* ALIMENTAIRES 

Conserves de Legumes 
ires bonne demande. 
Nous colons: 



o.uu 

o.oyi 

0.11 

0.074 

O.oy4 

0.104 

O.06 



Asperges (Pointes), 2 
Asperges entieres can., 2 lbs. 
Aspergts Californie, 24 ibs. 

U.plllalUs 4 IbS. 

Betteraves tranchees, 3 lbs. 
Ble d'lnde 2 lbs. 

Ble d'lnde en £pis, gal. 
^aisup, ote 2 lbs. doz. 

Catsup au gal. doz. 

Champignons hotel, boite 
Champignons, ler choix 
Champignons, choix, btes 
( hiuix de Bruxelles imp. 
' "Viiui v- fleurs 



No 1 
lbs. 2.05 



0.00 
0.00 
u.uo 
0.00 
0.90 
4-50 
u.uo 
0.00 



No 2 

300 

2.25 

3-35 
1 .uu 

1.30 
0.924 
4-524 

0.05 

5.00 



0.134 0.144 

0.2U 0.21 



Citrnuilles 
Citrouilles 

'■ nm.irds 
Fpinarrls 
F.mnards 
rr r>ina'-H' imp 
Fevec Golden 
Fpvre Varies 

Feves de Lima 



Wax 



2 lbs. 
3 lbs. 
gal. 
gal. 

2 lbs. 

3 lbs. 
lne 

2 lbs. 

2 lbs. 

2 lbs. 



0.17 
017 

00 

0.80 
2.25 

0.00 

0.00 
0.00 
O 12 



0.18 

o 18 

1 65 

0.824 
2.274 
5.30 
1-25 
1. 75 
o. 13 



fiagculcts inipui les bte 

Xlaiituis veils imp. blc 

J.atlUulllC UC IttjUlUCS, Die 

iViai inauts Cll avau, o gal. 
X tins puis imp. lllujr clis uit 
4'cins puis imp. mi-11119 Oic 
Ccnis puis imp., uus, Olc 
1 ciiii puis imp. cxi. nils, Die 
j. t ma puis imp., SUlllllS, uic 
i'uis cuu. i^ugiisli OalUCli 
1 uis can. liany June 
1 uis Can. u.xi. i'uic ill ted 
Succutash 2 lbs. 

luiuaics, 3 lbs., doz. 
lorualcs, gall. 

llUlu.4, % UUl. 

\\ lb. 

Ananas importers 24 lbs. 
Ananas enuers (Can.) 3 lb. 
Ananas trancnes (.can.; 2 ib. 
-Uiuuas tapes (cnip. can.; 

2 lbs. 
Bluets Standard doz. 
Censes ruuges sans noyau, 

2 lbs. 
1" raises, sirop epais, 2 lbs. 
iraiiibuises, sirup epais, 

2 lbs. 
Gadelles rouges, strop epais 

2 lbs. 
Gadelles noires, sirop epais, 

2 lbs. 
Groseilles, sirop epais, 

2 lbs. 
gal. gai. 
2 lbs. 



0.13a 


0.15 


U.XJ 


0.17 


U.iU 


0.10 


O.UO 


*.*$ 


U.ll 


U. Ill 


0.11 


u.u 


0.10 


0.17 


0.17 


O. lO 


imauquciii; 


O.OU 


U.022 


0.022 


U.05 


O.UU 


1.^74 


0.95 


0.974 


0.95 


1.00 


2.90 


2.924 


S.uu 


a-H" 


o.uu 


^.^3 


0.00 


2.40 


O.OO 


2.45 


O.OO 


i.yo 


0.00 


1-45 


manquent 


1.90 


1.921 


1.90 


1.9^^ 


1.90 


1.924 


0.00 


1.90 



0.00 1.90 



o 82A 0.85 

0.82 i 0.85 

1. 15 1.17* 



0.00 1.75 

Marinades can. 1 gal. gai. 0.00 0.00 

i'eches jaunes, 2 lbs. 1. 25 1. 274 

Peches 3 lbs. 1.85 1.87* 

Puires (.Bartlett) 2 lbs. 1.50 1.524 

Poires 3 lbs. 2.00 2.024 

Puniiiies 3 lbs. 1.05 1.074 

Mures, sirop epais 2 lbs. 0.00 l.yo 

Pommes standard gal. 3.00 3.024 

ir runes uamsuu, sirop epais, 

2 IDS. I. 10 1.15 

Prunes Lombard, sirup epais, 

2 lbs. 0.95 0.974 

Prunes de Californie, 21 id. o.uo 2.74 
r'miics Urecugagc, sirup 

epais 2 lbs. 1.05 1.074 

KimuarDe Preserved, 2 io». o.uu 1.30 

Cerises blancnes aw. 0.00 2.25 

Censes noires doz. 0.00 2.40 

t ram Duises doz. 0.00 2.40 

Mures doz. 0.00 2.40 

Gadelles rouges doz. 0.00 2.40 

Conserve* de poitsons 

Tres bonne demande. 

Nous cotons: 3 

Anchois a 1 buile (suivant 

tormat) doz. 

Caviar 4 lb. doz. 

Caviar i lb. doz. 

Grabes I lb. doz. 

Crevettes en saumure. 1 lb. 
Creveltes sans saumure, 1 lb. 
human Haddies doz. 

Harengs frais, importes, 

doz. 
Harengs marines, imp. " 
Harengs aux Tom., imp. " 
Harengs kippered, imp. " 
Harengs canadiens kippered 
Harengs canadiens, sauce 

inmates 
Homards, bte h., 1 lb. " 
Homards, bte plate. 4 lb. " 
Homards, bte plate, 1 lb. " 
Huitres (solid meat), 5 oz. 
doz. 
Huitres (solid meat), 10 oz. 

doz. 0.00 
Huitres 1 lb. 0.00 



1.60 

5-15 
10.00 


4.50 

5.25 

10.25 


3-75 

0.00 


3-oo 
1.60 


0.00 


1.80 


1.35 


1.40 


1. 15 
1.45 

1-45 
1.50 
0.95 


1.20 
1.65 
1.40 
1.70 
1. 00 


0.95 
6.40 
3-50 
6.75 


1. 00 

6.50 
3- 60 
6.90 



0.00 1.40 



2.00 
1.50 



Huitres 2 lb. 

ivialjut: tau, tin 1 lb., lu aui. 

Morue No 2 lb. 

Morut giosse en quart lb. 
Kuyaus aux uutles ci aux 
achaids bie 

Sardines can. i bte, cse 

Sal units 11 ain,aists, 4 Utes 
Sardines Iram;aises, t btes 
Sardines Nurvcge, t bte 
Sardines Norvege, 4 bte 1 

Sardines Kuyan a 1'huile, 4 
Sardines sans aretes 
Saumon Labrador, 100 lbs. 
Sauniuii Cuiiucs, Jrraser 

River. 1 lb. 
Sauiuuii rouge: 
Horse Shoe et Clover Leaf, 
boite basse, y 2 lb., doz. 
Hoist Shot ci clover Leat. 
boite basse, 1 lb. doz. 

Saumon rouge Sockeye 
(Rivers' Inlet), bte hau- 
te, 1 lb. 
Saumon rouge du printemps, 

bte haute, 1 lb. doz. 

Saumon Humpback, 1 lb. 

doz. 
Truite des mers 100 lbs. 



0.00 2.45 






.00 


1 


45 




(manque; 




(manque; 





17 





18 


3 


.50 


4 


.00 


u 


. 105 


u 


• 31 


u 


22 





50 


7 


SO 


11 


00 


7 


OO 


18 


00 





•40 





42 





23 





24 



0.00 8.50 
0.00 1.40 

1.274 1.324 
2.074 2.124 



doz. 1.90 

0.00 1.65 

0.00 «». 95 

o . 00 7 . 00 



HARENGS DU LABRADOR 



Quarts 
Yi quarts 



$6.25 
3-35 



FROMAGES IMPORTES 



Bonne demande. 

On cote ic Homage de Gruyere: 

iruinagc cnucr uc 203 lbs. ou de 80 
lbs., ijoc a 3uc ia livre. 

tn yuan u ic moinuie, 28c la livre. 

Le Irumagc de Kuquelort se vend de 
32c a 3je la lb. et ic GimDourg, 24c la 
livre. 

Un cote encore: 
Gorgonzola lb. 

hdam 



0.25 
0.24 



PRODUITS CHIMIQUES ET 
DROGUES 

Nous cotons: 

Acme Donquc, brls de 336 lbs., lb. 0.10 

Alun, barils de 336 lbs. " 0.02i 

Alun, barils de 112 lbs. " 0.024 

Aitdiisuu, ib. 0.03I 0.04s 

Blanc d* ~- se, brls de 336 lbs. 0.55 

B01- ..peche, pqt de 4 lb. 0.03! 

100 .„* 0.65 
Borax en cristaux, brls de 336 

lbs. lb. 0.05 0.06 

Boules a mites " 0.00 0.00 

Camomille " 0.00 0.40 

Lami>eche (Extrait de): 

boites de 12 lbs. " 0.00 0.n4 

btes 24 lbs., pqt I lb. " o.u4 0.124 

Camprire, la livre O.OO O.75 

Carbonate d'ammoniaque, 

brls 112 lbs., 4 lbs. 0.15 0.20 

Cire blanche lb. 0.40 0.45 

Couperose, brls 370 lbs. " O.OI 0.02 

Creme de tartre lb. 0.24 

Gelatine roupe en feuilles " 0.60 

Gelatine blanche en feuilles " 0.35 

Gelatine Knnx en feuil., doz. 1.25 1. 30 

Gomme arabique lb. 0.15 0.16 

Houblon press6. lb. (manque v 

Lessive commune doz. 0.35 

Lcssive commune grosse 3-75 

Paraffine pour cierges. lb O.IO 0.12 

Platre k terre, sac 100 lbs., sac 0.70 



Vol. XLVII — No i 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 2 Janvier 1914. 



Poudre insecticide lb. 0.00 0.50 

Refine blanche " 0.03 0.04J 

Resine G., suiv. quant. " o.cwi 0.03* 
Salpetre en cnstaux, brls 

112 lbs. lb. O.05 O.06 

Sel a Medecine 0.01 0.02 

Sel d'Epsom sac 224 lb., " o.oii 0.03 

Soda a pate. 112 lbs. 0.00 2.00 

Soda a laver: 

Sacs 0.80 

Sonde caustique en mor lb 0.00 
Sotifre en batons. brW 336 

lbs lb. o.oil 0.03 

Soufre mnnln sac= it2 lb T.fis 1.70 
Tourteaiix de lin moulu. sac 1.60 1.70 

Vitriol, hrls O.06J 0.07 

BOUGIES. CIERGES ET HUILES 
DE SANCTUAIRE 



0.85 
0.02J 



Nous cotons: 
B. Paraffine en vrac. boite 
6 a la lb. lb. 

1? a la lb 
B Paraffine. 6 a la lb. 



B Paraffine. 
B Stearinne 
P Stearinne 



T2 a la lh 
T4 oz 6 ef T2 

tfi oz 6 etR 



Cierp-ee annroiives. lb 

Htiile de 8 ionrs. eallon 



de 40 lbs.: 
o.oo 0.07-I 
o.oo o.xo 

. oR o . 00 
o .nfU 0.00} 

O.OO O.T2i 
0.T4 O.TC, 

o 00 o . 37} 

1 . 20 1 . 30 



PLATS EN BOTS 



lb., crate 500 
lbs., crate 500 



0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 



Nous cotons: 
Carres de 4 lb., crate 
Carres de 1 
Carres de 2 
Carres de 3 lbs., crate 
Carres de 5 lbs., crate 

CUVETTES EN BOIS 

Nous cotons: 
Cuvette No 0, la doz. 
Cuvette No 1. la doz 
Cuvette No 2. la doz. 
Cuvette No 3. la doz. 

BALAIS 



0.45 
0.90 

1.02i 

o.57i 
0.72* 



10.50 
9.00 
750 

6.50 



0.00 2.75 
La doz 
2.25 



Nous cotons: 
A longs manches 

Avtc manches ordinaires 

2 cordes 

3 cordes 2.50 

4 cordes 2.75 

5 cordes 3-50 
Lc papier manille, 13 x I7> est cote 

20c. 

EPINGLES A LINGE 

Epingles ordinaires: 
Boites de 5 grosses, la bte 0.75 

E' ingles a ressort: 
Roites de 2 grosses, la bte 0.00 

PAPIER D'EMBALLAGE 

Papier Manille en rouleaux 0.03} 

Papier brun en rouleaux 0.03 

MECHES. BRULEURS ET VERRES 

DE LAMPES 



Nous cotons: 
Meches No 2 
Merries No 2 
Merries No O 
Brfilenrs No 2 
P»-,MAiirc Mo T 
Rrnletire No O 

Bruleurs, dessus verre (A) 



lb. 



doz 



0.22 
o 15 

O T2 

o R; 

O n? 

fie 

1.65 



Bruleurs, dessus verre (B) " 1.00 

Cheminees (climax) No 2 " 0.60 

Cheminees (climax) No I " 0.45 

Cheminees (climax) No " O.45 

Cheminees (Bonanza) No 2 " 0.95 

Cheminees (Bonanza) No 1 " 0.75 

SAVON DE CASTILLE 

Le savon de Marseille en morceaux se 
vend $4.25 la caisse et de 9c a 10c la livre, 
poids net, blanc ou marbre. 

GRAISSE A ROUES 

On cote: 
Graisse Imperial, en lot« de 

grosse doz. 0.57 J 

Caisse de 4 doz. " 0.60 

Graisse au mica. 
Boites de 1 lb. (par 3 doz.) 

doz. 0.90 0.95 

Boites de 3 lbs. (par doz.) doz. 2.25 

HUILE D'OLIVE 

Nous cotons: 

Huile Loublon: 

Pinteg 0.00 2.25 

Chonines 0.00 T.20 

i chopines 0.00 0.60 

L'huile d'olive Barton et Guestier est 
cotee: 

Orts 7-7=; 8.00 

Pts 4-37* 4.50 

* pts 2.45 2.50 

HUILE DE CASTOR 



None cotons* 
Ponteillec de T oz 
Ronteillec de 2 oz 
Roi-te,'11ee de ■"{ oz. 
Ronteilles de 4 oz. 



HUILE DE FOIE DE MORUE 

Nous cotons: $1.75 a $2.00. 

Bouteilles carrees de 16 onces. $3 75 
la douzaine; chopines, $2.40 la douzaine; 
i chopines, $1.75 la douzaine. 

HUILE DE COTON 



Gro«-se 


D02 


3 fio 


O. -?5 


e. 00 


O 4C 


6 00 


n.e,e: 


7.25 


o.fis 



Nous cotons: 
Au baril 



1. 10 1.25 



HUILE DE RICIN PHARMACEU- 
TIQUE 

Nous cotons au quart, par livre, g£s 
le gallon, $1.25, en estagnon, par livre ; 
9c a ioc. 

VASELINE 



Nous cotons: 
"Bleu Seal" 
Blanche No 1 
Blanche No 2 
Jaune No 1 
Jaune No 2 



BALAIS 



grosse 10.00 

" 10.20 

6.72 

" 14.40 



0.00 t.TP 

0.00 0.8-t 



P'enfant. 2 cordes 

P'enfant, I cor 'e 

Manches de faubert (mop), doz. 1.20 

HUILE DE PETROLE 



Nous potons* 






PraH'c Astral Oil 


a*o1 


*2 


Standard Acme 


le gal. 


0.17} 



GRAINS ET FARINES 
Marche de Chicago 

Les futures cotations sont: 





Ferme- 


Haut 


Bas 


ture 


90j^c 


89Mc 


90?^c 


87c 


86^c 


87c 


7o!4c 


68c 


70j4c 


683/ic 


6734 c 


68-Hc 


41c 


40'Ac 


41c 


40^4 c 


39 } /&c 


40j4c 



Ble— 



Mai 

Juillet 

Decembre 

Mai 

Mai 

Juillet 



Marche de Montreal 
Grains 

II y a eu quelques demandes d'ache- 
teurs etrangers pour le ble de printemps 
du Ma-itoba et avoines, mais comme 
les prix etaierit tous de ic a 3c par mi- 
not plus bas qu'ici. il n'y a pas d'affaires 
de faites et le marche a ete tres tranquil- 
le, mais il y a eu une bonne demande 
des acheteurs locaux et de la campagne 
pour le mais et l'avoine; des ventes d'un 
certain nombre de lots au char ont eu 
lieu a des prix fermes. L'avoine C. W. 
No 2 en lots de char se vendent de 41V2C 
a 42c. No 3 C. W. de 40 l Ac a 41c, et No 
2, grain a fourrage, de 39c a 39 l Ac le mi- 
not ex-magasin. 

Nous cotons: 

Avoine ferme, avec affaires. Ble d'ln- 
de bonne demande aux nrix cotes. 
Avoine CIV. No 1 Ext. Fd 0.4T 0.41* 
Avoine C W. No 2 0.4T* 0.42 

Avoine CW. No 1 O.10 1 o. it 

Avoine One. et Ont ^ T o 2 0.30 o.-jo! 
Avoine Que. et Ont. No 3 0.38 0.38} 
\ ,. n inii On ■'■ »t Ont. No A manntie 

S-^rmciri (^S lbs.) 0.64 o fit; 

Mais i-iune 0.00 0.77 

■Rlp.d'Tnde %p<~Yp. a ,i four manque 

Ble d'Inde jaune No 3 0.74 0.75 

(Rle-d'Tndp nouveau.t 
Orge motilee 0.51 0.53 

Marche de Montreal 

Farines 

II n'y a pas eu de changefnent dans la 
situation du marche local des farines, les 
prix sont fermes, mais le volume d'affai- 
res n'e t pas aussi gros que d'ordina're 
a cette epoque de l'annee et le marche 
est tra-'quille avec les premieres paten- 
tes de ' le de printemps cotees a $" 40; 
les sec ndes a $400 et les strong bakers 
a $4.70 '.e baril en sacs. La farine de ble 
d'hiver ;st aussi tranquille et sans chnn- 
gemen' avec les natentes de choix se 
vendatv de $4.7? a $"00, et les stra'srht 
rollers d e $4.-0 a $4 fio le baril. en barils, 
et les derniers en jute de $2.00 a $2.10 le 
sac. 

Nous cotons: 

Issues de ble et avoines roulees 

Le ton du marche pour toutes les li- 
gnes d'issues de ble reste forme avec 
une bonne demande des acheteurs lo- 
caux et de la campagne dont les offres 
ne sont pas trop grandes et les meuniers 
dans quelques endroits confinent leurs 
ventes a queloues lots melanges au char 
afin de fournir aux besoins de leurs 
clients. T e son se v»nd a $->t. les <=horts 
a $23 et les middlings a $26 la tonne, y 
compris les sacs. La demande pour les 



3° 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 2 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 1 



moulees est bonne ct les prix sont fer- 
mes avec des ventes de qualite pur grain 
de $29 ii $31, et les melangees de $27 a 
$28 la tonne, l.e marche pour l'avoine 
roulee est tranquille mais ferme, de $4.40 
a $4.50 le baril, en barils, et de $2.10 a 
Sj. u'A le sac. 

Nous cotons: 

Patentes du printempi: 
Royal Household 2 sacs 5-6o 

Five Roses 2 sacs 5.60 

Glenora 2 sacs 5.10 

Harvest Queen 2 sacs 5.10 

Fortes a Boulangcr: 
Bakers Special 2 sacs 4.90 

Manitoba S. B. 2 sacs 4.90 

Keetob 2 sacs 4.90 

Montcalm 2 sacs 4.90 

Patentes d'Hiver: 
Straight rollers 2 sacs 5.00 

rlurona (a patisserie) 2 sacs 5.80 

A do 2 sacs 5.30 

Farine de ble-d'Inde blanc pour 

boulangers, 2 sacs 4.40 

Faiine de ble-d'Inde pour engrais 

2 sacs 4-50 

Farine d'avoine: 
Avoine roulee, sac de 90 lbs. 2.32 

Avoine roulee. baril 4.90 

Issues de ble: 
Son Man., au char, tonne 20.00 

Gru Man., au char, tonne 22.00 

Middlings d'Ontario, au char. 

tonne 27.00 28.00 

Moulee pure, au char 32.00 34.00 

Moulee melaneree. au char 30.00 31.00 

FOIN PRESSE ET FOURRAGE 

Marche de Montreal 

Foin presse 

Le marche est plutot fermee pour le 
foin presse et tine bonne demande cons- 
tante des acheteurs locaux pour les plus 
hautes qualites a amene des ventes par 
lots de char de foin No 1 de $16 a $16.50, 
extra No 2 de $15 a $15-50, et No 2 de 
$13.50 a $14 la tonne ex-voie. 

Nous cotons: 
Foin No 1, pour livraison 

immediate' $14.00 $14.50 

Tres bon, No 2 * 1350 1400 

No 2 11.50 12.00 

la tonne, en lots de wasron ex-voie. 

Marche facile. Demande mediocre, 
prix sans changement. 

BEURRE 

Marche anglais 

MM. Mills & Sparrow nous ecrivent 
de Londres a la date du 19 decembre 

!9i3: 

II y a eu une bonne et active d'emande 
durant cette semaine, mais les prix ont 
llechi dans quelques cas, ce qui est du 
principalement a la petite pressure extra 
pour vendre en vue des fetes. 

Australien. — En plus des quantites 
sous-mentionnees, les beurres annonccs 
dans notre dernier rapport par les va- 
peurs "Sropshire" et "Demosthenes", 
ne furent debarques que pour le marche 
de cette semaine, et la quantite mon- 
trant une bonne augmentation sur les 
recettes precedentes a cause un pen plus 
d'anxiete de la part des vendeurs. II n'y 
a eu aucun mal ecouler les meilleurs 
produits aux plus hauts prix. mais les 



qualites inferieures ont de suite ressenti 
1 1 pression et il y a eu plus de difficulte 
a les ecouler que dans les precedentes 
semaines. Les beurres sales et non sales 
semblent venir bientot au memc niveau 
ci imme prix. 

Nouvelle Zelande. — Rien n'est arrive 
depuis le vapeur "Ruapehu", et quelques- 
uns sont restes invendus, ayant manque 
le sommet du marche, et sont main te- 
nant offerts a plusieurs shillings de 
moins. Le prix sous- mentionne pour 
cette sorte est plus on moins normal, a 
cause du petit montant d'affaires qui se 
fait. 

Arrivages coloniaux cette semaine: 

Par vapeur "Moldavia", 32,100 boites 
Australien; 

Par vapeur "Rangativa", 700 boites 
Australien; 

Par vapeur "Runic", 200 boites Aus- 
tralien; 

Par vapeur "Roscommon", 950 boites 
Australien; 

Par vapeur "Palermo", 200 boites 
Australien. 

Danois. — Le. marche n'a pas change, 
avec un bon commerce ferme. 

Siberien. — II y a eu une bien meil- 
leure demande pour les articles entrepo- 
ses et il y a tres peu d'offres. Les quel- 
que meilleurs articles arrivant font un 
bon prix, car le temps plus froid est fa- 
vorable pour le transport et la qualite 
est bonne. 

Argentine. — Cette sorte a aussi fle- 
chi en valeur, en sympathie avec les au- 
tres sortes. 

Nous cotons: 
Danois, haut choix 130/0 

Siberien, haut choix 112/0 

S : berien, choix ioo/o 

Siberien, confiserie 92/0 

Yictorien, haut choix. 

sale_ 1 16/0 

Victorien. choix, sale 112/0 

Yictorien. haut choix, 

sans sel 
Victorien, choix. sans 
Australien, haut choix, 

sale 
Australien, choix, sale 
Australien, haut choix, 

sans sel 
Australien, choix, sans sel I io/o 
Queensland, haut choix, 

sale 
Queensland, choix, sale 
Queensland, haut choix, 

sans sel II4 / a 116/0 

Queensland, choix, sans 

sel 
Nouvelle Zelande 
Argentine, haut choix. 

sale 
Argentine, haut choix, 

sans sel 



i33/o 

1 16/0 

106/0 

96/0 

120/0 

114/c 



1 16/0 a 1 18/0 
sel 108/0 a 1 1 2/0 



t 16/0 
1 1 2/0 

1 16/0 



1 16/0 
1 1 2/0 



108/0 
T24/0 



120/0 
1 14/0 

1 18/0 

1 12/0 

120/0 

1 14/0 



1 1 2/0 
126/0 



1 16/0 a n8/o 
114/0 a 11 6/0 



FROMAGE 



Marche anglais 

MM. Mills & Sparrow nous ecrivent 
dc Londres a la date du 19 decembre 
1013: 

Les affaires ont ete tranquilles toutc 
cette semaine. Les prix n'ont pas chan- 
ge. 

Nous cotons: 

Canadien, choix a haut choix. 

blanc 66/0 a 67/0 

Canadien. choix a haut choix. 

colore 67/0 a 68 



Nouvelle Zelande, haut choix, 

blanc 65/0 a 66/0 

Nouvelle Zelande, haut choix, 

colore 06/0 a 67/0 

Prix vendants aux epiciers 

Fromage fort, blanc, a la meule 17c 

au morceau 18c 

Fromage de Gruyere 27c a 28c 

Fromage Oka 24c 

Beurre, choix 31c 

Beurre, choix, en bloc d'une livre 3i^c 

Oeufs strictement frais 60c 
Oeufs frais en boites de carton 

d'une douzaine 61c 

Oeufs No 1 34c 

Oeufs choisis 38c 

OEUFS 

Les oeufs sont tres rarei a la cam- 
pagne. 

Marche de Montreal 

BEURRE 



Cremerie, ier choix 
2eme qualite 
Beurre de laiterie 



31c a 3iy 2 c 
30c a 30^Sc 
24c a 25c 



PEAUX VERTES 



Tres bonne demande. 
Boeuf inspecte No 1 
Boeuf inspecte No 2 
Boeuf inspecte No 3 
Veau 
Agneau, chaque 



14.50 
13.50 
12.50 
15.00 17.00 
1. 10 



FRUITS VERTS ET LEGUMES. 



Oignons, la lb. 

Oignons, la cse 

Raisin Magala 

Raisin 

Bananes 

Betteraves, sac 

Carottes, sac 

Patates, le sac 

Navets, le sac 

Pommes, le baril 

Oranges Mexicaines, la cse 

Oranges Navels, la cse 

Citrons, la cse 

Pommes Baldwin, No 1 

Pommes Baldwin No 2 

Pommes Greening No 1 

Pommes Greening No 2 

Pommes Spy No 1 

Pommes Spy No 2 

Atocas, le gallon 



2.00 

2.25 



0.80 

4.00 

2.50 
3-25 
4-50 
4.00 



0.03} 

3 00 

5-25 

2.50 

2.50 

1 .00 

0-75 

1 .00 

0.75 

8.00 

2.50 

3-25 

3-50 

5.00 

4-50 

4.50 

4.00 

6.00 

5.00 

0.50 



Si vous avez une bonne "idee" pour 
votre publicite, donnez-lui une applica- 
tion immediate. II y a actuellement 
beaucoup de commercants qui cherchent 
et qui peuvent aussi trouver votre "idee". 



Vol. XLVII — No i 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 2 Janvier 1914. 



3 1 



Table Alphabetique des Annonces 



Assurance Mont-Royal 33 

Bater & v. o. ^ Walter) 16 

Banque de Montreal 36 

Banque d'Hochelaga 36 

Banque Nationale 36 

Banque Molson 3° 

Banque Provinciale 36 

Banque d'Epargne de la 
Cite et du District de 

Montreal 5 

Barr Register Co 14 

Belanjjer & B61anger 34 

Berry Bros 42 

Bowser, S F. & Co 6 

British Colonial Fire Ass. . . 33 

Brodie& Harvie 16 

Canada Cement Co , Ltd. . . 50 

Canada Lite Assurance Co.. 33 

Canada Paint 39 

Canada -tarch Co 4 

Canada Wire & Iron Goods 47 
Can Hardware Exhibitors 

Ass 42 

Canadian Pacific Ry 52 

Canadian Poster Co 49 

Canadian Salt Co 7 

Canadian Consolidated 

Rubber Co Couvert 

Channell v. hemical Co 31 

Church & Dwight 12 

Cie d'Assurance Mutuelje 

du Commerce 33 

Clark, W"i 17 

Connors Bros 18 

Continental Bae& Paper Co 12 



Cottam Bart 34 

Couillard Auguste 34 

Dontigny Hector 35 

Desmaneau Alex 34 

Davis S. & Sods Ltd 65 

Dom. CannersCo., Ltd 3 

Douglas J.M. & CoCouvertet6o 

Dom Cartridge Co 48 

Hquitable (Cie d'assurance 

iocendie) 36 

Esiuhart & Evans 32 

Ewing, S. H. & Sons 58 

Fairbank N. K 10 

Fels & Co 17 

Fontaine Henri 34 

Fortier Joseph 34 

Frontenac Brewery 60 

Gagnon, P. -A 34 

Garand, Terroux & Cie 34 

Gendron Mfg. Co 40 

Genin, Trudeau & Cie 65 

Gillett Co. Ltd., [E. W.] 18 

Gonthier & Midgley 34 

Grand Trunk Railway 54 

Gunn Lsnglois & Cie 5 

Hall Coal [Geo] 15 

Hubert L. H. & Cie 46 

Hotel New Victoria 34 

Houde J B. Co 69 

Hutton Jas 35 

Imperial Tobacco Co 65 

International Stock Food Co. 7 

Internationa) Varnish Co. 40 



Jonas & Cie, H . . Couvert 2 



Lacaille, Gendreau & Cie.. 16 

La Prevoyance 33 

La Sauvegarde 3 2 

Leslie & Co., A. C 40 

Liverpool & London & Globe 32 

Lufkin Rule Co 48 

Marion & Marion 34 

Martin-Senour 44 

Mathieu (Cie J. L.) 15 

Matthews-Laing Co 7 

Maxwell & Sons (David) . . 40 

McArthur, A 40 

Metropolitan Life Ins. Co.. 32 

McGill Cutlery Co 48 

Molson Breweries 55 

Montbriand L. R -. 34 

Montreal-Canada Ass. Co. . 33 

Montreal Dairy Co 15 

Mooney Biscuit Mfg. Co. . 16 

Mott, John P.. & Co 16 

National Breweries Couvert 

Nov« Scotia Steel Co 47 

Nugget Polish Co . Ltd 11 

Pink Thos. Ltd 52 

Pret Immobilier Limited. . . 17 
Pr^voyants du Canada, (Les) 32 

Prevost & Bddard 34 



Quebec Steamship 47 

Rolland& Fils, J. B 34 

Salada Tea 8 

Seagram, Jos. E 60 

Smith ED 9 

Snap Co 52 

St. Lawrence Sugar Co 15 

Sun Life of Canada 33 

Taylor Forbes Co. Ltd 45 

Tippet & Co., A. P.. . 7 
Tuckett [The G. E. & Son 

Co • 15 

Union Mutual 33 

United Shoe Machinery Co. 

Ltd 13 

United-States Steel Co 53 

Walker Hiram Co 64 

Western Ass. Co 32 

Wilks & Burnett 34 

Wiser J. P. & Sons Ltd 58 

Wilson Lawrence A. Co. Ltd 58 






-(eaar 

Polish 





Fabriquee au Canada) 

Forte des reelles bonnes qualites qu'elle possede — forte dans 1' attraction 

qu elle a pour les menageres de votre clientele — forte dans le profit et le 

prestige qu'elle donne a ceux qui la vendent. Annoncee de facon a ce que 

son bistoire penetre dans tout menage au Canada, la demande pour la "O-Cedar" en stock, rend 

facile aux gens de la voir, rend faci'e de se faire expliquer ses merites. En prenant en stock la 

"O-Cedar" eten lamettant en avant, elle vous assure ce nouveau gros commerce et vos autreslignes se 

vendent plus facilement sous la haute marque de confiance que vous donne la "O-Cedar". 



Mettez-vous sur la liste maintenant. 




Channeil Chemical Co., Limited 

369, Sorauren Avenue, TORONTO, Ont. 



32 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 2 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 1 



METRUPOLIi Ais 

Life Assurance Co'y 

:-: of New-York :- 

(Compagnle * Fonds Social) 

Actlf $397,965,341.31 

Polices en vigueur au 31 de- 

^mbre 1912 12.837.042. 

Kd 1913, la compagnie a e- • 

mis au Canada des poli- 
ces pour 32.185.993 

Bile a depose entre les 

mains du uouvernement 

Canadier et de fideicom- 

mis canadieus.'-xc umvc- 

me" pour les Canaaiens, 

environ $16,000,000. 

II y a plus de 532.00* Canadiens assure, s 
dans la METROPOLITAN. 



Assurances 



WESTERN 

ASSUHANCE CO. 

INCORPOREE EN IS6I 
ACTIF, au-dela de - J3. 284, 179. 93 

Bureau Principal: TORONTO, Out. 

Hon. Gio. A. Cox. President. 
W. R. Brock, Vice-President. 
W. B. Meikle. Gerant-General. 
C. C. Foster, Secretaire. 
4acenriH<r «i«- itomrral : 
61 RUE ST-PIERRE. 

ROBT. BlCEHtiUf, Gfllt 



ESINHART & EVANS 

Courtiers d'Assnrance 

Feu, Vie, Accident, Cambnolage, 

Bris tie glaces, Automobiles, 

Responsabilite des fonctiunnaires 



Agents principaux pour : 

The Scottish Union & National is. Co. 

d'Kdlmbourg. 

German American Insurance Co. 

de n- w-York. 



£jous considerou* toutes comma*-des 

d'agence> de la part de person nes 

responsables,. L'exp£ri nee 

n'est pas absoluruent 

indispensable. 

Bureau : EDIFICE LAKE of the WOODS 
H rae Si-Sacrement, 

TELEPHONE MAIN 563 MO TREAL 



L'ACTION DU CONTRAT MODER- 
NE D'ASSURANCE-VIE 

(Suite) 



En cas de deces de "A", 6/1 1 a "B" 
et 5/1 1 a "C". En cas de deces de "B", 
9/14 a "A" et 5/14 a "C". En cas de de- 
ces de "C", 9/15 a "A" et 6/15 a "B". 

La formiile ordinaire de la clause be- 
neficiaire est neanmoins, simplement a 
la maison de "A", "B" et "C", ses suc- 
cesseurs et procureurs", les details d'a- 
justement avec la succession et les asso- 
cies survivants etant prevus dans les ar- 
ticles de societe. 

Frequemment les polices sont faites 
payables "au membre survivant", ou la 
ou il y a trois ou plus d'associes, "aux 
membres survivants en parts egales". 

Une combinaison ideale, protegeant 
aussi bien la succession ou la veuve du 
decede que son associe survivant, peut 
etre demontree comme il suit: 

"Une police de $10,000 sur la vie de 
"A", payable a sa succession ou a sa 
veuve." 

"Une police de $10,000 sur la vie de 
"A", payable a "B". 

"Une police de $10000 sur la vie de 
"B", payable a sa succession ou a sa 
veuve". 

"Une police de $10,000 sur la vie de 
"B", payable a "A". 

Le resultat de cette combinaison se- 
lait qu'en cas de deces de l'un des asso- 
cies, sa succession ou sa veuve serait in- 
demnis6e pour ses interets dans l'asso- 
ciation, tandis que l'associe survivant 
recevrait une indemnite pour pertes de 
services, etc. 

Les primes sur les polices dissocia- 
tion, de corporation ou autres protec- 
tions commerciales, sont considerees 
comme des sommes fixes a etre payees 
en dehors des affaires et sont debitees 
au compte des depenses. Ces sommes ne 
sont pas entierement des depenses. car 
le cote credit du grand livre devrait 
montrer a l'inventaire ou reglement de 
comptes, la valeur de l'assurance et 
l'augmentation anntielle de cette va- 
leur. Le coiit net est done la somme des 
primes, moins les dividendes. moins la 
valeur en argent de l'assurance au bout 
de l'ann^e. 

Comme demonstration: 

Les noKres-vie ordmaires sur trois 
vies pour $roooo. comntnnt aux asres de 
35. 38 et 40 ans, couteraient $862.40 par 
an. 

Les primes de 10 ans se mon- 
teraient i $8,624.00 



ASSUREZ YOIS 

DAN5 

In $AUU€GARDE 



Se. Tauxsont aussi avantageux 
que ceux de n'importe quelle 
Compaq le. 

Ses polices sont plus liberates 
que cellts de n'importe quell* 
cotnpaynie 

Ses garantlas sont supe- au- 
ras 4 la g4neralit< d* ct'les dr. 
autres compagnie • 
La sagesse et I'experlonce dt 
sa direction sont une garan- 
tie de succes pour les anneet 
futures. 

Par-dessus tout elle est une 
compagnie Canadlenne- 
Franpalse et ses capita. -s res. 
tent dans la Province de 
Quebec pour le benefice des 
notres. 



Siege Social 1 7 Placa d'Armes 

MONTHB/kL 



to PARCE 
QUE 



2o PARCE 
QUE 



3o PARCE 
QUE 



4o PARCE 
QUE 



60 PARCE 
QUE 




Naccnrsale an Canada Bnre«c I ne) • Mi nnl 

DIRECTEURS 
Sir Alexandre Lacosu M Chevwlier Ect ,Wi"!»ni 
viol son Macpherson, Ecr., T. J. Drummont* rcr. 

J. Gardner Thompson, Gerant 
J. W Binnie, Assistant-Ge>Hn» 



Us Prevoyants do Canada 

Assurance Fonda da Panalon 

CAPITAL AUTORISE S500,000 
Aohotax daa Parts daa Pravoyanta 1 

Parce que c est un placement -a in 
jareil 

Parce que e'est, avec la pins petite 
prime, la plus grosr-e rente; 

Parce que e'est la seule cotupagnir 
A "Fonds Social" faisant nne sp^daH- 
t£ du Fonda 'e Pension 

Total de 1'actif du Konds de Pension 
seulement : 1384,936. 39. 

Bureau a Montreal 

Chambre 22, 

Edifice "La Patrie" 

Bureau • Chef, 

85, rue Dalhousie, 

QUEBEC. 



Vol. XLVII — No i 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 2 Janvier 1914. 



33 



Lnion mutual Life Insurance 
Company, *™!+ 

FRED. E. RICHARDS, 
President. 



Valeur acceptee dt Garantles u 
aad.en n es letenues par le Gonver 
nement Federal pour la protect! n 
les Port urs de Police, $1,206,576 

Toute.s le> polices emises avec 
l)1vtdendes \nnuels sur pai merit 
It la prime annutlle de ckuxienu 
urnex 

Ouverture exceptionnellt pour 
\% nts ians la Proving d< Qui bee 
ct I Est d" Ontario 8 adre>ser a 

WALTER I. JOSEPH, Gerant. 
151 rue M-Jacquea, MONTREAL 



Dividendes (estimes) 1,509.40 



COMPACNIE 

MONTREAL - CANADA 

D'ASSURANCE CO NT RE L'INCENOlE 

Fondas en 1 859 

Telephone Bell Main S381 

Actif $557 885.95 

Reserve $193,071.19 

Autres Valeur* 

passive* 20,68 



$213,759.19 
Surplus pour les assures $344,126.76 

Bureau - Chef : 

EDIFICE ULUTH, 

60 rue Notre-Dame Ouest, 

ang c <ie la r < »t sulpice. 

MONTREAL 
L. A. Laval ee, President 
Ferd. Page, * Gerant Provincial 



l Assurance Mont- Royal 

(Compagnie Independante (Incendie) 

ureanx. 74 rut notrt-Dame Ouest 

Coin St-Prancois-Xavler, MONTREAL 

R6dolphh Forget, President. 
J E Clbmbnt It 0£r~tit-0*nAr(il 



Primes nettes mises au corap- 

te des depenses $7,114.80 

Inventaire ou valeur au re- 

glement des comptes . . . . 4,873.20 



Depense actuelle pour $30,000 

d'assurance pour 10 ans .. $2,241.60 
Depense moyenne actuelle 

pour $30,000 d'assurance 

par an 224.16 

Depense moyenne actuelle 

pour $1,000 par an 7.47 

Developpement logique de l'assurance 
L'on a dit que l'adaptation des polices 
d'assurance pour fins d'affaires et pro- 
tection d'associations et corporations 
s'eloignait de Taction originelle de l'as- 
surance-vie pour proteger la maison et 
la famille. Le bonheur et le confort de 
la famille d'un homme depend du suc- 
ces de ses affaires, la prudence et la 
prevision pour les besoins actuels et fu- 
turs, et l'application du principe d'assu- 
rance pour assurer ces buts n'est pas un 
eloignement mais un developpement lo- 
gique et inevitable. Une compagnie qui 
assume un risque pour $5,000 ou $50,000; 
$10,000 ou $100,000, ou tout autre mon- 
tant sur la vie d'un individu pour la pro- 
tection des interets de sa famille, peut 
bien, et de fait, ne peut refuser d'emet- 
tre un contrat d'assurance identique a 



Sun Life of Canada 

Actif $ 49,605,616.49 

Assurances en vigueur 182,732,420.00 

Ecrivez au Bureau Principal, 
Montreal, p< ur vous j rocurer la 
brochure intitulee "Prospere et 
Progresshe.' 1 



UN RESULTAT IVPIQUE 



Le 30 octobre 11*13, lr Dr. J S. Brownlee 
ue Detroit a ec it oe qui suit au >ujet de 
sa po ice- iotatiwu. re> eu.ment anivee a 
echean e : 'Le resu tat de ma police a 
ete tres sdtisfai.-aut car les div dend s 
appiique a nies prunes dannele en ann£e 
en out 1 eduit le cout de 25 % et la police, 
qui £tait dun moniaut de $(,000 m a 
donne un rapport aucouiptant de $,79 14 
en plus d son cout, sans compter la pro- 
tection de 1' ssurance. 

Je souhaite a votre comp^nie de con- 
tinner a pr^sperer cownie elle le w€ ite 
si bien." 

Dans ih u-une des cinq dernieres an- 
nees,le-uc ttesd surplus ont bat tu tou> 
leS records .recedent,. hn .912 .Is etaienl 
■ie pius dr |r,-, o,D.»o. Ceci e.vp.ique les 
divide ndts >atisfaisants verses aux por- 
teurs de police de la 

CANADA LIFE ASSURaNCE CO 

Bureau Chef • TOnONTO, Ont 



Ca Gompaanle d'Assuranct 
riUTUELLE DU COfiriERCE 

Contra I'lncendle 
Actif excedant • S550.000.00 

DEPOT AD GOOVERNEMENT 

en conformite avec la nouvelle Lol dea 

Assurances de Quebec, 8 Edouard VII, Chap. 69. 

Bureaa-Chef; IS! rue Qirouard St- Hyacinth* 



KESPONSABIUTE PATBONALE 

La Prevoyance 

Capital $500,000.00 



Aussi : — Accidents, Maladies, Glaces, 
Vol, Garantie de Fid<Elite, Garamie de 
contrats. 

ASSURANCE D'AUTOMOBILES 

Bureau Chef : 

160 rue StJacques, • Montreal 

Tel Bell : Main 1 626 



BRITISH COLONIAL 

FIRE INSURANCE COMPANY 
EDIFICE ROYAL, 2 PLACE D'ARMES, MONTREAL. 

CAPIiAL AUTORISE, $2,000,000 CAPITAL SOUSCRIT, $1,000,000 

Agents demandes pour les districts non representes. 



34 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 2 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 1 



PATENTES 



IQBTENUES PRDMPTEMENTl 

Danfcluu> ltl.ph)^ ' mil 1 1 list lg.;<.Uitnt.' de 
maud. 1 Ic Guide del'lnventeur qui sera envoy e 

MARION * MARION, 3 4 rue Cniversite, 
angle de U rue SU-Catberine, Edifice de la 

. i I . i ; I - • 4 > :tia nds. 



NKW VICTORIA HOlhL 

H. FONTAINE, PROPRIETAIRB 

QUEBES 

L'Hotel des commis-yoyageura. 

Plan Americain. Taux, a partir de f 2.5°- 



JOSEPH FORTIER 

Fabricant-Papetier 

Atelier de Reglure, Keliure, Typo- 
gTaphie, Relief et Gaufiage Fabri- 
cation de L,ivrea de Comptabilite. 
For ran lea et foiirnitures de Bureau 

210 rue Notre- Dame Ouest, 

(Angle de la rue St-Pierre). Montbbal 



PAIN pouh OI8BAUX eat le "Cottanr 
Seed" fabriqu* d apre* six brevet*. Mar 
chaodiae de confiance ; rien ne peut I'appro 
cber comma valour et comme popularity 
Choi ton* let fouromeuri en gro». 



L. R. MoNTBRlAND 

Architecte et Mesoreur, 
230 Roe St-Andre Mantra a 



Alex. Desmabteau 

Comptable', Audjteur 

SPECIALITE i — Liquidation de Falllltae, 

Compromla Eftsctue. 

64,00, RUE NOTRE-DAME EST 

MONTREAL. 



GARAND, TERROUX & GIE 

BANQUIERB ET COURTIERS 

48 rue Notre'Dame Ouest 

MONTHBAL 



TBI*. BHLL, MAIN 1859 

BELANGRR & BELANGER 

Notalrea. Comptables et Commissalres 

TRUST * LOAN BUILDING. 

Ne SO rue St-Jaoquae. MONTREAL 

Argent a Preter ft 4, 5 et 6% 



un autre individu ou l'interet beneficiai- 
re doit etre investi dans une association 
commerciale ou autre personne ayant 
une personnalite humaine ou legale, s'il 
existe avec le survivant un interet assu- 
rable non douteux. 

L'extension a laquelle l'assurance-vie 
est utilisee pour la protection dissocia- 
tion, corporation et commerciale est 
merveilleuse, et le volume d'assurance 
deja ecrit pour cette fin atteint un mon- 
tant total phenomenal. Ce grand mou- 
vement n'a commence que recemment, 
ce qui promet d'etre un des plus grands 
developpements dans toute l'histoire de 
l'assurance-vie. 

II est peut-etre vrai que cette exten- 
sion moderne de l'assurance-vie doit 
s'embarquer sur "une mer commerciale" 
et fut contestee dans l'argumentation de- 
vant la Cour Supreme dans le cas de 
Griggsby vs Russell; mais il est aussi 
vrai que les courants de la responsabili- 
te familiale d'un homme et ses relations 
commerciales si entrelacees et allant de 
pair, et les consequences du deces sont 
souvent si desastreuses aux deux, qu'un 
prudent marinier qui fait le voyage de 
la vie aura confiance dans le bon vais- 
seau "Assurance-Vie" pour le ramener a 
bon port. 



Ventes parlesSherifs 



District d'Arthabaska 

— J. E. Perreault vs Alfred Guilmettc. 

Une terre situee dans le 2e rang de 
St-Ferdinand d'Halifax. 

Vente a la porte de l'eglise de la pa- 
roisse de St-Ferdinand d'Halifax, le 7 
Janvier 1914, a 9 heures a.m. 

District de Saguenay 

— The D'Auteuil Lumber Company, 
Limited' vs Dame Marie Tremblay. 

i° Les lots 52, 55, 97 et 100 du cadas- 
tre officiel de la paroisse de St-Simeon. 

2° Les lots 41 et 42 du ier rang du 
canton de Saguenay. 

Vente a la porte de l'eglise de la pa- 
roisse de St-Simeon, le 8 jarivier 1914, a 
2 heures p.m. 

District de St-Frangois 

— The Canadian Bank of Commerce 
vs Allen J. Moore. 

1° Lot 15 "B" du 3e rang du canton 
d'Eaton. 

2° Lot 15 "A" dans le 4e rang du 
rneme canton. 

3° Lots 15 "C" et 15 "D" du 4e rang 
du dit canton d'Eaton. 

4° Lot s "F" du 4e rang du dit can- 
ton. 

Vente a la porte de l'eglise de la pa- 
roisse de St-Camille de Cookshire, le 7 
Janvier 1014. a 10 heures a.m. 



GEO. GONTHIER 

I«icencie Jnstitut 
Comptable 



H. E. MIDGLEY 

Comptable-Incorpore 



GONTHIER & MIDGLEY 

Comptables A Audlteurs 



103 RUE ST-FRS-XAVIER. 

Teleph' ne Adresse te1>graphique 

Main 2701-519 "Gontley ' 



NE MANQUEZ PAS DE LIRE 

la 48me Edition de 

L'ALMANACH ROLLAND 

Agricole, Commercial et des Families, 
pour 1914 

Qui vient deparaitre et ren ferine encore, 
outre ses norubreux et utiles renseigne- 
ments religieux et ci iques, d'agreables 
l£gendes et d'inteVessantes histoires in£- 
dites par nos autcurs canadiens : 
Un Convent d' autrefois, par A. D. DeCelles 
L'Ours de Baptiste, ... R. Girard 

Les Revenants A. Bourgeois 

Publie par 

La Compagnie J. B. Holland & Fils. 

53, Rue St-Sulpice - Montreal. 

Prix, 10 cts : fr nco par la malle, 15 ct s 



Maison Fondee en 1870 

4UQUSTE COU1LLARD 

Importatedr db 

Farronnerie et Qnlncatllerle, Verree a 
Vltrea, Peintnrea, Btc. 

Speciality t Poeles de tontes sorter 

Nos. «S« A *3«> roe Mt-Panl 

Yoatea is et 4 8t-Amnble, MONTRKai 



La maison n'a pas de Commls-voyagenra e 
fait b^neficier 9es clients de cette economic At 
tention toute speciale aux commanded par la 
malle. Messieurs les marchands de la campagnr 
seront touiours servis an plus bas prix di 
marche. 



P. A. GAGNON 

Comptable Licencie 
(Chartered Accountant) 

Cham bra 3 15, SI 6, 317 

Edifice Banque Quebec 

iz Place d'Armes, MONTREAL,. 

Telephone Bell Main 4913 



Arthur W Wilks. 



Alexander Burnett 



VVIi KS & BUkNHTT 

Comptables, Audlteura, Commlaealres pou 
toutea les Provlnoee. 

Reglenient d'affaires de Faillites 

602 Batisse Banque des Marchands 



Telephone Bell Main 5500 



MOMBFA1 



EUGENE PREVOST RODOLPHE BEDARD 

PREVOST & BEDARD 

Comptables, 

Liquidateurs, 

Auditeurs. 
Specialite : Reglementa dedifferenda 
Suite S06 Edifice Royal Trutt 

107 ST-JACQUES 
BELL TEL. MAIN 1056 MONTREAL 



Vol. XLVII — No i 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 2 Janvier 1914. 



3S 



Hotel St-Maurice 

HOTEL DES VOYACEURS 
Hector Dontigny, Prop. 



Chambres de premiere classe et 
Salles d'tchantillons 

GRAND'MERE, P. Q. 



Joseph Rodgers & Sons, 

Limited. 
Sheffield, Ang, 

Evitez les imitations de notre 

COUTELLERIE, 

en vous assurant que Q5-" "t 

cette MARQUE 

EX ACT E se trouve 

sur chaque lame. G^TED \tf&> 

Seuls Agents pour le Canada : 



** 



JAMES HUTTON & CO., 

MONTREAL. 



ACTES INSCRITS AU BUREAU 
D'ENREGISTREMENT A TROIS- 
RIVIERES PENDANT LA SEMAL 
NE TERMINEE LE 27 DECEM- 
BRE 1913. 



Transports. 

Victoire Dansereau a Pierre Bertrand, 
Shawinigan Falls; Forest & Forest a 
Caisse Populaire Saint-Maurice, Trois- 
Rivieres. 

Obligations. 

Arthur Boisvert a C. E. Chevalier. 
Yamachiche; Arthur Loranger a Dionis 
Dupont, Grand'Mere; Louis Laurent a 
Frederic Hould, Grand'Mere; Faida Roy 
a Victoria Camirand, Trois-Rivieres; Jo- 
seph St-Caster a Louis Janvier, Trois- 
Rivieres. 

Privileges. 

Forest & Forest a Wilfrid Poisson, 
Trois-Rivieres; Burril Lumber Co. a Z. 
Bernaquez, Trois-Rivieres; J. H. Giroux 
a Z. Bernaquez, Trois-Rivieres. 

Manages. 

Joseph Bellerive a Eva Gelinas. Ste- 
Flore; John Asselin a Marguerite Begin, 
Trois-Rivieres. 



Cdnvention. 

Philias Gelinas a Ludger Lavergne, 
Ste-Flore. 

Testament. 

Malvina Beaulieu a Ant. B. Lafreniere, 
Ste-Flore. 

Partage. 

J. O. H. Ricard a Honore Clement, 
Grand'Mere. 

Ventes. 

Emile Dupont a Moi'se Dupont, Pointe 
du Lac; Uldoric Dugre a Noe Dufresne, 
Pointe du Lac; Uldoric Dugre a Achille 
Sills, Pointe du Lac; Thomas Rouette a 
F. X. Crete, Pointe du Lac; Theode 
Garceau a Noe Dufresne, Pointe du Lac; 
Hector Frechette a Chs. Ed. Frechette, 
Beaulieu; Cleophas Martel a Arthur Da- 
veluy, Yamachiche. 

Jugements. 

Ernest Deguise vs Theotime Cossette, 
Batiscan, $55.00; Burrill Lumber Co. vs 
J. N. O. Clement, Trois-Rivieres, $50.00; 
Emma Quesnel et al. vs Valere Chene- 
vert. Trois-Rivieres, $92.65; Royal Bank 
vs J. A. Carignan & Co., Trois-Rivieres, 
$40.64; Jos. Auger vs Narcisse Grenier, 
Montreal, $92.65. 



OCCASIONS D'AFFAIRES. 



Nus abunnes que pourraient interes- 
ser les demandes de representations, 
d'agences de marchandises, etc., publiees 
dans "Le Prix Courant", n'auront qu'a 
nous faire connaitre le numero de l'oc- 
casion d'affaires qui les interesse pour 
que nous leur adressions tous les ren- 
-.eignements complementaires qui pour- 
laient leur etre utiles. 

12.864. Haches. — Une maison sud- 
africaine demande a entrer en relations 
avec des manufacturiers canadiens de 
haches. 

12.865. Articles en bois. — Une mai- 
son du Transvaal demande a etre mise 
en contact avec des manufacturiers et 
exportateurs canadiens. 

12.866. Manches. — Catalogues et 
prix demandes par une maison sud-afri- 
caine. 

12.867. Papier d'emballage. — Echan- 
tillons et prix demandes par une maison 
d'importation de Pretoria. 

12.868. Sacs en papier. — Un mar- 
chand du Sud-Africain desire echantil- 
lons et prix. 

12.869. Machines agricoles. — Une 
maison d'importation du Transvaal ai- 
merait a. correspondre avec des manu- 
facturiers et exportateurs canadiens. 

12.870. Instruments agricoles. — Une 
maison du Transvaal desire des catalo- 
gues et prix. 

12.871. Machines de laiterie. — Une 
maison du Sud-Africain desire catalo- 
gues et prix. 

12.872. Instruments de laiterie. — Ca- 
talogues et prix demandes par maison 
sud-africaine. 



12.873. Machines agricoles. - Une 
maison du Transvaal voudrait entrer en 
relations avec des exportateurs et manu- 
facturiers canadiens. 

12.874. Machines de laiterie. — Une 
maison sud-africaine aimerait a entrer 
en rapports avec des manufacturiers et 
exportateurs canadiens. 

12.875. Instruments agricoles. — Ca- 
talogues et prix demandes par maison 
sud-africaine. 

12.876. Instruments de laitere..— Une 
maison du Transvaal demande corres- 
pondance avec manufacturiers et expor- 
tateurs canadiens. 

12.877. Pommes. — Une maison de 
Pretoria desire communiquer avec des 
exportateurs de pommes. 

12.878. Farine. — Une maison sud- 
africaine aimerait a correspondre avec 
des exportateurs canadiens de farine. 

12.879. Farine d'avoine. — Echantil- 
lons et prix demandes par maison du 
Transvaal. 

12.880. Quincaillerie. — Catalogues 
et prix demandes sur toutes sortes de 
quincaillerie canadienne par grande 
maison d'importation du Sud-Africain. 

12.881. Pelles. — Une grande maison 
sud-africaine demande des prix de pelles 
canadiennes. 

12.882. Brosserie. — Catalogues, prix 
et echantillons demandes par maison 
sud-africaine. 

12.883. Articles en bois. — Une mai- 
son sud-africaine desire entrer en rela- 
tions avec des manufacturiers et expor- 
tateurs canadiens. 

12.884. Manches de tons genres. — 
Catalogues et prix demandes par mai- 
son sud-africaine. 

12.885. Machines a laver. — Une mai- 
son d'importation du Transvaal deman- 
de des catalogues et prix. 

12.886. Fil de fer. _ Echantillons et 
prix demandes par maison de Pretoria. 

12.887. Tables a rallonges. — Une 
maison sud-africaine demande catalo- 
gues et prix. 

12.888. Chaises. — Catalogues et prix 
demandes par maison d'importaion sud- 
africaine. 

12.889. Ameublements de chambres a 
coucher. — Une maison sud-africaine 
aimerait a communiquer avec des manu- 
facturiers et exportateurs canadiens. 

12.890. Quincaillerie de menage. — 
Une grande maison d'importation sud- 
afncaine aimerait a correspondre avec 
des exportateurs canadiens. 

12.891. Articles en bois. _ Catalo- 
gues et prix demandes par maison dim- 
portation sud-africaine. 

12.892. Pelles. — Catalogues et prix 
demandes par maison sud-africaine. 

12,893- Manches. — Une maison d'im- 
portateurs generaux du Sud-Africain 
demande des catalogues et prix. 

12,804. Fil de fer. — Une maison du 
Cap demande echantillons et prix. 



Lorsque vous arrangez votre vitrine, 
ayez soin de mettre le motif principal a 
la hauteur ou il sera le mieux saisi par la 
vue du passant. 



36 



LE PRIX COURANT, Vendredi. 2 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No I 



BANQUh) UC AIOJNTKKAJL 

FONOEE EN 1817 - CONSTITUEE PAR AC TE DU PARLEMENT 

Capital tout pays SI 6,000,000.00 

Fonds do Reserve 16,000,00 0.00 

Profits non Partages 1.046,217.80 

S iege social : MONTREAL . 

Bureau des Directeurs. — he TiSs Hon. Lord Strathcona and Mount 
Roya., G.C.M.G., G C.V.O , President Honoraire; H V. Meredith Her , 
President, R. B. Angus Her , Vice-President ; E.B. Greenshields, Sir Wm . 
Macdonald, Hon. Robert Markay, Sir thorns. s Shaughnessy, K. C. 
V.O.; David Morrice, C. R. Ho*mer. A. "aumgarten, C. B. Gordon, H. R. 
Druminoud. D Forbes *.ngus,Wm. McMaster. 

Sir Frederitk Williams-Taylor, Geiant-General; A. D. Braithwaite, 
ass. gerant-gener.il ; .. .licuuler. lnsp Cliet et sunut ,ies Succursales, 
C. -iwecny Surint des Suce. de la '^olombie Anglaise ; F.J. Coekburn, 
Surint. des Succ. de la Province de Q lebec ; E P Winslow, Surint des 
Succ. du Nord-Ouest. D R. Clarke, Surint. des Succ. des Provinces 
Mar i times et de Terre-Nen ve 

Succursales au Canada.— Dans toutes les principales cites etvilles des 
provinces suivautes : Ontario, Quebec, Nouveau-Brunswick.Iledu Prince- 
Bdouard, Vouvelle-Ecosse, Provinces du Nord-Ouest, Colombie Anglaise. 

Succursales en dehors du Canada. — G-ande Bretasne Londres. 
Anglet-rre, «- Chreadneedle Street E.C — Sous-agence, g Place Waterloo, 
Pall Mall, S.W. 

f?tatsCnU, New-York— R.Y. Hebden W. A.Bog. J. T. Molineux, agts 
64 Wall Street Chicago. Spokane 

Terre-Neuve : St. John's, Curling, Grand Falls. 
Mexique Mexico. D P. 



LA BANQUE NATIONALE 

FONDEE EN 1860. 



Capital 

Reserve 



$2,000,000 
1,550,000 



Notre service de billets circulaires pour les voyageurs " Tra- 
vellers Cheques " a donne satisfaction a tous nos clients ; nous 
juvitons le public a se prevaloir d-s avantages que nous offrons 

Notre bureau de Paris, 

14 RUE AUBER, 

est tres propice aux voyageurs canadiens qui visit en 1 1' Europe 

J3a» eSietAonj.lei vlrements de fondt, les collections, les paie* 
ments, les credits commerciaux en Europe, aux Etats-Unis 
etau Canada, aux plus bas taux. 



LA COMPAGNIE 





D' Assurance Mutuelle 
Contre le Feu 

180 RUE ST=JACQUES, MONTREAL 

Les nouvelles affaires Tit augmente de 30% dans les 
premiers six mois de I'annee et la Compagnie n'a aucune 
perte contestee. 

Certif ie correct 



Montreal, ler Juillet 1913. 



C. A. SYLVESTRE, 

Auditeur Licencie. 



"L'Equitable" couvre toutes ses obligations sans discus- 
sion inutile ou couteuse pour les Rtklamants. 



BANQUE I/ROVINLIAlE 

DU CANAOA 

Fondee en 1 900 
Siege Central t 7 A 9 Place d'Armea, Montreal, Can. 
Capital autorise $2,000,000.00 
Capital pays et surplus m (i D 4 cembre 1912 SI ,588,866. 1 1 

Conseil d'Administration : President : M. H. LAPORTE, de Laporte 
Martin & Cie AdministrateurCedit Koncier Franco - Canadien 
Vice President; M, W F. CARSLE, de la maison en gros Carsley 
Sons & Co. ; Honorable L. BI4AUBIEN, Ex-ministre de l'Agriculture 
M. G. M. BOSWOKTH, Vice-P resident Canadian Pacific Railway Co." 
M ALPHONSE ttACINE, de la maison A Racine & Cie, marchands en 
Bros, Montreal: M. 1, J. O. tiKAUCHEMIN, proprietaire de la Librairie 
BeaucheminLtee.; TANCREDE BIENVENU, Directeur-gerant ; J W. L- 
FORGET, Inspecteur ; J. R.CHOQtJET Assistant-Inspecteur ; ALEX. 
BOYER, Secretaire. 

Conseurs: President: Honorable Sir ALEX. LACOSTE, Ex-Juge 
en chef de la Cour d'Appel ; Docteur B. PERS1LUKR LACHAPELI.E 
Administrateur du Credit Foncier Franco-Canadien ; M. CHEVALIER 
Direotenr-Gerant, Credit Foncier Franco-Canadien. 
58 Succursales dans les Provincesde Quebec, Ontario, Nouveau Brunswick 

Correspondants a I'Etranger : Etats-Unis : New-York, Boston 
uffalo Chicago Angleterre. France. Allemasne. Autriche. Italie 



LA BANQUE MOLSON 

INCORPOREE EN 1855 

Bureau Principal, MONTREAL. 

CAPITAL PAY£ 
FONDS DE RESERVE 



$4,000,000 
4,800.000 



E. C. PRATT Cerant-Ceneral 
SUCCURSALES DANS LA PROVINCE DE QUEBEC 



Arthabaska 
Bedford 
Cowansville 
Chicoutimi 
Drummond ville 
Fraserville et Riviere 

du Loup Station 
Knowtton 
Lachine Locks 
Montreal-Rue St- 

Jacques 



Rue Sainte-Catherine 
Avenues du Tare 

et Georges-Bmile 
Maisenneuve — 
Market and Harbonr- 
C6te des Neiges— 
Cote St-Paul 
Boulevard St-Laurent 
Saint-Henri — 
Pierreville 
Quebec 



Richmond 

Reberval 

Sorel 

Saint-Cesaire 

Sainte-Flavie Station 

Saint-Ours, Que. 

Sainte-Therese de 

Blainville 
Victoriavllle 
Ville St-Pierre 
Waterloo 
Berlin, Ont. 
86 Succursales dans tout la Canada. 
Agences a Londres, Paris, Berlin et dans toutes les principales villesdn 

■sonde. Emission de Lettres de Credit pour le commerce et lettres 

circulaires pour voyageurs. 



BANQUE D'HOCHELAGA 1874-1913 

Capital autorise $4,000,000 Capitalpaye $4,000 000 

Reserve 3.625,000 Total de l'Actif au-dela de $30 000,000 

DIRECTEURS! M. J.A.Paillancourt, President; don F.L. Beique.C.R 
Vice-President ; A. Turcotte, Ecr., N. H. Lemay, Ecr. Hon. J M. Wilson 
Col. C. A. Smart. A A. Larocque, F. G Leduc, Gerant ; Beaudry Leman 
Surintendant des Agences; P A. Lavall£e. Asssistant-Gerant ; Yvon La 
mrre, Inspecteur. Bureau Principal— Montreal 

BUREAUX DE QUARTIERS 
Ave. Mont-Royal Pointe St-Charles DeLorimier 

(coinSt-Denis)St-Edouard Quartier Emard 

Ave. Mont-Royal St-Henri Rue Notre-Dame.Ouest 

(Coin de Lanaudiere) St-Viateur Longue-Pointe 

Rue Ste-Catherine, Est ; uartier Laurier Aylwin, (coin Ontario) 

RueSte-Catherine, centre Villeray Quartier St.Denis 



Hochelaga 
Longue Pointe 
Maisonneuve 



Verdun (pris Montreal) Quartier ste- Marie 
Viau ville (pres Montreal Outremont 



B erthierville, P. Q 
Cartierville, P. Q. 
Edmonton, Alta 
Fournier, Ont. 
Hawkesbury, Ont. 
Joliette, P. Q. 
Lachine, P. Q. 
Laprairie, P. Q. 
L'Assomption, P 
Longueuil, P. Q. 
Louiseville, P.Q. 



Q. 



SUCCURSALES 

Maxville, Ont. 
Mont-Laurier, P.Q. 
Prince Albert, Sack. 
Quebec, P. Q 
St-Roch de Quebec.P.Q 
Sorel, P. Q. 
Sherbrooke, P. Q. 
St. Albert, Alta. 
Ste-Genevi^ve de 

Pierrefonds, P.Q. 
St-Boniface, Man. 



St-Hyacinthe, P. Q. 

St-Jacquea I'Achigan, 

St- Jacques L'ssblgao, P.Q. 

St-Jerome P y 

St-Lambert, P Q. 

St-Pierre Man. 

St-Val6rien de 

Shefford, P. Q. 

Trois-Rivieres, P Q. 

Valleyfield, P. Q. 

Vankleek Hill, Ont. 

Winnipeg, Man. 

Bmet des Lettres de Credit Circulaires pour les Voyageurs, payables 
si utes les parties du monde ouvre des credits commerciaux ; achate 
la tea sures pays etrangers ; vend des cheques et fait des paiements 
daphiquessur les principales vllles du monde . 



La publicite bien faite est loyale et 
honnete, documentee et raisonnee, direc- 
te et vivante. 



Vol. XLVII — No i 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 2 Janvier 1914. 



37 



Finances 



REVUE DE LA SEMAINE 



MERCHANTS' BANK 



La Merchants'- Bank a decide d'ouvrir une succursale a 
Humboldt, Saskatchewan. Elle a fait l'acquisition d'un ter- 
rain qui lui coute $10,000. 



DECLARATION DE DIVIDENDES 



Montreal Telegraph — Dividende de 2 pour cent, payable 
le 15 Janvier aux actionnaires enregistres avant le 31 decern- 
bre. Livres fermes du ier au 15 Janvier inclusiveirent. 

Banque Imperiale — Dividende de 3. pour cent payable le 
2 fevrier. Livres fermes du 17 au 31 Janvier inclusivement. 



ASSEMBLEE ANNUELLE 



L'assemblee annuelle de la Kaministiquia Power Co. 
aura lieu a Montreal, mercredi, le 7 Janvier prochain, a midi. 
Les livres seront fermes du 4 au 7 Janvier inclusivement. 



LES COMPENSATIONS DES BANQTJES CANA- 
DIENNES 



Le rapport de la Chambre des Compensations de Mont- 
real, pour la semaine terminee avant-hier, accuse une dimi- 
nution de $1,449,779 sur le chiffre de la periode correspon- 
dante de l'annee derniere, le total de cette annce etant de 
$45,068,025. 

Les compensations de Toronto se sont chiffrees pour 
la meme semaine a $38,171,229, une legere diminution sur 
celles de l a semaine precedente,, mais un gain de pres de 
trois millions sur celles de la periode correspondante de 
l'annee derniere. 



LE BILAN DU SHERBROOKE RAILWAY 

Le bilan du Sherbrooke Ry. & Power, des cinq mois 
ecoules le 30 novembre, etablit que l'augmentation des re- 
cettes nettes est de 23 p.c. 

Le bilan se lit comme suit: 

1913 1912 Augm. 
Recettes bruts $53>I42 $S2jSoo $10>s82 

Fra ls d exploitation.. 37i 6 22 3IQOl 5?2I 

Recettes nettes $25;520 $2o6so $ 4 g 6o 

LES RECETTES DU CANADIAN NORTHERN 

Les recettes brutes de la compagnie du Canadien Nord 
pour la semaine finissant le 21 decembre 1913, ont ete de 
$515,400.00, soit une augmentation de $38,200.00 sur la meme 
periode de l'annee derniere. Du premier juillet jusqu'a date, 
les recettes brutes se sont montees a $12,711,000.00, soit une 
augmentation de $1,086,400.00 sur la periode correspondante 
de l'annee derniere. Le bilan de la meme compagnie, pour 
le mois de novembre dernier, est le suivant: 



Recettes brutes, $2,673,300.00, soit une augmentation de 
^i6j,0oo.oo sur le meme mois de l'annee derniere; depenses, 
$1,708,500.00, soit $76,600.00 de plus que le mois 1 ibre 

1912; profits nets, $964,800.00, soit une augmentation de $87,- 
000.00 sur la meme periode de l'annee 1912; longueur de la 
voie, 4,5-'o milles, soit 223 de plus que le mois de novembre 
1912. Les comparaisons des deux memes periodes de 1912 et 
de 1913, soit du premier juillet au trente novembre, sont les 
suivantes: recettes brutes, $11,108,900.00, soit une augmenta- 
tion de $1,001,000.00; depenses, $7,692,200.00, soit $456,300.00 
de plus pour la periode de 1913; profits nets, $3,416,700.00, 
soit une augmentation de $544,700.00; longueur de la voie, 
438 milles, soit 181 milles de plus pour 1913. 



DECLARATION DE DIVIDENDE 



Montreal Abattoirs — Dividende trimestriel regulier de 
1% pour cent, payable le 2 Janvier aux actionnaires enregis- 
tres avant le 23 decembre. 



LA MISE EN LIQUIDATION DE LA BANQUE SOVE- 
REIGN A ETE ORDONNEE SAMEDI A TO- 
RONTO PAR LE JUGE LENNOX 



Le juge Lennox a ordonne, samedi le 27 decembre, la 
mise en liquidation de la Banque Sovereign, qui avait ferme 
ses portes le 18 Janvier 1908. 

M. James Bicknell, representant de M. G .G. Clarkson, 
syndic des porteurs d'obligations de la International Assets, 
a presente la requete pour la mise en liquidation de cette 
institution. 

M. Bicknell declara qu'au moment de la faillite de la 
Banque Sovereign, la International Assets Ltee avait ete 
formee par les actionnaires de la banque et que la nouvelle 
compagnie avait rachete pour $18,000,000 de billets mis en 
circulation dans les differentes parties du pays. L'actif de la 
banque et le montant des souscriptions de la International 
Assets avaient ete employes a cette fin, et il ne restait plus, 
a l'heure actuelle, que quelques billets en circulation. 

Une partie des actionnaires de la defunte banque, tenus 
de payer la double responsabilite, avaient souscrit dans la 
nouvelle compagnie, mais d'autres avaient refuse de ce faire 
et devaient aujourd'hui payer cette double responsabilite. 

Une assemblee des creanciers a ete convoquee pour le 
21 Janvier dans le bureau de M. Clarkson; cette assemblee 
sera presidee par M. Alexander Laird, gerant general de la 
Canadian Bank of Commerce et president du comite des ac- 
tionnaires de la Banque Sovereign, et il sera charge de sou- 
mettre au tribunal le resultat de cette assemblee. Le meme 
apres-midi, aura lieu une assemblee des actionnaires, et M. 
Aemilius Jarvis, president de la banque, fera rapport aux 
tribunaux. 

Les procedures de mise en liquidation seront soumises 
de nouveau aux tribunaux le 27 Janvier et des avis a cet effet 
seront inseres dans tous les journaux conformement a la loi 
des faillites. 

M. W. J. Boland, avocat de la Banque Sovereign, n'a 
fait aucune opposition a la motion. 



38 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 2 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 



iisri^oiiAi^TioJNs FrN^isrciEjajBfi* 



Actions Ordinaires et Actions Privilegiees 



Capita) paye 



Reserve 



. . I Taux du der- | 

Pairdes Actions | nier D i v i de nde 



Derniere cote 



BANQUE* 

B anque de Montreal 

Banque de Quebec 

Banque de la Nouvelle-Ecosse 

Banque de Toronto , 

Banque Molson 

Banque National* 

Banque des Marchands du Canada 

Banque Provinciale 

Banque Union du Canada 

Banque Canadienne du Commerce 

Banque Royale duCanada 

Banque d' Hochelaga , 

Banque d'Ottawa. 

Banque Impexiale du Canada 

Bank of British North America 

CHEMINS DE FER 

Canadian Pacific Railway (Ordinaires) 

DuluthS.S & A. Railway (Ordinaires) 

do do do (Pr£f£ret:tielle3) 

Minn. St. Paul & Soo Railway (Ordinaires) 

do do do (Pr£feVentielles) 

TRAMWAYS ELECTRIQUES 

Detroit United Railway 

Duluth Superior Traction 

Halifax Electric Railway 

Havana Electric Railway (Ordinaires) 

do do do (Pr^fe'rentielles) 

Illinois Traction (Ordinaires) 

do do ( Pr6f£rentiellea) 

Mexican Light & Power (Ordinaires) 

do do do (Pr6fexentielles) 

Montreal Street Railway) 

Porto Rico Railway 

Quebec Railway, Light & Power , 

St. John Railway 

Brazilian 

Toledo Railway & Light 

Toronto Railway 

Trl-City Railway & Light ( Ordinaires) 

do do do (Pr6f£rentielles) 

Twin City Rapid Transit ( Ordinaires) 

do do do (Pr6f6rentielles) 

Winnipeg Electric Street Railway 

VALEURS INDUSTRIELLES 

Canadian Car & Foundry (Ordinaires) 

do do do (Pre'terentielles) 

Canada Cement (Ordinaires) 

do do (PrdfSrentielles) 

Canadian Converters , 

Dominion Steel Co 

Dominion Textile Co. (Ordinaires) 

do do ( Pr«drentielles) 

Lake of the Woods Milling Co. (Ordinaires) 



do do do (Prgferentielles), 
Montreal Cottons Ltd (Ordinaires) 

do do do ( Prei grentielles ) 

Nova Scotia Steel & Coal (Ordinaires) 

do do do ( Pre7 Srentielles ) 

Ogilvie Flour Mills Co. ( Ordinaires) 

do do do ( Prii eYentielles ) 

Penmans, Limited (Ordinaires) 

do do (Prdf6r e ntielles) 

DIVERS 

Bell Telephone Co 

Mackay Companiee (Ordinaires) 

do do ( Pr6f eVentielles ) 

Montreal Light, Heat & Power 



Montreal Telegraph , 

Ottawa Light, Heat & Power Co 

Richelieu & Ontario Navigation Co 

Shawinigan Water & Power Co 

MIMES 

Crown Reserve 

International Coal Mining (Ordinaires) 

do <1« do (Pr«eVen«elles). 



$16,000 000 
2,73°. 560 
5,997550 
5,000,000 
4,000,000 
2,000,000 
6,900,000 
1,000,000 
5,000,000 
15,000,000 
11.560,000 
4.000.000 
4,000,000 
6,974 380 
4.866,666 

180,000,000 
12,000,000 
10,000,000 
20,832,000 
10,416,000 

12,500,000 
3,500,000 
1,400,000 
7,500.000 
5,000,000 
9,56^,000 
5,000,600 

13.585,00° 

2,400,000 

10, 00c, 000 

3,000,000 

9,300,500 

800,000 

10,000,000 

12,000,000 

8,000,000 

9,000,000 

2.825,000 

20,100,000 

3,000,000 

6,000,000 

3,500,000 

5,000,000 

13,500,000 

10,500,000 

i,733.Soo 

35,000,000 

5,000,000 

1,859,030 

2,100,000 

1,500,000 
3,000,000 



6,000,000 
1,030,000 
2,500,000 
2,000,000 
2,150,600 
1,075,000 

12,500,000 

50,000 

50,000,000 

17,000,000 

2,000,000 
1,511,500 
3,132,000 
7,000,000 

1.999,957 
500,000 

"•TQ.700 



$16,000,000 
1,306 96 

10 886 570 
6,000 000 
4, 8 DO, 000 

1,550,000 

6,511.050 

575.000 

3,400,000 
12,500,000 
12.560,000 

3,625,000 

4,750,000 

7,000,000 
2,920,000 
Debenture! 
146,283,497 



11,887,000 

2,500,000 

600,000 



24,957,813 



4,420,000 
2,941,500 
8,654,400 



6,000,000 

13.257,000 

3,992,326 



8,068,000 
19,503,000 



5,578,000 



3,500,000 

5,000,000 
474,000 



3,040,275 



1,000,000 
500,000 



6,000,000 
457,263 



2,000,000 



3,649,000 



10,107,000 

100,000 

730,000 

1,123,573 

5,000,000 



$100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
50.00 
100.00 
100.00 
100.00 
too . 00 
100.00 

100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 

100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
I 00 . 00 
100. 00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 

100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
1 00 . 00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 

100.00 
100.00 



100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
500 

100.00 
100.00 
100.00 
100.00 

100.00 
100.00 
100.00 
100.00 

1. 00 
100.00 

TOO. OO 



7% 
H% 
11% 
lift 

8% 
10% 

6* 

8# 
10% 
12ft 

9% 

life 



I0fe 



7% 
7% 

6# 
S% 
7% 



6% 



6% 

4% 

7% 

10% 



6fe 
6% 



7% 



e% 

6% 

7% 
lofe 

8% 
7% 



7* 
4% 
4* 
6% 
7% 
8% 

7% 
8% 

7% 
6* 
8* 
8% 
7% 
4% 
6* 

8% 

5% 

4% 

10% 

8* 

10* 

8* 

6% 

60% 

7% 
-* 



Au 23 
decembre 



Au 30 
d£ce bre 



229^ 

258 

193 
132 


230 
256 

132 


147^ 

200^ 

221 

149 

2I5# 

125 

70 

90 

57 
HH 

82^ 
133 

104* 


139 
200 
221 

149 
70 

189 

80 

133 

106 



i94K 


190 


59 


5754 


28^ 


28# 


38 

8iy 2 


90 
39 
VH 
81 K 


100 


. 


128 


128 




5' 


"5 


74 
116 




J17 


142K 


140 


77 

63 % 
216 


64 
212X 


136K 
164^ 


136M 
162 


in 


ioqK 


130 


*3i 


1.70 


1.70 


4 






Vol. XLVII — No i 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 2 Janvier 1914. 



39 




Si vous ne voulez pas avoir d'ennuis a propos de la 
peinture que vous vendez, du profit que vous f aites sur 
votre stock de peinture et de la satisfaction que cette 
peinture donne a vos clients, essayez la proposition 
de la "Canada Paint Co/ 

Vous ne pouvez avoir un commerce satisfaisant de peinture a moins 
qu'il n'y ait de la qualite dans la ligne que vous recommandez. 
Vous ne pouvez obtenir le plus grand volume d'affaires de votre 
rayon de peinture a moins que vous ne concentriez la ligne entiere 
de quelque bon manufacturier. 

Vous ne pouvez faire les plus gros profits dans votre rayon de pein- 
ture a moins que vous n'ayez l'aide et l'appui sinceres des manu- 
facturers ainsi que de la bonne publicite et de bonnes methodes 
de vente. 

II vous sera tres profitable de considerer serieusement tous les points ci-dessus> 
et, si l'Agence de peinture que vous vendez actuellement se tient a ce niveau, 
vous etes dans le commerce de peinture pour faire de I'argent. Si non, envoyez 
immediatement une carte postale a notre plus proche bureau afin qu'un de nos 
vendeurs aille vous voir et vous explique ce que nous avons a offrir. Nous 
avons une profitable proposition pour vous, et, en permettant a notre Represen- 
tant de vous l'exposer en detail, vous ne contractez d'obligation d'aucune sorte 

Voici la Nouvelle Annee, The Canada Paint Co., Peintures, Vernis, Teintures' 
Blancs de Plomb, Emaux, etc., vous aidera a en faire une brillante et prospere 
annee. Donnez votre commande de stock de printemps de bonne heure. 

THE CANADA PAINT CO 

LIMITED 

PAINT- VARNISH & DRY COLOR MAKERS-LINSEED OIL CRUSHERS 
FACTORIES & OFF ICES ^MONTREAL- TORONTO & 
WINNIPEG^OXIDE MINES-RED MILL-QUEBEC 





EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT' 



4 o 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 2 Janvier 1914. 



Vol. XL,VII — No 1 







MANUFACTUKIHRS I)E 



Vehicules pour Enfants. Meubles en osier. Accessoires 
pour chatnbres de toilette, Et chaises pour mvalidts. 




Exigez toujours la Marque <1<- Commerce GENDRON 
OEMANDEZ LE CATALQCUE DESIRE. 

THE GENDRON MFG. CO., Ltd, 

TORONTO, Canada. 



-^: 



Vendez a vos clients la Laveuse 
"Puritan Motor 
de MAXWELL 



>» 



line parfaite et com- 
plete laveuse-auto- 
matique qui marche* 
par le pouvoir d'eau 
de la pression naturt 1- 
le obtenue du robi- 
net. Ne requiert au- 
cunsoin et fait le tra- 
vail en une fraction du 
temps requispartoute 
autre mdthode. Sim- 
ple et facile a manoeu- 
vred Pas de parties 
dedicates, se cassaut 
ou se dexangeant. 




LA "PURITAN" de MAXWELL 

Le moteur est du type a mouvement alternatif ou 
de va-et-vient— le meilleur et le plus satisfaisant 
de tous les modeles de moteur a pouvoir d'eau. 
Les valves sont fait=s pour register a. Taction du 
gravier ou du sable. Ecrivez aujourd'hui pour 
detnander un Catalogue. 

DAVID MAXWELL & SONS, ST. MARY'S, Out. 



Toles Galvanisees 

"Queen's Head" ! 

Le type du genre depuis un demi-siecle 
Jamais egalees comme qualite. 




CANADA 



A. C. LESLIE & CO., LIMITED. 

MONTREAL 



Feutre et Papier 

M'IMPORTE QUELLE QUANTITE 

Toiiiir.— > Ooudronn6es (Roofing) prfetee a poser, 2 et 3 
Paplers de Construction. Feutre a. Donbler et a Tapisser 
Produits du Goudron. Papier a Tapisser et a Imprimer 
Papier d'Emballage Brun et Manille 

Fabricants du Feutre Goudronne 
"BLACK DIAMOND" 

Alex. McArthur & Co., Limited 

82 HUE McGILL, MONTHEAL 

Manufacture de Feutre pour Toitures: Rues du Havre et Logaa 
Moulin papier, Joliette. QuS. 



LA CLIENTELE DE8 DAMES 



est votre plus important actif . Pourquoi ne pas la cultiver ? 
Parlez a vos clientes de 

LACQUERET 

La laque d'une transparence merveilleuse, qui donne une 
nouvelle vie et une belle apparence aux vieux meubles et 
boiseries. 

LACQUERET est facile a appliquer.tres durable, seche 
rapidement et est tres hygi£nique. Une commande d'essai 
de LACQUERET est une garantie store d'un volume profi- 
table de commandes de renouvellement. Notre tres £ner- 
gique cimpagne de publicity cr£e une forte demande pour 
LACQUERET. Ecrivez pour avoir des details. 

Tous les produits "International" sont vendus dans des 
bidons contenant une pleine Mesure ImpeViale. 




TORONTO WINNIPIG 

Manufacture Canadienne de Vernis Etalons. 



XEW-YOItk 

UK l.'l l> 



<iiiiu;o 

1: If I \ H.IKS 



I.OMIKKX 
fit: I. KOI KNE 



La plus grande manufacture du motide et la premiere 
qui ait etabli des gtalons dofluitifs de quality. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS. CITEZ "LE PRIX COURANT". 



Vol. XL VII — No i 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 2 Janvier 1914. 



41 



Ferronnerie, Quincaillerie, Peinture 
Materiaux de Construction, Etc. 



CONVENTION ANNUELLE DES 
AGENTS VENDEUR3 DE BRAN- 
DRAM-HENDERSON TENUE A 
L'HOTEL QUEEN, TORONTO — 
CONVERSATIONS INTERESSAN- 
TES AUX CONFERENCES — DI- 
NER ANNUEL BIEN ORGANISE. 

annuelle des 
- iccursales et agents ven- 
deur- ni-Henderson a eu lieu 

I plein succes 

iture de la convention ven- 

• 

jes affaires des confe- 

nt mene au joyeux 

vendredi soir. Le plus grand 

mi y a regne du coinraencement a- la 

tin et le temps s'est passe si joy. 

lu'on s'en aper<;oive, que 
ete etonne lorsque le propo- 
- a annonce qu'il etait plus 
d'une heure du matin. 

appele les differents noms 
de commerce <le Brandram-Hcnderson, 
ei 1111 oovi 'it pu etre terrific par 

les noms baroques des mets. Mais il n'y 
avait rien de dangereux pour les esto- 
macs les plus delicats, meme la "Creme 
a la glace au Vert de Paris". 

Histoire de la maison 

Lorsque chaque appetit fut plus que 
satisfait, le president, Joseph R. Hender- 
son, proposa la sante du Roi, et, lors- 
qu'il fut bu, E. W. Charlton, doyen des 
agents vendeurs, dans un heureux dis- 
cours, proposa la sante du President. 

La popularite de M. Henderson parmi 
son personnel fut prouvee par la chaude 
reception qui lui fut donnee, et par l'at- 
tention soutenue dans laquelle fut ecou- 
tee la breve histoire de la maison. 

Le debut du president dans le com- 
merce de peinture date d'avant 1871, 
lorsqu'il entra dans le personnel de la 
Dolphin Mfg. Co. Depuis lors, il fit par- 
tie d'une maison de St. Catharines, qui 
avait tine usine a Five Islands. Puis, 
avec M. Potts, il prit la direction de l'u- 
sine de Five Islands, et. a cause qu'elle 
se trouvait a 27 milles du chemin de fer, 
il la transporta a Halifax. 

La maison Henderson & Potts com- 
nienca de bonnes affaires, mais. trouva 
qu'elle etait troublee par la concurrence 
de Brandram Bros., une maison anglaise 
lc blanc de plomb etait hautement 
vpvr. fut un pas important dans 



I'histoire de son commerce, lorsque M-. 
Henderson s'assura l'agence canadienne 
pour cettc ligne. 

1'lu-, tard, en 1905, a cause du 

de tarit par lcquel le droit sur le 
de plom mi mta de 5' 

un arrangement fut pris, par lequel la 
! enderson & Pelts dei ml la 
;i Brandram-Henderson, et la 
splendhti ctuelle fut erigee a 

ieal. m'l tout procede de manufac- 
ture de peinture est suivi, depuis le 
blanc de plomb corrodant jusqu'au prct 
duit acheve. 

M. Henderson refera a la presence, 
corarae hotes, du Col. J. P.. MacLean, 
editeur de "Hardware and Metal'', et J. 
C. Stewart, editeur de "The Maritirm 
Merchant". 

11 y a 10 ans. le Col. MacLean alia le 
voir a Halifax et le convainquit qu'il de- 
vrait annoncer les peintures "Anglaises" 
dans "Hardware and Metal''. "Et", dit 
M. Henderson, "l'annonce a tofijours 
paru depuis". 

Pa sante des "gerants de succursales" 
fut proposee par Ralph Blakeney. M. A. 
W. Poole, gerant de la succursale de 
J 1 ironto, y repondit. 

Pa same de "la presse entiere" fut 
proposee par George Henderson, gerant 
des succursales des Provinces Mariti- 
mes, qui est aussi gerant des annonces. 

Le Col. MacLean, en y repondant, 
donna comme son opinion que les con- 
ditions commerciales ne retourneraient 
pas a leur etat normal avant quelques 
mois. 

Ceci, neanmoins, n'aurait pas trop de 
repercussion sur les maisons bien eta- 
blies avec un produit de qualite, recom- 
mande par une annonce efficace. II croit 
done que la maison Brandram-Hender- 
son devrait reellement profiter par la 
depression temporaire que le Canada et 
l'univers entier subit en ce moment. 

Le Col. MacLean parla de l'associa- 
tion silencieuse qui existc entre les ven- 
deurs et la presse commerciale, faisant 
ressortir comment les vendeurs peuvent 
s'assurer de plus grands profits par l'an- 
nonce de la maison dans un journal 
commercial. 

J, ('. Stewart fit rire tout le monde 
par son discours comique. H donna 
quelques idees pratiques sur la valeur de 
l'annonce et paya un haut tribut d'eloges 
sur la maniere dans laquelle etait con- 
duit ce deparrtemenl par M George 



Henderson dans la maison Brandram- 
Henderson. 
Pes autres orateurs pout 1 t fu 

D. O. McKinnon, du 
Hardware. Stove and Paint Journal; j. 
G. Lorriman, du Hare 

representant du "Painter and De- 
corator". 

La derniere sante "Nos representants 
voyageurs", fut pr< par (i. M. Ed- 

wards, gerant a Montreal, R. P. ( 
v rep. mdil par <i' ux. 



LES ETALAGE3 



La principale chose du theatre moder- 
ne est son realisme. A I'auditoire, ce qui 
se passe sur la scene semble reel parce 
que la puce est jouee jusque dans ses 
moindres details. L'n decor de foret Ou 
tout autre decor parait aussi reel qu'un 
homme puisse copier le travail de la na- 
ture. Pa piece est jouee otivertement 
d'une facjm naturelle sans aucune obs- 
truction mecanique. Lorsque Peter Pan 
vole sur la scene avec des ailes, pour 
I'auditoire elle vole reellement; on ne 
voit rien de la niachinerie qui la fait vo- 
ler et planer. 

Si la scene de transformation de 
Faust etait faite a la vue de I'auditoire, 
l'etonnement qui acueille le changement 
d'un vieillard a barbe blanche en un ele- 
gant cavalier jeune et beau n'aurait pas 
lieu. La scene manquerait de charme et 
d'effet. 

Supposez que I'auditoire puisse voir 
le figurant frappant la feuille metallique 
dans les coulisses pour produire le son 
du tonnerre! Cela ne ferait plus l'effet 
du tonnerre si l'on voyait comment il est 
produit. 

La regie qui s'applique ainsi a la sce- 
ne — que le public ne doit voir que l'ef- 
fet acheve et non comment il se fait — 
s'applique avec une egale force a la de- 
coration ou etalage de vitrine. L'etala- 
giste vise a un certain effet, mais en le 
faisant, il doit prendre ~.oin a ce que le 
public critique qui passe ne puisse voir 
que. l'effet et non les moyens par les- 
quels cet effet a ete obtenu. Pes moyens 
adoptes pour arranger les marchandises 
dans une cerlaine position el pour les 
y mamtenir. si on les voit. en ruineraient 
entierement l'effet. 

(A suivre) 



42 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 2 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 1 



Exposition de Quincaillerie, 

Convention de Quincaillerie 

A OTTAWA, DU 16 AU 21 FEVRIER 1914 

La plus grande Exposition de Quincaillerie jamais tenue en Ameriqne 



Messieurs les Marchands, 

Le prix reduit du voyage de Montreal a Ottawa et retour, y compris la chambre 
d'hotel pendant cinq jours a l'un des deux beaux hotels Chateau Laurier ou le 
Nouveau Russell, sera de $8.45; ceci solde les frais du voyage aller et retour, et de la 
chambre pendant cinq jours a 1 hotel. Le tarif reduit s'applique a toutes les stations 
de depart. 

Ecrivez pour avoir tous renseignements. Faites-le aujourd'hui meme. 



F. M. TDBIN, 

Woodstock, 
Secretaire de ('Association 

des Exposants de Quincaillerie. 



J. A. BEAUDRY, 

80, rue St-Denis, Montreal, 
Secretaire de PAssociation 

des Marchands-Detailleurs. 



Vous devriez insister pour avoir ce 
vernis a plancher. 



Le fameux "Liquid Granite" de Berry Brothers est l'etalon depuis 
des generations. II resiste bien a toutes les plus rudes epreuves de 
duree et de deterioration. 

II a un bon aspect, une bonne durabilite et est le produit d'une 
experience de 55 ans. Ce n'est pas tant le montant que vous payez que 
ce qu'on vous vend qui determine la valeur d'un vernis. 

Le "Liquid Granite' 'est un vernis d'une si remarquable souplesse et 
elasticite que, bien que le bois recouvert de ce vernis puisse se bossuer a la suite d'un coup, 
le vernis cedera sans craquer et, si on le lave a l'eau savonneuse, il n'en sera pas affecte. 
Si vous achetez le "Liquid Granite" de Berry Brothers, vous SAVEZ que vous ave un pro- 
duit de qualite-pourquoi faire des essais avec quelque chose qu'on PRETEND aussi bon ? 




1858 



BERRY BROTHERS 



1913 



Les plus grands manufacturiers de vernis du monde entier. 

ALKERVILLE, - ONTARIO 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT" 



Vol. XLVII — No i 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 2 Janvier 1914. 



43 



(Ferronnerie) Marche de Montreal 



LA SITUATION. 

L'etat du marche dans la ferronnerie 
est stationnaire et ferme. Le commerce 
est regulier sans exageration. Aucun 
changement egalement dans les prix et 
l'argent rentre normalement. 

Nous cotons: 

PLOMBERIE 
Tuyaux de plomb 

Les prix sont de 7.50 moins 5% pour 
tuyaux en plomb et de 9.00 pour tuyaux 
dc plomb composition moins 5%. 

Tuyaux de renvoi en font et acces- 

soires 
Les escomptes sur les prix de la lis e 
sont: tuyaux legers, 60%; tuyaux moyens 
et extra-forts, 65%, et accessoires legers, 
moyens et extra-forts, 70%. 
Tuyaux en fer 
Tuyaux noirs: J4 pouce a ^ pouce, 65 
p.c; ]/ 2 pouce, 70 p.c; 24 a 2 pouces, 74^ 
p.c; 2 l / 2 a 4 pouces, 74 p.c. 

Nous cotons, prix de la liste: 

Ya 100 pieds 6.00 

H 100 pieds 6.00 

Vi 100 pieds 8.50 

H 100 pieds 11.50 

1 100 pieds 17.00 
i l A 100 pieds 23.00 
'H 100 pieds 27.50 

2 100 pieds 37.00 
2?4 100 pieds 58.50 

3 100 pieds 76.50 
* 100 pieds 100.00 
3'A 100 pieds 92.00 

Tuyaux galvanises 

Tuyaux galvanises: % a Y% pouce, 50 
p.c; y 2 pouce, 59 p.c; 54 a 2 pouces, 64^ 
p.c; 2 l / 2 a 4 pouces, 64 p.c. 

Nous - tons prix de liste: 
% 
H 
V2 



\Va 



Ijs 


100 pieds 27.50 


i 


100 pieds 37.00 


2/2 


100 pieds 58.50 


3 


100 pieds 7O.50 


3/2 


100 pieds 92.00 


4 


100 pieds ioy.oo 




Tuyaux en acier 


2 pouces 


100 pieds 9.60 


2\ pouces 


100 pieds 12.25 


3 pouces 


100 pieds 13.30 


Z\ pouces 


100 pieds 15.55 


4 pouces 


100 pieds 19.^0 




Fer-blanc Charcoal 



4.65 



1 .00 



XX, 
72 x 
72 x 



0.07! 
8.50 
9.00 



100 pieds 


6.00 




Gorbals 


100 pieds 


6.00 




Best Best 


100 pieds 


8.50 


28 


G 4.40 


100 pieds 


1 1 . 50 


26 


G 4.20 


100 pieds 


17.00 


22 


a 24 G 3-75 


100 pieds 


23.00 


16- 


20 3 . 65 



Nous cotons: 1 c. 14 x 20 

Fer-blanc en feuilles 
X.. Extra par X et par cse 
suivant qualite. 
(Caisse de 112 feuilles, 108 lbs. net) 
Au coke — Lydbrook ou egad 
1C, 14 x 20, base bte 4.45 

(.Caisse de 112 feuilles, 108 lbs. net) 
Au Charbon — Terne-Dean ou egal 
IC. 20 a 28 bte 7.40 

(Caisse de 112 feuilles, 216 lbs. net) 
(Caisse de 560 lbs.) 
Feuilles etamees 
14 x 60, gauge 26 lb. 0.07 
30 gauge 24, 100 lbs. 
30 gauge 26, 100 lbs. 

Toles galvanisees "Canada" 
Nous cotons: 52 feuilles, $4.65; 60 
feuilles, $5.90. 

Toles noirea 
Feuilles: 
22 a 24 
26 
28 

Toles galvanisees 

Nous cotons a la caisse: 

Queens 
Comet Head 
3.95 440 
3.50 4-20 

3-45 3-7? 
3-2Q 3.65 



2.65 

2.75 
2.85 



Fleur 
de 
Lis 
4.20 
3-95 
3-45 
335 



Les prix de la marque Comet sont plu- 
tot a ia hausse. 

Tolas Noires "Canada". 

5a Feuilles 2.75 

60 Feuilles 2.80 

75 Feuilles 2.90 

Apollo 

10I oz=28 Anglais 4-35 

28 G.=26 Anglais 4-io 

26 G. 3-85 

24 G. 3-bo 

22 G. 3-6o 

lb a 20 G. 3-45 

Moins d'une caisse, 25c de plus par 
100 livres. 

28 G. Americain equivaut a 26 G. An- 
glais. 

Petite tole 18 x 24 52 feuilles 4.45 

Petite tole 18 x 24 60 feuilles 4.70 

Soudure 

Les prix sont plus eleves de ic par lb. 
Nous cotons: barre demi et demi, ga- 

rantie, 25^c; do, 23c "Wiping", me- 
tal pour plombiers. 

QUINCAILLERIE 

Boulons et noix 

Tres ferme et a la hausse. 

Nous cotons: 
Boulons a voitures Norway ($3-0°) So 

et 10 p.c. 
Boulons a voitures carres ($2.40) 60 et 

10 p.c. 
Boulons a voitures ($1.00): grandeurs, I 

et moindres. 60 et 16 p.c; 7/16 et au- 

dessus, 52J4 et 12Y2 p.c. 
Boulons a machine, I pee et au-dessous 

65 et 10 p.c. 
Ball 100 lbs. 11.20 

Boulons a machine, 7/16 pee et au-des- 

sus, 60 p.c. 
Boulons a lisse, I et plus petits, 60 et 

62 VS p.c. 
Boulons a lisse, 7/16 et plus gros, 50 et 

I2J4 p.c. 

Noix par boites de 100 lbs. 



CE QUI INSPIRE CONFIANCE ET AIDE A AU6MENTER V08 VENTES DE 

CA-RTOLietHES DO/V\l/NIO/N 

e'est de savoir que toute cartouche sans fumee, a balle, est chargee 
de poudre des premieres marques du monde et est toujours refroidie 
deux fois. 

C'est la combinaison convenable de la poudre, de la bourre et de la 
balle qui produit un equilibre parfait des qualites de tir de chaque 
cartouche : c'est la ce qui assure la plus grande rapidite possible, 
ainsi qu'un modele precis, une grande force de penetration et un 
recul modere. 



DOMINION CARTRIDGE CO., 




Limited. Montreal, P. Q. 



44 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 2 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 1 



II est 

Avantageux 

de Vendre 




lis sont soutenus par 
lasortedeco operation 
qui assure non seule- 
ment de bonnes ventes 
et de bons profits pour 
le marchand, mais de la 
satisfaction reelle a ses 
clients. Laissez-nous 
vous le prouver. .'. .'. 

The 

Martin Senour 

Company, Limited. 

MONTREAL 

HALIFAX, 

TORONTO, 

WINNIPEG. 



Nous cotons: 
Noix carres 4c la lb. de la liste 

Boulons a charrue, 55 et 10 p.c. 

La broche barbelee est cotee $2.32} 
les 100 livres a Montreal. 



Crampes 


a clotures 




Fer poli 




$2.55 


Fer galvanise 




2.85 


Broches pour poulaillers 




1 x 20 x 30" 




4.10 


I x 30 x 36" 




4-75 


i x 22 x 24" 




5.00 


i x 22 x 30" 




6.30 


L'escompte est d 


e 50 et 10 p.c. 


sur la 


liste. 






1 x 20 x 24" 




3-40 


i x 22 x 36" 




7.50 


Broche ga 


vanisee, etc. 




Nous cotons: 






No 9 


les 100 lbs. 


2.30 


No 12 


les 100 lbs. 


2-45 


No 13 


les iop lbs. 


2.55 


Poli brule: 






No 10 


les 100 lbs. 


2-35 


No a 9 


les 100 lbs. 


2.35 


No TI 


les 100 lbs. 


2.42 


No 12 


les 100 lbs. 


2.60 


No 13 


. les 100 lbs. 


2.70 


No T4 


les too lbs. 


2.80 


No t; 


les 100 lbs. 


2.85 


No Tfi 


les 100 lbs. 


3-00 


Brule, p. tuyaux 


100 lbs. No 18 


3-«.«? 


Brule, p. tuvaux 


too lbs. No 19 


d.70 



F.xtra pour broche huilee. 10c p. 100 lbs 
Broche a foin 

T.a demande est faible. 

Nous cotons net: 

Marche tres ferme. 

No 13. $2.25: No 14, $2.30, et No 15, 
$2.40. Broche a foin en acier coupe de 
longueur, escompte 2? p.c. sur la liste. 

Plaques d'acier 
V? nonce too livres 2.40 

3/76 ponce 100 livres 2.70 

Zinc en feuiiles 

T e marche est ferme. 

Nous cotons: $7.25 a $7.50 les 100 lbs. 
Coudes pour tuyaux 

Nous cotons a la doz.: coudes ronds 
ordinaires 7; feuilles, $1.10: 60 feuilles. 
$r.35. et polis. 60 feuilles. $1.60. 
Broche moustiquaire 

Forte demande. 

Nous cotons: broche noire. $1.55 par 
rouleau de 100 pieds. 

Broquettes 
Pour boites a fraises 75 et 12} p.c. 

Pour boites a fromage 85 et 10 p.c. 
A valises 80 et 12$ p.c. 

A tapis, bleues 80 p.c. 

A tapis, etamees 80 et T5 p.c. 

A tapis, en barils 40 p.c. 

Couples bleues. en doz. 
Coupees bleues et i pe- 

santeur 
Sweeden coupees hleue« 

et omees. en dor. 7s p.c. 

A rhaussures. en dor <0 n.C 

A rbauesurec. en tint' t lb fio et to p e 
Clous de broche 

Nou = cotons: $2.30 prix de base, f.o.b.. 
Montreal. 

Clous couDes 

Nous cotons : prix de base. $2.50 f. o. 
b. Montreal 

Clous a cheval 

Nous cotons par hoite: No 7. $200: 
No 8. $2.75: No 0. $2.60: No 10. $2.50. 
avec escompte de to p.c. 



75 et 12} p.c. 
60 p.c 



Fers a cheval 

Nous cotons f.o.b., a Montreal: 
Neverslip crampons, 3 le cent 3.80 

et plus et plus 
No 2 No 1 
grand petit 
Fers ordinaires et 

pesants, le qrt 3.90 

Neverslip crampons 7/16, le cent 
Neverslip crampons i, le cent 
Neverslip crampons 9/16, le cent 
Neverslip crampons 5/16, le cent, 
Neverslip crampons I, le cent 
Fer a neige, le qrt 4.15 

New Light Pattern, le qrt 4.35 
Fer "Toe Weight" No 1 a 4 
Featherweight No o a 4 
Fers assortis de plus d'un e grandeur au 

baril. 10c a 25c extra par baril 

Chaines en fer 

Tres ferme. 

On cote par 100 lbs.: 
3/16 No 6 
3/16 exact 5 
3/16 full 5 
i exact 3 
i 



4-15 
2.40 
2.60 
2.80 
2.00 
2.20 
4-40 
4.60 
6-75 
5-75 



5/16 

i 

7/16 

i 

9/16 

3 

i 

1 

i 



Vis a bois 



10.00 
8.50 
7.00 
6.50 
6.50 
4.40 
3-90 
3-8o 
3-70 
3-6o 
3.40 
330 
3-30 
3-30 



Les escomptes a la liste sont de 

Tete plate, acier 85 10 et 7* p.c. 10 

Tete ronde, acier 80 10 et 7* p.c. 10 

Tete plate, cuivre 75 10 et 7} p.c. 10 

Tete ronde, cuivre 70 10 et 7* p.c. 10 

Tete plate, bronze 70 10 et 7* p.c. 10 

Tete ronde, bronze 65 10 et 7* p.c. 10 

Fanaux 

Nous cotons: 
Wright No 3 • 
Ordinaires 
Dashboard C. B. 
No 2 

Peints. 50c extra par doz. 

Tordeuseg a linge 

Nous cotons: 

Royal Canadian doz. 

Colonial doz. 

Safety doz. 

E. Z. E. doz. 

Rapid doz. 

Paraxon doz. 

Bicvcle do7 



doz. 
doz. 
doz. 
doz. 



8.50 
4-75 
9.00 
7.00 



47.75 
52-75 
56.25 
ST. 75 
46.75 
54.00 
60. so 

Moins escompte de 20 p.c. Fore de- 
mande. 

Munitions 
L'escompte sur les cartouches cana- 
diennes est de 30 et 10 pour cent. La 
demande est tres active. 

Plomb de chasse 

Nous cotons net: 
Ordinaire 
Chilled 
Buck and Seal 

METAUX 

Antimoine 

Le marche est a la baisse, $9.25 a $9-5°- 

Fonte 

Nous cotons: 
Carron Soft 24.50 

Clarence No 3 21.00 



100 


lbs. 


10 


oc 


TOO 


lbs 


TO 


40 


TOO 


lbs 


TO 


Bo 



Vol. XLVII — No i 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 2 Janvier 1914. 



<5 



Fer en barre 

Faible. 

Nous cotons: 
bcr marchand 
forge 
fini 

fers a 



i-er 
ber 

Ker 



pour 



I'euillard 
Keuillard 



base 100 lbs. 2.15 

base 100 lbs. 2.50 

base 100 lbs. 2.40 

cheval 

base 100 lbs. 2.40 

ii a 2 pes base 3- 20 

10 base 2.25 



mince 

epais No 

Acier en barre 



HUILES, PEINTURES ET VI- 
TRERIE 

Huile de lin 

Forte demande et prix fermes. 
Nous cottons au gallon, prix nets: hui- 
le bouillie 63c, huile crue 60c. 

Huile de loup-marin 

Nous cotons au gallon: 
Huile extra rafiinee 70c 



puuees uni: 50 pieds, $1.85; 100 pieds, 
$3.40; 20 a 40, 50 pieds, $2.00; 100 pieds, 
$3.00; 41 a 50, 100 pieds, $4.00; 51 a 60, 
100 pieds, $4.25; 61 a 70, 100 pieds, $4.50; 
71 3l 60, 100 pieds, $5.00. 

Double Diamond, 100 pieds: o a 25, 
$5-oo; 26 a 40. $5-45; 41 a 50, $6.25; 51 a 
N), $0.75; 01 a 70, $7.25; 71 a 80, $12.50; 
«i a 85. $7-75; 86 a 90, $8.50; 91 a 95. 
$10.00. 

Vert de Paris pur 



Faible. 

is net, 30 jours: 

Acier doux base 100 lbs. 0.00 2.25 

Acier a rivets base 100 lbs. 2. 10 2.25 

base 100 lbs. 0.00 2.25 

a bandage base 100 lbs. 0.00 2.25 

i a machine base 100 lbs. 0.00 2.25 

a pincc "base 100 lbs. 0.00 2.95 

Acier a ressorts base 100 lbs. 2.75 3.10 

Cuivre en lingots 

Le marche est faible. 

: : $17.00 a $17. 25 les 100 
Le cuivre en feuilles est cote a 25c 

la livre. 

Etain en lingots 

Nous cotons: $45.00 les 100 livrcs. 
livres. 

Marche tranquille. demande peu con- 
siderable. 

Plomb en lingots 

- faible: $5-25 a $5.50. 
Zinc en lingots 

La demande est faible. * 

Nous cotons: $6.25 a $6.50 les 100 li- 
vres. 



Essence de terebenthine 
Ferme. 

Nous cotons 72c le gallon par quantite 
de 5 gallons et 67c le gallon par baril. 

Blanc de plomb 

Forte demande. 
Blanc de plomb pur 
i ! lane de plomb No 1 
Blanc de plomb No 2 
Blanc de plomb No 3 
Blanc de plomb No 4 

Pitch 

Nous cotons: 
(iiiudron pur, 100 lbs. 
Goudron liquide, brl 

Peintures preparers 

Nous cotons: 
Gallon 
Demi-gallon 
Quart, le gallon 
En boi'es de 1 lb. 

Verres a Vitres 

Les prix sont tres fermes. Forte de- 
mande. 
Nous cotons: Star, au-dessous de 26 







8 
7 


25 

60 






7 
6 
6 


40 

95 

75 





70 





80 





00 


4 


00 



Forte demande. 

I'anib a petrole 0.00 

Drum de 50 a 100 lbs. 0.00 

Drum de 25 lbs. 0.00 

I'.oites de papier, 1 lb. 0.00 

Boites de ur-blanc, 1 lb. 0.00 

Boites papier, i lb. 0.00 

Boites fer-blanc, i lb. 0.00 

Cables et cordages 



0.19 
0.20 J 

0.20i 
0.22i 

0.23* 
o.24i 
0.25I 



Best Manilla 

British Manilla 

Sisal 

1 .athyarn simple 

Lathyarn double 

Jute 

Coton 

Corde a chassis 



1-45 
1.50 

1-55 
0.10 



1 .90 
1.95 

1.75 

O.I) 



base lb. 0.00 

base lb. 0.00 

base lb. 0.00 

base lb. 0.00 

base lb. 0.00 

base lb. 0.00 

base lb. 0.00 

base lb. 0.00 

Papiers de Construction 

Tres ferme. 

Nous cotons: 

Jaune et noir, pesant 0.00 

Taune ordinaire, le rouleau 0.00 

Noir ordinaire, le rouleau 0.00 

Goudronne. les 100 lbs. 0.00 

Papier a tapis, les 100 lbs. 0.00 

Papier a couv., roul., 2 plis 0.00 



o. 17 
0.13 
0.12 
0.12 

0.12i 

o. 1 1 
0.25 
0.34 



1.80 
o.35 
o.43 
2.25 
2.60 

o.7S 



Si vous avez souci de vos arbres, vous ne pouvez vous dispenser 

d'un secateur "ORCHARD KING". 




Cette cisaille a eUaguer, dont on se sert a 
deux mains, coupe une branche d'arbre, 
verte, d'une epaisseuf de deux pouces. 

Un coussinet a billcs en rend le fonction- 
nement facile et previent l'usure. 

Remarquez la force composed du levier et 
notez aussi l'entaille dans la lame pres du 
boulon du pivot. Ces caract^ristiques ex- 
clusives determinent une puissante cou- 
pure tres longue, de telle sorte que les 
branches ne sont pas abim^es ou £cras6es, 
mais couples bien nettement. Par suite 
les arbres guerissent vite. 

Si votre marchand en gros ne tient pas 
en magasin cette cisaille a elaguer, ecri- 
vez-nous pour connaitre nos prix. 



TAYLOR-FORBES COMPANY Limited, 

246 Rue Craig Ouest, MONTREAL. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT". 



4 6 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 2 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No I 



Ferronnerie, Quincaillerie, Peintures 

et Vernis, Huiles, Vitres, Materiaux 

de Construction, etc. 

EN CROS SEULEMENT. 




I OS voyageurs sont actuellement en route pour 
vous visiter ; ils vous offffriront les dernieres 
nouveautes de I'annee. 

RESERVEZ quelques minutes d'examen a leurs 
echantillons, ce ne sera pas du temps perdu 
pour vous. 

LEUR eollection d'articles est aussi complete que 
possible et presente un assortiment des plus 
varies. 

|OS prix ont ete etablis avec soin, vous ne pou- 
vez manquer de les trouver avantageux et nous 
esperons que vous voudrez bien nous donner la 
faveur de vos ordres, que nous remplirons a votre 
entiere satisfaction. 



L H. HEBERT & OIL, LfMM 



IMPORTATEURS 



297 et 299, rue St-Paul, 



MONTREAL. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT". 



Vol. XLVII — No i 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 2 Janvier 1914. 



47 



Papier a couv., roul., 3 plis 0.00 0.95 

Papier surprise, roul., 15 lbs. 0.00 0.40 

Charnieres (coupflets) No 840 

0.67 



ii pouce 
ii pouce 

2 pouces 

rils, sur char 
2I pouces 
z\ pouces 

3 pouces 

Not 800 et 838 

1 pouce 

ii pouce 
il pouce 
ii pouce 

2 pouces 
2i pouces 
2} pouces 



o.7S 
0.81 

2.10 
0.92 
1.07 
1.30 



0.32 
0.37 
0.48 
0.59 
0.67 
0.76 
0.81 



2] 


pouces 








0.95 


3 

3i 


pouces 
pouces 








1 
I 


07 

49 


4 


pouces 








2 


12 




Meme e 


scompte 


que 


pour 


toutes 


les 


ch 


arnieres 


d'acier 


poli. 









FERRAILLES 



La lb. 



Cuivree fort et fil de cuivre 
Cuivre mince et fonds en 

cuivre 0.00 

Laiton rouge fort 0.00 

Laiton jaune fort 0.00 

Laiton mince 0.00 

riomb 0.02I 

Zinc 0.00 



0.00 o.u 



0.09 

O.IO 

0.08 

0.06 

0.024 

0.03 



Fer forge No 1 

Per fonclu et debris de 

machines No 1 
Plaques de poele 
Pontes et aciers malleables 
Pieces d'acier 



Vieilles claques 



La tonne 
0.00 12.50 

0.00 16.00 
0.00 12.50 
0.00 9.00 
0.00 5.00 

La lb. 

0.00 0.00 



PLATRE 



Platre mele de sable, f.o.b., au char 5.50 
Platre dur (Hard Wall), f. o. b., 20 

tonnes et plus 10.50 

Platre pur (Plaster Paris), en ba- 

rils. sur char, 2.1a 



LA CONSTRUCTION 



Durant la semaine terminee le 27 de- 
cembre 1913, la ville a emis 23 permis de 
construire, au cout total de $444,260 
pour les nouvelles constructons, et de 
10 permis pour les reparations. 

Les chiffres ci-dessous en indiquent la 
repartition par quartier et donnent le 
cout approximatif de chaque construc- 
tion, moins les details des permis au- 
dessous de $1,000. 



Quartiers 
Laurier 
St-Jacques 

Notre-Dame de Graces 
Emard 
St-Paul 
St-Henri 
St-Joseph 
St-Georges 
St-Louis 
Hochelaga 
St-Denis 



Cout 

$400 

5,000 

11,510 

6,000 

4,000 

10,500 

363,500 

4,Soo 

700 

15,300 

31,800 



Delorimier 
Total 



12,000 



$464,810 



Nouveaux Permis 



Rue Le Caron, quartier St-Paul; 2 
maisons, 6 logements, 3 etages, 3e clas- 
se; cout prob. $4,000. Proprietaire, D. 
Vaillancourt, 197 Le Caron. 

Rue Iberville, quartier Hochelaga; 1 
maison, 4 logements, 3 etages, 3* clas- 



NOUS MANUFACTURONS 
DfcS 

Garde=Feu ei Garde= 
Cendres a l'Eprenve 
des Etincelles 

Notre ligne est complete et de la 
plus haute quality. 

DEMANDEZ NOTRE CATALOGUE SPECIAL. 

CANADA WIRE AND IRON GOODS CO. 
Hamilton, Ont. 




Repr£srntant pour l'Hst 
P.O.Box 42 St. Henri. 



JAS. 



PARKB8 
MONTREAL, P.Q. 

Nousmauufacturons toutes sortes de Toile M<Halliqueet d'ouvrages 
Generaux en Fil Metallique. 






Beaucoup de commis pensent que l'art 
de la vente se compose de 99 pour cent 
de paroles. Ce genre de vendeurs n'at- 
tire pas le client de qualite ni meme 
beaucoup d'autres de qualite moindre. 



NOVA SCOTIA STEEL & GOAL GO. 



LIMITED 

MANUFACTURERS 



ACIER en BARRES MARCHAND, MACHINEF.IE a 
ROUES, TRANSMISSIONS en ACIER COMPKIME 
POLI, TOLES D'ACIEF jusqu'a 48rrsde large, BAILS 
en "T" de 12, 18, 28 et 40 lbs a la verge ECLISSES, 
ESSIEUX DE CHARS DE CHEMINS DE FER. 

CROSSES PIECES DE FORGE. UNE SPECIALITE 

Mines de Fer, Wabana, Terreneuve.— Mins 

Hants Foorneaux, Fours a Rdverbere a Sydney Mines, 
N. E.— Laminoirs, Forges et Ateliers de Finissage 

a New Glasgow, N. E. 
Bureau Principal : NEW GLASGOW, N. E. 



QUEBEC STEAMSHIP CO.. Limited. 

ALLEZ AUX BERMUDES 

Le Steamer "Bermudian." a double helice, 10,518 tonnes de deplace 
ment, quittera New-York a io heures. a.m. les 7, 14,21, 28 Janvier. 
Signaux lous.marins, teiegraphie sans fil, orchestra. 

Voyate Record, 39 heuret 20 minutes. Le plus rapide, le plus moderne 
et le seul steamer debarquant ses passasrers aux quais aux Bermudes sans 
nbordem b » 

ANTILLES 

Le oouveau steamer "Guiana" etautres steamers quittent New- York 
,ous les deux Samedis pour St-Thomas, Ste-Croix, St-Christophe, 
Antigua, la Guadeloupe, la Dominique, la Martinique, Ste-Lucie, la 
Barbade. Demerara. 

Pourrenseignementscomplets, s'adresser a Ticket Agents W. H, Henry, 
286 rue St-Jacques ; W. H. Clancy, 122 rue St-Jacques ; Ths. Cook & Son 
530 rue ste-Catherine-Ouest ; Hone & Rivet, 9 Boulevard Sl-I^aurent, 
Montreal Star (Uptown) 45 Union Avenue, a J G. Brock & Co., 221, rue des 
Commissaires ou R. & O. Ticket Office, 9-11 Victoria Square, Montreal 
Quebec Steamship Co. Ltd., Quebec. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT". 



4 8 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 2 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 1 



se; cout prob. $3,900. Proprietaire, F. 
Frison, 839 Iberville. 

Rue Hamilton, quartier Emard; 2 mai- 
sons, 6 logements, 3 etages, 3e classe; 
cout prob. $4,000. Proprietaire, Duran- 
ceau & Duranceau, 113c Hamilton. 

Rue Hamilton, quartier Emard; 2 mai- 
sons, 4 logements, 2 etages, 3e classe; 
cout prob. $2,000. Proprietaire, Duran- 
ceau & Duranceau, 113c Hamilton. 

Rue St-Hubert, quartier St-Denis; 2 
maisons, 6 logements,. 3 etages, 3c clas- 
se; cout prob. $4,000. Proprietaire, Vic- 
tor Pelletier, 2684 Chateaubriand. 

Rue St-Hubert, quartier St-Denis; 2 
maisons, 6 logements, 3 etages, 3e clas- 
se; cout prob. $4,000. Proprietaire, Vic- 
tor Gariepy, 3613 Berri. 

Rue Aylwin, quartier Hochelaga; 1 
maison, 5 logements, 3 etages, 3e classe; 
cout prob. $3,000. Proprietaire, Denis 
Rolland, 320 Valois. 

Rue Chestnut, quartier St-Henri; 2 
maisons, 6 logements, 3 etages, 3e clas- 
se; cout prob. $5,000. Proprietaire, S. 
de- Repentigny, 63 G. E. Cartier. 

Rue Iberville, quartier Hochelaga; 1 
maison, 5 logements, 3 etages, 3e classe; 
cout prob. $4,800. Proprietaires, J. 
Thompson, 1169 Cartier, et J. Forbes, 
535 Papineau. 

Rue St-Jacques et Carre Victoria, 
quartier St-Joseph; 1 batisse a bureaux, 
10 etages, ie classe; cout prob. $363,500, 
Proprietaire, Marcil Trust Co., 180 St- 
Jacques. 



Rue Fabre, quartier St-Denis; 1 mai- 
son, 1 logement, 1 etage, 3e classe; cout 
prob. $1,000. Proprietaire, J. H. Gali- 
peau, 284 Ste-Catherine Est. 

Kue Delaroche, quartier St-Denis; 1 
maison, 3 logements, 2 etages, 3e classe; 
cout prob. $1,800. Proprietaire, P. Cue- 
nette, 1773 Delaroche. 

Rue Marcil, quartier Notre-Dame de 
Grace; 1 maison, 2 logements, 2 etages, 
3c classe; cout prob. ^4,500. Proprietai- 
re, Uviia Deneault, 2'^ Clitton avenue. 

Rue des Carrieres, quartier St-Denis; 
2 maisons, 2 magasins, 4 logements, je 
classe; cout prob. $8,000. Proprietaire, 
J. P. A. Belanger, 2125 Poupart. 

Rue I'oupart, quartier St-Denis; 2 
maisons, 8 logements, 3 etages, 3e clas- 
se; cout prob. $0,000. Proprietaire, J. P. 
A. Belanger, 2125 Poupart. 

Rue Alice, quartier St-Denis; 1 mai- 
son, 3 logements, 3 etages, 3e classe; 
cout prob. $2,500. Proprietaire, G. Galar- 
neau, 712 Casgrain. 

Rue Dandurand, quartier Delorimier, 
I maison, 5 logements, 3 etages, 3e clas- 
se; cout prob. $3,500. Proprietaire, S. A. 
Dubuc, 1055 Cartier. 

Rue Berri, quartier St-Denis; 1 mai- 
son, 2 logements, 2 etages, 3e classe; 
cout prob. $5,000. Proprietaire, Jos. Dal- 
bec, 3312 Berri. 

Rue Messier, quartier Delorimier; 1 
maison, 5 logements, 3 etages, 3e clas- 
se; cout prob. $4,000. Proprietaire, Theo- 
dule Charbonneau, 119 Parthenais. 



Rue Desery, quartier Hochelaga; 1 
maison, 5 logements, 3 etages, 3e clas- 
se; cout prob. $3,000. Proprietaire, J. A. 
Beaulieu, 449 Desery. 

Rue St-Jerome, quartier Delorimier; 1 
maison, 4 logements, 3 etages, 3e clas- 
se; cout prob. $3,000. Proprietaire, Geo. 

Carrieres, 144 St-Jerome. 

Rue Marcil, quartier Notre-Dame de 
Graces; 1 maison, 3 logements, 3 etages, 
3e classe; cout prob. $5,000. Proprietai- 
re, H. J. Gagne, 97 St-Jacques. 

Reparations 

Rue Rachel, quartier Delorimier; 1 
maison, 1 eglise; cout prob. $1,500. Pro- 
prietaire, Fabrique Immaculee Concep- 
tion, Rachel et Papineau. 

Rue Sherbrooke, quartier St-Georges; 
1 maison, 1 logement, 3 etages, 2e clas- 
se; cout prob. $4,500. Proprietaire, Ed. 
Maxwell, 6 Beaver Hall Sq. 

Rue St-Ambroise, quartier St-Henri; 
1 maison, 1 magasin, 1 etage, 2e classe; 
cout prob. $5,500. Proprietaire, Domi- 
nion Textile Co., rue St-Ambroise. 

Rue Melrose, quartier Notre-Dame de 
Grace; 2 maisons, 4 logements, 1 etage, 
3e classe; cout prob. $1,800. Proprietai- 
re, Bourgon & Gagne, 1882 Notre-Dame 
Ouest. 

Rite St-Jacques, quartier Ouest; 1 mai- 
son, 1 magasin, 3 etages, 3e classe; cout 
prob. $5,000. Proprietaire, Lyman Esta- 
te, 74 McTavish. 



La Carabine "Bayard" aChien et Detente Automatiques 




D6charge puissante. Ligne eU^gante. Simplicity de melanism e. Pieces interchangeables. Traverse 
trois pouces de sapin. Pese 4 livres. Peut etre d^raontee rapidement rien qu'avec un tournevis. 

ECRIVEZ POUR AVOIR UNE BROCHUR DESCRIPTIVE. 



McGILL CUTLERY CO., (REG'D 



Boite Postale 580, Montreal. 




La progression du Dominion ouvre un marche' plus vaste et nos mar- 
chandises sont les mieux 6tablies dans leur ligne. C'est une bonne raison 
pour tenir les 

RECLES ET GALLONS DE MESURE 



/(/FKiN 



On les demandera. lis donneront satisfaction. lis sont faits au Canada 
lis annonceront tout votre stock. 

CATALOGUE SUR DEMANDE. 

W/jvhsoJtONn 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT*. 



Vol. XLVII — No i 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 2 Janvier 1914. 



4Q 



LES ANNONCES 
PAR AFFICHE 

Font appel a 3,000,000 de consommateurs 

TOUS LES JOURS 




Les affiches parlent un langage universel, et c'est le seul moyen de 
faire impression sur I'esprit des enfants, des etrangers et des 
milliers d'acheteurs qui n'ont pas le temps de lire les journaux ou 
autres annonces imprimees. 

Nousvousdonneronslesummum del'annonceattrayante-ineffacable 
et productrice pour chaque dollar quelle vous coute. Demandez 
les estimes et schemas a 

H. A. WILLIAMS, Gerant, Canadian Poster Co. 

Edifice Dominion Express, Montreal. 

Plus de 75% de la publicite canadienne est faite par nous. Quoi ! 
Bovril, Baby's Own Soap, Fruitatives, Na-Dru-Co., Montserrat, 
Players Cigaretttes, Magi and Adanac, Etc., sont affiches par nous 
a l'annee. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT" 



5Q 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 2 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 1 



OCCASIONS D'AFFAIRES 



Nos abonnes que pourraient interesser 
les demandes de representations, d'as^en- 
ces, de marchandises, etc., publiees dans 
"Le Prix Courant", n'auront qu'a nous 
faire connaitre le numero de l'occasion 
d'affaires qui les interesse pour que nous 
leur adressions tous les renseignements 
utiles. 

1-0. Articles en bois. — Une maison de 
East London demande des importateurs 
de catalogues et prix sur les articles en 
bois faits au Canada. 

2-0. Fil de fer. — Echantillons et prix 
sont demandes par une maison d'impor- 
tation de l'Afrique du Sud. 

3-0. Bacon et jambons. — Une maison 
d'importation de l'Afrique du Sud, de- 
mande a entrer en communication avec 
des explorateurs canadiens de bacon et 
jambons. 

4-0. Machines agricoles. — Une maison 
de l'Afrique du Sud demande des catalo- 
gues et prix sur les machines agricoles 
fabriquees au Canada. 

5-0. Instruments aratoires. — Une mai- 
son de l'Afrique du Sud demande des ca- 
talogues et prix sur les instruments ara- 
toires fabriques au Canada. 

6-0. Machinerie de laiterie. — Un im- 
portateur de l'Afrique du Sud demande 
catalogues et prix pour des machines de 
laiterie fabriquees au Canada. 

7-0. Instruments de laiterie. — Prix et 
catalogues demandes par un importateur 
de l'Afrique du Sud pour ces instruments 
fabriques au Canada. 



8-0. Brosses. — Une maison de East 
London demande catalogues et prix de 
brosses de tous genres fabriquees au Ca- 
nada. 

9-0. Bacon et jambon. — Un importa- 
teur de l'Afrique du Sud desire corres- 
pondre avec des exportateurs Canadiens 
pour ces produits. 

10-0. Ficelle a lier. — Echantillons et 
prix demandes par une maison d'impor- 
tation de l'Afrique du Sud. 

11-0. Manches. — Catalogues et prix 
demandes par un importateur de l'Afri- 
que du Sud, pour manches de toutes sor- 
tes. 

12-0. Quincaillerie et ferronnerie. — 
Prix et catalogues demandes par un mar- 
chand de l'Afrique du Sud pour ces arti- 
cles fabriques au Canada. 

13-0. Papier d'emballage. — Echantil- 
lons et prix demandes par une maison 
d'importation de l'Afrique du Sud. 

14-0. Sacs en papier. — Un importateur 
de East London demande echantillons et 
prix sur des sacs fabriques au Canada. 

1.S-0. Bois de toutes sortes. — Prix de- 
mandes pour les bois canadiens de toutes 
sortes par un importateur de l'Afrique 
du Sud. 

16-0. Articles en bois. — Catalogues et 
prix demandes pour articles en bois fa- 
briques au Canada, par un marchand de 
l'Afrique du Sud. 

17-0. Fil de fer. Broche. — Echantil- 
lons et pfix pour ces articles demandes 
par une maison d'importation de l'Afri- 
que du Sud. 

18-0. Brosses. — Catalogues et prix de- 
mandes par une maison de l'Afrique du 



Sud pour brosses de toutes sortes fabri- 
quees au Canada. 

19-0. Quincaillerie et ferronnerie. — 
Catalogues et prix demandes par un im- 
portateur de l'Afrique du Sud, pour ces 
articles fabriques au Canada. 

20-.0. Pelles. — Catalogues et prix de- 
mandes par une maison d'importation de 
l'Afrique du Sud, pour les pelles fabri- 
quees au Canada. 

21-0. Manches. — Un importateur de 
l'Afrique du Sud demande catalogues et 
prix pour manches de toutes sortes fa- 
briques au Canada. 

22-0. Articles en bois. — Catalogues et 
prix demandes sur les articles en bois 
fabriques au Canada, par un importateur 
de l'Afrique du Sud. 

23-0. Conserves. — Echantillons, si pos- 
sible, et prix demandes pour les conser- 
ves canadiennes, par une maison d'im- 
portation de East London. 

24-0. Pommes evaporees. — Une mai- 
son d'importation de l'Afrique du Sud 
desire correspondre avec exportateurs 
canadiens de pommes evaporees. 

25-0. Bacon et jambon. — Correspon- 
dance demandee par une maison de East 
London avec exportateurs canadiens de 
bacon et jambon. 

26-0. Lait condense. — Un importateur 
de l'Afrique du Sud demande des cota- 
tions sur le lait condense canadien. 

27-0. Brosses. — Catalogues et prix 
demandes par un importateur de l'Afri- 
que du Sud. 

28-0. Articles en bois. — Catalogues et 
urix demandes par un importateur de 
l'Afrique du Sud, pour ces articles fabri- 
ques au Canada. 





Attachez=vous a cette 
grande Campagne 



Attachez votre publicite locale a notre puissante campagne 
nationale, en employant l'etiquette bien connue du "Canada 
Cement" dans vos annonces locales. Faites connaitre a vos lec- 
teurs que vous pouvez leur f ournir le "Canada Portland Cement". 
Nous fournirons les vignettes franco de port, et notre Service d'Aide au Com- 
merce vous aidera aussi avec des suggestions pour rediger et etablir la 
matiere dans vos annonces locales. 

Vous serez surpris de l'augmentation des ventes resultant d'une petite annonce locale. 
Et vous n'avez pas d'autre ligne qui repondra aussi rapidement a de tels efforts 
comme le "Canada Cement". 

En commandant des etiquettes, specifiez le diametre desire, ou dites la grandeur de 1'espace que vous avez 
l'intention d'employer. 

Service d'Aide au Commerce. 

CANADA CEMENT COMPANY LIMITED, Montreal 



Bureaux des ventes a : 

MONTREAL TORONTO WINNIPEG 

Commandez le riment au plus proche bureau de ventes. 



CALGARY 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT*. 



Vol. XLVII — No i 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 2 Janvier 1914. 



51 



LES 0UTIL8 DE BUCHERON 

DE PINK 

Les outils Etalons dans toutes les provinces 
du Dominion, en Nouvelle Zelande, Aus- 
tralie, etc. 

Nous manufacturous toutes sortes d'outils 
de bucheron — Legers et de Bonne Duree. 

TELEPH. LONCUE DISTANCE, No 87 

Demandez not re catalogue et notre liste de prix. 

Vend us dans tout le Dominion par tousles 
Marchands de -ferronnerie en gros et en 
detail. 

The 

THOS. PINK Co., Limited 

nanufacturiers d OUTILS de BUCHERON 




PEMBROKE 



ONTARIO 



FABR1QUE5 AU CANADA 



gggranrarrarr 



CANADIEN 



LES TRAINS PAR- 
TENT DE MONT- 
REAL : 



De la Gare Windsor pour : 

HoSTON, LOWELL, *9.co a m , *8.oo p.m. 
TORONTO, CHICAGO, *9 05 a m , *io.co p m. 

*n 00 p.m. pour ToROnTO-NORD. 
OTTAWA, |S 05 a m., §8 40 am, 19.15 a 



et 



'"9-45 
a.m., h. 00 p.m. §7.45 p.m., *9 45 p m.,*to.3op.m 

SHEKBkOOKE et LHNNOXVILLH, *8 25 a.m., 
1,5.30 p m., *7.25 p.m. 

H \UFAX et MONCTON, *7 25 p m. . 

ST-JOHN, N. B., *7.25p.m. 

ST-PAUL, MINNEAPOLIS *io 30 p.m. 



'9 45 a m., 9.45 p m. 



'11.30p.m. 
m , *5 00 



k 9 00 



WINNIPEG, VANCOUVER, 
De la Gare Viger pour : 

QUK EC, |9 ooa.m., * 1.30p.m.. *5.oop.m , 

TROIS RIVIERES, *9 00 a. m. ( *i-30 p 
p.m., f6.30 p m., *t \ .30 p m. 

SHAWINIG\N FALLS et GRAND'MERE 
a.m , ti.30 p.m., *5.oo p m. 

JOLIE TTE, *8.2o a.m., f9 00 a.m., t5-3° p.m. 

SAINT-OABRIhL, §8.20 a.m , f9 ooa.m., |5- \o p m. 

OTTAWA, *8.oo a m., *5 45 p.m. 

SAINTE-AGATHE, *8.45 a m., 11,45 P-ni , *4.oo p.m. 
in .15 p m 

NOMININGUE, jS. '5 a m., ii.45 p.m., f4.oo p.m. 
(*) Quotidien. (|) Ouotidien, excepte" dimanche (§) Di- 
manche seulement. (i) Samedi sculement. (h) 
Simedi »t Diman. he seulement. (k) Vendredi 
seulement. (j) Mardi et Jeudi settlement. 



BUREAU DES BILLETS 

141-143 rue Saint-Jacques 

EDIFICE DOMINION EXPRESS 

PHONE, MAIN 8125 




Meilleur que le Savon. 

Snap est un savon — c'est mieux qu'un savon. 
Le savon nettoie la surface de la peau, mais 
remplit les pores, ce qui finalement endomma- 
ge la chair. Snap nettoie les porea et ra- 
fraichit la peau, la laissant propre et non 
endommagee. 

C'EST MEILLEUR QU'UN SAVON. 

Ayez-en un stock maintenant et vous verrez 
que cela vous rapportera de l'argent. 

Snap Company, Limited 

MONTREAL 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 2 Janvier 1914. 



Vol. XL VII — No 1 



Renseignements Commerciaux 



Faillis. 

Montreal. — Jos. Cardinal. Boucher. 
Montreal. — Rob. Gardiner. Quincaillier. 
Montreal — Hanna & Nassif. D. G. 
Montreal. — Hercule Masson. Quincaillier. 
St-Alexandre. — Horace Pelletier. M. G. 
Trois-Rivieres. — J. E. Desilets. Mercerie pour homines. 

Offre de compromis. 

Scotstown. — McKenzie & Mclver. M. G. 

Endommages par le feu. 

Montreal. — Columbia Rubber Co. Assures. Manufac- 
turers d'impermeables. 

Montreal. — A. Menard. Assure. Boucher. 

Montreal. — Montreal Wood Mosaic Flooring Co., Ltd. 
Assures. 

Quebec. — E. T. Coulombe & Cie, manufacturers de 
vetements. 

Montreal. — Douglas Bros., Ltd., assures. Couvreurs 
et toliers. 

Curateurs. 

Causaptcal. — A. Turcotte & Fils a Henri Garon. M. G. 

Montreal. ■ — V. Lamarre a Elie Badeau. Meubles. 

Montreal. — Duhamel & Beaulieu a Belisles & Allard. 
Manufacturers de blouses. 

St-Lamber-Chambly. — - Robt. Miller a Goodchild & Co. 
Nouveautes. 

Mont-Laurier. — ■ V. Lamarre curateur a J. F. Thibault. 
Tailleur. 

Montreal. ■ — Bilodeau & Chalifour, curateurs a Jos. Car- 
dinal. Boucher. 

Montreal. — Vinet & Dufresne, curateurs a Hercule 
Masson. Quincaillier. 

St-Alexandre. — Larue & Trudel, curateurs a Horace 
Pelletier. Magasin general. 



St-Leonard d'Aston. — V. Lamarre, curateur a Henri 
Hebert. Epicier et quincaillier. 

Ordre de liquidation accorde. 
Montreal. — Brophy, Parsons & Rodders, Ltd. Nou- 
veautes en gros. J. J. Robson, liquidateur provisoire. 

Changement de nom. 

Montreal. — Buffalo Securities Co., Ltd., change en J. 
Kttemberg & Co., Ltd. 

Montreal. — Lyon Gas Saving, Ltd., en Solex Co., Ltd. 

Demande de cession. 

Montreal. — M. Iverson. Bijouterie. 

Contestation die petition d'ordre de liquidation. 
Montreal. — Kastels, Ltd. Restaurant. 

Contestation de demande de cession. 
Montreal. — Moses Silverman. Bijouterie. 
Marieville. — Atway & Co. Nouveautes. 
Montreal. — R. P. Brosseau. Agent. 
Vaudreuil. — Alfred Day. Boulanger. 



Montreal. 



Compromis. 
S. B. Klein. Nouveautes, etc. 



Nouveaux etablissements. 

Cookshire. — Planche & Blossom, Autos. 

East Angus. — G. A. Corriveau & Co., manuaf., etc. 

Magog. — Whithier & Poirier, ecurie de louage. 

Montreal. — British American Paper Box Co.; Famous 
Players Film Service of Canada; Frank C. Fox, opticien: 
King Ewdard Meat Market; New York Tailoring and Dye 
Works; Oxygen Fire Control Co.,ferronnerie en gros et de- 
tail, specialities; Dame E. Rivard, epicierie; St. George Op- 
tical Parlors; D. P. Zacharacos & Co., confections, etc. 

Rock Island. — J. B. Goodhue Co., manufacturers de 
chemises, etc. 

Sherbrooke. — F. X. Lefebvre & Co., agents d'immeu- 
bles et d'assurance. 

Windsor Mills — Begin Bros., fonderie. 



KEVSryNE 



Resistant a la rouille. Anti-corrodant 

Feuilles d'acier doublees en cuivre, Feuilles Galvanisees 

APOLLO KEYSTONE 

doublees en cuivre et Feuilles d'Acier KEYSTONE 
doublees en cuivre. 



KEYSTONE 



La plus grande amelioration en fait de feuilles metalliques, depuis des annees ; nous pouvons vous 
oftvir les feuilles les plus pratiques qu'on puisse fabriquer Agriculteum, attention ; Pour etre sur d avoir ce 
qu'il y a de raieux, specifiez que vous voulezdes Feuilles Galvanisees, "Apollo Keystone" doublees en cuivre, 
pour vos Granges, Silos, Reservoirs, Hangars a Outils, Etables pour Betail, Garages, Poulaillers, Coffres a 
Ble d Inde, Tuyaux de Conduite, etc. Si votre couvreur ne peut pas vous en fournir, emvez-nous directement. 

Demandez notre brochure speciale avec illustrations photographiques de nos epreiives authentiques de 
resistance aux intemperies, montrant combien l'Acier double de cuivre a plus de duree que 1 acier ordi- 



naire. 



United States Steel Products Company 

NEW-YORK, E. U. A 

Agents de vente pour l'Est du Canada 

B. & S. H. THOMPSON & COMPANY, Limited 

Edifice Transportation, Montreal. Edifice de la Trader's Bank, Toronto. 



Vol. XLVII — No i 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 2 Janvier 1914. 



53 



Renseignements Commerciaux 

Fonds vendus. 

Black Lake. — Standard Cement Co., Ltd. 

Chicoutimi. — Georges Gagnon, confiseur, vente le 20 
■courant. 

Montreal. — Hyacinthe Denis, meubles. 

Quebec. — Quebec Mail Orders Supply Co. Souve- 
nirs, etc. 

Quebec. — Soulard et Leblond. Costumes de dames, etc. 

Quebec. — Hossack, G. & C, epicerie, vente le 20 
courant. 

Causaptcal. — Jos. Rioux. M. G., etc. 

Jonquieres. — ■ N. Bergman & Son. Conf., nou., etc. 

L'Anse a Brillant. — Robt. Ste-Croix. M. G. 

Montreal. — Nap. Dussault. Epicier. 

Montreal. — J. Lacombe, Regd. Epicier. 

Montreal. — G. P. Lazanis. Restaurant. 

Neigette. — Adrien St-Pierre. M. G. et fromages. 

Quebec. — G. N. Belleau & Co. Nouv. en gros. 

Quebec. — Etienne Lefebvre. Entrepreneur. 

Quebec. — Elzear Lessard. Manufacturier de fourrures. 

Quebec. — L. O. Paquet. Mercerie, etc. 

St-Joseph d'Alma. — T. L. Collard. M. G. 

Montreal. — J. M. Leveille, vente le 23 courant. Quin- 
caillier. Cession. 

Chicoutimi. — La Cie Magasin a 5, 10 et 15 cts (J. R. 
Lamarre, prop.). J. P. E. Gagnon, gardien provisoire. 

Hebertville Station. — Jos. Bouchard, M. G. J. P. E. 
Gagnon, curateur. 

Montreal. — Hanna & Nassif, nouveautes. Assemblee 
des creanciers le 20 courant. 

Montreal. — Mme J. W. Hebert. Cession consentie. 
Meubles. 

Montreal. — Ernest Boyer. Manufacture de portes et 
chassis. 

Montreal. — Delisle et Allard (A. & D. Mfg. Co.), ma- 
nufacturiers de blouses. 



Montreal. — J. E. Eaton, par huissier. Imprimeur. 
Montreal. — Succ. de P. Amesse. Fonderie. 
Montreal. — M. Thuna, par huissier. Commcrgant. 
Montreal. — Zephirin Legaul't. Boucher. 

Dissolution de societes. 

Cookshire. — Westbury Electric Light & Power Co. 

Montreal. — Barsalou & Filion. Autos. 

Montreal. — Guarantee' Investment Co. of Canada. 

Montreal. — Le St-Crepin. Chaussures. 

Montreal. — People's Furnishing House, continue par 
S. A. Levitt et J. Isaacs. 

Montreal. — Jos. Brunet & Fils, continue par E. Brunet 
et Mme J. Brunet. Briques. 

Montreal. — ■ Rabinovitch & Cherry. Marchands. 

Montreal. — J. Schaffrau, continue par J. Schaffrau & Co. 

Sherbrooke. — Artistic Jewelry Manufacturers. 

Sherbrooke. — City Wood Yard Co. 

Sherbrooke. — Dastous & Co., continue par G. W. 
Stevenson, courtier. 

Montreal. — Academy Candy Store. 

Montreal. — Blesser, Anker & Webb, agents. 

Montreal. — Savard & Falardeau, entr. briques. 

Montreal. — Standard Shoe Co., manfrs de chaussures. 

Montreal. — Tudor & Co., agents de manufacturers. 

Deces. 

Isle Verte. — Alphee Cote. Epicerie, etc. 

Quebec. ■ — • Jos. V. Lemieux, de la maison N. Lemieux & 
Fils, quincailliers en gros. 

Montreal. — Caron & Raymond. Manufacture de portes 
et chassis. 

Montreal. — Desjardins & Simard. Agents d'immeubles. 

Montreal. — Excel Manufacturing Co., Ltd. 

Montreal. — Ferron & Lacombe. Epiciers. 

Montreal. — Jolley & Smith. Marchands. 

Levis. — John Doran, armateur. 



Nous ne perdons jamais un 
client une fois qu'il a com- 
mence a f aire des affaires 
avec nous. 

POURQUOI ? 

Parceque nous sommes en 
mesure de lui donner satis- 
faction sous tous les rap- 
ports. Nos marchandises 
sont strictement les MEIL- 
LEURES qui soient sur le 
marche et nos prix sont les 
memes que chez les manu- 
facturiers d'articles infe- 
rieurs. Ainsi done, achetez 
les meilleurs. 

Cowan & Britton Limited. 

GANANOQUE, Ont. 

Couplets, Pentures, Articles de Ferron- 

nerie pour Constructions. 



GRAND TRUNK S^tf 



QUATRE DRAINS 
EXPRESS 
PAR JOUR 



LA OlE D3J3UE 

Montreal et Toronto. 

A e nagmementsupe'rieur. Wagon a. compartiments ' 'CI ub 
au train de 10 h. 30 du soir. 

(-'"International Limited" 

Le Train le plus bean et le plus rapide du Canada 

Montrdal-Toronto-Chicago, a 9 h. du matin, tous les jours. 

Montreal-Ottawa 

8 h. matin 8 h. 05 soir, tous les jours. 

9 h. 01 matin, 4I1 soir, excepte dimanche. 

Montreal-Quebec 
Sherbrooke-Lennoxville 

8 h. 01 matin, 8 h 15 soir, tous les jours, 
et 4 h. 16 soir, excepte" le dimanche. 

Montreal-Portland 

8 h. 01 matin, 8 h. 15 soir, tous les jours. 

Excursions de Colons 

Billets aller et retour pour l'Ouest du Canada, via Chi- 
cago, chaque mardi, jusqu'au 28 octobre. Bons pour deux 
mois. 

BUREAUX DKS BILI.KTS EN VI IXK : 

122 rue St-Jacques Angle St-Franfiis-Xavier. T61. Main 6905, Hdtel 

Windsor ou gare «onaventure 



54 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 2 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 1 




La Biere Populaire 

MOLSON 



Est celle que veut le Con- 
sommateur; donnez-la lui. 



La vente de cette BIERE 
excede celle de toutes les 
autres marques reunies. 



Brassee a Montreal depuis 



127 ANS. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT". 



Vol. XLVII — No i 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 2 Janvier 1914. 



55 



v^v w wwwww^wiwvvv^^^ 



^^vww^ww^w^w^^vwn^^/^^^s^^v ^ ^^^^^^^^^ 



^^ ^ y^^^WW^V^^^/^A/W^AA^A/^/; 



Vins et Liqueurs 



A LA COMMISSION DES LICENCES 



II est evident que la population se passionne pour la 
question de savoir si les cafes-concerts doivent ou non exis- 
ter, car, hier apres-midi, la Cour d'Assises etait remplie et 
an nombre considerable n'ont pu reussir a penetrer dans 
l'enceinte ou les commissaires siegeaient. 

Depuis l'ouverture des grands cafes de nuit, qui ont des 
le debut ete accueillis avec grande faveur, les autorites ont 
du exercer une surveillance rigoureuse pour restreindre et 
empecher les abus. Malgre cela, il s'en est, parait-il, glisses, 
et le clerge, des associations religieuses, ont delegue des re- 
presentants devant la Commission avec mission de s'oppo- 
ser a l'octroi de nouvelles licences a ces cafes. 

Les trois Commissaires, Choquette, Bazin et Weir, 
etaient sur le banc, jeudi le 18 decembre. 

Au debut de la seance, le president de la Commission, 
l'honorable juge Choquet, voyant l'importante delegation du 
clerge protestant, invite d'abord le Rev. French a exposer 
ses raisons et motiver sa presence. 

II etablit en une minute que c'est pour s'opposer aux li- 
cences des cafes Arlington, Arbour, Regal et Parisien. 
Le reverend pasteur a des mots rigoureux. 
"Ces cafes, dit-il, ne sont que des "trous infects (pest 
holes) ou se cache l'immoralite. Voila 30 ans que je suis a 
Montreal, et avant de m'opposer a la licence de celui-ci ou 
celui-la, j'ai consulte des hommes dans tous les milieux. Je 
ne recherche pas la notoriete, ni je n'agis que sur des racon- 
tars. Le racontar peut etre faux et une reputation est vite 
gachee, mais c'est de notoriete publique que les cafes de 
nuit sont des "trous infects" d'immoralite et Ton y regoit 
les femmes faciles et legeres, les piostituees. Je suis certain 
que les faits seront prouves, et comme voila longtemps que 
je connais l'honorabilite des commissaires, je suis assure 
qu'ils refuseront le renouvellement des licences de ces mai- 
sons. 

Avant de terminer ses remarques, M. French -fit le pane- 
gyrique du chef Campeau. II loua la haute respectabilite de 
ce parfait fonctionnaire, et, incidemment, felicita les hom- 
mes de la force constabulaire. 

II connait le chef depuis 30 ans et peut dire qu'il est 
convaincu que cet excellent officier a toujours fait son de- 
voir et force les autres a faire le leur. 

A ce moment, M. J. H. Roberts etait a deux fauteuils 
plus loin, et il a ecoute ces eloges sans broncher. 

Le Rev. Pere Daly, pasteur de l'eglise Ste-Anne et re- 
presentant Mgr Bruchesi, parla dans le meme ordre d'idees, 
disant que les cafes de nuit etaient des antres dangereux. Il 
sait de par son ministere que des jeunes gens ont perdu 
leurs positions ruine leur sante, et fait le desespoir des fa- 
milies. 

Le Rev. Dr Johnson appuie par quelques paroles les re- 
marques des orateurs precedents. 

On prend alors le cas de l'hotel Arbour, et le premier 
temoin est le capitaine Belanger, dans le district duquel se 
trouve situe le cafe Arbour, et il donne son avis. Le capi- 



taine declare qu'a plusieurs reprises il a visite cet etabhsse- 
ment. Dans la salle a manger, situee au premier etage, des 
femmes etaient attablees avec des hommes, tandis que d'au- 
tres femmes dansaient et chantaient au son d'un orchestre. 
Le capitaine dit qu'il ne verrait pas de mal a tout cela si la 
fete ne se prolongeait pas aussi tard dans la nuit. 

Les reverends French et Daly ayant declare que la plu- 
part des femmes, qui frequentent de tels etablissements, sont 
des prostituees, le capitaine Belanger est interroge a ce su- 
jet. II declare que, lors de ses visites au cafe Arbour, il a re- 
connu parmi les personnes qui se trouvaient la des femmes 
publiques et de mauvaise vie, mais qu'il s'y trouvait aussi 
des personnes inconnues qui lui ont paru respectables. 

II dit qu'il ne se rappelle pas du nom des femmes; elles 
changent si souvent. 

"J'ai bien vu une femme avec une jupe aux genoux, qui 
executait des entrechats audacieux, mais ca n'avait rien d'im- 
moral. Generalement les femmes etaient accompagnees. En 
general, je n'ai pas a me plaindre de cette maison qui a tou- 
jours fait observer un bon reglement. En fait, c'est un des 
hotels les mieux tenus." 

Les constables Parker et Tucker, de la rue Ste-Catherine 
Ouest, qui avaient ete charges par le chef Campeau de pre- 
parer un rapport sur les cafes, temoignent ensuite et appor- 
tent quelques details supplementaires au temoignage du ca- 
pitaine. 

lis ont visite la maison la nuit, du 23 octobre au 15 no- 
vembre. lis ont vu des femmes seules et buvant aux tables, 
lis ont trouve la danse suggestive. Des femmes sont venues 
leur demander de payer a boire. Les agents declarent que 
dans leur jugement, ces femmes-la ne sont pas respectables 
et ils definissent la maison comme etant amusante et gaie. 
Tucker et Parker ne peuvent pas dire si les jeunes filles qui 
frequentent la maison travaillent dans des bureaux d'affaires. 
A cette question, le juge Choquet fait observer que si 
elles laissent le cafe a 4 heures du matin, il est difficile qu'el- 
les arrivent tot au bureau. 

Les cafes de nuit 
Les commissaires demanderent a M. Roberts s'il avait 
des temoins a faire entendre a l'appui de ses pietentions 
quant a la suppression des licences des cafes de nuit. 

Mtre Jos. A. Mercier bondit sur ses pieds, s'opposant 
avec la plus grande energie a cette ingerence, puisque Ro- 
berts n'avait pas motive son opposition. L'objection fut ce- 
pendant renvoyee. 

Sur les trois temoins que Roberts fit entendre, deux fu- 
rent favorables aux proprietaires de cafes. 

M. James Lambkin, agent inquisiteur pour le compte du 
gouvernement federal, dans le cas de trafic des blanches, fut 
le premier temoin. 

II demanda la protection de la cour, car son service est 
d'une si delicate nature qu'il doit mettre beaucoup de reserve 
dans ses reponses. 

II doit visiter souvent les cafes, les hotels, les restau- 



56 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 2 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 1 



rants. Chez Arbour, il a vu la "fille courte", qui dansait avec 
une jupe idem et dont les agents Tucker et Parker ont par- 
le, mais elle n'avait qu'une jeunesse de taille et etait d'un 
age excusable. II l'a vue danser le pas si connu des Ecos- 
sais 1' "Highland Fling", et il n'a rien vu d'immoral ou d'in- 
convenant; en fait, il a remarque la plusieurs des industriels 
parmi les plus influents de Montreal. 

Le juge Choquet. — Ces messieurs accompagnaient-ils 
leurs femmes? 

M. Lambkin. — Je n'ai pas verifie. 

On le questionne sur l'age des femmes qu'il voyait la, 
ce a quoi il repond qu'il est bien difficile aujourd'hui d'etablir 
l'age d'une femme ou d'une fille, car la chimie moderne a 
fait trop de progres. 

II a vu des femmes aller d'une table a l'autre, parler aux 
hommes, mais il a cru que c'etait des connaissances, des 
amis qui se saluaient ainsi. 

M. le commissaire. — Avez-vous vu la petite danseuse 
lever la jambe un peu lestement, en un mot "kicker"? 

M. Lambkin. — Elle n'est pas assez haute pour faire 
une pointe en l'air. 

Et il continue, disant qu'il n'a rien remarque d'inusite. II 
a visite les grandes villes de l'Europe et, toute proportion 
gardee, ce cafe Arbour ne differe pas des autres. 

M. le commissaire. — Y conduiriez-vous votre epouse? 

M. Lamkih. — Certainement! Pour lui faire voir l'aspect 
d'un cafe de ce genre! 

Montreal est une tres grande ville. Et ce cafe est un cafe 
de nuit bien ordinaire auquel il ne voit rien de si effrayant, 
de si mauvais. 

Recorder Weir. — Je vais prendre note de tout ce que 
vous n'avez pas vu!... 

Le Rev. M. Lindman est le temoin suivant. II veut pro- 
duire une carte demontrant qu'il y a trop de cafes, d'hotels 
et de restaurants dans le quartier compris entre les rues St- 
Denis, Craig, Bleury, Sherbrooke. 

Mtre J. A. Mercier, s'etant oppose a la production du 
document, les commissaires lui donnent raison et M. de 
Volpi, maitre d'hotel du cafe Arbour est appele. 

C'est lui qui retient les services des artistes qui chan- 
tent au cabaret, la nuit. La fille dont on a tant parle, n'a que 
trois danses a son repertoire, une gigue irlandaise, un pas 
ecossais et un fandango espagnol. C'est une agence thea- 
trale qui fournit ces artistes, tout comme pour les theatres 
et les salles de vues animees. 

Le cafe est tenu comme ceux de l'Europe, ou le,s gens 
s'asseyent aux tables, ecoutent la musique et le chant. Les 
femmes n'ont pas le droit d'aller embaucher les clients aux 
tables. On y flirte, tout comme on le fait dans la rue, dans 
les tramways, et, meme dans les eglises. II ne saurait dire si 
les couples qu'il voit chaque jour sont des gens maries, car il 
confesse sa negligence sur ce point, et il a neglige de deman- 
der des certificats de mariage. 

M. de Volpi. — Quant a la danse, je connais le tango et 
le turkey trot, que Ton danse dans les meilleurs hotels, et si 
vous considerez une gigue ecossaise ou un pas ecossais com- 
me etant immoraux, eh bien, le reste Test necessairement. 

II dit que le cafe est conduit d'apres les ordonnances de 
la Commission Royale. 

M. Roberts. — Cette commission recommande-t-elle de 
chanter et de danser? 

M. de Volpi. — Elle recommande que les cafes soient 
tenus comme ceux de l'Europe, et, c'est comme cela que le 
cafe Arbour est tenu. 



On passe ensuite au cas du cafe Arlington. Le chef Cam- 
peau s'oppose au renouvellement de la licence. L'audition a 
eu lieu le lendemain apres-midi. 

Les hoteliers dont les noms suivent, ont obtenu, hier, le 
renouvellement de leur permis: 

T. Tremblay, 77 Centre; E. McGuire, 265 Notre-Dame 
Ouest; H. Campeau, 665 Notre-Dame Ouest; N. Gagne, 1105 
Ste-Catherine Est; H. Lauzon, 545 Craig Est; S. Goldstein, 
59 Craig Est; Z. Gravel, 5 Craig Est; O. Perrault, 802 Berri; 
J. Devlin, 140 Ste-Monique; T. F}ynn, 1791 Ste-Catherine 
Est; McGill Hotel Co., 179 McGill; St. Regis Hotel, 286 
Ste-Catherine Ouest; E. Carroll, 121 Duke; J .E. Charlebois, 
567 St-Paul; New London House, 49 Carre Chaboillez; A. 
O. Rozon, 300 Craig Ouest; A. Pinsonnault, rue Western. 



LAMENTATIONS DE M. ROBERTS 



Le secretaire de la Dominion Alliance se plaint encore de la 
police de Montreal 



M. John H. Roberts, secretaire de la Dominion Alliance, 
a lance, dimanche, le 14 decembre, a l'eglise St. Mathews, 
Pointe St-Charles, de nouvelles accusations contre la police 
de Montreal, disant qu'un systeme secret de licences exis- 
tait pour les maisons de prostitution. 

L'encombrant secretaire a decouvert que dans le quar- 
tier borne par les rues Sherbrooke, St-Denis, Craig et Bleu- 
ry, il y a 120 etablissements ou l'on vend de l'alcool. 

— "Dois-je ajouter quelque chose, declare M. Roberts, 
dans ce district il y a plus de 700 maisons de prostitution. 
Vous savez que le chef de police m'a intente une action en 
dommages-interets pour diffamation de caractere. Eh bien! 
Je ne crains pas de dire aujourd'hui que si le chef de police 
faisait son devoir, ces maisons ne seraient pas la. 

"Le chef ferme les yeux sur ces choses. II faut vider 
ces maisons, une fois par annee, et, l'amende qu'elles payent, 
constitue a proprement parler, le prix d'une sorte de licence. 

"La Commission Royale avait emis un projet de clause 
penale qui, une fois mise en vigueur, aura grand effet; c'est 
de condamner a trois mois d'emprisonnement ceux qui se- 
raient pris a vendre de la boisson dans les maisons de de- 
bauche." 

Le president de la Dominion Alliance, M. S. I. Carter, 
ex-echevin, parla de la vie chere. II dit qu'en Angleterre, 
quand la situation fut analogue, le gouvernement fit fermer 
toutes les distilleries et cela eut pour resultat que le peuple 
vecut avec plus de confort. 

Le maintien du systeme des licences est tres onereux. 
D'ou vient l'argent? En grande partie des parents ivrognes 
qui depensent en alcool l'argent qu'ils devraient garder pour 
acheter de l'epicerie, payer le boucher et le laitier. 

Plus de 70 p.c. des souffrances et de la degradation du 
caractere national sont dus aux effets des liqueurs fortes. 

Au cours de ses remarques, M. Roberts relata les inci- 
dents de la campagne contre l'hotel Westlake, et il fit d'a- 
mers reproches aux commissaires qui lui ont refuse d'agir 
comme avocat, ne lui accordant d'autre droit que ceux qu'ont 
tous les citoyens. 



Vol. XLVII — No i 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 2 Janvier 1914. 



57 




Cette Marque Celebre Mise en 

Pintes, Chopines, % Chopines et Flasks"Book" 

EST EN VENTE DANS LE MONDE ENTIER 

C'est la Quintessence meme du 
Seigle et du B\6 d'Inde melanges. 

FABRIQUEE PAR 

J. P. Wiser & Sons, Limited 

Prescott Ontario 

'NEW-YORK" "CANADA" 



Lawrence A. Wilson Compacnie 

Limitee 

La plus importante Maison de Vins et Liqueurs en 
gros du Canada. 

MAGASINS D'ENTREPOT: 

48 rue St-Jacques. 

ENTREPOTS DE DOUANE: 

415 rue Saint-Paul. 

VOUTES D'ENTREPOT: 

84 ruelle Fortification. 

BUREAUX CHEFS: 87 RUE ST JACQUES 

Teleph. Bell, Main 2424, 1394, 7400, 2757; 

MONTREAL 



IMPORTATEDRS el 

■1R0F1GT0RIERS 

BOUCHONS 

Coupes a la main et a la machine. 

Marchands de Capsules pour boutellles, de 
Broches d'embouteilleurs, d'Etain en feuilles, 
de Fournitures pour Brasseurs, etc., etc., etc. 



££££,29 rue Front. OueSU ?r,U96rue King, Montreal 



Vous vivez dans une epoque ou tout 
est moderne, c'est-a-dire nouveau. Met- 
tez votre publicite au niveau de votre 
epoque. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT* 



58 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 2 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 1 



L'opinion du chef Campeau 

Interroge par un journaliste, an sujet des declarations 
faites, la veille, contre le chef de police et ses agents au su- 
jet des buvettes et des maisons de desordre, le surintendant 
Campeau n'a pas paru tres alarme des attaques de John H. 
Roberts. Le chef s'est contente de declarer que "l'homme 
qui affirmait aujourd'hui qu'il y avait sept cents maisons de 
desordre a Montreal, ne pouvait etie pris au serieux". Le 
chef a ajoute qu'il avait la preuve du contraire. 

Maintenant, si on veut avoir une preuve du travail ac- 
compli par la police sous les ordres du chef Campeau, il suf- 
fit de jeter un coup d'oeil sur la liste quotidienne de nos 
tributnaux. Dernierement encore, trois maisons de desordre 
ont ete videes et leurs occupants amenes en cour. Des 
sentences de cent dollars d'amende ou trois mois de prison 
ont ete prononcees contre les tenancieres de ces bouges. 
Les occupantes s'en sont tirees avec trente piastres d'amen- 
de ou trois mois d'emprisonnement. Une recidiviste, arretee 
le mois dernier, a ete condamnee a trois mois de pri- 
son, trente piastres d'amende, ou trois autres mois. Une di- 
zaine d'hommes, qui se trouvaient dans ces parages lors des 
•descentes de la police, ont attrape vingt piastres d'amende 
on deux mois a Bordeaux. 



belle sinon superieure a celle de 1912. Mais la continuation 
du beau temps est un fait essentiel pour arriver a ce resultat. 

Nous constatons avec regret que la temperature n'est 
pas toujours clemente et que chaque orage reduit, parfois 
seneusement, le rendement. 

Toutefois, la grande quantite de raisins sains fait esperer 
une bonne qualite assez forte en degre pour assurer une dis- 
tillation plus favorisee qu'en 1912. 

Au point de vue affaires, c'est toujours le meme courant 
normal. A l'exportation, les expeditions pour le mois ont ete 
moins elevees qu'en juillet 1912 mais le commerce conserve 
sa meme position pour les sept mois comparativement avec 
les affaires de l'annee derniere. La plus-value est constante 
tant pour les expeditions en Angleterre que dans les autres 
pays. On constate meme que les exportations en bouteilles, 
dans le Royaume-Uni, ont depasse celles de 1911 qui etaient 
superieures a 1912; pour les autres pays, c'est au contraire 
les expeditions en futs qui gagnent du terrain. 



DIMINUER LE NOMBRE DES BUVETTES 



BISBILLE DANS LA DOMINION ALLIANCE 



C'est ce que veut la Dominion Alliance qui demande qu'on 

supprime cent vingt restaurants a Montreal. — Comme 

a Toronto 



Les frasques de Roberts n'ont pas l'heur de plaire mainte- 
nant que viennent les poursuites 



L'on commence a sentir de la division parmi les mem- 
bres de l'Executif de la Dominion Alliance. Ce fait a ete 
mis a jour l'autre soir, a une reunion du Comite Executif, 
quand se presenta la question d'aider M. Roberts, le secre- 
taire, a se defendre de Taction que lui a intentee le chef de 
police Campeau. 

A l'heure presente, le tresorier de la Dominion Alliance 
ne peut s'empecher d'avouer qu'une balance passive de $1,000 
lui pese sur le dos, et plusieurs membres en vue du Comite 
ne paraissent plus prets a se tenir derriere M. Roberts qui, 
parait-il, sort un peu de la sphere qui lui a ete assignee. 

En rapport avec cette derniere action intentee par le 
chef Campeau contre M. J. H. Roberts, le comite parait tres 
mecontent d'avoir ete mele a cette affaire. 

Un comite de trois, compose du president Carter, du 
tresorier Cayford et de M. Patterson, a charge d'etudier la 
question, et de decider si la Dominion Alliance suivra son 
secretaire dans cette affaire, oil si elle le laissera s'aventurer 
seul, afin de lui permettre de regler a lui seul ses bevues 
passees. 



Johr. H. Roberts, le secretaire de la Dominion Alliance, 
n'a pas encore renonce a son projet de diminuer le nombre 
des debits de boisson a Montreal. II s'objecte au renouvelle- 
ment de 120 licences pour l'annee prochaine. 

M. Roberts pretend que Montreal ne possede pas moins 
de 450 debits de boisson, alors qu'elle ne devrait en avoir 
guere plus que Toronto, qui en possede no. Jusqu'a date, 
25.3 applications pour renouvellement de licence pour la 
vente des liqueurs alcooliques ont ete recues au bureau des 
commissaires des licences. M. Roberts s'objecte a 120 de ces 
demandes. ce qui equivaut a une diminution de pres de cin- 
quante pour cent. 

La Commission des Licences devait sieger hier, mais 
l'abscnce du juge Choquet a fait remettre la reunion a la 
semaine prochaine. C'est alors qu'on etudiera les objections 
du secretaire de la Dominion Alliance. Ce dernier est d'avis 
que la plupart des restaurants sont des etablisscments ou 
Ton ne sert qu'a boire, alors que la loi des licences oblige 
les proprietaires a servir a manger au public. 

M. Roberts declare que Montreal possede a elle seule. 
autant de buvettes que les dix autres plus grandes villes du 
Canada. II veut que la loi des licences soit suivie a la lettre. 



A QUOI SERT D'EXAGERER 



EAUX-DE-VIE 



Malgre les intemperies, les attaques des insectes et des 
maladies cryptogamiques, le vignoble des Charentes a pu re- 
siste . grace a sa robustesse, a tous ces fleaux. Elle ne sortira 
pas indemne il est vrai, mais actuellcment. lc vegetation est 
pleine de promesses et fait encore esperer une recolte r -,si 



II y a quelque temps, un apotre de la temperance citait 
Montreal comme une ville 011 1 y a une buvette a tous les 
coins de rues. II n'est pas possible qu'il ait voulu faire avaler 
pareille chose a des auditeurs serieux. Tl est des rues et des 
quartiers entiers ou vivent des milliers de citoyens. et ou on 
ne saurait voir une seule buvette. Ces lions predicants sortent 
de leur role lorsqu'ils se permettent de mentir aussi effronte- 
ment. 



Vol. XLVII — No i 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 2 Janvier 1914. 



59 




m LONGUEUR: 425 PiEDS-HAUTEUR = 11ft PlEDS-PROFON DEUR : 120 PlEDS ^ 

CAPACITE : 200.000 BARILS PAR AN. 

BRASSERIE FRONTENAC 

la Plus Belle — La Plus Vaste I>a Jlienx Amlnagee dn Pay» 

Jugaant qua la temps etaif arrive da doter la Canada d'une Crande Brasserie Moderne, outillee pour produire una biere qui eaale 
eilleures bieres importees, un groupe d'hommes d'affaires Canadians, apres trois ansd'efforts at d'etudes, avec le concours d'expertset 
i d'un fort capital aconstruit, amenage, outille la Brasserie Monumentale en briques, acieret ciment, qui s'eleve vis-a-vis de la gare du 



las me 

I'appu 

Mile-End, LA BRASSERIE FRONTENAC, 

C'est danscette Brasserie models, sous la direction d'experts Brasseurs. qu'est produite 

L-A. BIEBE FHONTFNAC 'egale des meilleures Bieres importees. 
LA BIERE FRONTENAC est en vente partout. 




FRONTENAC BREWERIES LIMITED 
MONTREAL 




—>*-*-— VENDEZ 3L.1S ■ » *< • 

GIN de BURNETT 



3 
5 



"LE LONDON DRY ORIGINAL/' 

ABSOLUMENT LR PLUS FIN ! 



£ 
^ 



J M. DOUGLAS Cj., Seals Agents an Canada, MONTRAL. 



:9 9mmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmm^ 



JOSEPH E. SEAGRAM, » 

WATERLOO, CA/NADA 



DISTILLVTFUR DE « * 

s Whiskies 



Old Times," "White Wheat," ".No 83 Rye," "Star Rye". 

MEAGHER BROS. & CO., Limited, Agents, Montreal. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCkURS, CITEZ "LE PRIX COURANT". 



6o 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 2 Janvier 1914. 



L Vol. XLVII — N. . 







UN etalage remarquable 

La vignette ci-dessus montre quels beaux resultats en fait d'etalage de vitrine Ton peut obtenir en 
groupant artistiquement des boites de cigarettes, pancartes, etc. C'est la vitrine du magasin de tabac bien 
connu de "Clubb'' a Toronto, telle qu'arrangee recemment avec des cigarettes Maspero. Cette marque ga- 
gne en vogue dans tout le Canada, particulierement dans les plus grandes villes, ou les cigarettes Maspero 
sont reconnues comme etant les plus parfaites cigarettes Egyptiennes qu'il y ait sur le marc he. 



•^ '£7'£7 Vs? 7 \£^ '£? '^ vs^ % f % <Z? '£? •£? •^^ r "/^ v^ '<?? v^ 7 V^ «^^^^^^^^^ \j^ \^ 



Vol. XL VI I — No I 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 2 Janvier 1914. 



61 



NOS PRIX COURANTS 

Les prix indiqu^s le sont d'apres les derniers renseignements fournis par les agents ou manui'acturiers. 



AGENCES CONTROLEES PAR LA- 
PORTE, MARTIN. Ltee, 
Montreal. 

Absinthe C/S 

Juls Pernod, c/s 12 bout, litre 11.50 

Aperitif et Tonique C/S 

"Bacchus" c/s 12 bout, litre 8.00 

Banyuls Bartissol, 12 qts. 7.50 

Bourgogne. Morin, Pere & Fils 

C/S qrts pts 
Macon 5.50 6.50 

Chablis 6.50 7.50 

Pommard 7.00 8.00 

Beaune 6.50 7.50 

Nuits 9.00 10.00 

Oeil de Perdrix 13. 50 14.50 

Champagne c/s qts. c/s pts. c/s splits 



Piphr-Hkidmck 



Sec 30.00 32.00 34.00 

Tres Sec 32.00 34.00 36.00 

Brut 30.00 32.00 34-00 

Moins 10 p. c. comptant. 3 p. c. 30 jours. 

qt. pt. sp. 

Cardinal, 

Caisse 12s $12.50 24s $13.50 48s $14.50 
Paniers 6s 6.50 
" 12s 12.50 

6s 3-75 

" I2S 7.00 

24S I3.50 

" I2S 4.00 

Due de Lagrange 

Caisse 12s, 9.00 24s 10.00 48s 11.00 
c/s c/s 

Clarets 12 Btls 2^/ 2 Btls 

Vernot & Cie St-Julien 2.75 3.25 

V. Pradel & Cie, Medoc 3.25 3.00 

Latreille & Cie, St-Ju- 
lien 2.50 3.00 
Fleury & Fils Medoc 2.25 2.75 

A. Delor & Cie c/s c/s 

Medoc 4.00 5.00 

St-Julien 4.50 5.50 

St-Estephe 5.00 6.00 

Chateau des Jacobins 5.50 6.50 

Paulliac 5.50 6.50 

St-Emilion 6.00 7.00 

Chateau Pontet Canet 6.00 7.00 

Chateau Pape Clement 10.00 11.00 

Barique y 2 Barrique 
Palus 0.90 Gall. 0.95 Gall. 

Tivoli 0.85 " 0.90 " 

A. Delor & Cie, 

Cognacs c/s Qts. 

Ph. Richard S O 40 ans 25.00 

Flute 20 ans 16.00 

Flute 10 ans, qrts 12s 11. 00 

Medicinal 14.50 

V. S. O. P. 12.25 

Special Reserve II. 00 

V. S. O. 10.50 

V. O. 9.00 

J. M. Boutin & Cie Alligator brd 8.00 
Chs Couturier XXX 7. 50 

F. Marion XXX 6.00 

Parville & Cie XXX 5.00 

Valin & Frere XXX 4.50 

Toutes ces marques de Cognacs 
En caisse de 24^ Bout. [$1.00 de plus 
En caisse de 24 Flasks [par caisse 
En caisse de 48 Y\ Bout. [$2.00 de plus 
En caisse de 48 y 2 Flasks [par caisse 

Cognac en Futs Gal. 

Ph. Richard 3.50 @ 6.50 

Ch. Couturier 3.75 " 4.00 

F. Marion 3-50 " 3.75 

Parville & Cie 2.25 " 2.50 



Eaux du Bassin de Vichy c/s 

Amirable c/s 50 bout. Qrts 5.00 

Neptune " 50 " " 6.00 

Sans Rivale " 7. 00 

Limonades du Bassin de Vichy 

c/s 50 c/s 50 
Qrts Pts 

La Sauvoureuse 8.00 5.50 

Ginger Ale Importe 
Marque "Trayder" cork pt spt. 

1 . 00 . 85 
crown 0.90 0.75 

Lager de Milwaukee Doz. Brl. 

Miller High Life Pts Brl 

10 doz. 12.50 

Miller Extrait Malt Pts Brl 

8 doz. 2.00 15.60 

Porter Anglais Qrts Pts Splits 
W. E. Johnson & Co 
Compass Brand 2.40 1.50 1.00 Par doz. 

Biere Anglaise Qrts Pts Splits 
W. E. Johnson & Co 

2.40 1.50 1. 00 Par doz. 

Scotch Whisky 
Mitchell Bros. 

Finest Old Scotch Qrts 12s 12.50 

White Star Qrts 12s 10. 50 

Ex. Sp. Liqueur, Qrts 12s 9-50 

Special' Reserve Dew Qrts 12s 9.00 

Grey Beard Stone Jars 6 au gall. 10.00 
Grey Beard Stone Jars 4 au gall. 13.00 
Heather Dew Qrts 12s 8.00 

Mullmore Qrts 12s 6.50 

Robert Dale Qrts 12s 5.00 

Scotland's Pride Qrts 12s 4.50 

Scotch en Futs Gall. 

Mitchell 3-50 5.00 

Irish Whisky 
Mitchell & Co., Ltd. 

Cruiskeen Lawn, Ord. Qrts 8.50 

Cruiskeen Lawn, Imp. Qrts 12.50 

Cruiskeen Lawn, 4s au gall. 13.00 

Old Irish. Ord. Qrts 6.00 

Old Irish, Imp. Qrts 10.00 

Rhums c/s 12 c/s 24 c/s 48^ 

Qrts. Pts. Splits 

J. W. Turner 7.00 8.00 9.00 

Mendoza & Cie 5-00 6.00 

Norton & King 4.50 32Falsks5.75 

Sauternes A. Delor & Cie. 

c/s 12 c/s 24 

Graves 4.00 5.00 

Sauterne 4.50 5.50 

Barsac 6.00 7.00 

Haut Sauterne 8.00 9.00 
Chateau Iquem 1895 21.00 

Gall. 
Petite Grave x / 2 Barrique 1.10 
Sauterne y 2 Barrique 1. 20 

Vins Sherry Pts. Qrts. 
Diez Hermanos 

Consacrar Pontifical Qrts 15.00 

Favorito Qrts 12.00 11.00 

Amontillado Qrts 9.50 

Consacrar Pureza Qrts • 8.50 

Olorozo Qrts 8.00 

Vino Para Consacrar Qrts 7.00 

Solariego 1807 Qrts 25.00 
En futs 1.20 a 6.00 par gall. 

Vin de Port 



4-50 
3-50 



Rheal Campanhia 


Vinicola 


c/s 


Minerva 




8.00 


Braganza 




10.00 


King Emmanuel 




10.00 


Doctor's Special 




11.50 


Garcia Hijos 




8.50 


Manuel Tosta 




6.50 



Ventura & Cie 

Verdi & Cie 

En futs, $2.25 a $6.00 le gall. 

Vermouth. 
Cazalis & Pratt (Francois) Qrts 5.75 
Royal Torino (Italien) Qrts 5.50 



ABSINTHE La cse 

Gunpp. Pernod (14) 13 .50 

AMERS 
Levert & Shudel Orange (14) .. 9.00 

BIERES 
Robert Porter & Co., London, Eng. (14) 

BOURGOGNES BLANCS 
F. Chauvenet (15) 

Montrachet (.mar. Guiche) 20.00 10.00 

Chablis Superieur 7.25 8.25 

Dufouleur Pere & Fils, Nuit, St-Georges, 
France (14) 

"Chablis," p. cs., 12 qts 9.00 

"Meursault," p. cs., 12 qts 14.50 

"Clo-s Vougeot," p. cs., 12 qts. 21.00 

BOURGOGNES ROUGES 

F. Chauvenet (15) 

Clos-de-Vougeot 25.5026.50 

Chambertin 18.50 19.50 

Romance 18.50 19.50 

Corton (Clos-du-Roi). .. 15-5° 16.50 

\uits 13.00 14.00 

Volnay 12.50 13.50 

Pommard n.50 12.50 

Beaune 10.00 11.50 

Moulin-a-Vent. Macon vieux 

Superieur 9.00 10.00 

Beaujolais 7.00 8.00 

Macon (Choix") 6.50 7. 50 

Dufouleur Pere & Fils, Nuit, St-Georges, 
France (14) 

"Macon," p. cs., 12 qts 7-50 

"Beaujolais," p. cs., 12 qts 8.00 

"Moulin a Vent," p. cs., 12 qts. 8.50 

"Beaune," p. cs., 12 qts 9.50 

"Nuits," p. cs., 12 qts 11. 00 

"Volnay," p. cs., 12 qts 11.50 

"Pommard," p. cs., 12 qts 12.00 

"Corton," p. cs., 12 qts 14-50 

"Chambertin," p. cs., 12 qts. .. 16.50 
"Clos Vougeot," p. cs., 12 qts. 21.00 

F. Chauvenet-Sparkling 

Red Cap 22.0024.00 

Pink Cap 22.00 24.00 

White Car 22.00 24.00 

CHAMPAGNES 
Deutz & Gelderman (14) Bout.. J Bout. 
Extra sec. Vintage 1904- 33 -oo 35 .00 

Brut, Vintage 1904 33.0035.00 

Gratien & Meyer (14) Bt. \ Bt. 

Caisses ou paniers 12.00 14.00 

G. Rosset & Cie (14) 

Extra sec, Vintage 1904. 18.00 20.00 

CLARETS 

Bordeaux Claret Co. (14) 

Cotes 3-50 4-50 

Bon Paysan 3.60 4.60 

Bon Bourgeois 4.00 5.00 

St-Julien 4-50 5- 50 

Chateau Brule 500 6.00 

St-Estephe 7-00 8.00 

Pontet Canet 9.00 10.00 

COCKTAILS 

Cook & Bernheimer Co. (14) La est 
Manhattan, Martini, Tom Gin, 
Vermouth, Gin, Whiskey, Ame- 
rican 9-50 



62 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 2 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 1 



COGNACS 

Boutelleau Fils & Cie, Cognac, 

France (14) 
"Colombe au Rameau d'Or," p. 

cs., 12 qts 9-50 

"Colombe au Rameau d'Or," p. 

cs., 24 demi bouteilles 10.00 

"Colombe au Rameau d'Or," p. 

cs., 32 fls 10.50 

"Doctor's Special," p. cs., 12 

bouteilles 12.00 

"V.O. 1875," p. cs., 12 bouteilles. 13.50 
"V.S.O.P.," 1858, p. cs., 12 bou- 
teilles 18.00 

"V.V.S.O.P.," 1820, p. cs., 12 

bouteilles 30.00 

Jos. Bremon & Cie, Cognac, France (14) 

Par caisse de 12 pintes 6.50 

Par caisse de 24 flasks 7.50 

Par caisse de 48 demi flasks .. 8.50 
M. Carlat & Cie, Cognac, France (14) 
"Trois Etoiles," p. cs., 12 boutu. 8.00 
"Trois Etoiles," p. cs., 24 demi 

bouteilles 9.00 

Cognac City Distillers' Association, 

Cognac, France (14) 
"Trois Etoiles," vieux brandy, 

p. cs., 12 bouteilles 9.50 

"Trois Etoiles," vieux brandy, 

p. cs., 24 demi bouteilles .. .. 10.00 
"Trois Etoiles," vieux brandy, 

p. cs., 32 flasks 10.50 

■"Cachet d'Or," p. cs., 12 longues 

hnuteilles 11.00 

"Doctor's Friend," p. cs., 12 bou- 
teilles 10.50 

"V.O.," vieux brandy fin, p. cs., 

12 bouteilles 12.00 

"V.S.O.P.," vieux brandy, fin, p. 

cs., 12 bouteilles 15.00 

"X.X.O.," vendange 1875, (long 

cou), p. cs., 12 bouteilles .. .. 24.00 
"Special Reserve," vieux de 50 

ans, p. cs., 2 bouteilles .. .. 36.00 
Jimenez & Lamothe (14) 

*** Bout. 11.00 

1865 Liqueur Bout. 18.00 

En futs 4.50 a 4.75 

GINS 
Greenlees & Co., London, Eng. (14) 
"London Dry," p. cs., 12 bout. .. 7.50 
"Old Tom." p. cs., 12 bouteilles. 7.50 
"Old Tom" and "London Dry," 

le gallon, en baril, depuis .. 2.50 
Burnett (15) 

London Dry 7.50 

Old Tnm 7.50 

Blankenhewm & Nolet's Distillerderij, 
Rotterdam, Hollande (14) 
"Key Brand," caisses rouges, 15 

grandes bouteilles 11.50 

"Key Brand." caisses vertes, 12 

bouteilles moyennes 5-50 

"Key Brand." caisses violettes, 

24 petites bouteilles 6.00 

"Old Geneva Afrikander," 24 

Vz jars en pierre 13.00 

"Old Geneva Afrikander," 12 

jars en pierre 12.00 

LIQUEURS FRANCAISES 
Levert & Schudel, "Real Dutch" (14) 
Anisette, p. cs., 12 bouteilles .. 13.50 
Apricot Brandy, p. cs., 12. bout. 15.00 
Peach Brandy, p. cs., 12 bout. .. 15.00 
Creme de Menthe, blanche ou 



verte, 12 grandes carafes ron- 

des 16. 5« 

Creme de Menthe, blanche ou 
verte, 12 grandes carafes car- 
ries 16.50 

Creme de Menthe, blanche ou 
verte, 12 bouteilles pyramides. 13.50 

Creme de Cassis, p. cs., 12 bout. 13.50 

Creme de Cacao, p. cs., 12 bout. 13. 50 

Curacao, blanc, orange ou topaz, 

par 12 cruches 13 .50 

Kummel, Dutch ou Russe, 12 
cruches 13-50 

Kirschwasser, p?.r 12 bouteilles. 13.50 

Maraschino, par 12 bouteilles.. 13.50 
H. Odewahn (14) 

Cherry Brandy 12.00 

C. Terrand (14) 

La petite Chanveuse.. .18.00 to 00 
Lawrence A. Wilson Co., Montreal (14) 

Wilson's Blackberry Brandy, p. 

caisse 10.50 

"Royal Crown," vieux Blackber- 
ry Brandy Anglais, p. cs 9.00 

"Hungarian" blackberry brandy, 

p. cs 9.00 

MOSELLE 
H. Sichel Sonne (14) 
Moselle Mousseux 

Muscatel ou Extra Dry... 17. 50 19.00 

OLD TOM & DRY GINS 
Greenless & Co. (14) 

Old Tom 7.50 

Sloe .. 8.50 

London Dry 6.50 

Au gallon 2.50 a 3.00 

OPORTO 

J. W. Burmester, Oporto, Portugal (14) 
"Royal Port," p. cs., 12 bout. .. 6.00 
"Cruzado," p. cs., 12 bouteilles. 8.00 
"Newfoundland Style," p. cs., 12 

bouteilles 11.00 

"Rich Douro," p. cs., 12 bout. 12.00 
"Toreador," p. cs., 12 bouteilles. 13.00 
"Old Crusted," p. cs., 12 bout. 14.00 
"Blue Label Royal," p. cs., 12 

bouteilles 18.00 

White port, "Trois Couronnes," 

p. cs., 12 bouteilles 12.50 

White port, "Perles d'Or," p. cs., 

12 bouteilles 9-50 

Au gall. 

1 Grappe 2.00 a 2.25 

Diamant T 2.50 a 2.60 

2 grappes 2.75 a 2.85 

3 grappes 3.00 a 3.10 

4 grappes 3.60 a 3.75 

4 Diamants 3.35 a 3.50 

3 couronnes 4.60 a 4.75 

Gonzalez Byass (14) Au gall. 

T. Port Wine 2.50 

Ta "'ny 3.00 a 3.2; 

Ruby Dry 4.00 a 4.25 

PORTER ANGLAIS 
Guinness' (14) p t . Chop. 

Bull Doe RranH 2.50 T.60 

Rull Dog Brand Nips.. .. 1.15 

(14) 

F.mh. de E 8z J. Burke.. 2.60 1. 65 

SAUMUR MOUSSEUX 

Bt. i Bt. J Bt. 

Ackerman-Laurance (15) Bt. ^ Bt. 

"Dry-Royal" 1.5-75 t6. 75 



i Bout, paniers 1 doz.; 

paquets de 4 paniers .. 18.00 

SAUTERNES 

Union Generale Vinicole des Charentes 

et de la Gironde (14) 

"Graves", p. cs., 12 bout 6.00 

"Sauternes", p. cs., 12 bout. .. 7.00 

"Barsac", p. cs., 12 bout 8.00 

"Haut Sauternes," p. cs., 12 

bout 10.00 

"Chateau Yquem,"' p. cs., 12 

bout 25.00 

SHERRIES 

Gonzalez, Byass & Cie, Jerez de la Fron- 
tera, Espagne (14) 

"Royal," p. cs., 12 bouteilles .. 6.00 

"Favorita," p. cs., 12 bouteilles. 8.00 

"Club," p. cs., 12 bouteilles .. .. 10.00 

"Cristina," p. cs., 12 bouteilles .. 11.00 

"Fino," p. cs., 12 bouteilles .. .. 11.50 

"Amontillado," p. cs., 12 bout. .. 12.00 

"Idolo," p. cs., 12 bouteilles.. .. 12.50 

"Oloroso," p. cs., 12 bouteilles. 13.00 

"Victorioso," p. cs., 12 bouteilles 14.00 

"Jubilee," p. cs., 12 bouteilles .. 15.00 

"Old East India," p. cs., 12 bout. 18.00 

"Monarca," p. cs., 12 bouteilles. 18.00 

Au gall 

Pendon 2.00 

Claro 2.50 

Giralda 3.00 

Old Brown 3.25 

Fino 3-75 

Amontillado 4.00 

Vino de Pasto 4.00 

Oloroso 425 

Las Torres 4-50 

Victorioso 5-50 

Jubilee 6. 00 

VINS DE MARSALA 

Florio & Sicily Gall. Caisse 

12 bout. 
Marsala Superior.. .. 1. 35 

Marsala Virgin 2.25 5-50 

Marsala S. O M. .. 2.50 6.00 

TARRAGONA 
Carey, Hermanos & Co. 

Vin de messe 1 .25 a 2.00 

VINS DU RHIN 
H. Sichel Sohne, Mayence, Allemagne 

(14) 

"Laubenheimer" 7.00 8.00 

"Niersteiner" 9.00 10.00 

"Hocheimer" 10.50 11.50 

"Rudesheimer" 1 13.00 14.00 

"Liebfraumilch" 16.00 17.00 

"Rauenthaler" 20.00 21.00 

"Schloss Johannesberg," p. cs., 

12 pintes 30.00 

"Steinwein." p. cs., 12 pintes .. 12.00 
"Sarkling Hock," p. cs., 12 pintes 20. 00 
"Zeltinger," p. cs., 12 pintes. .. 7.00 
"Brauneberger," p. cs., 12 pintes 10.00 
"Piesporter," p. cs., 12 pintes.. 10.50 
"Mosenblumchen," p. cs., 12 pts. 12.50 
"Berncastler," etiquette bleue . . 15.00 
"Piesporter Goldtropfchen," p. 

cs., 12 pintes 18.00 

"Erdner Treppchen," p. cs., 12 

pintes 24.00 

"Berncastler Doctor," original, 

p. cs 30.00 

(A suivre a la page 70) 



Clef a la liste precedente. 

Pour trouver I'agent des merchandises coties plus haut, voyez le numero apres le nom de la marchandlse et comparer 
avec le numero dans la liste suivante : 



8. Hiram. Walker & Sons 
14. L. A Wilson Co.. I td 



15. J. M. Douglas & Co. 



16. Jos. E. Seagram. 



Vol. XLVII — No i LE PRIX COURANT, Vendredi, 2 Janvier 1914. 63 




PAR DECISION ROYALE 

"CANADIAN CLUB" 

WHISKY 

"IMPERIAL" 

WHISKY 

DISTILLES KT EMBOUTEIU.ES PAR 

HIRAM WALKER & SONS, Limited. 

WALKERVILLE, ONTARIO. CANADA. 
ENTREPOTS : 

LONDON, NEW-YORK, CHICAGO, 

VILLE DE MEXICO 
VICTORIA, C. B. 

Agents: WALTER R. WONHAM & SONS 
6 Rue St-Saorement, MONTREAL 

EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX Cr>"RANT". 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 2 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 1 



C'est payant ! 

Les Petits Cigares 

Royal Club 

4 dans un paquet 
pour detailler a 10c. 







mx>M 



lis ont un arome excellent, 
parce qu'ils sont ffabriques 
de tabacs de choix. Vous 
donnez une valeur excep- 
tionnelle a vos clients, tout 
en vous assurant un profit 
raisonnable. 




Chez tous les marchands en gros. 



Vol. XLVII — No i 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 2 Janvier 1914. 



65 



Cigares et Tabacs | 



LA CULTURE DU TABAC EN ANGLETERRE 



L'industrie en est maintenant assuree 



Des procedes de culture jusqu'ici inusites sont mainte- 
nant a l'ordre du jour a Church Crookham, Fleet, Hamp- 
shire. On les voit sur une ferme appartenant a M. A. J. 
Brandon, ou Ton cultive le tabac. Et la recolte promet beau- 
coup. 

La culture du tabac etait une industrie comparativement 
importante et remuneratrice au commencement du dix- 
septieme siecle, mais le gouvernement du temps ir.tervint et 
Tarreta en 1665. 

Par consequent, ce qui se passe aujourd'hui est plutot 
line resurrection, mais selon des moyens plus scientifiques et 
plus soignes. 

A l'heure •actuelle, en Angleterre et le Pays de Galles, il 
y a un peu moins de 130 acres de terre consacres a la culture 
du tabac, et M. Brandon, qui est le president de la nouvelle 
"Tobacco Growers' Society", est le proprietaire de la plus 
forte recolte. 

II a recemment invite un certain nombre de personnes a 
-visiter sa ferme, afin de leur faire voir d'abord les resultats 
des recherches faites a Crookham depuis quelques annees. 

En presence de ce qui avait ete fait par d'autres, on peut 
dire que la culture du tabac a passe l'epoque des experiences 
en Angleterre, et que tout indique qu'on est en voie d'en 
faire l'une des branches les plus importantes de l'agriculture, 
pourvu, toutefois, que le gouvernement lui prete appui. II 
faut des annees avant de determiner les meilleures graines 
pour un sol en particulier, mais on fait des efforts constants 
dans ce sens. 

La recolte dont il est question ici, est la quatrieme pro- 
duite par M. Brandon, et, chaque annee, on a constate une 
plus grande amelioration. En 1910, la recolte avait ete sur- 
iout experimentale; celle de 191 1 se vendit a raison de six 
cents la livre; celle de 1912 a raison de 12 cents, et, celle de 
1913, on compte que certaines vaiietes seront cotees a vingt- 
quatre cents, entre autres celle dite "Red Burley". La cou- 
leur et la qualite sont excellentes. Disons ici que le Red 
Burley est un tabac doux qui sert a faire les cigarettes et 
les fines mixtures pour la pipe. Le Blue Pryor, qui compose 
la principale partie de la recolte de M. Brandon, est d'un 
rendement abondant, et est d'un grande importance dans la 
fabrication des tabacs a fumer dans la pipe. 

Mais a Church Crookham on fait des experiences avec 
plusieurs varietes. II y a un peu de Turc, de Manille, de Hol- 
landais et de Irish Gold. En plus de cela, une lisiere de ter- 
rain, bien protegee par des champs de houblon, a ete con- 
sacree a la culture du Sumatra, une variete tres en deman- 
de pour les robes de cigares. 

Au mieux, c'est une tres grande valeur qui rapporte de- 
puis 12 cents jusqu'a $1.25 et meme $2.25 la livre. La recolte 
de Sumatra, cette annee, n'est pas un succes complet, car la 



feuille est quelque peu tachee; mais l'experience a donne de 
tres bonnes legons. 

M. Brandon est tres franc quant aux possibilites pour 
l'avenir, lorsqu'il dit: "Je ne crois pas que nous puissions 
obtenir l'arome du meilleur Havane pour les tabacs produits 
en Angleterre; mais nous pouvons obtenir les meilleurs Vir- 
ginie. Nous avons deja obtenu des cigarettes tres presenta- 
bles, mais nous avons fait mieux avec le Blue Pryor, qui est 
un tabac noir et doux pour la pipe". 

C'est ce tabac qui etait sous culture lors de la visite a 
la ferme Brandon. Les plants mesuraient environ 40 pouces 
de hauteur et etaient plantes a 2 pieds de distance l'un de 
l'autre dans chaque rang, lesquels sont separes par une dis- 
tance de 3 pieds. L'apparence de la culture etait tres belle 
avec ses larges feuilles vertes et ses tiges robustes. Le pro- 
cede de moisson est simple, mais il demande beaucoup de 
soins pour ne pas deteriorer les feuilles. 

Les employes de M. Brandon sont nombreux, si Ton 
considere la superficie sous cultuie. 

Les coupeurs sont en tete de l'equipe, et ils taillent les 
tiges aussi pres du sol que possible. Apres eux suivent 6 lan- 
cieis dont la tache est de lancer les tiges que Ton depose 
ensuite sur une charrette speciale et en pente. II y a en plus 
3 charretiers, 2 gardens ramasseurs de feuilles brisees et 4 
hommes pour decharger les charrettes aux hangars de pre- 
paration par l'air. Ces hangars, faits de toile, ont plutot l'air 
de grandes tentes. Le personnel peut faire tous les jours la 
moisson sur 1 ou 1^ acre de terre. 

L'item le plus important de la ferme de M. Brandon est 
peut-etre la grande gran M± compoite un outillage pour 
secher, humecter, pres MM 3e r, le tout par la vapeur. La 
manutention est un r- 'Sff important que les petits pro- 
ducteurs ne peuvent pas loujours faire. Elle a lieu apres la 
preparation (curing), et se continue durant tout l'hiver. 

Apres qu'il a ete presse et mis en ballots, le tabac se 
bonifie s'il repose une an^ee ou plus. Ainsi, on n'a eu que 
peu de chance de juger le tabac cultive en Angleterre, du 
fait que le temps a jusqu'ici ete trop court. 

L'organisation que preside M. Brandon, la Tobacco 
Growers' Society, administre un octroi de $37,500 fait par la 
Commission des Developpements pour un terme de cinq 
ans, a titre d'encouragement a l'industrie. Les depenses le- 
gitimes du producteur, excepte celles d'administration, sont 
payees par la Societe, qui lui accorde depuis $25 jusqu'a 
$40 par acre, selon le poids et la qualite du tabac, apres qu'il 
a ete refait a. Church Crookham. 

M. Brandon a grande confiance, et les autres principaux 
producteurs sont aussi pleins d'enthousiasme. Les membres 
de la Societe appuient loyalement la Commission de Deve- 
loppement et, contents des essais preliminaires, ils desirent 
travailler a une plus grande expansion de l'industrie pour 
l'avenir. 



66 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 2 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 1 



UN CIGARE 



Qui votis dessillera les yeux. 

Les Statistiques montrent que des hommes en proportion considerable ne peuvent 
pas distinguer le rouge du vert — ils sont atteints de daltonisme et ne le savent pas. 
Presque toujours un sens de difrerenciation dun genre ou dun autre nous manque. 
Le cigare "Concha Fina" fera voir au fumeur qu'il paie des prix ridicules 
pour des cigares importes, sans obtenir pour cela un article meilleur. 

Le "CONCHA FINA" Davis (Havane clair), 

Est vendu a raison de 3 pour 25c. 

II s'est acquis une renommee, de 1'Atlantique au Pacifique, et sa qualite seule est 
le secret de son succes remarquable. 

S. DAVIS & SONS, LIMITED, MONTREAL 

Fabricants des fameux "NOBLEMEN", deux pour vingt-cinq cents. 




Les Gonnaisseurs 



FUMENT LA 



PIPE "PETERSON' 



Tous les marchands de tabac soucieux de leur 
reputation devraient avoir cette marque en magasin. 

Seule et unique maison au Canada r^parant et fabri- 
quant les pipes et articles de fumeurs en tous genres. 



Propri6taires des 

■ARODES BIER GONNDES 



Al 



GTC 



Seuls d£positaires des Tabacs et Cigarettes 
de la R£gie Francaise. 



GENIN TRUDEAU & CIE., Limitee. 

22 RUE NOTRE-DAMB ObEST, - - MONTREAL. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT" 



Vol. XLVII — No i 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 2 Janvier 1914. 



67 



LA CULTURE DU TABAC 



NOUVELLE INDUSTRIE AU LAC ST-JEAN 



Service des Tabacs 



En resume, tant dans Quebec que dans Ontario, la re- 
colte de tabac de 1913 se sera accomplie en depit de condi- 
tions atmospheriques defavorables. 

Une secheresse persistante, compliquee de temps froids, 
a reduit considerablement le rendement des plantations de 
tabac des comtes au rord de Montreal. Dans les centres du 
sud, les pluies ont ete suffisantes et assez ben reparties, mais 
l'ete n'a pas ete assez chr>ud pour produire une recolte vrai- 
ment normale. Les tabacs ont muri tard, et les gelees ont 
fait quelques degats vers le 15 septembre. 

Par contre, l'automne a ete d'une douceur exceptionnelle, 
pas trop pluvieux et la dessiccation s'est effectuee dans des 
conditions ideales. 

La recolte d'Ontario a ete, elle aussi, retardee par des 
conditions climateriques defavorables qui ont surtout gene 
la production des tabacs jaunes, type Virginie Bright, dont 
la culture est en voie d'extension rapide. Des orages locaux, 
parfois accompagnes de grele, ont fait des degats conside- 
rables et cause de grandes pertes tant en batiments d'exploi- 
tation qu'en feuilles brisees. 

La Thielavia (root rot), a sevi durement sur nombre de 
semis, et sur quelques plantations. Cette maladie semble ga- 
gner du terrain, et les planteurs de tabac d'Otario devront 
prendre sans retard les mesures energiques qui leur ont ete 
conseillees en vue d'enrayer ce fleau. 

Malgre la date tardive a laquelle les Burleys ont ete 
recoltes, leur dessiccation s'est effectuee normalement, au 
cours d'un automne d'une beaute exceptionnelle, et les ava- 
ries a la pente ont du etre rares. 

F. CHARLAN. 
Chef du Service des Tabacs. 

Ottawa, 18 novembre. 



DISTRIBUTION DE GRAINES DE TABAC 



Le Ministere de l'Agriculture, division du tabac, adresse 
l'avis suivant aux cultivateurs de tabac: 

Un echantillon de graines de choix, en paquet de Y$ 
d'once, des varietes suivantes de tabac: Comstock Spanish, 
General Grant, Connecticut Seed Leaf,, Connecticut Broad 
Leaf, Big Havana, sera envoye gratis a tous les cultivateurs 
de tabac qui en feront la demande au Ministere de l'Agri- 
culture, division du tabac, a Ottawa, avant le 15 de fevrier 
1914. Cette quantite de graines est suffisante pour ensemen- 
cer 150 pieds carres de lits et pour planter un acre. 

Les requerants pourront aussi se procurer un echantillon 
de graines de tabac "Quesnel" en paquet de */& d'once, ce qui 
est suffisant pour ensemencer environ 80 pieds carres de lits, 
et planter un demi-acre. 

La Division des Tabacs fournira, en quantites limitees, 
d'autres varietes de graii es de tabac non mentionnees dans 
le present avis. En pareil cas, la demande devra etre expli- 
cite, c'est-a-dire qu'il faudra mentionner le district dans le- 
quel on a l'intention de planter, la nature du sol, a quelles 
fins le produit devra servir, etc. 

Notre approvisionnement de graines etant limite, nous 
demandons a tous les producteurs desireux de se procurer 
des graines, de nous faire parvenir leurs demandes le plus 
tot possible, attendu que les demandes seront classifies se- 
lon qu'elles seront regues. 

Aucun des requerants n'a droit a plus d'un echantillon 
de graines. 



L' "American Tobacco Co." etablirait une grande usine pour 

la fabrication d'un engrais chimique. — Precieuse de- 

couverte d'un ingenieur 



On dit que 1' "American Tobacco Co." a achete le pou- 
voir de la Grande Decharge au Lac St-Jean. Elle voudrait 
etablir la une immense usine d'engrais chimique tel qu'on le 
fabrique exclusivement au Chili. Cet engrais est, parait-il, 
excessivement rare et il n'y a qu'au Chili que l'American To- 
bacco Co. peut s'en procurer a grands frais. Or, void que 
Ton vient de decouvrir que la matiere premiere de cet en- 
engrais existe en abondance sur tout le long des greves de 
la Baie des Ha! Ha! 

II y a quelques annees, un ingenieur bien connu a Otta- 
wa, M. Wilson, etablissait sur la riviere Shipshaw, pres de 
Chicoutimi, une fabrique de carbure de calcium. Au cours 
de certaines experiences, M. Wilson decouvrit un procede 
qui permettrait de manufacturer cet engrais dont nous ve- 
nons de parler. C'est ce que l'Ameiican Tobacco n'avait pu 
encore obtenir. Elle employait ces engrais sous formes de 
masses gelatineuses, ce qui en rendait la manipulation tr.s 
difficile et fort dispendieuse. 

M. Wilson a trouve le principe de cet engrais dans le 
caillou "feldspath". Les rives du Saguenay sont couvertes de 
ce caillou. M. Wilson fit part de sa decouverte a l'American 
Tobacco. M. Duke, president de la grande compagnie ame- 
ricaine, vint lui-meme a Chicoutimi, dernierement, afin de 
se rendre compte par lui-meme de la decouveite de M. Wil- 
son. II fut tellement emerveille du procede qu'il s'est aussi- 
tot assure les services de M Wilson a raison de $25,000 par 
annee. De plus, il lui a fourni $100,000 pour etablir, pres 
d'Ottawa, un laboratoire afin de continuer ses experiences et 
faire en grand ce qu'il avait fait en petit a Shipshaw. M. Du- 
ke a profite de son voyage pour s'assurer des immenses 
avantages du pouvoir d'eau de la Grande Decharge qui four- 
nirait amplement l'energie necessaire pour activer les usines 
qu'il ferait construire et qui seraient d'une puissance inouie. 

Cet engrais dont se sert l'American Tobacco, s'il etait 
fabrique au Saguenay, serait expedie directement en Virgi- 
nie, ou sont les grandes plantations de la compagnie. Ce 
produit chimique fait pousser les feuilles de tabac avec une 
rapidite extraordinaire. On l'expedierait de Bagotville ou, 
comme Ton sait, existe un des plus grands ports du monde. 



LA DECOUVERTE DE JACQUES-CARTIER 



C'est a peine un siecle avant la fondation de Ville-Marie 
de Montreal, par M. de Maisonneuve, que Jacques-Cartier 
penetra dans le village indien d'Hochelaga, situe au bas de 
la colline qu'il nomma "Mont-Royal". 

Ceci se passait lors de sa visite le 3 octobre 1535, durant 
les premiers beaux»jours de l'automne. Des champs de tabac 
et de ble-d'Inde entouraient la ville palissadee. Ces habitants 
n'appartenaient pas a la tribu des Algonquins, tels que ceux 
que Champlain y trouva plusieurs annees apres, mais ils 
etaient du type Huron-Iroquois, et ils pratiquaient l'agricul- 
ture jusqu'a un certain point. L'arrivee de Cartier et de ses 
lieutenants causa beaucoup d'excitation, car n'ayant jamais 
vu de blancs, ces Indiens s'imaginaient que les Frangais 
etaient des envoyes celestes. 

Bien des changements se sont operes depuis ce temps-la. 

Le tabac a son etat naturel, dont les Indiens se servaient, 
sert maintenant a la fabrication d'excellentes palettes de ta- 
bac a chiquer. C'est dans les Cantons .de l'Est que le fameux 
tabac a chiquer "Empire Navy" est fabrique. 



68 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 2 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 1 



EXPORTATIONS DES CIGARES DE LA HAVANE 



Chiffres officiels montrant les expectations faites en tous 
pays durant la seconde quinzaine de novembre 

La Havane, 6 decembre. — Les chiffres suivants, extraits 
des rapports officiels de la douane cubaine, montrent le nom- 
bre de cigares expedies via le port de La Havane, en tous 
pays durant la seconde quinzaine de novembre, de meme 
que celles faites depuis le ier Janvier et les comparaisons 
appropriees: 

Cigares 

Etats-Unis 4,460,801 

Grande-Bretagne et Irlande 2,904,360 

Canada 708,200 

Allemagne 662,791 

Espagne 180,600 

Republique Argentine I59.7SO 

Australien 137,204 

Italie 107,000 

France 60,800 

Belgique . .• 54,ooo 

lies Canaries 46,300 

Portugal 31,000 

Afrique Espagnole 18,000 

Bermudes 13, 750 

Mexico 12,000 

Bresil 10,180 

Suisse 8,000 

Gibi altar 7>75o 

Indes Hollandaises 6,850 

Honduras 4,000 

Venezuela 2,750 

Egypte 2,000 

Etats-Unis de Colombie 700 

Total du 16 au 30 novembre 1913 9,598.786 

Total du 16 au 30 novembre 1912 8,872,276 

Augmentation durant la seconde quinzaine de 

novembre 1913. 726,510 

Total du ier Janvier au 30 novembie 1913.. .. 164,969,777 

Total du ier Janvier au 30 novembre 1912, . . . 161,330,221 

Augmentation durant les 11 premiers mois de 

1913 3,639,556 

Augmentation par pays durant la seconde pe- 

riode de novembre 1913, comparativement 

a 1912: 

Cigares 

Etats-Unis 1,463,301 

Italie 101,000 

Australie 64,674 

Republique Argentine 54- 2I ° 

lies Canaries 37,200 

Diminution par pays durant la meme periodo: 

Cigares 

Espagne 337,075 

Allemagne .. .. 322,499 

Grande-Bretagne et Irlande 171,077 

Canada 158,635 



LES BEAUX JDURS DE LA TABATIERE 



II est des gens doues d'une presence d'esprit remarqua- 
ble, ce qui fait qu'ils sont rarement pris au depourvu. Com- 
me exemple de la valeur de cette faculte, Lord Rossmore 
dans "Things I can tell", raconte incidemment une bataille 



entre deux molosses. Les deux betes, qui appartenaient a 
des dames de la haute societe de Londres, etaient en train 
de se peigner d'importance, et les deux dames appelaieent 
en vain le secours des nombreux spectateurs du combat. 
Juste au moment ou la bataille semblait devoir se terminer 
fatalement pour l'un des deux chiens, un monsieur cossu se 
fraya poliment un passage a travers la foule. 

II regarda la lutte avec calme pendant quelques instants, 
puis, tirant de sa poche une superbe tabatiere d'or, l'ouvrit et, 
en prenant une pincee de tabac, en jeta un tout petit peu 
sur le museau des chiens. Ceux-ci, pris' d'eternuement, lache- 
rent prise reciproquement et, forcement, la bataille prit fin. 

Saluant poliment les deux dames proprietaires des 
chiens, l'homme a la tabatiere continua nonchalamment sa 
route. 



ON REPREND LA LUTTE CONTRE LES MAR- 

CHANDS QUI VENDENT DES CIGARETTES 

AUX ENFANTS 



Sur les ordres du juge Choquet, de la Cour Juvenile, la 
police a commence une nouvelle compagne contre les mar- 
chands qui vendent des cigarettes aux enfants, et les poli- 
ciers ont recu des ordres severes d'arreter tous les garcons 
n'ayant pas l'age determine qu'ils verraient fumant la ciga- 
rette. 

La mesure a ete prise a cause du grand nombre de jeu- 
nes fumeurs de cigarettes amenes dernierement devant la 
Cour Juvenile; leur delit etant plus ou moins le resultat de 
l'habitude de la cigarette, est-il dit. ' 

Une campagne semblable fut faite par la police, il y a 
deja quelques mois. Neanmoins, depuis, il y eut un certain 
relachement, et le juge Choquet demanda a la police de re- 
doubler d'activite. 

Dans son desir ardent d'avoir des cigarettes, un gamin 
de 10 ans a ete aussi loin que de devaliser systematiquement 
un magasin sur la rue Farm et fut pris par le detective 
Walsh, qui etait cache dans le magasin. L'enfant fut amene 
devant la Cour Juvenile, mais relache, aucune plainte n'ayant 
ete prise contre lui a cause de sa jeunesse. 

Le constable Benard est l'officier specialement attache 
a la Cour Juvenile. Par son activite, un marchand fut con- 
damne a la plus forte amende possible a la Cour du Recorder. 

Le defendeur a dit se nommer James Stephen, 1701 rue 
Ste-Catherine Est. II fut condamne a $10 et les frais apres 
qu'un garqonnet de 12 ans eut temoigne que Stephen lui avait 
vendu des cigarettes. 



NOUVELLE COMPAGNIE 



Des lettres patentes ont ete accordees a MM. James G. 
Gass, instituteur; James E. Trainor, tabaconiste; George 
Morrisson, manufacturer de tabac; James Monoghan et Wil- 
liam Trainor, emballeurs de tabac, tous de la ville de Char- 
lottetown, les incorporant sous la raison sociale de "George 
Morrison Company", manufacturers de tabac, avec un capi- 
tal-actions de $5,000, divise en 50 actions de $100 chacune. 



A NEWPORT 



Une dame de la haute societe, qui fumait une cigarette 
dans son automobile, en passant dans les rues de Newport, 
R. I., a cree toute une sensation et on a commente ce fait 
dans les journaux de la ville. Cet incident a attire l'attention 
sur le fait que bien que nombre de dames qui veulent etre a 
la mode, fument aujourd'hui, bien peu ont le courage de tu- 
rner en public. II faut done qu'elles aient encore peur de 
l'opinion publique. 



Vol. XLVII — No i 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 2 Janvier 1914. 



69 



NOS PRIX COURANTS 

Marques speciales de marchandises dont les maisons, indiquees en caracteres noirs, out l'agence ou la representation 

directe au Canada ou que ces maisons manufacturent elles-memes. — Les prix indiques le sont d'apres 

les derniers renseignements fournis par les agents ou les manufacturiers. 



IMPERIAL TOBACCO COMPANY 
OF CANADA, Limited. 

CIGARETTES Par mille 

Richmond Straight Cut No 1, 10s 11.00 
Sweet Caporal, en boites de 10 .. 8.50 
Athlete, boites de 10 ou pqts 10s. 8.50 

Gold Crest. 

En btes de 20 a coulisse 500 3-33 6.00 

Vanity Fair. 
En btes de 10 a coulisse 500 3.65 7.30 

Vice Roy (Petits Cigares) 
En btes de 10 a coulisse 500 4.25 8.50 

New Light (tout tabac) 10s 8.50 

Sub Rosa (tout tabac) 8.50 

Le Roy (Petits Cigares) 

En boites de 10 8.50 

Derby en pqts de 6 (600) 3.93; 10s 6.55 
Columbia, en btes a coulisse de 10 11.00 
Old Gold, 6 (600) 378; i/ios. .. 6.30 

Prince, 7, (700) 4.02; 10s 5-75 

Sweet Sixteen, pqts, 7s, 4.02; 10s. 5.75 
Murad, (Turques), bouts en pa- 
pier 12.00 

Hassan (Turques) — 

En boites de 10 8.50 

Mecca (Turques) — 

En boites de 10 8.50 

Mogul (Turques) bouts en papier 

ou en liege 12.00 

Dardanelles (Turques) bouts en 

papier 12.25, en liege ou argent. 12.50 
Yildiz (Turques) bouts en or, 10s 15.00 
Yildiz Magnums, bouts en papier, 

en liege ou en or, 10s. et 100s. 20.00 
Virginia Brights, bte de 600, $3.50 5.83 

Gloria, 7s (700) 4.02; 10s 5-75 

High Admiral, 10s 7.00 

Guinea Gold 12.00 

Otto de Rose, 10s 13.00 

Bouquet, boites a coulisse, 7s. 350; 

2.01 5.75 

Pin Head, btes a coulisse, 6s. 600; 

350 584 

Piccadilly — 

En boites de 10 18.50 

Pall Mall (Egyptiennes) — 

Bouts en liege seulement. 

En boites de 10 18.50 

Pall Mall (King Size) — 

En boites de 10 25.00 

Imperial Tobacco Co.'s — 

Egyptiennes No 1 (Plain). 
En boites de 10 18.00 

Imperial Tobacco Co.'s — 
Egyptiennes No 2 (Liege ou papier) 
En boites de 10 11.00 

Imperial A. A. — 

En boites plates de 10 27.00 

Imperial A. A. 1 — 

En boites plates de 10 35 00 

Mon Plaisir — 

En boites de 20 10.50 

Duke of Durham — 
En boites a coulisse de 10 .. .. 7.00 

Pedro- 
En boites de 10 7. 00 

Old Chum Cigarettes— 

En boites de 10 8.00 



Effendi (Egyptiennes) — 
Liege ou papier. 

En boites de 10 12.00 

Maspero 1'reres, cigarettes Nilo- 
meier — 

En boites de 10 20.00 

Egyptian Deities No. 1. 
En btes de 10 a coulisse, 100 2.7c 27.00 

Egyptian Deities No. 3. 
En btes de 10 a coulisse, 100 2.00 20.00 

CIGARETTES DE WILLS 

Three Castles. 

Par M. 

Btes fer blanc herm. de 50 . . •• 15 00 

Btes fer bl. plates fantaisie de 10 16.00 

En cartons de 10 15.00 

Three Castles (Gold-tipped). 

En btes fer blanc plates de 50.. 19.00 

En btes fer blanc plates de 10.. 20.00 

Gold Flake. 

En btes fer blanc herm. de 50.. 12.50 

En paquets de 10 12.50 

En boites a coulisse de 10 .. .. 12.50 

Capstan (Doux). 

En btes fer blanc herm. de 50.. 12.00 

En cartons (avec bouts) de 10.. 12.00 

En cartons de 10 12. 00 

Capstan (Moyen). 

En btes fer blanc herm. de 50.. 12.00 

En cartons de 10 12.00 

En cartons de 10 (avec bouts).. 12.50 

Wild Woodbine. 

En paquets de 10 12.50 

CIGARETTES DE LAMBERT & 
BUTLER. 

Garrick Mixture. 

Par M. 

En btes fer-blanc herm. de 50.. 19.00 
En boites de 10 rembourrees .. 19.00 

Tabacs a cigarettes. La lb. 

B. C. No 1, pqts, 1/12, btes 5 lbs. 1.00 

Puritan, pqts, 1/12S, bts 5 lbs.. 1. 00 
Athlete, paquets ou boites, 1/12, 

boites 5 lbs 1.05 

Derby, en boites de fer blanc is. .95 

Vanity Fair, pqts, Js, btes 5 lbs.. 1.20 

Sultana, pqts, 1/12S, btes 5 lbs.. 1.00 

Gloria, pqts, 1/12S, btes 5 lbs.. .. 1.00 
Southern Straight Cut, paquets, 

i/i2s, btes 5 lbs 1. 00 

Sweet Caporal, pqts 1/13S, btes 2 

lbs 1. 15 

Houde's Straight Cut Nio 1, pqts, 

1/12S, boites 5 lbs 1. 00 

Harem (Turquie), pqts, i/i6s, 

boites 5 lbs 1.35 

i lb boites de fer blanc 1.40 

Houde's (Turques) — 

1/20 pqts, 5 lbs. boites 1. 70 

Hochfeiner (Turques) — 

1/16 pqts, 5 lbs. boites 1.10 



Uaman (Turquie) — 

1/16 pqts. 5 lbs boites 1.15 

Tabacs coupes a fumer. 

Old Chum— La lb. 

En bones de fer blanc, i/6s 95 

En boites de fer blanc, i lb. .. .80 
En boites de fer blanc, 1 lb. .. .80 

Pqts. i/ios boites 5 lbs 7g 

En sacs, 1/5S, boites 5 lbs 83 

Puritan Cut Plug — 

Pqts. i/iis, boites 5 lbs 85 

En boites de fer blanc, i eti lb. .85 
En boites de fer blanc, 1/5S. .. .93 
En boites de fer blanc, 1 lb. .. .83 

Full Dress- 
En boites de fer blanc, 1/5 eti lb .95 

Meerschaum — 

Pqts. i/ios, boites 5 lbs 79 

En boites de fer blanc, i lb. . . .80 
En sacs 1/5, boites 5 lbs 83 

Ritchie's Smoking Mixture — 

Pqts. i/ios, boites 5 lbs 80 

Ritchie's Cut Plug — 

Pqts. i/i6s, boites 5 lbs 71 

Unique — 

Pqts. 1/15S, boites 5 lbs 65 

Pqts. 1 lb., boites 5 lbs 61 

Pqts. I lb., boites 5 lbs 60 

Calabash Mixture — 

1 lb. boites en fer blanc, cartons 

2 lbs 1. 15 

J lb. boites en fer blanc, cartons 

2 lbs 1. 15 

i lb. boites en fer blanc, cartons 

2 lbs 1.20 

i lb. boites en fer blanc, cartons 
2 lbs 1.35 

NATIONAL SNUFF CO., LTD. 

Landry's^ Light Snuff— 

Barillets ou Jarres 

Rose No. 1 32 

Merise 32 

. Rose extra 36 

Macaba 38 

Scoth (pqts 1 lb. et boites 5 lbs) 50 

Scoth, en jarres de 5 lbs 52 

Houde's Dark Snuff — 

Naturel 33 

Rose No. 1 34 

Rose & Bean 34 

Rose Extra 36 

Merise 34 

Macaba 41 

Scoth en pqts I lb. et btes 5 lbs. 50 

Scoth en jarres 5 lbs 52 

Copenhagen — en boites 1/12 lb... 90 

Velvet, 1/10 bte, cartons, 3 lbs... 1.28 

Horseshoe — en boites de 1/12 lb. 90 
Tabacs americains a fumer. La lb. 

Pride of Virginia — 

1/10 lb. boites en fer blanc, car- 
tons 1.33 

Old English Curve Cut— 

1/10 lb. boites en fer blanc, car- 
tons 2s lbs 1.33 

i lb. boites en fer Wane (fer- 

meture hermetique) 1.40 

Rose Leaf (coupi fin a chiquer) — 

1 oz. torquettes, en 1 lb. dxums, i.a* 



7 o 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 2 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 1 



Van Bibber Cut Plug. 

Btes fer bl. 1/10 lb. 2$ lb. cartons. 1.28 
(Fonce ou aromatique) 
Mayo's Cut Plug. 
Paquets 1/10 5 lbs. cartons I. oo 

Faterson's Seal — 

1/5 lb. boites, cartons 5 lbs. .. 1.09 

luxcdu Granulated Plug — 
1/10 boites en fer-blanc, 2i lbs. 
cartons '-35 

Lucky Strike — 

i btes en ler blanc 3 lbs. cartons 1.28 
1/5 lb. boites en fer blanc, car- 
tons 5 lbs 1.28 

1/10 lb. boites en fer blanc, car- 
tons 2\ lbs 1-33 

J 11). boites en fer blanc 1.26 

i lb. boites en fer blanc 1.24 

IMPERIAL TOBACCO COMPANY 

OF CANADA, Limited. 

(Empire Branch) 

Tabacs a chiquer 

Stag, barres, 5 1/3 a la livre .. .. 0.38 

Bobs, 5 et 12, a 'a livre 0.30 

Fay Roll, barres, 7 V^- Palettes 7s 0.56 

Club, 6s. et 12s 0.40 

Black Watch, 6s 0.44 

Currency, 6 y 2 s. et 12s 0.46 

Empire Navy, barres, 14 oz 0.51 

Tabacs a fumer 

Shamrock, 2 x 4, 6s 0.45 

Pedro, barres, 16 oz. 5s 0.55 

Tabacs haches 

Great West, (sacs) 8s 0.59 

Regal Cube Cut, btes fer-blanc, 9s. 0.70 

Taxi, Crimp Cut, btes fer-blanc, 10s. 0.78 

THE B. HOUDE CO., LTD., 
QUEBEC. 
Tabacs coupes a fumer. 
Casino— 
pqts Y%, boites 5 lbs 27 



pqts 1/6,' boites 5 lbs. 
pqts i et 1 lb 



Carillon (a fumer et a chiquer) 

pqts i/io boites tie 5 lbs 

Lion Brand — 

sac papier 1/10, boites 5 lbs. .. 
Tri-Color — 

boites de lib 

Rainbow — 

Pqts 1/9, boites 5 lbs 

boites en fer blanc i lb 

boites en fer blanc i lb 

sacs 1/5, boiies de 5 lbs 

Cremo — 

pqts 1/14, boites de 5 lbs 

Patriot— 

boites en fer blanc de 1 lb. 
Tabacs Naturels, coupes, a fum< 
Parfum d'ltalie — 

pqts 1/12, boites de 5 lbs 

Red Cross— 

pqts de 1/10, boites de 5 lbs. .. 

pqts de i lb 

pqts de 1/7, boites de 5 lbs. .. 
Kouge et Quesnel — 

pqts 1/10, boites de 5 lbs 

pqK t/5, i et 1 lb 

I .i lli'l rill I It" — 

pqts 1/6, bones ue 3 lbs 

pqts 1/3 lb 

pqts de 1 lb 

Prairie — 

pqts 1/10, boites de 5 lbs 

Richelieu — 

1/10 lb 

Old Stvle— 

1/10 lb. .. ._ 

Houde's Special — 

Parfum d'ltalie, 1/10 

Senator, 1/10 ., 

Tabacs a Cigarettes 
Rugby — 

1/0 (boites a coulisse), boites 

5 lbs 

pots T/14. bnites de 5 lbs 

pqts J et 1 lb 



24 
20 



4C 

35 

32 

70 
7i 
78 
78 

52 



48 

40 
40 

55 

38 
35 

24 
24 
20 

3« 

40 

75 

40 
80 



67 
60 
60 



Petit Bleu— 

pqts 1/12 et 4, boites de 5 lbs. 50 

pqts ^ et 1 lb., sous etain .. 40 
L. L. V.— 

pqts Y2 lb., sous etain 40 

pqts 1/12, boites de 5 lbs 4c 

Petit Poucet — 

pqts 1/12, boites de 5 lbs 48 

Le Petit Jaune — 

pqts 1/12, boites de 5 lbs 46 

Calabresse — 

pqts 1/14. boites de 5 lbs. ..... 60 

Swoboda — 

boites a coulisse 1/9, boites de 

5 lbs 64 

Carlo — 

pqts 1/14, boites de 5 lbs 55 

Ah Baba — 

pqts 1/14, boites de 5 lbs 60 

btes a coulisse 1/9 ,btes de 5 lbs. 65 
Tabac a chiquer en tablettes 
Spun Roll — 

peps 1/16, boites de 1 lb 60 

Tabac naturel coupe et presse 
Ungual — 

pqts t et 4, boites de 5 lbs. .. 60 

Tabac Coupe, Tranche, en Palettes. 
Bamboo ^Curved Cut) — 

boites en fer blanc, 1/10, bts 3 lbs. 75 
Caribou — 

boites 1/7, boites de 5 lbs SO 

CIGARETTES 
"Melachrino" Domestiques 

Grosseur Par 1000 

No 8 — Mince. Bouts unis en 10s, 

50s, 100s $12.00 

No 9 — Bouts en liege en 10s, 50s, 

100s 12.00 

Non Plus Ultra— Bouts en liege en 

10s, 50s, ioos 18.50 

No 4 — Bouts unis en 10s, 50s, ioos 25.00 



Demandez le Tabac a Fumer 

"RICHELIEU" 

Pavilions en Satin dans les Paquets. 

— -.THE B. HOUDE COMPANY, LIMITED, QUEBEC, 



(Suite de la page 61) 
VINS TONIQUES 

Vin Mariani (14) 

Wilson's Invalids' Port (14) •• 
"Red Heart" (15) 



WHISKEYS AMERICAINS 

Cook & Bernheimer (14) La cse 

9.00 Bourbon Gold Lion 10.00 

9.00 Old Valley Ptes. 11.50 

9.00 Old Valley i flasks 16.00 



WHISKEYS CANADIEMS 

Hiram Walker & Sons (8) La cse 

Canadian Club, 5 ans d'age, Pts 10.00 
Canadian Club .. .. Flasks, 16s. 10.50 
Canadian Club .. J Flasks, 32s. 11.00 

imperial Pintes 7-75 

Imperial Flasks, 16s. 8.25 

Imperial i Flasks, 32s. 8.50 

Baronial Pintes 6.25 

Baronial 32 Flasks 7.00 



Vol. XLVII — No i 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 2 Janvier 1914. 



umforfr 
Overshoes 



Claques et 
Bas Combines. 

Pour dames et enfant*. Facile 4 
mettre et i oter. Elegante, comforta- 
i bit 1 , et tie bonne dnree, 

Achetezles et prutegez-vouset votre 
famille centre lea maux de l'hiver 

,\ Canadian Consolidated Rubber Co. 
Limited, Montreal. 



EnVenteParlout 



Ces annonces paraitront dans 

des milliers de journaux 

quotidiens au Canada 

durant l'hiver. 



Avez-vous un suffisant approvisionnement 



DE 



"KUMFORTS 



» 



Kumfort 
9 AOver- 

s v§til Shoes 



Claques et 
Bas Combines. 

Pour dames et enfants. 
Facile a mettre et 3. 
6ter. Elegante, com- 
fortable et de bonne 
duree. Achetez-les et 
protegez-vous et votre 
famille contre les 
maux de l'hiver. 

Canadian 

Consolidated 
Rubber Co. 
Limited, 

Montr6ul. 



Ei\ Ver\te 
Parlour 



pour repondre a la demande de votre clientele 
pour cette ligne populaire qui se vend si bien? 
Si vous ne Tavez pas, envoyez votre commande 
aujourd'hui a notre plus proche succursale. 



Canadian Consolidated 
Rubber Co., Limited 

MONTREAL. 

28 Succursales par tout le Canada. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 2 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 1 




a a s a 

wnow»ca 

'••I a ej a 



SBBBBBBBBBB 

BSBB.OIBBiag 

r '■ a b i 1 1 ■ h a s b b 



SI 



L B II C L D 

1 D D e I B 

B H. 1 I B B p 

I H ' 1 E G C '■'' 



11 y a plus de cent ans, les ALES et le PORTER de W. DOW 
& CO., etaient les types d'excellence au Canada et, aujourd'hui, ils maintiennent 
toujours leur position ; leur qua lite et Ieur valeur n'ont pas change. 



ALES & PORTER 
de DOW. 



Malgre le cofit plus eleve de la production, la qualite est toujours la 
meilleure. Aucun procede nest employe pour diminuer le prix du brassage. 
Les produits de DOW sont toujours a un plein degre de maturation. 
La demande pour les produits de DOW est enorme. 
En avez-vous un bon stock en mains ? 

The National Breweries, Limited. 

Successeurs de W. DOW & CO., 



MONTREAL. 



IIIHtlllltlMII 



>MO»ttUM(UIW""< 

mot ittiti <iui« JJJJJ, 





'Sugg 



Fonde en 1887. 



MONTREAL, VENDREDI, LE 9 JANVIER 1914 



Vol. XLVII— No 2 






LEA^ PERKINS 
SAUCE 

La Sauce Worcestershire d'Origine Authentique 

"La Favorite de fUnivers" 



Employee et preferee dans tous pays civilises du globe. 



Imitee partout, mais 
jamais egalee. :-: :-: 



J. M. Douglas & Co. 



MONTREAL, 

Agents Canadiens. 



(INDEX DES ANNONCEURS, PAGE 29) 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 9 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 2. 



esirez-v 



p 

u 



p 

J 



[ft 



rp 

j 



flh 
U 



rp 

j 



rl> 




Tout homme actif, quel que soit son genre de Com- 
merce, doit rechercher les moyens de le rendre chaque 
jour MEILLEUR. Le meilleur moyen d'obtenir ce 
resultat, c'est dattirer et de retenir la clientele en tenant 
des marchandises de tout premier ordre. En tenant et 

recommandant les 

ESSENCES CULINAIRES 



E T 



|,fONAS' 

||Tr.iP-f CONCEP'IBIt 

EXTRACT 

or 
VANILLA. 



DIPLOMA (WARDED BY 

I THE COUNCIL OF AHTS 
ADO MANUFACTURES 
PREPARED BV 

i'Heijri Jonas bC[ 

MONTREAL 
MjTj MEW YORK, 



VERNIS A CHAUSSURES 



D E 



JONAS 




vous etes en mesure d'offrir avos clients des articles eta- 
blis pour creer une bonne impression en faveur de votre 
♦ magasin, parce qu'ils donnent toujours des resultats satis- 
faisants. lis sont le prototype de l'excellence et sont 
toujours hautement apprecies. 

Si vous voulez attirer et retenir la clientele, vendez les 

PRODUITS DE 

HENRI JONAS & CIE 



FABRICANTS. 
Maison Fondee en 1870. 



389 et 391 rue St-Paul, 



Montreal 



Vol. XLVII — No 2. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 9 Janvier 1914. 




Les Feves Cuites 
Marque SIMCOE 

La moins chere et la meilleure 
valeur nutritive sur le marche. 

La consommation des Feves Cuites Simcoe 
aug'mente enormement — prenez-vous votre 
part de ce Commerce ? 

Dominion Canners, Limited 

HAMILTON. 




LE PRIX COURANT, Vendredi, 9 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 2. 




EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT". 



Vol. XLVII — No 2. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 9 Janvier 1914. 



PRIX COIIRANTS 

Dans la liste qui suit, sont comprises uniquement les marques sp^ciales de marchandises dont les maisons, indiqu^es en caractere 
poirs, out l'agence ou la representation directe au Canada, ou que ces maisons manufacturent elles-memes. Les prix indique's le sont 
n'apres les derniers renseignements fournis par les agents, repr£sentants ou manufacturiers eux-memes. 



WALTER BAKER & CO., LTD. 

La lb. 

Chocolat, Prime No 
i, bte 12 lbs., pains 
de i lb. et i lb. 0.34 

Chocolat a la Vanille, 
bte de 6 lbs. 0.44 

German's Sweet, i 
s. et I bte de 6 lbs. 0.26 
Breakfast Cocoa, bte 
de 1/5, i, I, 1 s., 12 
lbs. to box et 5 lbs. 
tins. 0.39 

Chocolat sucre, cin- 
quieme bte 6 lbs. 
pains de 1/5 lb. 0.21 
Chocolat sucre, Ca- 
racas, bte de 6 lbs. 0.32 
Falcon Cocoa (Soda 
chaud ou froid), btes 
de 12 lbs., 1 lb. tins. 0.34 

Caracas Tablets, cartons de 5c, 
40 cartons par boite 1.25 

Chocolat sucre, Auto, bte de 6 lbs. 0.32 
Ces prix sont F.O.B. Montreal. 
BRODIE & HARVIE. LIMITED. 
Farines preparees de Brodie La doz. 

Red XXX pqts de 6 lbs. 

Red XXX pqts de 3 lbs. 

Crescent pqts de 6 lbs. 

Crescent pqts de 3 lbs. 

Superb pqts de 6 lbs. 

Superb pqts de 3 lbs. 




Keeistered* 1 
Trade-Mark 



3-io 
1 .60 
2.90 
1.50 
2.70 
1.40 



Buckwheat pqts de 3 lbs. 1.60 

Buckwheat pqts de 6 lbs. 3.10 

Griddle-Cake pqts de 6 lbs. 3.10 

Griddle-Cake pqts de 3 lbs. 1.60 

Cartons contenant i doz. paquets de 6 
lbs. ou 1 doz. paquets 3 lbs., sans charge 
extra. 

L. CHAPUT, FILS & CIE, 
Montreal. 

The Noir Ceylan "Owl" La lb. 

No 5, 1 lb. 30 lbs. par cse 20c 

No 5, i lb. 30 lbs. par cse 21c 

No 10, 1 lb. 30 lbs. par cse 26c 

No 10, i lb. 30 lbs. par cse 27c 

No 15, 1 lb. 30 lbs. par cse 32c 

No 15, i lb. 30 lbs. par cse 33c 

No 30, 1 lb. 30 lbs. par cse 40c 

No 30, i lb. 30 lbs. par cse 41c 

The Vert Ceylan "Owl" La lb. 

No s, 1 lb. 30 lbs. par cse 20c 

No 5, i lb. 30 lbs. par cse 21c 

No 10, 1 s. 30 lbs. par cse 26c 

No 10, I s. 30 lbs. par cse 27c 

CHURCH & DWIGHT 
Soda Cow Brand 

Caisse, 60 paquets de 
1 lb., $3.00. 

Caisse, 120 paquets de 
i lb., $3.00. 

Caisse, 30 pqts 1 lb. et 
60 pqts i lb., $300. 



Caisse de paquets de 5c, contenant 96 
paquets, $3.00. 

WILLIAM CLARK 



Montreal 



Conserves 



La doz. 



Viandes assorties 
Compressed Corned Beef 
Compressed Corned Beef 
Lunch Ham 
Lunch Ham 
Ready Lunch Beef 
Geneva Sausage 
English Brown 
Boneless Pigs Feet 
Sliced Smoked Beef 
Roast Beef 
Ready Lunch Loaves, 

Jambon, Boeuf, assortis 
Ditto 

Boeuf Bouilli 
Boeuf Bouilli 
Boeuf Bouilli 



is $2.40 
is 2.50 
2.10 
2.10 
1.50 
2.40 
Veau 



is 
is 
is 
is 



IS 
IS 
2S 

IS 
2S 
23 
2S 

2S 
2S 
IS 
2S 

is 

IS 
IS 

2S 

6s 



2.40 
2.40 

4.30 

2.40 

3.50 

4-30 
425 
3-75 
3-75 
2.50 
4-30 

1.60 
2.75 
2.40 
4.30 
15-00 



\dwTgHx1s7 



'Bak 



ING SODA 




Cane 8^,. ~. ~*%i 

row 11 




LES PLANCHES 
A LAVER DE GANE 

Ameneot les affaires. 

Elles donnent toujours entiere 
satisfaction st l'acheteur, parce 
qu'elles sontbien faites avec les 
mateViaux les plus durables. 



Nous fabriquons ces plan- 
ches a laver en 13 divers 
modeles et qualites pour 
repondre a toutes lesdeman- 
des. Chaque genre est lemeil- 
leur qu'on puisse se procurer 
pour le prix. 

Ecrivez-nous pour avoir no- 
tre catalogue en frarKjais des 
articles en bois, de 'Cane', 
pour le jour du lavage. 




THE WM. CANE & SONS CO., LIMITED. 

NEWMARKET, ONT. 



Saindoux Compose 



r AINC 



Reconnu comme le meilleur 
sur le marche. 

II n'en existe pas qui ait un 
gout plus fin. 

Son Prix est ralsonnable. 



MATTHEWS4AING LIMITED 



Rue Mill, 



MONTREAL. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT". 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 9 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 2. 



Pork and Beans, sauce tomates 2s 0.95 
Pork and Beans, sauce tomates 

boites plates 3s 1.15 

Pork and Beans, boites hautes 

sauce tomates 3s 1.3s 



Mince Meat La doz. 

(Tins fermees hermetiquement.) 
is $1.25, 2s 1.95, 3s 3.00, 4s 4.00, 5s 



5-00 




BEEF STEAK 

AND 



Pork and Beans, Plain is 0.60 

Pork and Beans, Plain 2s 0.95 

Pork and Beans, Plain, boites 

plates 3s 1.15 

Pork and Beans, boites hautes 

Plain 
Pork and Beans, sauce Chili 
Pork and Beans, sauce Chili 
Pork and Beans, sauce Chili 
Ox tongue 
Ox tongue 
Ox tongue 
Jellied Veal 
Jellied Veal 
Jellied Veal 
Gelees de Bouillon 
Gelees de Bouillon 

Potted Meats. 
Ham, Tongue, Beef and Veal, 

i 0.50 is 1. 00 
Tongue, Ham and Veal, pate is 1.20 
Pates de Foie Is 0.90 

Pates de Foie Js 1.35 

Soupes La doz. 

Chicken pqts I.io 

Mulligataknay, Oxtail, Kidney To- 
mato, Vegetable, Mock Turtle, 
Consomme, Pois pqts 1.00 




Plum-Pudding 

Anglais is 1.90 
Plum-Pudding 

Anglais 2s 2.40 

Boeuf fume en tran 

ches "Inglass" is 

Boeuf fume en tranches "In- 
glass" is 
Boeuf fume en tranches "In- 
glass" is 
J. M. DOUGLAS & Co., 
Montreal. 



1.50 



2.10 



3-35 



Bleus a laver 

La lb. 

"Bleuol", boites 

10 lbs., 50 pqts 

de 4 carres, 15c 

"Sapphire" 

btes de 14 lbs. 

pqts de i lb. 
"Union", boites 
de 14 lbs., pqts 
de i et 1 lb. 10c 



WM. H. DUNN, 
Montreal. 
Edward's Soups 
(Potages Granules, Prepares en Irlande) 

Varietes: Brun — Aux Tomates — 
Blanc. 
Paquets, 5c. Cartons 1 doz. par 

carton 0.45 

Paquets, 5c. Boites 3 doz. chaque 

(assorties), par doz. 0.45 




Canistres, 15c. Boites 3 
grandeur, 4 oz., par doz. 

Canistres, 25c. Boites 2 
deur, 8 oz., par doz. 

BORDEN MILK CO., 

Montreal. 

Liste de prix pour l'Est, 



i-45 



de prix 

inclus. 



doz., 

doz., 

2.35 
LIMITED, 

Fort William 



Prix au 
Detaillant 
$6.00 
5-25 



Lait Condense (sucre) 
Marque Reindeer (4 doz. par cse). 
Marque Mayflower (4 doz. par cse) 
Marque Clover (4 doz. par cse) . . 4.75 

Lait evapore (non sucre) 
Marque Reindeer Jersey, Boite de 

Famille (4 doz. par caisse) 3 90 

Marque Reindeer Jersey, Boite 

moyenne (4 doz. par caisse) 4.50 

Marque Reindeer Jersey, Boite 

d'hotel (2 doz. par caisse) 4.25 

Carque Reindeer Jersey, Gallon 

{yi douzaine par caisse) 4.75 

Cafe (avec Lait et Sucre) 
Marque Reindeer (2 doz. par cse 

large) 5.00 

Marque Reindeer (4 doz. par cse 

petite) 6.00 

Cacao (avec Lait et Sucre) 
Marque Reindeer (2 doz. par cse) 4.80 

Limite de fret: 50c par cwt. 
Conditions: Net 30 jours, sans escompte. 

Lait et Cremes Condenses. 

St. Charles "Family" 3.90 

St. Charles "Hotel" 4.25 

Lait "Silver Cow" 5.40 

"Purity" 5.25 





Le Reservoir de Surete et a mesure Automatique 
de Bowser, pour PHuile, Peut Etre Place dans 
un endroit Commode du Magasin, 

parce qu'il est propre et ne laissepas dchapper d'huile pour tacher le plancher ni abimer les articles alimentaires. Le reservoir ancien 
doit etre tenu dans un hingarou une cave, ce qui vous force a quitter le magasin pour aller chercher de l'huile. L'appareil BOWSER 
est pourvu d'une soupape automatique qui arrete l'ecoulement de l'huile aussitot qu'on cesse de pomper, de sorte qu'il n'y a jamais 
d'dpanchement ; l'appareil dispense de vilaines mesures huileuses etde l'entonnoir. Le calculates vous dit ce qu'il faut charger, et 
l'indicateur flottant montre la quantite d'huile qui reste dans le reservoir. De fait, pour vendre de l'huile avec proprete\ il vous faut 
uu appareil BOWSER. Demandez notre BROCHURE GRATUITE sur la maniere de teuir et vendre l'huile. 

S. F. BOWSER & COMPANY, Inc., 66-68 Avenue Frazer, 

TORONTO, Ontario. 

Fabrique par des Ouvriers Canadiens et vendu par des Vendeurs Canadiens. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT". 



Vol. XLVII — No 2. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 9 Janvier 1914. 




"COW BRAND'' la marque ton jours 
digne de confiance dans ses resultats. 



Aucun autre soda sur le Diarchy 
n'est aussi bien connu de la bonne 
menag&re que le "Cow Brand." 
II est fameux pour ses absolus 
resultats certains, sa force, sa 
purete\ Recommandez-le a toutes. 

Prenez-en en stock, notre mar- 
chand en gros en a. 



CHURCH & DWIGHT 



Manufacturers 

MONTREAL 



LIMITED 



SHORTENING 
EXCELS < 



CHEZ TOUS LES EPICIERS. 

6UNN. LANOLOIS & CIE, Limitee 

Agents pour Montreal et la province de Quebec. 





La page de Tannee est tournee — 
1914 fait son apparition avec 
l'ancienne gelatine reconnue la 
meillleure — la "Cox" est plus 
preeminente et plus populaire que 
jamais. 

L'ann^e 1913 ajoute une autre annee aux nom- 
breuses autres pendant lesquelles la Poudre de 
Gelatine Instantanee de Cox a servi aux besoins 
des masses du vieux et du nouveau monde. Elle a 
tenu le sonimet de la position comme baute qua- 
lite et purete^ pendant pies d'un siecle. 

La Gelatine de Cox fait le plus delicieux des- 
sert pour toute occasion et donne la plus parfaite 
satisfaction de toutes poudres de Gel^e qu'il y ait 
sur le marcbe de nos jours. 

Les marchands qui ne la tiennent pas, dcvraient 
avoir cette ligne de baute qualite dans leur etalage 
et sur leurs etageres. Elle satisfait les plus diffi- 
ciles, pousse le commerce et fait monter la colonne 
des profits. 

ARTHUR P. TIPPET & CO. 

MONTREAL, Agent* QUEBEC 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT". 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 9 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 2. 




Lait condense. 




Marque Eagle, 4 

doz., chaque 
Marque Gold Seal, 

doz., chaque 
Marque Challenge^ 

doz., chaque 



Lait evapore. 

Marque Peerless "Hotel". 2 doz., 

chaque 
Marque Peerless "Boite Haute", 4 

doz., chaque 
Marque Peerless "Pour Famille", 4 

doz., chaque 
Marque Peerless "Petite Boite", 4 

doz., chaque 

CANADIAN FAIRBANKS-MORSE 

CO., LIMITED. 

Montreal. 



"Paos" ("Le savon qui 
nettoie".) 

Par douzaine de boi- 
tes 0.80 



Yankee Cleaner. 

Boite de 1 gallon $1.00 

Boite de i gallon 0.60 

Boite de 1 pinte 0.32 

Boite de 1 chopine 0.20 

Dix pour cent d'escompte sur toute 
commande de douze boites assorties. 
THE CANADA STARCH CO., Ltd., 

Manufacturiere de marques Edwards- 
burg. 

Empois de buanderie. La lb. 

Canada Laundry Starch (caisse de 

40 lbs.) 0.06 

Canada White Gloss (caisse de 40 

lbs.) paquets de 1 lb. 0.06J 

Empois No 1, Blanc ou Bleu (cais- 

ses de 48 lbs.), boites en carton 

de 4 lbs. 0.07 

Empois No 1, Blanc ou Bleu (cais- 

ses de 48 lbs.), boites en carton 

de 3 lbs. „ 0.07 

Kegs No 1 d'Empois Blanc No 1 

(caisse de 100 lbs.) 0.06J 

Barils No 1 (200 lbs.) 0.06J 

Edwardsburg Silver Gloss, paquets 

chromo de 1 lb. (30 lbs.) 0.07J 

Empois Silver Gloss (48 lbs.) en 

canistres de 6 lbs. 0.08 

Empois Silver Gloss en boites a 

coulisse de 6 lbs. 0.08 

Kegs Silver Gloss, gros cristaux 

(100 lbs.) 0.07 

Benson's Satin (28 lbs.) boites en 

carton de 1 lb., etiquette chromo 0.07J 
Benson's Enamel (eau froide) 

(40 lbs.) la caisse 3.00 

Benson's Enamel (eau froide) 

la caisse (20 lbs.) 1.50 

Casco Potato Flour (20 lbs.) 0.10 

Celluloid. 

Boite contenant 45 boites en car- 
ton, par caisse 3.60 
Empois de cuisine. 

W. T. Benson & Co.'s Celebrated 

Prepared Corn (40 lbs.) 0.07$ 

Canada Pure Corn Starch 

(40 lbs.) 0..06 

(Boite de 20 lbs., ic en plus.) 



La cse E. W CILLETT COMPANY LIMITED 

Toronto, Ont. 




AVIS.— 1. I*e« prixcot6 danscette 
liste soni pour marchandiscsaux 
pointsde distribution de grosdans 
Ontsrio et Quebec, excepted 1 • ou 
des lisles sp£ciales de prix plus 
eleves sont en vig ieur, et ils sont 
sujets a\ varier sans avis. 

Levain en Tablettes 
"Royal." 

Boite 36 paquets a 
5c . . . la boite $1.15 

Lessive en Poudre 
de Cillett. 

La csa 

4 doz. a la caisse $3.50 
3 caisses .... 3.40 

5 caisses ou plus 3 35 
Poudre a Pate 'Magic 

Ne contient pasd'alur.. 
La doz. 

6 doz de 5c. . . $0.50 

4 doz de 4 oz. . . 0.75 

4 doz. de 6 oz. . . 1 00 

4 doz. de 8 oz. . . 1.30 

4 doz. de 12 oz. . . 1.80 

2 doz. de 12 oz. . . 1 .85 

4 doz. de 16 oz. . . 2.25 

2 doz. de 16 oz. . . 2.30 

1 doz. de 2>^lbs . . 5 30 
J^doz. de 5 lbs . . 9.60 

2 doz. de 6 oz. ~| a 
1 doz. de 12 oz. la Cse 
1 doz. de 16 oz. j $<)."0 

Vendue en canistres culement. 

Remise sp^ciale de 5% aecordee sur les 
commandes de 5 caisst-* et plus de la 
Poudre k Pate "Magic". 

Soda "Magic'' la Cse 

No. 1 caisse bO pqts de 



JlAGlC . 

Baking 




1 ib 



2.85 



5 caisses. . . . 2.75 
No. 5 caisse 

100 pqts de 10 oz 2.90 

5 caisses . . . . 2 80 

Bicarbonate de soude superieur 
de "Gillett" 



Caques de 100 lbs., par caque 
Barils de 400 lbs., par baiil . 



. $2.75 
, 7.00 



R5r 

GILLETT* 

,»%tTTCOIlWiVU" , " < 



Creme de Tartre de 
"Cillett" 

La doz. 

■ 4 lb. pqts. (4 doz. dans 
la caisse) . . • $1.10 

'2 lb. pqts. (4 doz. dans 
la caisse) . . • 2.20 



4 doz. pqts. 
2 doz. pqls 



, caisse 



% lb. 

'A li). 



j assor- \ 
. 1 tis. / 



La Cse 

$8 80 
La doz. 

% lb. canistres rondes, avec cou- 
verclesfermanta vis (4 doz. dans 
la caisse) -.bO 

1 Ib canistes rondes, avec couver- 
cles fermant a vis (3 doz. dans la 



4 7(5 
.a Ib. 



5 lb. canistres carries (A doz. dans 

lacaisee. . . , 0.36 

10 lb. boites en bois . . , . 0.33 
25 ib. eeaux en bois .... 0.33 

1(0 b. barils 0.31 

360 lb. Imils 0.30^ 




N. K. FAIRBANK COMPANY 

LIMITED 

Montreal 

Prix du Saindoux 
Compose, Marque 
BOAR'S HEAD. F. 
O. B. Montreal. 
Tinettes 60 lb. 0.11 
Tierces o.ioi 

Seaux en bois, 20 lbs. o.iij 

Chaudieres, 20 lbs. 0.10I 

Caisses, 3 lbs., 20 a la caisse o.nj 

Chaudieres, 5 lbs., 12 a la caisse o.u§ 
Caisses, 10 lbs., 6 a la caisse o.n* 

GUNN, LANGLOIS & CIE, Limitee, 
Montreal 

Prix du Saindoux 

Compose, Marque 

EASIFIRST 

Tinettes 60 lb. 0.11} 
Tierces o.n 




Seaux en bois, 20 lbs. 
Chaudieres, 20 lbs. 
Caisses, 3 lbs. 
Caisses, 5 lbs. 
Caisses, 10 lbs. 
Pains moules d'une livre 



2.25 

2.15 
lb. 0.12 
lb. 0.12 
lb. 0.12 

0.12J 

IMPERIAL TOBACCO CO. OF CA- 
NADA. LIMITED. 

Cigarettes Le 1,000 

Athlete $ 8.50 
Bouquet, boite 350, par boite $2.08 5.95 

Calabash 11.20 

Columbia "tout tabac" 11.50 



Coronet 2 



18. 50 



Dardanelles "Turques", bouts unis 12.50 
Dardanelles "Turques", bouts liege 

ou argent 12.75 
Derby, boite de 600, la boite, 

$4.i2j le 1000 6.85 

Empire Navy Cut 8.20 

Fatima 10.25 

Guinea Gold 8.20 

Gloria 5-95 

Gold Crest 6.20 

Hassan "Turques" 8.50 

Imperial A A 27.00 

Imperial A A 1 35-00 

Mecca "Egyptiennes" 8.50 

Mogul "Egyptiennes" bouts unis 12.25 
M Mogul "Egyptiennes" bouts en 

liege 12.25 

Murad "Turques", bouts unis 12.25 

New Light "tout tabac" 8.50 

Niobe Turques 8.00 

Old Chum 8 20 

Old Gold 6.50 

Pall Mall "Format ordinaire" 19.00 

Pall Mall "Format Royal" 25.00 

Players Navy Cut 8.40 

Rjchmond Straight Cut 11.20 

Sweet Caporal 8.50 

Sweet Sixteen 5-95 

Sub-Rosa "tout tabac" 8.50 

Cigarettes importees 

Capstan "douces et medium" 12.50 
Capstan, boites de 10 avec porte- 

cigarettes 12.50 
Soussa, importees du Caire, Egyp- 

te, extra fine, No 25 20.00 

Extra fine, No 30 23.00 

Khedivial 30. 00 
Three Castles, boites de fer-blanc 

50s et boites de cartons 10s 15-5° 

Three Castles, boites de fantaisie 16.00 

Tabac a cigarettes La Lb. 

B.C. No 1, 1/13 $ J - 10 



Vol. XLVtl — No 2. 



ht PRIX COURANT, Vendredi, 9 Janvier 1914. 





Les Oeillets 

"DIAMOND" 

ne ternissent pas. 

Rien ne donne mauvaise apparence a une chaus- 
sure comme un oeillet de couleur cuivree. Dans 
la plupart des cas, cela se voit plus qu'une fente 
du cuir, et il est encore plus difficile d'y remedier. 
Mais il y a un moyen sur d'eviter cet ennui a 
vos clients. Les Oeillets de Couleur Indelebile 
"Diamond" ne peuvent pas prendre une teinte 
cuivree a l'usage, ils paraissent toujours neufs et 
aident a conserver a la chaussure sa 
bonne apparence, malgre 1 usage le plus 
long. 11 y a aussi un moyen sur de 
reconnaitre si les chaussures que vous 
achetez en sont pourvues. Regardez 
simplement la petite marque de commerce fl^ 1 en forme de losange 
en relief a la surface de chaque oeillet. Elle n'est pas tres visible, mais 
elle a une grande importance. Vos clients s'en rendent compte. C'est 
votre garantie que les oeillets ont une couleur reellement indelebile, 
car la seule couleur reellement indelebile porte la marque de 



mm/mi" 




commerce 



UNITED SHOE MACHINERY COMPANY OF CANADA 



Bureau et Manufacture 

MONTREAL. 



io 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 9 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 2 



Athlete, 1/13 1.08 

Sweet Caporal, 1/14 1.17 

Tabacs coupes La Lb. 

Old Chum, 1/11 $0.90 

Lord Stanley, tins x / 2 et % lb. 1. 16 

Meerschaum, 1/11 0.87 

Athlete mix. Tins l / 2 et J4 lb. 1.42 

Old Gold, 1/12 1.03 

Seal of North Carolina, 1/12 0.98 

Duke's Mix. "Cut Plug", 1 lb. 0.92 

Old Virginia, pqts l / 2 et 1 lb. 0.75 

Duke's Mixture "granule" 

1/11 bags, 5 lbs. carton 
Bull Durham 

1/10 bags, 5 lbs. carton, la lb. 

1 / 1 6 bags, 5 lbs. carton, la lb. 
Old Virginia, pqts 1/16 
Snap, pqts 1/7 et 1/14 
Calabash Mixture, tins J^ et 1 lb 
Calabash Mixture, tins % 
Calabash Mixture, tins Y% 
Capstan Navy Cut "importe" 

>/6. Medium et Fort 
Capstan Mixture, "importe", 

Y% medium 
Pride of Virginia, "importe", tins 

1/10 
Old English Curve Cut "importe", 

tins 1/10 lb. 
Tuxedo "importe", tins 1/10 lb. 
Lucky Strike "importe", tins 1/10 
Rose Leaf "importe", a chiquer, 

pqts 1 oz. 1.30 

Tabacs a chiquer "importes" La Lb. 
Piper Hiedsieck 1.22 

Tabacs en poudre La Lb. 

Copenhagen, en boites 1/12 lb. 0.90 

Horseshoe 0.90 

Rose No 1 de Landry 0.32 

Rose No 1 de Houde 0.34 



tins 



tins 



0.94 

I.25 

1-25 
0.70 
0.58 
1.20 
1. 25 
1.40 

1.50 
1.50 
1.50 

1-35 
1-37 

1.50 



EMPIRE BRANCH 

Tabacs a chiquer 
Club barres, 5 a la barre, 6 more, a 

la lb., boites 5 lbs. 0.42 
Moose, us 2x3 18 lbs. cads, 12 lbs. 

V2 cads. 0.40 
Snow Shoe, barres, 6 y 2 more, a 

la lb. 0.45 

Stag, 5 1/3 more, a la lb. y 2 butts 0.39 

Black Watch, 6s 0.45 

Bobs, Ss et 10s 0.39 

Currency, 10s 0.39 

Pay Roll, 7 l / 2 s 0.59 
Empire Navy Chewing, barres, 14 

oz., boites 7 lbs. 0.53 

Tabacs a fumer en palettes La Lb. 

Rosebud, 3x3, 7s l / 2 cads, 8 lbs. 0.50 
Pedro, barres, 16 oz., 5 more, a la 

lb., boites de 6 lbs. 0.58 

Empire, 6s et 12s 0.44 

Rosebud, 6s 0.45 

Ivy, 7s 0.50 

Shamrock, 6s 0.45 

Tabacs haches 

Great West, sac, 8s 0.59 

Regal, cube cut, en boites de 9s 0.70 

Taxi, crimp cut, boites 10s 0.78 

HENRI JONAS & CIE, 



Montreal. 

Pates Alimentaires. 
Macaroni "Rertrand" 
Vermicelle "Bertrand" 
Spaghetti "Bertrand" 
Alphabets "Bertrand" 
Nouilles "Bertrand" 
Coquilles "Bertrand" 
Petites Pates, etc. 



La lb. 
0.08 
0.08 
0.08 
0.08 
0.08 
0.08 
0.08 



Extraits Culinaires. La doz 

1 oz. Plates. Triple concentre 0.84 

2 oz. Plates. Triple concentre 1.57 
2 oz. Carrees. Triple concentre 1.88 

4 oz. Carrees. Triple concentre 3.34 
8 oz. Carrees. Triple concentre 6.25 

16 oz. Carrees. Triple concentre. 12.00 

2 oz. Rondes. Quintessences 1.96 

2I n Rondes. Quintessences 2.19 

5 oz. Rondes. Quintessences 3.75 
8 07. Rondes. Quintessences 6.67 
4 oz. Carrees. Quintessences. Bou- 

chons emeri 3.75 

8 oz. Carrees. Quintessences. Bou- 

chons emeri 7.50 

2 oz. Anchor. i.e. 

4 oz. Anchor. 1.75 

8 oz. Anchor. 3.00 

16 oz. Anchor. 6.00 

2 oz. Golden Star "Double Force" 0.75 
4 oz. Golden Star "Double Force" 1.25 
8 oz. Golden Star "Double Force" 2.25 

16 oz. Golden Star "Double Force" 4.25 
2 oz. Plates. Soluble. 
4 oz. Plates. Soluble. 
8 oz. Plates. Soluble. 

16 oz. Plates. Soluble. 

1 oz. London. 

2 oz. London. 
Extraits a la livre de 
Extraits au gallon de 
Memes prix pour extraits de tous fruit*. 

Moutarde Francaise. La grosse 

Pony Mustard, 2 doz. a la cse 8.40 

Small Mustard, 2 doz. a la cse 7.80 

Medium Mustard, 2 doz. 4 la cse 10.80 

Large Mustard, 2 doz. 4 la cse 12.00 

Tumblers Mustard, 2 doz. 4 la cse 10.80 

Muggs Mustard, 2 doz. 4 la cse 13.20 

Nugget Tumblers, 2 doz. 4 la cs 13.20 












75 








1 


25 








2 


25 








4.25 











SO 











75 


$1 


00 


a 


3 


00 


$6 


00 


a 


24 


00 



La Science des Affaires, 

C'est le developpement des moyens a votre disposition pour reussir dans votre commerce. 

Un homine d'affaires n'est ni trop petit pour grand ir, ni trop grand pour ne pas 
grandir da vantage. 

65,000 Eleves. — Plus de 200 a Montreal Actuellement 

La Science d'Edifier Un Commerce enseigneeau moyen de Conferences ou par Correspondance. 
Demandez des renseignements — Ecrivez-nous aujourd'hui-meme. 

La premiere le(;on vous aidera a surmonter quelques-unes des difficult^ actuelles de 
votre commerce. 



The Sheldon School of Business Science, Limited 

80 Rue St-Denis, MONTREAL. 



s ss j jft : 






Vol. XLVII — No 2. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 9 Janvier 1914. 



1 1 



LES POUDRES NERVINES DE MATHIEU 

sont un remMe simple mais efficace contre tous les maux de tete— un remde que chaque marchaod peut recominander comme 
un curatif tftr et rapide. 

Si vous ne coanaitsez pas les Poudres Nervines de Mathieu, et si vous etes sujet au maux de tC*te, essayez-les vous-m6me 
a nos frais au moyeu du coupon ci- joint. 

Comme remade contre les rhumes et les 



POUDRES NERVINES 

De MATHIEU 

Pourlousles Maia delete etNevralgt 




troubles bronchiques, le Sirop de Goudron 
et d'Huile de Foie de Morue de Mathieu est 

tameux et cette preparation sceur den Pou- 
dres Nervine*— marche a grands pas dans la 
m£ine voie. 

LA CIE J. I.. MATHIEU, 

Proprtetaire. 
Sherbrooke, - • P.Q. 



MM. L. Cfaaput, Fill 

Depositaires en Gros 



& Cie., Limitee. 
Montreal, P.Q. 



Veuillez m'envoyer une boite reguliere 
de Poudres Nervines de Matbieu a l'adresse 
suivante : 



Nom 



De 



(Nom de la maison de commerce). 
Rue 

Ville ou village 



Province . 





SUR-EXTRA GRANULE 

Le sucre qui est a 1 00% de pure canne. Avez-vous essaye nos sacs 

d'une piastre ? 



AUX CULTIVATEURS 

Nous recevons la crerae des se- 
parateuis a main. 



sS 5 * 



,trEA l 



o 




^X^ V] 



290 Ave. Papineau 
MONTREAL 



% 




.^CARETT^J 



' Manufactured x 



The Geo E Tucket t ,. 
— ^. & Son Co Ltd — . 






The Geo. E. Tuckett & Son Co., Limited. 

HAMILTON, ONT. 



The Hamilton Cotton Co. 

HAMILTON, Ont. 



Achetez le meilleur 

Corde pour Chassis, marque "Hercules" 

Corde de Coton, marque "Star" 

Articles de Vetements, en Coton, 

Ficelle de coton, 3 et 4 f ils 

En vente dans toutes les Principal e» aisons de Groi. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT". 



12 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 9 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 2. 



KKXBKIlgffg » 



PERFECTION 

11 H00NF.V BISCUIT M.7.NDY CC 

STRATraSD CANADA 



LES 



BISCUITS 

Qui Edifient un Commerce. 

Tout Spicier actif et intelligent de 

vrait maintenant f aire un effort 

special pour pousser la ven- 

te des biscuits 

Soda a la 

Creme Perfection 

de Mooney 

II a une occasion de le faire en cette 
grande saison des receptions et 
des "Thes" II n'y a rien de plus 
agr^able au gout, de plus croustil- 
lant et de plus delectable en fait de 
biscuits Tous les gourmets le savent 

The Mooney Biscuit 

AND CANDY CO., LIMITED 

Manufactures a 

Montreal, Stratford, Winnipeg, 
Vancouver. 

Succursales a Hamilton, Ottawa, Syd- 
ney, C. B., Halifax, N. E., Fort Will- 
iam, Calgary, Vancouver, C. B., St- 
Jean, T. N. 



La Farine Preparee deBrodie 

Vous Conserve Vos Clients. 

Toujour* digne de confiance, elle est preferee a 
toutes let autres farine* 

UN BON VENDEUR. 

Voyez le coupon des epiciers dans chaque 
carton 

Brodie & Harvie, Limited. 

14 et 16 Rue Bleury, 

Tel. Main 436. MONTREAL 



Ne demandez pas plus a votre publi- 
city qu'elle ne peut vous donner. Son 
action est limitee de meme que son ren- 
dement. 



Athenian Tumblers, 2 doz. i la cse 13.20 
Gold Band Tumblers, 2 d. a la cse 13.80 
No 64 Jars Mustard, 1 doz. a la cse 18.00 
No 65 Jars Mustard, 1 doz. a la cse 21. 00 
No 66 Jars Mustard, 1 doz. a la cse 24.00 
No 67 Jars Mustard, 2 doz. a la cse 13.20 
No 68 Jars Mustard, 1 doz. a la cse 15.00 
No 69 Jars Mustard, 1 doz. a la cse 24.00 
Molasses Jugs Must, 1 d. a la cse 21.00 
Jarres i gal. Mustard, 1 d. a la cse 36.00 
Jarres \ gal. Mustard, \ d. a la cse 54.00 
Vernis a chaussures. La doz. 

1 doz. a la caisse. 

Marques Froment. 0.75 

Marque Jonas. 0.75 

Vernis Militaire a l'epreuve de l'eau. 2.00 

MATTHEWS-LAING, LIMITED. 
Montreal, Canada. 




Short 
Short 



Cut, 
Cut, 
Cut, 



29.00 



15 -oo 

28.50 



14-25 



27.00 



27.50 



Lard en Baril Marque "Anchor" 

Lard pesant, Canada Short Cut, 

Mess brl. 35/45 
Lard pesant, Canada 

Mess y 2 brl. 
Lard pesant, Canada 

brl. 45/55 
Lard pesant, Canada Short 

V* brl. 
Lard pesant, Brown Brand, desos- 

se, tout gras, brl. 20/35 
Lard clair, pesant, brl. 20/35. 
Picked Rolls, brl. 
Lard a feves, (petits morceaux, 

mais gras), brl. 24.00 

Heavy, clear fat backs, 40/50 27.50 

Heavy, clear fat backs, 60/70 27.00 

Saindoux Compose Raffine, choix. 
Marque "Anchor". 

Tierces, 375 lbs. lb. o.ioi 

Boites 50 lbs. net (doublure par- 

chemin) o.ioi 

finettes, 50 lbs. net (Tinette imi- 

tee) o.ioi 

Seaux de bois, 20 lbs., net $2.15 o.ioj 
Seaux de fer-blanc, 20 lbs. $2.05 o.ioi 
Caisses 10 lbs. tins, 60 lbs. en cais- 

ses, bleu 0.11 

Caisses 5 lbs. tins, 60 lbs. en cais- 
ses, bleu o.ni 
Caisses 3 lbs. tins, 60 lbs., en cais- 
ses o.ni 
Briques de saindoux, 60 lbs, en 
caisse 0.12 

Saindoux Marque "Anchor" (garanti 
pur). 

Tierces, 375 lbs. 0.14^ 

Boites, 50 lbs., net (doublure par- 

chemin) 0.14I 

Tinettes, 50 lbs., net (tinette imi- 

tee) 0.145 

Seaux de bois, 20 lbs., net (dou- 
blure parchemin) $3.00 0.15 
Seaux en fer-blanc, 20 lbs. 

brut $2.90 0.145 

Caisses, 10 lbs., tins, 60 lbs., en 

caisses rouges o.isi 

Caisses, 5 lbs., tins, 60 lbs., en 

caisses rouges 0.15J 

Caisses, 3 lbs., tins, 60 lbs., en 

caisse o.isi 



IMPORTANT 

Les Epiciers detaillants 

qui desirent plaire a 1 e u r s 
clients devraient etre certains 
de pouvoir leur fournir les v6ri- 

tables 

Baker's 
Cocoa 




and 



Chocolate 



Registered** avec la marque de com 
Ti»de-Mar!s merce sur les paquets. 

Ce sont des marchandises 
de premier ordre, les meilleures 
du moode au point de vue de la 
puret^ et du gout. 

Manufactures uniquemeat par 

WALTER BAKER & CO., 

Limited. 

Montreal, Can. Dorchester, Mast 

ETABLIE EN 1780. 



LAGAILLE, GENDREAU & CIE 

Succeaseurs de CHS. I.ACAILLK & CIE. 

EPICIERS EN OROS 

rmportatenrs de Melasaea, 8i- 

ropa, Praita Sees, The, Vina, 

Llqnenrs, Sncrea, Etc., Etc. 



Specialite de Vina de Mease de Sicile 
et de Tarragone. 



329 Rue St-Paul et 14 Rue St-Dizi 

MONTHEAI 



ELITE" 



GHOGOLAT « 

Non Sucre 

DBS EPICIEBS 
four tone lea 

Besoins de la Cuisine 

Tablettes de % lb. 

Fabrtqnt* par 

JOHN P. MOTT & CO., 

HALIFAX, N. E. 

J. A. TAYLOR, Agen , Montreal 



Vol. XLVII — No 2. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 9 Janvier 1914. 



J 3 



Commencez bien la Nouvelle Annee 

M. l'Epicier 

en inspectant votre stock de 
FEVES au LARD de CLARK 
et en regarnissant votre ap- 
provisionnement. 

UNE LIGNE COMPLETE de Feves 
au Lard de Clark est un moyen de 
commerce sur pour vous. Elles font 
absolument les meilleures comme 
QUALITE, leur reputation est uni- 
verselle et elles sont recommandees par 
une campagne de publicity complete 
et etendue. 

Mettez les Feves Clark 
en etalage 

Puis surveillez vos ventes. 



W. Clark, Limited 

MONTREAL 



Le Pret Immobilier, Limitee 

244 Rue Ste-Catherine Est, 
Montreal. 
Phone Bell Est 5779 

BUREAU DE DIRECTION t 
President I M J -A -K Gauvin, pharmacien 
ancieu echevin ; Vice-President t M. U -A. La 
valine, maire de Montreal ; Secretaire-Treto 
rier t M. Arthur Gagne, avocat ; Directeura : M 
L. E. Geoffrion, anoien president de la Cbambre 
de Commerce du District de Montreal, membre 
de la Commiaaion du Havre de Montreal ; M. le 
Dr J.-O Goyetle, ancien maire de Magog ; M. le 
Dr P -P. Renaud, capitalists; M. F.-E. Fontaine, 
directeur-gerant de "The Canadian Adver ising 
Limited" ; Garant t M. L.-W. Gauvin, ex-inspec- 
teur et aurintendant de la Metropolitan Life 
Ina. Co. 

SI VOUS AVEZ BESOIN DE CAPITAL 

pour acheter une propnete ou pour vousbfttir 
inscrivez-vous au "Prat Immobilier, Limitee," 
qui vous prCtera ce capital sans intferit, avec 
grandes facilites de remboursement 

Les facilit£sde remboursement ties prftts faits 
a sea membres par le "Prtt Immobilier, Limitee" 
sont telles qu'elles repr' sejtent a peu pres 
1'intertt que Ton aurait a payer sur un emprunt 
ordinaire. 

REPRESENTANTS DEMANDES.-Le "Prat 
Immobilier, Limitee" n'a pas encore d'agence 
dans tous les Districts et est dispose a entrer en 
pourparlers avec dea representanta bien quali- 
fies. 

Eerivez ou telephonez pour avoir la 
brochurette explicative gratuite. 



Lorsque vous arrangez votre vitrine, 
ayez soin de mettre le motif principal a 
la hauteur ou il sera le mieux saisi par la 
vue du passant. 



Saindoux en carre d'une livre, 60 
lbs., en caisse 

Viandes fumees. 
Jambons: Premiere qualite. 

Extra gros, 28 a 40 lbs. 

Gros, 20 a 28 lbs. 

Moyens, 15 a 19 lbs. 

Petits, 10 a 13 lbs. 
Jambons desosses, roules, gros 

16 a 25 lbs. 
Jambons desosses, roules, petits 

9 a 12 lbs. 
Bacon, Special Rose Brand 
Bacon Anchor Brand, a dejeuner, 

sans os, choisi 
Bacon Brown Brand, a dejeuner, 

marque anglaise, sans os, choisi 
Bacon Windsor, dos pele 
Bacon Windsor, sans os 
Jambons de Laing, choisis, Pique- 

que-Nique", 10 a 14 lbs. 
Petit bacon roule, epice, desosse, 

8 a 12 lbs. 
Bacon choisi, Wiltshire, cote, 50 

lbs. 
Cottage Rolls 

Saucisses fumees. 
Bologna (Bondon de Boeuf) 
Bologna (Enveloppe ciree) 
Brunswick (Beef Middles) 
Frankfurts 
Polish 
Garlic 
Empress (Poulet, jambon et lan- 

Saucisses fraiches. 
Saucisses de pore (tripes de pore) 
Saucisses de pore (tripes de mou- 

ton) 
Petites saucisses de pore (pur 

pore) 
Saucisses Cambridge (paquets de 

1 lb. 
Saucisses de fermier 
Chair a saucisses (seaux de 20 

lbs.) 
Boudin blanc 
Boudin noir 



0.15I 



0.16 
0.17 
0.18 
0.19 

0.19 
0.21 

0.22 

0.19 

0.17 
0.22 
0.24 

0.15 

o.isi 

0.20 
0.19 

0.09 
o.o8i 
0.08 
0.11 
0.09 
0.09 



0.09^ 
0.10 
0.16 
0.10J 

O.IO 

0.081 
0.07 
o 08 



AGENCES 
LAPORTE, MARTIN, LIMITEE, 

Legumes importes 
"LE SOLEIL" 
Asperges C/S 

Pointes de Tete seul., l / 2 flac. 40 s. 22.00 
Pointes de Tete seul., y 2 kilo, 100s. 27.50 
Pointes de Tete seul., 1 kilo, 50 s. 27.00 
En Branches Geantes, bocal, 16 s. 10.00 
En Branches Geantes, l / 2 kilo, 100s. 27.00 
En Branches Geantes, 1 kilo, 50 s. 25.00 
En Branches Grosses, l / 2 kilo, 100s. 24.50 
En Branches Grosses, 1 kilo, 50?. 23.50 
En Branches Extra, 1 kilo, 50 s. 22.00 
Coupees sur Extra, y 2 kilo, 100 s. 22.00 
Coupees sur Extra, 1 kilo, 50 s. 21.00 
Er. Branches Fines, y 2 kilo, 100 s. 22.00 
En Branches Fines, 1 kilo, 50 s. 21.00 

Flageolets 

Extra Fins, y 2 kilo, 40 s. 9-50 

Extra Fins, l / 2 kilo, 100 s. 13-50 

Moyens, y 2 kilo, 100 s. 11.00 

Haricots i ' \ 

Verts Extra Fins, y 2 flac, 40 s. 9.00 

Verts Extra Fins, y 2 kilo, 100 s. 13.00 

Verts Fins, y> kilo, 100 s. 11.50 

Verts Fins, 1 kilo, 50 s. 11.00 

Verts Moyens, y 2 kilo, 100 s. 7.50 

Verts Coupes, y 2 kilo, 100 s. 7.50 



Divers 

Carottes tournees, y 2 kilo, 100 s. 
Garottes tournees, 1 kilo, 50 s. 
Choux de Bruxelles, y 2 kilo, 100 
Choux de Bruxelles, 1 kilo, 50 s. 
Cotes de Celeri, y 2 kilo, 100 s. 
Cotes de Celeri, 1 kilo, 50 s. 
Celeri (pieds), y 2 kilo, 100 s. 
Epinards en Puree, y 2 flac, 40 s. 
Epinards en Puree, y 2 kilo, 100 s. 10.00 
Epinards en Puree, 1 kilo, 50 s. 9-50 
Fonds d'Artichauts, l / 2 kilo, 100 s. 33.00 
Salsifis, y 2 kilo, 100 s. 

Macedoines 



10.50 
10.00 
9-50 
9.00 
8.00 
7-50 

iO.OO 

8.00 



11.50 



Extra choix, No 1, y 2 flac, 40 s. 
Extra choix, No 1, y 2 kilo, 100 s. 
Extra choix, No 1, 1 kilo, 50 s. 
Sans marque, No 2, y 2 kilo, 100 s. 

Petits Pois 

Sur Extra Fins, y 2 flac, 40 s. 
Sur Extra Fins, y 2 kilo, 100 s. 
Extra Fins, y 2 kilo, 100 s. 
Extra Fins, 1 kilo, 50 s. 
Tres Fins, J/2 kilo, 100 s. 
Fins, y 2 kilo, 100 s. 
Mi-Fins, y 2 kilo, 100 s. 
Moyens, No 1, y 2 kilo, 100 s. 
Moyens, No 2, y 2 kilo, 100 s. 
Moyens, No 3, y 2 kilo, 100 s. 

Petits Pois Frs. Petit 

Fins, y 2 kilo, 100 s. 
Moyens, y 2 kilo, 100 s. 

Soupes 

Cerfeuil, y 2 kilo, 100 s. 
Creme de Celeri, y 2 kilo, 100 s. 
Julienne, y 2 kilo, 100 s. 
Oseille, y 2 kilo, 100 s. 
Printaniere, y 2 kilo, 100 s. 
Tomates Puree, y 2 kilo, 100 s. 
Tomates Puree, 1 kilo, 50 s. 

Huile d'Olive "Minerva" 

Caisse 12 bout., litre 
Caisse 12 bout, qrts. 
Caisse 24 bout., pts. 
Caisse 24 bout., y 2 pts. 
Caisse 2 estagnons, 5 galls. 
Caisse 6 estagnons, 2 galls. 
Caisse 10 estagnons, 1 gall. 
Caisse 20 estagnons, y 2 gall. 
Caisse 20 estagnons, J4 gall. 
Caisse 48 estagnons 



8.50 
12.00 
11.50 

9.00 



10.00 
15-50 
15-00 
14.50 

13.50 
11.50 
11.00 
10.00 

9.50 

9.00 



9-50 
7.00 



9.00 

6.50 

8.00 

9.00 

8.50 

10.50 

10.00 



8.00 
6.00 
6.50 
4.25 
2.00 
2.05 
2.10 
2.25 
2.50 
2.60 



Savons de Castille 
Le Soleil 72% d'huile d'Olive. Caisse 

Caisse de 200 moic. de 10J/2 oz. 12.00 
Caisse de 100 more de ioj4 oz. 6.00 

Caisse de 200 more de 7 oz. 7-75 

Caisse de 200 more, de 3J4 oz. 4.25 

Caisse de 50 more long de 16 oz. 4.75 
Caisse de 50 more carre de 16 oz. 4.75 
Caisse de 50 more, carre de 12 oz. 4.00 
Caisse de 12 barres de 3 lbs. 0.09* 

Caisse de 25 barres de 11 lbs. o.o8i 

La Lune 65% d'huile d'Olive Lb. 

Caisse de 50 more, carres de 12 oz. 3.75 
Caisse de 12 barres, 3 lb.s 0.09 

JOHN P. MOTT & CO. 

Elite, per doz. 0.00 

La lb. 

Prepared Cocoa 8.28 

Breakfast Cocoa 0.36 

"^^^ No 1 Chocolate 0.30 

Diamond Chocolate 0.24 

Navy Chocolate 0.29 




H 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 9 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 2. 



Cocoa Nibbs 0.35 

Cocoa Shells ^ 0.05 

Confectionery Chocolate 0.18 a 0.30 

Plain Chocolate Liquors 0.18 a 0.35 

Vanilla Stick la gr. 1.00 

salada tea co. 

Ithes de ceylan 

"SALADA" 

CoGt. Vend. 

Etiquette Brune. i's et i's. $0.25 $0.30 
Etiquette Verte, i's et i's. 0.27 0.35 
Etiquette Bleue, i's, i's, i's et 

j' s . 0.30 0.40 

Etiquette Rouge, i's et i's. 0.36 0.50 
Etiquette Or, au detail 0.44 0.60 

Noir, mele ou vert, de toutes quahtes. 

SAVON. 

The GENUINE, empaquete" 100 mor- 
ceaux par caisse. 



Un emplacement au village de St-Leo- 
nard d'Ashton, rue des Forges. 

Vente a la porte de l'eglise de la pa- 
roisse de St-Leonard d'Ashton, le 13 
Janvier 1914. a 10 heures a.m. 





Prix pour Ontario et Quebec: 
Moins de 5 caisses S-oo 

Cinq caisses ou plus 4-95 

SNAP CO., LTD., 

Montreal. 

Snap Hand 

Cleanei 

Cse de 3 do 3 -6o 

Cse de 6 doz. 7-20 

30 jours. 

ARTHUR P. TIPPET & CO., Montreal. 

Lime Juice "Stowers" La cse 

pts. 4-00 

pts. 3-50 

3-50 

4.00 




Lime Juice Cordial, 2 doz. 
Lime Juice Cordial, 1 doz. 
Double Ren, lime juice 
Lemon syrup 



Ventes paries Sherifs 

District de Beauce 

— Etienne Roy vs Joseph Nicole. 

Les lots de terre connus au cadastre 
officiel de la paroisse de St-Edouard de 
Frampton (Nos 204, 205 et 207). 

Vente a la porte de l'eglise de la pa- 
roisse de St-Edouard de Frampton, le 
13 Janvier 1914, a n heures a.m. 
Ditsrict de St-Frangois 

— Isaac Victor Burns vs Louis Gou- 
lette. 

Morceaux de terre situes dans le can- 
ton de Westbury, connus sous les Nos. 
11 "C" et partie du 11 "A". 

Vente a la porte de l'eglise de St- 
Louis de Westbury, le 15 Janvier 1914, a 
11 heures a.m. 

— John McLean vs Eugene C. Squire. 

Morceau de terre situe dans le canton 
de Compton, connu comme Nos. 24A et 
24B. 

Vente a la porte de l'eglise de St- 
Thomas de Compton, le 13 Janvier 1914, 
a 1 heure p.m. 

District de Trois-Rivieres 

— Philemon Duguay vs Henri R. 
fresne. 



OCCASIONS D'AFFAIRES, 



Du- 



Nos abonnes que pourraient interes- 
ser les demandes de representations, 
d'agences de marchandises, etc.. publiees 
dans "Le Prix Courant", n'auront qu'a 
nous faire connaitre le nutnero de l'oc- 
casion d'affaires qui les interesse pour 
que nous leur adressions tous les ren- 
seignements complementaires qui pour- 
raient leur etre utiles. 

29-0. Papier d'emballage. — Echantil- 
lons et prix demandes par un importa- 
teur de l'Afrique du Sud. 

30-0. Sacs en papier. — Echantillons et 
prix demandes par une maison d'impor- 
tation de East London. 

31-0. Brosses. — Catalogues et prix de- 
mandes par un importateur de l'Afrique 
du Sud, pour brosses fabriquees au Ca- 
nada. 

32-0. Quincaillerie et ferronnerie. — 
Catalogues et prix demandes par un im- 
portateur de l'Afrique du Sud. 

33-0. Pelles. — Catalogues et prix pour 
pelles fabriquees au Canada, demandes 
par une maison de l'Afrique du Sud. 

34-0. Articles en bois fabriques au Ca- 
nada. — Catalogues et prix demandes 
par une maison d'importation de l'Afri- 
que du Sud. 

35-0. Manches de toutes sortes fabri- 
ques au Canada. — Prix et catalogues 
demandes par une maison d'importation 
de East London. 

36-0. Papier d'emballage. — Echantil- 
lons et prix demandes par une maison 
d'importation de l'Afrique du Sud. 

37-0. Barattes fabriquees au Canada. — 
Prix et catalogues demandes par un im- 
portateur de l'Afrique du Sud. 

38-0. Laveuses. — Une maison de East 
London demande a correspondre avec 
manufacturiers et exportateurs cana- 
diens de machines a laver. 

39-0. Bacon et jambon. — Un importa- 
teur de l'Afrique du Sud demande a cor- 
respondre avec exportateurs canadiens. 

40-0. Ficelle a Her. — Echantillons et 
prix demandes par un importateur de 
l'Afrique du Sud. 

41-0. Brosses fabriquees au Canada. — 
Catalogues et prix demandes par un im- 
portateur de l'Afrique du Sud. 

42-0. Chaises. — Catalogues et prix de- 
mandes par un importateur de l'Afrique 
du Sud. 

43-0. Tables. — Un importateur de 
l'Afrique du Sud demande a correspon- 
dre avec manufacturiers et exportateurs 
canadiens. 

44-0. Quincaillerie et ferronnerie. — 
Catalogues et prix demandes par un im- 
portateur de l'Afrique du Sud. 

45-0. Parties de vehicules fabriquees au 
Canada. — Catalogues et prix demandes 
par un importateur de l'Afrique du Sud. 

46-0. Machines agricoles fabriquees au 
Canada. — Catalogues et prix demandes 
par un importateur de l'Afrique du Sud. 

47-0. Instruments aratoires fabriques 
au Canada. — Catalogues et prix deman- 
des par un importateur de l'Afrique du 
Sud. 



48-0. Machines et accessoires de laite- 
rie. ■ — ■ Un importateur de l'Afrique du 
Sud voudrait correspondre avec manu- 
facturiers et exportateurs canadiens. 

49-0. Lait condense. — Un importateur 
de l'Afrique du Sud voudrait correspon- 
dre avec exportateurs canadiens de lait 
condense. 

50-0. Bois de toutes sortes du Canada. 
— Prix demandes par une maison de 
l'Afrique du Sud. 

51-0. Articles en bois fabriques au Ca- 
nada. — Prix et catalogues demandes par 
un importateur de l'Afrique du Sud. 

52-0. Manches de toutes sortes fabri- 
ques au Canada. — Prix et catalogues 
demandes par un importateur de l'Afri- 
que du Sud. 

53-0. Fil de fer. Broche pour clotures, 
fabriques au Canada. — Echantillons et 
prix demandes par un importateur de 
l'Afrique du Sud. 

54-0. Papier d'emballage. — Echantil- 
lons et prix demandes par un marchand 
de East London. 

55-0. Sacs en papier. — Echantillons et 
prix demandes par une maison de l'Afri- 
que du Sud. 

56-0. Meubles. — Des importateurs de 
Terreneuve demandent a correspondre 
avec manufacturiers canadiens. 

57-0. B.eurre. — Les manufacturiers de 
beurre de premiere classe devraient cor- 
respondre avec une des plus grosses mai- 
sons d'importation de Terreneuve. 

58-0. Foin. — Un marchand a commis- 
sion faisant de grosses affaires en ville 
et hors du port desire correspondre avec 
exportateur de foin du Nouveau-Bruns- 
wick. 

59-0. Mica ambre. — Une compagnie 
manufacturiere du Yorkshire est sur le 
marche pour ce produit et serait heureux 
de recevoir echantillons et prix de pro- 
ducteurs canadiens. 

60-0. Caviar. — Une maison de Londres 
est ouverte pour faire un contrat pour la 
fourniture reguliere de caviar canadien, 
et serait heureuse de correspondre avec 
de bons producteurs residents en ce pays 
qui voudraient entreprendre l'affaire. 

61-0. Miner? - ' ue Molybdhene, de 
chrome, de Wolfram et de zinc. — Une 
importante maison de courtage en mine- 
rals de Londres desirerait d'autres ap- 
pr<>\ isionnements de ces minerals et con- 
sidererait des offres pour des consigna- 
tions regulieres faites par des produc- 
teurs canadiens. 

62-0. Mica. — Une maison de Ham- 
bourg, Allemagne, demande des offres et 
prix d'expediteurs canadiens. 

63-0. Agents. — Une compagnie ecos- 
saise demande des agents residents ca- 
nadiens pour la vente d'un substitut a la 
creme de tartre. huiles lubrifiantes et 
graisses, ainsi que de specialites d'arti- 
cles d'epicerie. 

64-0. Minerals de Wolfram et de Mo- 
lybdhene. — Une maison de Bordeaux, 
France, ayant de grande relations dans 
1'industrie de l'acier et du fer, desire cor- 
respondre avec des producteurs de ces 
minerals. 

65-0. Mineral de Molybdhene. — Un 
agent de Paris avec relations du com- 
merce de charbon et de l'acier, desire 
correspondre avec des producteurs de ce 
minerai. 

66-0. Produits alimentaires. — Un agent 
de la colonie Franchise dc la Guadelou- 
pe, hides Occidentales, accepterait la re- 
presentation de producteurs canadiens de 
tous produits alimentaires. 






Vol. XLVII — No 2. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 9 Janvier 1914. 



l 5 



Renseignements Commerciaux 

Fonds vendus. 

Cartierville. — Dosithee Ouellette, magasin general. 

Montreal. — Jos. Cardinal, boucher. 

Montreal. • — W. P. Brennan. Ferronnerie. 

Montreal. — Nap. Dussault. Epicier. 

Montreal. — Lubricants Ltd. 

Trois-Rivieres. — J. E. Desilets. Mercerie pour homines. 

Bedford. — Corey Needle Co., Ltd. Vendu a Excelsior 
Needle Co., Mfrs. 

Montreal. ■ — W. P. Brennan, fonds transferre a Fisher & 
Martin. Quincailliers. 

Verdun. — Z. David, epicier. 

Mont-Laurier. — J. F. Thibault. Tailleur. 

Montreal. — Chaleyer & Co., Ltd. Modes en gros. 

Montreal. — F. N. Tremblay & Co. Vente par le sherif. 
Voituriers. 

Offre de compromis. 

Chicoutimi. — M. Frankel. Nouveautes, etc. 

Marbleton. — F. C. Gingras. Magasin general. 

Montreal. — M. Matta & Co. Neouveautes en gros. 
Faillis. 

Marieville. — Atway & Co. Assemblee des creanciers le 
15 Janvier. Nouveautes. 

Montreal. — R. P. Brosseau. Assemblee des creanciers 
le 30 decembre 191.3. Agent. 

Quebec. ■ — Alfred Leloup. Gantier. 

Vaudreuil. — ■ Alfred Day. Assemblee des creanciers le 
30 decembre 1913. Boulanger. 

Fonds a vendre. 

Montreal. — Blan Gas Light Co. of Canada, Ltd., le 12 
Janvier 1914. 

Kenogami. — Jos. Savard. Vente le 9 Janvier 1914. 
Chaussures. 

Montreal. — Elie Badeau. Vente le 7 Janvier 1914. 
Meubles. 

Ste-Anastasie. — J. T. Thibodeau. Vente le 9 Janvier 
1914. Magasin general. 

Frost Village. — Albert McKenny, vente le 13 Janvier 
1914. Magasin general, etc. 

Curateurs. 

Montreal. — Fisher & Martin a Robt. Gardiner. Quin- 
cailliers. 

Montreal. — Duhamel & Beaulieu a Hanna & Nassif. 
Nouveautes. 

Montreal. — Chartrand & Turgeon a Mine J. W. He- 
bert. Meubles. 

Hebertville. — J. P. E. Gagnon a Jos. Bouchard. Ma- 
gasin general. 

Trois-Rivieres. — S. Dugal a Wilfrid Poisson. Entre- 
preneur. 

Montreal. — Bilodeau & Chalifour a R. P. Brosseau. 
Agent. 

Montreal. — Chartrand & Turgeon a D. Kastner. Nou- 
veautes, etc. 

Montreal. — E. B. Savage a Richardson & Co., agents 
de change. 

Demande de cession. 

Montreal. — A. G. Grenier. Entrepreneur. 

Montreal. — Abraham Astroff. Chaussures. 

Montreal. — Woods & Lightstone. Bijoutiers. 

Montreal. — M. Bandler & Co. Editeurs. 

Montreal. — Manhattan Restaurant. 

Montreal. — Jacob Schrierer. Fourrures. 

Montreal. — Louis Weinish. Nouveautes. 

Montreal. — Chs. Weiman. Marchand. 

Trois-Rivieres. — J. A. Carignan & Co. Meubles. 

Berthierville. — Michael Zakaibe. Conf. et nouveautes. 

Montreal. — Sam. Darwish. Nouveautes etc 

Montreal. — Opera Silk Waist. 

Montreal. — Philip Segal & Leib Yanofsky. 
Dissolution. 

Montreal. — Montreal Ship Chandler (Regd.). 
Ordres de liquidation accordes. 

Montreal. — Unity Building. Assemblee des creanciers 
et action le 7 Janvier 1914. 

Montreal. — United Coffee Stores, Ltd. 
Liquidateurs. 

St-Jean, He d'Orleans. — Bedard & Belanger, de Quebec, 
a Orleans Cement Mfg. Co., Ltd. 



Montreal. — L. A. Robertson & E. M. Watson a Dou- 
glas-Milligan, Ltd. 

Dommages par le feu. 

Valleyfield. — Salime Nemey; assure. Nouveautes, etc. 

Les compagnies suivantes ont ete recemment enregis- 
trees: 

Montreal. — Chicago Portrait Co.; Desroches & Hamel, 
entrepreneurs; East End Quarry Co.; Montreal Advertising 
Club Co.; St-Jules & Mathieu, plombiers; Utility Securities 
Corporation, Ltd.; Wasserman Medical Institute. 

Dissolution de societes. 

Granby. — Granby Garage Livery. 

Montreal. — Central Furniture Co. H. Cohen, J. A. 
Cohen & Mme S. Glickman, continuant sur le meme mode. 

Montreal. — Central Land Co., Jos. Charette continuant 
sur le meme mode. 

Montreal. ■ — Commercial Stationery Co., Paradis conti- 
nuant sur le meme mode. 

Montreal. — C. E. L. Desaulniers & Fils. Agents d'im- 
meubles. 

Montreal. — Long Bros., manufacturers de manteaux. 

Montreal. — L'Agence Generale d'Immeubles. 

Montreal. — Loranger & Lemoine. Successeurs: Loran- 
ger, Lemoine et Girouard. Agents d'immeubles. 

Montreal. — New York Tailoring & Dye Works. 

Montreal. — G. S. Pelton & Son. Agents de manufac- 
turiers. 

Montreal. — Phaneuf & Co., pharmacie. 

Montreal. — Phaneuf & Lamarre, agents d'immeubles. 

Montreal. — Luminous Sign Co. 

Montreal. — ■ Royal Provision Store. James Davey con- 
tinuant. 

Montreal. ■ — Wasserman Medical Institute. 

St-Narcisse. ■ — La Cie Industrielle St-Narcisse. J. E. 
Gravel, liquidateur. Manufacturers de charrues, etc. 

Marieville. — Canadian Hay Co. 

Montreal. ■ — W. Dangerfield. Patrick Donnelly succes- 
seur. Chaussures. 

Montreal. — Gaspe Steamship Line. 

Montreal. — Lotery & Docker. Agents de manufactures. 

Montreal. — Martineau & Prenoveau. Entrepreneurs. 

Montreal. — National Opera Co. of Canada. 

Montreal. — Rolland & Rrere, manufacturers de four- 
rures. 

Montreal. — Royal Fur Co. 

Montreal. ■ — I. M. Rubinivitch. Marchand. 

Trois-Rivieres. — Three Rivers Silver Plate Co. 

Contestation de demande de cession. 

Montreal. — Manhattan Restaurant. 
Montreal. — Louis Weinish. Nouveautes. 
Montreal. — Wilfrid Noel. Constructeur. 

Consentement de cession. 
Montreal. — Strulovitch Bros. Confection, etc. 

Ouverture de nouvelle succursale. 

Montreal. ■ — ■ Banque de Commerce, 875 rue St-Denis. 

Assemblies d'actionnaires et creanciers. 

Montreal. — Brophy Parson & Rodden, Ltd., le 7 Janvier 
1914. Nouveautes en gros. 

Montreal. — United Coffee Stores, Ltd., le 7 Janvier 1914. 
Montreal. — Unity Building, Ltd., le 7 Janvier 1914. 

Assemblee de creanciers. 

Montreal. 

Entrepreneur. 

Cessions. 

Montreal. ■ — B. Cutler. Confection, etc. 

Montreal. — J. P. Marion. Bois de construction. 

Quebec. — Pierre Nicholas. Bedard & Belanger, gar- 
diens provisoires. Nouveautes, etc. 

Thetford Mines. — Mile M. C. Boucher. R. E. Lefebvre, 
Quebec, gardien provisoire. Modes. 

Montreal. — Jacob Schierer. Mfrs. de fourrures. 

Montreal. ■ — Strulovitch Bros. Confections. 

Ste-Angele de Laval. — Onei.l Forest a S. Dugal. Modes. 
St-Gregoire. — Eugene Nourri. Magasin general. 

Lorette. — P. J. A. Savard. J. P. E. Gagnon, gardien 
provisoire. Magasin general. 

Montreal. — Abraham Astroff. Chaussures, etc. 

Montreal. — M. Iverson. Bijouterie. 

Trois-Rivieres. — J. A. Carignan & Cie. Meubles. 



A. G. Grenier. Assemblee le 3 Janvier 1914. 



i6 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 9 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 2. 




EpICICrS " ll n'est ni necessaire ni recommandable de tenir 
trop de differentes marques d'un meme article. Vous obtenez 
une vente plus facile et des profits plus considerables en ne ven- 
dant que quelques marques de qualite, bien connues, familieres 
aux clients, et que les manufacturiers appuient de leur confiance 
jusqu'au point de consacrerde fortes sommes pour les annoncer 
et vous aidez a augmenter vos ventes. 

MAGIC BAKING POWDER 



: whitest 



MM. 



|LA 8EULE POUDRE A PATE EN CANADA DONT T0U8 
LES INGREDIENTS SONT MARQUES SUR L' ETIQUETTE 

MGILLEnCOMPANTllMED 

TORONTO, QNT. 

MONTREAL WINNIPEG 



ffrTHf g^'NQ PS. ^v/P E * 



iLl*7 





FINNAN HADDIES 
MARQUE "BRUNSWICK" 




Seuls les poissons les plus choisis et frais peches dans la fameuse 

Baie Passamaquoddy sont employes et empaquetes dans les aliments 

marins de marque "Brunswick." 

La haute qualite de nos articles nous a donne un grand commerce, 

qui, par des methodes d'affaires consiencieuses, croit constam- 

ment. Lorsque vous tenez les Marques de Connors Bros., vous 

vendez des articles qui se vendent tres bien. 

Notre usine marche dans les conditions les plus ideales et nos 

articles sont parfaits pour les consommateurs. 



CONNORS BROS., LTD., Blacks* Harbour, N. B. 

AGENTS : 

LEONARD BROS., Montreal. — C. H. B. HILLCOAT, Sydney. — A. W. HUBAND, Ottawa. — JAS. HAYWOOD, 
Toronto. - CHAS. DUNCAN, Winnipeg.— GRANT OXLEY & Co., Halifax. N.E.— C DE CARTERET, Kingston. - 
BUCHANAN & AHERN, Quebec. — J. L. LOVITT, Yarmouth. - SHALLCROSS, McCAULAY, Calgary, JOHNS 
TON & YOCKNEY, Edmonton, Alta. 



LE PRIX COURANT 

REVUE HEBDOMADAIRE 
Commerce, Finance, Industrie, Assurance, Etc. 



EDITEURS 

La Compagnie de Publication* des Marchands Detaiileurs du 
Canada, Limitee, 

Telephone Est 1185. MONTREAL. 

Echange reliant tous Ies services: 

Montreal et Banlieue, $2,501 
ABONNEMENT; Canada et Etats-Unis, 2.00 [ PAR AN. 
Union Postale, - Frs. 20.00 ) 

Bureau de Montreal : 80 rue St-Denis. 

Bureau de Toronto : Edifice Crown Life, J. S. Robertson & Co., repr6«entanU. 

Bureau de New-York : Tribune Bide William D Ward, representant. 



II n'est pa* accepte d'abonnement pour moins d'une annee. 

A moins d'avis contraire par ecrit, adresse directement 
a nos bureaux, 15 jours au moins avant la date d'expiration, 
I'abonnement est continue de plein droit. 

Toute annee commencee est due en entier. 

L'abonnement ne cesse pas tant que les arrearages ne sont 
pas payes. 

Tout cheque pour paiement d'abonnement doit etre fait 
payable " au pair a Montreal." 

Cheques, mandate, bons de poste doivent etre fait* payables 
a I'ordre de " Le Prix Courant ". 

Priere d'adresser les lettres, etc., simplement comme suit ; 
M LE PRIX COURANT ", Montreal. 



Fondc en 1887. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 9 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 2. 



REPONDEZ-VOUS A LA CORRESPONDANCE 



II existe encore beaucoup de marchands tres peu soi- 
gneux au sujet de la correspondance. II semble banal d'e- 
crire sur un tel sujet, mais nous croyons qu'il faudra le faire 
jusqua ce qu'il ne reste plus un seul marchand negligeant 
sous ce rapport. Nous ne traitons pas la question pour le 
seul plaisir de critiquer, mais simplement pour avoir une oc- 
casion de donner quelques bons avis. Le commerce en gros 
sc plaint de ce que certains detaillants trop nombreux appor- 
tent une lenteur infinie et ennuyeuse a repondre a la corres- 
pondance commerciale. Et e'est parce que nous connaissons 
1'impression mauvaise que cause cette habitude, de meme que 
le tort qu'elle cause aux individus, que nous voudrions que 
chacun soit averti dans son propre interet. 

Si seulement on y reflechissait un instant, on se rendrait 
compte immediatement de la mauvaise impression que pro- 
duit le retard apporte dans ses reponses a la correspondance 
commerciale. Pour s'en rendre bien compte, il suffirait de 
se mettre un moment a la place de la personne qui attend. 

Comme vous ne seriez pas peu exaspere si, apres avoir 
demande un renseignement a votre fournisseur, vous deviez 
attendre un temps indetermine avant d'obtenir une reponse. 
Qu'on n'oublie pas que cette meme exasperation s'empare du 
fournisseur lorsqu'il attend vainement une reponse a sa de- 
mande de renseignement sur votre etat financier. Et surtout 
dans un cas semblable, un retard de votre part peut avoir les 
plus graves consequences pour ou plutot contre vous. II 
prete souvent a des malentendus regrettables. Celui qui at- 
tend une reponse peut supposer a votre silence des motifs 
tout a fait injustes. 

Cependant, nous ne nous cachons pas la difficulte dans 
laquelle se trouvent bon nombre de detaillants pour tenir 
leur correspondance a jour. Depuis l'ouverture du magasin 
le matin, jusqu'au moment de la fermeture le soir, ils sont 
constamment occupes, appeles a faire une variete de choses, 
et ont tres peu de temps pour se concentrer sur une chose en 
particulier. Leurs affaires comportent un si grand nombre 
d'operations purement manuelles qu'ils ne peuvent s'habituer 
a la correspondance comme celui qui, dans les grands bu- 
reaux des villes, n'a qu'a dieter ses lettres dans un dicta- 
phone. II est beaucoup plus difficile pour le detaillant ge- 
neral de se mettre en frais d'ecriture, car il doit fournir en 
meme temps l'effort mental et le labeur physique de la calli- 
graphic 

Mais il se peut aussi que certains detaillants soient non- 



chalants par la faute d'un systeme defectueux dans leurs bu- 
reaux. S'il n'y a pas de systeme dans un bureau, on eprouve 
tres peu de difficultes a egarer les choses, a couvrir les lettres 
de toutes sortes de papiers inutiles, pour les perdre de vue et 
finalement les oublier completement. On obvie facilement a 
cela. Une simple corbeille pour les lettres auxquelles on n'a 
pas encore repondu et qui ne servira qu'a cela, sera le meil- 
leur des memorandums. 

Neanmoins, quelle que soit la cause de la negligence, il 
faut admettre que cette negligence est impardonnable, du fait 
que la personne qui attend ne connait rien des circonstances 
attenuantes; elle cherche quelquefois un pretexte, mais le 
plus souvent elle saute d'emblee sur une conclusion quelcon- 
que et plutot fausse et erronee. De sorte qu'il importe que 
tout homme d'affaires soit tres attentif sous le rapport de la 
correspondance. 



LA CONCURRENCE ET SES BIENFAITS. 



La concurrence, que tant d'hommes d'affaires redoutent, 
est le plus fort stimulant d'efficacite et de succes qui soit. 
Et plus cette concurrence est vive, pourvu qu'elle soit hon- 
nete, plus elle est avantageuse pour les concurrents. Un 
voyageur ayant en mains une specialite dont tout le monde 
a besoin, et dont sa maison est seule depositaire, ne tarde 
pas a degenerer, a moins d'etre un homme extraordinaire. 
N'ayant pas de champ ou faire valoir ses ressources, il de- 
vient indolent et ne s'occupe plus de develupper ses bonnes 
qualites de vendeur. 

II en est de meme pour les marchands qui, n'ayant pas 
de concurrents dans leur categorie particuliere d'affaires, sont 
portes a prendre les choses comme elles viennent, et ne soi- 
gnent plus leur clientele comme ils le devraient. 

Les etrangers qui nous visitent sont surpris de voir chez 
nous un aussi grand nombre de marchands prosperes. La 
raison en est bien simple, e'est que chacun de ceux-la a com- 
pris qu'il devait se tenir bien en eveil afin de tenir tete a ses 
concurrents, a ses rivaux. 

Apres tout, il n'est pas si difficile de faire face a la con- 
currence. Mais il faut y mettre du courage, de la determina- 
tion, sans craindre le sort. Celui qui sait courageusement 
affronter la rivalite sous toutes ses formes, celui-la ne sera 
jamais au nombre de ceux qui ne seront pas dans les rangs 
jusqu'a la fin. 



lS 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 9 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 2. 



POUR LES COMMIS 



II faut acquerir de la patience 



Les patients seuls ont le pouvoir de vaincre. Le meilleur 
moyen d'obtenir de bons rendements est de faire votre tra- 
vail sans anxiete quant aux resultats. 

Ceci ne veut pas dire que vous vous vendiez comme un 
esclave. Si votre situation actuelle ne vous laisse pas entre- 
voir la possibility d'un avancement, et si vous en connaissez 
une meilleure, prenez la meilleure sans hesiter. La question 
est tres simple. Si vous tenez a rester dans une maison, 
vous n'ameliorerez jamais votre situation en vous mettant en 
greve pour obtenir une augmentation de votre traitement et 
ne demandez jamais de faveurs quelles qu'elles soient. 

L'employe qui se contente d'en faire le moins possible, 
dans la c ainte de n'etre pas paye pour la valeur de ce qu'il 
donne, celui-la n'obtiendra jamais d'avancement. 

II y a des gens constamment sur la detente, toujours 
prets a demander lorsque vient le moment de la presse, et 
qui menacent de s'en aller si on ne fait pas droit a leur re- 
queue aussitot; mais cette categorie d'employes est toujours 
pointee au registre de paye, comme etant la premiere a 
prendre la porte lorsque les affaires diminuent a certaines 
saisons mortes. 

Ces personnes sont a ne rien faire la moitie de l'annee, 
et le plus curieux c'est qu'elles ne savent jamais pourquoi. . 

Par pure sagesse, un employe ne devrait jamais parler 
de salaire; tout ce qu'il a faire, c'est de mesurer la portee de 
son travail et de s'efforcer de le faire le mieux possible. 

II est deplace de harasser son patron de demandes inop- 
portunes. Le devoir de l'employe consiste a laisser le maitre 
en paix et a le soulager autant que possible du fardeau des 
affaires. L'employe serieux ne se met jamais en evidence a 
moins que les circonstances ne l'exigent absolument; son 
travail doit avoir assez d'eloquence pour dire tout son rae- 
rite. 

L'employe qui va joyeusement de l'avant et qui se rend 
necessaire aux affaires de la maison, n'ajoutant jamais au 
fardeau de ses maitres, obtiendra tot ou tard ce qu'il merite 
et meme davantage. Non seulement il sera paye pour son 
travail, mais il obtiendra la recompense de sa patience et de 
sa bonne humeur a la besogne. C'est la loi universelle. 



Tout epicier est fier de son titre. Si non, il ne merite pas 
de faire partie de la communaute. S'il en est fier, il s'inte- 
ressera a tout ce qui peut contribuer a augmenter la somme 
d'efficacite du commerce, et elever ce dernier a un etat de di- 
gnite. 

L'une des principales causes de l'inefficacite, est le man- 
que de preparation, d'entrainement. Les gens se lancent dans 
le commerce sans posseder la moindre experience ou con- 
naissance de ses petits details, et les commis qui les servent 
croissent dans cette meme ignorance et ne deviendront ja- 
mais de bons epiciers. Les cultivateurs qui abandonnent leurs 
fermes, des ouvriers sans experience, toutes les classes 
d'hommes ayant quelques economies, mais tous depourvus 
d'experience, s'imaginent qu'ils peuvent se faire epiciers. 
Ceci est faux. 

Tout le monde ne peut pas etre epicier, du moins un epi- 
cier qui soit un honneur pour le commerce. 

Aussi, s'il existe de ces sujets en affaires, faites-leur sen- 
tir qu'ils sont les bienvenus, mais aussi, faites en sorte qu'ils 
s'enorgueillissent du titre auquel ils se sont associes et s'ef- 
forcent d'acquerir les connaissances qui feront d'eux de meil- 
leurs epiciers. En retour, cela les aidera a gagner plus d'ar- 
gent. 

II est surtout a desirer que les commis qui poussent 
soient habitues selon les meilleures methodes, et acquierent 
toutes les connaissances utiles au commerce. Ils sont appe- 
les a devenir les marchands de demain. Tout comme c'est le 
devoir d'un pere de veiller au bien-etre de ses enfants, il in- 
combe aux epiciers d'entrainer leurs commis, les descendants 
de la generation des epiciers, arm de les rendre de plus en 
plus competents. II faut qu'ils soient eduques; et la chose 
est possible pour tous les patrons. 

Que cela soit un appel aux epiciers et a tous ceux qui 
s'interessent a. ce commerce, et qu'ils fassent un effort indi- 
viduel et collectif pour dormer plus d'efficacite au commerce 
d'epicerie. C'est un probleme qu'ils doivent essayer de re- 
soudre tot ou tard, et ils ne le feront jamais trop tot. 



LE COMMERCE D'EPICERIE DOIT ETRE EFFICACE 



Le commerce d'epicerie a certainement besoin d'augmcn- 
ter son efficacite. C'est la une verite admise par les princi- 
paux commercants du pays. Le Canada n'est pas seul dans 
ce cas, mais ce n'est pas une raison pour rester en arriere si 
sa condition est susceptible d'amelioration. 

S'il est vrai que le Canada compte aujourd'hui un grand 
nombre d'epiciers competents, il n'est pas moins vrai qu'il en 
compte une quantite d'autres qui ne travaillent qu'a abaisser 
le niveau general du commerce d'epicerie en detail dans le 
pays. 

Les epiciers incompetents engendrent des commis in- 
competents qui deviennent des employeurs incompetents. Les 
epiciers qui n'entendent pas leur commerce non seulement 
ne gagnent pas d'argent pour eux-memcs, mais sont une nui- 
sance au bien-etre des autres. 

Pourquoi en est-il ainsi, et comment peut-on promou- 
voir l'efficacite du commerce d'epicerie au Canada? C'est en 
reponse a ces questions que nous consacrons cet article. Le 
probleme est discutable a plusieurs points de vue, et fournit 
matiere a reflexion. 



ACCUSES DE RECEPTION. 



La compagnie de publication du "Standard" a distribue 
a l'occasion des fetes de la Noel, un magnifique souvenir sous 
!a forme d'un Memorandum, relie cuir, des plus utiles. II 
comporte le calendrier complet pour I9M. avec Ulle P a S e 
blanche pour chaque date. Il indique en meme temps le 
nombre de jours ecoules depuis le ier Janvier, de meme que 
le nombre de ceux a venir apres chaque date. 

Le "Daily Reminder" contient la cedute du tarif postal 
ordinaire, de meme que celle des taux pour colis postaux 
expedies en pays etrangers. C'est un carnet precieux pour 
tous, et nous offrons nos meilleurs remerciements a qui de 
droit. 

* * * 

Notre confrere le "Star" nous a adresse ses bons sou- 
baits couches sur une carte-missive d'une elegance typogra- 
phique qui fait grand honneur a son etablissement. 

* * * 

La Geo. Hall Coal Co. of Canada. Limited, publie com- 
me d'habitude un magnifique calendrier tres pratique, orne 
d'un paysage d'un realisms qui en fait un ornement de bu- 
reau. Merci pour I'cnvoi d'un calendrier. 

*** 
La Canadian Advertising, Limited, nous a gratifie dun 
des riches porte-monnaie qu'elle distribue a ses clients et 
amis, a titre de souvenir, a l'occasion de la nouvelle annee. 
Nous sommes tres sensibles a cette marque d'amitie et re- 
mercions cordialement la direction de la compagnie de Sfl 
oracieusete. 



Vol. XLVII — No 2. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 9 Janvier 1914. 



19 



La grande maison d'importation Laporte, Martin, Limi- 
tee, nous fait tenir un exemplairc du calendrier-reclame 
qu'elle publie pour 1914. Cet almanach sera d'autant plus 
utile a ceux a qui il parviendra, qu'il comporte en meme 
temps un calendrier des douze mois de 1915. Tout le monde 
voudra avoir un calendrier de Laporte, Martin, Limitee. 



Merci a la E. B. Eddy Company, Limited, pour l'envoi 
d'un calendrier. Les nombreux clients et amis de la grande 
compagnie de fabrication de papier, de bois marchand et des 
fameuses "allumettes", seront heureux d'afficher l'utile alma- 
nach en question. 



Le bureau de direction et le gerant-general de La Ban- 
quo Nationale nous font part de leurs bons souhaits pour la 
nouvelle annee. Merci bien cordialement de la delicate 
attention. 



The B. Greening Wire Co., Ltd., de Hamilton, Ont., pu- 
blie aussi un tres beau calendrier dont le fond illustre les 
immenses usines ou elle fabrique ses excellents produits me- 
talliques tels que: cables, chaines, toiles a passer les cendres 
et le sable, etc. Merci pour l'envoi du calendrier. 



Les Prevoyants du Canada cette si philantropique sa- 
ciete, est du nombre de ceux qui nous ont manifeste leur 
estime a l'occasion du Nouvel An. Merci pour l'envoi du 
calendrier. 



La compagnie Dod Simpson Press voudra bien accepter 
nos sinceres remerciements pour ses bons souhaits a notre 
adresse, et, en retour, accepter les notres formules en toute 
sincerite La carte souvenir qu'elle nous a envoyee est un 
superbe specimen de travail typographique qui honore l'eta- 
blissement. 



LE CONTROLE DU PRIX DE REVENTE. 



Le manufacturier devrait-il exercer un certain controle, 
un controle raisonnable du prix de revcnte de ses produits? 
Oui! nous le croyons sincerement. 

Et nous ctudierons d'abord la question en ce qu'elle se 
rapporte au manufacturier. Nous n'entreprendrons pas, 
toutefois, d'approfondir l a portee qu'elle peut avoir sur les ar- 
ticles portant une marque de commerce, a cause du cote 
legal. 

Les trentc dernieres annees ont vu le Canada progresser 
dans une tres grande mesure; a tel point, qu'aujourd'hui l'in- 
dustrie a meilleure part que l'agriculture dans le developpe- 
ment de notre importance commerciale. 

L'histoirc universellc nous a demontre qu'aucun pays 
n'est devenu reellement grand et puissant par l'agriculture 
seulement. 

Pour devenir grand, un pays doit posseder une agricul- 
ture qui produise les aliments et la matiere premiere neces- 
saire aux vetements de ses habitants; et, de plus, l'esprit 
inventif et industriel pour convertir les produits agricoles et 
les ressourccs naturelles en articles manufactures a l'usage 
des habitants et pour leur commerce avec l'etranger. 



C'est par ce moyen, cette combinaison, que le commerce 
et la richesse sont crees et qu'une nation devient reellement 
grande. 

Le Canada compte aujourd'hui parmi les grands centres 
manufacturers du monde. II est merveilleusement dote sous 
le rapport de ressources agricoles et naturelles presqu'ine- 
puisables. 

Ces ressources ont ete transformers en plus grandes ri- 
chesses par l'industrie developpee grace au genie de nos com- 
patriotes. Ce qui fait que nous produisons aujourd'hui en 
notre pays des articles utiles aux differents et nombreux 
besoins de la population, articles tout a fait inconnus a nos 
peres. 

De ces articles manufactures, et qui jouent un role si 
important dans la vie et le confort du peuple, peu ont ete 
brevetes, mais tous sont tres importants au point de vue de 
l'edification du commerce et de la fortune. 

Avec revolution de l'industrie manufacturiere, et au fur 
et a mesure que la population augmentait, la petite boutique 
devenait une grande usine employant un nombreux person- 
nel, et Ton contracta l'habitude de revetir tous les articles 
superieurs d'un nom propre qui peut les faire reconnaitre. 

II n'y avait pas en cela que l'orgueil du manufacturier 
pour son produit; il y avait aussi le desir de faire reconnaitre 
au client la superiorite d'un article qu'il avait pris l'habitude 
d'utiliser, de lui permettre de Pacheter dans n'importe quelle 
partie du pays ou du monde. 

Ce fut l'origine de la marque de commerce. Nul ne pour- 
rait dire l'importance qu'a eu cette derniere dans le develop- 
pement en faveur des articles manufactures au pays. 

Elle a permis au manufacturier de sortir de la zone de 
sa localite et de trouver une succession de ventes sur des 
marches etendus dans toutes les parties du pays et meme de 
l'univers. Elle a stimule les genies createurs et les a incites 
a perfectionner articles et produits, a inventer et a ameliorer 
la machinerie servant a les fabriquer au plus bas prix pos- 
sible. Grace a elle, non seulement le manufacturier peut ma- 
nufacturer un bon article, mais il peut soutenir et etablir la 
concurrence, quant au prix, sur tous les marches du monde. 

L'assurance d'un marche pour les articles portant une 
marque de commerce ou un nom de commerce, a donne du 
courage a plus d'un homme, a plus d'un groupe d'hommes; 
elle les a encourages a mettre leur genie, leur energie et leur 
capital dans une entreprise, de batailler et de surmonter les 
obstacles qui, souvent, leur semblaient insurmontables. 

Mais l'un des principaux facteurs de ce succes a ete sans 
contredit la publicite faite par les manufacturiers. lis ont 
compris le besoin de faire connaitre leurs produits et tous 
leurs merites, pour en aider la distribution, l'ecoulement dans 
le public consommateur, et faciliter ainsi la tache des distri- 
buteurs, des marchands de gros et de detail. 

La publicite est digne de figurer de pair avec les plus 
grandes inventions modernes qu'elle a fait connaitre au 
monde entier. 

Aujourd'hui, tous les manufacturiers et homines d'af- 
faires reconnaissent l'absolue necessite de la publicite, et ils 
y consacrent chaque annee des sommes qui representent 
quelquefois presque autant que le capital entier de l'entre- 
prise, et ils considerent que le placement leur est tres pro- 
fitable. 

Des l'origine de l'adoption des marques de commerce, la 
question de savoir a quels prix les articles portant ces mar- 
ques devaient etre vendus, fut soulcvee. C'est a cette ques- 
tion que nous allons repondre. 

Le manufacturier, le fournisseur et le detaillant ont de 
tous temps reconnu le fait qu'un article portant une marque 



20 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 9 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 2. 



de commerce est entierement different des autres, et qu'il 
doit etre traite differemment quant a son prix de vente. 

Dans le cas de l'article "marque", le manufacturier pos- 
sede, dans son esprit, un droit de propriete et de responsa- 
bilite sur ses produits, depuis le moment ou ceux-ci sortent 
de sa fabrique jusqu'a celui ou il est consomme dans les fa- 
milies. En d'autres termes, le manufacturier repond abso- 
lument de ses produits pour la qualite et pour la satisfaction 
que doit en tirer le consommateur. 

Les marchands de gros et de detail se sont rendu compte 
— malgre qu'ils aient achete et paye ces articles ainsi mar- 
ques — que le manufacturier reste garant de leur qualite et 
de lcur vente, faisant ainsi de cette categorie une categorie 
distinctive des autres non classifies, vendus en vrac et sous 
un nom general, sans identite particuliere, comme, par exem- 
ple: le sucre en vrac, les pommes, la farine en vrac, les tissus 
a la piece, et beaucoup d'autres articles. 

Lorsqu'il s'agit d'articles marques, ils sont faits de gran- 
deur et de pesanteur determines, d'apparence exterieure uni- 
forme en autant que l'enveloppe est concernee, et ils portent 
un nom ou une marque de commerce. Ces articles se trou- 
vent dans plusieurs magasins d'une meme localite et dans 
toutes les parties du pays. 

On admettra done que, pour la protection du consom- 
mateur et du marchand, il devrait y avoir uniformite de prix, 
tout comme il y a uniformite d'apparence, de qualite, de 
grandeur, de poids, de nom, etc. 

Dans les premiers ages du commerce, la methode d'un 
seul prix pour tous etait absolument inconnue. Dans ce 
temps-la, l'acheteur etait entierement a la merci du vendeur, 
et il n'est pas etonnant que, pour quelques-uns, le marchand 
soit reste inferieur aux hommes de toutes autres professions 
et que la sienne soit consideree comme une occupation de- 
gradante. 

Toutefois, un grand nombre de marchands ont suivi l'ex- 
emple de A. T. Stewart, de New-York, qui fut le premier a 
avoir assez de courage, de sagesse et d'honnetete pour adop- 
ter la marque des prix en chiffres, et la methode de vente a 
un prix uniforme et a tout le monde. 

La pratique de certains manufacturiers d'articles portant 
une marque de commerce, de determiner le prix vendant de 
ces articles au detaillant et au consommateur, a re^u une 
sanction presque universelle. 

Pour le manufacturier, elle est une garantie de ce que les 
distributeurs tiennent et vendent leurs produits a des prix 
raisonnables, et qu'il les vendent aux memes prix que les 
autres marchands de leur ville, et, de fait, de tout le pays. 

Elle les protege aussi, comme elle protege les detaillants 
contre les reductions de prix lancees par les magasins a suc- 
cursales multiples et les magasins a rayons, de meme que 
contre les maisons des plus grandes villes faisant affaires par 
la poste et au moyen de catalogues. 



DIX-NEUVIEME DINER ANNUEL DES REPRESEN- 
TANTS DE LEWIS BROS., LIMITED. 



La convention annuelle des representants de la maison 
Lewis Bros., Limited, a eu lieu les 29, 30 et 31 decembre 1913. 
Comme d'habitude, la reunion a eu lieu au Club des Inge- 
nieurs. Les congressistes ont hautement apprecie l'hospita- 
lite qui leur fut offerte de la part des Clubs National et des 
Voyageurs de Commerce. 

Lundi soir, le 29, a 7.15 heures, quarante-deux represen- 
tants prenaient place a la table de banquet, le dix-neuvieme 
annuel, pour faire honneur au menu prepare par les soins du 
chef du Club des Ingenieurs. 



Apres avoir fait bonne justice a la sante du Roi, M. C- 
M. Strange, administrateur de la maison et gerant des ventes, 
qui presidait le banquet, proposa la sante de Lewis Brothers. 

II paya un juste tribut d'hommages a la memoire du plus 
ancien vendeur de la maison, M. H.-H. Clark, decede a l'ho- 
pital Royal Victoria, le mardi 23 decembre. M. Clark naquit 
le 10 septembre 1867 dans la ville de Peckham, comte de Sur- 
rey, pres de Londres, Angleterre, et representa la maison 
Lewis Bros., Limited, dans les Cantons de 1'Est durant seize 
ans. Un comite compose de MM. Strange, Watson, Devitt 
et Borland fut charge de redigej une lettre de condoleances 
a l'epouse de M. Clark. 

Le president lut un cablogramme de la part de M. F. Orr 
Lewis, transmettant ses meilleurs souhaits a tous les ven- 
deurs, puis une lettre de regrets de la part de M. J.-G. Lewis, 
vice-president et gerant-general de la maison, faisant surtout 
allusion a la perte subie par la compagnie par la mort de 
M. H.-H. Clark. 

Des lettres d'excuses avaient aussi ete envoyees par 
MM. Reed, du "Hardware & Metal"; J. A. Beaudry, du 
"Prix Courant"; C. A. Smallpiece, de Taylor-Forbes, Mont- 
real; G. N. Gray, de Gray Harvie Co., Ltd., Ottawa; H. H. 
Valliere, Montreal, ainsi que d'anciens employes. Puis M. 
Strange fit lecture d'une tres interessante lettre de M. John 
Hall, le veteran des vendeurs de The Simmons Hardware 
Co., de St-Louis, Mo., qui, selon sa louable habitude, faisait 
part de ses meilleurs souhaits a ses confreres du Canada. 

M. J. T. Smith tenait le piano, et MM. Bureau, Cantin et 
d'Auteuil chanterent de tres jolies choses, tandis que M. Al- 
fred Trempe, le "Benjamin" des vendeurs, faisait entendre 
des soli de violon. Tous furent gratifies de chaleureux ap- 
plaudissements. 

M. Watson, qui agissait comme vice-president, a titre de 
plus ancien employe de Lewis Bros., Limited, parla tres elo- 
quemment et se fit l'interprete de tous en disant que la va- 
cance creee par la mort de M. Clark serait tres difficile a 
remplir dans les Cantons de l'Est. II crea la surprise de la 
soiree lorsqu'il pria M. C.-M. Strange, gerant des ventes, de 
vouloir bien accepter de la part de tous les representants 
reunis, un magnifique fauteuil en chene rembourre et recou- 
vert de cuir, ainsi qu'un cabinet en chene rempli de delicieux 
cigares. En remerciant les donateurs, M. Strange expliqua 
les difficultes de sa position, mais il ajouta que, devant la 
manifestation dont il etait l'objet, il se sentait heureux de 
constater que le peu qu'il avait pu faire pour chacun etait 
hautement apprecie. 

Le banquet prit fin a minuit. 

Le lundi soir, M. J.-G. Lewis presida la convention an- 
nuelle et, apres une conference intime, tous se separerent 
bien determines a faire de 1914 la plus profitable annee de 
toutes pour la maison Lewis Bros.. Limited. 

Au cours de la convention, des conferences furent don- 
nees par MM. A. Cabana, vice-president de la The Buffalo 
Specialty Co.; F. H. Petrie, gerant de la The Automatic 
Damper Co., Hamilton; T. P. Bolger, vice-president et ge- 
rant-general de The Success Manufacturing Co., Gloucester. 
Mass.; Weir, de la Canadian National Carbon Co., Cleve- 
land, D.; Maguire, de Gillette Safety Razor Co., Montreal; 
Young, de la Ross Rifle Co., Quebec; W. F. Lewis, de la 
Warren Scale Co., Montreal. 

Entre temps, les congressistes visiterent les entrepots, 
recueillant toutes especes d'informations concernant les nou- 
veaux produits, etc. 

Tous les representants sont partis pour leurs foyers rcs- 
pectifs, bien determines a commencer sans retard une 11011- 
velle annee qui fcra epoque dans les annates de la maison 
Lewis Bros., Limited. Nul doute qu/avec l'ajde do lour non- 
veau catalogue ils y parviendront. 



Vol. XLVII — No 2. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 9 Janvier 1914. 



21 



LA LOI DES LICENCES 



Lc gouvernement provincial a fait distribuer mardi, a 
toute la deputation, le projet d'amendements a l'ancienne loi 
des licences dans la province de Quebec. Ainsi que tous les 
interesses pouvaient s'y attendre, les amendements proposes 
sont la consequence des suggestions faites par les commis- 
saires enqueteurs dans leur rapport au gouvernement. Logi- 
quement, le cabinet se devait a lui-meme de donner a son 
"bill" la substance du rapport de la Commission Royale. 
Autrenient, on aurait pu critiquer et mettre en doute l'utilite 
dime telle commission. Mais de la a dire que les amende- 
ments sont admissibles, il y a loin. Et nous doutons fort 
que la deputation eclairee, qui a a coeur les interets du 
pays et du commerce qui est sa vie, n'accepte ces amende- 
ments sans les passer au crible. 

Et d'abord, qu'il s'agisse d'une loi relative aux licences' 
m a toute autre chose, il importe que telle loi soit etablie 
sur une base equitable. II faut qu'elle soit pratique afin qu'il 
soit possible de la faire observer. II faut, en outre, en ecarter 
out ce qui peut preter a la persecution, d'ou qu'ell vienne. 
Dans le projet d'amendements actuellement devant la 
islature, quant a ce qui a trait aux epiceries licenciees, il 
est dit que, a la suite d'une premiere offense a la loi des li- 
cences, le delinquant pourra etre passible d'une amende de- 
terminee par le juge, mais que, a la seconde offense, il per- 
dra sa licence sans recours. La loi des licences, telle qu'elle 
existe et continuera d'exister meme apres qu'on l'aura amen- 
dee, comporte des clauses si peu importantes au point de 
vtie des consequences, que le remede que nous venons de 
citer est plutot radical. Ainsi, dans le cas de la vente des li- 
queurs aux mineurs, la loi veut que la vente soit consideree 
comme faite a la personne chargee d'en faire la demande. 
Et l'article 1019 defend a l'epicier de Uvrer a l'enfant l'arti- 
ele. la boisson qu'il commande pour son pere. 

L'offense, dans ce cas, n'entrainerait pourtant pas des 
consequences directement criminelles; toutefois, l'epicier 
qui s'en rendrait coupable deux fois, perdrait sa licence du 
seul fait et sans recours. 

Mais la loi telle qu'elle est prete a equivoque. Si la ven- 
te, ainsi qu'il est dit, .doit etre consideree comme faite au 
commissionnaire, il sera facile de compliquer les choses a 
un tres haut degre. Si, par exemple, A charge B, majeur, 
d'allcr acheter pour son compte des liqueurs enivrantes chez 
v,n epicier, s'ensuit-il que, A refusant de payer la note, B 
Soil reellement et legalement tenu de la regler en son lieu 
ct place? On conviendra que sous ce rapport, la loi 
est aussi obscure pour l'acheteur qu'elle est violente pour 
le vendeur. 

L'article 1051 des Statuts Refondus dit que "Chaque 
epicier doit, dans le compte qu'il delivre (sic!!!) a ses clients 
pour les ventes faites par lui, inscrire ses ventes de liqueurs 
enivrantes separement des autres ventes. 63 V, c. 12, s. 118. 
Dans ce cas, le legislates ne s'est pas rendu compte du 
surcroit de besogne onereuse qu'il impose au detaillant. Il 
n'a pas pense que celui-ci, pour observer la loi, doit tenir 
une double comptabilite entrainant double depense et dou- 
ble travail. Et ceci est d'autant moins juste a l'endroit du 
detaillant que le marchand de gros n'est pas tenu d'observer 
a meme disposition de loi. Ce dernier expedie en bloc tous 
les articles commanded par un meme detaillant, et ne lui fait 
tenir qu'une seule facture sur laquelle sont consigned tous 
les articles sans distinction. Par contre, le consignataire sera 
oblige de distribuer les notes a leurs comptes respectifs 
chaque fois que, a une commande generale, il aura joint des 
spintueux. 



II devra en plus faire double facture lorsqu'il aura ven- 
du en meme temps une livre de beurre et une bouteille de 
biere. A la fin de l'annee, il lui faudra faire deux inventaires 
et deux balances, quand U lui aurait ete beaucoup plus facile 
et moins dispendieux de tout faire d'un seul coup. 

Mieux vaut tard que jamais. C'est pourquoi nous sou- 
mettons que la deputation devrait, dans l'interet general, 
biffer du coup cette clause de la loi qui n'a jamais ete mise 
en vigueur, et qui ne rendra jamais service a qui que ce 
soit. » 

En parcourant le nouveau projet de loi, nous voyons 
que le gouvernement impose la fermeture de bonne heure 
a tous les epiciers licencies comme a tous les autres detail- 
lants. De cette faqon les epiciers licencies se voient dans 
l'obligation de fermer leurs magasins a 7 heures trois soirs 
durant la semaine, e'est-a-dire les mercredi, jeudi et samedi, 
tandis que les buvetiers ne sont fenus de fermer a 7 heures 
que le samedi. 

On voit l"injustice flagrante, et nous demandons que 
Ton mette un peu plus d'equite lorsqu'il s'agit de traiter deux 
categories d'hommes faisant le meme commerce. "Justice 
egale pour tous", etajt la devise d'un ancien premier minis- 
tre a qui on a eleve un monument parce qu'il avait acquis le 
respect et l'estime de tous. Justice egale pour tous, c'est 
aussi ce que reclament les epiciers licencies de la province 
de Quebec. 

Non moins absurde que le precedent, est l'article de la 
loi qui veut que les boissons vendues avant 7 heures du soir, 
le samedi, soient aussi livrees a domicile avant 7 heures du 
soir. Quoi qu'en disent les predicants de l'abstinence, l'alcool 
et les autres boissons alcooliques sont une necessite. Sans 
quoi, on n'en permettrait pas la fabrication. Et tout le mon- 
de en fait un peu plus ou moins grand usage. Supposons 
qu'un de nos legislateurs se voit un bon soir pris au depour- 
vu. Qu'il telephone a son fournisseur a 7 heures moins 5 ou 
10 minutes de lui envoyer la liqueur dont il a besoin. Que di- 
rait-il si l'epicier lui repondait qu'il n'a pas le temps de la 
lui livrer avant 7 heures et que, par consequent, il doit s'en 
dispenser, s'en priver. Nous avons pose la question a un et 
a tous les deputes. Nous leur demandons de repondre au 
gouvernement. lis comprendront que la loi projetee ne nuira 
pas seulement au detaillant, mais au public aussi et peut-etre 
davantage. 

L'article de la nouvelle loi qui ordonne la separation des 
deux commerces d'epicerie et de liqueurs ne s'applique pas 
aux porteurs actuels tant qu'ils ne changent pas de locM; 
mais elle les met a la merci des proprietaires qui n'auront 
plus a se gener sous le rapport du prix des loyers. D'un au- 
tre cote, la loi detruit implicitement la valeur et du stock et 
de la clientele, lorsqu'un epicier pour quelque cause ou rai- 
son que ce soit, voudra vendre son fonds de commerce. L'a- 
cheteur probable se trouvant dans la necessite de proceder a 
la separation des deux commerces n'offrira qu'un prix ridi- 
cule pour un commerce qui, dans la plupart des cas, et avant 
la loi ridicule de la separation, eut procure un prix satisfai- 
sant pour les deux parties. 

Et enfin, comme clou, nous decouvrons que la loi pro- 
jetee decrete la suppression de 198 licences d'epiceries a 
Montreal, et, contrairement au cas des hoteliers et buvetiers, 
sans compensation aucune. La seule raison que Ton donne, 
est que les cas sont differents. En effet, nous admettons que 
les cas sont differents, mais la difference devrait etre en fa- 
veur de l'epicier. Pourquoi? Mais parce que l'epicier porte 
un stock beaucoup plus considerable et plus dispendieux que 



22 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 9 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 2. 



le buvetier, et parce que ses profits sont de beaucoup plus 
minimes. Et en supposant que les cas fussent identiques, il 
ne serait que juste que les deux eussent droit a une egale 
compensation. Et la nouvelle loi decrete autrement, et le 
gouvernement prend sur lui d'imposer une restriction au 
commerce, alors que les lois federales condamnent toute 
restriction dans le travail et dans le commerce. 

II edicte la reduction du nombre des debits de liqueurs 
tout en conservant la meme somme de revenu, e'est-a-dire 
que, pour ne pas diminuer les revenus, on augmentera le 
prix des licences, sachant que e'est encore et toujours le pu- 
blic qui sera appele en compensation. 

Nous soumettons a la deputation de la province que les 
amendements a la loi des licences, tels que soumis, sont in- 
justes pour la classe des marchands-epiciers licencies, nuisi- 
bles au public, et que tous les deputes conscients de leur de- 
voir envers leurs electeurs, devraient voter contre ces amen- 
dements. Justice egale pour tous dans la loi, ou pas de loi. 



LE CANAL DE LA BAIE GEORGIENNE 



La Chambre de Commerce de Montreal, reunie en assemblee 
speciale, adopte une resolution a l'effet de demander 
instamment au gouvernement federal de faire commen- 
cer au plus tot les travaux de creusage du grand canal. — 
L'Association des Marchands-Detailleurs du Canada en- 
dosse les vues de la Chambre de Commerce. — Le canal 
avant tout. 



Une assemblee speciale, convoquee d'urgence, avait lieu 
le 26 decembre a la Chambre de Commerce de Montreal. 
Tous les directeurs de ce corps important etaient presents. 
On remarquait aussi un grand nombre de membres tres en 
vue dans le monde financier, commercial et industriel. II s'a- 
gissait d'adopter un rapport de la commission speciale for- 
mee dans le but de demander au gouvernement federal de 
hater la construction du canal de la Baie Georgienne. 

Avant la lecture de la resolution, M. A. P. Frigon, pre- 
sident du comite special, a resume le travail de la Chambre 
de Commerce en ce qui concerne la fameuse question. "Tous 
les gouvernements, dit-il, ont vu l'utilite de cette construc- 
tion. Sir John A. Macdonald, Sir Wilfrid Laurier, MM. Bor- 
den, Foster, Hazen et autres sont tous en faveur du projet. 
Pour des raisons qu'il nous est impossible de connaitre, les 
travaux ne sont pas encore commences. Si nos ministres ont 
besoin d'appui, ils l'auront. La Chambre de Commerce est 
disposee a faire tout ce qu'elle pourra dans ce sens. II y a 
vingt ans qu'elle insiste aupres des gouvernements actuel et 
e'est pour l'inciter a le faire que nous avons dresse la reso- 
lution suivante que nous vous prions d'adopter et que nous 
enverrons au premier ministre et a ses collegues. 

Rapport de la Commission Speciale pour le canal de la 
Baie Georgienne 

Le vendredi, 26 decembre 1913, a 8 heures du soir, l'Exe- 
cutif de la Chambre et la Commission Speciale du Canal de 
la Baie Georgienne qui s'est adjoint le Comite des Trans- 
ports, se sont reunis sous la presidence de M. A. P. Frigon. 
Etaient presents: MM. Adelard Fortier, S. D. Joubert, 
Frank Pauze, C. H. Catelli, W. U. Boivin, secretaire. 

Votre comite a pris connaissance de tout ce qui, depuis 
vingt ans qu'elle insiste aupres des gouvernements et rien 
n'a ete fait. II importe que le gouvernement actuel et 



sur la question du canal dc la Baie Georgienne depuis que 
cette question est devant Popinion publique, soit depuis plus 
de cinquante ans, et apres avoir delibere, il recommande l'a- 
doption de la resolution qui suit, et que copie soit envoyee 
a tous les corps publics, commerciaux et municipaux, pour 
leur demander leur appui et leur adhesion afin d'assurer le 
succes d'une pression energique, puissante et decisive sur 
le gouvernement. 

i° Attendu que la necessite de construire le canal de 
la Baie Georgienne est maintenant reconnue au point de 
rendre inutiles de nouveaux arguments en sa faveur; 

2 Attendu que le gouvernement federal a deja obtenu 
tous les renscignements voulus sur la possibility, le cout et 
les resultats de l'execution de cette grande entreprise natio- 
nale; 

3° Attendu que tour a tour les chefs de tous les gou- 
vernements qui se sont succedes a Ottawa se sont declares 
favorables a ce grand projet; 

4° Attendu qu'a la derniere session, le gouvernement 
a declare que le canal ne serait pas construit avant qu'une 
nouvelle commission fut nommee pour en connaitre les 
avantages commerciaux, commission qui devait faire rap- 
port a la prochaine session; 

5° Attendu que nous sommes a la veille de l'ouverture 
de la session et que cette commission n'a meme pas encore 
ete nommee; 

Resolu: i° Que la Chambre de Commerce du District 
de Montreal reitere avec energie sa demande au gouverne- 
ment federal de construire le canal de la Baie Georgienne 
sous le plus court delai et des la prochaine session, d'en as- 
surer la construction; 

2 Que la Chambre de Commerce du District de Mont- 
real proteste de toutes ses forces contre toute mesure qui 
retarderait la realisation de ce grand projet national. 
Le tout humblement soumis, 

A. P. FRIGON, 
President du Comite Special. 

M. Jos. Contant seconde la proposition de M. Frigon et 
demande que lc secretaire de la Chambre se mette a la dis- 
position des ministres federaux afin de leur fournir tous les 
rapports adoptes sur la question depuis vingt ans. 

L'assemblee nombreuse a adopte la resolution a l'una- 

nimite. 

* 
* * 

A une nombreuse reunion tenue mercredi au lieu ordi- 
naire, l'Association des Marchands-Detailleurs du Canada 
Incorporee a endosse les vues de la Chambre de Commerce 
du District de Montreal sur cette importante question. Plu- 
sieurs discours energiques ont ete prononces en faveur du 
projet, et les resolutions adoptees par la Chambre de Com- 
merce ont ete approuvees a l'unanimite de l'assemblee. 



LA SITUATION DES CAFES 



Le marche a terme du Havre a ete assez irregulier cette 
semaine, mais les fluctuations ont ete peu importantes. Apres 
un debut calme. le ton a ete plus soutenu. Dans la suite, les 
cours ont flechi de 1.25 a 1.50; la cloture est en reprise de 
50 centimes a 1 franc. On lit dans le "Bulletin de Correspon- 
dance": Pour les haussiers, la situation ne se discute plus. 
Puisque la consommation accepte les prix actuels, toute 
baisse est impossible, d'autant plus que les rccettes vont 
bicntot diminuer tres fortement. ce qui permettra aux Bre 
siliens dc retcnir le solde de leur recolte en cours; en outre. 



Vol. XLVII — No 2. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 9 Janvier 1914. 



23 



quoi qu'il arrive, il n'est pas permis de pcrdrc de vue que la 
future recolte de Santos donnera bcaucoup moins que l'ac- 
tuelle 

Pour les baissiers, la question posee ci-dessus ne se dis- 
cute pas non plus, mais leur reponse n'est pas la meme que 
celle qui est faite par les haussiers. lis admettent que la fu- 
ture recolte de Santos sera inferieure a celle en cours, mais 
ils voudraient d'abord savoir ce que donnera cette derniere. 
lis n'ignorent pas que les grandes maisons maintiennent que 
Santos ne donnera pas plus de 9*4 a 10 millions de sacs 
Pendant cette saison, mais ils savent aussi que, tout reccm- 
ment, on a regu de differentes sources des estimations de 
- a 11 millions de sacs. On ne publie pas toujours ces 
estimations, mais cela prouve qu'elles ne sont pas regues 
seulement par les baissiers. 

D'un autre cote, on trouve rarement une personne osant 
affirmer, maintenant, que la future recolte de Santos sera 
inferieure a 8 millions de sacs. Les haussiers admettent que 
les perspectives se sont ameliorees et parlent de floraisons 
de novembre, decembre et peut-etre meme de Janvier; mais 
il ne faut probablement voir dans ces floraisons que des cor- 
rcctifs atix exagerations precedentes. 

En tout cas, il y a un fait certain, e'est que Ton a es- 
compte beaucoup trop la petite recolte problematique de la 
saison prochaine et aussi, il faut bien le dire, la diminution 
des recettes. Par suite, ceux qui ont eu confiance possedent 
maintenant tous les engagements a la hausse qu'ils peuvent 
detenir. Maintenant, il va leur falloir compter avec ces trois 
faits: 

L'impossibilite pcur Santos de retenir son stock; il a 
deja expedie les deux tiers de sa recolte et sa situation est 
plus oberee que jamais, a tel point que les mieux informes 
ne sont pas sans eprouver des inquietudes pour l'avenir et 
cela, pas seulement au point de vue financier et commercial. 
En second lieu, il faut compter avec les arrivages de cafes 
divers; quand on a fait la valorisation, on etait fermement 
convaincu que la production de ces cafes ne pouvait pas 
augmenter; il est probable que cette saison viendra detruire 
cet optimisme. Enfin, les debouches ayant ete tres forts 
pendant. ces derniers mois, il est a craindre qu'ils ne soient 
plus faibles pendant la fin de cette campagne. 

Tels sont les arguments des baissieis; nous reconnais- 
sons qu'ils sont peut-etre formules un peu trop tot et qu'ils 
resteront sans influence pendant ces quelques prochaines se- 
maines. Mais il semble, cependant, que les marches auront a 
en tenir compte avant que l'on puisse parler de nouveau, 
des modifications que la future recolte apportera dans les 
approvisionnements visibles. 

Jusqu'a present, les cours du terme, malgre toutes leurs 
fluctuations, se maintiennent assez bien et comme il n'y a 
relahvement que peu de chose en vente, en dehors des pro- 
venances du Bresil, les cours du cafe effectif sont tres sou- 
tenus. II est probable que cette bonne tendance se main- 
t.endra encore pendant quelque temps, mais, dans quelques 
semaines ,1 faudra compter avec des arrivages d'autant plus 
forts, qu ,1s ont ete plus longtemps retardes. En fait, il faut 
se rappeler que si, du ler juillet jusqu'au 30 novembre, les 
arm-ages de cafes divers ont ete superieurs a ceux de l'an 
dermer, cela est surtout du a l'expedition des reliquats des ■ 

to^Tite'd reC ° ,teS i, mais 0n a —re a recevoir la presque 
total t e des nouvelles et, selon tous les aviis, dies sont ge- 
neralement plus fortes que les precedentes 

En Haiti, les cours se maintiennent relatrwement bien 
parce que notre stock est inferieur i I00 ,ooo s. et que les 

arm-ages sont encore limites; peut-etre parce que ? a situa- 
tion n a pas faire des ^^^^ auss . fadlem 

precedemment. Ma,s la demande est restreinte et on estime 



que la nouvelle recolte pourra donner de 500,000 a 550,000 
sacs, soit au moins 50% de plus que la precedente. On peut 
se faire une idee de ce que pourra etre la position de cette 
provenance, si die n'est pas aidee par le terme. En atten- 
dant que Ton soit fixe, on cote: Jacmel, 66 francs a 70 francs; 
Cap, 64 francs a 65 francs; Cayes, 65 francs a 68 francs; Je- 
remie, 65 francs a 68 francs; Gona'ives, 65 francs a 69 francs; 
dito epierres, 67 francs a 72 francs; St-Marc, 70 francs a 75 
francs; Petit-Goave epierres, jt, francs a 76 francs; Haiti 
tries, 76 francs a 84 francs. 

On ne s'interesse que fort peu au livrable et, en general, 
les transactions sont de peu d'impoi tance; le contrat 2 tries 
parait valoir dans les environs de yj francs 50 su les 6 pre- 
miers de 1914. 

En Centre-Amerique, Mexique et Cote-Ferme, les tran- 
sactions paraissent etre assez limitees; par contie, on a du 
traiter quelques affaires de grages a livrer, notamment en 
Salvador et Caracas. D'apres certaines informations, il pa- 
raitrait que la recolte du Guatemala est tres precoce, ce qui 
n'a pas grand interet pour notre place, tandis que celle du 
Venezuela semblerait avoir ete retardee par le fait que le 
temps aurait ete recemment defavorable. Sur place, les prix 
sont bien tenus comme suit: Salvador, 78 francs a 79 francs; 
Nicaragua, yy francs a 78 francs; Porto-Cabello trillados, ' 
74 francs a 76 francs. 

En cafes de l'lnde, il y a eu un peu plus de demande; on 
signale la vente de quelques centaines de sacs. Les prix se 
maintiennent sans grands changements; on cote: Malabar, 
97 francs a 100 francs; Mysore, 98 francs a 101 francs; Bally, 
86 francs a 90 francs. 



LA CORRESPONDANCE SOIGNEE 



La correspondance avec la clientele ne saurait assez 
etre consideree comme un des plus importants facteurs des 
affaires modernes. II ne suffit pas d'envoyer une lettre po- 
lie, il faut encore que cette lettre degage un je ne sais quoi 
de sympathie qui fait que le destinataire ne puisse s'empe- 
cher de dire: "Chics types, tout de meme, que ces gens-la!" 

Alors, vous n'avez plus des acheteurs, plus meme de 
clients, vous avez des amis. 

II faut un veritable talent pour ecrire de telles lettres, 
et nous allons, brievement, indiquer les regies et principes 
generaux qui doivent presider a leur redaction. 

Les memes qualites doivent se retrouver aussi bien dans 
la reponse a une demande d'explications au sujet de l'emploi 
de la marchandise que dans la reponse a une plainte ou 
dans l'accuse de reception d'un mandat ou d'un connaisse- 
ment. 

Quel que soit le sujet de la lettre, rappelez-vous l'impor- 
tance qu'il y a a vous attirer les bonnes graces de votre 
client. 

Quelques maisons ont adopte le principe suivant: "Cha- 
que lettre doit etre une lettre qui fasse vendre". II serait 
preferable de dire: "Chaque lettre doit vous attirer la sym- 
pathie". 

Beaucoup de phrases, qui sonnent bien lorsqu'elles sont 
prononcees de vive voix, semblent froides ou insignifiantes 
sur le papier. Aussi, en ecrivant une lettre, devez-vous re- 
chercher le "rien" qui la rende agreable. La courtoisie est 
une des choses qui coute le moins et qui, pourtant, manque 
souvent le plus dans la correspondance commcrciale. Quel- 
que malraisonnable, grincheux ou agressif que soit votre 
correspondant, vous devez etre digne et courtois dans votre 



24 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 9 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 2. 



qui sera ainsi plus efficace que si vous vous 
laissez aller a la mauvaise humeur. 

Nous devons exprimer des regrets pour les retards on 
les erreurs, meme quand ceux-ci ne proviennent pas de ho- 

Faute. Si nous disons: "Nous nc savons pas exactement 
provient l'erreur, mais nous fcrons tout cc qui depen- 
dra de nous pour la reparer promptement", le client ne 
manquera pas d'etre favorablement imp'ressionne. 

Le client doit scntir que, chez son fournisseur, tout le 
monde tient a lui etre agreable et a etre son ami. 

11 arrive quelquefois qu'on est tente d'alterer la verite. 
C*est une faute; seule la verite, l'absolue verite peut attirer 
l'entiere confiance de votre client. La meilleure maniere de 
ne pas se tromper et de ne pas aboutir a des contradictions, 
est de toujours dire la verite! 

11 n"y a pas de place dans la correspondance commer- 
ciale pour un style emphatique. Au contraire, nous devons 
nous expliquer simplement de fagon a ce que notre client 
ne puisse avoir aucune hesitation sur ce que nous voulons 
lui dire. Ne pas employer trop d'adverbes en "ment" qui 
sont clisgracieux, 11011 plus que d'adjectiefs. 

Ne pas confondre la concision avec la brievete. Un style 
telegraphique serait aussi detestable qu'un style touffu. Des 
phrases simples, courtes et precises. Revenir a la lignc cha- 
quc fois que Ton change d'idces. 

Soyez prompts dans vos reponses. Ne laissez pas de cor- 
respondance en suspens pendant des jours entiers. Si une 
longue enquete est a faire, accusez reception de la lettre i*t 
manifested votre intention de donner la suite convenable 
dans le plus bref delai possible. 

Evitez les expressions banales et les lieux communs. 
Au lieu de dire: "Repondant a votre lettre du...", il serait 
preferable de dire: "Nous avons considere avec toute l'at- 
tention desirable ce que vous nous dites dans votre lettre 
du..., au sujet de..., etc." Autrement dit, accuser reception 
d'une maniere incidente. 

En un mot, ecrire une lettre aimable et vraiment per- 
sonnelle, que chaque client pourra croire avoir ete dictee 
par le patron lui-meme avec l'evident desir de lui prouver 
la bonne volonte de son fournisseur en meme temps que sun 
sincere desir d'entrctenir avec lui les meilleurs et les plus 
cordiales relations. 

Cette correspondance vous conservera vos clients plus 
surement que tout autre nioyen que vous pourriez employer 
a leur egard. 



COMPAGNIES INCORPOREES 



Des httrcs patentes ont ete emises par le lieutenant- 
gouverneur de la province de Quebec, incorporant: 

"The Rigaud Granite Company, Limited", pour faire les 
affaires de carriers et entrepreneurs generaux de construc- 
tions de toutes sortes. Capital-actions, $250,000, a Montreal. 

"Union Securities, Limited", pour faire le commerce de 
toutes valeurs et obligations en general. Capital-actions, 
$5.ooo, a Montreal. 

"Le Theatre, Limitee", pour faire les affaires de pro- 
prietaires de theatres et autres lieux d'amusement. Capital- 
actions, $10,000, a Montreal. 



"Vendome Boulevard and Lands Limited", pour faire le 
commerce d'immeubles dans toutes ses branches. Capital- 
actions, $650,000, a Montreal. 

"The Star and Hydro-Electric Company, Limited", pour 
exploiter et commercer de un ou plusieurs pouvoirs d'eau 
pour fins de pouvoir electrique dans les comtes de Soulan- 
ges et Beauharnois. Capital-actions, $399,000, a Montreal. 

"Saint Marquerets Gravel Limited", pour exercer l'in- 
dustrie d'agents de manufactures et commercer en mate- 
riaux de construction. Capital-actions, $20,000, a Ste-Margue- 
rite, district de Terrebonne. 

"Les Immeubles Populaires, Limitee", pour faire le com- 
merce d'immeubles dans toutes ses branches. Capital-actions 
$149,000. a Montreal. 

"L>- Compagnie de Navigation Quebec et Lotbiniere, 
Limitee ', pour faire la navigation sur les rivieres, fleuves, 
lacs et HUtres endroits de la Province de Quebec. Capital- 
actions. $75,000, a Ste-Croix, district de Quebec. 

"Tfc^ Dominion News Bureau, Limited", pour continuer 
l'industr«e maintenant connue sous la raison sociale de "The 
Domini n News Bureau". Capital-actions, $20,000, a Mont- 
real. 

"C R. G. Johnson, Poirier & Jennings Incorporated", 
pour er^rcer l'industrie de courtiers et agents d'assurances. 
Capital actions, $10,000, a Montreal. 

"TW Canadian Natural Gas Company", pour exploiter 
et fair< affaires en mines de petrole, huiles minerales et gxz 
natureL Capital-actions, $2,000,000, a Montreal. 



NOUVELLES CHARTES 



La "Gazette du Canada" publie les nouvelles chartes 
accordees sous le sceau du secretaire d'Etat du Canada. 
Voici celles qui ont trait aux nouvelles compagnies ayant 
leur principale place d'affaires dans la province de Quebec: 

"American Titanic Iron Company, Limited", pour fabri- 
quer et commercer en fer, acier et autres metaux. Capital- 
actions, $1,000,000, a Quezec. 

"Varyland Investment Co., Limited", pour le commerce 
d'immeubles dans toutes ses branches. Capital-actions, 
$190,000, a Montreal. 

"Richmond Construction Company, Limited", pour faire 
les affaires de constructeurs et entrepreneurs de batisses de 
toutes sortes. Capital-actions, $100,000, a Montreal. 

"Fraser & Chalmers of Canada, Limited", pour faire les 
affaires de manufacturiers de machines de mines et articles 
de toutes sortes y ayant rapport. Capital-actions, $100,000, a 
Montreal. 

"W. J. Inglis Company, Limited", pour faire le com- 
merce de fabricants et marchands de vetements et mercene 
pour homines. Capital-actions, $150,000, a Montreal. 

"Beaver Coal & Power Company, Limited", pour ex- 
ploiter des mines de charbon et autres, ainsi que tout cc qui 
s'y rattache. Capital-actions, $1,000,000, a Montreal. 

"Louis Garbi, Limited", pour entreprendre de construi- 
re routes, chemins de fer, canaux, quais, eetc. Capital-ac- 
ti Miis, $45,000, a Montreal. 

"The Gaffney Construction Company' Limited". pour 
faire les affaires de constructeurs, entrepreneurs, decora- 
teurs et marchands de materiaux de construction. Capital- 
actions, $200,000, a Montreal. 

■The Caughnawaga Light, Heat & Power Company; 
Limited", pour faire les affaires d'une compagnie d'eclaira 
ge electrique en general. Capital-actions, $50,000, au village 
de Caughnawaga. 



Vol. XLVII — No 2. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 9 Janvier 1914. 



25 



Epicerie et Provisions 



LA SITUATION. 

Le commerce de l'epicerie est prospere 
actuellement ; le marche est ferme et il n'y 
a pas de changement digne de mention 
dans les prix. L'argent rentre assez bien 
pour ce moment de l'annee. 

Nous cotons: 

SUCRES 

Extra granule, sac, les 100 lbs. 4.35 

Extra granule, brl., 5 x 20, 100 lbs. 4.45 
Extra ground, baril les 100 lbs. 4.75 
Extra ground, bte 50 lbs. 100 lbs. 4.95 
Extra ground, £ bte 25 lbs. 100 lbs. 5.15 
No 1 Yellow, baril les 100 lbs. 4.00 

No 1 Yellow, sac les 100 lbs. 3.95 

Powdered, baril 100 lbs. 4-55 

Powdered, bte 50 lbs. les 100 lbs. 4.75 
Paris Lumps, I bte 25 lbs. 100 lbs. 5.40 
Crystal Diamond, btes 100 lbs. 5.10 

Crystal Diamond, i bte 50 lbs. 

les 100 lbs. 5.20 
Crystal Diamond, i bte 25 lbs. 

les 100 lbs. 5.40 
Crystal Diamond, Domino, 20 

cartons 5 lbs. les too lbs. 0.35 

Sucres bruts cristallises, lb. 0.04 

Sucres bruts non cristallises. lb. 0.038 

Cee prix s'entendent au magasin du 
vendeur a Montr6al. 

MELASSES 



Tres bonne demande. 
Barbade, choix, tonne 
Barbade, tierce et qrt. 
Barbade, demi qrt. 
Melasse, fancy, tonne 
Melasse, fancy, tierce et 

quart 
Melasse, fancy, demi qrt. 

Leg prix s'entendent: 
pour territoire ouvert; 2e 
territoire combine; 3e 
Montreal et ses environs. 



0.36 0.37 0.39 
0.39 0.40 0.42 
0.41 0.42 0.44 
0.38 0.39 0.41 

0.41 0.42 0.44 
0.43 0.44 0.46 
iere colonne, 
colonne, pour 
colonne, pour 



LARD AMERICAIN 

iere qualite, le quart 
2eme qualite, le quart 

SAINDOUX 

Bonne demande. 



28.75 
27.25 





La lb. 


Saindoux pur, en tinette 


0.15* 


Saindoux pur, en seau 


3.20 


Saindoux pur, cse de 10 lbs 


o.i6i 


Saindoux pur, cse de 5 lbs. 


0.16I 


Saindoux pur, cse de 3 lbs 


0.16* 


FARINES ET PATES 


ALIMEN- 


TAIRES 




Pates alimentaires 





Bonne demande. 

Nous cotons: 
Arrow root, boite de 7 lbs. 
Farine Five Roses, qrt. 0.00 

Farine Five Roses, sac 0.00 

Farine Household, qrt. 0.00 

Far. "Regal", qrt. o.OO 



0.15 
6.25 
3.25 
6.25 
$.25 



Farine a patis. Ocean, prt. 
Far. d'avoine granulee, sac 
Far. d'avoine standard, sac 
Farie d'avoine fine, sac 
Farine d'avoine roulee, brl. 
Farine d'avoine roulee, sac 
Farine de sarrasin, sac 
Far. de ble-d'Inde, sac 
Banner, Saxon et Quaker 

Oats, et Ogilvie, caisse 
Cream of wheat, cse ' 
F6cule de mais, ie qlte, lb. 
Fecule de mais, 2e qlte, lb. 
Fecule de pommes de terre, 

qrts de 1 lb., doz. 
Vermicelle, macaroni et 

spaghetti Canadiens btes 

de 5 lbs., lb. 
En vrac 
Paquets de 1 lb. 

Nouillettes aux oeufs: 
Paquets de i lb., lb. 
Spaghetti, pates assorties: 

alphabets, chiffres, ani- 

maux nouilles, coudes, 

importJes en vrac, lb. 

F.n paquets de t lb. " 

Tapioca pearl, en sac, la * 
Tapioca seed, en sac, la " 
Sagou " 



0.00 


5.00 


0.00 


2.70 


0.00 


2.70 


0.00 


2 . 70 


0.00 


5.10 


0.00 


2.40 


0.00 


3-25 


0.00 


2.25 


0.00 


4.00 


0.00 


5-75 


o.07i 


0.07* 


0.06 


o.o63 


0.00 


1. 35 


0.00 


0.27*. 


0.00 


o.osi 


0.00 


0.07 



0.00 0.07} 



o . 00 o . 07*. 
0.00 0.08 
0.04*. 0.05 
0.04I 0.05 
0.04! 0.05 

FROMAGES CANADIENS 

Bonne demande. 

Les fromages petits et gros se ven- 
dent aux epiciers 1SV2C et 16c la livre. 

VINAIGRE 

Nous cotons, prix nets: 

Bollman, cruches paillees, 4 

gall. imp. cruche 0.00 2.20 

Domestique triple, cruches 

paillees, 4 gal. imp. cruche 0.00 
72 grains, l e gall. 0.00 

88 grains, le gall. 0.00 

118 grains (proof), le gall. 0.00 



1-25 
0.12 

0.15 
0.19 



THES 



lb. 



Peu d'affaires, sauf pour les 'besoins 
immediats de l'assortiment. 

EPICES PURES, GRAINES ET SEL 

Bonne demande courante. 

Nous cotons: 
Allspice, moulu 
Anis 

Canary Seed 
Cannelle, moulue 
Cannelle en mattes 
Clous de girofle entiers 
Chicoree canadienne 
Clous de girofle entiers 
Colza 

Creme de tartre 
Gingembre moulu 
Gingembre en racine 
Graine de lin non moul. 
Graine de lin moulue 
Graine de chanvre 
Macis moulu 
Mixed spices moulues 
Muscade moulue 



0.00 

0.08 

0.08 1 

0.00 

0.18 

0.20 

0.12 

0.25 

0.06 

0.00 

0.00 

0.17 

0.03*. 

0.06 

0.05*. 

0.00 

0.00 

0.00 



0.18 
0.09 
0.09 
0.25 
0.22 
0.22 
0.13 
0.27 
0.08 
0.30 
0.25 
0.20 
0.04 
0.07 
0.07 

0.75 
0.25 

0.50 



Muscade 

Piments (clous ronds) " 

Poivre blanc rond 

Poivre blanc moulu 

Poivre noir rand 

Poivre noir moulu 

Poivre de Cayenne pur 

Whole pickle spice 

Sel fin en sac 

Sel fin en \ de sac 

Sel fin, quart, 3 lbs. 

Sel fin, quart, 5 lbs. 

Sel fin, quart, 7 lbs. 

Sel fin. en quart de 280 \\,a. 

Ordinary fine 

Fine 

Dairy 

Cheese 

Gros sel, sac 

ORGE 

Legumes sees. 

Nous cotons: 
Orge monde (pot), sac 
Orge monde (pot), baril 
Feves blanches, Can., lb. 
Orge monde (pearl), sac 
Feves blanches, Can., lb. 
Feves iaunes minot 

Lentilles rouges, par sac, lb. 
Lentilles vertes, par sac, lb. 
Pois Verts, No 1 lb. 

Pois casses, le sac 
Ble-d'Inde a soupe, casse, 
le sac 

RIZ 



0.20 


o.35 


0.07* 


0. io 


0.25 
0.00 


0.27 
0.28 


0.15 


0. 17 


0.00 


0.20 


0.00 


0.25 


0.16 


0.20 




1.40 


0.00 


o.45 


0.00 


325 


0.00 


3-15 


0.00 


J. 05 


0.00 


1.80 


0.00 


2.05 


0.00 


2.15 


0.00 
0.65 


2.45 
0.80 


0.00 


300 


0.00 


6.75 


0.03I 
0.00 
0.03} 


0.04 

4 .85 

O.03 J 


2.00 


2. TO 


0.05 


0.06 


0.04 
0.04 J 
0.03* 


0.05 
0.04 J 
0.03J 



0.00 2.40 



La demande est bonne. 

Nous cotons: 

Riz importes: 
Riz Patna, sacs de 112 lbs., 

suivant qualite lb. 0.05I 

Riz Carolina 0.08 

Riz moulu 0.00 

Riz souffle (puffed) cse de 

36 paquets de 2 pintes 0.00 

Riz decortiques au Canada: 

Les prix ci-dessous s'entendent 
Montreal. 

Qualite B, sac 250 lbs. 0.00 

Qualite C, sac 100 lbs. 0.00 

Sparkle 0.00 

Tndia Bright (sac de 100 lbs) 0.00 
Lustre 

Polished Patna 
Pearl Patna 
Imperial Glace Patna 
Crystal Japan 
Snow Japan 
Ice Drips Japan 



0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 



0.06 
0.09 
0.06 

425 

f.o.b. 

3..30 
3.20 
5.10 
3-45 
3-55 
4.40 
4.60 
4.90 
5. 10 
530 
5-45 



FRUITS SECS 

Assez bonne demande. 

Nous cotons: 

Dattes et figues: 
Dattes en vrac 1 lb. 

Dattes en pqts de 1 lb. 

Figues seches en boites, 

3 couronnes lb. 

4 couronnes lb. 

5 couronnes lb. 
7 couronnes lb. 
9 couronnes lb. 
16 onces bte 
to onces bte 
Raisins de Corinthe. 






00 





.05* 





071 





.074. 





09! 





IO* 





II 





.11* 





12 





124 





14 





14*. 





15 





.15* 





II* 





1 2* 





071 





08 

Lfc 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 9 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 2. 



D.OOJ O.O7 





0.07i 


0.08 
Lb. 


bte 


0.00 


2.50 


bte 


0.00 


300 


bte 


0.00 


4.00 


bte 


0.00 


5- SO 
Lb. 




0.00 


0.10 




0.00 


O.II* 

I.b. 



0.00 o.o6i 
0.00 o.o65 



Corinthe Filiatras, en vTac 
Corinthe Filiatras en car- 
tons 1 lb. 

Raisins de Malaga. 
Rideau 
Balmoral 
Orleans 
Royal Excelsior 

Raisins Sultana. 
En vrac 
Cartons, 1 lb. 

Raisins de Valence 
Valence fine off Stalk, btes 

de 28 lbs. 
Valence Selected, btes de 

28 lbs. 
Valence Layers, 4 cour., 

btes de 28 lbs. 

Raisins de Californie. 
Epepines, paq. 1 lb., fancy 
Epepines, paq. 1 lb., choix 

Noix et Amandes. 
Amandes Tarragone 
Amandes Valence ecalees 
Cerneaux 
Avelines 

Noix de Grenoble Mayette 
Noix Marbot 

Noix de Bordeaux ecalees 
Noix du Bresil 
Noix de coco rapees, a la lb. 
Noix Pecan polios 
Noix Pecan cassees 
Peanuts non roties, Sun 
Peanuts non roties, Bon Ton 
Peanuts non roties, Coon 
Peanuts roties. Coon 
Peanuts roties. G. 
Peanuts non roties, G. 
Peanuts roties. Sun 
Peanuts roties, Bon Ton 
Pruneaux 30/40 
Pruneaux 40/50 
Pruneaux 50/60 
Pruneaux 60/70 
Pruneaux 70/80 
Pruneaux 80/qo 
Pruneaux 90/10 

Fruits evapores. 
Abricots. boite 25 lbs. 
Nectarines 

Peches, boites 25 lbs. 
Poires. boite 25 lbs. 
Pommes tranchees. e^po- 

rees, btes de 50 lbs. 

Pelures de fruits. 
Citron 
Citronelle 
Orange 



CONSERVES ALIMENTAIRES 
Conserves de Legumes 

Tres bonne demande. 

Nous cotons: 

No 1 No 2 

Asperses (Pointes), 2 lbs. 2.05 300 

Asperges entieres can.. 2 lbs. 0.00 2.25 

Asperges Californie, 2} ibs. 0.00 3. 35 

Epinards 2 lbs. 0.00 1.60 

Betteraves tranchees, 3 lbs. 0.00 1.30 

BU d'Tnde 2 lbs. 0.90 0.02* 

Ble d'Inde en £pis, gal. 4.50 4-521 

Catsup, bte 2 lbs. doz. 0.00 0.R5 

Catsup an gal. doz. 0.00 5.00 

Champignons hotel, boite 0.13! 0.14} 

rhampienons. Ter choix 0.20 0.21 

Champignons, choix. btes 0.17 0.18 

fhnux He Brtixelles imp. O.I7 o.tR 

rhoux-fleurs 2 lbs. o no I 6? 

Citrouilles 3 lbs. 0.80 0.82I 

Citrouilles gal. 2.25 2.27J 



0.00 


0.074 




Lb. 


0.00 


o.ioi 


0.00 


0.10 




Lb. 


0.20 


0.21 


O.42 


o.43 


0.35 


o.37 


0.13 


0.14^ 


O.I9 


020 


0.15 


0.16 


0.34 


0.36 


0.2li 


! 0.22J 


0.20i 


0.22J 


0.l8 


O.I9 


0.00 


0.00 


0.00 


o.ogi 


0.00 


O.II 


0.00 


0.07* 


0.09 


o.ogj 


o.ogi 


o.ioi 


0.00 


0.08 


o.iol 


o.iii 


0.12J 


0.13* 


0.00 


0.15 


0.00 


0.13 


0.00 


o.iii 


0.00 


o.ioi 


0.00 


0.09 J 


0.00 


0.09 


0.00 


o.o8i 




Lb. 


0.00 


0.20 


0.00 


o.iii 


0.00 


o.ioi 


0.00 


0.13 


0.09 J 


o.ogi 




Lb. 


O.TO 


o.iii 


0.15 


o.i6i 


O.II 


O.I2i 



gal. 

2 lbs. 

3 lbs. 
bte 

2 lbs. 

2 lbs. 

2 lbs. 
bte 
bte 



Epinards 
Epinards 
Epinards 
Epinards imp. 
Feves Golden Wax, 
Feves Vertes 
Feves de Lima 
Flageolets importes 
Haricots verts imp. 
Macedoine de legumes, bte 
Marinades en seau, 5 gal. 
Petits pois imp. moyens bte 
Petits pois imp. mi-fins bte 
Petits pois imp., fins, bte 
Petits pois imp. ext. fins, bte 
Petits pois imp., surfins, bte 
Pois Can. English Garden 
Pois Can. Early June 
Pois Can. Ext. Fine Sifted 
Succotash 2 lbs. 

Tomates, 3 lbs., doz. 
Tomates, gall. 
Truffes. i bnl' 



0.00 
0.00 
0.00 
0.12 

0.82i 
0.82i 

1. 15 

o.i3i 
0.13 
0.10 
0.00 

O.II 
O.II 

0.16 
0.17 



5-30 
1.25 
i-75 
0.13 
0.85 
0.85 

1.17J 
0.15 
0.17 
0.16 
• 25 
.us 

.12 

17 

.18 



(manquent) 
0.80 0.82 i 
o.82i 0.85 
0.00 i.27i 



0.95 
0.95 
2.90 

50c 



0.97 i 
1. 00 
2.92* 
5 40 



Conserves de fruits. 



Tres bonne demande. 

Par doz., groupe No 1 No 2 
Ananas coupes en des, 

1 y 2 ib. 0.00 2.25 

Ananas importes 2*4 lbs. 0.00 
Ananas entiers (Can.) 3 lb. 0.00 
Ananas tranches (Can.") 2 lb. 0.00 
Ananas rapes (emp. Can.) 

2 lbs. 0.00 
Bluets Standard doz. 0.00 

Cerises rouges avec noyau, 

2 lbs. 



3-25 
2.30 

1-75 



1-25 

1. 551 

2.15 

2.15 
1. 971 
2.00 



i-55 
Fraises, sirop epais, 2 lbs. 0.00 
Framboises, sirop epais, 

2 lbs. 2.12* 
Gadflies rouges, sirop epais, 

2 lbs. 0.00 
Gadelles noires, sirop epais, 

2 lbs. 0.00 
Groseilles, sirop epais, 

2 lbs. 0.00 
Marinades can. 1 gal. gal. 0.00 
Olives, 1 gal. gal. 1.27a 

Peches jauncs 2 lbs. 0.00 

Peches 3 lbs. 0.00 

Poires (Bartlett) 2 lbs. 1 . 75 

Poires 3 lbs. 2.35 

Pommes 3 lbs. 0.00 

Mures, sirop epais 2 lbs. 0.00 
Pommes Standard gal. 3.00 

Prunes Damson, sirop £oais. 

2 lbs. 1. 10 1. 15 
Prunes Lombard, sirop epais. 

a lbs. 0.95 
Prunes de Californie. 2i lb. 0.00 
Prunes Greengage, siroo 

#pais 2 lbs. I.05 

T?rmharhe Preserved. 2 lbs. 0.00 
•"■prises hlanrhe* doz. 0.00 

Orisps noires doz. 0.00 

'PV^mhoises doz. 0.00 

Mnrpo H07. O.OO 

Ondpllps roncrPQ do7 O OO 



2.00 

0.80 
1.70 
1.50 

2 25 

i.77l 

2.37} 
1 . 10 
2.00 
3-02i 



o.97i 
2.74 

I.07I 
I.50 
2.2s: 
2.40 
2.40 
2 40 

2 40 



Conserve* de poiisonc 

Tres bnnne demande. 

None rotnns- 
Anrriois 3 1'huile (suivartt 

format') dor. 

Caviar J lb doz. 

Caviar i lb. doz. 

("Yahes t lb dor 

Crevettes en saumure. 1 lb 
rv^vpttpc sane saumure. t lb o 00 

T^nnpn TTarldipc doz 

Harenes frais importes 

doz. 1. 1 5 



T .OO 


t 


. s:n 


5. IS 


5 


.2? 


IO.OO 


TO 


.2S 


3.7? 


1 


.no 


O.OO 


T 


.fio 


no 


I 


Rn 


I.3S 


I 


40 



Harengs marines, imp. 
Harengs aux Tom., imp. 
Harengs kippered, imp. 
Harengs canadiens kippered 0.95 
Harengs canadiens, sauce 

tomates 
Homards, bte h., 1 lb. " 
Homards, bte plate, i lb. " 
Homards, bte plate, I lb. " 
Humes (.solid meat), 5 oz. 

doz. 
Huitres (solid meat), 10 or., 

doz. 0.00 
Huitres 1 lb. 

Huitres 2 lb. 

Maquereau, tin 1 lb., la doz 



1.45 


1.65 


1.45 


1.40 


1.50 


1.70 


0.95 


1. 00 


0.95 


1. 00 


6.40 


6.50 


3-50 


3.60 


6.75 


6.90 



0.00 1.40 



0.00 
0.00 



2.00 

1.50 

a. 45 



e.oo 1.45 

(manque) 
(manque) 

0.17 0.18 
3.50 4.00 
o.i6i 0.31 
. 22 . 50 
7.50 11.00 
17.00 18.00 



Morue No 2 lb. 

Morue grosse en quart lb. 

Royans aux truffes et aux 
achards bte 

Sardines can. i bte, cse 

Sardines franchises, i btes 

Sardines frangaises, i btes 

Sardines Norvege, i bte 

Sardines Norvege, i bte 

Sardines Royan a 1'huile, i 0.40 0.42 

Sardines sans aretes 0.23 0.24 

Saumon Labrador, 100 lbs. 0.00 8.50 

Saumon Cohoes, Fraser 

River. 1 lb. 0.00 1.40 

Saumon rouge: 

Horse Shoe et Clover Leaf, 
boite basse, l / 3 lb., doz. 1.27! 1.32I 

Horse Shoe et Clover Leaf, 
boite basse, 1 lb. doz. 2.07$ 2.12I 

Saumon rouge Sockeye 
(Rivers' Inlet), bte hau- 
te, 1 lb. doz. 

Saumon rouge du printemps, 
bte haute, 1 lb. doz. 0.00 

Saumon Humpback, 1 lb. 

doz. 0.00 

Truite des mers, 100 lbs. 0.00 



1. 00 
I.65 

f-95 

6.25 



HARENGS DU LABRADOR 



Quarts 
l /i quarts 



$6.25 
3-35 



FROMAGES IMPORTES 



Bonne demande. 

On cote le fromage de Gruyere: 

Fromage entier de 26i lbs. ou de 80 
lbs., 28c a 30c la livre. 

En quantite moindre, 28c la livre. 

Le fromage de Roquefort se vend de 
32c a 33c la lb. et le Limbourg, 24c la 
livre. 

On cote encore: 
Gorgonzola lb. 0.25 

Edam " 0.24 

PRODUITS CHIMIQUKS ET 

DROGUES 



Nous cotons: 
Acide borique. brls de 336 lbs., Ib 
Alun, barils de 336 lbs. 
Alun, barils de 112 lbs. 
Arcanson, lb. 
Blanc rl- -' 
Boi- ' 



100 



1 .20 



0.03I 
se. brls de 336 lbs. 
peche. pqt de 1 lb. 

Borax en cristaux. brls de 336 

lbs. lb. 0.05 

Roules a mites " 0.00 

famnmille " 0.00 

Parnnerbe CFxtrait de") • 

boites de 12 lbs. " 0.00 

btes 24 lbs., pqt 1 lb. " o.iii 

Camphre, la livre 0.00 



0.10 

0.02i 
0.02i 
0.04S 

0.55 

0.03! 
0.65 

0.06 
0.00 
0.40 

O.II* 

O. 12* 

0.75 



Vol. XLVII — No 2. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 9 Janvier 1914. 



27 



0.15 0.20 
0.40 0.45 



0.01 
lb. 



Carbonate d'ammoniaque, 

brls 112 lbs., 4 lbs. 
Cire blanche lb, 

Couperose, brls 370 lbs. " 
Creme de fcwtre 
Gelatine rouge en feuilles 
Gelatine blanche en feuilles " 
Gelatine Knox en feuil., doz. 1.25 
Gomme arabique lb. 0.15 

Houblon presse, lb. 
Lessive commune 
Lessive commune grosse 

Paraffine poUr cierges, lb. 0.10 
Platre a terre, sac 100 lbs., sac 
Poudre insecticide lb. 0.00 

Refine blanche " 0.03 

Refine G., suiv. quant. " 
Salpetre en cristaux, brls 

112 lbs. lb. 

Sel i Medecine 
Sel d'Epsom sac 224 lb., " 
Soda a pate, 112 lbs. 

Soda 4 laver: 
Sacs 

Soude caustique en mor. lb. 
Soufre en bitons, brig 336 

lbs. lb. 

Soufre moulu sacs 112 lb. 
Tourteaux de lin moulu, sac 1.60 1.70 
Vitriol, brls 0.06} 0.07 



0.02 
0.24 
0.60 
0.35 
1.30 
0.16 
(manque v 
doz. 0.35 

3-75 
0.12 
0.70 
0.50 
0.04 J 
0.02I o.03i 

0.0$ 0.06 
0.01 0.02 
o.oii 0.03 
0.00 2.00 

0.80 0.85 

O.OO 0.02i 

o.oif 0.03 
1.6s 1.70 



Epingles a ressort: 
Boites de 2 grosses, la bte 0.90 

PAPIER D'EMBALLAGE 

Papier Manille en rouleaux 0.03} 

Papier brun en rouleaux 0.03 

MECHES, BRULEURS ET VERRES 



DE LAMPES 

Nous cotons: 

Meches No 2 lb. 0.22 

Meches No 2 " 0.15 

Meches No " 0.12 

Briileurs No 2 doz. 0.85 

Bnileurs No r " 0.65 

Bnileurs No o " O.65 

TCrnleurs. dessus verre (A") " 1.65 

Briileurs. dessus verre (B) " 1. 00 

Gheminees (climax) No 2 " 0.60 

'"heminees ('climax') No I " 0.45 

riieminees ('climax') No " O.45 

Gheminees (Ronanza) No 2 " 0.Q5 

Gheminees (Bonanza) No 1 " 0.75 

SAVON DE CASTILLE 



HUILE DE RICIN PHARMACEU- 
TIQUE 

Nous cotons au quart, par livre, gjs. 
le gallon, $1.25, en estagnon, par livre, 
9c a ioc. 

VASELINE 

Nous cotons: 
"Bleu Seal" 

Blanche No 1 grosse 10.00 

Blanche No 2 " 19.20 

Jaune No 1 "6.72 

Jaune No 2 " 14.40 

BALAIS 

D'enfant, 2 cordes 0.00 1.10 

D'enfant, 1 coHe 0.00 0.85 

Manches de faubert (mop), doz. 1.20 

HUILE DE PETROLE 



Nous cotons: 






Pratt's Astral Oil 


gol. 


0.S2 


Standard Acme 


le gal. 


0.I7J 



GRAINS ET FARINES 



le 40 


lbs.: 


0.00 


0.07I 


0.00 


0.10 


0.08 


0.09 


o.o8i 


0.09} 


0.00 


0.12I 


0.14 


0.15 


0.00 


0.37J 


1.20 


1.30 



BOUGIES. CIERGES ET HUILES 
DE SANCTUAIRE 



Nous cotons: 
B. Paraffine en vrac, boite de 

6 a la lb. lb. 

12 a la lb. " 

B. Paraffine, 6 a la lb. 
B. Paraffine, 12 a la lb. 
B. Stearique, 14 oz. 6 et 12 
B. Stearique, 16 oz. 6 et8 
Cierges approuves, lb. 

Huile de 8 jours, gallon 

PLATS EN BOIS 

Nous cotons: 
Carres de i lb., crate 
Carres de 1 lb., crate 500 
Carres de 2 lbs., crate 500 
Carres de 3 lbs., crate 
Carres de 5 lbs., crate 



CUVETTES EN BOIS 

Nous cotons: 
Cuvette No 0, la doz. 
Cuvette No 1, la doz. 
Cuvette No 2, la doz. 
Cuvette No 3, la doz. 

BALAIS 



Nous cotons: 

A longs manches 0.00 2.75 
Avec manches ordinaires La do*. 

2 cordes 2.25 

3 cordes 2.50 

4 cordes 2.75 

5 cordes 3.50 
Le papier manille, 13 x 17, est cot£ 

20c. 

EPINGLES A LINGE 

Epingles ordinaires: 

Boites de 5 grosses, la bte. 0.75 



Le savon de Marseille en morceaux se 
vend $425 la caisse et de gc a ioc la livre, 
Dofds net. blanc ou marbre. 



Marche de Chicago 



GRAISSE A ROUES 



n 



On cote: 
Graisse Imperial, en lots de 

grosse doz. 0.57} 

Caisse de 4 doz. " 0.60 

Graisse au mica. 
Boites de 1 lb. (par 3 doz.) 

doz. 0.90 0.95 

Boites de 3 lbs. (par doz.) doz. 2.25 

HUILE D'OLIVE 







Nous cotons: 


0.00 


o.4S 


Huile Loublon: 


0.00 


0.90 


Pintes 0.00 2.25 


0.00 


I.02i 


Chopines 0.00 1. 20 


0.00 


0.57* 


I rhopines 0.00 0.60 


0.00 
)IS 


0.72} 


L'huile d'olive Barton et Guestier est 
<~otee: 

Orts 7.75 8.00 
Pts 4-37$ 4. So 
i pts 2.45 2.50 




10.50 
9.00 


HUILE DE CASTOR 




7.5o 
i.50 


Nous cotons: Grosse. Doz. 



Grosse. 


Doz 


3.60 


0.3s 


s.oo 


0.4.S 


6.00 


o.ss 


7.25 


0.65 



Routeilles de 1 oz. 
Bputeilles de 2 oz. 
'Routeilles de 3 oz. 
Routeilles de 4 oz. 



HUILE DE FOIE DE MORUE 

Nous cotons: $1.75 a $2.00. 

Bouteilles carrees de 16 onces, $3.75 
la douzaine: chopines. $2.40 la douzaine; 
i chopines, $1.75 la douzaine. 

HUILE DE COTON 



Haut. 



Ferme- 
Bas. ture. 



Ble— 








Mai 


92c 


9i^c 


91 %c 


Juillet 


88c 


87^c 


S7%c 


Mai's — 








Mai 


67Y4C 


66%c 


66Uc 


Juillet 


667/ & c 


6s5^c 


6S-^c 


Avoine — 








Mai 


4o$ic 


3Q 3 Ac 


30 T /^c 


Juillet 


39 5 Ac 


38^c 


38&c 



Nous cotons: 
Au baril 



1. 10 1.25 



Marche de Montreal 
Grains 

La demande des acheteurs etrangers 
pour le ble de printemps du Manitoba 
est tranquille, les prix offerts etant trop 
lias il n'y a pas eu d'affaires de faites, 
niais il y a eu tine bonne demande pour 
les avoines et les prix offerts dans cer- 
tains cas etaient tres pres de ceux de la 
demande. II y a eu aussi une assez bon- 
ne demande pour l'orge du Manitoba a 
des prx que Ton n'a pu accepter. Le 
commerce des avoines a ete tranquille, 
mais le ton du marche est ferme en de- 
pit de la faiblesse du marche de Winni- 
peg et les prix ne changent pas avec des 
ventes de lots de char de C. W. No 2, 
de 41 J/2C a 42c; C. W. No 3, de 40^c a 
41c, et les No 2 grain a fourrage, de 39c 
a 39/4c le minot ex-magasin. 

Nous cotons: 

Avoine ferme, avec affaires. Ble d'ln- 
de, bonne demande aux prix cotes. 
Avoine C.W. No 1 Ext. Fd 0.41 0.414 
Avoine C.W. No 2 0.41* 0.42 

Avoine C.W. No 3 0.40^ 0.41 

Avoine Que. et Ont. No 2 0.39 0.39J 
Avoine Que. et Ont. No 3 0.38 0.38^ 
Avoine Que. et Ont. No 4 manque 

Sarrasin (48 lbs.) O.64 0.65 

Mais iaune 0.00 0.77 

Ble-d'Inde seche au four manque 

Ble d'Inde jaune No 3 0.74 0.75 

(Ble-d'Tnde nouveau.) 
Orge moulee p. 51 0.53 



28 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 9 Janvier 1914. 



Vol. XL VI I — No 2. 



Marche de Montreal 

Farines 

11 y a cu quelques dcmandes de sour- 
ces curopeennes pour la farine de ble de 
prinlemps, et, comme en quelques cas 
les prix d'offres etaient en ligne avec 
ceux des minoteries, quelques lots se 
montant a 3,000 barils furent vendus. Le 
marche est tranquille mais ferme avec 
des ventes de patentes de ble de prin- 
temps a $540, seconds a $4-90 et strong 
bakers a $4-/Q le baril en sacs. Le ton 
du marche pour la farine de ble d'hiver 
est plus ferme, et dans quelques cas, les 
meuniers demandent une hausse de 5c 
par baril, mais il n'y a pas de change- 
ment notable. Les patentes de choix 
sont cotees de $475 a $5 et les straight 
rollers de $4.50 a $460 le baril, en barils, 
et ces derniers en jute, de $2 a $2.10 le 
sac. 
Nous cotons: 



Patentes du printempt: 

Royal Household 
Five Roses 
Glenora 
Harvest Queen 

Fortes a Boulanger: 

Bakers Special 
Manitoba S. B. 
Keetob 
Montcalm 

Patentes d'Hivsr: 



2 sacs 
2 sacs 
2 sacs 
2 sacs 



2 sacs 
2 sacs 
2 sacs 
2 sacs 



5.60 
5.60 
5. 10 
5.10 



4.90 
4.90 
4.90 
4.90 

5. 00 
5.80 
5-30 

4.40 

4-5C 



Straight rollers 2 sacs 

Hurona (a patisserie) 2 sacs 

A do 2 sacs 

Farine de ble-d'Inde blanc pour 

boulangers, 2 sacs 
Farine de ble-d'Inde pour engrais 

2 sacs 

Farine d'avoine: 

Avoine roulee, sac de 90 lbs. 2.32 

Avoine roulee, baril 4-9° 

Issues de ble et avoine 

II n'y a pas de changement actuelle- 
ment dans l'etat du marche, mais le ton 
est tres ferme avec une bonne demande. 
Le son se vend a $21, les shorts a $23 et 
les middlings a $26 la tonne y compris 
les sacs. II y a eu une bonne demande 
pour les moulees et des ventes de quali- 
ty pur grain ont ete faites de $29 a $31. 
et des melangees de $27 a $28 la tonne. 
La demande pour les avoines roulees 
est tranquille et les prix n'ont pas chan- 
ge, de $4.40 a $450 le baril, en barils, et 
de $2. to a $2.12^ le sac. 

Nous colons: 



Issues de ble: 

Son Man., au char, tonne 20.00 

Gru Man., au char, tonne 22.00 

Middlings d'Ontario, au char, 

tonne 27.00 28.00 

Moulee pure, au char 32.00 34.00 

Moulee melange^, au char 30.00 31.00 

FOIN PRESSE ET FOURRAGE 

Marche de Montreal 

Foin presse 

Un beau montant d'affaires continue \ 
se faire dans le foin presse pour la cor. 
sommation locale; il y a eu une ferine 
demande pour des lots de char dans les 
meilleures qualites et des ventes dee foin 
No 1 ont ete faites de $16 a $16.50; extr 
No 2 de $r5 a $15.50, e No 2 de $13.50 a 
$14 la tonne ex-voie. 

Nous cotons: 
Foin No 1, pour livraison 

immediate $14.00 $14.50 

Tres bon, No 2 13.50 14.00 

No 2 11.50 12.00 

la tonne, en lots de wagon ex-voie. 

Marche facile. Demande mediocre, 
prix sans changement. 

BEURRE 

Marche anglais 

MM. Mills & Sparrow nous envoient 
les cotations suivantes de Londres a la 
date du 24 decembre 1913: 

Danois — 
Haut choix 130/0 132/0 

Siberien — 
Haut choix 112/0 114/0 

Choix 100/0 106/0 

Confiserie 92/0 96/0 

Victorien — 
Haut choix, sale 
Choix, sale 
Haut choix, non sale 
Choix, non sale 



Choix, non sale 

Australien — 
Haut choix, sale 
Choix, sale 
Haut choix, sale 
Choix, non sale 

Queensland — 
Haut choix, sale 
Choix, sale 
Haut choix, non sale 
Nouvelle-Zelande 

Argentine — 
Haut choix, sale 
Haut choix, non sale 



1 14/0 1 16/0 

110/0 1 12/0 

1 12/0 1 14/0 

108/0 1 1 0/0 

108/0 1 1 2/0 



1 14/0 1 16/0 

108/0 1 1 2/0 

I 14/0 1 16/0 

108/0 1 1 2/0 

1 14/0 1 16/0 

108/0 1 1 2/0 

108/0 110/ 

122/0 124/0 

1 14/0 1 16/0 

112/0 1 14/0 



FROMAGE 
Marche anglais 

MM. Mills & Sparrow nous envoient 
les cotations suivantes de Londres a la 
date du 24 decembre 1913: 



Canadien — 

Choix a haut choix, blanc 66/0 67/0 

Choix a haut choix, colore 67/0 68/0 

Nouvelle-Zelande — 

Haut choix, blanc 65/0 66/0 

Haut choix, colore 66/0 67/0 

Prix vendants aux epiciers 

Fromage fort, blanc, a la meule 17c 

au morceau 18c 

Fromage de Gruyere 27c a 28c 



Fromage Oka 


24c 


Beurre, choix 


31c 


Beurre, choix, en bloc d'une livre 


3i^c 


Oeufs strictement frais 


50c 


Oeufs frais en boites de carton 




d'une douzaine 


Sic 


Oeufs No 1 


35c 


Oeufs choisis 


40c 



OEUFS 

Les arrivages d'oeufs frais augmentent 
et la quantite des oeufs de conserve di- 
minue sensiblement; en consequence, le 
prix des frais a baisse et ceux de con- 
serve augmente. 

Marche de Montreal 
BEURRE 

Beurre de laiterie 24c a 25c 

Beurre de laiterie en rouleaux 26c a 27c 

PEAUX VERTES 



Tres bonne demande. 
Boeuf inspecte No 1 
Boeuf inspecte No 2 
Boeuf inspecte No 3 
Veau 
Agneau, chaque 



1500 



14-50 
13-50 
12.50 
17.00 
1. 10 



FRUITS VERTS ET LEGUMES. 



Oignons, la lb. 

Oignons, la cse 

Raisin Magala 

Raisin 

Bananes 

Betteraves, sac 

Carottes. sac 

Patates, le sac 

Navets, le sac 

Pommes. le baril 

Oranges Mexicaines, la cse 

Oranges Navels, la cse 

Citrons, la cse 

Pommes Baldwin, No 1 

Pommes Baldwin No 2 

Pommes Greening No 1 

Pommes Greening No 2 

Pommes Spy No 1 

Pommes Spy No 2 

Atocas, le gallon 



2.00 
2.25 



0.80 

4.00 

2.50 
3-25 
4- 50 
4.00 



o.03i 

300 

5-25 

2.50 

2.50 

1. 00 

0.75 
1 .00 

o.75 
8.00 
2.50 
3 .25 
3-50 
500 
4-50 
4.50 
4.00 
6.00 
5 00 
0.50 



Vol. XLVII — No 2. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 9 Janvier 1914. 



29 



Table Alphabetique des Annonces 



Assurance Mont-Royal 31 

Baser & Co. (Walter) 12 

tfiuque de Montreal 34 

tfanque d'Hochelaga 34 

tianque Rationale 34 

8anqne Molson 34 

Sanque Provinclale 34 

Banvvell Hoxie 48 

B61anger & B61anger 32 

Bowser, S F. & Co 6 

Bright Light Co 33 

British Colonial Fire Ass. . . 31 

Brodie& Harvie 12 

Canada Cement Co , Ltd. . . 46 
Can. Hardware Exhibitors 

Ass 40 

Canada Life Assurance Co.. 31 

Canada Starch Co 4 

Canadian Salt Co 7 

Cane Wm. & Sons Co. Ltd. . 5 

Church & Dwight 7 

Cie d'Assurance Mutuelle 

du Commerce 31 

Clark, Wm 13 

Connors Bros 16 

Cottam Bart 32 

Coulllard Auguste 32 

Desmarteau Alex 32 

Dotn. CannersCo., Ltd.... 3 



Dom. Cartridge Co 41 

Dougall Varnish Co 38 

Douglas J.M. & Co Couvert 

Dontigny Hector 33 

Equitable (Cie d'assurance 

incendie) 34 

Esiuhart & Evans 30 

Equitable Trust Co 37 

Fontaine Henri 32 

Fortier Joseph 32 

Gagnon, P. -A 32 

Garand, Terroux & Cie... . 32 

Gendron Mfg. Co 38 

Gillett Co. Ltd., [E. W.j 16 

Gonthier & Midgley 32 

Grand Trunk Railway.... 48 

Greening Wire Co 40 

Gunn, Langlois & Cie 7 

Hamilton Cotton Co 11 

Hotel New Victoria 32 

Hutton Jas 45 



Jonas & Cie, H... . Couvert 2 



Lacaille, Gendreau & Cie.. 12 
Laporte, Martin Limi- 
ted Couvert 

La Pr^voyance 37 

La Sauvegarde 30 

Leslie & Co., A. C 38 

Lewis Bros Couvert 

Liverpool & London & Globe 30 

Luf kin Rule Co 45 

Marion & Marion 32 

Martin-Senour 42 

Mathieu (Cie J. L.) II 

Matthews- Laing Co 5 

Maxwell & Sons (David) .. 38 

McArthur, A 38 

Metropolitan Life Ins. Co.. 30 

McGill Cutlery Co 47 

Montbriand, L. R 32 

Montreal-Canada Ass. Co. . 31 

Montreal Dairy Co 11 

Mooney Biscuit Mfg. Co.. 12 

Mott, John P.. &Co 12 

Nova Scotia Steel Co 47 

Pret Immobilier Limited. . . 13 

Prdvoyants du Canada, (Les) 30 

Prevost & B^dard 32 



Quebec Steamship 47 

Remington Arms 4 2 

Rolland & Fils, J. B 32 

Sheldon School 10 

Stanley Rule & Level ....'. 45 

St. Lawrence Sugar Co 11 

Sun Life of Canada 31 

Taylor Forbes Co. Ltd 43 

Thompson & Norris Co 29 

Tippet & Co., A. P 7 

Tuckett [The G. E. & Son 

Co • 11 

Union Mutual 31 

United Shoe Machinery Co. 

Ltd 9 

United-States Steel Co 44 

Western Ass. Co 30 

Wilks & Burnett 32 



CONSERVEZ VOS BENEFICES 

Faites l'inventaire des depenses de votre salle d'exp£dition et comparez votre m^thode de boites en bois avec la nou- 
velle methode — les boites Cellulaires d'emballage T. & N. 

C'est un fait bien £tabli que vous pouvez <?conomiser de 30 a 50% dans votre d£partement d'exp£dition en employant 
les "Boites Cellulaires" T. & N. Leur cout initial est beaucoup moindre que celui des boites en bois. Leur poids est 
le cinquieme de celui du bois, l'£conomie sur les frais de transport dtant considerable de ce fait. De plus, les conte- 
nants £conomisent de l'espace quand ils sont vides, car on peut les plier. Nous pouvons vous donner des chiffres 
pour prouver ce que nous disons. Voulez-vous nous laisser vous les d6montrer ? 

Ecrivez aujourd'hui servez-vous du coupon ci-dessous. 

The Thompson & Norris Co. of Canada, Limited 



BROOKLYN, N. Y. 



BOSTON, Mass. 



NIAGARA FALLS, Canada 

BROOKVILLE, /rid. LONDRES, Ang. 



JULICH, AUemagne. 




The Thompson & Norris Co. 

of Canada, Limited 

Piidre d'envoyer details complets 




P. C. 




(La boite demontee). 



(La boite montee). 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT". 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 9 Janvier 1914. 



Vol. XLVH — No 2. 



METROPOLITAN 

Life Assurance Co'y 
:-: of New- York :- 

(Compagnle a Fond* Social) 

Actlf $397,965,341.31 

Polices en vigueur au 31 d6- 

L.mhie 1912 12,837,042. 

En 1912, la compagnie a 6- 

mis au Canada des poli- 

1 ces pour 32,185,993 

Bile a depose entre les 

mains du Gouvernement 

Canadlen et de fidei-com- 

mis canadiens, exclusive- 

menl pour les Canadiens, 

environ $16,000,000. 

11 y a plus de 532.008 Canadiens assures 
dans la METROPOLITAN. 



WESTERN 

ASSURANCE CO. 

INCORPOREE EN 1851 

ACTIF, au-dela de - - >3. 28 4,'79.93 

Bureau Principal: TORONTO, Oat. 

Hon. Geo. A. Cox, President. 
W. R. Brock, Vice-Pr6sident. 
W. B. Meiklb, Gerant-G^neral. 
C. C. Fostbr, Secretaire. 
4ocear«ale de Montreal: 
61 RUE ST-PIERRE. 
Robt. Eickerdikk, G<rtn 



ESINHART & EVANS 

Courtiers d'Assnrance 

Feu, Vie, Accident, Cambriolage, 

Bris de glaces, Automobiles, 

Responsabilite" des Fonctionnaires 



Agents principaux pour : 

The Scottish Union & National is. Co. 

d'Edimbourg. 

German American Insurance Co. 

de New-York. 

flous consideVous toutes commaodes 

d'agences de la part de personnes 

responsables. L/experience 

n'est pas absolument 

indispensable. 



Bureau : EDIFICE LAKE of the WOODS 
39 rue St'Sacrement, 

TELEPHONE MAIN 553 MONTREAL 



Assurances 



L'ASSURANCE-VIE. 



Les avantagfes des Polices . par verse- 
ments. 



Nous extrayons ce qui suit d'un pam- 
phlet que nous avons regu de la "Great- 
West Life Assurance Company": 

Les avantages des polices d'assurance- 
vie, payables par versements, sont main- 
tenant gencralement reconnus. Dans la 
plupart des cas, en vertu des contrats, 
les beneficiaires sont des femmes, et 
lorsqu'ellcs regoivent un assez beau mon- 
tant en reglement de leurs reclamations, 
la question du systemc par versements 
est immcdiatemeut vue sous un bon 
jour. Maintenant, placer une somme con- 
siderable, disons $10,000, a un taux d'in- 
teret raisonnable et de fagon a ce que le 
capital soit absolument en surete, est une 
tacbe qui, demandant une longue expe- 
rience et un jugement sain tels que cela 
l'exige, ne devrait pas etre impose a une 
femme qui n'a pas l'entrainement neces- 
saire en affaires. 

Tl est ordinairement bien recon- 
nu dans les cercles d'assurance-vie 
que les produits 011 profits des polices 
d'assurance sont frequemment perdus 
par des placements incertains, et ainsi la 
prevision sur laquelle comptait l'assure 
pour sa famille est detruite. 

Pour cette raison, plusieurs hommes 
d'affaires choisissent des polices payables 
par versements, et ainsi, en effet, "assu- 
rent leur assurance", en imposant sur la 
compagnie, le droit de placer l'argent du 
beneficiairc et garantissant le capital ou 
principal. Les polices par versements de 
la Great-West Life sont particulierement 
attrayantes sous ce rapport parce qu'elles 
pourvoient non seulement a un placement 
garanti, mais aussi a un tres profitable. 
Considerez les types de polices suivants: 

(A) Une police de' $10,000 payable or- 
dinairement en une somme a maturite. 
Si les paiements de cette police etaient 
faits par versements, le beneficiaire re- 
cevrait un revenu garanti de $680.00 au 
commencement de chaque annee pendant 
20 ans, faisant un paiement total de $13,- 
600, les $3,600 additionnels etant l'interet 
a lYi pour cent payc par la compagnie 
pour l'emploi des fonds laisses en sa 
possession. Mais la Great-West Life ga- 
gnerait probableinent plus de Z l A pour 
cent sur ces fonds, et, poursuivant l'idee 
de mutualite qui est la base de l'assuran- 
ce-vic, le beneficiairc participerait dans 
le surplus d'interet ainsi gagne. Evidem- 
ment, le premier versement, Icquel est 
payable d'avance, ne serait pas augmente 
par des profits, mais les profits seraient 



ASSCREZ YOITS 

DANS 

Ltt $JIUU€6flRD€ 



1o PARCE 
QUE 

2o PARCE 
QUE 

3o PARCE 
QUE 

4o PARCE 
QUE 



60 PARCE 
QUE 



Ses Taux sont aussi a va n ta *ux 
que ceux de n'importe quelle 
compagnie. 

Ses police* sont plus liberal** 
que celles de n'importe quelle 
compagnie. 

Ses garantlea sont auparlau- 
res a la g6neralite de celles de* 
autres compagnies. 
La sagesse et I'experlenc* dc 
sa direction sont une garan- 
tie de succ4s pour les annee* 
futures. 

Par-dessus tout, elle est une 
compagnie Canadlenne- 
Francaise et ses capitaux res- 
tent dans la Province de 
Quebec pour le benefice de* 
notrea. 



Slag* Social 1 7 Place d'Arme* 
MONTHBA.L 



i6J<5 



LIVERPOOL 
LONDON 

AND, 

Globe 



Snccnrsale an Canada, Bureau Chef a Montreal 
DIRECTEURS 

Sir Alexandre Lacoste.M. Chevalier, Ecr., William 
vlolson Macptaerson, Bcr., T. J. Drummond Her. 

J. Gardner Thompson, Geraut. 
J. W. Binnle, Assistant-Geranr . 



Les Prevoyants do Canada 

Assurance Fonda d* Panalon 
CAPITAL AUTORISE $500,000 

Achetei de* Part* daa Prevoyante 1 

Parce que e'est un placement sana 
parell ■ 

Parce que e'est, avec la plus petite 
prime, la plus grosse rente ; 

Parce que e'est la seule oompagnle 
a "Fonds Social" faisant une speciall- 
t€ du Fonds de Pension. 

Total de l'actif du Fonds de Pension 
seulement : 1384,936. 39. 

Bureau a Montreal 

Chambre 22, 

Edifice "La Patrie" 

Bureau - Chef, 

85, rue Dalhousie, 

QUEBEC. 



Vol. X-LVH — No 2. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, o Janvier 1914. 



31 



Union Mutual Life Insurance 
Company, »*£* 

FRED. E. RICHARDS, 
President. 

Valeur accepted de Garanties Ca- 
nadlennes. ditenues par le Gouver- 
nement Federal pour la protection 
des Porteurs de Police, $1,206,576. 

Toutes les polices emises avec 
Dividendes Annuels sur pakment 
de la prime annuelle de deuxieme 
annee. 

Ouverture exceptionnelle poor 
Agents dans la Province de Quebec 
et 1'Est d' Ontario. S'adresser a 

WALTER I. JOSEPH, Gerant. 
151 rue St-Jacques, MONTREAL. 



COMPACNIE 

MONTREAL - CANADA 

D'ASSURANCE CONTRE L'INCENDIE 

Fondee an 1 859 

Telephone Bell Main 5381 

Actif $557 885.95 

Reserve $193,071.19 

Autre* Valeurs 

pattivei 20,68 

S213.759.19 
Surplus pour let assure* $344,126.76 

Bureau - Chef : 

EDIFICE OULUTH, 

60 rue Notre-Dame Ouast, 

angle de la rue St-Sulpice. 

MONTREAL. 
L. A. Lavallee, President 
Ferd. Page, Gerant Provincial 



l Assurance Mont- Royal 

(Compagnie Independante (Incendie) 

Bureaux i 74 rue notre-Dame Oucst 

Coin St-Prancois-Xavier, MONTREAL 

R6dolphe Forobt, President. 
I. E Clement, Jr.. Gerant-General 



subsequemment proportionnes annuelle- 
ment par la Compagnie. 

(B) Une police de $10,000, pourvoyant 
a des versements de $500, payables an- 
nuellement en avarice par annee. Ici, les 
versements se montent juste a $10,000, 
et au lieu de l'interet garanti de 3^ pour 
cent, la prime est reduite des le commen- 
cement atin de donner une entierc allo- 
cation pour tel interet. Neanmoins, cha- 
que versement apres le premier sera aug- 
ments tel que dans le premier cas par 
des profits proportionnes par la Compa- 
gnie. 

(C) Une police garantissant au bene- 
ficiaire 1111 revenu mensuel de $100 pen- 
dant 20 ans. A moins qu'autrement arran- 
ge, ceci serait offert comme complet 
paiement optionnel a un simple paie- 
ment comptant de $17,500 (appele valeur 
echangee), laquelle est la base pour le 
calcul du taux de prime. 

On observera que le total des paie- 
ments mensuels se montent a $24,000; 
l'excedant sur $17,500 etant fait sur l'in- 
teret garanti. En plus de ceci, nean- 
moins, chaque paiement mensuel (a l'ex- 
clusion de ceux de la premiere annee) 
serait augmente par des profits propor- 
tionnes par la Compagnie. 

En vertu des reglements par verse- 
ments des types (A), (B) et (C), on ob- 
servera que le revenu prevu cesse en- 
tierement apres 20 ans. Maintenant, sans 



Sun Life of Canada 

Actif $ 49,605,616.49 

Assurances en vigueur. . . . 182,732,420.00 

Ecrivez au Bureau Principal, 
Montreal, pour vous procurer la 
brochure intitule "Prospere et 
Progressive.'' 



UN RESILTAT TYPIQIE 



Le 30 octobre 1913, le Dr. J. S. Brownle e 
ue Detroit a Scrit ce qui suit au sujet de 
sa po: ice-dotation, reVemment arrived a 
echdance : "L,e rdsultat de ma police a 
6t6 tres satisfaisant car les dividend s 
appliques a rues primes d'ann£e en ann£e 
en ont r£duit le cout de 25 % et la police, 
qui £tait d'un montant de $ 1,000 m'a 
doling un rapport au comptant de I379 14 
en plus de son cout, sans compter la pro- 
tection de l'assurance. 

Je souhaite a votre compagnie de con- 
tinner a prosperer comme elle le merite 
si bien." 

Dans chacune des cinq dernieres an- 
n£es, les 1 ecettes de surplus ont bat tu tous 
les records precedents. En 1912 ils £taient 
de plus de $1,5 jo, 000. Ceci explique les 
dividendes satisfaisants versus aux por- 
teurs de police de la 

CANADA LIFE ASSURANCE CO 



Bureau-Chef 



TOKONTO, Onf 



Ea Gompagnie d'JI$$uranet 
nUTUELLE DU COfiriERCE 

Contra I'lncendle 
Actif excedant • - $550,000.00 

DEPOT AU GOUVERNEMENT 

en conformity avec la nouvelle Loi des 

Assurances de Quebec, 8 Edouard VII, Chap. 69. 

Bureau-Chef; 151 rue Glrouard St-fiyaclntbe 



RESPONSABIUTE PATBONALE 

La Prevoyance 

Capital $500,000.00 



Aussi : — Accidents, Maladies, Glaces, 
Vol, Garantie de Fid£lite, Garantie de 
contrats. 

ASSURANCE D'AUTOMOBILES 

Bureau Chef : 

160 rue St = Jacques, • Montreal 

Tel. Bell : Main 1 626 



BRITISH COLONIAL 

FIRE INSURANCE COMPANY 
EDIFICE ROYAL, 2 PLACE D'ARMES, MONTREAL. 

CAPIiAL AUTORISE, $2,000,000 CAPITAL SOUSCRIT, $1,000,000 

Agents demandes pour les districts non representes. 



32 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 9 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 2 



PATENTES 



IOBTENUES PROMPTEMENT 



Dans tous les pays. Pour renseignements de 
mandez le Guide del'lnventeur qui sera envoy* 

MARION & MARION, 3 6 4 rue Universite, 
angle de la rue Ste-Catherine, Edifice de la 
t> i « > i r?€ j Marchands. 



NEW VICTORIA HOTEL 

H. FONTAINE, PROPRIETAIRE 

QUEBE6 

L'HOtel des commis-voyageurs. 

Plan Americain. Taux, a partir de $2.50 



JOSEPH FORTIER 

Fabricant-Papetier 

Atelier de Rfeglure, Reliure, Typo- 
graphic, Relief et Gaufrage. Fabri- 
cation de l,ivres de Comptabilite. 
Formules et fournitures de Bureau. 

210 rue Notre-Dame Ouest, 

(Angle de la rue St-Pierre). MomieSal. 



PAIN I»OTJH OI8BAUX eat le "Cottanr 
Seed" fabrique d apres six brevets. Mar 
cbandise de confiance ; rien ne peut I'appro 
cher comme valeur et comme popularity 
Chez tout lea fournisaeura en grot. 



L. R. MoNTBRlAND 

Architect e et Mesureur, 

230 Rue St-Andre Montre 



Alex. Desmabteau 

Comptable, Auditeur 

SPECIALITY 1 — Liquidation da FalUltaa, 

Compromla Effeotue. 

54, 60, RUE NOTRE-DAME EST 

MONTREAL. 



GARAND, TERROUX & GIE 

banquiers et Courtiers 
48 rue Notre-Dame Ouest 

MONTREAL 



TBI,. BBLL, MAIN 1859 

BEUNGER & BELANGER 

Notaires, Comptables et Commissaires 

TRUST & LOAN BUILDING. 

No 30 rua St-Jaoquea, MONTREAL 

Argent a Preter a 4, 5 et 6% 



mil doute, cette periode couvrirait toute 
la vie (hi beneficiaire dans plusieurs cas. 
Du moins cela permettrait a une veuve 
d'elever ses enfants jusqu'a ce qu'ils 
soient en age de la supporter a. leur tour; 
ou cela supporterait le beneficiaire, si 
c'est un enfant, jusqu'a ce qu'i' puisse se 
suffire a lui-meme. Dans dVutrej cas. 
iieanmoins, l'assure aimerait a -aisser un 
levenu plus permanent, partic -(ierement 
si le beneficiaire est son k. r >use, afin 
qu'elle ne reste pas sans mc <ns mde- 
pcndants autant que possibl. i un age 
avance. Ici, nous sommes . <nbes sur 
un fait un peu curieux. c'est, irsque la 
periode de reglement des veis nents est 
prolongee, nous venons vite "in point 
ou chaque versement ne diflt que tres 
peu de l'interet gagne sur le K , <icipal ou 
■ apita', afin que le beneficii e en je 
contentant avec un revenu I cerement 
plus petit puisse non seuleri.. < assurer 
la permanence du revenu, mail ieut aussi 
garder le principal intact. Pi v demon- 
trer: a 6 pour cent d'interet, $1 100 pour- 
voieraient a un reglement dt \ -rsements 
de $664, payables a la fin de chi iue annee 
pendant 40 ans, tandis que 1-1 l'interet 
seul etait retire, le revenu an yel serait 
de $600 et le principal restera t intact a 
$10,000. Ainsi, si quelqu'un < <sire pro- 
longer le reglement des vei/ements a 
plus longue periode, afin de s' Assurer de 
couvrir le beneficiaire toute sa vie, il 
pourrait aussi bien faire un pimple- ar- 
rangement pour le paiement <Tt l'interet 
seul et garder le principal comme actif 
permanent de sa succession. Ceci nous 
amene a un autre type, que Ton peut a 
peine appeler assurance par versements, 
mais que Ton peut y assimiler. 

(D) Une police pour $10,000 qui, en 
accord avec les instructions de l'assure, 
ne serait pas payee a maturite de la po- 
lice, mais serait retenue par la Compa- 
gnie pour tel temps qu'il serait convenu, 
l'interet seul etant paye au beneficiaire. 
Dans ce cas, l'interet de 3^ pour cent 
que la Compagnie garantirait, produirait 
un revenu garanti annuel de $350, mais 
ceci augmenterait annuellement par l'in- 
teret des profits alloues par la Compa- 
gnie. 

Ce plan pourrait etre employe pour 
donner a l'epouse un interet a vie sur la 
police, le principal restant intact pour la 
succession ou les enfants de l'assure. En 
se souvenant de ce qui a ete dit prece- 
demment sur la petite difference de re- 
venu entre le versement a plus longue 
periode et la methode proposee ici, cette 
derniere paraitrait un plan tres avanta- 
geux, principalement pour un jeune ma- 
rie. Le point a considerer est que la 
Compagnie offre un placement garanti 
d'un interet de 2 l A pour cent et etend son 
experience et ses facilites au beneficiaire 
en obtenant le plus possible, ayant tou- 



GEO. GONTHIER 

Iyicencie Jnstitut 
Comptable 



H. E. MIDGLEY 

Comptable-Incorpoi e 



GONTHIER & MIDGLEY 

Comptables & Audlteura 

103 RUE ST-FRS-XAVIER. 

Telephone Adresse telegraphique 

Main 2701-519 "Gontley ' 



NE MANQUEZ PAS DE LIRE 

la 48me Edition de 

L'ALMANACH ROLLAND 

Agricole, Commercial et des Families, 
pour 1914 

Qui vient deparaitre et renferme encore, 
outre ses nombreux et utiles renseigne- 
ments religieux et civiques, d'agreables 
legendes et d'int6ressantes histoires ine- 
dites. par nos auteurs canadiens : 
Un Convent d' autrefois, par A. D. DeCelles 
L'Ours de Baptiste, ... R. Girard 

Les Revenants A . Bourgeois 

Publie par 

La Compagnie J. B. Holland & Fils. 

53, Rue St-Sulpice - Montreal. 

Prix, 10 cts : franco par la malle, 15 ct s 



Maison Fondee en 1870 

AUQUSTE COU1LLARD 

Importatbur db 

Ferronnerle et Quincaillerie, Verres A 
Vitres, Pelntttrea, Btc. 

Speciality t Poeles de toutes sorter 

Nos. «3« A *8» rne Nt P»nl 
▼ ontes ia et 14 St-Amable, MONTRE Al 



L,a maison n'a pas de Commis-voyageurs e 
fait benGficier ses clients de cette economic At 
tention toute speciale auz commandes par la 
malle. Messieurs les marchands de la campagne 
seront toujours servis an plus bas prlx d 
marche. 



P. A. GAGNON 

Comptable Licencie 
(Chartered Accountant) 

Chambre S I 6, 3 1 6, 3 1 7 

Edifice Banqua Quebec. 

11 Place d'Armes, MONTREAL,. 

Telephone Bell Main 491a 



Arthur W.Wilks. 



Alexander Burnett 



WILKS & BURNETT 

Comptablaa, Audlteura, Commlaaalraa pour 
toutaa las Provlnoaa. 

Reglement d'affaires de Faillitee 

602 Batisse Banque des Marchands 



Telephone Bell Main 5500 



MONTI- H 



EUGENE PREVOST RODOLPHE BEDARD 

PREVOST & BEDARD 

Comptables, 

Liquidateurs, 

Auditeurs. 
Speciality : Reglements de differends 
Suite S06 Edifice Royal Trust 

107 ST-JACQUES 
BELL TEL. MAIN 1056 MONTREAL 



Vol. XLVII — No 2. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 9 Janvier 1914. 



33 



am 




Votre mai.'On avec le merveilleux 
White Flame Burner. Ce bruleur 
ilonoe a vos vieilles lampes et lan- 
ternes uue lumiere blanche, brillan- 
te et douce a la fois, et supfrieure a 
celle du gaz et de l'6lectriote\ Sa 
luniidre £pargne la vue et rend la 
lecture et la couture agrtables. Pas 
de Manteaux a Briser. Fiable et econo ique. Satis 
faction girantie. Fait les delices de tous ceux qui 
l'emploient. Echantillon Complet Par la Poate a 
toute adresse, 35c ou 3 pour $100. Argent rem- 
bourse si non satisfait. Commandos par la Poate 
Expedites romptement. Prix Speciaux en gros 
aux Marchands et Agents. 

Bright Light Co., Merrick ville, Ontario 



Hotel St-Maurice 

HOTEL DES VOYACEURS 
Hector Dontigny, Prop. 



Chambres de premiere classe et 
Salles d'Echantillons 

GRAND'MERE, P. Q. 



jours a l'esprit la securite comme pre- 
miere consideration. 

(E) Une amelioration au plan (D) 
pourrait etre suggeree. Comme le revenu 
du beneficiaire consisterait seulement de 
l'interet gagne sur la somme assuree, le 
premier paiement fait ne lui serait du 
qu'apres un an de la maturite de la po- 
lice. 

Ceci pourrait etre regarde comme un 
inconvenient, mais auquel on pourrait 
remedier en prenant une petite police, 
disons $1,000, payable en un seul mon- 
tant au deces. Ceci laisserait une ba- 
lance pour rencontrer toute vieille dette 
qui pourrait requerir paiement au deces 
de l'assure. 

Le plan ci-dessus est suggere comme 
un alternant au "Revenu Continuel" du 
reglement de versement qui, neanmoins, 
pourrait etre prefere par quelques-uns, 
car il garantit un plus grand paiement au 
beneficiaire, mais sans laisser le principal 
intact. 

(F) Par le plan de la police de "Re- 
venu Continuel" pour $10,000, cela four- 
nirait une annuite au beneficiaire payable 
autant qu'il vivrait, mais les paiements 
pour 20 ans seraient faits en tout evene- 
ment. Ceci est, si le beneficiaire mourrait 
avant de recevoir 20 versements annuels, 
le reste serait paye a ses executeurs ou 
a toute autre personne nominee. Le mon- 
tant du revenu dependrait de l'age du be- 



neficiaire lorsque la police serait recla- 
mable, selon le tableau condense suivant, 
qui est fait sur la base d'une police de 
$10,000. 

Age du beneficiaire 

au prochain Annuite a vie 

anniversaire. garantie 20 ans. 

10 $425.00 

15 435-00 

20 445-50 

25 459-50 

30 475-50 

35 494-50 

40 '. •• 516.50 

45 541-50 

50 5/100 

55 603.00 

60 634.50 

65 65900 

Le tableau ci-dessus montre les chif- 
fres garantis seuls, lesquels pourraient 
etre augmentes par des profits, mais 
dans ce cas les profits ne s'appliqueraient 
qu'a 19 paiements garantis. 

(G) Au lieu de pourvoir comme dans 
(F) pour un revenu annuel pour toute la 
vie du beneficiaire, garantit pour 20 ans 
un revenu mensuel sur la meme base 
pour etre arrange. Des details concer- 
nant ce plan pourraient etre fournis sur 
demande. 



L'UTILITE DES EMPRUNTS SUR 
POLICES D'ASSURANCE. 



La recente convention des assureurs, 
qui a eu lieu a New-York, a revele que 
les prets consentis par les compagnies 
d'assurance d'Amerique s'elevent a la 
somme de $550,000,000. On croit que ja- 
mais auparavant Ton s'est approche au- 
tant de la limite fixee pour les emprunts 
sur des polices d'assurance. On croit 
aussi que Ton epuisera la capacite des 
compagnies d'assurance de preter des 
fonds, si la crise financiere se continue 
beaucoup plus longtemps. II est evident, 
par les chiffres ci-dessus, que les citoyens 
des Etats-Unis se sont assures a bon 
escient et qu'ils ont ete capables de tirer 
sur ieurs comptes d'epargne pendant 
qu'ils sont en vie. II y a des sens qui 
pretendent que, quelle que soit la diffi- 
culte du moment, les primes d'assurance 
accumulees devraient etre laissees in- 
tactes. 

Jadis, avant l'apparition de la clause 
qui autorise les prets, celui qui voyait 
son revenu soudaincment reduit ou en- 
tierement supprime, perdait ses epargnes 
et son assurance. II peut aujourd'hui 



emprunter pour acheter du pain et du 
fromage et employer une partie de son 
emprunt pour payer sa prime. La crise 
passee, sa famille ne souffrira pas de 
1'empr'unt, autant qu'elle eut souffert de 
la ruine, s'il avait laisse son assurance 
pour etre retiree apres ses funerailles. 
Cette perspective d'emprunt sur police 
rend l'assurance tres attrayante. 



L'Etat du Wisconsin a inaugure un 
systeme d'assurance. On annonce offi- 
ciellement qu'une police a ete vendue au 
president de l'Assemblee Legislative la 
meme annee que la loi des assurances 
est entree en vigueur. D'apres le prece- 
dent etabli, l'ex-president va s'ennuyer. 
En sa qualite de directeur des porteurs 
de police, son election va etre un jeu 
d'enfants. 



Le president de l'association des assu- 
reurs de New-York dit qu'il est temps de 
faire un exemple des agents qui violent 
la loi du rabais. La plupart d'entre eux 
sont deja convaincus qu'ils sont des mo- 
deles d'agents d'assurance, ignorant sans 
doute les moyens qu'il faut prendre pour 
reussir. N'importe qui peut vendre une 
chose en la donnant. 



JOURNAL DE LA JEUNESSE. — 
Sommaire de la 2142c livraison (20 de- 
cembre 1913). — M. Tapinois, detective 
aviateur, par J. Jacquin et A. Fabre. — 
Les immenses docks flottants modernes, 
par Daniel Bellet. — Au pays des fakirs. 
— Tante Claude, par Julie Borius. — Les 
richesses du Spitzberg, par Pierre de 
Meriel. 

Abonnements — France: Un an, 20 fr.; 
Six mois, 10 fr. Union Postale: Un an, 
22 fr.; Six mois, 11 fr. 

Le numero: 40 centimes. 

Librairie Hachette et Cie, 79, boulevard 

St-Germain, Paris 



Beaucoup de commis pensent que l'art 
de la vente se compose de 99 pour cent 
de paroles. Ce genre de vendeurs n'at- 
tire pas le client de qualite ni meme 
beaucoup d'autres de qualite moindre. 



34 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 9 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 2. 



BANQUE D15 MONTREAL 

FONDEE EN 1^17 - CONSTI T UEE PAR AC TE DU PARLEMENt 

Capital tout paye $1 6,000,000.00 

Fonds de Reserve 16,000,00 0.00 

Profits non Partages 1,046,217.80 

S iege social ; MONTREAL . 

Bureau de« Directeurs.— Le Tres Hon. Lord Strathcona and Mount 
Royal, G.C.M.G., G.C.V.O., President Honoraire; H. V. Meredith Her., 
President ; R. B. Angus Kcr. , Vice-President ; E. B. Greenshields, Sir Wm . 
Macdonald, Hon. Robert Mackay, Sir Thomas Shaughnessy, K. C. 
V.O.; David Morrice, C. R. Hosraer, A. Baumgarten, C. B. Gordon, H. R. 
Drumtnond. D. Forbes Angus, Win. McMaster. 

Sir Fred?ri:k Williams-Taylor, Gerant-General; A. D. Braithwaite, 
ass. gerant-general ; *. MUcnider, Insp. Chef et Surint. des Succursales, 
C. Sweeny, Surint. des Suce. de la Colombie Anglaise ; F.J. Cockburn, 
Surint. des Succ. de la Province de Q lebec ; E. P. Winslow, Surint des 
Succ. du Nord-Ouest. D. R. Clarke, Surint. del Succ. des Provinces 
Marltimesetde Terre-Neuve. 

Succursales au Canada. — Dans toutes les principales cites et villeides 
provinces suivantes : Ontario, Quebec, Nou veau-Brunswick, He du Prince- 
Edouard, Nouvelle-Ecosse, Provinces du Nord-Ouest, Colombie Anglaise. 

Succursales en dehors du Canada. — Grande-Bretagne. Londres, 
Angleterre, *•» Threadneedle Street E.C.— Sous-agence, o Place Waterloo, 
Pall Mall, S.W. 

<?tats-anis, New-York— R.Y. Hebden W. A. Bog J. T. Molineux, agts 
64 Wall Street, Chicago. Spokane. 

Terre-Neuve : St. John's, Curling, Grand Falls. 
Mexique, Mexico, D. F. 



LA BANQUE NATIONALE 

FONDEE EN 1860. 



Capital 
Reserve 



$2,000,000 
1,550,000 



Notre service de billets circulaires pour les voyagenrs " Tra- 
vellers Cheques " a donne satisfaction a tous nos clients ; none 
javitons le public a se prevaloir d -s avantages que nous offrons 

Notre bureau de Paris, 

14 RUE AUBER, 

est tres propice aux voyagenrs canadiens qui visitent l'Europe' 

Wjjs eff^ijvonj.lea rlrements de fondi, les collections, les pale" 
ments, les credits commerciaux en Europe, aux Etats-Unis 
et au Canada, aux plus bas taux. 



LA COMPAGNIE 




D'Assurance Mutuelle 
Contre le Feu 

180 RUE STJAGQUES, MONTREAL 

Les nouvelles affaires ont augmente de 30 '^ dans les 
premiers six mois de 1'annee et la Compagnie n'a aucune 
perte contestee. 

Certifie correct 

C. A. SYLVESTRE, 

Montreal, ler Juillet 1913. Auditeur Licencie. 

"L'Equitable" couvre toutes ses obligations sans discus- 
sion inutile ou coiiteuse pour les Rexlatnants. 



BANQUE PROVINCIALE 

DU CANADA 

Fondee en 1 900 
Siege Central ■ 7 & 9 Place d'Armes, Montreal, Can. 
Capital autorise $2,000,000.00 
Capital paye et surplus au 31 Decembre 1912 $1,588,866.1 1 

Consell d'Adminlstration : President : M. H. LAPORTE, de Laporte 
Martin & Cie, AdministrateurCeii Fj ncier Franca- Canadien 
Vice-President : M, W. F. CARSLE, de la maison en gros Carsley 
Sons & Co. ; Honorable I,. BEADBIEN, Ex-ministre de l'Agriculture 
M. G. M. BOSWORTH, Vice-President "Canadian Pacific Railway Co." 
M ALPHONSE RACINE, de la maison A Racine 8t Cie, marchands en 
Bros, Montreal; M. L J.O. BEADCHEM1N, proprietaire de la Librairie 
BeaucheminLtee.; TANCREDE BIENVENU, Directeur-gerant ; J W. I,. 
FORGET, Inspecteur ; J. R.CHOQUET Assistant-Inspecteur ; ALEX. 
BOYER, Secretaire. 

Censeurs: President: Honorable Sir ALEX. LACOSTE, Ex-Juge 
en chef de la Cour d'Appel ; Docteur E. PfiRSlLLIER LACHAPELLB 
Administrateur du Credit Foncier Franco-Canadien ; M. CHEVALIER 
Dlreeteur-Gerant, Credit Foncier Franco-Canadien. 
58 Succursales dans les Provinces de Quebec, Ontario, NouveaH Brunswick 

Correspondants a I'Etranger : Etats-Unis : New- York, Boston 
nffalo Chicago ; Angleterre, France, Allemagne, Autriche, Italle. 



CAPITAL PAYE 
FONDS DE RESERVE 



LA BANQUE MOLSON 

INCORPOREE EN 1855 

Bureau Principal, MONTREAL. 



$4,000,000 

4,800,000 



E. C. PRATT Cerant-Censral 
SUCCURSALES DANS LA PROVINCE DE QUEBEC 



Richmond 

Roberval 

Sorel 

Saint-Cesaire 

Sainte-Flavie Station 

Saint-Ours, Que. 

Sainte-Therese de 

Blainville 
Vlctoriavllle 
Ville St-Pierre 
Waterloo 
Berlin, Ont. 
86 Succursales dans tout la Canada. 
Agences a Londres, Paris, Berlin et dans toutes les principales villesdu 

monde. Emission de Lettre s de Credit pour le commerce et lettres 

circulaires pour voyageurs. 



Arthabask 

Bedford 

Cowansville 

Chicoutimi 

Drummondville 

Praserville et Riviere 

du Loup Station 
Knowlton 
Lachine Locks 
Montreal-Rue St- 

Jacques 



Rue Sainte-Catherine 
Avenues du Tare 

et Georges-Emile 
Maisonneuve — 
Market and Harbour- 
C6te des Neiges— 
C6te St-Paul 
Boulevard St-Laurent 
Saint-Henri— 
Pierreville 
Quebec 



BANQUE D'HOCHELAGA 1874-1913 

Capital autorise $4,000,000 Capitalpave $4,000 000 

Reserve 3.625,000 Total de l'Actif au-dela de $30 000,000 

DIRECTEURS : M. J. A. Vaillancourt, President; Hon F.L. Beique.C.R 
Vice-President ; A. Turcotte, Ecr., N. H. Lemay, Ecr. Hon. J M. Wilson 
Col C. A. Smart A A. Larocque, F. G Leduc, Gerant ; Beaudry Leman 
Snrintendant des Agences; P A. Uavallee. Asssistaut-Geiant ; Yvon La 
marre, Inspecteur. Bureau Principal — Montreal 

BUREAUX DE QUARTIERS 
Ave. Mont-Royal Pointe St-Charles Del,orimier 

(coinSt-Denis)St-Edouard Quartier Emard 

Ave. Mont-Royal St-Henri Rue Notre-Dame.Ouest 

(Coin de Lanaudidre) St-Viateur r.ongue-Pointe 

Rue Ste-Catherine, Est ' uartier Laurier Ayiwin, (coin Ontario) 

RueSte-Catherine, centre Villeray Quartier St. Denis 



Hochelaga 
T.ongue Pointe 
Miisonneuve 



Verdun (pres Montreal)ouart>er Ste-Marie 
Viauville (pres Montreal Outremont 



Berthierville, P. Q. 
Cartierville, P. Q. 
Edmonton. Alta 
Fournier, Ont. 
Hawkesbury, Ont. 
Joliette, P. Q. 
Lachine, P Q. 
Laprairie. P. Q- 
L'Assomption, P. Q 
I ongueuil, P. Q- 
Louise ville, P. Q. 



SUCCURSALES 

Maxville, Ont. 
Mont-Laurier, P.Q 
Prince Albert, Sack. 
Quebec, P. Q. 
St-Roch de Quebec, P.Q 
Sorel, P. Q. 
Sherbrooke, P. Q. 
St. Albert, Alta. 
Ste-Genevieve de 

Pierrefonds, P.Q. 
St-Boniface, Man. 



St-llyacinthe, P. Q. 
St-Jacques 1'Achigan, 
St-Jacquet L'ssbifsn P.Q. 
St-Jerome, P. y 
St-Lambert, P Q. 
St-Pierre Man. 
St-Valerien de 

Shefford, P. Q. 
Trois-Rivieres. P Q. 
Valleyfield, P. Q. 
Vankleek Hill, Ont. 
Winnipeg, Man. 

Emet des Lettres de Credit Circulaires pour les Voyageurs, payables 
s 1 utes les parties du monde ouvre des credits commerciaux ; achete 
1 tes sures pays etrangers ; vend des cheques et fait des paiements 
d phiquessur les principales villes du monde. 



La publicite bien faite est loyale et 
honnete, documentee et raisonnSe, direc- 
te et vivante. 



Vol. XLY1I — No 2. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 9 Janvier 1914. 



35 



Finances 



REVUE DE LA SEMAINE 



NOUVEAU GERANT GENERAL DE LA BANQUE 
D'HOCHELAGA 



M. Beaudry Leman vient d'etre nomme gerant general 
de la Banque d'Hochelaga. 

Cette decision n'a surpris personne, vu que M. Leman 
etait depuis longtemps surintendant des succursales de la 
banque et que par consequen 1 il etait tout designe pour ce 
poste. Ses hautes qualites et sa competence bien connues 
dans le monde des finances ont contribue a sa nomination. 
M. Leman succede a M. J. A. Prendergast, decede il y a 
quelques mois. 

Le nouveau gerant general a habite pendant plusieurs 
annees Shawinigan dont il fut maire. A cette epoque il etait 
directeur-gerant de la Shawinigan Water & Power Co. 

Venant s'installer a Montreal, M. Leman dirigea 11110 
compagnie d'entreprises, etant gradue ingenieur. II fut en- 
suite nomme surintendant des succursales de la Banque 
d'Hochelaga. M. Beaudry Leman est le gendre de l'hon. \Y. 
Beique, senateur et vice-president de la Banque d'Hochelaga. 

M. F. G. Leduc, si avantageusement connu dans le 
monde des affaires, est nomme gerant du bureau principal 
de la banque a Montreal. 

Voici d'ailleurs le communique officiel du bureau de di- 
rection de la banque: 

"Les directeurs de la Banque d'Hochelaga viehnent de 
nommer le gerant general de la banque, cette position etant 
restee vacante depuis la mort de M. J. A. Prendergast. M. 
Beaudry Leman, qui occupait la position de surintendant 
des succursales et agences de la banque, devient gerant ge- 
neral, et M. F. G. Leduc, gerant du bureau principal de la 
banque." 

M. Beaudry Leman est ne a Montreal en 1878. Il etait 
le fils du docteur Leman et de Mile Beaudry, fille dc M. 
leaii-Baptiste Beaudry. II fit ses etudes a Montreal, au Mont 
St Louis, puis alia passer qupatre annees en Europe dans' 
differentes universites. A Lille, entre autres, a l'niversite ca- 
tholique, il decrocha un diplome d'ingenieur. A son retour, 
il en obtenait un second de l'Universite McGill. 

C'est alors qu'il fut charge des travaux de construction 
de la Shawinigan Water & Power Co., a Shawinigan. II de- 
vint bientot maire de cette ville, et occupa, durant six an- 
nees consecutives, ce poste important. 

Plus tard, il fit partie de la commission chargee d'etu- 
dier I'enfouissement des fils a Montreal et devint membre de 
la Commission des Conduites Souterraines. 

En 1907, il reussit a former la Societe Canadienne d'En- 
treprise Generate dont le but est d'attirer au Canada les c a- 
pitaux curopeens. Plusieurs banques d'Europe furent inte- 
ressees dans ce projet. 



DIVIDENDES DECLARES 

La Montreal Tramways a declare un dividende de 2]/ 2 
pour cent pour les actionnaires enregistres jusqu'au 15 Jan- 
vier, payable le 2 fevrier. 

Atchison, dividende regulier trimestriel de \i/ 2 
rent sur les actions ordinaires, payable le 2 mars pour ccu.- 
enrcgistres jusqu'au 30 Janvier. 



LES RECETTES DES CHEMINS DE FER 

Les recettes du Pacifique Canadien pour les dix der- 
niers jours de decembre se sont elevees a $3,306,000, soit 
une diminution de $341,000 sur les chiffres de la periode cor- 
respondante de l'annee derniere. Les recettes brutes du mois 
ont ete de $413,000 inferieures a celles de decembre 1912. 

Le rapport du Grand Tronc pour la meme periode accu- 
se un total de recettes de $1,722,055, une augmentation de 
$26,716. 



NOUVELLE SUCCURSALE 



Une nouvelle succursale de la Banque de Montreal a 
ete ouverte aujourd'hui a Yorkton, Sask., sous la direction 
dc M. W. H. Tennant. 



CANADIAN NORTHERN RY. 



Les recettes de la compagnie du chemin de fer Canadian 
Northern, pour la semaine terminee le 31 decembre dernier, 
se sont elevees a $653,900, soit une augmentation de $38,900 
sur le chiffre de la periode correspondante de l'annee pre- 
cedente. 

Le total des recettes de la compagnie, depuis le ier 
juillet dernier jusqu'a date, est de $13,364,900, une augmen- 
tation de $1,125,300 sur le total de la meme periode de 1912. 



NOUVEAUX DIRECTEURS 



II est rumeur que plusieurs changements seront faits 
dans le bureau de direction de la Belding Paul Corticelli, 
Ltee, a l'assemblee annuelle de cette compagnie qui doit 
avoir lieu prochainement. Deux membres de ce bureau don- 
neraient leur demission et seraient remplaces par M. J. M. 
Mackie, de C. Meredith & Cie, et par M. A. O. Dawson, de 
la Canadian Cottons. 



RECETTES DU DETROIT 



Le rapport du Detroit United pour le mois de novem- 
bre, accuse des diminutions dans le chiffre des recettes bru- 
tes et nettes, cette derniere se montant a $70,212. 

Pour les onze mois cependant, le total des recettes de- 
passe encore de plus d'un million de dollars celui de la pe- 
riode correspondante de l'annee precedente, et le surplus 
disponible pour dividendes se monte a $130,000 de plus que 
l'annee derniere. 



HAVANA ELECTRIC 



Les recettes du departement des tramways de la Hava- 
na Electric Railway, Light & Power Co., pour la semaine 
terminee le 4 Janvier dernier, se sont elevees a $55,914. une 
augmentation de $2,269 sur ' es chiffres de la periode corres- 
pondante de l'annee derniere. 



LE PRIX COURANT, Vcndredi, 9 Janvier 1914. 



Vol. XLVIT — No 2. 



Xl>fJ^OiiM^TIONS FINANCIERES 



Actions Ordinaires et Actions Privil£giees 

BANQUES 

B anque de Montreal 

Banque de Quebec 

Banque de la Nouvelle-Ecosse 

Banque de Toronto 

Banque Molson 

Banque National* 

Banque des Marchands du Canada 

Banque Provinciale 

Banque Union du Canada 

Banque Canadienne du Commerce 

Banque Royale duCanada 

Banque d'Hochelaga 

Banque d'Ottawa 

Banque Imp£riale du Canada 

Bank of British North America 

CHEMINS DE FER 

Canadian Pacific Railway (Ordinaires) 

Duluth S.S. & A. Railway (Ordinaires) 

do do do (Pr£f€reutielles) 

Minn. St. Paul & Soo Railway (Ordinaires) 

do do do (Pr£f6rentielles) 

TRAMWAYS ELECTRIQUES 

Detroit United Railway 

Duluth Superior Traction 

Halifax Electric Railway 

Havana Electric Railway (Ordinaires) 

do do do (Pr^fdrentielles) 

Illinois Traction (Ordinaires) 

do do ( Pr6f 6rentielles) 

Mexican Light & Power (Ordinaires) 

do do do (Preie'rentielles) 

Montreal Street Railway) 

Porto Rico Railway 

Quebec Railway, Light & Power 

St. John Railway 

Brazilian 

Toledo Railway & Light 

Toronto Railway 

Tri-City Railway & Light (Ordinaires) 

do do do (Pr£f6rentielles) 

Twin City Rapid Transit ( Ordinaires) 

do do do (Pr6f6rentielles) 

Winnipeg Electric Street Railway 

ALEURS INDUSTRIELLES 

Canadian Car & Foundry (Ordinaires) 

do do do (Pr£f6rentielles) 

Canada Cement (Ordinaires) 

do do (Pr«6i>entielles) 

Canadian Converters 

Dominion Steel Co 

Dominion Textile Co. ( Ordinair«s) , 

do do (Pr6fe>entielles) 

Lake of the Woods Milling Co. (Ordinaires) 

do do do (Prgf6rentielles) 
Montreal Cottons Ltd (Ordinaires) 

do do do ( Pr4f e>entielles ) 

Nova Scotia Steel & Coal (Ordinaires) 

do do do (Prdfdrentielles) 

Ogilvie Flour Mills Co. (Ordinaires) 

do do do ( Pr6fekentielles) 

Penmans, Limited (Ordinaires). 

do do ( Pr6f Srentielles) 

DIVERS 

Bell Telephone Co 

Mackay Companies (Ordinaires) 

do do ( Pr6f Srentielles ) 

Montreal Light, Heat & Power 

Montreal Telegraph 

Ottawa Light, Heat & Power Co 

Richelieu & Ontario Navigation Co 

Shawinlgan Water & Power Co 

MINES 

Crown Reserve 

I nter national Coal Mining ( Ordinaires ) 

do do do (Pr6f£renti«lles) , 



Capital paye 



Reserve 



Pair des Actions 



Taux du dtr- 
nier Divideude 



$l6,O0O,O0O 
2,73 .56o 
5.997.550 

5,000,000 
4,000,000 
2,000,000 
6,900,000 
1,000,000 
5,000,000 
15,000,000 
1 1.560,000 
4.000.000 
4,000,000 
6,974380 
4,866,666 

180,000,000 
12,000,000 
10,000,000 
20,832,000 
10,416,000 

12,500,000 
3,500,000 
1,400,000 
7,500.000 
5,000,000 
9,56^,000 
5,000,600 

13.585,000 
2,400,000 

10, 00c, 000 

3,000,000 

9,300,500 

800,000 

10,000,000 

12,000,000 
8,000,000 
9,000,000 
2.825,000 

20,100,000 
3,000,000 
6,000,000 

3,500,000 

5,000,000 

13,500,000 

10,500,000 

i,733.3oo 

35,000,000 

5,000,000 

1,859.030 

2,100,000 

1,500,000 
3,000,000 



6,000,000 
1,030,000 
2,500,000 
2,000,000 
2,150,600 
1,075,000 

12,500,000 

50,000 

50,000,000 

17,000,000 

2,000,000 
i,5".5oo 
3,132,000 
7,000,000 

1.999.957 
5001,000 
219,700 



$16,000,000 

1,306.962 

10.886,570 

6,000,000 

4,8 jo, 000 

1,550,000 

6,511,050 

575.ooo 

3,400,000 

J3, 500,000 

12,560,000 

3,625,000 
4.750,000 

7,000,000 
2,920,000 

146,283,497 



21,887,000 

2,500,000 

600,000 



24,957.813 



4,420,000 

2,941,500 
8,654,400 



6,000,000 

13,257,000 

3,992,326 



8,068,000 

19,503,000 



5,578,000 



3,500,000 

5,000,000 
474,ooo 



3,040,275 



1,000,000 
500,000 



6,000,000 



457,263 



2,000,000 
3,649,000 



10,107,000 

100,000 
730,000 

1, 123.573 
5,000,000 



$100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
50.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 

100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 

100.00 
100.00 
100.00 
1 00 . 00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 

100. 00 

100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 

100.00 
100.00 



100.00 
100.00 
100 . 00 
100.00 
100.00 
5.00 

100.00 
100.00 

100.00 

100.00 

100.00 
100.00 
100 . 00 
100.00 

1. 00 

100.00 
100.00 



10% 

7% 

14% 
11% 
11% 

8% 

lofc 

6% 
8% 
iof, 
12% 
9% 
12% 
12* 



10% 



7% 
7% 

6% 
5% 
7% 



6% 



6% 

7% 
10% 



6% 

6?e 



7% 



6% 
6% 

7% 
10% 

8% 
7% 



7% 
4% 
4* 
6% 

7% 
8% 

7% 
8% 
7% 
0% 
8% 
8% 
7% 
4% 
6% 

8% 

5% 

4% 

10% 

8% 

10% 

8% 

6% 

60% 
7% 
1* 



Dernidre cote 



Au 30 1 Au 6 
d£ce >. bre. Janvier 



230 
256 



J 32 



'39 
200 
221 



149 



70 



9i 



189 
12H 



80 
133 



106 
190 

57 X A 



28X 

90 

39 

S7H 
8i'/ 2 



128 



5i 



74 
116 
117 



140 



64 



136^ 
162 
109^ 
131 

1.70 



227X 

ii» 

256 



195 
132 

184 



200 
221 
149 



149 

**209# 



126,14 
7"X 



90 
35 



189 

'"82^ 
135 



104 v 
195 

59 



28 

9o>4: 

38 

37H 
*82Ks 



129 



5i 
74^ 



"5 



141 

76 

65 
214* 



I62 ; 4 
112'.- 
131 

I.64 



Vol. XLVII — No 2. 



LE PRIX COURANT, Vendrcdi, 9 Janvier 1914. 



37 



The Equitable Trust Company 



BUREAU CHEF 



151 RUE ST-JACQUES, MONTREAL 



TELEPHONE MAIN 8514 



Cette Compagnie s'occupe d'Achat et Vente de proprietes, fonds de commer- 
ce, obligations, balances de prix de vente, creances etc. S'occupe aussi de liqui 
dation de faillites, de compromis entre Debiteurset Creanciers et specialement de 
collections. 

Cette Compagnie, organisee au Capital de $50,000. off re en vente pour $10,000. de ses Ac- 
tions a raison de $100. chacune, payable vingt pour cent comptant et la balance par paiement men- 
suel de dix pour cent, a l'ordre de " The Equitable Trust Company " Montreal. Correspondance 
sollicitee ou telephonez pour un de nos representants. References fournies sur demande. 




SAVEZ-VOUS OU AlHfcTbR Cb PONT VQUS AVfcZ BESOIN ? 

II ne se passe guere de semaine sans que plusieurs abonnes ne nous demandent ou ils peuvent se 
procurer quelque article dont ils ont besoin et qu'ils ne savent ou acheter. 

Oomme nous 1'avons maintes fois r£p£te\ Le Prix Courant »* est entidrement a la disposition 
de ses abonnes pour tous les services qu'il peut leur rendre . 

Rien ne nous est plus agreable que de leur faciliter les affaires, aussi nous empressons-nous de r£- 
pondre gratuite ent a. toute demande de ce genre. 

Nos abonnds qui auraient besoin d'un renseignement i ce sujet n'ont qu'i Detacher le Cou- 
pon ci-dessous, le remplir et nous Tenvoyer. 

LE PRIX COURANT, 80, Rue St-Denis 

MONTREAL 

le pbix coubant Service des Abonnes 



80, HUE ST-DENIS. 

MONTHEAL 



DATE 
VEU1LLEZ ME DIRE OU JE PUIS ACHETER 



1913 



ADRESSE 



3S 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 9 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 2. 




5 



i 



U L. 



Comment economiser en Vernissant 

Expliquez a vos clients qu'uti bon vernis 
couvre plus de surface qu'un vernis de qua- 
lity inferieure— ce qui signifie moins de gal- 
lons pour faire le travail— e>onomie de temps 
a l'appliquer— 6conomie de travail— et la 
dur£e du Vernis Dougall £pargne le rever- 
nissage, ce qui en rend l'entretien moins 
cher. 

The DOUGALL VARNISH COMPANY 
LIMITED, MONTREAL. 

Associee a la Murphy Varnish Co. E, U. A. 



J L 

h c 



% 



& 



J L. 




Vous trouverez ce Hachoir a 



.. 



Aliments 

E 65" DE MAXWELL 



une des li- 
gnes se ven- 
dant le mieux 
que v o u s 
ayez jamais 
tenues. 

I»e hachoir 
"Home 65" est 
1 ne nouvelle ma- 
chine compre- 
nant tou« les rier- 
niers perfertion- 
'•emmts Fait 
dan-- la grandeur 
et-lon p-iur fa- 
mine et bicn plus 
fort que le type 
ordinaire de ha- 
choir. t,' couver- 
cle s'adapte juste, 
rendant le ra- 
choir impe mea- 
ble. Lecy'indre 
divert du bout le 
rend facil* d. net- 
loyer. Fourni 
avec different s 
plaques coupan- 
tes. 




DAVID IVfAXWELL & SONS. - ST. MARY'S, ONT. 



Toles Galvanisees 

"Queen's Head" ! 

Le type du genre depuis un demi-siecle 
Jamais egalees comme qualite. 




CAJaADA 



A. C. LESLIE & CO., LIMITED. 

MONTREAL 



Feutre et Papier 

N'IMPORTB QUELLE QUANTITB 

Toituret Goudronnees (Roofing) pretes a poser, 2 et 3 
Paplera de Construction. Feutre a Doubler et a Tapisser 
Produits du Goudron. Papier a Tapisser et & Imprimer 
Papier d'Emballage Brun et Manille. 

Fabricants du Feutre Goudronne 

"BLACK DIAMOND" 

Alex. McArthur & Co., Limited 

82 HUE McGILL, MONTREAL 

Manufacture de Feutre pour Toitures : Rues du Havre et Logan 
Moulin papier, Joliette. Que. 







MANUFACTURIERS DE 



Vehicules poor Enfants. Meubles en osier. Accessoires 
poor chambres de toilette, Et chaises pour invalides. 




Exigez toujours la Marque de Commerce "CENDRON 
DEMANDEZ LE CATALOGUE DESIRE. 

THE GENDRON MFG. CO., Ltd, 

TORONTO, Canada. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT". 



Vol. XLVII — No 2. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 9 Janvier 1914. 



39 



Ferronnerie, Quincaillerie, Peinture 
Materiaux de Construction, Etc. 



LES ETALAGES 

(Suite.) 



Rien n'est moins attrayant qu'un eta- 
lage qui laisse voir au passant "les des- 
sous du decor". II y a pen de temps, un 
commis dans un certain magasin de 
quincaillerie imagina un etalage de vi- 
trine d'une beaute inusitee. II mit son 
idee a execution. Dans ce but, il rac- 
courcit les choses un peu ici et la, fail- 
lissant de cacher entierement dans plu- 
sieurs endroits les formes avec lesquel- 
les il avait construit son etalage de vi- 
trine, et faisant d'autres erreurs d'omis- 
sion du meme ordre. Le resultat final 
tut un desappointement complet pour 
lui. 

Apres plusieurs jours que cette vitri- 
nc etait ainsi arrangee, le desappointe- 
ment devint de plus en plus aigu. La vi- 
trine n'avait pas attire beaucoup d'inte- 
ret. Les gens s'arretaient, regardaient 
un instant puis passaient. Aussi, il con- 
sult?, un confrere etalagiste d'un maga- 
sin de nouveautes de la ville, pour voir 
zt qu'l y avait de defectueux dans son 
etalage. 

"Votre idee etait bonne", dit ce der- 
nier, "mais vous l'avez mise a execution 
de la maniere la plus negligente. Voyez 
ici: plusieurs pouces de bois rude et nu 
se voit dans ce coin. Les clous se voient 
partout. Je pense cine vous croyez que 
J'epingle de surete dans les plis ne se 
voit pas. Elle saute pourtant aux yeux. 
Une couche de vernis sur les bords de 
1'arriere-plan aurait ete un grand per- 
fectionnement. 

"Comrae je vous l'ai deja dit, votre 
idee etait excellente, mais l'execution en 
est mauvaise. Laissez-moi vous dire 
qu'un travail net, ne montrant pas les 
details, est la partie la plus importante 
de la decoration d'une vitrine. Une bril- 
lante idee originale, executee negligem- 
ment, est bien moins attrayante qu'une 
idee ordinaire artistement executee." 

Vu qu'il est si necessaire que le public 
ne puisse voir "derriere le decor'', le 
travail d'un etalage qui ne se voit pas 
est d'une double importance. Une deco- 
ration doit etre imaginee et executee 
afm qu'aucune difficulte n'arrive de cette 
M>urce. Plusieurs decorations sont ga- 
checs parce qu'elles ne sont pas entiere- 
ment pratiques. L'idee a ete adoptee 
a\ant que l'etalagiste ait calcule s'il 
pourra bien earlier les details on non. 



II s'en suit que chaque etalage doit 
etre bien calcule a l'avance. Le bon eta- 
lagiste sait juste exactement ce qu'il va 
faire avant de commencer le travail; 
comment les effets decoratifs doivent 
etre places et ou est la place de chaque 
article. 

Le resultat pent etre obtenu par l'em- 
ploi d'un cspace similaire a la vitrine du 
magasin comme grandeur et forme pour 
la decoration. Quelques hommes arran- 
' gent leurs etalages a la diable de cette 
fagon avant de toucher a la vitrine du 
magasin. Mais ils savent exactement ce 
qu'ils ont a faire et presque toutes les 
difficultes ont ete eliminees avant de 
commencer la decoration de la vitrine. 

Un autre bon etalagiste possedera une 
miniature de chaque vitrine du magasin 
ou il sert. Au moyen de celles-ci, il ima- 
gine son etalage et arrange tous ses de- 
tails. II est interessant d? rcter que plu- 
sieurs auteurs de pieces theatrales em- 
o'oient <les miniatures de scenes avee 
des personnages fictifs dans la prepara- 
tion de leurs scenes. 

Preparant les garnitures 

Lorsque quelque point special, meca- 
nique ou autre, doit y etre introduit, il 
est sage de le preparer avant de le pla- 
cer dans la vitrine. Par exemple, si on 
doit employer un moulin a vent, il doit 
etre construit, peint et entierement fait 
avant d'etre place dans la vitrine. Ceci 
rappelle le cas d'un jeune commis de 
quincaillerie de 1'Alberta qui fit le con- 
traire et construisit son moulin a vent 
dans la vitrine meme. Lorsqu'il voulut 
Ten retirer, il se trouva qu'il l'avait fait 
trop grand par mauvais calcul! Aussi il 
lui fallut le demonter piece par piece 
avant de pouvoir faire aucun autre eta- 
lage. 

Les etalagist'es en quincaillerie font- 
ils usage d'autant d'accessoires d'etalage 
manufactures qu'ils devraient le faire? 

La bonne utilisation d'accessoires est 
une partie importante du travail d'etala- 
ge d'un homme, une des plus importan- 
tes meme. Ce que le vendeur silencie"ux 
et le cabinet font dans le magasin, l'ac- 
cessoire de vitrine le fait dans la vitrine. 

Tl aide a montrer les marchandises 
sous un tel avantage, qu'il attire le desir 
d'acheter ccs marchandises. 

L'introduction des accessoires d'etala- 
ge a revolutionne Tart de decorer les 



vitrines. L'etalagiste moderne assure des 
effets avec la plus grande facilite, les- 
quels effets etaient presque impossibles 
a obtenir il n'y a pas d'aussi nombreuses 
annees. De la la necessite d'etudier l'em- 
ploi des accessoires est d'une importan- 
ce primordiale. 

Le cont initial ne paraitra pas enor- 
me lorsque Ton considere qu'un acces- 
soire peut etre employe pendant des an- 
nees, ajoutant un pourcentage apprecia- 
ble a la force des ventes produites au 
moyen des etalages de vitrine durant 
tout ce temps. 

Effets mecaniques 

Rien n'est plus efficace dans une vitri- 
ne de quincaillerie qu'une invention a 
moteur quelconque. Les etalagistes s'in- 
teressent a tous les trues qui peuvent 
etre utilises a cette fin. 

Yoici un appareil a moteur qui produi- 
ra un magnifique effet convenable pour 
une decoration de Noel. Par les moyens 
decrits, il serait possible de montrer 
deux moulins a vent en mouvement du- 
rant une rude tempete de neige. 

Les moulins a vent peuvent etre tenus 
continuellement en mouvement par pou- 
voir moteur, le mecanisme etant cache 
derriere des marches couvertes de coton 
blanc. Ces marches peuvent etre utili- 
sees pour etaler les articles et ajouter 
ainsi materiellement a l'apparence de 
l'etalage sans le deprecier d'aucune fa- 
gon. 

L'effet de tempete de neige peut etre 
obtenu par l'usage de trois barres de un 
quart de pouce s'etendant dans toute la 
longueur de la vitrine. chaque barre 
ayant un coude de 2 pouces a environ 
tous les quatre pou'ees. A chaque coude 
est attache un morceau de fil metallique 
de tuyau de poele de quatre peaces z.:cc 
un crochet au bas. Ce fil de fer s'etend 
a travers une etamine on toil e a froma- 
ge lachement drapee pour representer 
les nuages blancs. A chaque crochet un 
fil est attache avec un poids de pUmb 
au lias et a ces fils sont attachees d( pe- 
tites rognures de coton representant les 
flocons de neigre. Les arbres de couche 
tenant I'iniitation font environ 20 revo- 
lutions a la minute, toutes alternant. 
produisant ainsi l'effet le plus reel d'une 
temoete de neige. 

I.es moulins a vent peuvent etre eon« 



4 o 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 9 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 2. 



Exposition de Quincaillerie, 

Convention de Quincaillerie 

A OTTAWA, DU 16 AU 21 FEVRIER 1914 

La plus grande Exposition de Quincaillerie jamais tenue en Ameriqne 



Messieurs les Marchands, 

Le prix reduit du voyage de Montreal a Ottawa et retour, y compris la chambre 
d'hotel pendant cinq jours a 1'un des deux beaux hotels Chateau Laurier ou le 
Nouveau Russell, sera de $8.45; ceci solde les frais du voyage aller et retour, et de la 
chambre pendant cinq jours a 1 hotel. Le tarif reduit s'applique a toutes les stations 
de depart. 

Ecrivez pour avoir tous renseignements. Faites-le aujourd'hui meme. 



F. M. T3BIN, 

Woodstock, 
Secretaire de I Association 

des Exposants de Quincaillerie. 



J. A. BEAUDRY, 

80, rue St-Denis, Montreal, 
Secretaire de I'Association 

des Marchands-Detailleurs. 



TOILE METALLIQUE 



Toile metallique a passer le sable. 

Toile metallique a manner. 

Toile metallique regalvanisee. 



Toutes especes de toile metallique et treillage. 
Cable metallique. Garnitures de cable metallique. 

Manufactures par 

The B. Greening Wire Co. Limited 





HAMILTON, Ont. 



MONTREAL, Quebec. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT' 



Vol. XL VII — No 2. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 9 Janvier 1914. 



41 



truits de maniere a cc que lcs ailes fas- 
seni deux revolutions a la minute ct que 
ks portes en avant s'ouvrent a chaque 
revolution, avec un Santa Claus en mi- 
niature a I'interieur des portes. 



L'HOMME QUI N*A JAMAIS CON- 

NU LA FOLIE NE PEUT PRE- 

TENDRE A LA SAGESSE 



La source de la plupart de nos peines 
et ennuis journaliers provient de ce que 
nuns sommes en moyenne, comine la 
grenouille de la fable, qui considere la 
mare 011 elle vit comme l'univers entier. 
Chacun de nous est enclin a etre com- 
me le coq de Rostantd qui croyait que 
son cocorico faisait lever le soleil. 

La plupart de nos querelles et chica- 
nes proviennent de notre penchant a j ti- 
ger sans connaitre les faits, lorsque la 
realite et la verite ne sont pas a notre 
disposition. Si chacun de nous prenait 
la peine de s'assurer de la verite avant 
<le critiquer, nous serions arrives a un 
etat de developpement ou nous serions 
trop froid, trop calme, trop sincere pour 
ne rien critiquer du tout. Toutes les cri- 
tiques natives sont la premiere evidence 
de manque d'experience, manque de 
sympathie et manque d'equilibre mental 
et physique. 

C'est une bonne chose pour chacun de 
nous d'apprendre aussitot que pos- 
sible que dans la vie nous ne som- 
mes pas le centre de gravite; que la ter- 
re ne tourne pas autour d'aucun de nous. 
I.orsque nous apprenons que les evolu- 
tions annuelles du soleil et les evolu- 
tions journaliere ; de la terre n'ont pas 
ete etablies pour nos propres desirs, 
alors nous commenqons nous-memes a 
evoluer. 



L'homme qui ne peut voir que les 
chutes et faiblesses des autres hommes 
est encore un enfant; un enfant avec un 
physique d'homme, mais avec une con- 
ception d'ecolicr — un enfant habille en 
homme. 

L'homme qui s'asseoit dans sa cham- 
bre 011 dans son bureau, qui flane au 
coin de la rue, ou qui se tient a quelque 
routine du commerce ou a quelque occupa- 
tion en affaires, ha'issant, critiquant, 
eondamnant ses contemporains, a tou- 
jours le rictus de la hyene, est pauvre de 
coeur et de sang, et represente plus la 
brute que l'intellectuel, plus la haine que 
l'amitie, plus la jalousie que le coeur. 

L'homme qui vit par les reglement<; et 
formules prescrits et acceptes de la vie, 
n'est pas necessairement un homme. 
Un homme dans le vrai sens du mot, 
est ce male individuel qui soutient le 
combat pour le bien et le mal selon son 
individu moral, mental et physique — qui 
fait ce que ses meilleurs et plus beaux 
instincts et desirs l'incitent a faire; un 
homme qui fait les choses qu'il n'a pas 
et qu'il n'est pas oblige de faire, excep- 
te d'apres son meilleur jugement. 

Dans le cherhin de la vie, tous nous 
suivons la meme voie, et l'homme qui 
dira ou fera ce qu'il sait que cela nuira 
a 1111 autre, est toujours dans le meme 
etat mental qu'un habitant de caverne; 
oil la brute qui combat avec le chat 
sauvage pour une place ou dormir lors- 
qu'approche la unit. 

Quelqu'un est responsable pour le dit- 
on que: "Celui-la qui n'a jamais connu 
la folie ne pent pretendre a la sagesse". 
Et si nous disons du mal d'un homme, 
sachant que cela peut lui nuire financie- 
rement, lorsque cela peut lui donner des 
difficultes a son avancement, jusqu'a ce 
point nous cessons d'etre homme. Si 



nous nmis remplissons I'esprit de jalou- 
sie, a cause du succes d'un autre hom- 
me, nous sommes toujours au has de l'e- 
chelle de I'intellectualite; il y a quelque 
chose qui va mal dans notre corps et 
dans notre esprit. 

four clore ces reflexions, suggerons 
que pour garcons et filles, hommes et 
femmes, hommes de professions et d'af- 
faires — pour le public individuellement 
et collectivement — une once de < on- 
fiance vaut 1111 mllier de tonnes de con- 
seils et de critiques. 



CHANGEMENTS REMARQUABLES 

DANS LE COMMERCE DE LA 

FERRONNERIE 



Les conditions generales actuelles 
dans la ligne de la ferronnerie sont en 
contraste distinct avec celles qui exis- 
taient au commencement de 1913. A ce 
moment les ouvrages en fil de fer etaient 
vendus sur une base de $1.70 f. o. b. 
Pittsburgh. Aujourd'hui le prix du niar- 
che est base sur $1.55 au char aux four- 
nisseurs, une baisse de $3 la tonne. Les 
manufacturers commencent l'annee avec 
de gros contrats dans presque toutes 
les lignes. Actuellement leurs contrats 
pour expeditions futures sont sans mil 
doutc moindres qu'ils ne Font ete pen- 
dant quelques annees. Les prix sont 
fermes avec des tendances marquees a 
la hausse. Des concessions sont faites 
dans de nombreuses lignes. 

L'annee 1913 s'etait ouverte avec de 
bonnes perspectives pour un record 
commercial. La confiance du commerce 
ne fut pas ebranlee, les perceptions 
etaient bonnes et les commandes mon- 
trerent une augmentation sur les annees 



CE QUI INSPIRE CONFIANCE ET AIDE A AUGMENTER VOS VENTE8 DE 

eA-RTOUCHES DOMINION 

c'est de savoir que toute cartouche sans fumee, a balle, est chargee 
de poudre des premieres marques du monde et est toujours refroidie 
deux fois. 

C'est la combinaison convenable de la poudre, de la bourre et de la 
balle qui produit un equilibre parfait des qualites de tir de chaque 
cartouche : c'est la ce qui assure la plus grande rapidite possible, 
ainsi qu'un modele precis, une grande force de penetration et un 
recul modere. 



DOMINION CARTRIDGE CO., 




Limited. Montreal, P. 0. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT". 



42 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 9 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 2. 



II est 

Avantageux 

de Vendre 



»*»« 



PAINTS & 
VARNISHES 




lis sont soutenus par 
lasortedeco operation 
qui assure non seule- 
ment de bonnes ventes 
et de bons profits pour 
le marchand, mais de la 
satisfaction reelle a ses 
clients. Laissez-nous 
vous le prouver. .'. .". 

The 

Martin Senour 

Company, Limited. 

MONTREAL 

HALIFAX, 

TORONTO, 

WINNIPEG. 



precedentes a la meme epoque. Des fe- 
vrier des plaintes furent faites sur les 
livraisons faites des manufactures, cau- 
sees par la foule de commandes. La me- 
me condition existait au commencement 
de mars. Les clous hausserent de $1 la 
tonne durant ce mois. 

Les premiers signes visibles divertis- 
sement furent vus dans la derniere par- 
tie de mars, ce qui etait du, croit-on, a 
la question du tarif et autre legislation. 
Durant le mois d'avril, de desastreuses 
inondations affecterent de larges super- 
ficies, ceci etant immediatement ressenti 
dans les cercles commerciaux. Des 
hausses eurent lieu dans plusieurs lignes 
a cette periode, mais qui n'amenerent 
aucun montant d'achat speculatif. 

Une plus grande evidence du conser- 
vatisme des acheteurs fut remarquee de 
bonne heure en mai, lorsque la baisse de 
prix dans la tole et autres lignes simi- 
laires fut un sujet de commentaires 
dans les rapports commerciaux. Ces rap- 
ports furent suivis bientot par des de- 
clarations que des specifications contre 
les contrats tombaient, et que les nou- 
velles affaires ne s'obtenaient pas en 
quantites satisfaisantes. 

Les listes de tarif furent un sujet de 
plus de commentaires a la fin de ce mois 
et les prix des toles baisserent de $1 a 
$2 la tonne. 

Durant le reste de l'annee, plus de 
soin fut montre par les acheteurs en 
donnant leurs commandes. L'achat tut 
fait pour les besoins immediats seule- 
ment, les points speculatifs etant entie- 
rement absents. 

Une reduction generate des stocks en 
main suivit; la perception devint plus 
dure, due dans une certaine mesure a la 
tension financiere continuelle. 

Les achats d'automne furent plus fa- 
vorables que ceux de mi-ete, mais des 
concessions furent faites pour induire 
les acheteurs a prendre de plus grandes 
quantites. 

Le commerce de detail fut normal du- 
rant la derniere partie de l'annee, excep- 
te la ou il y eut de pauvres recoltes. 
Cette condition eut sa reflexion sur les 
affaires des marchands en gros et des 
manufacturiers, et les perspectives ac- 
tuellcs sont plus brillantes qu'elles nc 
l'ont ete depuis quelque temps. 

Avec deux changements legislatifs, 
grandement discutes, de nature radicale 
extraordinaire, le tarif et la loi de re- 
forme monetaire, les marchands sem- 
blent inclines a croire que cette annee 
commencera une nouvelle ere de pros- 
perite, et Ton attend avec confiance 
que les inventaires annuels marqueront 
l'ouverture d'une saison d'achats subs- 
tantiels. 

Les manufacturiers de l'Est onl peut- 



etre ressenti les effets des conditions 
existantes plus que tous les autres. Avec 
l'achat en petits lots par les detaillants 
qui a ete le point marquant de l'annee, 
est venu un nombre inusite de com- 
mandes aux marchands de gros les plus 
proches; les plus petites commandes 
rendant plus pratique d'envoyer les 
commandes d'apres ces moyens plutot 
que d'acheter directement, comprenant 
de plus grandes quantites. 

Les detaillants ont tourne leur capital 
plus souvent que d'ordinaire, une cir- 
constance qui sera favorable lorsque les 
comptes annuels seront faits. D'un au- 
tre cote, les marchands de gros inscri- 
vant de nombreuses petites commandes 
au lieu de celles de grandeur normale. 
ont encouru une plus lourde depense. 



Si vous avez une bonne "idee" pour 
votre publicite, donnez-lui une applica- 
tion immediate. II y a actuellement 
beaucoup de commergants qui cherchent 
et qui peuvent aussi trouver votre "idee". 



REMINGTON 
UMC 



Pem/ng ton. -UMC 



Etes-vou* un des vendeurs du 
Canada qui donnent proeminence 
aux munitions Remington- UMC ? 

Si vous 1'etes, ne tardez pas a 
placer vos commandes avec vos 
marchands. 

Si, au contraire, vous ne vous 
occupez pas des munitions Re- 
mington-UMC, ne perdez pas 
1'occasion de vousmettre a meme 
de pouvoir etaler la Marque de 
la Boule Rouge, de Reming- 
ton.UMC, IE nseigne du Point 
de. Reunion des Chasseurs. 

Faites votre commande gene- 
reuse. Mettez-la a la poste au- 
jourd'hui meme. Les douilles de 
chasse et cartouches metalliques 
fabriquees en Canada. 

REMINGTON ARMS-UNION METALLIC 
CARTRIDGE Co. 



Windsor, 



Ontario 



Vol. XL VII — No 2. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 9 Janvier 1914. 



43 




LA SITUATION. 

L'etat ilu commerce de ferronnerie et 
quincaillerie est bien tranquille quoique 
le marche reste ferme. Aucun changement 
appreciable dans les prix et la perception 
de l'argent se fait d'une maniere assez sa- 
tisfaisante. 

Nous cotons: 

PLOMBERIE 
Tuyaux de plomb 

Les prix sont de 7.50 moins 5% pour 
tuyaux en plomb et de 9.00 pour tuyau* 
dc plomb composition moins 5%. 

Tuyaux de renvoi en font et acces- 

soires 

Les escomptes sur les prix de la lis e 
sont: tuyaux legers, 60%; tuyaux moyens 
et extra-forts, 65%, et accessoires legers, 
moyens et extra-forts, 70%. 
Tuyaux en fer 

Tuyaux noirs: Y\ pouce a ¥% pouce, 65 
p.c.; y 2 pouce, 70 p.c; % a 2 pouces, 7^/2 
p.c; 21/2 a 4 pouces, 74 p.c. 

Nous cotons, prix de la liste: 
% 
H 

y* 

H 

1 



100 pieds 6.00 

100 pieds 6.00 

100 pieds 8.50 

100 pieds 11 .50 

100 pieds 17.00 



iJ4 100 pieds 23.00 

1Y2 100 pieds 27.50 

2 100 pieds 37.00 
2Y2 100 pieds 58.50 

3 100 pieds 76.50 
A 100 pieds 109.00 
y/ 2 100 pieds 92.00 

Tuyaux galvanises 

Tuyaux galvanises: Ya a 3 A pouce, 50 

p.c; l / 2 pouce, 59 p.c; % a 2 pouces, 64^ 
p.c; 2Y2 a 4 pouces, 64 p.c. 

Nous - tons prix de liste: 

Ya 100 pieds 6.00 

y% 100 pieds 6.00 

y 2 100 pieds 8.50 

Ya 100 pieds 11.50 

1 100 pieds 17.00 

\Ya 100 pieds 23.00 

1 Y? 100 pieds 27.50 

2 100 pieds 37.00 
2Y2 100 pieds 58.50 

3 100 pieds 76.50 
3Y2 100 pieds 92.00 

4 100 pieds 109.00 

Tuyaux en acier 

2 pouces 100 pieds 9.60 
2\ pouces 100 pieds 12.25 

3 pouces 100 pieds 13.30 
3* pouces 100 pieds 15.55 

4 pouces 100 pieds 19.80 



Fer-blanc Charcoal 



4.65 



Nous cotons: 1 c. 14 x 20 

Fer-blanc en feuilles 
X.. Extra par X et par cse 1.00 

suivant qualite. 
(Caisse de 112 feuilles, 108 lbs. net) 
Au coke — Lydbrook ou egad 
1C, 14 x 20, base bte 4.45 

(Caisse de 112 feuilles, 108 lbs. net) 
Au Charbon — Terne-Dean ou egal 
IC. 20 a 28 bte 7.40 

(Caisse de 112 feuilles, 216 lbs. net) 
(Caisse de 560 lbs.) 
Feuiles etamees 
XX, 14 x 60, gauge 26 lb. 0.07 
72 x 30 gauge 24, 100 lbs. 
72 x 30 gauge 26, 100 lbs. 

Toles galvanisees "Canada" 

Nous cotons: 52 feuilles, $4.65; 60 
feuilles, $5.90. 

Toles noires 
Feuilles : 
22 a 24 
26 
28 

Toles galvanisees 

Nous cotons a la caisse: 

Gorbals Queens 

Best Best Comet Head 

28 G 4.40 3.95 4.40 



0.07* 
8.50 
9.00 



2.65 

2.75 
2.85 



Fleur 
de 
Lis 

4.20 



Apprenez la maniere de soig'ner vos arbres 

Vous devriez avoir un Elagueur "HAPPY THOUGHT" ou "DETROIT" 

Ces deux couteaux ont une poignee a coulisse, munie d'un ressort, qui est tres 
commode pour ramener en arriere, greffer, fayonner et arranger. Pour un ouvrage 
leger ou moyen, ce sont les favoris parce qu'ils permettent a 1'artisan de rester de- 
bout sur le sol. Le couteau Happy Thought, celui qui se termine par une fourche a 
branches ecartees, coupera des branches d'un diametre meme de trois quarts de pou- 
ce ; le Detroit, dont I'extr^mite est recourbee, en coupera d'un pouce. 

Les deux couteaux fonctionnent aisement, parce qu'ils ont tous deux la meme grande 
puissance de ievier et la meme longueur de coupe qui sont les cai-acteristiques de 
tous nos couteaux a elaguer. 

Le materiel est egalement de qualite excellente. Les lames sont en acier trempe 
contenant beaucoup de carbone, trempe' dans le plomb et etire dans l'huile, la m^tho- 
de la plus approuv^e et la plus moderne. Les poignees sont en Arable dur de premier 
choix. 

Ces couteaux sont faits de six longueurs, six,huit, dix,douze, quatorze et seize pouces. 
Si votre marchand en gros ne les tient pas en magasin, ^crivez-nous pour connaitre 
nos prix. 



TAYLOR FORBES CO. 



m 



246, Rue Craig Quest. 



MONTREAL. 



Q 






EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS. CITEZ "LE PRIX COURANT". 



M 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 9 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 2. 



-'6 G 4.20 3.50 4.20 3.95 

22 a 24 G 3-75 3-45 3-75 3-45 
16-20 3.65 3.20 3.65 3.35 

Les prix de la marque Comet sont plu- 
tot a la hausse. 

Tolas Noires "Canada". 

5a Feuilles 
00 Feuilles 
75 Feuilles 

Apollo 

10I oz=28 Anglais 

28 G.=26 Anglais 

26 G. 

24 G. 

22 G. 

[6 a 20 G. 

Moins d'une caisse, 25c de plus 
100 livres. 

28 G. Americain equivaut a 26 G. An 
irlais. 

Petite tole 18 x 24 52 feuilles 

Petite tole 18 x 24 60 feuilles 

Soudure 

Les prix sont plus eleves de ic par lb 
Nous cotons: barre demi et demi, ga- 

rantie, 25^0; do, 23c "Wiping", me- 
tal pour plombiers. 

QUINCAILLERIE 

Boulons et noix 

Tres ferme et a la hausse. 

Nous cotons: 
Boulons a voitures Norway ($3.00) 50 

et 10 p.c. 
Boulons a voitures carres ($2.40) 60 et 

10 p.c. 
Boulons a voitures ($1.00): grandeurs. I 

et moindres, 60 et to p.c; 7/16 et au 



2.75 
2.80 
2.90 

4-35 
4.10 

3.8s 

3-6o 
360 

345 
par 



4-45 
4.70 



dessus, 52J4 et i2y 2 p.c. 
Boulons a machine, i pee et au-dessous 

65 et 10 p.c. 
Ball 100 lbs. 11.20 

Boulons a machine, 7/16 pee et au-des- 

sus, 60 p.c. 
Boulons a lisse, 1 et plus petits, 60 et 

6214 p.c. 
Boulons a lisse, 7/16 et plus gros, 50 et 

1214 p.c. 

Noix par boites de 100 lbs. 

Nous cotons: 
Noix carres 4c la lb. de la liste 

Boulons a charrue, 55 et 10 p.c. 

La broche barbelee est cotee $2.32} 
les 100 livres a Montreal. 

Crampes a clotures 
Fer poli $2.55 

Fer galvanise 2.85 

Broches pour poulaillers 
I x 20 x 30" 4.10 

J x 30 x 36" 4.75 

i x 22 x 24" 5.00 

J x 22 x 30" 6.30 

L'escompte est de 50 et 10 p.c. sur la 
liste. 

& x 20 x 24" 3.40 

i x 22 x 36" 7.50 

Broche galvanisee, etc. 

Nous cotons: 



No 9 
No 12 
No 13 

Poli brule: 
No 10 
No a 9 
No 11 
No 12 
No 13 



les 100 lbs. 2.30 

les 100 lbs. 2.45 

les 100 lbs. 2.55 

les 100 lbs. 2.35 

les 100 lbs. 2.35 

les 100 lbs. 2.42 

les 100 lbs. 2.60 

les 100 lbs. 2.70 



No 14 

No 15 

No 16 

Brule, p. tuyaux 

Brule, p. tuyaux 



les 100 lbs. 2.80 

les 100 lbs. 2.85 

les 100 lbs. 3.00 

100 lbs. No 18 3.85 

100 lbs. No 19 4.70 

Extra pour broche huilee, 10c p. 100 lbs. 

Broche a foin 

La demande est faible. 

Nous cotons net: 

Marche tres ferme. 

No 13, $2.25; No 14, $2.30, et No 15, 
$2.40. Broche a foin en acier coupe de 
longueur, escompte 25 p.c. sur la liste. 

Plaques d'acier 
V2 pouce 100 livres 2.40 

3/16 pouce 100 livres 2.70 

Zinc en feuilles 

Le marche est ferme. 
Nous cotons: $7.25 a $7.50 les 100 lbs. 
Coudes pour tuyaux 
> Nous cotons a la doz.: coudes ronds 
. ordinaires 75 feuilles, $1.10; 60 feuilles, 
$1.35, et polis, 60 feuilles, $1.60. 
Broche moustiquaire 
Forte demande. 

Nous cotons: broche noire, $1.55 pat 
rculeau de 100 pieas. 

Broquettes 

Pour boites a fraises 75 et 12! p.c. 

4 Pour boites a fromage 85 et 10 p.c. 

* A valises 80 et 12J p.c. 

A tapis, bleues 80 p.c. 

A tapis, etamees 80 et 15 p.c. 

A tapis, en barils 40 p.c. 

Coupees bleues, en doz. 75 et i2i p.c. 

, Coupees bleues et i pe- 

santeur 6b p.c 







Acier sans cuivre noir. non peint le meme avec cuivre nolr, non peint . 

PREUVE IRREFUTABLE 

de ce que les 

Feuilles d'Acier Keystone a Base de Cuivre 

.«<3WJ!» A tont les ,\V» l,{ Bl> 

#Sf 0OS& TOTTUPES «*'% 






TOITURES 

les plus durables. 






x 7 Demandez la brochurette speciale avec complete description de l'essai 

KEVSTQNE q ue nous en avons fait - KEVSTONE 

\ / Prix et echantillons fournis sur demande. \ / 

UNITED STATES STEEL PRODUCTS COMPANY 

NEW- YORK, E.U.A. Succur.ales: WINNIPEG ET VANCOUVER. 

Agents des ventes pour l'Est du Canada. 

B. & S. H. THOMPSON & Co., Limited 



Edifice Transportation 
MONTREAL 



Edifice Traders Bank 
TORONTO 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT". 



Vol. XLVII — No 2. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 9 Janvier 1914. 



45 



Sweeden, coupees, bleues 

et ornees, en doz. 75 pc. 

A chaussures, en doz. 50 pc. 

A chaussures, en uqts 1 lb. 60 et 10 p.c. 

Clous de broche 

Nous cotons: $2.30 prix de base, f.o.b., 

Montreal. 

Clous coupes 

Nous cotons : prix de base, $2.50 f. o. 
b., Montreal. 

Clous a cheval 

Nous cotons par boite: No 7, $ 2 -9 Q ; 
No 8, $2.75; No 9, $2.60; No 10, $2.50, 
avec escompte de 10 p.c. 
Fers a cheval 

Nous cotons f.o.b., a Montreal: 
Neverslip crampons, i le cent 3.80 

et plus et plus 
No 2 No 1 
grand petit 
Fers ordinaires et 

pesants, le qrt 3-9° 4- T 5 

Neverslip crampons 7/16, le cent 2.40 
Neverslip crampons I, le cent 2.60 

Neverslip crampons 9/16, le cent 2.80 
Neverslip crampons 5/16, le cent 2.00 
Neverslip crampons I, le cent 2.20 

Fer a neige, le qrt 4-!5 4-40 

New Light Pattern, le qrt 4.35 4-6o 
Fer "Toe Weight" No 1 a 4 6.75 

Featherweight No a 4 5-75 

Fers assortis de plus d'une grandeur au 

baril. 10c a 25c extra par baril. 

Chaines en fer 

Tres ferme. 
On cote par 100 lbs.: 
3/16 No 6 10.00 



3/16 exact 
3/16 fuU 5 
i exact 3 

5/i6 
i 

7/16 

i 

9/i6 

i 

i 
1 



Vis a bois 



8.50 
7.00 
6.50 
6.50 
4.40 
3-90 
380 
3-70 
3-6o 
3-40 
3-3° 
3-30 
3-30 



Les escomptes a 
Tete plate, acier 
Tete ronde, acier 
Tete plate, cuivre 
Tete ronde, cuivre 
Tete plate, bronze 



la lrste sont de 

85 10 et 7$ p.c. 

80 10 et 7I p.c. 

75 10 et 7i P-c. 

70 10 et 7I p.c. 

70 10 et 7I p.c. 

Tete ronde, bronze 65 10 et 7I p.c. 

Fanaux 

Nous cotons: 
Wright No 3 
Ordinaires 
Dashboard C. B. 
No 2 

Peints, 50c extra par doz. 

Tordeuses a Hnge 

Nous cotons: 

Royal Canadian doz. 

Colonial doz. 

Safety doz. 

E. Z. E. doz. 

Rapid doz. 

Paragon doz. 

Bicycle doz. 



doz. 


8.50 


doz. 


4-75 


doz. 


9.00 


doz. 


7.00 



47-75 
52.75 
56.25 

51-75 
46.75 
54.00 
60.50 



100 lbs. 10.00 
100 lbs. 10.40 
100 lbs. 10.80 



Moins escompte de 20 p.c. Fore de- 
mande. 

Munitions 

L'escompte sur les cartouches cana- 
diennes est de 30 et 10 pour cent. La 
demande est tres active. 

Plomb de chasse 

Nous cotons net: 
Ordinaire 
Chilled 
Buck and Seal 

METAUX 

Antimoine 

Le marche est a la baisse, $9.25 a $950. 

Fonte 

Nous cotons: 
Carron Soft 24.50 

Clarence No 3 21 .00 

Fer en barre 

Faible. 

Nous cotons: 
Fer marchand 
Fer forge 
Fer fini 
Fer pour fers a 



base 100 lbs. 

base 100 lbs. 

base 100 lbs. 
cheval 

base 100 lbs. 

li a 2 pes base 

base 



Feuillard mince 
Feuillard epais No 10 

Acier en barre 

Faible. 

Nous cotons net, 30 jours: 
Acier doux base 100 lbs. 0.00 
Acier a rivets base 100 lbs. 2. 10 
Acier a lisse base 100 lbs. 0.00 
Acier a bandage base 100 lbs. 0.00 



2.15 
2. 3»o 
2.40 

2.40 

3-20 

2.25 



2.25 
2.25 

2.2c 

2.25 




*" ^— in^^— — a— »mn«a« — — mm —■ 1 ■— * 

Nous manufacturons a present une ligne complete de FOREUSES et la menie 
attention minutieuse est apport^e a leur construction et a leur fini general qui distin- 
guent toujours tous les outils "STANLEY." 

Deux numeros seuletnent sont represented ici, mais nous offrons douze modeles 
differents dont vous pouvez composer votre assortiment. 

Parmi ceux-ci vous ttouverez des foreuses a vitesse unique ou double (la derniere 
avec deux vitesses), trois methodes de construction de charpente, quatre styles 
distincts de portes, ainsi qu'une variete de finis. 

Une circulaire s £ciale qui vient de paraitre renseigne sur tous ces outils. Vos 
clients seront interesses en la recevant. 

Stanley Rule & Level Co. 

New Britain, Conn. U.S.A. 




La progression du Dominion ouvre un marche" plus vaste et nos mar- 
chandises sont les mieux £tablies dans leur ligne. C'est une bonne raison 
pour, tenir les 

RECLES ET GALLONS DE MESURE 



/l/FKiN 



On les demandera. lis donneront satisfaction. Us sont faits au Canada 
lib annonceront tout votre stock. 



CATALOGUE SUR DEMANDE. 
m EfVFJaN RUJLE % ffO.OFCANADAj.T& 

WlNDSQ/tONT. 



4 6 



LH PRIX COURANT, Vendredi, 9 Janvier 1914. 



Vol. XL VII — No J. 



\cier a machine base 100 lbs. 0.00 2.25 
Acier a pince base 100 lbs. 0.00 2.95 
Acier a ressorts base ioo lbs. 2.75 3.10 

Cuivre en lingots 

Le marche est faible. 

Nous cotons: $17.00 a $'17.25 les 100 
lbs. Le cuivre en feuilles est cote a 25c 
la livre. 

Etain en lingots 

Nous cotons: $45.00 les 100 livres. 
livres. 

Marche tranquille, demande peu con- 
siderable. 

Plomb en lingots 

Plus faible: $5.25 a $5.50. 

Zinc en lingots 

La demande est faible. 
Nous cotons: $6.25 a $6.50 les 100 li- 
vres. 

HUILES, PEINTURES ET VI- 

TRERIE 

Huile de lin 

Forte demande et prix fermes. 
Nous cotons au gallon, prix nets: hui- 
le bouillie 63c, huile crue 60c. 

Huile de loup-marin 

Nous cotons au gallon; 
Huile extra raffinee 



Essence de terebenthine 
Ferme. 

Nous cotons 72c le gallon par quantite 
de 5 gallons et 67c le gallon par baril. 

Blanc de plomb 

Forte demande. 

Blanc de plomb pur 8.25 

Blanc de plomb No 1 7.60 

Blanc de plomb No 2 7.40 

Blanc de plomb No 3 6.95 

Blanc de plomb No 4 6-75 

Pitch 

Nous cotons: 
Goudron pur, 100 lbs. 
Goudron liquide, brl 



$6.75; 61 a 70, $7.25; 7i a 80, $12.50; 



0.70 
0.00 



0.80 
4.00 



1-45 
1.50 
1. 55 
0. 10 



1 .90 
1.95 
1-73 

0.1) 



70c 



Peintures prepared 

Nous cotons: 
Gallon 
Demi-gallon 
Quart, le gallon 
En bol'es de 1 lb. 

Verre« a Vitres 

Les prix sont tres fermes. 
mande. 

Nous cotons: Star, au-dessous de 26 
pouces uni: 50 pieds, $1.85; 100 pieds, 
$3.40; 26 a 40, 50 pieds. $2.00; 100 pieds, 
$3 .60; 41 a 50, 100 pieds, $4.00; 51 a 6o, 
100 pieds. $4.25; 61 a 70, 100 pieds, $450; 
"i a 80, too pieds, $5.00. 

Double Diamond. 100 pieds: a 25. 
$500; 26 a 40, $5.45; 41 a 50, $6.25; 51 a 



Forte de- 



bi a 85, $775; 86 a 00, $8.50; 91 
$10.00. 

Vert de Paris pur 

Forte demande. 

Barili, i petrole 0.00 

Drum de 50 a 100 lbs. 0.00 

Drum de 25 lbs. 0.00 

Boites de papier, 1 lb. 0.00 

Boites de ier-blanc, 1 lb. 0.00 

Boites papier, i lb. 0.00 

Boites fer-blanc, i lb. 0.00 

Cables et cordages 

Best Manilla base lb. 0.00 

British Manilla base lb. 0.00 

Sisal base lb. 0.00 

Lathyarn simple base lb. 0.00 

Lathyarn double base lb. 0.00 

Jute base lb. 0.00 

Coton base lb. 0.00 

Corde a chassis base lb. 0.00 



Papiers de Construction 

Tres ferme. 

Nous cotons: 

Jaune et noir, pesant 0.00 1.80 

Jaune ordinaire, le rouleau 0.00 0.35 

Noir ordinaire, le rouleau 0.00 0.43 

Goudronne, les 100 lbs. 0.00 2.25 

Papier a tapis, les 100 lbs. 0.00 2.60 

Papier a couv., roul., 2 plis 0.00 0.75 

Papier a couv., roul., 3 plis O.OO 0.95 

Papier surprise, roul.. T5 lbs. 0.00 0.40 
Charnieres (couplets) No 840 



95. 



0.19 

0.20} 

0.2O4 

0.22i 

0.231 
0.24 J 
0.25! 



0.17 

0.13 

0.12 
0.12 

0.12} 
O.II 

0.25 
0.34 




m 



m 

■•■'■is.rt-t 



$$ 

wz 



''•-■c , 

_• : — •• 

m 



s 



iS 

.1 

mi 



Marc hand is es Annoncees 
Attirent les Clients. 

Comparez la demande que vous avez pour lei differentes lignes que vous vendez et vous vous aper- 
cevrez qu'ily a une demande beaucoup plusconsiderable pour les marchandises qui sont reguhe- 
rement annoncees. Ceci s'applique au Ciment Portland aussi bien qu'aux autres marchandises. 

Canada Portland cement 

est annonce dans presque tous les journaux et mande chaque annee en apprenant a ces mil- 
revues agricoles. Des milliers de personnes Hers de personnes les avantages et l'economie 
apprennent tous les jours a s'en servir. d'employer du beton pour une foule de 

Ces annonces creent une plus grande de- choses. 

II serait done dans votre interet de tenir une marchandise si bien annoncee. 

Ecrivez-nous pour prix et conditions. 

Canada Cement Company Limited 

TRX'ISI Bureau-Chef 




920 Edifice "Herald" Montreal. 

Bureaux de vente* a 



Montreal 



Toronto 



Winnipeg 



Calgary 




EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT' 



Vol. XLVI1 — No -'. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 9 Janvier 1914. 



47 



ii pouce 
il pouce 

2 pouces 

rils, sur char 
2\ pouces 
2i pouces 

3 pouces 



Not 800 et 838 



0.67 

••75 
0.81 
a. 10 
0.93 
1.07 
1.30 



1 pouce 0.32 
ii pouce 0.37 
ii pouce 0.48 
ii pouce 0.59 

2 pouces 0.67 
2i pouces ©.76 
i\ pouceg 0.81 
2| pouces 0.9S 

3 pouces 1 . 07 
3J pouces 1.49 

4 pouces 2.12 
Meme escompte que pour toutes les 

charnieres d'acier poli. 

FERRAILLES 

La lb. 

Cuivree fort et fil de cuivre 0.00 0.11 



Cuivre mince et fonds en 

cuivre 
Laiton rouge fort 
Laiton jaune fort 
Laiton mince 
riomb 
Zinc 



o . 00 . oy 

0.00 0.10 

o . 00 o . 08 

0.00 0.06 
0.02i 0.024 

0.00 0.03 

La tonne 

Fer forge No 1 0.00 12.50 
Fer fondu et debris de 

machines No 1 0.00 16.00 

Plaques de poele 0.00 12.50 

Fontes et aciers malleables 0.00 9.00 

Pieces d'acier 0.00 5.00 



Vieilles claques 



La lb. 



. 00 o . 00 



PLATRE 

Platre mele de sable, f.o.b., au char 5.50 
Platre dur (Hard Wall), f. o. b., 20 

tonnes et plus 10.50 

Platre pur (Plaster Paris), en ba- 

rils. sur char, 2 10 



JOURNAL DE LA JEUNESSF. — 
Sommaire de la 2143c livraison (27 de- 
ccmbre 1913). — M. Tapinois, detective 
aviateur, par J. Jacquin ct A. Fabre. — 
I es animaux-plantes, par Marie Deni- 
ker. — Les decorations feminities, par 
M. Boucheny de Grandval. — Tante 
Claude, par Julie Borius. ■ — L'hirondelle 
blanche. — Voyage a travers le temps el 
l'espace, par Gabriel Renaudot. 

Abonnements — France: Un an. 20 fr.; 
Six mois, 10 fr. Union Postale: Un an, 
22 fr. ; Six mois, 11 fr. 

Le numero: 40 centimes. 

Librairie Hachette et Cie, 79, boulevard 

St-Germain, Paris 



C'est un pauvre vendeur que celui qui 
sc contente de dire: "Nous ne tenons pas 
cet article" ou "Nous n'en avons plus"; 
qui laisse partir le client sans essayer de 
lui vendre quelque chose se rapprochant 
de ce qu'il desire. 



NOVA SCOTIA STEEL & GOAL GO. 



LIMITED 

MANUFACTURERS 



ACIER en BARRES MARCHAND, MACHINERIE a 
ROUES, TRANSMISSIONS en ACIER COMPB1WE 
POLI, TOLES D'ACIER jusqu'a 48pcsde larpe.KAlLS 
en "T" de 12, 18, 28 et 40 lbs a la verge ECLISSES, 
ESSIEDX DE CHARS DE CHEMINS DE FER. 

CROSSES PIECES DE FORCE. UNE SPECIALITY 

Mines de Fer, Wabana, Terreneuve. — Mins 

Hants Fonrneaux, Fours a R6verb£re a Sydney Mines, 
N. E. — Laminoirs, Forges et Ateliers de Finissage 

a New Glasgow, N. E. 
Bureau Principal : NEW GLASGOW, N. E. 



QUEBEC STEAMSHIP CO.. Limited. 

ALLEZ AUX BERMUDES 

Le Steamer "Bermudian.' a double helice, 10,518 tonnes de deplace- 
ment quitters New-York a loheures. a.m. les 14, 21, 28 Janvier, 4, it, 18, 
^SFevrier. Signaux sous.marins, telegraphie sans fil, orcheetre. 

Voyage Record, 39 heures 20 minutes. Le plus rapide, le plus moderne 
et le seul steamer debarquant ses passagers aux quais aux Bermudes sans 
nbordem 

ANTILLES 

Le nouveau steamer "Guiana" et autres steamers quittent New- York 
10, 24 Janvier, 7, 21 Fevrier, pour St-Thomas, Ste-Croix, St-Christophe, 
Antigua, la Guadeloupe, la Dominique, la Martinique, Ste-Lucie, la 
Barbade. Demerara. 

Pour rensMgnementscomplets, s'adressera Ticket Agents ; W. H. Henry, 
286 rue St-Jicques ; W. H. Clancy, 122 rue St-Jacques ; Ths. Cook & Son 
530 rue Ste-Catherine-Ouest ; Hone & Rivet, 9 Boulevard Si-Laurent, 
Montreal Star (Uptown) 45 Union Avenue, a J, G. Brock & Co. 221 rue des 
Commisaaires ou R. & O. Ticket Office, 9-11 Victoria Square, Montreal 
Quebec Steam-ship Co. Ltd., Quebec. 



N 



OUS vous offrons ce fusil simple, superieur, pour gros gibier, a un tres bas prix. C'est le moment devous 
en procurer un, calibre llm^m ou 43. Longueur totale, 39 pouces ; lorjgueur du canon 20 pouces. 




Pesanteur 7 livrea 

C'est le veritable fusil de l'armee Allemande ("Mauser"), modele 71, que nous avons transt'orme en fusil 
de chaese. Aucun gibier n'est trop gros pour ce fusil. II est tres utile pour la foret, pour la ferme, ou tout 
autre endroit giboyeux. Tout le mecanisme de la culasse est fait de fin acier a outils. Un levier de surety 
barre le fusil, de facon a ce qu'il ne puisse faire feu et la culasse ne peut s'ouvrir que lorsque ce levier est 
degage, ce qui garantit une surete" absolue. 

McCILL CUTLERY COMPANY, REG STFRED. Boite Postab 580, Montreal, Canada. 



4 s 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 9 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 2. 



LA CONSTRUCTION 



Durant la scmaine tcrminee le 3 Jan- 
vier 1914. la ville a emis 14 permis dc 
construire, au coiit total de $58,300 Rour 
les nouvelles constructions, et de 3 per- 
mis pour les reparations. 

Les chiffhes ci-dessous en indiquent la 
repartition par qnartier et donnent lc 
emit approximatif de chaque construc- 
tion, moins les details des permis au- 
dessous de $1,000. 



Quartiers 




Cout 


Notre-Dame de 


Graces 


$15,000 


Hochelaga 




7,500 


St-Denis 




22,900 


Ahuntsic 




3,000 


Rosemont 




400 


Lafontaine 




200 


Delorimier 




10,500 



Total $59,500 

Nouveaux permis 
Reparations 

Rue Dandurand, quartier Delorimier; 



1 maison, 5 logements, 3 etages, 3e clas- 
se; coiit prob. $3,500. Proprietaire, S. A. 
Dubus, 1055 Carticr. 

Rue Eerri, quartier St-Denis; 1 mai- 
son, 2 logements, 2 etages, 3e classe; 
coiit prob. $5,000. Proprietaire, Jos. Dal- 
bec, 3312 Berri. 

Rue Messier, quartier Delorimier; 1 
maison, 5 logements, 3 etages, 3e classe; 
cout prob. $4,000. Proprietaire, Theodu- 
le Charbonneau, 1199 Parthenais. 

Rue Desery, quartier Hochelaga; 1 
maison, 5 logements, 3 etages, 3e classe; 
coiit prob. $3,000. Proprietaire, J. A. 
Beaulieu, 449 Desery. 

Rue St-Jerome, quartier Delorimier; 1 
maison, 4 logements, 3 etages, 3e classe; 
cout prob. $3,000. Proprietaire, Geo. Car- 
riere, 144 St-Jerome. 

Rue Marcil, quartier Notre-Dame de 
Graces; 1 maison, 3 logements, 3 etages, 
3e classe; coiit prob. $5,000. Proprietai- 
re, H. J. Gagne, 97 St-Jacques. 

Rue Durham, quartier Ahuntsic; 1 
maison, 3 logements, 2 etages, 3e clas- 
se; coiit prob. $3,000. Proprietaire, Pier- 
re Lauzon, 3626 St-Andre. 



Rue Aylwin, quartier Hochelaga; 1 
maison, 3 logements, 3 etages, 3c classe; 
coin prob. $2,500. Proprietaire, J. A. Ri- 
chard, 2216 Ontario Est. 

Rue Clifton, quartier Notre-Dame de 
Graces; 2 maisons, 2 logements, 2 eta- 
ges, 3e classe; coiit prob. $9,000. Pro- 
prietaire, H. Regan, 713 Atwater ave. 

Rue Delaroche, quartier St-Denis; 7 
maisons, 21 logements, 3 etages, 3e clas- 
se; coiit prob. $15,000. Proprietaire, J.V. 
Belanger, 9005 Christophe Colomb. 

Rue Letang, quartier St-Denis; 2 mai- 
sons, 2 logements, 1 etage, 3e classe; 
coiit prob. $2,000. Proprietaire. P. Si- 
mard, 3299 Letang. 



Les clients apprecient un pa- 
quet bien enveloppe. C'est aussi 
vrai pour le citadin qui rapporte 
les marchandises chez lui. que 
pour le fermier qui les met au 
fond de sa charrette. 



GRAND TRUNK WittS 



QUATRE , '5 A,NS 
EXPRESS 
PAR JOUR 



LA OIE DOUBLE 

Montreal et Toronto. 

AenagmementsupeVieur. Wagon a compartiments "Clu b 
au train de 10 h. 30 du soir. 

(.'"International Limited" 

Le Train le plus bean et le plus rapide du Canada 

Montr£al-Toronto-Chicago, a 9 h. du matin, tous les jours. 

Montreal-Ottawa 

8 h. matin 8 h. 05 soir, tous les jours. 

9 h. 01 matin, 4b. soir, excepts dimanche. 

Montreal-Quebec 

Sherbrooke-Lennox ville 

8 h. 01 matin, 8 b 15 soir, tous les jours, 
et 4 b. 16 soir, excepts le dimanche. 

Montreal-Portland 

8 b. 01 matin, 8 h. 15 soir, tous les jours. 

Excursions de Colons 

Billets aller et retour pour l'Ouest du Canada, vi& Chi- 
cago, chaque mardi, jusqu'au 28 octobre. Bons pour deux 
mois. 

BUREAUX DBS BURETS EN VII.I.E : 
122 rue St-Jacques Angle St-Francois-Xavier. Tel. Main 6905, H6tel 



Windsor ou gare Bonaventure. 



sJ 




iiEiiiiiiiniiiniiiimir 

REflMMMMMMRSIHMESIIJr 

imiimiiimmiiiiiiiiiiiiiimmimii!!!!! 

!lllllillll!!!!l!ll]lllll!il!lllillllllllllllll!l : 

iTffmMiinnnTnmmTiinTiTiTniTninimr 



Ouvrez un rayon de Clotures Metalliques 
dome mentation qui vous rapportera 

Tenez une ligne de clotures qui satisfasse suxement et 
longtemps vos clients, de clotures qui non seulement prot&- 
gent mais embellissent la propriety, de clotures qui ne p u - 
vent qu'augmenter le chiffre d'affaires a votre tuagasin. 
Telles sont 

Les Clotures Ornementales "Peerless" 

Chaque snppott eft fail de fil de fer solide. rigide. qui ne ccdera 
pas Cette cloture eft fait'e de fil de fer ga.vauise .ft de pluson revet 
ce fil d'une coi che de peinti.re d'email a base <^e zinc, ce qui le pro- 
tege le mieux possible rontre la rouille I,a cl6ture Peerleis est facile 
a fixer et gardera sa forme pendant des annees Nous fabiiquons - ' 
aussi toute une serie de portes metaliques oinenientalts. 

Damandez par lettre noire proposition aux Marchands 

Voyez notre brochure contenant nornbre de uiignifiques srgee«- 
tiens pour pr louses, pares, ciiuetieres etc. Informtz vous au>si de 
nos clotures et porti s metalliques pour l.i ferine. 

The Banwell-Hoxie Wire Fence Co., Ltd. 

WINNIPEG. MAN. HAMILTON. ONT. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT". 



Vol. XLVII — No 2. 



LE PRIX COURANT, Vendrcdi, 9 Janvier 1914. 



40 



Renseignements Commerciaux 



Deces. 

Montreal. — M. C. Galarneau. Cuirs en gros. 

Quebec. — Michael Burns. Buvette. 

St-Paul de Jolictte. — Leon Dcsrosiers, epicier et bou- 
cher. 

Les compagnies suivantes out etc recemmcnt enregis- 
tre< 

Grand'Mere. ■ — Grand'Mere Annex Co., agence d'im- 
m< ubles. 

Compagnies enregistrees 

Montreal. — Mine L. J. Archambault, autos; W. E. Bar- 
nard, ciment, etc., entrepreneur; British American Ladies 
Tailoring Co.; Bureau Medical Canadien; Edgar Caron & 
Cie, manufacturiers de portes et chassis; Confidential Realty 
Co.; W. Dangerfield, chaussures; Diacovo & Co., epiciers; 
Direct Trading Co.; Domestic Utilities Co.; Franco-Ameri- 
can Perfume Co.; Koussaya & Co. marchands; Le Pelican, 
editeurs; R. C. Menet, manufacturier de machines a presser, 
etc.; O'Dell & Hampson, agents promoteurs, etc.; Spencer 
Lumber Co.; Madame B. Wener & Co., tabacs, etc. 

Nicolet. — Ed. Beauchemin & Cie, magasin general. 

Thetford Mines. — Beaulieu, Mailhot & Cie, magasin 
general. 

Detruits par le feu. 

Rimouski. — La Compagnie de Musique Victoria, Ltee. 
Pianos, musique, etc. 

Rimouski. — Octave Vallee. Photos, etc. 

Les compagnies suivantes ont ete recemment enregis- 
trees: 

Farnham. — P. A. Galipeau & Fls, restaurateurs. 

Montreal. — W. W. Butter, Ltd.; Canadian Key Regis- 
tration Co.; Denis & Remington, agents financiers; Fronte- 
nac Breweries, Ltd.; La Sauvegarde, editeurs, etc.; P. & L. 
Liquor Co., Ltd.; Simplex Construction Co., Ltd. 

St-Cyrille de Wendover. — Therien & Lauzieres, bou- 
chers. 

Notification de creanciers. 

Hatley. — Envoyer reclamations a protonotaire de Sher- 
broke contre Hatley Dairy, Light & Power Co., Ltd. 

Incendie. 

Richmond. — S. E. Desmarais & Co., Saw & Grist Mill. 
Knt. P. F. 

Coaticook. — A. O. Norton (Inc.), manufacture brulee. 

Montreal. — A. A. Courie, en partie endommage par le 
feu. 

Montreal. — Dee-Bui Tools, Ltd. Completement brule. 

Montreal. — Fox Bernard, endommage par le feu. 
Pharmacien. 

Montreal. — O. Joly, endommage par le feu. Sellier. 

Montreal. — Montreal Portrait, endommage par le feu. 
Encadreur. 

Montreal. — Rosenzveig Bros, endommages par le feu. 
Quincailliers. 

Montreal. — Auto & Garage Co., Ltd., entierement brule. 

Changement de nom. 

Montreal. — Ideal Ladies' Tailoring Co., en Individual 
Ladies' Tailoring Co. 



Montreal. 
! t d., assure. 



Mi intreal: 
Montreal. 



Endommage par l'eau. 

Dr Jaegers Sanitary Woolen System Co., 

Liquidation accordee. 
United Workma nCo-operative Bakery of 



Petition pour ordre de liquidation. 

Roxton Falls. — Poirier Chair & Casket Ltd. Mfrs. 



Les compagnies suivantes ont recemment ete enregis- 
trees: 

Montreal. — Advance Sign Co.; Alexandra Beauty Par- 
lors; Aztec Oil & Asphalt Refining Co. of Canada; Canada 
Sales Co. (Kegd.); Caron Advertising Designs & Show 
Cards; H. Costom & Co., lingerie de dames; C. E. L. Desaul- 
niers & ImIs, moulins a laver, etc.; Dominion Window Clean- 
ing Co.; Equitable Film Exchange; Excel Manfg. Co., pou- 
dre a plancher, etc.; L. J. A. Gosselin (Regd.), tabac en gros 
et detail; Holland & Co., agents d'immeubles; Imperial Gro- 
cery (Reg.); Jacob, Wilkinson & Co., agents, etc.; Kirk- 
patrick, Robert & Co., Paper Makers & Chemicals; La Per- 
fection, hardes; La Societe Le Medecin, agents manufactu- 
riers; E. Laurie, agents manufacturiers; Legendre Tea Room; 
Main Garage; H. Pascal & Cie, agents d'immeubles; W. H. 
Payne & Co., entrepreneurs; Geo. Rabinovitch, banquicrs et 
courtiers; Robinson Mfg. Co., manufacturiers cuirs et four- 
rures; Standard Electric Construction Co.; J. E. Warner, 
agent d'immeubles. 

St-Lamber. ■ — A.' Wilson, magasin general. 

Compromis. 
St-Hyacinthe. — J. Leduc & Fils, editeurs. 



LES TRIBUNAUX 



COUR SUPERIEURE 



ACTIONS 
Defendeurs Demandeurs. Montants 

Ange Gardien 

Shiller, Jos. Nat. Drug & Chemical Co. of Canada 129 

Beloeil 

Beauregard, Stan, Laberge, Arthur (St-HUaire), 
Morvan, J. B. (Montreal), Beauregard, Zacharie 
(St-Guillaume Upton) Vary, L. 5171 

Berthierville 
Z.azaib Dom. Shoe Co. 145 

Campeau Station 

Hi dard, J. A. R. Jackson & Savage Ltd. 211 

Howick 



Currie, John 



La Providence 



Boucher, C. F. 100 



Beaudry, Eloi, Beaudry, Leo (Ste-Madeleine), Beau- 
dry & Frere Ewing, S. H. & Sons 130 



Gauthier, Jos. 



Metapedia 

Jackson & Savage Ltd. 267 



Napierville 

Boutin, Delphis Fortin, Nap. 100 

Pointe-aux-Trembles 

Prieur, Rosaire Beaudry & Beaudry 3 50 

St-Denis 

Boucher, C. L., Lamothe, Amedee Cote, J. C. 375 

St-Francois de Sales 

Paquette, Ulderic Beauchamp, Olivier 263 



5° 



,E PRIX COURANT, Veridredi, 9 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 2. 



Robert, Art. 



Dorion, M. A. 



Ryan, Jos. J. 



St-Michel 

Mailloux, A. N. 100 

Ste-Scholastique 

Jackson & Savage 227 
Trois-Rivieres 

Sunstrum, John 489 



COUR DE CIRCUIT 



COUR SUPERIEURE 



JUGEMENTS RENDUS 

Defendeurs Demandeurs. Montants 

Bury 

Hill, L. B. Hudon Orsali Ltee 325 

Ste-Anne de Bellevue 

La ville Ste-Anne de Bellevue Trittier, O. 200 

St-Gabriel de Brandon 

Cie Electrique de St-Gabriel de Brandon 

Handfield, A. 1000 

St- Jacques de l'Achigan 

Landry, Joseph Craig-. F. A.. 4c classe 

St-Stanislas 

Vaudiin, Chrysologue Senecal, Marie. 2e classe 

St-Timothee 



Defendeurs 



Desautels, Frs. 



1. arose, Mathias 



Richard, Henri 



I'otvin, J. A. 



JUGEMENTS RENDUS 

Demandeurs. Montants 
Cartierville 

Garmaise, J. et al 
Longueuil 



30 



Montreal Est 



Daignault. L 



3- 



Charbonneau, J. E. et al. 
Roberval 



Meloche, J. A. 
Petit, Jos. 



Plamondon, A. T. 210 



Verdun 



The Rock City Cigar Co. Ltd. 
St-Philippe 
Gravel, Ernest es-qual Pelletier, L. C. et al 

Verdun 

Brentwood Land Co. Ltd. 

Verdun 

Verdun 

Verdun 

\etna Biscuits Ltd. 
Westmount 
Westmount 



W 



Anisworth, John 

Petit, Jos. 

I. ah mde, Ant. 

David, /. 

Suckling Hedlev 



St-Aubin, C. 
Gagnon, J. A. 



1 ragrn in. A. 



Hudon Orsali Ltee 250 Bogue, G. D. McFarlane Son & Hodtrs<>n Ltd. 



30 



61 



ACTES INSCRITS AU BUREAU 
D'ENREGISTREMENT A TROIS- 
RIVIERES PENDANT LA SEMAI- 
NE TERMINEE LE 3 JANVIER 
1914 



Transports 

Alphqnsine Laperriere a Joseph^ Geli- 
nas, Ste-Flore; P. Massicotte a Theophi- 
lc Yerulle, Ste-Flore. 

Ventes 
Marcel Robin a J. H. Tardif, Trois- 
Rivieres; J.-Bte Laroche a Etienne La- 
roche, St-Etienne; J.-Bte Belanger a 
Honore Bergeron, Grand'Mere; Onesi- 
me Carle a Wilbray Rivard, Grand'Me- 
re; Jos. Gelinas a Jos. C. Villeneuve, 
Grand'Mere; Frs. Rousseau a Frs. et A. 
Rousseau, Grand'Mere; Alfred Cormier 
a Bruno Cournoyer, Grand'Mere; Josue 
Pellerin a Edmond Lavergne, Grand- 
Mere; J. A. Lanctot a H. P. Labelle, 
Trois-Rivieres; Vve F. X. Dufresne a 
Belgo-Canadian Pulp Co., Shawinigan 

Falls. 

Bail 

J. Adelard Roy a Amedee Roy. Grand- 
Mere. 



Hypotheque 

Hector Dontigny a F. X. St-Charles. 
Grand'Mere. 

Obligations 

Amedee Doyon a Joseph Clement, 
Grand'Mere; C. et J. Villemure a Severe 
Ricard, Grand'Mere. 

Jugements 

Tremblay et Desbiens vs Alfred La- 
rouche, La Tuque, $98.77; J. E. Desbiens 
vs Alfred Larouche, La Tuque, $31.42; 
J. A. Dufresne vs Henri Lefebvre, Sha- 
winigan Falls, $27.50; J. A. Duiresne vs 
Fugene Tremblay, Shawinigan Falls. 
$15-01 ; T. N. Normand vs Henry Mail- 
loux, Ste-Flore, $3.50; Adelard Gau- 
vreau vs Henry Mailloux, Ste-Flore. 
$18.00; Jos. Richard Sr vs Jos. Richard 
Jr. Shawinigan Falls, $26.00. 



INVENTIONS NOUVELLES. 



MM. Marion & Marion, sollic'teurs dc 
brevets. Montreal. Canada, et Washing- 
ton, E.-U., fournisscnt la liste suh.mt. 
de brevets canadiens recemment obtenus 
par leur entremise. 

Tout renseigncment a cc sujet sera 
fourni gratis en s'adressant au bureau 
d'affaires plus haut mentionne. 



No 152,621 — Mose Wilbuschewitsch. 
Nischninovgorod, Russie. — Procede 
pour rendre plus fondants les corps gras, 
huiles, etc. 

No 152,698 — Joseph Fafard, Trois- 
Rivieres, Que. — Appareil de triage de 
pieces de monnaie, pour boites de col- 
lection. 

No 152.730 — Peter Macmaster, Lon- 
dres, Aug. — Feuilles renouvelables pour 
livres 

No 152.733 — Joseph Masse. Edmon- 
ton, Aha. — Appareil pour rhettre en 
place les roues de locomotives. 

No [52,747 — Anders A. Rosengren, 
Malum. Suede. — Machine pour sceller 
les bouteilles 011 autres vaisseaux. 

\ ( , 152,839 — Pamphile Colozza, Ver- 
ilun, Que. — Appareil a mesurer les li- 
'inides. 

No 152.846 — Joseph Dubreuil, Ascot 
Corner, Que. — Dispositif pour action- 
ner les chaises berceuses. 

\'<> i5-'.873 — David T. Lewis. Am- 
herst, N.-E. — Methode de disjoindre 
les boyaux. 

No 152.891 — Omer Richard. Saint- 
Eohrem de Tring, Que. — Boite perfec- 
tionn^e. 

l'rocurez-vous une copie gratis du 
"Guide de l'Tnventeur". 



Vol. XLVII — No 2. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 9 Janvier 1914. 



NVENTAIRE 



NVENTAIRE 



$300,000.00 

de marchandises a etre vendues avant l'inventaire. 

Nous faisons notre inventaire au premier fevrier prochain et les marchandises ci-dessous mentionnes, et un 
grand nombre d'autres lignes bien connues doivent partir avant cette date. 

Nous avons l'Assortiment et la Qualite. A vous le choix. 



2500 Boites Thes Assortis 
Japon, Vert et Noir de Ceylan, Chinois, Y. Hyson, Gunpowder, Thes Poussieres. 



35000 Caisses Legumes Canadiens en Conserves 
Tomates, Asperges, Epinards, Pois, Ble d'lnde, Betteraves, Feves, Citrouilles, etc. 



\ 5000 Caisses Fruits Canadiens en Conserves 

Fraises, Framboises, Peches, Poires, Prunes, Pommes, Bluets, Cerises, etc. 



6000 Caisses Poissons Canadiens 
Saumons, Sardines, Ecrevisses, Harengs, Huitres, Morue, etc. 



3500 Caisses De Conserves Importees Marque " SOLEIL "• 
650 Caisses Petits Pois, "FRS. PETIT & CIE. 



250 Caisses Champignons "F. LECOURT". 



20000 C 



aisses 



FRUITS SECS 



RAISINS : Valence, Californie, Corinthe, Sultana, Malaga. 

FRUITS EVAPORES : Pommes, Poires, Peches, Prunes, Abricots, etc. 

NOIX et AMANDES de toutes sortes. 



800 C 



aisses 



Savon de Castille "LE SOLEIL" et "LA LUNE". 



Ecrivez, Telephonez, Telegraphiez vos commandes a nos frais et depens. 

LAPORTE, MARTIN, Limitee 



568 RUE ST -PAUL, Montreal. 



TEL., MAIN 3766 



RCttlflrCllIC l ^ ur * ou * es commandes de 200 livres ou plus de Thes 
" * Nous paierons le Freight dans Quebec et Ontario. 



Quebec 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 9 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 2. 






Notre Nouveau 

Catalogue Illustre de Quincaillerie 



Chaque article est illustre. 



est a votre disposition. 



Plus de 800 illustrations. 



FERRONNERIE ET QUINCAILLERIE 
GOUTELLERIE FUSILS ARTICLES DE PECHE ARTICLES DE SPORT 



Ootils poor 
forgerons. 



Oniils poor 
mioeurs. 



Ootils pour 
bncherons. 



Ontils pour 
entrepre= 

aeurs. 



Outils poor 
agricoltenrs. 




MOHTREW- 



«BeSTWWE\.N«> 



BLACKDIAMONO**^ 





Ootils poor 
mecaniciens. 



Ferronnerie 
de construc- 
tion. 



Articles de 
garnitures 
de maison. 



Toitore 
preparee. 



Peiotores et 
vitres. 



Meubles de pelouse Tondeuses de Machines a Pendules, Blanches de Balances, Corde. ficelle, 
et de camp. pelouse. coudre. montres. toutes sorte«. glacieres. chaines. 

Les articles sont completement et correctement d^crits. Un catalogue fait pour 
aider le marchand a vendre aussi bien qua acheter les articles. Tout article 
dans ce catalogue peut etre cote immediatement a son client sans que Ton n'ait 
besoin d'ecrire pour deniander le prix. 



"LA MEILLEURE AU MONOE <^^> LA MARQUE BLACK DIAMOND." 



j i rim iiiinili 



flHMH 

nmllt 
mirm "„,'."« J! 
niiim KSj*"" 

»iml»t lift • 




GOMMERCf 
INDUSTRIE) 

FINANCE 



Fonde en 1887. 



MONTREAL, VENDREDI, LE 16 JANVIER 1914 



Vol. XLVII— No 3 




. 



23 Rue Wellington, 



La Fournaise a Air Chaud 

"SUNSHINE" 



excelle non seulement par sa capacite, 
mais aussi par sa duree, toute autre 
fournaise de meme dimension de toute 
autre fonderie. La mesure du pot n'est 
pas celle qu'il faut considerer en achetant 
une fournaise ; mais bien celle de la sur- 
face du radiateur qui est la base de la ca- 
pacite calorique. 

Pour plus amples informations et pour 
les prix adressez-vous a votre agent local 



ou ecrivez a 



The McClary 

MANUFACTURING CO. 

Montreal. 






(INDEX DES ANNONCEURS, PAGE 31) 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 1 6 Janvier 1914. 



Vol. XL VI I — No 3. 







sl^A 






ii 


^SS 














JON^f! 




~n "''.''""' 











TENEZ LES MEILLEURES ESSENCES. 

C'est le~seul moyen d'attirer et de retenir la clientele des menageres 
soigneuses. Lorsque l'une d'elles vient a votre magasin et vous demande 
une essence culinaire, elle entend naturellement la meilleure, car de la 
qualite de l'essence depend la qualite du mets. 

Par consequent, donnez-lui les 





(1 
U 



n 
U 



\J Is 




I 



L v 



et vous vous assurerez son constant patronage ainsi que celui de ses amies 
et connaissances. Soyez assure qu'il n'y a pas de meilleurs agents de 
publicite que les femmes. Si vous voulez qu'elles soient en votre faveur, 
donnez-leur toujours ce qu'il y a de mieux. Tout ce qu'on peut inettre de 
qualite" dans une bouteille d'essence se trouve dans les 

ESSENCES CULINAIRES DE JONAS. 

Henri Jonas 6c Cie 

Kabricants. 
Maison Fondee en 1870. 




EXTRACT 

OP 

VANILLA. 

DIROMamrdeobv 
tme council of art* 

• NO MBNLFACTUR13 
PREPARED BV 

Henri Jonas a C° 

MONTREAL 
u rn NEW YORK, 



389 et 391 Rue St-Paul, 



Montreal. 




ru»v O »•-<& 
EOTRACTOF 

VANILLA 

'°ICIC>UW' 
«««**•«& «*wcc4. 

»tu>e* •>*»'*'» 

HENRI JONAS &C0 



\\>1. XI/VII — No 3- LE PRIX COURANT, Yendrecli, 16 Janvier 1914. 



Les menageres connaissent 

l'economie et la valeur 

nutritive des Feves 

Luites oimcoe . 

C'est pourquoi elles se vendent continued 
lememt. Chaque annee les ventes aug- 
mentent et les marchands qui les tiennent 
recoltent les profiis. 

1914 accroitra votre commerce de Feves Cuites si vols 
specialisez sur la marque qui est connue pour la qualite, 
la quantite et le bon gout -- les Feves Cuites 
"Simcoe". 

Ayez cette marque sur vos rayons maintenant et surveillez- 
en les ventes. 3£t . 2^'"- 

DOMINION CANNERS LIMITED 

HAMILTON, ONT. 




LE PRIX COURANT, Vendredi, 16 Janvier 1914. Vol. XLVII — No 3. 



PARLONS du THE 

Nous venons vous offrir nos seivices pour l'annee 1914. 

Nous vous offrons une variete exceptionnelle et un stock interessant, comprenant : 
OOOO CaisseS, toutes qualites, 

The Japonais Naturel, 

The Fannings et Poussiere Japonais, 

The Vert et Noir de Ceylan, 

The Fanning Vert de Ceylan, 
The Noir Indien, 

Darjeeling, Assam. 
The Gunpowder, Pinhead et Pea Leaf, 

The Moyune et Young Hyson, 

The de Chine, Congou Packling, 
The Noir en paquets, etc. 
Empaquetage : boites de 5, 10, 20 et 30 llvres, Ferblancs 5 et 10 livres. 



Notre cfepartement est sous le controle d'experts. 

Nous avons fait des achats considerables, a des prix 
avantageux, directement des pays de production. 



NOUS AVONS LE STOCK, NOUS AVONS LA CONFIANCE, 

Nous vous I avons demontre en maintes occasions. 



Comparez nos prix avec qui vous voudrez, vous constaterez notre superiorite. 
Nous sommes en position de faire des contrats pour un an aux prix actuels. Vous avez toutes les garanties. 

Echantillons et prix envoyes avec plaisir 

A voire disposition. 

L. Chaput, Fils & Cie. Limitee. 

Importateurs en Gros, 
2, 4, 6, 8, 12 et 15 Rue DeBresoles, - - Montreal. 

FONDEE EN 1842. 

EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT". 



Vol. XLVII — No 3. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 16 Janvier 1914. 



PRIX 4'OI KtVI'S 

Dans la liste qui suit, sont comprises uniquement les marques sp£ciales de marchandises dont les maisons, indiqu6es en caractere 
poirs, ont l'agence ou la representation directe au Canada, ou que ces maisons manufacturent elles-memes. Les prix indiqu£s le sont 
n'apres lesderniers renseignements fournis par les agents, reprdsentants ou manufacturiers eux-memes. 



WALTER BAKER & CO., LTD. 

La lb. 

Chocolat, Prime No 
1, bte 12 lbs., pains 
de i lb. et i lb. 0.34 

Chocolat a la Vanille, 
bte de 6 lbs. 0.44 

German's Sweet, 1 
s. et i bte de 6 lbs. 0.26 
Breakfast Cocoa, bte 
de i/S, i, i, 1 s., 12 
lbs. to box et 5 lbs. 
tins. 0.39 

Chocolat sucre, cin- 
quieme bte 6 lbs. 
pains de 1/5 lb. 0.21 
Chocolat sucre, Ca- 
racas, bte de 6 lbs. 0.32 
Falcon Cocoa (Soda 
chaud ou froid), btes 
de 12 lbs., 1 lb. tins. 0.34 
Caracas Tablets, cartons de 5c, 

40 cartons par boite 1.25 

Chocolat sucre, Auto, bte de 6 lbs. 0.32 

Ces prix sont F.O.B. Montreal. 

BRODIE & HARVIE, LIMITED. 

Farines preparees de Brodie La doz. 

Red XXX pqts de 6 lbs. 3.10 

Red XXX pqts de 3 lbs. 1.60 

Crescent pqts de 6 lbs. 2.90 

Crescent pqts de 3 lbs. 1.50 

Superb pqts de 6 lbs. 2.70 

Superb pqts de 3 lbs. 1.40 




Registered* 
Trade-Mark 



Buckwheat 
Buckwheat 
Griddle-Cake 
Griddle-Cake 



pqts de 3 lbs. 1 .60 

pqts de 6 lbs. 3.10 

pqts de 6 lbs. 3.10 

pqts de 3 lbs. 1 .60 



Cartons contenant i doz. paquets de 6 
lbs. ou 1 doz. paquets 3 lbs., sans charge 
extra. 

L. CHAPUT, FILS & CIE, 
Montreal. 

The Noir Ceylan "Owl" La lb. 

No 5, 1 lb. 30 lbs. par cse 20c 

No 5, J lb. 30 lbs. par cse 21c 

No 10, 1 lb. 30 lbs. par cse 26c 

No 10, i lb. 30 lbs. par cse 27c 

No 15, 1 lb. 30 lbs. par cse 32c 

No 15, i lb. 30 lbs. par cse 33c 

No 30, 1 lb. 30 lbs. par cse 40c 

No 30, I lb. 30 lbs. par cse 41c 

The Vert Ceylan "Owl" La lb. 

No 5, 1 lb. 30 lbs. par cse 20c 

No 5, I lb. 30 lbs. par cse 21c 

No 10, 1 s. 30 lbs. par cse 26c 

No 10, £ s. 30 lbs. par cse 27c 

CHURCH & DWIGHT 
Soda Cow Brand 

Caisse, 60 paquets de 
1 lb., $3.00. 

Caisse, 120 paquets de 
i lb., $3.00. 

Caisse, 30 pqts 1 lb. et 
60 pqts i lb., $3.00. 



\DWIGHTS, 



B AKIN G°SO D A^ 



Caisse de paquets de 5c, contenant 96 
paquets, $3.00. 

WILLIAM CLARK 



Montreal 



Conserves 



Viandes assorties 
Compressed Corned Beef 
Compressed Corned Beef 
Lunch Ham 
Lunch Ham 
Ready Lunch Beef 
Geneva Sausage 
English Brown 
Boneless Pigs Feet 
Sliced Smoked Beef 
Roast Beef 
Ready Lunch Loaves, 

Jambon, Boeuf, assortis 
Ditto 

Boeuf Bouilli 
Boeuf Bouilli 
Boeuf Bouilli 



is $2.40 
is 2 . 50 
2. 10 
2.10 
1.50 
2.40 
Veau 



is 

is 
Is 

IS 




Jfp£ : 



La doz. 



is 

is 

2S 
IS 
2S 
2S 
2S 
2S 
2S 
IS 
2S 

is 

IS 
IS 
2S 

6s 



2.40 
2.40 
4- 30 
2.40 
3-50 
4.30 
4-25 
3-75 
3-75 
2.50 
4-30 

1 .60 

2-75 

2.40 

4-30 

15.00 



Le Soda a Pate 
"COW BRAND" 

est toujours fiable, pur, uniforme. 

En raison de sa qualite" fiable bien con- 
nue, de sa purete' absolue et de sa force, 
le Soda Cow Brand est le grand favori 
de toutes les menageres partout. II se 
vend constamment et vous rapporte un 
bon profit. 

Achetez-en de votre marchand en gros. 

CHUCRH 6 DWIGHT 



MANUFACTURIERS 

MONTREAL. 



Limited 




UNE AUTRE RAISON 

Pour Iaquelle vous devriez employer 

Les Sacs Continental 
pour Epicerie. 

Non seulement nos Sacs sont antiseptiques et 
ont les fonds les plus parfaits qu'on ait jamais ma- 
nufacture's, maisilssont comptes au moyen 4u plus recent 
m^canisme special, ce qui assure le total complet et le 
nombre maximum de sacs parfaits dans chaque paquet. 

Si votre marchand en gros ne tient pas les SACS 
CONTINENTAL, n'en acceptezpasd'autresmais envo; ez 
vos commaudes aux 

DISTRIBUTEURS : 

ONTARIO — The Continental Bag and Paper Ltd, Ottawa et Toron- 
to. Walter Woods and Co , Hamilton. 

MANITOBA, ALBERTA, SASKATCHEWAN— Walter Woods and 
Co., Winnipeg 

NLLE ECOSSE, ILE DU PRINCE EDOUARD, ILE DU CAP 
BRETON — Thomas Flanngan, Upper Water St. Halifax. 

NOUVEAU BRUNSWICK— J. Hunter White, Agent, Msrche du 
Nord, St-Jean. 

COLOMBIE ANCLAISE Smith, Davidson & Wright Ltd, Vancou- 
ver. 

PROVINCE DE QUEBEC— The Continental Bag & Paper Co. Ltd. 
584 rue St-Paul, Montreal. 

The Continental Bag & Paper Co., Ltd. 

SEULS MANUFACTURIERS 

OTTAWA, CANADA. 



LE PRIX Col' KANT, \ endredi, 16 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 3. 



Pork and Beans, sauce tomates 2s 0.95 
Pork and Beans, sauce tomates 

boites plates 3s 1 .15 

Pork and Beans, boites hautes 

sauce tomates 3s 1.35 





Pork and Beans, Plain 
Pork and Beans, Plain 
Pork and Beans, Plain, boires 

plates 3s 1.15 

Pork and Beans, boites hautes 

Plain 
Pork and Beans, sauce Chili 
Pork and Beans, sauce Chili 
Pork and Beans, sauce Chili 
Ox tongue 
Ox tongue 
Ox tongue 
Jellied Veal 
Jellied Veal 
Jellied Veal 
Gelees de Bouillon 
Gelees de Bouillon 

Potted Meats. 
Ham, Tongue, Beef and Veal, 

i 0.50 is 1 .00 
Tongue, Ham and Veal, pate is 1.20 
Pates de Foie is 0.90 

Pates de Foie is 1.35 

Soupes La doz. 

Chicken pqts 1.10 

Mulligataknay, Oxtail, Kidney To- 
mato, Vegetable, Mock Turtle, 
Consomme, Pois pqts 1.00 



6s u.oo 




is 1.50 



Mince Meat La doz. 

(Tins fermees hermetiquement.) 

is $1.25, as 1.95, 3s 3.00, 4s 4.00, 5s 5.00 

Plum-Pudding 

Anglais is 1.90 
Plum-Pudding 

Anglais 2s 2.40 

Boeuf fume en tran 
ches "Inglass" 

Boeuf fume en tranches "In- 
glass" is 2.10 

Boeuf fume en tranches "In- 
glass" is 3.35 
J. M. DOUGLAS & Co., 

Montreal. 

.Bleus a laver 
La lb. 

"Bleuol", boites 

10 lbs., 50 pqts 

de 4 carres, 15c 

"Sapphire" 

btes de 14 lbs. 

pqts de i lb. 
"Union", boites 
de 14 lbs., pqts 
de i et 1 lb. 10c 

WM. H. DUNN, 
Montreal. 
Edward's Soups 
t'Potages Granules, Prepares en Irlande) 

Varietes: Brun — Aux Tomates — 
Blanc. 
Paquets, 5c. Cartons 1 doz. par 

carton 0.45 

Paquets, sc Boites 3 doz. chaque 

(assorties), par doz. 0.45 




Canistres, 15c. Boites 3 doz., 

grandeur, 4 oz., par doz. 1.45 

Canistres, 25c. Boites 2 doz., 

deur, 8 oz., par doz. 2.35 

BORDEN MILK CO., LIMITED, 

Montreal. 

Liste de prix pour l'Est, Fort William 
inclus. 

Prix au 

Lait Condense (sucre) Detaillant 

Marque Reindeer (4 doz. par cse). $6.00 
Marque Mayflower (4 doz. par cse) 5.25 
Marque Clover (4 doz. par cse) . . 4.75 

Lait evapore (non sucre) 
Marque Reindeer Jersey, Boite de 

Famille (4 doz. par caisse) 3 90 

Marque Reindeer Jersey, Boite 

moyenne (4 doz. par caisse) 4.50 

Marque Reindeer Jersey, Boite 

d'hotel (2 doz. par caisse) 4.25 

Carque Reindeer Jersey, Gallon 

( z /2 douzaine par caisse) 4.75 

Cafe (avec Lait et Sucre) 
Marque Reindeer (2 doz. par cse 

large) 5.00 

Marque Reindeer (4 doz. par cse 

petite) 6.00 

Cacao (avec Lait et Sucre) 
Marque Reindeer (2 doz. par cse) 4.80 

Limite de fret: 50c par cwt. 
Conditions: Net 30 jours, sans escompte. 

Lait et Cremes Condenses. 




CHAR&f St. Charles "Family" 
St. Charles "Hotel" 
Lait "Silver Cow" 
"Purity" 



3-90 
4-25 
5-40 
5.25 



uel PROFIT foites vous 










sur 
fhuile 





II y a une bonne marge de profit a. faire sur l'huile. C'est uu article de n£cessite cons- 
tante et vous an vendez beaucoup. Quel profit faites-vous ? Vous ne pouvez le 
savoir a moins d'avoir tin Reservoir a Mesure Automatique Bowser. Le reservoir 
vieux genre gaspille l'huile et cela r£duit vos profits. Le Bowser est muni d'uiie 
soupape automatique qui empeche l'ecoulement et la perte et Protege Vos Profits. 
II se piie de lui-meme par ce qu'il economise en quelques mois. Non seulement il 
Economise l'huile, mais il epargne les autres articles que l'huile affecte. Quand vous 
avez uu Bowser, vous n'avez qu'd pendre le bidon du client au robinet et a potnper. 
Vous n'avez pas les ennuis des mesures huileuses etde l'entonnoir. Lorsque le bidon 
est plein.le Calculateur Bowser vous indique la note a charger, tout comme vos ba- 
lances calculatrices. Plus d'incertitude ! Renseignez-vous a ce sujet. Demandez notre 
catalogue et toutes informations. Laissez-nous vous apprendre comment gagner de l'ar- 
gent avec l'huile. 



S. F. BOWSER & COMPANY, Inc. 



66-68 Avenue Frazer, 



TORONTO, Ont. 



Etablie an 1 88S 

Bureaux dans toutes les villts et repr£sentants partout. 

Kabrique ^ar de; O ivriirs Canadiens et vendu p^r des Vendetirs Canadiens. 

Coucesslonnairesdu brevet etfabricants des porapes a lnaiu ou a force motrice artificielle enregistrant d'elles-m£nies Ieur debit des reservoirs 

de toutes dimensions, des systemes d emmsgasiner le p*t>ole et I'lmile, des conduites a enregistter la consommation, d«s syst£mes pour la 

filtrction rt circulation du patrol', des sysletnesdP lif'toyge a Sfc, »tc 



Vol. XLVII — No 3. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 16 Janvier 1914. 



Ions vos interets reposent dans I a vente de rautfcentiqte 

Nourriture INTERNATIONAL 

pour le betail 

Les imitations et substituts de 1' "INTERNATIONA L 
STOCK FOOD" sontcomme de la f ausse monnaie— ils pa- 
raissent bien jusqu'a ce qu'on les emploie, alors leur non 
valeur parait au grand jour. 

La Nourrirure "INTERNATIONAL" pour le betail est 
devant le public depuis 26 ans. Elle est vendue dans le 
monde entier. Elle est employee par deux millions de fer- 
miers. Et elle est donnee de preference a plus de chevaux 
champions de l'univers [y compris Dan Patch, 1.55— cham- 
pion des champions] a plus de moutons et pores de haute 
qualitd— a plus de taureaux et vaches de race — que toutes 
autres preparations d'aucune sorte qui existe. Elle est 

Internationale de Nom 
Internationale de reputation 
Internationale de popularity 

Demandez-vous ces questions M. le Marchand, 

"Puis-je perdre mon temps a proposer des imitations 
infdrieures et a bon marche, 'oisque la "INTERNA- 
TIONAL STXXK FOOD CO., LIMITED'' defense trois 
cents mille piastres par an a annoncer les Remedes Interna- 
tionaux pour moi ?" 

"Puis-je laisser favoir a mes clienls que je vends des 
substituts inferieurs et a bou marche [qui feront probable- 
ment du mal a. leur betail] au lieu de vendre la vraie Nour- 
riture "INTERNATIONAL" pour le betail, le plus grand 
tonique de l'univers pour chevaux, vaches, pores et 
moutons ?" 

Votre propre bon jugement commercial vous donuera 
la reponse a ces questions. 

International Stock Food Co., Limited 

TORONTO 



La productions de Codou donneront satisfa< lion au 
supreme degre a vos clients. Ils vous donneront, 
autant et plus de profit que beaucoup. 
Fabriques par Felix Codou, Marseille, France 
dans une des manufactures les plus strictement 
propres et modernes de l'univers, ces produits sont 
insurpassables comme qualiite. 

MACARONI 

VERMICEIXE 

SPAGHETTI 

Seul le We (Russe) Taganrog y est enr.loye> 
etant le ble le mieux adapte pour la production de 
ces metsdelicieux. Aussi tendres que Jes rates peu- 
vent etre et nutritives au plus haut degre. Le nom 
"Codou" sur le paquet assure la qualite 

ARTHUR P. TIPPET & CO. 



MONTREAL, 



Agents 



QUEBEC. 




Oui, Madame, 
Le Sel 

WINDSOR 




est le memeur 

SEL DE TABLE 



Saindoux Compos s 



r AIMC 



Reconnu comme le meilleur 
sur le marche. 

II n'en existe pas qui ait un 
gout plus fin. 

Son Prix est raisonnable. 

MTTHEWS'LAING LIMITED 



Rue Mill. 



MONTREAL. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 16 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 3. 




Lait condense. 

La cse 

£i Marque Eagle, 4 
it— ? doz., chaque 6.00 

Marque Gold Seal, 

doz., chaque 5.25 

Marque Challenge^ 
doz., chaque 4.75 

Lait evapore. 

Marque Peerless "Hotel", 2 doz., 

chaque 4.25 

Marque Peerless "Boite Haute", 4 

doz., chaque 4.50 

Marque Peerless "Pour Famille", 4 

doz., chaque 3.90 

Marque Peerless "Petite Boite", 4 

doz., chaque 2.00 

CANADIAN FAIRBANKS-MORSE 
CO., LIMITED. 

Montreal. 



"Paos" ("Le savon qui 
nettoie".) 

Par douzaine de boi- 
tes 0.80 




Yankee Cleaner. 



Boite de 1 gallon 
Boite de i gallon 
Boite de 1 pinte 
Boite de 1 chopine 

Dix pour cent d'escompte sur toute 
commande de douze boites assorties. 



$1.00 
0.60 
0.32 
0.20 



THE CANADA STARCH CO., Ltd., 
Manufacturiere de marques Edwards- 
burg. 

Empois de buanderie. La lb. 

Canada Laundry Starch (caisse de 

40 lbs.) 0.06 

Canada White Gloss (caisse de 40 

lbs.) paquets de 1 lb. o.o6i 

Empois No 1, Blanc ou Bleu (cais- 

ses de 48 lbs.), boites en carton 

de 4 lbs. 0.07 

Empois No 1, Blanc ou Bleu (cais- 

ses de 48 lbs.), boites en carton 

de 3 lbs. 0.07 

Kegs No 1 d'Empois Blanc No 1 

(caisse de 100 lbs.) 0.06J 

Barils No 1 (200 lbs.) 0.06J 

Edwardsbiirg Silver Gloss, paquets 

chromo de 1 lb. (30 lbs.) 0.07A 

Empois Silver Gloss (48 lbs.) en 

canistres de 6 lbs. 0.08 

Empois Silver Gloss en boites a 

coulisse de 6 lbs. 0.08 

Kegs Silver Gloss, gros cristaux 

(100 lbs.) 0.07 

Benson's Satin (28 lbs.) boites en 

carton de 1 lb., etiquette chromo 0.07J 
Benson's Enamel (eau froide) 

(40 lbs.) la caisse 3.00 

Benson's Enamel (eau froide) 

la caisse (20 lbs.) 1 .50 

Casco Potato Flour (20 lbs.) o 10 

Celluloid. 
Boite contenant 45 boites en car- 
ton, par caisse 3.60 

Empois de cuisine. 
W. T. Benson & Co.'s Celebrated 

Prepared Corn (40 lbs.) 0.07J 

Canada Pure Corn Starcli 

(40 Jbs.) o.c6 

(Boite de 20 lbs.. ic en plus.) 



W CiLLETT COMPANY LIMITED 
Toronto, Ont. 




AVIS.— 1. 1,e* prixcote danscette 
liste sonl pour marchandiscsaux 
points dedistribtitionde gros da> s 
Ontario et Quebec, excepte 1 oil 
des lisies specifies de prix plus 
eleves font en vig eur, etils sont 
sujets a varier tans avis. 

Levain en Tablettes 
"Royal." 

Boite 36 paquets a 
5c . . . la boite $1.15 



&U&TTs 



I^'uctt company UW"? 




Lessive en Poudre 
de Cillett. 

La cse 

4 doz. a la caisse $3.50 
3 caisses .... 3.40 

5 caissos ou plus 3 35 

Poudre a Pate "Magic" 

Ne contient pasd'alun. 
La doz. 

5c. . . 

oz. . . 

oz. . . 

oz. . . 

oz. . . 

oz. . . 

oz. . . 

oz. . . 



6 doz de 
4 doz de 4 
4 doz. de 6 
4 doz. de 8 
4 doz. de 12 
2 doz. de 12 
4 doz. de 16 
2 doz. de 16 

1 doz. de 2>£lbs 
j^doz. de 5 lbs 

2 doz. de 6 oz. 
1 doz. rle 12 oz. 
1 doz. de 16 oz. 



$0.50 
0.75 
1.00 
1.30 
1.80 
1.85 
2.25 
2.30 
5 30 
9.60 

la Cse 

$6."0 

Vendue en canistres pulement. ff 
Remise specials de 5% accordee sur les 

commandes de 5 caisses et plus de la 

Poudre a Pate 'Magic". 



COMBIEN VOUS DOISJE, MONSIEUR ? 



Mr. le Marchand, vous devez ri'pondre a rette ouestion si souvent, que 
c'est une partie de votre commerce quotidien ; et chaque fois vous avez deMie 
un systeme de comptabilile qui ne fasse pas attendre vos clients. 

Les clients qui attendent ne sont generalement pas des clients satisfaits. 

Une facture preparee a. la bate n'est pas toujours exacte. 

Les erreurs d£truisent la confn.nce. 

Aussi, pourquoi ne pas installer 

LE SYSTEME DE COMPTABILITE BARR 

pour vos comptes de credit ? Un systeme qui donne un etat complet du conipte 
et satisfait un client a chaque achat signifie de l'argent pour vous. 

Les Systemes de Comptabiiite Barr sont coustruits en deux rr.odeles— le 
grand modele Cabinet reposant sur le plancher, qui combine : pupitre, registre 
de comptes et cabinet— dossier pour contenir tout nombre de comptes ; et le plus 
petit modele Cabinet de comptoir pour de phis petits comptes de credit. 

Pourquoi ne pa» ecrire aujourd'hui pour details et la demonstration qui n'attendent 
que votre demande ? 

BARR REGISTERS LIMITED 

TRENTON. Ont, 

Grande-Bretagne- Bureau-Chef : Dacre House. No 5 rue Arundel, Strand, 
Londres, W. C— Manufacture : Birmingham. 



AVIS SPECIAL 

Le Syste ne de Comptabiiite Barr est une inven. 
tion Canadienne bona //rfr entierement protegee par 
de valides bievets II n'y a et il n'y a j imais eu de pro- 
ced ires legales de prises contre ces brevets, quoiqne 
tons lei concurrents disent le cODtraire Nous f-isons 
cette declaration car nous savons que qnelques mar- 
ch tuisoit £te (rompes et qu'on les a induits a acheter 
d'autres systt.nts de comptabiiite au moytn de cs 
"on-dit." 

(Signe) 
BARR REG'STERS LIMITED. 




Modele Ferme du Cabinet de Comptoir. 



Vol. XLVII — No 3. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 16 Janvier 1914. 



L,a campagne de pub icite qui se j oursuit sctuelW n ent ass-lite aux man in nds qui tienntnt 

LES POUDRES NERVINES DE MATHIEU 

une vente rapide et des bons profits Quelle que foit la cause de? maux de t6te. il n"y ' pas de rernede qui atteigne le s'ege du mal 
aussi rapidement et avec autant d'efficacite que les Poudres Nervines de Malhieu. 



POUDRES NERVINES 

De MATHIEU 

Pourlous les Mam delete etNevralge 




' ssayez vous-mGrne les l'oudres Nervines j 
de Mathieu a nos frais au moyen du coupon 
ci-joirji. si vous ou quelqu'un de votre farnil- 
lesouffrezde maux de l€te. - . 

LA CIE J. L. MATHIEU, 

Proprietaire. 
Sherbrooke, • -P.O. 

MM. L. Chaput, Fils & Cie., Limitee. 
Depositaires f n Gros Montreal, P.Q 



Veuillez m'envoyer une botte regUiere 
de Poudres Nervines de Mathieu a l'adresse 
suivante : 



Oe 

(Nom de la maisou de commerce). 

«ue 

ville ou village 

Province 




iQOUDRONil 
' piEDE«0M;J 



MATEXETTS 
jj Syrup of Tar J$ t 

jdob lira GIL 

} l minute. ! 





Su^ar 

SUR-EXTRA GRANULE 

Le sucre qui est a 100°o de pure canne. Avez-vous essaye nos sacs 

d'une piastre ? 





Meilleur que le Savon. 

Snap est un savon — c'est mieux qu'un savon. 
Le savon nettoie la surface de la peau, mais 
remplit les pores, ce qui finalement endomma- 
ge la chair. Snap nettoie les pores et ra- 
fraichit la peau, la laissant propre et non 
endommagee. 

C EST MEILLEUR QU UN SAVON. 

Ayez-en un stock maintenant et vous verrez 
que cela vous rapportera de l'argent. 

Snap Company, Limited 

MONTREAL 



9* 



wmmm 



SHORTENING 

^ EXCELS, 



CHEZ TOUS LES EPICIERS. 

GINN, LANGLOIS & CIE, Limitee 

Agents pour Montreal et la province de Quebec. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS. CITEZ "LE PRIX COURANT". 



IO 



LE PRIX COURANT, Vendredi, r 6 Janvier [914. 



Vol. XXVII — No 3. 




Soda "Magic" la Cse 

No. 1 caisse 60 pqts de 
1 lb. 2.85 

5 caisses. . . , 2.75 
No. 5 caisse 

lOOpqts de 10 oz 2.00 

5 caisses . . . . 2 Si) 

Bicarbonate de soude superieur 
de "Gillett" 

Caques de 100 lbs., par caque . $2.75 
Barils de 400 lbs., par bani . . • < " ,J 

Creme de Tartre de 
"Gillett" 

La c'oz. 
> + lb. pqts. (4 doz. dans 

la caisse) . . • $'10 
)', lb. pqts (4 doz dans 

la caisse) . . 




2.20 
La Css 

$8 80 



4 doz. pqts., % lb. . . ( assor- 1 
2 doz. pqts , y 2 lb. . . I tis. / La doz 

y 2 lb. canistres rondes, avec cou- 
verclesfermanta vis (4 doz. dans 
la caisse) -..M) 

1 lb canistes rondes, avec couver- 
cles fermanb a vis (3 doz. dans la 
» caisse * . 

} La lb. 

5 lb. canistres carries (}4 doz. dans 

la caisse. . . , 0.36 

10 lb. boites en bois . . , • 0.33 

25 il). seaux en bois . . . , 0.33 

100 -1). harils ....... 0.31 

36011). barila 0.30^ 



N. K. FAIRBANK COMPANY 

LIMITED 

Montreal 

Prix du Saindoux 
Compose, Marque 
BOAR'S HEAD. F. 
O. B. Montreal. 
Tinettes 6o lb. o. u 
o. to! 




Tierces 
Seaux en bois, 20 lbs. 
Cbaudieres, 20 lbs. 
Caisses, 3 lbs., 20 a la caisse 
Cbaudieres, 5 lbs., 12 a la caisse 
Caisses. 10 lbs., 6 a la caisse 

GUNN, LANGLOIS & CIE, Limitee, 
Montreal 



O.IIj 

o. iol 
o . 1 1 3 
o.n5 

O.Ili 




SHORTENING 
^ EXCELS > A 



Prix du Saindoux 

Compose, Marque 

EASIFIRST 

Tinettes 60 lb. 0.11J 
Tierces o.it 



Seaux en bois, 20 lbs. 
Chaudieres, 20 lbs. 
Caisses, 3 lbs. 
Caisses, 5 lbs. 
Caisses, 10 lbs. 
Pains moules d'une livre 



lb 
lb. 
lb. 



2.25 

2. IS 
0.12 
0.12 
0.12 

0.I2& 



IMPERIAL TOBACCO CO. OF CA- 
NADA, LIMITED. 

Cigarettes Le 1,000 

Athlete $ 8.50 
Bouquet, boite 350, par boite $2.08 5.95 

Calabash 11.20 

Columbia "tout tabac" 11.50 

Coronet 2 18.50 



Dardanelles "Turques", bouts unis 
Dardanelles "Turques", bouts liege 

ou argent 
Derby, boite dc 600, la boite, 

$4. I2j le 1000 
Empire Navy Cut 
Fatima 
Guinea Gold 
Gloria 
Gold Crest 
Hassan "Turques" 
Imperial A A 
Imperial A A 1 
Mecca "Egyptiennes" 
Mogul "Egyptiennes" bouts unis 
MMogul "Egyptiennes" bouts en 

liege 
Murad "Turques", bouts unis 
New Light "tout tabac" 
Niobe Turques 
Old Chum 
Old Gold 

Pall Mall "Format ordinaire" 
Pall Mall "Format Royal" 
Players Navy Cut 
Richmond Straight Cut 
Sweet Caporal 
Sweet Sixteen 
Sub-Rosa "tout tabac" 

Cigarettes importees 
Capstan "douces et medium" 
Capstan, boiu-s de 10 avec porte- 

cigarettes 
Soussa, importees du Caire, Egyp- 

te, extra fine, No 25 
Extra fine, No 30 
Khedivial 
Three Castles, boites de fer-blanc 

50s et boites de cartons 10s 
Three Castles, boites de fantaisie 

Tabac a cigarettes La Lb. 

B.C. No 1, 1/13 $1.10 



12.50 
12.75 

6.85 
8.20 

10.25 
8.20 
5-95 
6.20 
8.50 

27.00 

35-00 
8.50 

12.25 

12.25 

12.25 

8.50 

8.00 

8.20 

6.50 

19.00 

25.00 

8.40 

11.20 

8.50 

5-95 

8.50 

12.50 

12.50 

20.00 
23.00 
30.00 

15-50 
16.00 



AUX CULTIVATEURS 

Nous recevons la creme des se- 
parateurs a main. 



tB° 



rttf^LE 




Tha Geo. E. Tuckett & Son Co., Limited. 

HAMILTON, ONT. 



x\^ x 



290 Ave. Papineau 
MONTREAL 



CHARBON 

Anthracite et Bitumineux. 



Exj.£di^ par voie ferine ou voie d'eau a tous 
endroits de la Province de Quebec. 

GEORGE HALL COAL CO. 

OF CANADA, LIMITED. 

126 hub ST-PIERRE, MONTREAL. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITE7 "LE PRIX COURANT". 



Vol. XLVIJ — No 3- 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 16 Janvier 1914. 



II 



Un des future "piliers" du 
marchand de tabac. 

Les Petits Cigares 

ROTAL CLUB 



"4 dans un paquet" 
pour detainer a 10c 




N'ont ete mis sur le marche 
quo recemment et deja Ms 
ont acquis une popularity 
extraordinaire, lis s o n t 
d'une grosseur que vos 
clients apprecieront. Vous 
faites un profit bien raison- 
nable sur cette marque. 



Chez tous les marchands en gros. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS. CITEZ "LE PRIX COURANT". 



Vol. XLVII — No 3. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 16 Janvier 1914. 



1 3 




LONGUEUR: 425 PiEDS-HAUTEUR : 115 PlEDS-PROFONDEUR : 120 Pieds 

CAPACITE : 200.000 BARILS PAR AN. 

BRASSERIE FRONTENAC 

La Plus Belle — La Plus Vaste — La Mieux Amenagee du Pay» 

Jugeant que le temps etaif arrive de doter le Canada d'une Crande Brasserie Moderne, outillee pour produire une biere qui eqale 
les meilleures bieres importees, un groupe d'hommes d'affaires Canadiens, apres trois ans d'efforts et d'etudes, avec le concours d'experts et 
I'appui d'un fort capital aconstruit, amenage, outille la Brasserie Monumentale en briques, acieret ciment, qui s'eleve vis-a-vis de la aare du 
Mile-End, LA BRASSERIE FRONTENAC, a 

C'est danscette Brasserie modete, sous la direction d'experts Brasseurs, qu'est produite 

LA BIEHE FHONTENAC 'egale des meilleures Bieres importees. 
LA BIERE FRON TENAC est en vente partout. 

tfTENAC BREWERIES LIMITED 
MONTREAL 




Athlete, 1/13 1.0S 

Sweet Caporal, 1/14 1.17 

Tabacs coupes La Lb. 

Old Chum. 1/11 $0.90 

Lord Stanley, tins J4 et J4 lb. 1.16 

Meerschaum, 1/11 0.87 

Athlete mix. Tins l / 2 et % lb. 1.42 

Old Gold, 1/12 1.03 

Seal of North Carolina, 1/12 0.98 

Duke's Mix. "Cut Plug", 1 lb. 0.92 

Old Virginia, pqts ^ et 1 lb. 0.75 

Duke's Mixture "granule" 

1/11 bags, 5 lbs. carton 
lull Durham 

1/10 bags, s lbs. carton, la lb. 

1/16 bags, s lbs. carton, la lb. 
Old Virginia, pqts 1/16 
Snap, pqts 1/7 et 1/14 
Calabash Mixture, tins l / 2 et 1 lb. 
Calabash Mixture, tins J4 
Calabash Mixture, tins Y% 
Capstan Navy Cut "importe", tins 

*/&, Medium et Fort 
Capstan Mixture, "importe", tins 

]/g medium 
Pride of Virginia, "importe", tins 

1/10 
Old English Curve Cut "importe", 

tins 1/10 lb. 
Tuxedo "importe", tins 1/10 lb. 
Lucky Strike "importe", tins 1/10 
Rose Leaf "importe", a chiquer, 

pqts 1 oz. 1.30 

Tabacs a chiquer "importes" La Lb. 
Piper Hiedsieck 1.22 

Tabacs en poudre La Lb. 

Copenhagen, en boites 1/12 lb. 0.90 

Horseshoe 0.90 

Rose No 1 de Landry 0.32 

Rose No 1 de Houde 0.34 



0.94 

1.25 
1-25 
0.70 
0.58 
1.20 
1.25 
1.40 

1.50 

1. So 

1.50 

1-35 
1-37 
1.50 



EMPIRE BRANCH 

Tabacs a chiquer 
Club barres, 5 a la barre, 6 more, a 

la lb., boites 5 lbs. 0.42 
Moose, ns 2x3 18 lbs. cads, 12 lbs. 

V 2 cads. 0.40 
Snow Shoe, barres, 6 l / 2 more, a 

la lb. 0.45 

Stag, 5 1/3 more, a la lb. l / 2 butts 0.39 

Black Watch, 6s 0.45 

Bobs, 5s et 10s 0.39 

Currency, 10s 0.39 

Pay Roll, 7 l / 2 s 0.59 
Empire Navy Chewing, barres, 14 

oz., boites 7 lbs. 0.53 

Tabacs a fumer en palettes La Lb. 

Rosebud, 3x3, 7s y 2 cads, 8 lbs. 0.50 
Pedro, barres, 16 oz., 5 more, a la 

lb., boites de 6 lbs. 0.58 

Empire, 6s et 12s 0.44 

Rosebud, 6s 0.45 

Ivy, 7s 0.50 

Shamrock, 6s 0.4s 

Tabacs haches 

Great West, sac, 8s 0.59 

Regal, cube cut, en boites de 9s 0.70 

Taxi, crimp cut, boites 10s 0.78 

HENRI JONAS & CIE, 

Montreal 

Pates Alimentaires. La lb. 

Macaroni "Bertrand" 0.08 

Vermicelle "Bertrand" 0.08 

Spaghetti "Bertrand" 0.08 

Alphabets "Bertrand" 0.08 

Nouilles "Bertrand" 0.08 

Coouilles "Bertrand" 0.08 

Petites Pates, etc. 0.08 



Extraits Culinaires. La doz 

1 oz. Plates. Triple concentre 0.84 

2 oz. Plates. Triple concentre 1.57 
2 oz. Carrees. Triple concentre 1.88 

4 oz. Carrees. Triple concentre 3.34 
8 oz. Carrees. Triple concentre 6.25 

16 oz. Carrees. Triple concentre. 12.00 

2 oz. Rondes. Quintessences 1.96 

2j r Rondes. Quintessences 2.19 

5 oz. Rondes. Quintessences 3.75 
8 07. Rondes. Quintessences 6.67 
4 oz. Carrees. Quintessences. Bou- 

chons emeri 3.75 
8 oz. Carrees. Quintessences. Bou- 

chons emeri 7-50 

2 oz. Anchor. 1 .00 

4 oz. Anchor. 1.75 

8 oz. Anchor. 3.00 

16 oz. Anchor. 6.00 
2 oz. Golden Star "Double Force" 0.75 

4 oz. Golden Star "Double Force" 1.25 

8 oz. Golden Star "Double Force" 2.25 

16 oz. Golden Star "Double Force" 4.25 



2 oz. Plates. Soluble. 

4 oz. Plates. Soluble. 

8 oz. Plates. Soluble. 

16 oz. Plates. Soluble. 

1 oz. London. 

2 oz. London. 
Extraits a la livre de 
Extraits au gallon de 



o.75 
1. 25 

2.25 
4.25 
O.SO 
0.75 

$1 .00 a 3.00 
$6.00 a 24.00 



Memes prix pour extraits de tous fruit*. 
Moutarde Franchise. La grosse 

Pony Mustard. 2 doz. a la cse 8.40 

Small Mustard, 2 doz. a la cse 7.80 

Medium Mustard, 2 doz. a la cse 10.80 

Large Mustard, 2 doz. a la cse 12.00 

Tumblers Mustard, 2 doz. a la cse 10.80 

Muggs Mustard, 2 doz. 4 la cse 13.20 

Nugget Tumblers, 2 doz. 4 la cs 13.20 



14 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 16 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 3. 



Athenian Tumblers, 2 doz. a la cse 13.20 
Gold Band Tumblers, 2 d. a la cse 13.80 
No 64 Jars Mustard, 1 doz. a la cse 18.00 
No 65 Jars Mustard, 1 doz. a la cse 21.00 
No 66 Jars Mustard, 1 doz. a la cse 24.00 
No 67 Jars Mustard, 2 doz. a la cse 13.20 
No 68 Jars Mustard, 1 doz. a la cse 15.00 
No 69 Jars Mustard, 1 doz. a la cse 24.00 
Molasses Jugs Must., 1 d. a la cse 21.00 
Jarres 1 gal. Mustard, 1 d. a la cse 36.00 
Jarres i gal. Mustard, I d. a la cse 54.00 
Vernis a chaussures. La doz. 

1 doz. a la caisse. 
Marques Froment. 0.75 

Marque Jonas. 0.75 

Vernis Militaire a l'epreuve de l'eau. 2.00 

MATTHEWS-LAING, LIMITED, 
Montreal, Canada. 




Lard en Baril Marque "Anchor" 

Lard pesant, Canada Short Cut, 

Mess brl. 35/45 
Lard pesant, Canada Short 

Mess 14 brl. 
Lard pesant, Canada Short 

brl. 45/55 
Lard pesant, Canada Short 

y 2 brl. 
Lard pesant, Brown Brand, desos 

se, tout gras, brl. 20/35 
Lard clair, pesant, brl. 20/35. 



Cut, 
Cut, 
Cut, 



29.00 



15.00 
28.50 



14-25 



27.00 



Picked Rolls, brl. 27.50 

Lard a feves, (petits morceaux, 

mais gras), brl. 24.00 

Heavy, clear fat backs, 40/50 27.50 

Heavy, clear fat backs, 60/70 27.00 

Saindoux Compose Raffine, choix. 
Marque "Anchor". 

Tierces, 375 lbs. lb. 

Boites 50 lbs. net (doublure par- 
chemin) 

finettes, 50 lbs. net (Tinette imi- 
tee) 

Seaux de bois, 20 lbs., net $2.15 

Seaux de fer-blanc, 20 lbs. $2.05 

Caisses 10 lbs. tins, 60 lbs. en cais- 
ses, bleu 

Caisses 5 lbs. tins, 60 lbs. en cais- 
ses, bleu 

Caisses 3 lbs. tins, 60 lbs., en cais- 
ses 

Briques de saindoux, 60 lbs, en 
caisse 



0.10J 

o.iol 

0.10J 
o.iol 
o.iol 

0.11 

o.ni 

o.ni 



0.12 



Saindoux Marque "Anchor* 
pur). 



(garanti 



Tierces, 375 lbs. 

Boites, 50 lbs., net (doublure par- 

chemin) 
Tinettes, 50 lbs., net (tinette imi- 

tee) 
Seaux de bois, 20 lbs., net (dou- 
blure parchemin) $2.90 
Seaux en fer-blanc, 20 lbs. 

brut $2.80 

Caisses, 10 lbs., tins, 60 lbs., en 

caisses rouges 
Caisses, 5 lbs., tins, 60 lbs., en 

caisses rouges 
Caisses, 3 lbs., tins, 60 lbs., en 

caisse 






14 





141 





141 





14* 





14 





141 



0.15 



0.15 



Saindoux en carre d'une livre, 60 
lbs., en caisse 

Viandes fumees. 
Jambons: Premiere qualitd. 

Extra gros, 28 a 40 lbs. 

Gros, 20 a 28 lbs. 

Moyens, 15 a 19 lbs. 

Petits, 10 a 13 lbs. 
Jambons desosses, roules, gros 

16 a 25 lbs. 
Jambons desosses, roules, petits 

9 a 12 lbs. 
Bacon, Special Rose Brand 
Bacon Anchor Brand, a dejeuner, 

sans os, choisi 
Bacon Brown Brand, a dejeuner, 

marque anglaise, sans os, choisi 
Bacon Windsor, dos pele 
Bacon Windsor, sans os 
Jambons de Laing, choisis, Pique- 

que-Nique", 10 a 14 lbs. 
Petit bacon roule, epice, desosse, 

8 a 12 lbs. 
Bacon choisi, Wiltshire, cote, 50 

lbs. 
Cottage Rolls 

Saucisses fumees. 
Bologna (Bondon de Boeuf) 
Bologna (Enveloppe ciree) 
Brunswick (Beef Middles) 
Frankfurts 
Polish 
Garlic 
Empress (Poulet, jambon et lan- 

Saucisses fraiches. 
Saucisses de pore (tripes de pore) 
Saucisses de pore (tripes de mou- 

ton) 
Petites saucisses de pore (pur 

pore) 



o.i5i 



0.16 
0.17 
0.18 
0.19 

0.19 
0.21 

0.22 

0.19 

0.17 
0.22 
0.24 

0.15 

0.15J 

0.20 
0.19 

0.09 
0.08A 
0.08 
o.n 
0.09 
0.09 

0.09 J 

O.IO 

0.16 



M 



c 



LE SAVON FAIRY 

Quand nous vous disons que vous pouvez compter sur le SAVON 
FAIRY comme etant un vendeur actif et constant, sur de satisfaire 
vos clients, e'est que nous savons positivement que le morceau de 
savon ovale, flottant, blanc et doux est le MEILLEUR qui se puisse 
vendre a cinq cents et que VOS CLIENTS le savent. 

Nous avons annonce le SAVON FAIRY d'une maniere si inten- 
sive que la devise "AVEZ-VOUS UNE PETITE FEE DANS VOTRE 
DEMEURE?" signifie ' LE MEILLEUR SAVON QUE JE PUISSE 
ACHETER" dans I'esprit de toutes les femmes. 

Ne manquez pas de laire un bon etalage de SAVON FAIRY— il se 
vend a vue. 

"Avez=vons line petite Fee dans votre demeure ?" 
The N. K. Fairbank Company Limited. 

MONTREAL. 



Vol. XLVII — No 3. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 16 Janvier 1914. 



'5 



^^^^^^/<^^^VW^/VV^^^AM^AA/^A/^^^^VW^^W^^M^ 



Nous aidons 
le Marchand 




Par nos differents moyens 
d'annoncer ; pancartes dans 
les tramways, journaux, ma- 
gazines, etc., nous aidons aux 
ventes des produits E. D. S. 
pour le marchand. Nous disons 
au public consommateur la 
qualite distinctive et l'absolue 
purete des Confitures, Jelees, 
Marmelades, Catsups, Breu- 
vages, etc., E. D. S., et lorsque les gens vien- 
nent au magasin, ils sont deja convaincus — le 
marchand n'a plus qua clore la vente 

Le meilleur de tout, c'est que lorsqu'ils ont 
commence a manger les Produits de Fruits 
E. D. S., ils continuent a revenir. 

Ne laissez pas votre approvisionnement se 
degarnir. 



Manufactures seulement par 

E. D. SMITH & SON 

LIMITED 
WINONA, ONTARIO 



AGENTS : 




NEWTON A. HILL, 


Toronto 


W H.DUNN, 


Montreal 


MASON & HICKEY, 


Winnipeg 


R.B. COLWELL, 


Halifax, N. E 







'OIVMXWMWWWMMWWWMWW W 




POUR 
PLUSIEURS 

FINS 



LA ST. VINCENT ARROWROOT a une 
grande vari^te" d'etnplois dans le manage, ainsi 
que dans les patisseries et manufactures de 
biscuits, ou Ton a trouve' que ce delicieux ali- 
ment £tait un ingredient tres avantageux pour 
les biscuits et chocolats. II est reconnu, que le 
public favorise les produits qui contiennent 
cette substance. 

Elle constitue un dejeuner ideal et un aliment 
delicieux pour enfants et adultes ainsi que pour 
les invalides . Elle fait aussi un bon dessert, sain 
et nutritif. 

Partout ou elle est mise sur la table elle devient 
immediatement populaire et gagne des clients. 
La demande a toujours exc£d6 la production. 
Nous en offrons une plus grande production 
afin de rencontrer la demande toujours gran- 
dissante. II y a de l'argent a faire pour les 
marchands comp£tents. 




St.Vincent 
Arrowroot 
Growers & 
Exporters' 
Association 



KINGSTOWN 
ST. VINCENT, A.A. 

Agents : 

Wallace Anderson, 

49 Rue Wellington, Toronto. 
L. H. Millen, Hamilton, Can. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT" 



i6 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 16 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 3. 




PERFECTION 

11 HOONEV BISCUIT M7.NDY CO 
STRATrQRO CANADA 



LES 



BISCUITS 



Qui Edifient un Commerce. 

Tout Spicier actif et intelligent de- 

vrait maintenant f aire un effort 

special pour pousser la ven- 

te des biscuits 

Soda a la 

Creme Perfection 

de Mooney 

II a une occasion de le f aire en cette 
grande saison des receptions et 
des "Thes". II n'y a rien de plus 
agr^able au gout, de plus croustil- 
lant et de plus delectable en fait de 
biscuits. Tous les gourmets le savent 

The Mooney Biscuit 

AND CANDY CO., UNITED 

Manufactures a 

Montreal, Stratford, Winnipeg, 
Vancouver. 

Succursales a Hamilton, Ottawa, Syd- 
ney, C. B., Halifax, N. E., Fort Will- 
iam, Calgary, Vancouver, C. B., St- 
Jean, T. N. 



La Farine Preparee deBrodie 

Vous Conserve Vos Clients. 

Toujour* digne de confiance, elle est preferee » 
toutes les autre* tarinee . 

UN BON VENDEUR. 

Voyez le coupon de» epiciers dans chaque 
carton. 

Brodie & Harvie, Limited. 

14 et 16 Rue Bleury, 

Tel. Main 436. MONTREAL, 



Ne demandez pas plus a votre publi- 
city qu'elle ne peut vous donner. Son 
action est limitee de m€me que son ren- 
dement. 



Saucisses Cambridge (paquets de 

1 lb. 0.10J 

Saucisses de fermier 0.10 
Chair a saucisses (seaux de 20 

lbs.) 0.08} 

Boudin blanc 0.07 

Boudin noir o 08 

AGENCES 

LAPORTE, MARTIN, LIMITEE, 

Legumes importes 

"LE SOLEIL" 

Asperges C/S 

Pointes de Tete seul., y 2 flac. 40 s. 22.00 
Pointes de Tete seul., y 2 kilo, 100s. 27.50 
Pointes de Tete seul., 1 kilo, 50 s. 27.00 
En Branches Geantes, bocal, 16 s. 10.00 
En Branches Geantes, y 2 kilo, 100s. 27.00 
En Branches Geantes, 1 kilo, 50 s. 25.00 
En Branches Grosses, y 2 kilo, 100s. 24.50 
En Branches Grosses, 1 kilo, sor. 23.50 
En Branches Extra, 1 kilo, 50 s. 22.00 
Coupees sur Extra, y 2 kilo, 100 s. 22.00 
Coupees sur Extra, 1 kilo, 50 s. 21.00 
En Branches Fines, y 2 kilo, 100 s. 22.00 
En Branches Fines, 1 kilo, 50 s. 21.00 

Flageolets 

Extra Fins, l / 2 kilo, 40 s. 9.50 

Extra Fins, y 2 kilo, 100 s. 13.50 

Moyens, y 2 kilo, 100 s. 11.00 

Haricots 

Verts Extra Fins, y 2 flac, 40 s. 
Verts Extra Fins, y 2 kilo, 100 s. 
Verts Fins, y 2 kilo, 100 s. 
Verts Fins, 1 kilo, 50 s. 
Verts Moyens, y 2 kilo, 100 s. 
Verts Coupes, y 2 kilo, 100 s. 

Divers 

Carottes tournees, y 2 kilo, 100 s. 10.50 
Carottes tournees, 1 kilo, 50 s. 10.00 

Choux de Bruxelles, y 2 kilo, 100 s. 9.50 
Choux de Bruxelles, 1 kilo, 50 s. 9.00 
Cotes de Celeri, y 2 kilo, 100 s. 8.00 

Cotes de Celeri, 1 kilo, 50 s. 7.50 

Celeri (pieds), y 2 kilo, 100 s. iO.oo 

Epinards en Puree, y 2 flac, 40 s. 8.00 
Epinards en Puree, y 2 kilo, 100 s. 10.00 
Epinards en Puree, 1 kilo, 50 s. 9.50 
Fonds d'Artichauts, y 2 kilo, 100 s. 33.00 
Salsifis, y 2 kilo, 100 s. 11.50 

Macedoines 



9.00 

1300 

11.50 

11.00 

7.50 

7.50 



Extra choix, No 1, y 2 flac, 40 s. 
Extra choix, No 1, y 2 kilo, 100 s. 
Extra choix, No 1, 1 kilo, 50 s. 
Sans marque, No 2, y 2 kilo, 100 s. 

Petits Pois 

Sur Extra Fins, l / 2 flac, 40 s. 
Sur Extra Fins, y 2 kilo, 100 s. 
Extra Fins, y 2 kilo, 100 s. 
Extra Fins, 1 kilo, 50 s. 
Tres Fins, y 2 kilo, 100 s. 
Fins, y 2 kilo, 100 s. 
Mi-Fins, y 2 kilo, 100 s. 
Moyens, No 1, y 2 kilo, 100 s. 
Moyens, No 2, y 2 kilo, 100 s. 
Moyens, No 3, y 2 kilo, 100 s. 

Petits Pois Frs. Petit 

Fins, y 2 kilo, 100 s. 
Moyens, y 2 kilo, 100 s. 

Soupes 
Cerfeuil, y 2 kilo, 100 s. 
Creme de Celeri, y 2 kilo, 100 s. 
Julienne, y 2 kilo, 100 s. 
Oseille. y 2 kilo, 100 s. 
Printaniere, y 2 kilo, 100 s. 
Tomates Puree, y 2 kilo, 100 s. 



8.50 
12.00 
n. 50 

9.00 



10.00 
15.50 
15.00 
14-50 

13.50 
11.50 
11.00 
10.00 

9.50 

900 



9.50 
7.00 



9.00 
6.50 
8.00 
9.00 
8.50 
10.50 



IMPORTANT 

Les Epiciers detaillants 

qui d^sirent plaire a leurs 
clients devraient etre certains 
de pouvoir leur fournir les v6ri- 
tables 

Baker's 
Cocoa 




and 



Chocolate 



Registered' avec la marque de com 
Tisde-Msric merce sur les paquets 

Ce sont des marchandises 
de premier ordre, les meilleures 
du monde au point de \ue de la 
purete" et du gout. 

Manufactures uniquement par 

WALTER BAKER & CO., 

Limited. 

Montreal, Can. Dorchester, Mast 

ETABL1E EN 1780. 



LAGAILLE, GENDREAU & GIE 

8uccesseurs de CHS. LACAILLE & CIB. 

EPICIERS EN QROS 

Importatenrs de Mel asses, SI- 

rops, Fruits Sees, The, Vine, 

Liqueurs, Sucres, Etc , Etc. 



Speciality de Vins de Meise de Sidle 
et de Tarragoue. 



329 Rue St-Paul et 14 Rue St-Pizi 
MONTREAL 



ELITE" 



GHOGOLAT << 

Non Sucre 

ft 

DBS BFICIBBS 
Pour tons lea 

Besoins de la Cuisine 

Tablettes de % lb. 

Fabriqag par 

JOHN P. MOTT & CO., 

HALIFAX, N. E. 

J.A.TAYLOR, Agen , Montr*? aI 



Vol. XLVII — No 3. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 16 Janvier 1914. 



J 7 



FEVE8 AU LARD 
DE CLARK. 

M. l'Epicier, si vous d£sirez 6cono- 
miser votre temps, si vous voulez 
plaire a vos clients, si vous avez 
l'ambition d'augmenter votre Com- 
merce de Feves, vous re pouvez 
employer de meilleure m£thode que 
de vendre les 

Feves au Lard de 
Clark 

Ordioaires, an Chili, Sauce Tc males 

La Qualite" Supe'rieure qui se vend 
sans le moindre effort. 

La marque Clark est de la 
plus haute superiorite. 

La fagon la plus simple de plaire a 
vos clients, est de leur donner ce qu'il 
y a de meilleur. 

La marque Clark est la 
meilleure. 

Les articles de qualite" signifie 
clients satisfaits. Le resultat est cer- 
tain. Essayez la marque Clark. 

W. Clark, Limited, 

MONTREAL. 



Le Prei Immobilier, Limitee 

244 Rue Ste-Catherine Est, 

Montreal. 

Phone Bell Est 5779 

BUREAU DE DIRECTION t 
President I M. J.-A.-B. Gauvin, pharmacien 
ancien echevin ; Vice-President i M. L -A. La 
vallee, maire de Montreal ; SecretaircTreso 

rier 1 M. Arthur Gagne, avocat ; Directeurs : M 
L E. Geoff Hon, anaiea president de la Chambre 
de Commerce du District de Montreal, membre 
de la Commission du Havre de Montreal ; M. le 
Dr J.-O. Goyette, ancien maire de Magog ; M. le 
Dr P.-P. Renaud.capitaliste; M. F.-H. Fontaine, 
directeur-gerant de "The Canadian Adver ising 
Limited" ; G*r*nt i M. L.-W. Gauvin, er-inspec- 
teur et surintendant de la Metropolitan Life 
Ina. Co. 

SI VOUS AVEZ BESOIN DE CAPITAL 

pour acheter une propriete ou pour vousbatir 
inscrivez-vous au "Pr«l Immobilier, Limitee," 
qui vous pretera ce capital sans int6r6t, avec 
grandes facility de remboursement. 

Les facilitesde remboursement des prfits faits 
a sea membres par le "Pret Immobilier, Limitee" 
aont telles qu'elles represejtent a peu pres 
I'lntertt que Ton aurait a payer sur uu emprunt 
ordinaire. 

REPRESENTANTS DEMANDES.-Le "Pret 
Immobilier, Limitee" n'a pas encore d'agence 
dans tous les Districts et est dispose a entrer en 
pourparlers avec dea representants bien quali- 
fies. 

Ecrivez ou telephonez pour avoir la 
brochurette explicative gratuite. 



Tomates Puree, 1 kilo, 50 s. 

Huile d'Olive "Minerva" 

Caisse 12 bout., litre 
Caisse 12 bout., qrts. 
Caisse 24 bout., pts. 
Caisse 24 bout., y 2 pts. 
Caisse 2 estagnons, 5 galls. 
Caisse 6 estagnons, 2 galls. 
Caisse 10 estagnons, 1 gall. 
Caisse 20 estagnons, l / 2 gall. 
Caisse 20 estagnons, J4 g a ^- 
Caisse 48 estagnons 



10.00 



8.00 
6.00 
6.50 

4-25 
2.00 
2.05 

2.10 
2.25 
2.50 
2.6o 



Savons de Castille 

Le Soleil 72% d'huile d'Olive, Caisse 

Caisse de 200 moic. de 10H oz. 12.00 
Caisse de 100 more, de 10J/2 oz. 6.00 

Caisse de 200 more, de 7 oz. 7.75 

Caisse de 200 more, de 3H oz - 4- 2 5 

Caisse de 50 more, long de 16 oz. 4.75 
Caisse de 50 more, carre de 16 oz. 4.75 
Caisse de 50 more, carre de 12 oz. 4.00 
Caisse de 12 barres de 3 lbs. 0.09* 

Caisse de 25 barres de 11 lbs. o.o8i 

La Lune 65% d'huile d'Olive Lb. 

Caisse de 50 more, carres de 12 oz. 3.7s 
Caisse de 12 barres, 3 lb.s 0.09 

JOHN P. MOTT & CO. 

Elite, per doz. 0.00 
La lb. 

Prepared Cocoa 8.28 
Breakfast Cocoa 0.36 
"'■**' No 1 Chocolate 0.30 

Diamond Chocolate 0.24 

Navy Chocolate 0.29 

Cocoa Nibbs 0.35 

Cocoa Shells 0.05 

Confectionery Chocolate 0.18 a 0.30 

Plain Chocolate Liquors 0.18 a 0.35 

Vanilla Stick la gr. 1.00 

SALADA TEA CO. 



THES DE CEYLAN 
"SALADA" 





Cofit. Vend. 

Etiquette Brune, i's et i's. $0.25 $0.30 
Etiquette Verte, i's et i's. 0.27 0.3s 
Etiquette Bleue, i's, i's, i's et 

i's. 0.30 0.40 

Etiquette Rouge, i's et i's. 0.36 0.50 
Etiquette Or, au detail 0.44 0.60 

Noir, mele ou vert, de toutes qualites. 

SAVON. 

The GENUINE, empaquete 100 mor- 
ceaux par caisse. 




Prix pour Ontario et Quebec 
Moins de 5 caisses 
Cinq caisses ou plus 



Lorsque vous arrangez votre vitrine, 
ayez soin de mettre le motif principal a 
la hauteur ou il sera le mieux saisi par la 
vue du passant. 




5- op 
4-95 
SNAP CO., LTD., 



Montreal. 

Snap Hand 
Cleane 
Cse de 3 do 
Cse de 6 doz. 
30 jours. 



3- 60 
7.20 



La proeminence 

de la marque de commerce rouge- 
et-verte du savon FELS'NAPTHA 
dans votre stock est un signe qui 
indique aux femmes qu'on vend 
des marchandises dignes de con- 
fiance dans votre magasin. 

La quality de FELS'NAPTHA 

est elevee et sa popularity requite 
simplement du fait que le Savon 
fait tout ce qu'on en dit. Et cela 
sans qu'on ait a employer de l'eau 
chaude. 




ARTHUR P. TIPPET & CO., Montreal. 
Lime Juice "Stowers" La cse 

Lime Juice Cordial, 2 doz. pts. 4.00 



Lime Juice Cordial, 1 doz. 
Double Ren, lime juice 
Lemon syrup 



pts. 



3.50 
350 
4.00 



OCCASIONS D'AFFAIRES 



Nos abonnes que pourraient interesser 
les demandes de representations, d'agen- 
ces, de marchandises, etc., publiees dans 
"Le Prix Courant", n'auront qu'a nous 
faire connaitre le numero de l'occasion 
d'affaires qui les interesse pour que nous 
leur adressions tous les renseignements 
utiles. 

67-0. Houes en acier. — Un importa- 
teur de l'Afrique du Sud demande cata- 
logues et prix sur les houes en acier fa- 
briquees au Canada, pesant 2 livres. 

68-0. Roues. — Une maison de l'Afri- 
que du Sud demande catalogues et prix 
de roues fabriquees au Canada. 

69-0. Pieces pour voitures. — Un im- 
portateur de l'Afrique du Sud demande 
catalogues et prix de ces pieces fabri- 
quees au Canada. 

70-0. Bois, pin. — Un importateur de 
l'Afrique du Sud demande des cotations 
sur le pin blanc canadien de toutes gran- 
deurs, rabote sur les quatre cotes. 

71-0. Bois, pin a etageres. — Cotations 
demandees pour pin canadien a etageres, 
qualite 2, 1 x 12 pouces par 12, 14 et 16 
pieds de long. 

72-0. Bois, planches de peuplier. — Un 
importateur de l'Afrique du Sud deman- 
de des cotations sur les planches de peu- 
plier canadien, de ^ a 1 pouce x 12, 14 
et 16 pieds de long. 

73-0. Brosses. — Un importateur de 
l'Afrique du Sud demande catalogues et 
prix de brosses fabriquees au Canada. 

(A suivre a la page 34.) 



LE TRIX COURANT, Vendredi, 16 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 3. 




*0 



Y 1 

f I 



ill 




POXJRQXJOI EXPERIMENTER ? 
EpiCierS I Quand vous commandez des Pains de Levure, ayez soin de toujours specifier la 
Levure Royal. Si vous negligez cette precaution, vous vous exposez a ce qu'on vous impose une 
autre marque et vous fasse faire une depense inutile, en remplissant vos commandes au moyen des 
imitations mediocres pour lesquelles il n'y a que peu ou pas de demande. L' article d origme por- 
tant l'etiquette bleue, est celui que desirent les consommateurs. Evitez les imitations connues^et 
representees comme "tout aussi bonnes", 

ROYAL YEAST CAKES 



Fait un Pain Parfait 



EWGILLETT COMPANY LIMITED 

TORONTO, ONT. 
"a§P WINNIPEG MONTREAL* 





* 



BLUE LABEL 



BLUE LABEL 




FINNAN HADDIES 
MARQUE "BRUNSWICK" 




Seuls les poissons les plus choisis et frais peches dans la fameuse 

Baie Passamaquoddy sont employes et empaquetes dans les aliments 

marins de marque "Brunswick." 

La haute qualite de nos articles nous a donne un grand commerce, 

qui, par des methodes d'affaires consciencieuses, croit constam- 

ment. Lorsque vous tenez les Marques de Connors Bros., vous 

vendez des articles qui se vendent tres bien. 

Notre usine marche dans les conditions les plus ideales et nos 

articles sont parfaits pour les consommateurs. 



CONNORS BROS., LTD., Blacks' Harbour, N. B. 

AGENTS : 

LEONARD BROS., Montreal. — C. H. B. HILLCOAT, Sydney. — A. W. HUBAND, Ottawa. — JAS. HAYWOOD, 
Toronto. — CHAS. DUNCAN, Winnipeg.— GRANT OXLEY & Co., Halifax. N.E.— C DE CARTERET, Kingston. 
BUCHANAN & AHERN, Quebec. — J. L. LOVITT, Yarmouth. - SHALLCROSS, McCAULAY, Calgary, JOHNS 
TON & YOCKNEY, Edmonton, Alta. 



LE PRIX COURANT 

REVUE HEBDOMADAIRE 
Commerce, Finance, Industrie, Assurance, Etc. 



EDITEURS 

La Compagnte de Publication* des Marchands Detailleurs du 
Canada, Limitee, 

Telephone E«t 1185. MONTREAL. 

Echange reliant tout les services: 

Montreal et Banlieue, $2.50 ) 
ABONNEMENT ; Canada et Etats-Unis, 2.00 \ PAR AN. 
Union Postale, - Frs. 20.00 ) 

Bureau de Montreal : 80 rue St-Denii. 

Bureau de Toronto : Edifice Crown Life, J. S. Robertson & Co., repretentantt. 

Bureau de New-York : Tribune Bids., William D Ward, repretentant. 



II n'est pat accepte d'abonnement pour moins d'une an nee. 

A moins d'avis contraire par ecrit, adresse directement 
& nos bureaux, 15 jours au moins avant la date d'expiration, 
I'abonnement est continue de plein droit. 

Toute annee commencee est due en entier. 

L'abonnement ne cesse pas tant que les arrearages ne sont 
pas payet. 

Tout cheque pour paiement d'abonnement doit etre fait 
payable " au pair a Montreal." 

Cheques, mandats, bons de poste doivent etre faits payables 
a l'ordre de " Le Prix Courant". 

Priere d'adresser les lettres, etc., simplement comme suit ; 
u LE PRIX COURANT ", Montreal. 



Fonde en 1887. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 16 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 3. 



L'ANNONCE PAR LA VITR1NE 



A cette epoque de l'annee, les marchands sont tellement 
preoccupes de leurs achats pour le printemps, que les autres 
phases du commerce sont relayees au second plan. Cepen- 
dant, loisqu'on se rend compte des relations etroites qui exis- 
tent entre les achats et le profit qui doit en decouler, il faut 
mettre toutes ses facultes a contribution. Chaque cas doit 
etre etudie minutieusement avant de conclure un achat, afin 
que la prochaine annee d'affaires donne le maximum de profit 
au minimum du coiit. 

Si la question des escomptes, des contrats et des expedi- 
tions accapare beaucoup l'attention du marchand en ce siecle 
de progres, il en est une autre a laquelle le marchand 1110- 
derne doit consacrer beaucoup de soin, et c'est celle de la 
publicite, de l'annonce. Tel article est-il particulierement 
connu du public? 

Le marchand actif et eclaire reconnait le grand avantage 
qu'il y a a tenir des categories d'articles annonces dans les 
magazines, mais il sent bien aussi qu'un systeme cooperatif 
d'annonce locale, qui se concentrerait sur son propre maga- 
sin, lui serait beaucoup plus avantageux. Toutes choses bien 
comptees, il sera plus porte a favoriser les articles qui corn- 
portent ces avantages. 

Le marchand a appris a l'ecole de l'experience, a part 
beaucoup d'autres choses, que les marchandises annoncees 
contribuent a diminuer les depenses de la vente, parce qu'il 
est plus facile de vendre au client un article dont le nom lui 
est familier. La simple mention du nom d'une marchandise 
generale, a un client de passage, lui rappellera inconsciem- 
ment qu'il connait les merites du produit et qu'il le prefere a 
tous autres. D'un autre cote, le nom d'un article dont il n'a 
jamais entendu parler, ne lui dira rien du tout. 

Et il faudra beaucoup de temps et d'argumentation pour 
completer une vente. 

L'une des methodes cooperatives les mieux connues et 
les moins dispendieuses, pour les fournisseurs, est de pro- 
curer aux detaillants un service d'aide sous la forme d'articles 
voyants pour l'etalage. Par cela, nous n'entendons pas les 
lithographies ordinaires que les manufacturiers distribuent 
une fois Fan. Nous voulons parler des producteurs qui ont 
adopte une politique systematique d'annonce par la vitrine, et 
fournissent periodiquement des articles d'etalage qui, non 
seulement peuvent promouvoir leurs propres interests, mais 
donnent aux detaillants le moyen d'annoncer leurs places 
d'affaires. 

Un point important a observer dans la disposition d'un 
etalage de vitrine. c'est de constituer un corps qui commande, 
arrete et retienne l'attention, quelque chose qui parle cons- 
tamment a 1'esprit des passants, mais d'une fagon claire et 



nette, remplie d'argumentation en faveur de l'article nouveau. 

II est un fait que personne ne devrait oublier: pour que 
la vitrine touche le but pour lequel elle a ete creee, il faut que 
l'etalage attire les regards des passants. II faut qu'il attire 
l'attention et la retienne assez longtemps pour creer le desir 
de possession, ou, du moins, pour que les arguments avances 
fassent une impression. 

Les gens sont presses, et il faut les attirer autrement que 
par les choses mises en tas. II faut que la vitrine soit bien 
extraordinaire pour les arreter dans leur course et leur faire 
penser a autre chose que leurs propres affaires. Alors done, 
il est evident que, pour que la vitrine rapporte des affaires, il 
faut qu'elle soit aussi attrayante et aussi simple que possible, 
pour que. meme d'un coup d'oeil rapide, le passant puisse 
saisir le point principal et la raison d'etre de l'etalage. 

Plus vous forcez l'imagination sur un sujet quelconque, 
plus il est facile de s'en souvenir. Au college, on nous ap- 
prencl l'histoire. On nous repete les noms et les dates, et a. 
force de les repeter, la corelation finit par clicher en quelque 
sorte le nom sur la date ou la date sur le nom. 

Ainsi, l'eleve qui a entendu repeter cent fois peut-etre 
que Jacques Cartier debarqua au Canada en 1635, a fini par 
admettre que Cartier et 1635 sont synonymes, et, dans la 
cellule cerebrale, 1635 vent dire 1635. II en est de meme de 
l'annonce par la vitrine. Le marchand, ou l'etalagiste qui 
s'ingenie a construire des etalages simples et voyants, finira 
par habituer les passants a se souvenir du magasin a cause 
des choses frappantes qu'ils auront remarquees au passage, et 
cette souvenance aura pour son magasin les plus heureux 
resultats. 

On admettra la puissance des repetitions en considerant 
les resultats obtenus par les annonceurs constants, comme 
dans les cas particuliers de la farine "Five Roses", de la 
poudre a laver "Gold Dust", des sauces "Lea & Perrin", des 
levains et lessives "E. W. Gillett", etc. C'est la publicite 
constante de la part des manufacturiers qui fixe les noms de 
ces articles dans la memoire des gens et cree la grande de- 
mande dont ils sont l'objet. 

En suivant le meme raisonnement, nous desirons faire 
observer qu'il est essentiel de mettre de la consistance et de 
la persistance a tenir et a maintenir des etalages eloquents 
devant le public. Avec une nouvelle ou une histoire interes- 
sante, toujours nouvelle, l'article, le magasin et le nom du 
proprietaire se fusionneront de fac'on a ce que la simple men- 
tion de l'un suggere l'autre. Ainsi, l'amalgamation sera com- 
plete, et formera une chaine sans fin de benefices tires d'une 
clientele reguliere et constante. 



20 



LE PRIX COURANT, Vendrcdi, 16 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 3. 



L'EXPOSITION DE QUINCAILLERIE. 



LAPORTE, MARTIN LIMITEE. 



A peine un mois nous separe de la date a laquelle s'ou- 
vrira a Ottawa la plus importante exposition qu'ait encore 
organisee l'Association des Manufacturiers Canadiens en ar- 
ticles de quincaillerie. Nous avons a plusieurs reprises attire 
l'attention du commerce sur les avantages qu'il y a pour cha- 
cun de prendre part a cette exposition. Aujourd'hui, sachant 
ce que sera cette exposition, et dans quelles circonstances elle 
aura lieu, nous affirmons que ce serait un crime que de s'abs- 
tenir d'y prendre part. 

La derniere exposition de ce genre a eu lieu l'an dernier 
dans la ville de Hamilton, Ont., et tout le monde se souvient 
du succes colossal qu'elle remporta. Ce succes fut cause que, 
dans le but de retenir les manufacturiers dans l'Ouest, la ville 
de London, Ont., non seulement offrit gratuitement les edi- 
fices de la compagnie d'expositions, mais encore de souscrire 
une somme d'argent rondelette pour aider a defrayer les de- 
penses d'organisation. En face d'un pareil acte de generosite, 
les directeurs de l'Association des Exposants n'eussent pas 
hesite longtemps. Mais les representants de l'Est insisterent 
avec tant de vigueur pour avoir l'exposition dans un endroit 
plus central du pays, que les directeurs cederent a leurs ins- 
tances et choisirent la ville d'Ottawa comme site de la pro- 
chaine. On ne pouvait, en verite, la rapprocher davantage 
sans la tenir dans la province de Quebec. Aussi, les mar- 
chands de notre province devraient-ils temoigner un peu de 
leur gratitude a ceux qui n'ont rien epargne pour leur pro- 
curer ce grand avantage, en repondant avec empressement 
aux organisateurs, afin que ces derniers puissent pourvoir a 
leur confort durant le sejour dans la capitale federate. 

On se fait trop facilement une conception des choses 
dont on a entendu parler, mais qu'on ne connait pas. II se 
peut que cela provienne de ce que certaines demonstrations 
n'aient pas donne tout ce dont on en attendait. 

Ici, nous sommes en mesure de dire que la prochaine 
exposition a Ottawa n'aura rien de commun avec celles qui 
l'ont precedee. Chaque jour a son programme defini, et ceux 
qui se proposent d'y prendre part doivent s'arranger de ma- 
niere a etre prets a accomplir une bonne journee de travail 
serieux. lis auront devant eux tout ce que le genie a pu pro- 
duire de beau, de bon et de pratique, en un mot, tout ce qui 
est susceptible d'etre mis sur le marche au cours de l'annec. 
Les details de fabrication, d'utilite, d'usage et autres, seront 
expliques et demontres par des homines du metier possedant 
une experience indiscutable. 

Des conferences pratiques et instructives seront donnees 
par des experts, a des heures determinees de maniere a ce 
qu'elles n'interviennent pas avec les heures des visites aux 
exhibits. 

Le programme des diners, des amusements et des recep- 
tions est aussi dresse dans le meme sens et pour les memes 
raisons. 

Nous pouvons done promettre au commerce que la se- 
maine d'exposition procurera des avantages extraordinaires 
et sans precedents. II est done juste que les marchands de 
Quebec montrent un peu plus d'empressement a repondre a 
l'invitation des Exposants, quand ce ne serait que par pure 
courtoisie a l'endroit de ceux qui se sont depenses sans comp- 
ter pour arracher l'exposition a l'Ontario pour la rapprocher 
le plus possible de Quebec. 

Pour tous renseignements concernant le voyage en chemiii 
de fer, et l'accommodation aux principaux hotels d'Ottawa, 
on devra s'adresser au Secretaire de l'Association des Expo 
sants en Quincaillerie, 80 rue St-Denis, Montreal. Monsieur 
le Secretaire se fera un devoir de repondre a tome question 
et sous le plus court delai. 



A l'occasion de la prise d'inventaire, la maison Laporte, 
Martin Limitee offre en vente $300,000 de marchandises de 
premiere qualite. Les marchands desireux de se creer une 
clientele pour les articles de premier choix ne sauraient mieux 
faire que de profiter de l'occasion qui leur est offerte, car ils 
auront le choix dans un assortment des plus complets, com- 
pose de 2,500 boites de thes assortis Japon, Vert et Noir de 
Ceylan, Chinois, Y. Hyson, Gunpowder, Thes Poussieres. 

35,000 caisses de Legumes Canadiens en conserves, tels 
que Pois, Ble-d'Inde, Betteraves, Feves, Citrouilles, Toma- 
tes, Asperges, Epinards, etc. 

5,000 caisses de Fruits Canadiens en Conserves: Fraises, 
Framboises, Poires, Prunes, Pommes, Bluets, Cerises, etc. 

6,000 caisses de Poissons Canadiens: Saumons, Sardines, 
Ecrevisses, Harengs, Huitres, Morue, etc. 

3,500 caisses de Conserves Importees, marque "Soleil". 

650 caisses de Petits Pois "Frs. Petit & Cie. 

250 caisses de Champignons "F. Lecourt". 

20,000 caisses de Fruits Sees: Raisins de Valence, Cali- 
fornie, Corinthe, Sultana, Malaga. Fruits Evapores: pom- 
mes, ppires, peches, prunes, abricots, etc. Noix et amandes 
de toutes sortes. 

800 caisses de Savon de Castille "Le Soleil" et "La Lune". 

Sur toutes commandes de 200 livres ou plus de Thes, la 
maison Laporte, Martin Limitee s'engage a payer les frais de 
transport (freight) dans Quebec et Ontario. 

Toutes ces marchandises devant etre ecoulees avant l'in- 
-. entaire, e'est-a-dire d'ici au premier fevrier prochain, les 
marchands soucieux de plaire a leur clientele devront se hater 
de donner leurs commandes. 



L'ANNONCE. 



Beaucoup de personnes se figurent que pour qu'une an- 
nonce suit effective et aille infailliblement au lecteur, il faut 
qu'elle comporte une description detaillee des produits qui en 
font l'objet. 

Nous croyons que pour donner a une annonce sa pleine 
valeur et sa portee la plus etendue, il convient, au contraire, 
d'en arranger la disposition de facon a ne pas surcharger 
l'emplacement de texte, aussi instructif puisse-t-il etre, et a 
laisser des blancs qui mettront en evidence les quelques mots 
inscrits et les feront ressortir comme des sources de lumiere. 

L'annonceur ne doit pas partir de cette idee mesquine 
qu'il faut "qu'il en ait pour son argent" et que, par conse- 
quent, chaque pouce de papier qu'il a paye doit se couvrir de 
plus de lignes possible. Non, e'est la un non-sens grossier, 
car la lecture de l'annonce est une chose instructive, non dis- 
trayante, e'est parfois un travail ardu, bien qu'indispensable, 
aussi faut-il s'efforcer de la rendre facile et le moins fatigant 
possible, de faire en sorte qu'elle soit comprehensible, sans 
trop d'attention et qu'elle s'effectue d'un coup d'oeil rapide. 

On s'arrete plus volontiers aux choses simples qui ne 
demandent aucun effort pour etre saisies. Une simple phrase 
frappera davantage qu'un grand placard ecrit finement et 
d'une explication interminable. 

Nous croyons que les reclames qui concentrent, qui syn- 
thetisent en deux ou trois lignes les qualites de leurs pro- 
duits avec 1'appui d'une vignette bien claire, agissent beau- 
coup plus sitrement sur les lecteurs que celles lourdement 
embarrassees d'explications, judicieuses sans doute. mais trop 
longues pour le lecteur impatient et presse. 

Nous pensons egalement que la repetition de telles an- 
nonces, dans la meme forme, n'est pas pour nuire a leur suc- 
ces; bien au contraire, car le lecteur s'habitue a lire et a re- 
lire cette definition si simple et si SOU vent repeter de la va- 
leur d'un produit, et petit a petit, elle se grave dans sa me- 
moire comme une maxime ou comme un proverbe. 



Vol. XL VII — No 3. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 16 Janvier 1914. 



21 



DU CHOIX D'UN EMPLOYE 



II y a deux moyens de se procurer les services d'un em- 
ploye destine a remplir un poste de confiance qui s'ouvre 
dans le commerce de temps a autre. L'un de ces moyens est 
de le former a votre service meme, l'autre alternative est de 
l'enlever a une autre maison ou il a fait sa marque. 

II est quelquefois necessaire de pecher au hasard dans 
l'espoir de trouver exactement 1'homme dont on a besoin 
pour remplir un poste important; dans ce cas, c'est genera- 
ment un "coup de de". Retenez les services d'un employe de 
vos concurrents, et vous etes oblige de le payer plus qu'il ne 
valait a ce concurrent. Done, vous le prenez chez vous avec 
l'obligation de payer des dividendes sur une certaine somme 
de capital mouille et en plus de sa valeur d'inventaire. II se 
peut qu'il soit en mesure de donner ce que vous attendez de 
lui des le debut; dans ce cas-la, vous le croirez sur preuve. 
Mais il lui faudra peut-etre un temps appreciable pour s'ac- 
climater a votre maniere de faire les affaires, cependant que 
vous continuez a lui payer le salaire convenu. Meme dans ce 
cas-la, il parviendra peut-etre a donner satisfaction, pourvu 
que vous ayez la patience d'attendre. Mais il faut etre hom- 
me d'affaires dans toute l'acception du mot pour savoir at- 
tentive les services dus par 1'homme a qui Ton paye un sa- 
laire eleve. 

Trouvez plutot dans votre personnel 1'homme qui pos- 
sede les elements de caractere et d'habilete necessaires pour 
administrer la besogne en question, et vous aurez beaucoup 
moins d'ennuis. Tout d'abord, il connait vos affaires et vos 
produits, il est familier avec votre politique et il a toujours 
marche sur vos traces. 

Pendant que l'autre travaillera a s'acclimater, l'employe 
apprendra des choses nouvelles. II se peut qu'il ait besoin de 
plus d'aide, de plus d'enseignements, d'etre plus etroitement 
guide; mais la difference entre son salaire au debut et celui 
que vous auriez a payer a un homme du dehors, fait que les 
services du premier sont encore moins chers apres tout. 

Le proverbe dit qu'il est difficile d'enseigner a un vieux 
singe a faire de nouvelles grimaces; mais le jeune homme 
que vous eduquez chez vous, qui travaille sous vos yeux et 
d'apres vos methodes, celui-la est certainement susceptible 
de tout faire selon que vous le desirez. 

Le sang nouveau veut dire aussi vie nouvelle, c'est cer- 
tain; et c'est pourquoi beaucoup pretendent qu'il vaut mieux 
changer de temps a autre certains membres d'un personnel 
pour des etrangers, afin de se mieux tenir au diapason. Nean- 
moins, il est tres facile de se tenir a ce diapason des temps, 
us et coutumes, si Ton se mele aux hommes, si Ton reste vi- 
gilant quant a ce qui se passe autour de nous, et si Ton ne 
se contente de toutes choses telles qu'on nous les donne. 

On a dit qu'aux Etats-Unis, le meilleur redacteur de 
correspondance commerciale est un jeune homme pension- 
naire a vie de la prison d'Etat de l'Arizona. C'est lui qui 
mercantilise les produits des autres prisonniers au moyen 
d'un systeme merveilleux de correspondance suivie. De der- 
riere les barreaux de la prison, il se tient au courant des af- 
faires parce qu'il se fait une volonte de les suivre. 

Des fois et des fois, on a vu faire des frais et payer dc 
forts appointements pour s'assurer les services d'un employe 
d'une autre maison; et apres l'avoir retenu une saison a pei- 
ne, on etait content de le laisser partir ou de le congedier. 

Ces employes vous arrivent avec des reputations toutes 
faites, et ils s'en vont avec celle de n'etre propres a rien. La 
plupart d'entre eux se sont cree une reputation avec la mai- 
son qui les avait cduques, parce qu'ils avaient eu l'avantagc 



de diverses promotions. Et c'est parce qu'ils ont eu du suc- 
ces dans cette maison particuliere, que d'autres ont congu 
l'idee de s'assurer leurs services dans le but d'en tirer des 
resultats merveilleux. Combien ont ete desillusionnes! 

Nous croyons fermement que beaucoup de personnes, 
occupant des postes eleves dans certaines maisons, et les 
remplissant admirablement, ne le doivent pas seulement a 
leur habilete personnelle, mais a ce qu'ils ont grandi dans et 
avec la maison, qu'ils sont absolument en sympathie avec ses 
methodes, en harmonie avec leurs confreres et avec tout ce 
qui les environne. Pour bien faire un travail, il faut etre en 
parfaite harmonie avec tout ce qui nous entoure. 

D'autre part, nous avons tous vu des employes sauter 
d'un seul bond a des situations elevees pour lesquelles ils ne 
semblaient aucunement qualifies, excepte dans l'esprit du 
patron. Leur experience pouvait etre tres bornee dans le 
genre particulier de commerce ou ils etaient appeles, mais 
leur intelligence s'ouvrait aux suggestions, a l'ambition de 
reussir, cela joint a une certaine somme d'habilete et une 
connaissance absolue des petits details du commerce qui ne 
semblent manquer d'importance que pour ceux qui les igno- 
rent. Ces personnes ont eu besoin d'enseignement, de repri- 
mande, de louange a l'occasion, mais elles ont fini par attein- 
dre au but. 

Trop d'employeurs se laissent aveugler par les apparen- 
ces brillantes du personnel d'un concurrent, et negligent le 
fait que, parmi leurs propres employes, il ya quelqu'un pos- 
sedant toutes les aptitudes a remplir un autre poste, si on 
lui donnait seulement l'occasion de les faire valoir. 

Celui qui ne cherche qu'en champ ouvert pour combler 
les situations importantes dans sa maison, non seulement 
paye cher pour ce qu'il obtient, mais affaiblit grandement 
l'esprit de corps qui doit animer son personnel. II etouffe les 
ambitions de ses employes capables et qui pourraient lui etre 
d'une grande utilite s'il leur etait permis de se hasarder a 
l'occasion. 



LE CANAL DE LA BAIE GEORGIENNE 



Les expertises faites par le gouvernement federal, et 
qui ont deja coute environ $750,000, ont demontre qu'il suffi- 
rait d'une somme de $100,000,000 pour creuser un canal de 
22 pieds de profondeur et donner acces aux plus grands na- 
vires des lacs, entre Montreal et la Baie Georgienne, laquel- 
le distance est de 440 milles, comparativement a pres du 
double par voie du canal Welland ou de celui de Lachine. 
Les expertises du gouvernement ont aussi demontre qu'on 
peut compter sur un pouvoir hydraulique susceptible de de- 
velopper 1,000.000 de chevaux, et que le canal projete serait 
avant tout un travail de canalisation de rivieres et de lacs, 
utilisant les cours d'eau naturels qui existent pratiquement 
en ligne continue depuis la Baie Georgienne jusqu'a Mont- 
real, de sorte que, des 440 milles de navigation projetee, 410 
on 420 milles suivent le cours de quelque lac ou riviere. 

Ainsi, sur toute la route, il suffirait de creer un cours 
d'eau de 28 milles, et de creuser 80 milles de rivieres et de 
lacs. Par consequent, il y a 232 milles de voies d'eau natu- 
relles dune largeur de 300 pieds et de plus de 22 de profon- 
deur, qui n'exigent aucune modification. Ainsi, et quoique la 
Providence ait fait disparaitre les plus grandes difficultes et 
obstructions a la construction et la completion du canal de 
la Baie Georgienne, aucun gouvernement n'a eu le courage 
d'en cntreprendre la constructon et de donner au pays une 
aide apres laquelle toute la population soupire. 



22 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 16 



Janvier i<)i 4.. 



Vol. XLVII — No 3. 



E. W. GILLETT CO., LTD. 



Vingt-sixieme convention annuelle des vendeurs de la 
maison 

La .vingt-sixieme convention annuelle des vendeurs de 
la E. \Y. Gillett Company, Limited, dc Toronto, a eu lieu an 
bureau-chef de la Compagnie les 5, 6, 7, 8 et 9 du courant. 
Les seances out eu lieu dans l'une des grandes salles du nou- 
vel edifice, angle de l'avenue Fraser et de la rue Libert)-. 

La premiere reunion s'est ouverte le lundi, 5 Janvier, a 
10.30 beures, sous la presidence de M. J. W. Powell. M. Wm. 
Dobie, president de la compagnie, souhaita la bienvenue aux 
representants. Les seances se suecederent sans interruption 
durant les cinq jours, le matin et l'apres-midi. 

Le cpmite de reception avait prepare un magnifique pro- 
gramme des sujets d'etude, et chacun fut appele a tour de- 
role a exprimer ses vues. 

MM. Cartwright et Menzies parlerent de la compagnie, 
de. loyaute et de service. 

,„ MM.. Mcintosh, Cartwright et Sydney parlerent, le 
mardi, du "Royal Yeast", et MM. Carter, Tolton et Lizotte 
tiaiterent du Travail de Maison en Maison. 

La journee de mercredi fut tres interessante et les ven- 
deurs eurent l'avantage d'entendre MM. Duffield, Oake et 
Canavan en conference sur la "Creme de Tartre", et MM. 
Sinclair, White et Gauthier parlerent sur la Poudre a Pate 
•'Magic". 

Dans la soiree, les congressistes assisterent a tine repre- 
sentation an theatre Royal Alexandra. 

Le jeudi, MM. Helstrop, Apps et Pott parlerent sur la 
Lessive de "Gillett", et MM. Mcintosh et Sinclair traiterent 
de la publicite dans les journaux. 

Dans la matinee du vendredi, MM. White, Gauthier et 
Parsons parlerent de "Visites aux Detaillants'', developpe- 
rent la these suivantc: "La confiance et l'enthousiasme, ap- 
puyes par la determination, forment line combinaison qui 
surmonte -tons les obtacles et assure le succes et la fortune 
aux vendeurs qui possedent ces vertus". 

MM. Duffield, Apps et Powell cloturerent la scrie des 
conferences avec le sujet: "Lorsque vous approchez un client 
probable''. 

Puis les cooigressistes procederent a l'election de leurs 
(ifticiers p'otir l'annee courante, et assisterent a une represen- 
tation an theatre Shea. Un superbe banquet a 1'hotel Mossop 
cou'ronna la convention. 

La compagnie Gillett s*est toujours fait 1111 devoir de 
rendre ses conventions les plus attrayantes possibles, et c'est 
pburquoi les vendeurs en voient toujours veriir I'epoque avec 
plaisir. Cette annee, en plus des agents de publicite et des 
gerants de succursales, environ quarante voyageurs ont as- 
siste aux reunions. 

La compagnie E. W. Gillett est l'une des plus importan- 
ces maisons du Canada qui ont compris l'importance d'entre- 
tenir d'etroites relations avec leurs vendeurs. Ces conven- 
tions annuelles ne peuvent etre que tres avantageuses, pour- 
\ u qu'on h-itr donn< to.ute l'attention requise. 



UNE NOUVELLE UTILISATION DU SUCRE 



La conservation des viandes 



'outes les questions qui se rattachent 



ment de la production du sucre et qui, par consequent, ont 
pour objet de contribuer a la prosperity de la culture bette 
raviere en faisant ressortir la possibility de nouveaux debou- 



ches offerts a celle-ci, meritent bien a tons egards d'etre 
examinees avec line particuliere attention. 

On a pense, avec raison, que les emplois industriels du 
sucre — emplois nombreux et varies — devraient etre enco- 
cc multiplies afin d'apporter de nouveaux elements de nature 
a favoriser Tang-mentation de la production sucriere. Recem- 
ment un chimiste distingue, M. Sidersky, secretaire de la 
I hamb're Syndicale des Distillateurs, enumerait, dans un 
travail remarquable, les divers emplois auxquels le sucre se 
prete dans l'industrie. et plus particulierement comme agent 
conserx ateur. En ce qui concerne les denrees alimentaires, 
le sucre pent etre utilise tres avantageusement. Ajoute au 
beurre, dans la proportion de 20 a 25 p.c, il conserve celui- 
ci d'une fagon parfaite et en facilite l'emploi en patisserie, en 
biscuiterie, etc.; il en est de meme pour le lait qui, conserve 
avec du sucre, constitue une precieuse ressource pour l'ali- 
mentation des enfants en Lias age, pour les usages culinaires 
et pour l'approvisionnement de la marine. Grace a ses pro- 
prietes antiseptiques, le sucre peut servir egalement a la 
conservation des bois et a leur amelioration. D'apres M. Si- 
dersky, on transforme les bois tendres en bois durs en leur 
faisant subir un traitement a la chaux et au sucre, et les 
meubles fabriques avec les bois ainsi traites ne sont pas ex- 
poses a se dilater. a se gondoler 011 a se fendre sous l'in- 
fluence de la secheresse et de l'humidite. Dans le pelattage, 
en tannerie, on utilise le sucre en dissolution pour ouvrir les 
pores de la peau et faciliter l'epilage. Enfin, le sucre entre 
dans la preparation de nombreux produits industriels (savon. 
soie artificielle, celluloid, acetone, vanilline, acides acetique, 
oxalique, formique, etc.. etc.). On voit que les debouches in- 
dustriels offerts au sucre sont deja nombreux. et toutes les 
tentatives faites en vue d'accroitre ces debouches doivent 
etre encouragees, parce que la production sucriere. la cultu- 
re de la betterave sont interessees a ces efforts susceptibles 
de leur rendre les plus grands services. 

La conservation des denrees alimentaires, notamment, 
est tin de ces debouches qui, a bien des points de vue, solli- 
citent l'attention, d autant plus que le sucre, considere com 
me agent de conservation, ne presente pas les inconvenients 
du sel. On s'est preoccupe de cette question depuis pen et a 
l'une des recentes seances de l'Association des chimistes de 
sucrerie et de distillerie, M. Auguste \"asseux, ingenieur- 
chimiste, a fait une tres interessante communication sur un 
procede de conservation des viandes et du poisson par le 
sticre, procede qu'il a imagine ; et qui parait appele a un bel 
avenir, lorsqu'on considere tons les avantages que Ton en 
pourra retirer dans Talimentation, d'une fagon generale et 
en particulier pour 1'armee, la marine, les colonies, de meme 
(|iu- comme stimulant a hi production du sucre. II est etaidi 
que le sucre conserve et meme augmente les qualites nutriti- 
ves des viandes, et qu'ensuite une panic de ce sucre de con- 
servation pent etre rceuperee par une methode extremenient 
sin, pic. Le sucre. observe M. Vasseux, assure une conserva- 
tion indefinie; il est exempt dc bacteries nuisibles et possede 
d'incontestables qualites antiseptiques. 11 opere une sorte de 
tannage des chairs; sous son influence, les viandes se durcis- 
sent, conservent toutes leurs ]iroprietes sans alteration, la 
viande stibit une retraction et forme un bloc dur. et en eel 
etat. elle pent etre conservce indefiniment. sans nccessiter 
de frais de materiel on d'installation speciale. 11 Sllffit de 
niettre la viande tuee dans du sucre en poudre, lequel. pen- 
dant les trois OU quatre premiers jours, absorbe l'eau de la 
viande et se reduit en sirop qu'il est possible de concentrer 
pour refaire cristalliser, on de disfribuer a hi consommation. 
Au bout de ce temps, on decante le sirop. on rccouvrc la 
viande avec une autre partie de Sucre en poudre, il se pro- 
duii une absorption profonde de l'eau contenue dan-; la 



dev eloppe 



Vol. XLVII— No 3. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 16 Janvier 1914. 



23 



viande, une desbydratation; neanmoins, les elements du 
sang y restent. II se produit, en sorame, une sortc de dessi- 
cation en meme temps que de l'antisepsie. La viande s'est 
raccornie, mais elle n'a perdu aucune de ses proprietes; on 
pent la decouper en morceaux plus oil moins gros, a em- 
ployer a l'alimentation des soldats, qui out ainsi une bu plu- 
sieurs rations conscrvees dans des boites a cou'vercle amovi 
lde, et dans du suere en poudre. que le troupier pent utiliser 
au fur et a mesure de ses besoins et dont il peut a volonte 
decouper une partie, meme chaque jour, sans alterer le Tes- 
te qui est remis dans la boite; celle-ci pouvant servir indefi- 
nitnent et faire partie de l'equipement. De la viande ainsi 
conservee, on peut enlever facilement le gout sucre, par sim- 
ple immersion dans l'eau froide avant la cuisson. 

M. \'asseux estime — et cette conclusion est parfaitc- 
tnent rati'onnelle — que la conservation des viande's par le 
sucre resoud le difficile probleme de l'alimentation 
des armees en campagne et meme de l'alimentation en temps 
de paix. par l'introduction des viandes de certaines de nos 
colonies, ou les bestiaux et les volailles sont a un bas prix 
extiaordinaire, par suite du manque de debouches du a l'e- 
loignement et a l'importance des frais de conservation par 
les moyens babituellement employes. Du poisson a ete con- 
serve par ce meme procede; on peut se rendre compte des 
avantages qu'en pourront retirer nos industries de peches 
fiuviales et maritimes (sardiniers, morutiers, etc., etc.). En- 
tin, de bons resultats out ete obtenus egalement dans la con- 
servation des primeurs et des fruits. 

On voit done que les proprietes antiseptiques remarqua- 
bles du sucre peuvent etre utilisees a la conservation des 
denrees alimentaires, et que si le sucre etait decharge des 
droits, pour cet usage, absolument comme le sel destine aux 
usages agricoles, cette methode de conservation pourrait 
prendre rapidement une grande extension all profit du com- 
merce d'alimentation et de l'approvisionriement de l'armee 
et de la marine. 

Cette nonvelle utilisation du sucre — qui n'entraine pas 
les frais tres importants que necessite la conservation par le 
froid — aurait une beureuse repercussion economique, a de 
multiples points de vue; ce serait une precieuse ressource 
pour l'alimentation et pour l'industrie sucriere, de meme 
que pour l'agriculture des pays betteraviers, qui ont a lutter 
contre la production considerable du sucre de canne et qui 
aiiraient, par ce nouveau debouche important, un precieux 
element de renovation, un puissant facteur de prosperite. 



LA SITUATION DES CAFES 



Le marche a terme du Havre a ete ferme au debut de la 
semaine, en sympathie avec les avis de l'etranger. La tendan- 
ce est devenue ensuite plus faible et la cl6ture se fait en bais- 
se de 1.7s sur les plus hauts cours. D'apres le "Bulletin de 
Correspondance", on ne voit rien dans la situation qui puisse 
encourager des achats speculatifs, mais il est a peu pres cer- 
tain que personne ne se hasardera a faire des ventes, car nul 
n'ose prendre une decision. On a peur d'une diminution des 
recettes; on craint une intervention energique du gouverne- 
ment qui doit se fatiguer de voir que chaque intervention lui 
vide un pen plus ses poches; on redoute les manipulations 
des grands operateurs qui doivent pourtant penser qua un 
certain age, le role de conseiller est bien plus agreable que 
celui d'operateur et, naturellement, souvent de payeur. Mal- 
gre toutes ces craintes, l'article suivra sa marche normale 
que pourront contempler les craintifs et les gens trop con- 
fiants. 



En cafes effectifs, les transactions sont des plus limitees, 
mais les debouches se maintiennent a un chiffre assez eleve. 
probablement parce que les pays voisins viennent prendre 
sur notre marche certains cafes cpii leur font defaut. 

En Haiti, on a traite passablement d'affaires a livrer et 
quelques-unes en debarquement. Les cafes reeemment arri- 
ves sont d'une tres belle qualite et rien que cela devrait en- 
courager les aeheteurs, car il arrive, parfois, que les arriva- 
ges qui se font plus tard, laissent a desirer, Les, cours sont 
sans grands changements et peuvent se voir comme suit: 
Jacmel, 66 francs a 70 francs; Cap, 64 francs a 65 francs; 
Cayes, 65 francs a 68 francs; Jeremie, 65 francs a 68 francs; 
Gonaives, 65 francs a 69 francs; dito epierres, 67 francs a 72 
francs; St-Marc, 70 francs a 75 francs; Petit-Goave epierres, 
73 francs a 76 francs; Haiti tries, 76 francs a 84 francs. 

I'.n livrable, il ne se traite que de petites affaires et les 
cours ne varient que fort peu; le contrat 2 tries vaudrait 
dans les environs de 77 francs sur les 6 premiers et de 78 
francs sur les derniers. 

En Centre-Amerique, Mexique et Cote-Ferine disponi- 
Ide, il a du se traiter quelques filieres de Salvador et Vene- 
zuela, mais, a part cela, il parait ne s'etre vendu que des lo- 
tins. On cote: Salvador, 77 francs a 78 francs; Nicaragua, 76 
francs a 77 francs; Porto-Cabello trillados, 74 francs a 75 
francs. 

En cafes de l'lndc, les transactions sont, de nouveau, 
plus limitees et e'est a peu pres nominalement que Ton peut 
coter; Malabar, 07 francs a 100 francs; Mysore, 98 francs a 
101 francs; Bally, 86 francs a 90 francs. 

On ecrit de Mangalore: la nouvelle recolte sera proba- 
blement assez bonne et elle donnera environ 4,000 tonneaux 
de cafes natifs pour les deux ports de Mangalore et Telli- 
chery. 



LES COOPERATIVES 



11 est evident qu'on tentera de nouveau, a la proehaine 
session a Ottawa, de faire adopter une loi accordant certains 
privileges speciaux aux societes commerciales cooperatives. 
An nombre des requetes soumises a la deputation federate 
par les producteurs de grains de l'Ouest, il en est une de- 
mandant la permission d'etablir des magasins cooperatifs 
sans avoir a remplir les formalites requises par la loi qui re- 
git les comoagnies a capital-actions. 

Si ces associations cooperatives sont en quoi que ce soit 
differentes des compagnies a capital social, et ont droit a 
des considerations speciales, il est important qu'on nous le 
demontre, cpt'on nous le prouve. 

L'attitude de tous les marchands du pays est facile a 
determiner en pared cas. Dans l'Est, ils sont fortement or- 
ganises, et leurs confreres de l'Ouest ont suivi leur exemple 
depuis environ un an. lis sont done maintenant assez forts 
pour se faire entendre de la deputation et faire valoir leur 
influence. Mais ce qu'ils ont a faire, il faut qu'ils le fassent 
tout de suite. II ne faut pas qu'ils attendent qu'un projet de 
loi soit depose a la Cbambre. C'est le temps ou jamais de 
dresser leurs plans et de demander a leurs representants de 
n'accorder aucun privilege special. 

Les associations cooperatives commencent a se fonder. 
Elles ont peut-etre du bon. Idles tombent foreement sous le 
coup des compagnies ou corporations a fonds social, a capi- 
tal-actions, et il ne faut pas qu'elles forment categoric a 
part. Et les marchands seuls peuvent empeeb'er qu'elles le 
de\ ienncnt. 



24 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 16 Janvier 1914. 



\ ol. XLVII — No 3. 



LE GUIDE CANADIEN LIMITEE. 



Nous venous de recevoir une lettre circulaire emise et 
signee par des citoyens ct homines d'affaires de la plus haute 
honorabilite, concernant l'organisation d'une societe de pu- 
blicite pour le Canada, et qui se propose de publier une revue 
annuelle sous le titre: "Le Guide Canadien". L'idee a beau- 
coup de bon, et ne manquera pas d'interesser tous ceux qui 
desirent voir se developper notre pays d'une maniere ade- 
quate, c'est-a-dire dans la juste mesure de ses ressources, 
naturelles et autres. Voici d'ailleurs le texte de la lettre que 
les promoteurs ont lancee dans le public: 

Notre pays traverse en ce moment une crise dont l'im- 
portance ne vous a certainement pas echappe. II se trouve 
un peu dans la situation d'un fabricant que l'exiguite de ses 
capitaux empecherait de faire face au developpement trop 
rapide de ses affaires. 

Le taux enorme, paye actuellement pour les avances de 
fonds, montre assez clairement l'importance des benefices 
que rapporteraient les sommes employees au raffermisse- 
ment de notre industrie ou a l'exploitation des richesses na- 
turelles repandues sur tout le territoire du Dominion. 

Le montant des capitaux necessaires est eleve, et, seul, 
un pays peut nous les procurer: c'est la France. 

La richesse pecuniaire de la France est tres grande; elle 
est d'autant plus forte qu'elle est divisee entre plusieurs mil- 
lions de petits capitalistes. 

Ayant peu l'habitude des grosses affaires, ces derniers 
sont d'une prudence excessive et preferent toujours un place- 
ment a tres petit benefice, mais sans risques, a de gros divi- 
dendes dans des affaires paraissant sans garantie. 

Or, cette garantie, necessaire a l'obtention de ces capi- 
taux, nous la possedons: la valeur intrinseque et d'exploita- 
tion du Canada n'en est-elle pas une comme il en existe peu? 

Et, si l'argent frangais n'est pas plus abondant dans 
toutes nos entreprises, ce n'est pas au defaut de garantie qu'il 
faut l'attribuer, mais bien a ce que le Canada est pour ainsi 
dire inconnu en France, ou pour mieux dire, a ce qu'il y est 
meconnu. 

Nous avons done juge qu'il etait urgent de repandre en 
France la connaissance de notre pays, tel qu'il est actuelle- 
ment, et c'est dans ce but de propagande que nous avons de- 
cide de publier un guide du Canada en frangais. 

Le caractere patriotique et economique de notre ouvrage 
n'enleve rien a la valeur commerciale de notre idee. 

II fallait, en effet, pour remplir completement notre but, 
que notre publication fut annuelle, il fallait trouver les fonds 
necessaires pour renouveler chaque annee l'edition remise a 
jour de notre Guide. 

Ces ressources, l'experience l'a prouve, peuvent nous etre 
fournies, et bien au dela, par la publicite que nous acceptons 
d'inserer dans le volume. 

Et c'est ainsi que nous avons en main actuellement le 
manuscrit a peu pres complet du travail et un montant im- 
portant de contrats d'annonces. 

II ne reste plus que l'impression, et c'est pour y pour- 
voir, ainsi qu'aux premiers frais, que nous constituons main- 
tenant "Le Guide Canadien Limitee". 

A vrai dire, les frais de publication ne sont qu'une avan- 
ce, puisqu'une administration importante nous a retenu, deja, 
la plus grande partie de la premiere edition, enlevant ainsi a 
notre entreprise les seuls risques qu'elle eut pu paraitre avoir. 

Et nous arrivons a ce resultat, que le montant des con- 
trats de publicite representera le benefice net, les frais gene- 
raux seuls, fort reduits, venant en deduction, alors que Ton 



peut estimer a un minimum de 10 a 15 miile dollas le montant 
des contrats de publicite des la deuxieme annee. 

Nous sommes persuades que vous serez heureux de par- 
ticiper a notre oeuvre rendue ainsi doublement interessante, 
tan t au point de vue des resultats economiques qu'elle aura 
pour le pays, qu'au point de vue des dividendes qu'elle don- 
nera, et nous nous presenterons chez vous ces jours-ci pour 
vous donner tous renseignements complementaires que vous 
pourriez desirer. 

Veuillez agreer, Monsieur, nos bien siceres salutations. 

A. F. Revol, ancien President de la Chambre de Com- 
merce Frangaise; J. R. Genin, importateur, agent general de 
la Cie Generale Transatlantique; Hon. A. Bergevin, courtier 
financier, Conseiller Legislatif; F. J. Bisaillon, avocat, Con- 
seiller du Roi, ancien batonnier; P. Levi, publiciste. 



CHEZ LES MARCHANDS EPICIERS. 



La section des Fpiciers de Montreal, de l'Association 
des Marchands Detailleurs du Canada, Incorporee, a tenu 
mercredi soir une importante assemblee dans les salles de 
l'Association, 80 rue St-Denis. 

L'assemblee etait presidee par M. G.-A. Archambault qui 
avait a ses cotes MM. J. O. Bouvier et J. A. Pesant, premier 
et second vice-presidents de la section. 

Dans l'assistance, nous avons releve les noms suivants: 
MM. P. Brunet, E. Lanoue, O. Sansregret, E. Painchaud, 
H. Fortin, J. E. Poirier, O. Martel, H. Mailloux, J. R. Cham- 
berland, A. Laniel, G. Boisvert, J. Gascon, A. Dubuc, D. La- 
chaine, H. Dupuis, L. Jacob, H. Germain, F. Martin, R. Du- 
bois, U. Sansregret, R. Gervais, R. Desautels, Jos. Moquin, 
A. Charest et autres. 

Cette assemblee etant la premiere tenue en 1914, M. le 
president Archambault offrit a tous les membres de l'Asso- 
ciation ses meilleurs souhaits de bonheur et de prosperite. 
Souhaits de bonheur dans les families, et souhaits de pros- 
perite dans les affaires menacees par certaines mesures le- 
gislatives que la population reprouve. 

Lecture est faite des minutes de la derniere assemblee. 
qui sont adoptees a l'unanimite. 

Avant d'entrer dans le debat de la question relative aux 
amendements proposes a la loi des licences, et qui constitue 
le but de l'assemblee, le president, referant a la question de 
fermeture de bonne heure traitee lors de la derniere reunion, 
annonce que la delegation choisie a cet effet a ete plus ou 
moins bien regue par les Commissaires de la ville, mais 
qu'elle a ete assez heureuse de rencontrer M. l'echevin La- 
riviere qui l'a presentee au chef de police Campeau. Celui-ci 
a declare a la delegation qu'il avait donne des instructions 
severes concernant la fermeture de bonne heure, et que des 
poursuites etaient intentees presque toutes les semaines con- 
tre ceux qui enfreignent la loi. Toutefois, le chef a admis 
qu'il etait force de tolerer certaines offenses, comme par 
exemple dans le cas ou des veuves tiennent des restaurants 
compliques de rayons d'articles d'epicerie. 

A ce sujet, le president est d'avis que tout le monde sans 
exception devrait etre egal devant la loi, et il ne voit pas 
pourquoi <>n tolere plus dans un cas que dans l'autre. 

M. Archambault rappelle aussi aux membres que nous 
sommes a l'epoque ou il faut s'occuper de la demande de 
renouvellement des licences, et qu'il importe de ne pas at- 
tendre a la derniere minute pour le faire. 

Attaquant ensuite le sujet principal a l'ordre du jour, le 
president rend cotnpte des demarches faites aupres du gou- 
vernement pour obtenir que certains amendement proposes 



Vol. XLV1I — No 3. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 16 Janvier 1914. 



25 



a la loi des licences soient retranches du projet de loi. La 
delegation envoyee a Quebec avait demande que les epiciers 
licencies ne fussent pas soumis an reglement de fermeture 
de bonne heure, et le Premier Ministre avait promis de so 
rendre a cette demande. Toutefois, la copie du bill qui est 
devant l'assemblee demontre a l'evidence que les epiciers 
licencies ne sont pas exemptes. M. Archambault espere ce- 
pendant que la deputation fera son devoir, et qu'elle a, pour 
l'eclairer dans la marcbe a suivre, les lumieres des personnes 
competentes et devouees dans l'interet du commerce et du 
public en general. Deja plusieurs articles de la nouvelle loi 
out ete combattus non settlement par l'opposition, mais aussi 
par des deputes ministeriels. 

Le secretaire donne lecture des nouveaux amendements 
relatifs au cas des epiciers licencies, et en explique clairement 
la signification et la valeur. 

Ces articles provoquent des discours de part et d'autres 
qui ciusent une grande animation. 

Quoique la discussion en Chambre du nouveau projet de 
loi soit tres avancee, les epiciers licencies n'en sont pas moins 
determines a lutter energiquement pour la protection de leurs 
droits et de leur propriete. lis desirent et ils veulent etre 
traites avec equite, et ils n'epargneront aucun moyen legitime 
pour que les autorites fassent droit a leurs revendications. 

11 etait pres de minuit lorsqu'on ajourna l'assemblee. 



L'EDUCATION COMMERCIALE. 



II faut apprendre le commerce. 

Qu'il faille apprendre le commerce, cette question ne se 
pose plus: les difficultes que la concurrence a amoncelees sur 
la route de plus en plus encombree par l'offre des produits 
ont demontre aux plus inveteres partisans de la routine que 
desormais le succes de toute entreprise est subordonne a une 
etude prealable d'apres des methodes rationnelles. Ce que 
Ton demande plutot, c'est comment apprendre ces principes 
fondamentaux; et meme, pour serrer la question de plus pres, 
ce qui nous preoccupe plus specialement, e'est de savoir par 
quels moyens pratiques et certains on peut s'initier aux re- 
gies qui sont particulieres a certaines orientations de nos 
echanges. Cette question, complexe en son objet, comporte 
une distinction: de ce discernement seul on peut tirer une 
regie sure pour donner a nos futurs agents commerciaux une 
preparation moderne, celle qui fera d'eux des honimes de 
leur temps. 

Personne n'ignore qu'en son objet, le commerce est in- 
terieur ou exterieur; rappeler cette observation, ce n'est pour- 
tant pas une banalite et ce n'est pas une precaution inutile. 
Le marcbe national ne suffit pas a absorber les articles ma- 
nufactures de la production nationale; et, phenomene inverse, 
la production nationale en matieres premieres ne suffit plus 
a l'approvisionnement de la consommation nationale ou 
meme ne peut en aucune maniere y pourvoir. La formation 
de ces courants de circulation extrinseque et leur extension 
acceleree sont les caracteres de la periode economique dans 
laquelle tous les peuples sont entres et ou ils evoluent sous 
la poussee de leur instinct de conservation. Quand il ne s'a- 
gissait que de relations entre les marches locaux ou re- 
gionaux, l'experience pouvait tenir lieu de science: on etait 
chez soi, on travaillait entre soi, on connaissait son pays et 
ses compatriotes; les parents, les amis, etaient nos conseil- 
lers et nos maitres; quoique la corporation fut abolie, son 
esprit lui avait survecu; bien que l'avantage restat a ceux qui 
avaient regu une culture generale, cet empirisme etabli sur la 



tradition et souvent justilic par la reussite valait aux mo- 
destes ou meme aux mediocres une fortune souriante et 
fidele. Dans des circonstances analogues, d'ailleurs de plus 
en plus rares. cette maniere est encore en honneur, et il faut 
bien reconnaitre qu'il est des individualit.es auxquelles aucune 
autre ne saurait convenir et dont il serait regrettable de voir 
les energies sterilisees par 1'emploi de procedes maladroits. 
Toute differente est aujourd'hui la situation pour totites 
les nations: le commerce exterieur est devenu une des fonc- 
tions de l'activite humaine et entraine par le progres a tra- 
vers les continents, il est devenu mondial. C'est done ce 
monde, ce sont ces regions, ce sont ces populations qu'il faut 
connaitre; c'est a la mise en valeur de chacune des aires 
economiques que chacun dans chaque nation doit s'appliquer 
par une division et une specialisation du travail. Comment 
aequerir la connaissance positive et pratique de ces aires 
economiques vers lcsquelles nous nous tournons selori nos 
gouts, selon nos aptitudes? Voila la vraie question. 

Importance de la culture generale. 

Nous admettons comme hors de toute discussion l' im- 
portance primordiale de la culture generale, celle qui eveille 
et discipline les facultes, entr'autres l'esprit d'observation et 
de decision, qualite dominante de l'homme d'action qui doit 
vivre dans tout commergant: tel sera le resultat d'un ensei- 
gnement secondaire dont les cycles complets auront ete par- 
courus et qui nous formera, non des tetes bien pleines, mais 
bien faites. 

Initiation technique. 

On admettra egalement sans conteste, quoique Ton en 
ait dit, la necessite d'une initiation technique qui soit une ap- 
plication des sciences theoriques et des facultes generales aux 
exigences professionnelles qui prepare le futur commergant 
et transforme l'eleve en un stagiaire postulant; telle est la 
portee de nos ecoles superieures de commerce; ces institu- 
tions ont aujourd'hui si vaillamment prouve leur utilite 
qu'elles sont les pepinieres auxquelles se renouvellent les so- 
cietes et les particuliers. Ces conditions une fois reunies, 
culture generale et initiative professionnelle, force nous est 
de constater qu'il y a des complements imperieux et des per- 
fectionnements necessaires: ni les uns ni les autres ne peu- 
vent etre donnes par les institutions etablies quels que soient 
rintelligence et le devouement de leurs adminitrateurs; ce 
programme se resume en une formule simple et concrete: la 
legon de la chose vecue. Ce serait une erreur de penser que 
cette legon dispense des autres: bien au contraire, on ne sau- 
rait trop le repeter a ceux qui ont une hate imprudente d'at- 
teindre directement le but, la chose vecue ne profitequ'a la 
condition expresse d'avoir ete prepare a la vivre; une educa- 
tion commerciale digne de ce nom doit proceder d'une forte 
education intellectuelle, morale et professionnelle. 



LE "MONETARY TIMES". 



Notre excellent confrere le "Monetary Times", de To- 
ronto, a publie, a l'occasion de la nouvelle annee, un numero 
special de Janvier qui lui vaudra les felicitations de tous. 
D'un format de pres de 300 pages, l'edition en question con- 
tient une foule d'articles tres bien faits sur une variete de 
sujets d'actualite et d'une tres haute portee. 

La typographic et la reliure en sont tres bien faites, et le 
tout fait grandement honneur a l'entreprenant confrere. 



26 



I.R PRIX COURANT, Vendredi, r 6 Janvier 1914. 



Vol. XLVI1 



No 3- 



LA BANQUE PROVINCIALE ETABLIT UN RECORD. 

Le hilan annuel de la Banque Provinciale, publie hier, 
accuse la plus merveilleuse annee d'affaires dans l'histoire de 
['institution. 

Les profits nets pour I'annee ecoulee se sont eleves a 
$100,126, ou a 19 pour cent du capital verse, comparativement 
a $185,165 l'an dernier. L'augmentation represente $4,961. 

Une somme de $50,000 a ete portee au cornpte de reserve 
e|iii s'eleve maintenant a $625,000, et Ton a credite $65,044 au 
cornpte de depreciation des garanties. 

Le bilan montre 1111 actif de $13,032,369, dont $7,456,698 
realisable* immediatement, soit une moyenne de 65 T /4 pout 
cent des obligations envers le public. 

L'actif, l'an dernier, n'accusait que $12,683,255. 

Les depots portant interet out augmente de $6,655,450 en 
191 1. a $6,856,813 et 1912, soit une augmentation de $201,363. 
Ceux ne portant pas interet s'elevent a $1,965,095 comparati- 
vement a $2,000,710. 



A MEDITER. 



L'homme qui estime que les petits details de ses affaires 
ne vale'nt pas la peine qu'il s'y arrete, s'apercevra vite (|ue la 
coque de son bateau est pleine d'eau a cause des multiples 
petites fuites. Mais, d'autre part, l'homme qui perd trop de 
temps a surveiller personnellement les petits details de ses 
affaires, alors qu'un homme, pour un salaire modeste. pour- 
rait le remplacer, s'apercevra promptement que son bateau 
sombre a cause d'une tres large fissure. 

* 
* * 

Ne vous effrayez pas lorsque vous prcnez de l'age et ne 

commencez pas a penser qu'il est temps de vous retirer des 

affaires quand, en realite, vous etes encore bon pour vingt 

annees de fructueux labeur. 



COMPAGNIES INCORPOREES. 



Des lettres patentes out ete emises par le lieutenant- 
gouverneur de la province de Quebec, incorporant: 

"Langelier Trust Company, Limited", pour faire le com- 
merce general des immeubles. Capital-actions, $20,000, a 
Montreal. 

"Begin Manufacturing Company, Limited", pour agir 
comme ingenieurs, fondeurs et manufacturers d'articles en 
fonte, for ou autres metaux. Capital-actions, $49,000, a Vic- 
toriaville. 

"The Aethna Mineral Water Company, Limited," pour 
exploiter et commercer de sources d'eaux minerales et d'eaux 
gazeuses. Capital-actions, $49,500, a Trois-Rivieres. 

"La Compagnie d'Aqueduc de Coteau Station." pour ex- 
ploiter l'industrie et construire des aqueducs pour fournir 
1'eau aux contribuables de Coteau Station et autres endroits. 
Capital-actions, $20,000, a Coteau Station. 

"Revere Limited," pour exercer en general le commerce 
d'hoteliers et restaurateurs. Capital-actions, $20,000, a Mont- 

"Starland Amusement Company," pour organiser et di- 
nger des tournois, jeux et autres amusements. Capital- 
actions, $15,000, a Sherbrooke. 

"Cld. Duval & Cie, Limitee," entreprendre l'industrie 
generale d'imprimerie et de publication sous toutes ses for- 
mes. Capital-actions, $20,000, a Montreal. 

"La Compagnie de Telephone de Windsor," pour cons- 
truire et exploiter une ligne telephonique. Capital-actions, 
$12,000, a Windsor Mills. 



"Hotel St-Laurent, Limitee," pour faire le commerce en 
general d'hoteliers et restaurateurs. Capital-actions, $20,000, 
a Montreal. 

"Compagnie de Fabrique de Conserves de Tomates, La 
Soulanges, Limitee," pour fabriquer et commercer en con- 
serves de tomates et autres legumes. Capital-actions. $20,000, 
a St-Clet. district de Montreal. 



NOUVELLES CHARTES 



La "Gazette du Canada" publie les nouvelles chartes 
aceordees sous le sceau du secretaire d'Etat du Canada. 
Voici celles qui ont trait aux nouvelles compagnies ayant 
leur principale place d'affaires dans la province de Quebec: 

"Colonial Agency Company, Limited", pour faire le 
commerce de marchands generaux comme agents ou princi- 
paux. Capital-actions, $20,000, a Montreal. 

"Fred. W. Evans Company, Limited", pour agir com- 
me representants, agents ou gerants de compagnie d'assu- 
rances et autres associations. Capital-actions, $125,000, a 
Montreal. 

"Wayland Detective Agency, Limited", pour etablir et 
diriger un bureau et agence d'informations et de detectives. 
Capital-actions, $50,000, a Montreal. 

"Laurentide Summer Homes, Limited", pour construire 
et commercer en toutes sortes de batisses et edifices, prives 
et publics. • Capital-actions, $40,000. a Montreal. 

"La Compagnie d'imprimerie Godin-Menard, Limitee". 
pour faire les affaires d'imprimeurs, lithograveurs, editeurs, 
etc. Capital-actions, $50,000, a Montreal. 

"L. O. Grothe, Limitee", pour prendre la succession 
d'une manufacture de cigares et tabacs, actuellement connue 
sous le nom de "L. O. Grothe Yz Cie"'. Capital-actions, 
$1,000,000, a Montreal. 

"Montreal Properties Corporation. Ltd.", pour faire le 
commerce des immeubles en general. Capital-actions, $50,000 
a Montreal. 

"Montreal Properties Corporation, Ltd.", pour faire le 
commerce d'immeubles en general. Capital-actions, $50,000, a 
Montreal. 

"Danville & Hamilton Realty Company. Limited", pour 
faire le commerce d'immeubles dans toutes ses branches. 
Capital-actions, $65,000, | Danville, province de Quebec. 

"l\acette Cigar Company, Limited", pour faire le com- 
merce de cigares, cigarettes et tabacs. Capital-actions, $25,000 
au village de Rawdon, province de Quebec. 

"The Cosmos Importing Company, Limited'', pour faire 
le commerce et manufacturer toutes sortes de verreries, vi- 
tres. etc. Capital-actions, $50,000, a Montreal. 

"Adjusters & Appraisers, Limited", pour faire les affaires 
d'ajusteurs d'assurance, inspectcurs, etc. Capital-actions. 
$50,000. a Montreal. 

"J. H. Allard. Limited", pour faire le commerce de bois 
en general. Capital-actions, $50,000, a L'Epiphanie, province 
de Quebec. 

"Duncan's, Limited", pour faire le commerce en gros et 
detail de vetements de toutes sortes pour dames et messieurs. 
Capital-actions. $50,000, a Sherbrooke. 

"A. B. Lee Electric Elevator Company of Canada. Ltd."., 
1 our faire et construire des elevateurs et machines de toutes 
s rtes. Capital-actions. $100,000, a Montreal. 

"Dodd-Simpson Press. Limited", pour faire les affaires 
d'imprimeurs, graveurs, editeurs et annonceurs en general. 
Capital-actions, $50,000, a Montreal. 

"The Hilton Electric Company. Limited", pour faire les 
affaires d'ingenicurs electriciens, etc. Capital-actions, $50,000. 
a Montreal. 



XLVII— .No 3. 



,E PRIX COURANT, Vendredi, 16 Janvier 1014. 



27 



Epicerie et Provisions 



LA SITUATION. 

A part le Sucre qui a baisse de 10 cts 
par 100 livres, le marche de l'epicerie n'a 
pas d'autre changement. Les affaires 
sont bonnes ct le marche est ferme. La 
rentree de l'argent se fait tres normale- 
ment. 
•Nous cotons: 

SUCRES 

Extra granule, sac, les 100 lbs. 4.25 

Extra granule, brl., 5 x 20, 100 lbs. 4.35 
Extra ground, baril les 100 lbs. 4.65 
Extra ground, bte 50 lbs. 100 lbs. 4.85 
Extra ground, I bte 25 lbs. 100 lbs. 5.05 
No 1 Yellow, baril les 100 lbs. 3.90 

No 1 Yellow, sac les 100 lbs. 3.85 

Powdered, baril ioo lbs. 4-45 

Powdered, bte 50 lbs. les 100 lbs. 4.65 
I'aris Lumps, i bte 25 lbs. 100 lbs. 5.30 
Crystal Diamond, btes 100 lbs. 5.00 
crystal Diamond, i bte 50 lbs. 

les 100 lbs. 5. 10 
Crystal Diamond, i bte 25 lbs. 

les 100 lbs. 5.30 
Crystal Diamond, Domino, 20 

cartons 5 lbs. les 100 lbs. 0.35 

Sucres bruts cristallises, lb. 0.04 

Sucres bruts non cristallises, 11). O.03A 

Les pnx s'entendent au magasin du 
vendeur a Montreal. 

MELASSES 

Tres bonne demande. 
Barbade, choix, tonne 
Barbade, tierce et qrt. 
Barbade, demi qrt. 
Melasse, fancy, tonne 
Melasse, fancy, tierce et 

quart 
Melasse, fancy, demi qrt 

Les prix s'entendent: 
pour terntoire ouvert; 2e colonne, pour 
territoire combine; 3e colonne, pour 
Montreal et ses environs. 

LARD AMERICAIN 

iere qualite, le quart 28.75 

2eme qualite, le quart 27.25 

SAINDOUX 

Bonne demande 

Saindoux pur, en tinette 
Saindoux pur, en seau 
Saindoux pur, cse de 10 lbs 
Saindoux pur, cse de 5 lbs. 
Saindoux pur, cse de 3 lbs 



0.36 0.37 0.39 
0.39 0.40 0.42 
0.41 0.42 0.44 
0.38 0.39 0.41 

0.41 0.42 n.44 
O.43 O.44 0.46 
iere colonne, 



La lb. 

0.15J 

3-20 

0.I6J 
0.161 
o.i6i 

FARINES ET PATES ALIMEN- 

TAIRES 

Pates alimentaire* 

Bonne demande. 

Nous cotons: 
Arrow root, boite de 7 lbs. 

Farin e Five Roses, qrt. 0.00 

Farine Five Roses, sac 0.00 

Marine Household, ort. o 00 

Far. "Regal", qrt. 0.00 

Farine a patis. Ocean, prt. 0.00 

Far. d'avoine granulee, sac 0.00 

Far. d'avoine standard, sac 0.00 

Farie d'avoine fine, sac 0.00 

Farine d'avoine roulee, brl. 0.00 



0.15 
6.25 
3.25 
6.25 
6.25 
5.00 
2.70 
2.70 
2 . 70 
5- ro 



0.27* 
o . 05 J 
0.07 



Farii.e d'avoine roulee, sac 0.00 2.40 

Farine de sarrasin, sac 0.00 3.50 

Far. de ble-d'lnde, sac 0.00 2.25 
Banner, baxon et Quaker 

Oa.ii, ei Ogilvie, caisse 0.00 4.00 

Cream of wheat, cse 0.00 5.75 

Fecule de mais, le qlte. lb. 0.07* 0.07! 

Fecule de mais, 2e qlte. lb. 0.06 0.06J 
Fecule de pommes de terre, 

qrts de 1 lb., doz. 0.00 1.35, 
Vermicelle, macaroni et 

spaghetti Canadiens btes 

de 5 lbs., lb. 0.00 

En vrac o no 

Paquets de 1 lb o no 

Nouillettes aux oeufs: 

Paquets de I lb., lb o.on o 07} 
Spaghetti, pates assorties: 

alphabets, chiffres. ani 

maux nouilles. coudes. 

importes en vrac. lb 0.00 0.07$ 

p n naquets de 1 lb " n on 0.08 

Tapioca pearl, en sac. la '" 0.04* 0.05 

Tapioca seed, en sac. la " 0.04J 0.0^ 

Sagou " 0.04} 0.05 

FROMAGES CANADIENS 

Rnnne demande. 

Les fromages petits et grns «e ven 
dent aux epiciers I5^c et 16c la livre. 

VINAIGRE 

Nous cotons. prix nets: 
Rollman. cruches pailleVs. 4 

gall. imp. cruche 0.00 2.20 

Domestique triple, cruches 

paillees, 4 gal. imp. cruche 0.00 1.25 
72 grains, l e gall. 0.00 0.12 

88 grains, le gall. 0.00 0.15 

118 grains (proof), le gall. o on o.io 

THES 

La demande, assez egalement repartie 
sur tous les thes, est bonne pour la sai- 
son. 

EPICES PURES. GRAINES ET SEL 

Bonne demande courante. 

Nous cotons: 

Allspice, moulu lb. 
Anis 

Canary Seed " 

Cannelle, moulue " 

Cannelle en mattes " 

Clous de girofle entiers " 
Chicnree canadienne 

Clous de girofle entiers " 

Colza " 

Creme de tartre '' 

Gingembre moulu " 

Gingembre en racine " 

Graine de lin non moul. " 

Graine de lin moulue " 

Graine de chanvre " 

Macis moulu " 

Mixed spices moulues " 
Muscade moulue 

Muscade " 

Piments Cclous ronds) " 

Poivre blanc rond " 

Poivre blanc moulu " 

Poivre noir rand " 

Poivre noir moulu " 

Poivre de Cayenne pur " 

Whole pickle spice " 
Sel fin en -<ac 



0.00 

o 08 

0.08 J 

0.00 

0.18 

0.20 

n 12 

0.22 

O.06 

0.00 

0.00 

0.17 
0.03S 
0.06 
o 05 J 

0.00 
0.00 

n nn 

0.20 

0.07} 

0.25 

0.00 

0.15 

0.00 

0.00 

0.16 

0.00 



O. 18 
00 
0.09 
0.25 

O 22 
0.22 
O f.1 

0.2.^ 
O. 



nH 
0.30 
0.25 
0.20 
0.04 
0.07 
0.07 



75 
25 
so 

35 

JO 

27 



0.28 
0.17 
0.20 
0.25 
0.20 
i.35 



Sel Tin L-n ! de sac 

be) iin, quart, 3 lbs. 

Sel fin, quart, 5 lbs. 

Sel fin, quart, 7 lbs. 

Sel fin. en quart de 280 ,., a 

Ordinary fine 

Fine 

Dairy 

Cheese 

Gros sel, sac 

ORGE 

Legumes sees. 

Nous cotons: 
Orge monde (pot), sac 
Orge monde (pot), baril 
Feves blanches, Can., lb. 
')rge monde (pearl), sac 
Feves blanches, Can., lb. 
Feves jaunes minot 

Lentilles rouges, par sac, lb. 
Lcntilles vertes, par sac, lb. 
Pois Verts, No 1 lb. 

Pois casses, le sac 
Ble-d'lnde a soupe, casse, 
le sac 



RIZ 

La demande est bonne. 

Nous cotons: 

Riz importes: 
Riz Patna, sacs de 112 lbs., 

suivant qualite lb. 

Riz Carolina 
Riz moulu 
Riz souffle (puffed) cse de 

36 paquets de 2 pintes 

Riz decortiques au Canada: 

Les prix ci-dessous s'ente 
Montreal. 

Qualite B, sac 250 lbs. 
Qualite C, sac 100 lbs. 
Sparkle 

India Bright (sac de 100 lbs) 0.00 
Lustre 

Polished Patna 
Pearl Patna 
Imperial Glace Patna 
Crystal Japan 
Snow Japan 
Ice Drips Japan 

FRUITS SECS 

Assez bonne demande. 

Nous cotons: 

Dattes et figues: 
Dattes en vrac 1 

Dattes en pqts de 1 

Figues seches en boites, 

3 couronnes 

4 couronnes 

5 couronnes 
7 couronnes 

9 couronnes 
16 onces 

10 onces 
Raisins de Corinthe. 

Corinthe Filiatras, en vTac 
Corinthe Filiatras en car 

tons 1 lb. 

Raisins de Malaga. 
Rideau 
Balmoral 
Orleans 
Royal Excelsior 

Raisins Sultana. 
En vrac 
Cartons, 1 lb. 



0.00 


0.40 


0.00 


3-25 


0.00 


3.15 


0.00 


a. 05 


0.00 


1.80 


0.00 


2.05 


0.00 


2.15 


0.00 


2.45 


0.65 


0.80 






00 


3 


.00 





.00 


6 


■75 





03 J 





04 





00 


4 


■ 8.S 


0. 


03i 


O 


03l 


2 


.00 


2 


. 10 





.05 





.06 





.04 





• 05 





044 





.04$ 





03* 





.03J 





.00 


2 


•40 



0.058 


0.06 


0.08 


0.09 


0.00 


0.06 


0.00 


4-25 


ndent 


f.o.b 


0.00 


330 


0.00 


3.20 


0.00 


5.10 


0.00 


3-45 


0.00 


3-55 


0.00 


4 40 


0.00 


4.60 


0.00 


4.90 


0.00 


5.10 


00 


530 


0.00 


5-45 



lb. 


0.00 0.05} 


lb. 


o.07i 0.072 


lb. 


0.09I 0. 10) 


lb. 


o.n o.ni 


lb. 


0.12 0.12J 


lb. 


0.14 0.142 


lb. 


0.15 o.isi 


bte 


o.ni 0.12J 


bte 


o.07i 0.08 




Lb 


rrac 


0.001 0.07 




0.07! 0.08 




Lb 


bte 


. 00 2 . 50 


bte 


0.00 3.00 


bte 


0.00 4.00 


bte 


. 00 5 . 50 




Lb. 




. 00 0.10 




0.00 o.ni 



26 



M PRIX COURANT, Vendredi, 1 6 Janvier 1914. 



Vol. XL VII — No 3. 



Raisins de Valence. 

Valence tine off Stalk, btes 

de 28 lbs. 
Valence Selected, btes de 

28 lbs. 
Valence Layers, 4 cour., 

btes de 28 lbs. 

Raisins de Californie. 
Epepines, paq. 1 lb., fancy 
Epepines, paq. 1 lb., choix 

Noix et Amandes. 
Amandes Tarragone 
Amandes Valence ecalees 
Cerneaux 
Avelines 

Noix de Grenoble Mayette 
Noix Marbot 

Noix de Bordeaux ecalees 
Noix du Bresil 



0.00 

0.00 

0.00 

0.00 
0.00 

0.20 
0.42 

0.35 

0.13 

0.19 



I b 

0.06} 
o.o6i 

o.o7i 
Lb. 

o.ioi 

0.10 
Lb. 

0.21 

o.43 

o.37 

0.144 
020 



0.15 0.16 
0.34 0.36 
0.214 0.222 



Noix de coco rapees, a la lb. 0.20J 0.224 

Noix Pecan polies 0.18 0.19 

Noix Pecan cassees 0.00 0.00 

Peanuts non roties, Sun 0.00 0.09i 

Peanuts non roties, Bon Ton 0.00 0.11 

Peanuts non roties. Coon 0.00 0.07$ 

Peanuts roties, Coon 0.09 0.09! 

Peanuts roties, G. O.09I o.ioi 

Peanuts non roties, G. 0.00 0.08 

Peanuts roties, Sun 0.10J o.ni 

Peanuts roties, Bon Ton 0.124 O.13J 

Pruneaux 30/40 0.00 0.15 

Pruneaux 40/50 0.00 0.13 

Pruneaux 50/60 0.00 0.11J 

Pruneaux 60/70 0.00 o.ioi 

Pruneaux 70/80 0.00 o.ogi 

Pruneaux 80/90 0.00 0.09 

Pruneaux 90/10 0.00 o.o84 

Fruits evapoies. ' Lb. 

Abricots, boite 25 lbs. 0.00 0.20 

Nectarines 0.00 o.u4 

Peclies, boites 25 lbs. 0.00 o.ioi 

Poires. boite 25 lbs. 0.00 0.13 
Pommes tranchees, evapo- 

rees, btes de 50 lbs. 0.09I o.o9i 

Pelures de fruits. Lb. 

Citron 0.10 0.11J 

Citronelle 0.15 o.i6i 

Orange O.li 0.i2i 

CONSERVES ALIMENTAIRES 

Conserves de Legumes 

Tres bonne demande. 

Nous cotons: 

No 1 No 2 

Asperges (Pointes), 2 lbs. 2.05 3.00 

Asperges entieres can., 2 lbs. 0.00 2.25 

Asperges Californie, 2} ibs. O.oo 3. 35 

Betteraves tranchees, 3 lbs. o.oo 1.3-4 

Ble d'Inde 2 lbs. o.o-'l 0.05 

Ble d'Inde en epis, gal 4.52! 4-55 

Catsup, bte 2 lbs. doz. 0.00 0.K5 

Catsup au gal. doz. 0.00 5.00 

Champignons hotel, boite 0.134 0.144 

Champignons, ier choix 0.20 0.21 
Champignons, choix, btes 
Choux de Bruxelles imp 



Choux-fleurs 2 lbs. 

Citrouilles 3 lbs. 

Citrouilles gal. 

Epinards gal. 

Epinards 2 lbs. 

Epinards 3 lbs. 

F.ninards imp bte 

Feves Golden Wax, 2 lbs. 
Feves Vertes 2 lbs. 

Feves de Lima 2 lbs. 

Flageolets importers bte 
Haricots verts imp. bte 

\racedoine de legumes, bte 
Marinades- en seaU, 5 gal. 
Petits pois imp. moyens bte 
Petits pois imp. mi-fins bte 
Petits pois imp., fins. bte 
Petits pois imp. ext. fins, bte 0.17 



0.17 
0.17 
0.00 
0.80 
2.25 
0.00 
0.00 
0.00 

0. T2 

0.85 
O.85 

1, 171 

0.13I 
o. 13 

O. TO 

0.00 

• .II 
on 
0.16 



0.18 

o.i8 

1.65 

0.82i 

2.274 
5-321 

I .27 1 , 



0.13 

0.R7 1 , 

0.87I 

1 .20 

o.m 

0.17 

0.16 

2.50 

O. Ill 
O. 12 



0.00 


2 


25 


0.00 


3 


25 


0.00 


2 


32i 


0.00 


I 


774 


0.00 


I 


80 


0.00 


I 


25 


1 . 92! 


I 


.95 


0.00 


2 


.40 



Petits pois imp., surfins, bte (manquent) 

Pois Can. English Garden 0.824 0.85 

I '"1^ Can. Early June 0.85 0.87V 

Pois Can. Ext. Fine Sifted 0.00 1.30 

Cuccotash 2 lbs. 0.97V 1.00 

Tomates, 3 lbs., doz. 0.95 1.00 

Tomates, gall. 2.90 2.92! 

TrurTes. { boi J.oc 5 411 

Conserves de fruits. 

Tres bonne demande. 

Par doz., groupe No 1 No 2 
Ananas coupes en des, 

iy 2 ib. 

Ananas importes 2 l / 2 lbs. 
Ananas entiers (Can.) 3 lb. 
Ananas tranches (Can.) 2 lb. 
Ananas rapes (emp. Can.) 

2 lbs. 
Bluets Standard doz. 

Cerises rouges sans noyau, 

2 lbs. 
Fraises, sirop epais, 2 lbs. 
Framboises, sirop epais, 

2 lbs. 2.37^ 2.40 
Gadelles rouges, sirop epais, 

2 lbs. 0.00 2.00 
Gadelles noires, sirop epais, 

2 lbs. 0.00 
Groseilles, sirop epais, 

Marinades can. 1 gal. 

Olives, 1 gal. 

Pech'es jaunes 

Peches 

Poires ( Bartlett) 

Poires 

Pommes 

Mures, sirop epais 

Pommes Standard 

Prunes Damson, sirop epais, 

2 Ibs. 1 . 10 1 . 15 
Prunes Lombard, sirop epais, 

2 lbs. o.9S 0.97I 
Prunes de Californie, 2I lb. 0.00 2.74 
Pitines Greengage, sirop 



.02i 



2 lbs. 


0.00 


2.02V 


gal. 


0.00 


O.80 


gal. 


1. 27 J 


1.70 


2 lbs. 


0.00 


I .42 J 


3 lbs. 


0.00 


I .90 


2 lbs. 


1.52I 


1-55 


3 lbs. 


2.02* 


2.05 


3 lbs. 


0.00 


1 .07* 


2 lbs. 


O.OO 


1 .92A 


gal. 


3-00 


3.024 



epais 



lbs. 



Rhubarbe Preserved, 2 lbs 



doz. 
doz. 
doz. 
doz. 
doz. 



doz. 
1 lb. doz. 
i lb. doz. 
1 lb. doz. 



1 .o_ 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 



- 1 



10 

- >\ 



Censes blanches 

Lenses noires 

Framboises 

Mures 

Gade'les rouge* 

Conserves de poissons 

Tres bonne demande. 

N'>us cotons: 
•\tirhois a I'huile (suivant 

formal ) 
Caviar 
Caviar 
Crabes 

Crevettes en saumure. 1 lb 
Crevettes sans saumure, 1 lb. 0.00 
Finnan Haddies doz. 1-35 

Harengs frais. importes, 

doz. 
Harengs marines, imp. 
Harengs aux Tom., t.np. " 
Harengs kippered, imp. " 
Harengs canadiens kippered 0.95 
Harengs canadiens. sauce 

tomates 
Homards, bte h., 1 lb. " 
Homards, bte plate, i lb. " 
Homards. bte plate. 1 lb. " 
Huitres (solid meat), 5 02. 



1 .60 
5-15 
10.00 
3-75 
0.00 



LIS 

1.45 
1-45 
1.50 



n.Q<; 
6.40 
3 • 50 

6.75 



2.^5 

2.40 
2.40 
2.40 

2.40 



4-50 
5-25 
10.25 
3 00 
1.60 
1.80 
1.40 

1 .20 
1.65 
1 .40 
I.70 
1 .00 

T .00 
6.50 
3.60 
6.00 



0.17 
0.l8 



Huitres fsolid meat). 

Huitres 
Huitres 
Maquereau. tin 1 lb . 1h doz 



doz. 0.00 1.40 

TO OZ-. 

doz. 0.00 



T lb. 

2 lb. 



0.00 
0.00 



2.00 

1.50 

2-45 



Murue No 2 lb. (manque) 

Muruc grosse en quart lb. (manque; 
Koyans aux nuffes et aux 

acliards bte 0.17 0.18 

Sardines can. i bte, cse 3-50 4.00 

Sardines franchises, i btes o.j.64 0.31 
Sardines franchises, 4 btes 0.22 0.50 
Sardines Norvege, i bte 7.50 11.00 

Sardines Norvege, 4 bte 17. 00 18.00 

Sardine? Kuyan a I'huile, 1 0.40 0.42 
Sardines sans aretes 0.23 0.24 

Saumon Labrador, 100 lbs. 0.00 8.50 
baumun Coboes, Eraser 

River. 1 lb. 0.00 1.40 

Saut.ion rouge: 
Horse Shoe et Clover Leaf, 

boite basse, ]4 lb., doz. 1.27! 1.32I 
Horse Shoe et Clover Leaf, 

boite basse, 1 lb. doz. 2.07I 2.12I 

Saumon rouge Sockeye 

I Rivers' Inlet), bte hau- 
te, 1 lb. doz. I.90 
Saumon rouge du printemps, 

bte haute, 1 lb. doz. 0.00 1.65 

Saumon Humpback, 1 lb. 

doz. 0.00 to. 95 
Truite des mers, 100 lbs. 0.00 6.25 

HARENGS DU LABRADOR 
Quarts $6.25 

V2 quarts 3.35 

FROMAGES IMPORTES 

Bonne demande. 

On cote le fromage de Gruyere; 

Fromage entier de 26! lbs. ou de 80 
lbs., 28c a 30c la livre. 

En quantite moindre, 28c la livre 

Le fromage de Roquefort se vend di 
32c a 33c la lb. et le Limbourg, 24c la 
livre. 

On cote encore: 
Gorgonzola lb. 0.25 

Edam " 0.24 

PRODUITS CHIMIQUES ET 

DROGUES 

Nuus cotons; 
Aciue bonque, brls de 336 lbs., lb. 0.10 
Alun, barils de 336 lbs. o.02i 

Alun, barils de 112 lbs. " 0.024 

Arcanson, lb. 0.03I 0.041 

Blanc <*- ''" se, brls de 336 lbs. 0.55 
tioi- .peche, pqt de 4 lb. 0.03! 

100 .„„. 0.65 

Borax en cristaux. brls de 336 



lb. 



0.05 
0.00 
0.00 



de): 



0.06 
0.00 
0.40 



0.00 1.45 



lbs. 
Boules a mites 
Camomille 
Campeche ( Extra 

boites de 12 lbs. " 0.00 o.n4 

btes 24 lbs., pqt 1 lb. " o.ul 0.12I 

Camphre. la livre 0.00 0.75 
Carbonate d'ammoniaque, 

brls iia lbs.. 4 lbs. 0.15 

Cire blanche lb. 0.40 

Couperose, brls 370 lbs " 001 

Creme de tartre lb. 
Gelatin^ rouge en feuilles 
Gelatine hlanche en feuilles " 
Gelatine Knox en feuil.. doz. t . 2* 

Gomme arabique lb o.ts 

Hotihlon presse. lb (manque v 

Lesstve commune doz o.H 
T.essive commune grosse 

Paraffine r>our cierges. lb o. to 

Platrp a terre. sqr too 1b«.. sar 

PonHre fnserticide 1V> o 00 

Resine hlanche " 0.03 

Resine G., suiv quant " o 02} 0.03* 
Salnetrc en cristaux. brl* 

TT2 lbs lb OS 

*5e1 S Medecine o.ot 

Sel d'Epsom "r 224 lb " o.otl 0.03 



0.20 
0.4^ 

on? 

0.34 
O.60 

o.3< 

1-3*1 

Ol6 



O T? 
0.70 
O CO 

0.04* 



o no 
n n? 



Vol. XLVII — No 3. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 16 Janvier 1914. 



2Q 



Soda a pate, 112 lbs. 0.00 2.00 

Soda a laver: 

Sacs O.80 9.8s 

Soude caustique en mor, lb. 0.00 0.02^ 
Soufre en batons, brls 336 

lbs. lb. o.oii 0.03 

Soufre moulu sacs 112 lb. 1.65 1.70 

Tourteaux de lin moulu, sac 1.60 1.70 

Vitriol, brls 0.06J 0.07 

BOUGIES. CIERGES ET HUILES 

DE SANCTUAIRE 

Nous cotons: 

B. Paraffine en vrac, boite de 40 lbs.: 

6 a la lb. lb. 0.00 0.071 

12 a la lb. " 0.00 0.10 

B. Paraffine, 6 a la lb. 0.08 0.09 

B. Paraffine, 12 a la lb. 0.08} 0.09} 

B. Stearique, 14 oz. 6 et 12 0.00 0.121 

B. Stearique, 16 oz. 6 et8 0.14 0.15 

Cierges approuves, lb. 0.00 0.37! 

Huile de 8 jours, gallon 1.20 1.30 

PLATS EN BOIS 

Nous cotons: 

Carres de i lb., crate 0.00 0.45 

Carres de 1 lb., crate 500 0.00 0.00 

Carres de 2 lbs., crate 500 0.00 1.02I 

Carres de 3 lbs., crate 0.00 0.57$ 

Carres de 5 lbs., cratte 0.00 0.72! 

CUVETTES EN BOIS 

Nous cotons: 

Cuvette No 0, la doz. 10.50 

Cuvette No 1, la doz. 9.00 

Cuvette No 2, la doz. 7.50 

Cuvette No 3, la doz. 6.50 

BALAIS 

Nous cotons: 

A longs manches 0.00 2.75 

Avec manches ordinaires La doz. 

2 cordes 2.25 

3 cordes 2.50 

4 cordes 2.75 

5 cordes 3. SO 
Le papier manille, 13 x 17, est cote 

20C. 

EPINGLES A LINGE 

Epingles ordinaires: 
Boites de 5 grosses, la bte 0.75 

Eringles a ressort: 
boites de 2 grosses, la bte 0.90 

PAPIER D'EMBALLAGE 
Papier Manille en rouleaux 0.03} 

Papier brun en rouleaux 0.03 

MECHES, BRULEURS ET VERRES 

DE LAMPES 

Nous cotons: 

Meches No 2 lb. 0.22 

Meches No 2 " 0.15 

Meches No " 0.12 

Bruleurs No 2 doz. 0.85 

Rruleurs No 1 " 0.65 

Bruleurs No o " 0.65 

Rruleurs. dessus verre (A) " 1.65 

Rruleurs, dessus verre (B) " 1.00 

Cheminees (climax) No 2 " 0.65 

Cheminees (climax) No 1 " 0.45 

Cheminees (climax) No " 0.45 

Cheminees (Ronanza) No 2 " 0.95 

Cheminees (Bonanza) No 1 " 0.75 

SAVON DE CASTILLE 

Le savon de Marseille en morceaux se 
vend $4.25 la caisse et de 9c 4 10c la livre, 
ooids net, blanc ou marbre. 

GRAISSE A ROUES 

On cote: 
'"'•'•aisse Imperial, en lots de 

grosse doz 0.574 



Caisse de 4 doz. " 0.60 

Graisse au mica. 
Boites de 1 lb. (par 3 doz.) 

doz. 0.90 0.95 

Boites de 3 lbs. (par doz.) doz. 2.25 

HUILE D'OLIVE 

Nous cotons: 

Huile Loublon: 

Pintea 0.00 2.25 

Chopines 0.00 1.20 

1 chopines 0.00 0.60 

L'huile d'olive Barton et Guestier est 
cotee: 

Qrts 7.75 8.00 

Pts 4-37* 4SO 

I Pts 2.45 2.50 

HUILE DE CASTOR 

Nous cotons: Grosse. Doz 

Bouteilles de 1 oz. 3.60 0.35 

Bouteilles de 2 oz. 5.00 0.45 

Bouteilles de 3 oz. 6.00 0.55 

Bouteilles de 4 oz. 7.25 0.65 

HUILE DE FOIE DE MORUE 

Nous cotons: $1.75 a $2.00. 

Bouteilles carrees de 16 onces, $3.75 
la douzaine; chopines, $2.40 la douzaine; 
J chopines, $1.75 la douzaine. 

HUILE DE COTON 

Nous cotons: 
Au baril 1.10 1.25 

HUILE DE RICIN PHARMACEU- 
TIQUE 

Nous cotons au quart, par livre, 9JS. 
le gallon, $1.25, en estagnon, par livre, 
9c a ioc. 

VASELINE 

Nous cotons: 
"Rleu Seal" 

Blanche No 1 grosse 10.00 

Rlant-h* No 1 " 10.20 

Taune No i " 6.72 

Jaune No 2 1440 

BALAIS 

TVenfant. 2 cordes 0.00 1. 10 

HVnfant, t coHe 0.00 O.85 

Manches de faubert (mop), doz. 1.20 

HUILE DE PETROLE 

Nfons cotons: ■ ' 

Pratt's Astral Oil gol. o.za 

Standard Acme le gal. 0.17! 

GRAINS ET FARINES 

Marche" de Chicago 

Ferme- 
Haut Bas ture 
Ble— 

Mai Q2Yi qi§^ 021^ 

Juillet 88 87^ 88 

Mais — • 

Mai 66 6$Ya 655^ 

Juillet 65% 64^ 64^ 

Avoine — 

Mai 40 3Q T /£ 39M 

Juillet 39^ 38^ 39'A 

Marche de Montreal 
Grains 
Le marche local de grains continue a 
etre tres tranquille avec peu d'affaires. 
La demande pour le ble de printemps a 
ete encore bonne. II y a eu quelques 
affaires de faites dans les avoines, sans 
changement de prix. Le C.W. No 2 se 
vendant de 4i^c a 42c; C.W. No 3 a 
40\4c et les No 2 a fourrage de 39c a 
?9 z Ac le minot ex-magasin. Le mais 
jaune No 3 se vendait a 7iJ^c ex-voie, 
autrcment la demande reste faible. Le 



commerce d'exportation n'a pas niontre 
d'amelioration, mais les prix etaient le- 
gerement plus hauts. II n'y a, neanmoins, 
aucune amelioration dans la demande 
etrangere. 

Nous cotons: 

Avoine ferme, avec affaires. Ble d'ln- 
de, bonne demande aux prix cotes. 
Avoine C.W. No 1 Ext. Fd 0.41 0.41! 
Avoine C.W. No 2 0.414 0.42 

Avoine C.W. No 3 0.40J 0.41 

Avoine Que. et Ont. No 2 0.39 0.39J 
Avoine Que. et Ont. No 3 0.38 o.3§i 
Avoine Que. et Ont. No 4 manque 

Sarrasin (48 lbs.) 0.64 0.65 

Mais jaune 0.00 0.77 

Ble-d'Inde seche au four manque 

Ble d'Inde jaune No 3 0.74 0.75 

(Ble-d'Inde nouveau.) 
Orge moulee 0.51 0.53 

Marche de Montreal 
Farines 

Peu d'affaires ont ete faites au marche 
des farines et le pays semble en avoir 
suffisamment pour les besoins actuels. 
Le ton du marche est ferme et les pa- 
tentes de ble de printemps se vendent a 
$5.40, les seconds a $4.90 et les strong 
bakers a $4.70 le baril en sacs. Les qua- 
lites de ble d'hiver continuent a etre fer- 
mes et il y a eu de petites offres de meu- 
niers. Les patentes de choix etaient co- 
tees de $4.75 a $5.00 et les straight rollers 
de $4.50 a $4.60 le baril en barils, ces der- 
niers en jute, de $2 a $2.10 le sac. 

Nous cotons: 



Patentes du printemps: 

Royal Household 
Five Roses 
Glenora 
Harvest Queen 

Fortes a Boulanger: 

Bakers Special 
Manitoba S. B. 
Keetob 
Montcalm 

Patentes d'Hiver: 



2 sacs 5.60 

2 sacs 5.60 

2 sacs 5.10 

2 sacs 5.10 



2 sacs 4.00 

2 sacs 4. go 

2 sacs 4.90 

2 sacs 4.00 



Straight rollers 2 sacs 5.00 

Hurona (a patisserie) 2 sacs 5.80 

A do 2 sacs 5.30 

Farine de ble-d'Inde blanc pour 

boulangers, 2 sacs 4.40 

Farine de ble-d'Inde pour engrais 

2 sacs 4.50 

Farine d'avoine: 

Avoine roulee, sac de 90 lbs. 2.32 

Avoine roulee, baril 4.90 

Issues de ble et avoine 

Les petites offres d'issues de ble ten- 
dent a tenir les prix fermes. Aucun chan- 
gement dans le son qui se vend a $21, les 
shorts a $23 et les middlings a $26 la 
tonne, y compris les sacs. La demande 
pour moulees a ete bonne et des ventes 
pour les qualites de pur grain ont eu 
lieu de $29 a $31, les melanges de $27 a 
$28 la tonne. Les avoines roulees sont 
tranquilles avec des prix fermes. Des 
ventes ont eu lieu de $4.40 a $4.50 le ba- 
ril en barils, et de $2.10 a $2.12^ le sac. 

Nous cotons: 



So 



hE PRIX COURANT, Vendredi, 16 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 3. 



Issues de ble: 

Son Man., au char, tonne 20.00 

Gru Man., au char, tonne 22.00 

Middlings d'Ontario, au char, 

tonne 27.00 28.00 

Moulee pure, au char 32.00 34.00 

Moulee melangee, au char 30.00 31.00 

FOIN PRESSE ET FOURRAGE 

Marche de Montreal 

Foin presse 

La demande continue a etre bonne 
pour le foin presse et les prix restent 
fermes. Le No 1 se vend de $16 a $16.50; 
extra bon No 2 a $15 et le No 2 de $13 
a $14 la tonne au char ex-voie. 

Nous cotons: 
Foin No 1, pour livraison 

immediate $14.50 $15.00 

Tres bon, No 2 13.50 14.00 

No a 11.50 12.00 

la tonne, en lots de wagon ex-voie. 

Marche facile. Demande mediocre, 
prix sans changement. 

BEURRE 
Marche anglais 

MM. Mills & Sparrow nous ecrivent 
de Londres a la date du 2 Janvier 1914: 

II y a eu une grande demande toute la 
semaine, et les prix en general sont assez 
fermes, excepte pour le Colonial, qui a 
baisse de 2/- par quintal. La tempera- 
ture a ete belle et le commerce general 
dans tout le pays a ete particulierement 
bon. L'opinion des detaillants de provi- 
sions et d'epicerie est que le commerce 
de Noel dans tout le pays a battu tous 
les records precedents. 

Danois. — Pas de changement dans les 
prix, avec une forme demande dans les 
derniers taux. 

Australien. — Les fetes ont renverse 
ce marche, et des quantites considerables 
furent disponibles, et avec le peu d'a- 
chats de la semaine derniere, il y a plu- 
tot eu un lourd approvisionnement a 
ecouler cette semaine. Les receveurs ne 
semblaient generalement pas disposes de 
mettre les merchandises en entrepot fri- 
gorifique, avec une vue de maintenir les 
prix, et le resultat a ete de faire baisser 
les prix d'environ 2/- par quintal. La 
qualite generale actuellement est parti- 
culierement bonne, et nous considerons 
que le beurre australien devient plus 
beau en qualite que la saison derniere. 
II est toujours neescsaire pour les pro- 
ducteurs de faire tout leur possible pour 
diminuer la proportion dans les articles 
secondaires. 

Nouvelle-Zelande. — Le vapeur "Athe- 
nic" est maintenant a dock et les beurres 
se debarquent. Les prix ont graduelle- 
ment baisse, car ce vaisseau a approche 
sa destination, mais les cotations d'au- 
jourd'hui devraient permettre a ce vais- 
seau d'ecouler son chargement. 

Un malaise considerable est ressenti 
dans quelques quartiers, cause par les 
grandes^ quantites dues de cette colonie 
la derniere semaine de Janvier et la pre- 
miere semaine de fevrier, lorsque pres de 
200,000 boites debarqueront dans ce pays. 

Les arrivages des colonies cette semai- 



ne consistent en: — Par le vapeur "M& 
dina", 36,700 boites australien; par le va- 
peur "Westmeath", 600 boites australien; 
par le vapeur "Miltiades", 10,850 boites 
australien; par le vapeur "Geelong", 300 
boites australien; par le vapeur "Palma", 
3,600 boites australien; par le vapeur 
"Athenic", 56,000 boites Nouvelle-Ze- 
lande. 

Argentine. — Les arrivages continuent 
a etre rares. 

Siberien. — Les petites quantites en 
mains sont la plupart des marchandises 
en entrepot. Les stocks sont actuelle- 
ment en tres petite quantite. 

Nous cotons: 

Danois — 
Haut choix 130/0 132/0 

Siberien — 
Haut choix 112/0 114/0 

Choix 100/0 106/0 

Confiserie 94/0 98/0 

Victorien — 
Haut choix, sale 112/0 114/0 

Choix, sale 108/0 110/0 

Haut choix, non sale 112/0 114/0 

Choix, non sale 108/0 110/0 

Australien — 
Haut choix, sale 112/0 114/0 

Choix, sale 108/0 110/0 

Haut choix, non sale 112/0 114/0 

Choix, non sale 108/0 110/0 

Queensland — 
Haut choix, sale 110/0 112/0 ex. II. 
Choix, sale 108/0 110/0 

Haut choix, non sale 110/0 112/0 

Choix, non sale 106/0 108/0 

Nouvelle-Zelande 120/0 122/0 

Argentine — 
Haut choix, sale 112/0 114/0 

Haut choix, non sale 110/0 114/0 

FROMAGE 
Marche anglais 

MM. Mills & Sparrow nous ecrivent 
de Londres a la date du 2 Janvier 1914: 

Le marche est tranquille et les trans- 
actions qui se font sont la plupart a nos 
cotations. Un prix un peu plus haut a 
ete demande, avant que le vapeur "Athe- 
nic" ne fut arrive, mais aucune affaire ne 
fut faite. Les stocks Canadiens sont pe- 
tits et la position generale au point de 
vue de la statistique est satisfaisante. 
Cette semaine est arrive par le vapeur 
"Athenic" 23,250 crates venant de la 
Nouvelle-Zelande. 

Nous cotons: 

Canadien — 
Choix a haut choix, 

blanc 67/0 ex. 68/0 

Choix a haut choix, 

colore 68/0 ex. 69/0 

Nouvelle-Zelande — 
Haut choix, blanc 66/0 

Haut choix, colore 66/0 67/0 

Prix vendants aux epiciers 



Fromage fort, blanc, a la meule 17c 

au morceau 18c 
Fromage de Gruyere 27c i 28c 

Fromage Oka 24c 

Beurre, choix 31c 

Beurre, choix, en bloc d'une livre 3iy 2 c 

Oeufs strictement frais 45c 
Oeufs frais en boites de carton 

d'une douzaine 43c 

Oeufs No 1 34c 

Oeufs choisis 38c 



OEUFS 

Les arrivages d'oeufs frais augmentent 
et la quantite des oeufs de conserve di- 
minue sensiblement; en consequence, le 
prix des frais a baisse et ceux de con- 
serve augmente. 

BEURRE 

March6 de Montreal 

Beurre de laiterie 24c a 25c 

Beurre de laiterie en rouleaux 26c a 27c 

PEAUX VERTES 



Tres bonne demande. 
Boeuf inspecte No 1 
Boeuf inspecte No 2 
Boeuf inspecte No 3 
Veau 
Agneau, chaque 



15-00 



14.50 
13-50 
12.50 
17.00 
1. 10 



FRUITS VERTS ET LEGUMES. 



Oignons, la lb. 






0.03 J 


Oignons, la cse 




3-50 


4.00 


Raisin Magala 






5-25 


Raisin 




2.00 


2.50 


Bananes 




2.25 


2.50 


Betteraves, sac 






1. 00 


Carottes, sac 






0-75 


Patates, le sac 




0.80 


1 .00 


Navets, le sac 






0-75 


Pommes. le baril 




4.00 


8.00 


Oranges Mexicaines, la cse 




2.50 


Oranges Navels, la 


cse 


2.50 


300 


Citrons, la cse 




2.50 


3 00 


Pommes Baldwin, 


No 1 


4- 50 


5-oo 


Pommes Baldwin 


No 2 


4.00 


4-50 


Pommes Greening 


No 1 




4-50 


Pommes Greening 


No 2 




4.00 


Pommes Spy No 1 






6.00 


Pommes Spy No £ 


1 




5-00 


Atocas, le gallon 






0.60 



AVIS DE FAILLITE 



In Re 

M. MATTA &r CIE, 

217 Rue Notre-Dan-e Est, Montreal. 
Vente a l'encan aux salles Marcotte, 69 
rue St-Jacques, Montreal, vendredi, 23 
Janvier 1914, a 11 heures. 

i Q Stock de Nouveaut^s f 27,714 71 

Mobilier 31S.00 

$28,042 71 
2°Cr£ances suivant liste, environ. f31.ooo.co 
Le magasin sera ouvert les 20, 21 et 22 
courant. 

F. R. VINET, P. H. DUFRESNF, 
Curateurs, 
99 rue St-Jacques. 
Marcotte Freies, 

Encantenrs. 



Vol. XLVII — No 3. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 16 Janvier 1914. 



31 



Table Alphabetique des Annonces 



Assurance Mont-Royal ... 33 
Autographic Register Co... 42 



Baker & Co. (Walter) 16 

Banque de Montreal 36 

Banque d'Hochelaga 36 

Banque Nationale 36 

Banque Molson 36 

Banque Provinciale 36 

Barr Register Co 8 

BeUauger & B61anger 34 

Berry Bros 42 

Bowser, S F. & Co 6 

British Colonial Fire Ass. . . 33 

Brodie& Harvie 16 



Canada Cement Co , Ltd. . . 48 

Canada Life Assurance Co. . 33 
Canada Starch Co . . Couvert 

Canada Wire & Iron Goods 50 
Can. Hardware Exhibitors 

Ass 46 

Canadian Pacific Ry... 47 

Canadian Salt Co 7 

Church & Dwight 5 

Channell Chemical Co 31 

Chaput L. Fils & Cie Ltee. 4 
Cie d'Assurance Mutuelle 

du Commerce 33 

Clark, Wm 17 



Connors Bros 18 

Continental Bag & Paper Co 5 

Cottam Bart 34 

Couillard Auguste 34 

Cowan & Britton 50 

Dontigny Hector 35 

Desmarteau Alex 34 

Dom. CannersCo., Ltd.... 3 

Dom. Cartridge Co 43 

Dominion Mercantile Pro- 
tective A ss 35 

Esinhart & Evans 32 

Equitable (Cie d'assurance 

incendie) 36 

Fairbank N.K 14 

Fels & Co 17 

Fontaine Henri 34 

Fortier Joseph 34 

Frontenac Brewery 13 

Gagnon, P. -A 34 

Garand, Terroux & Cie... . 34 

Gendron Mfg. Co 40 

Gillett Co. Ltd., [E. W.] 18 

Gonthier & Midgley 34 

Grand Trunk Railway 47 

GuntJ, Langlois & Cie 9 



Hall Coal [Geo] 10 

Hotel New Victoria 34 

Imperial Tobacco Co 11 

International Stock Food Co. 7 

International Varnish Co. 40 

Jonas & Cie, H Couveit 2 

Lacaille, Gendreau & Cie.. 16 

La Pr^voyance 33 

La Sauvegarde 32 

Leslie & Co., A. C 40 

Liverpool & London & Globe 32 

Luf kin Rule Co 47 

Marion & Marion 34 

Martin-Senour 44 

Mathieu (Cie J. L.) 9 

Matthews-Laing Co 7 

Maxwell & Sons (David) .. 40 

McArthur, A 40 

Metropolitan Life Ins. Co.. 32 

McGill Cutlery Co 47 

McClary Mfg. Co Couvert 

Montbriand, L. R 34 

Montreal-Canada Ass. Co. . 33 

Montreal Dairy Co 10 

Mooney Biscuit Mfg. Co. . 16 

Mott, John P.. &Co 16 

Nova Scotia Steel Co 50 



Pink Thos. Ltd 5 1 

Pret Immobilier Limitge. . . 17 
PreVoyants du Canada, (Les) 32 

Prevost & Bddard 34 

Quebec Steamship 50 

Rolland & Fils, J. B 34 

Sherwin Williams 39 

Smith E. D 15 

Snap Co 9 

St. Lawrence Sugar Co ... . 9 

St-Vincent Arrowroot 15 

Sun Life of Canada 32 

Taylor Forbes Co. Ltd 45 

Tippet & Co., A. P 7 

Tuckett [The G. E. & Son 

Co] 10 

Theatre National Erancais. 35 

Union Mutual 33 

United Shoe Machinery Co. 

Ltd , Couvert 

United-States Steel Co 49 

Vinet & Dufresne 30 

Western Ass. Co 32 

Wilks & Burnett 34 




"Certainement, je me sers d'une epousette (Kedar ." 

''Mais je ne voudraia meme pas essayer de tenir maison sans elle. Vous n'avez 
aucune id£e du dur travail qu'elle m'^pargne''. 

Ceci est le verdict de 1,000,000 d'enthousiastes m^nageres qui emploient 
l'^poussette O Cedar. Toutes en sont satisfaites. 

O€feM P 

(Fabriquee au Canada) 

donne pratiquement a tout quincaillier du Canada une grande occasion de faire de belles ventes. Cette 
£poussette est en grande vogue avec toute m^nagere parcequ'elle entre dans toute crevass*, tout coin ou la 
poussiere peut se loger e t ou il est sou vent difficile d'atteindre. 

La "0-Cedar"est imtm ns^ment anconc^e dans les journaux quotidiens des 
plus importantes villes d'une cote a l'autre du Canada ainsi que dans If s plus 
populaires magazines. Les m^nageres de vctre locality ont lu et appi^ci^ sts 
avantages — mettez-la dans votre vitrine et elles l'ach£teront. La '•O-Cedar'' est 
vendue sur le principe "'Satisfaction ou argent rembours^". 

Mettez-vous sur la liste maintenant. 

Channell Chemical Co., Limited. 

369, Sorauren Avenue, TORONTO, Ont. 




EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS. CITEZ "LE PRIX COURANT". 



32 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 16 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 3. 



METROPOLITAN 

Life Assurance Co'y 

:-: of New-York :- 

(Compagnle « Fonds Social) 

Actlf $397,965,341.31 

Polices en yigueur au 31 de- 

>.-mbre 1912 12,837,042. 

Bn 19:2, la compagnle a e- 

mis au Canada des poli- 
ces pour 32,185,993 

Bile a depose entre lea 

mains du Gouvernement 

Canadien et de fidei-com- 

mis canadiens, exclusi ve- 

ment pourles Canadiens, 

environ $ 1 6,000,000. 

II y a plus de 532.001 Canadiens assures 
dans la METROPOLITAN. 



Assurances 



WESTERN 

ASSURANCE CO. 

INCORPORCE EN 1861 

ACTIF, au-dela de - - $3,284,179.93 

Bureau Principal : TORON1 0, Oat. 

Hon. Geo. A. Cox, President. 
W. R. Brock, Vice-President. 
W. B. Meibxb, Gerant-General. 
C. C. Poster, Secretaire. 
Jneenraale de Moatrfal : 
61 RUE ST-PIERRE. 
Robt. Bickerdikb, Gertn 



ESINHART & EVANS 

Courtiers d'Assoraace 

Feu, Vie, Accident, Cambriolage, 

Bris de glaces, Automobiles, 
Responsabilite des Fonctionn aires 



Agents principaux pour : 

The Scottish Union & National is. Co. 

d'Edimbourg. 

German American Insurance Go. 

de New-York. 



£jous consideVons toutes commandes 

d'agences de la part de personnes 

responsables. L'exp^rience 

n'est pas absolument 

indispensable. 

Bureau : EDIFICE LAKE of the WOODS 
39 rue St-Saorement, 

TELEPHONE MAIN 553 MONTREAL 



LES FEMMES DEVRAIENT-ELLES 
S'ASSURER ? 



(Du Ladies' Home Journal".) 
Les meilleurs amis de l'assurance-vie 
sont sans contredit les femmes. C'est 
pour elles que d'ordinaire les hommes 
s'assurent et des milliers de veuves be- 
nissent la protection que leur donne l'as- 
surance. 

Mais, jusqu'a ces derniers temps, les 
femmes ont pratiquement ignore l'assu- 
rance en ce qui les regarde personnelle- 
ment. Ceci tient sans doute a ce que 
pendant longtemps la femmc etait con- 
sidered par les compagnies d'assurance 
comme etant un risque plus grand que 
l'homme et que des taux plus eleves 
etaient demandes pour elle. Aujour- 
d'huit, toutefois, les grandes compagnies 
emettent des polices en faveur des fem- 
mes aux memes taux que pour les hom- 
mes et la question de savoir si une fem- 
me doit s'assurer interesse des milliers 
de femmes. Cette question interesse sur- 
tout la femme qui gagne sa propre vie 
et qui a des enfants ou des parents qui 
dependent d'elle. 

L'assurance de dotation, par exemple, 
est le meilleur systeme de faire des eco- 
nomies, parce qu'il est obligatoire. Les 
hommes s'en sont bien trouves et les 
femmes s'en trouveraient bien de meme. 
Prenez une femme qui gagne peut-etre 
un peu plus qu'elle ne depense. Elle est 
jeune et en bonne sante. Sa seule in- 
quietude est de voir venir la vieillesse. 
A trente ans, par exemple, elle peut, pour 
cinquante dollars environ par annee, 
prendre une police de dotation a vingt 
ans pour la somme de $1,000 qu'elle tou- 
chera a l'age de cinquante ans. Les cin- 
quante dollars qu'elle paiera en prime, 
elle les depenserait autrement et d'une 
facon moins productive. Mais, elle jouira 
du confort que lui procureront mille dol- 
lars lorsqu'elle aura cinquante ans. Des 
centaines de femmes sont assurees de 
cette fagon aujourd'hui et il n'est guere 
de meilleur moyen pour une femme de 
pourvoir a son avenir. 

L'assurance qu'une femme peut pren- 
dre sur sa vie en vue de l'education de 
ses enfants est une autre consideration 
qui s'impose surtout a l'esprit de la 
veuve. En cas de mort de la mere, les 
enfants auront ce qu'il faut pour s'ins- 
truire. Si la femme prend une police de 
dotation, celle-ci expirera juste au mo- 
ment oil les enfants entreront au college. 
De cette fagon une femme met tout sim- 
plement de cote chaque annee une som- 
me destinee a l'education de ses enfants. 
Une police de dotation a quinze ans dc- 
vient clue precisement a l'epoque ou un 



ASSUREZ VOUS 

DANS 

In $JIUU€0flRD€ 



Ses Taux sont aussl avaniagaua 
queceux de n'importe quelle 
compagnie. 

Ses police* sont plus liberal** 
que celles de n'importe quelle 
compagnie. 

Ses garantlea sont auperUu- 
ras a la generality de celles de* 
a u t res compagnies. 
La aagaaaa et I'experleno* de 
sa direction sont une garan- 
tle de succes pour les annees 
futures. 

Par-dessus tout, elle est une 
compagnie Canadlanna- 
Francai** et ses capitaux res- 
tent dans la Province de 
Quebec pour le benefice daa 
notraa. 



Slaga Social 1 7 Place d'Armaa 



1o PARCE 
QUE 

2o PARCE 
QUE 

8o PARCE 
QUE 

4o PARCE 
QUE 



60 PARCE 
QUE 



MONTBBAL 






LIVERPOOL 
LONDON 

AND 

Globe 



Snccnrtale an Canada, Bnreaa Chef I Mantreal 
DIRECTEURS 

Sir Alexandre Lacoste,M. Cherallcr, Ecr., William 
M olson Macpherson, Bcr., T. J. Drummond Her 

J. Gardner Thompson, Gerant. 
J. W. Binnie, Assistant-Gerant. 



Les Prevov ants da Canada 



CAPITAL AUTORISE $500,000 
Aohatax d*a Parta daa Pravoyant* 1 

Parce que c'est un placement sans 
pareil : 

Parce que c'est, avec la plus petite 
prime, la plus grosse rente ; 

Parce que c'est la seule compagnle 
a "Fonds Social" faiaant une speciali- 
ty du Fonds de Pension. 

Total de l'actif du Fonds de Pension 
seulement : 1384,936. 39. 

Bureau a Montreal 

Chambre 22, 

Edifice "La Patrie" 

Bureau • Chef, 

85, rue Dalhousie, 

QUEBEC. 



Vol. XLVII — No 3. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 16 Janvier 1914. 



33 



Union Hntnal Life Insurance 
Company, **£* 

FRED. E. RICHARDS, 
President. 



Valeur acceptee de Garantles Ca- 
nadlennes, d£tenues par le Gouver- 
nement F6d£ral pour la protection 
des Porteurs de Police, $1,206,576. 

Toutes les polices emises avec 
Dividendes Annuels sur pakment 
de la prime annuelle de deuxieme 
ann£e. 

Ouverture exceptionnelle pour 
Agents dans la Province de Quebec 
et 1' Est d' Ontario. S'adresser a 

WALTER I. JOSEPH, Gerant. 
151 rue St-Jacques, MONTREAL. 



COMPAGNIE 

MONTREAL - CANADA 

D'ASSURANCE CONTRE L'INCENDIE 

Fondas an 1 859 

Telephone Bell Main 5381 

Actif $557 885.95 

Reserve $193,071.19 

Autre* Valeur* 

paxivei-... 20,68 

$213,759.19 



Surplus pour let a*sure* $344,126.76 

Bureau - Chel : 

EDIFICE DULUTH, 
60 rue Notre-Dame Ouast, 

angle de la rue St-Sulpice. 

MONTREAL. 
Lavallee, President 
Page, Gerant Provincial 



L. A. 

Ferd. 



i: Assurance Mont- Royal 

(Conipagule ludependante (Incendie) 

Bureaux t 74 rue notre-Dame Ouest 

Coin St-Francols-Xavler, MONTREAL 

ROdolphk Forget, President. 
J. B. Clement, Jr., Gerant-Gfneral 



enfant en aurait besoin pour s'instruire 
si la police avait ete prise a la naissance 
de l'enfant. 

Bref, l'assurance-vie n'est pas autre 
chose qu'une banque d'epargne qui paie- 
rait un dividende a ses deposants. Et 
elle a cet avantage sur la banque d'epar- 
gne, c'est qu'en cas de mort le capital est 
plus considerable que l'epargne realisee. 
Les femmes riches adoptent aujourd'hui 
l'assurance-vie comme placement et cette 
methode tend a se generaliser de plus en 
plus. 

Scrait-il sage pour une femme d'assu- 
rer sa vie en faveur de son mari? Non, 
et le fait que les compagnies d'assurance 
refusent d'assurer les femmes en faveur 
de leur mari le demontre suffisamment. 
Mais quand il s'agit pour la femme de se 
proteger contre la vieillesse ou de pour- 
voir a l'avenir de ses enfants, il n'y a pas 
de doute que c'est sage de sa part de 
s'assurer. 

II serait bon que les femmes etudias- 
sent plus attentivement cette question. 

Elles devraient surtout se convaincre 
que plus tot elles s'assureront, moins 
cher elles paieront de primes. Elles n'ont 
que l'embarras du choix en ce qui con- 
cerne la compagnie dans laquelle elles 
s'assureront. Qu'elles choisissent une 
compagnie dont l'administration est 
scrupuleuse sur le choix des assures et 
prudente dans ses placements d'argent. 



Sun Life of Canada 

Actif I 49,605,616.49 

Assurances en vigueur. . . . 182,732,420.00 

Ecrivez au Bureau Principal, 
Montreal, pour vous procurer la 
brochure intituled "Prospere et 
Progressive.'' 



UN RESULTAT TYPIQUE 



Le 30 octobre 1913, le Dr. J. S. Brownlee 
<ie Detroit a £crit ce qui suit au sujet de 
sa police-dotation, reVemment arrived a 
£ch£ance : "Le r£sultat de ma police a 
€t€ tres satisfaisant car les dividend s 
appliques a. mes primes d'ann£e en annde 
en ont r£duit le cout de 25 % et la police, 
qui £tait d'un montant de $1,000 m'a 
donne" un rapport aucomptant de $379 14 
en plus de son cout, sans compter la pro- 
tection de l'assurance. 

Je souhaite a votre compagnie de con- 
tinner a prosperer comme elle le m£rite 
si bien." 

Dans chacune des cinq dernieres an- 
nexes, les 1 ecettes de surplus ont bat tu tous 
les recordspr£c£dents. En 1912 ils^taient 
de plus de $1,530,000. Ceci explique les 
dividendes satisfaisants versus aux por- 
teurs de police de la 

CANADA LIFE ASSURANCE CO 



Bureau-Chef 



TORONTO, Ont 



Ca Compagnie dfltwranct 
nUTUELLE DU COnilERCE 

Contra I'lncendle 
Aotll •xoedant $650,000.00 

DEPOT AD GOOVERNEMENT 

en conformite avec la nouvelle Loi dea 

Assurances de Quebec, 8 Kdouard VII, Chap. to. 

Bureau-Chef; ISl rue Olrouard, St-ttyaclBtke 



eESPONSABIUTE PATfiONALE 

La Prevoyance 

Capital $500,000.00 



Aussi : — Accidents, Maladies, Glaces, 
Vol, Garantie de Fid61ite, Garantie de 
contra ts. 

ASSURANCE D'AUTOMOBILES 

Bureau Chef : 

160 me St* Jacques, • Montreal 

Tel. Bell : Main 1 626 



BRITISH COLONIAL 

FIRE INSURANCE COMPANY 
EDIFICE ROYAL, 2 PLACE D'ARMES, MONTREAL. 

CAPIiAL AUTORISE, $2,000,000 CAPITAL SOUSCRIT, $1,000,000 
Agents demandes pour les districts non representes. 



34 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 16 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 3. 



PATENTES 



[OBTENUES PRO HPT E MENU 

Dam tous les pays. Pour renseignements de 
mandeile Guide do I'lnventeur qui aera envoy I 

MARION A MARION, 354 rue Universit*, 
angle de la rue Ste-Catherine, Edifice de la 
j inn des, Marcbecds. 



NEW VICTORIA HOTEL 

H. FONTAINE, PROPRIBTAIRB 

QUEBBS 

L'Hotel des commis-voyageure. 

Plan Americain. Taux, a partir de I2.50. 



JOSEPH FORTIER 

Fabricant-Papetier 

Atelier de Reglure, Reliure, Typo- 
graphic, Relief et Gaufrage. Fabri- 
cation de Livrea de Comptabilitt. 
Formulea et fournitures de Bureau. 

210 rue Notre-Dame Ouest, 

(Angle de la rue St-Pierre). Mohtkbil. 



PAIN HOTJH oisbaux oat la "Cottao- 
Seed" fabrique d'apres *ix brevet*^ Mar 
cbandite da confianca ; rien ne peut I'appro 
cbar comma valeur et comme popularity 
Choi toot laa fourniateura en gro*. 



L. R. MoNTBRIAND 

Architecte et Mesurenr, 
230 Rao St-Andre Montrei 



Alex. Desmahteaxj 

Comptablo, Auditaur 

SPECIAL1TE I — Liquidation do FalUltoa, 

Compromls Etfeotue. 

84, 60, RUE NOTRE-DAME EST 

MONTREAL. 



GARAND, TERROUX & CIE 

BANQUIERS ET COURTIER* 

48 rue Notre-Dame Ouest 

MONTBBAL 



TBI,. BBI*L. MAIN 1859 

BBLANGER & BELANGBR 

Notairea, Comptables et Commliaairea 

TRUST A LOAN BUILDING. 

No SO ruo St-Jaoquea. MONTREAL 

Argent a Preter a 4, 5 et 6% 



Plus une compagnie est meticuleuse, 
plus ses polices ont de prix. Toute fem- 
me peut faire ce choix sans difficulte 
avec le concours d'hommes d'affaires 
eprouves. 



NOUVEAU PRESIDENT DE LA 
CANADA LIFE. 



Depuis plusieurs mois, l'honorable 
George A. Cox demandait au conseil 
d'administration de la Canada Life, de le 
relever de ses fonctions de president de 
la compagnie. A sa seance d'aujourd'hui, 
le conseil a defere a sa requete et l'a 
nomine president honoraire. Son fils 
aine, E. W. Cox, a ete designe pour lui 
succeder. 

Depuis nombre d'annees le senateur 
Cox etait au service de la compagnie: en 
1855 il etait avec son pere administrateur 
de la plus importante succursale de la 
compagnie. En 1899 il etait appele au 
bureau central. II etait depuis quatorze 
ans president de la compagnie qui, sous 
son administration, s'est superbement 
developpee. 



OCCASIONS D'AFFAIRES. 

(Suite de la page 17.) 



74-0. Ficelle a Her. — Echantillons et 
prix demandes par un importateur de 
l'Afrique du Sud. 

75-0. Quincaillerie. — Un importateur 
de l'Afrique du Sud demande catalogues 
et prix de la quincaillerie canadienne. 

76-0. Ecremeuses. — Une maison d'im- 
portation de East London demande a 
correspondre avec exportateurs cana- 
diens d'ecremeuses. 

77-0. Charrues. — Un importateur de 
l'Afrique du Sud demande catalogues et 
prix de charrues fabriques au Canada. 

78-0. Articles en bois. — Une maison 
d'importation de l'Afrique du Sud de- 
mande catalogue et prix de ces articles 
fabriques au Canada. 

79-0. Pelles. — Un importateur de l'A- 
frique du Sud demande a correspondre 
avec manufacturiers de pelles canadiens. 

80-0. Fil de fer (broche). — Echantil- 
lons et prix demandes par un importa- 
teur de l'Afrique du Sud pour le fil de 
fer (broche) a cloture. 

81-0. Orgues. — Un importateur de 
l'Afrique du Sud demande catalogues et 
prix d'orgues canadiens. 

82-0. Brosses. — Catalogues et prix de- 
mandes par un importateur de l'Afrique 
du Sud. 

83-0. Bacon et jambons. — Un impor- 
tateur de l'Afrique du Sud demande a 
correspondre avec exportateurs cana- 
diens. 

84-0. Ficelle a Her. — Echantillons et 
prix demandes par un importateur de 
l'Afrique du Sud. 

85-0. Manches. — Catalogues et prix 
demandes de manches de toutes sortes 
fabriques au Canada, par une maison 
d'importation de l'Afrique du Sud. 

86-0. Quincaillerie. — Une maison d'im- 
portation de East London demande ca- 



ll. E. MIDGLEY 

Comptable-Incorpore 



GEO. GONTHIER 

Licencie Institut 
Comptable 

GONTHIER & MIDGLEY 



Comptables A Audltours 



103 RUE ST-FRS-XAVIER. 

Telephone Adresse telegraphique 

Main 2701-519 "Gontley 



NE MANQUEZ PAS DE LIRE 

la 48me Edition de 

L'ALMANACH ROLLAND 

Agricole, Commercial et des Families, 
pour 1914 

Qui vient deparaitre et renferme encore, 
outre ses nombreux et utiles renseigne- 
ments religieux et civiques, d'agreables 
l^gendes et d'inte-ressantes histoires ine- 
dites, par nos auteurs canadiens : 
Un Convent d' autrefois, par A. D. DeCelles 
L'Ours de Baptiste, ... R. Girard 

Les Revenants A . Bourgeois 

Publie par 

La Compagnie J. B. Holland & Fils. 

S3, Rue St-Sulpice - Montreal. 

Prix, 10 cts : franco par la malle, 15 cts 



Maison Pondee en 1870 

AUQUSTE COUILLARD 

Importatrur db 

Ferronnerir et Quincaillerie, Verree a 
Vltrea, Pelntnrea, Btc. 

Speclallte t Poeles de toutes sortee 

Nor. *8« A «S» rue St-Paul 
To«tea is et 14 st-Amable, MONTRBAL 



La maison n'a pas de Commis-voyageurs e 
fait beneficier ses clients de cette economie. At 
tention toute speciale aux commandes par la 
malle. Messieurs les marchands de la campagne 
seront toujours aervis au plus bas prix du 
marche. 



P. A. GAGNON 

Comptable Licencie 
(Chartered Accountant) 

Chambre 315, 316,317 

Edifice Banque Quebec. 

xz Place d'Armes, MONTREAL. 

Telephone Bell Main 4912 



Arthur W.Wilks. 



Alexander Burnett 



WILKS & BURNETT 

Comptable*, Audltours, Commlssslrss pour 
toutes les Provinces. 

Reglement d'affaires de Faillites 

602 Batisse Banque des Marchands 



Telephone Bell Main 5500 



MONTREA) 



EUGENE PREVOST RODOLPHE BEDARD 

PREVOST & BEDARD 

Comptables, 

Liquidateurs, 

Auditeurs. 

Speciality : Reglement* de dif f erend* 
Suite 506 Edifice Royal Tru.t 

107 ST-JACQUES 
BELL TEL. MAIN 1056 MONTREAL 



Vol. XLVII — No 3. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 16 Janvier 1914. 



35 



Hotel St-Maurice 

HOTEL DES VOYACEURS 

Hector Dontigny, Prop. 



Chambres de premiere classe et 
Salles d'Echantillons 

GRAND'MERE, P. Q. 



DOMINION MERCANTILE 
PROTECTIVE ASSOCIATION 

Complables, Liquidateurs, etc. 
211 McGILL BUILDING 
MONTREAL 
Tel. flain 5125. 



Theatre National Francais 

Seuiaine du 19 Janvier 1914 

MADAME FLIRT 

COMEDIE EN 4 ACTES 



talogues et prix de quincaillerie cana- 
dienne de toute sorte. 

87-0. Papier d'emballage. — Echantil- 
lons et prix demandes par un marchand 
de 1'Afrique du Sud. 

88-0. Sacs en papier. — Echantillons et 
prix demandes par une maison d'impor- 
tation de 1'Afrique du Sud. 

89-0. Bois marchand et de construction 
de toutes sortes du Canada. — Cotations 
demandees par un importateur de 1'Afri- 
que du Sud. 

0. Articles en bois faits au Canada. 
- Un importateur de East London de- 
mande catalogues et prix. 

91-O. Fil de fer (broche) canadien pour 
cloture. — Echantillons et prix deman- 
des par un marchand de 1'Afrique du 
Sud. 

92-0. Machines agricoles fabriquees au 
Canada. — Une maison d'importation de 
1'Afrique du Sud demande catalogues et 
prix. 

03-0. Instruments agricoles fabriques 
au Canada. — Une maison d'importation 
de 1'Afrique du Sud demande catalogues 
et prix. 

04-0. Machines et instruments de laite- 
rie fabriques au Canada. ■ — Une maison 
de East London demande catalogues et 
prix. 

95-0. Articles en bois. — Une maison 
de 1'Afrique du Sud demande a corres- 
pondre avec exportateurs canadiens de 
articles. 

06-0. Fil de fer (broche) pour cloture. 
— Un marchand general de East Lon- 
don demande prix et echantillons. 

97-0. Pieces de voitures: roues, moyeux, 
jantes et rayons, fabriques au Canada. — 
Un importateur de East London deman- 
de catalogues et prix. 

98-0. Planches. — Un importateur de 
1'Afrique du Sud demande des cotations 
pour planches en peuplier de ^ et ^ 
pence, rabotees, 12 a 16 pieds de long. 

99-0. Madriers en sapin canadien de 3 
pouces. — Un importateur de East Lon- 
don demande des cotations. 



100-0. Bacon et jambons. — Une mai- 
son d'importation de Durban demande 
des cotations sur les bacons et jambons 
canadiens. 

1-1. Frene canadien pour ceintrer. — 
Un importateur de frene de 1'Afrique du 
Sud demande des cotations sur le frene 
canadien. Longueurs: 10 a 12 pieds, \ l / 2 
x 7/% pouces; 10 a 12 pieds, i l / 2 x 1 pouce; 
10 a 12 pieds, 2-34 x T/% pouces, le tout 
rude. Prendra dans chaque commande 
10,000 a 12,000 lattes de ij^ x % pouces. 

2-1. Balais. — Un magasin general de 
Durban demande a correspondre avec 
exportateurs canadiens. 

3-1. Farine. — Echantillons et prix de- 
mandes sur farine canadienne par un 
marchand de 1'Afrique du Sud. 

4-1. Papier d'emballage. — Echantil- 
lons et prix demandes par un importa- 
teur de 1'Afrique du Sud. 

5-1. Sacs en papier. — Une maison de 
Durban demande echantillons et prix de 
sacs en papiers fabriques au Canada. 

6-1. Fil de fer (broche). — Echantil- 
lons et prix demandes par un importa- 
teur de 1'Afrique du Sud. 

7-1. Pieces de toutes sortes pour voi- 
tures. — Catalogues et prix'' demandes 
par une maison de Durban. Si possible, 
soumettre echantillons et si trouves sa- 
tisfaisants, de grosses commandes seront 
donnees. 

8-1. Bois de carrosserie canadien. ■ — 
Une maison de Durban demande prix 
pour peuplier rabote des deux cotes, me- 
surant y 2 , 5/, )4- 7 A x l2 a 15 pouces de 
large et 14 a 16 pieds de long. 

9-1. Quincaillerie. — Catalogues et prix 
demandes par maison d'importation de 
Durban. 

10-1. Manches de toutes sortes fabri- 
ques au Canada. — Un importateur de 
1'Afrique du Sud demande catalogues et 
prix. 

ii-i. Machines agricoles. — Une mai- 
son d'importation de Durban serait prete 
a considerer de prendre une agence de 
ces machines. 

12-1. Articles en bois fabriques au Ca- 
nada. — Un importateur de 1'Afrique du 
Sud demande catalogues et prix. 

13-1. Brosses fabriquees au Canada. — 
Un marchand de 1'Afrique du Sud de- 
mande catalogue et prix. 

14-1. Balais fabriques au Canada. — 
Une grande maison d'importation de 
Durban demande catalogue et prix. 

16-1. Bacon et jambons. — Un impor- 
tateur de 1'Afrique du Sud voudrait cor- 
respondre avec exportateurs canadiens 
de ces produits. 

1 7-1. Fil de fer (broche) barbele. — 
Echantillon et prix demande par une 
maison de Durban. 

19-1. Pieces de voitures: jantes, 
moyeux, essieux et rayons. — Une mai- 
son de carrosserie de 1'Afrique du Sud 
demande prix et echantillons. 

20-1. Ficelle a Her. — Echantillons et 
prix demandes par une maison de Dur- 
ban. 

21-1. Pieces de voitures de toutes sor- 
tes. — Echantillons et prix demandes par 
une maison de Durban. 

22-1. Fil de fer barbele (broche). — 
Echantillons et prix demandes par une 
maison de Durban. 

23-1. Bacon et jambons. — Une maison 
de 1'Afrique du Sud demande a corres- 
pondre avec preparateurs canadiens, fai- 
sant la preparation comme les maisons 
anglaises, pour le commerce direct avec 
1'Afrique du Sud. 

24-1. Fil de fer barbele. — Une maison 



de gros de Durban demande des cota- 
tions immediates. 

25-1. Materiel de toute sorte pour clo- 
ture. — Une maison de Durban demande 
des cotations. 

26-1. Chemises. — Une maison de gros 
de Durban demande illustrations et 
echantillons avec prix pour chemises en 
coton, col attache, depuis $2 a $7.20 la 
douz. f.o.b. Montreal ou St-Jean. 

27-1. Sous-vetements fabriques au Ca- 
nada. — Une maison de gros de Durban 
en acheterait s'ils sont convenables, prix 
et description requis. Prix f.o.b., St-Jean 
ou Montreal, $1.90 a $7.20 la douz. 

28-1. Overalls (salopettes). — Une mai- 
son de nouveautes de Durban demande 
les prix d'overalls en 8, 9 et 10 onces, en 
denim (coutil) marine, noir et khaki, or- 
dinaires ou a bavette, fait comme les 
overalls americains. 

29-1. Chemises. — Une maison de Dur- 
ban demande des echantillons de tissus. 
Illustration de la chemise avec col ra- 
battu, en Oxfords, dos molletonne, en 
denim, coutil et flanellette. Prix: $2 a 
$5-50. 

30-1. Chemises. — Prix et echantillons 
demandes par une maison de Durban 
pour chemises de neglige, col attache, 
blanches avec rayures de couleur. 

31-1. Sous-vetements. — Une maison 
de gros de Durban demande echantillons 
et prix f.o.b. pour sous-vetements molle- 
tonnes jusqu'a $4.20 la douz. f.o.b. 

32-1. Manches en bois de toutes sor- 
tes. — Une maison de gros de Durban 
demande prix et echantillons de 10 pou- 
ces de manches en bois de toutes sortes. 

33-1. Patates. — Un marchand de pro- 
duits de East London demande a corres- 
pondre avec expediteurs de patates ca- 
nadiens. Est pret a placer des comman- 
des immediatement. 

34-1. Fil de fer barbele et uni (bro- 
che). — Une maison de 1'Afrique du Sud 
demande echantillons sur carte et prix. 

35-1. Outils fabriques au Canada. — 
Des maisons de Durban demandent des 
cotations et catalogues. 

36-1. Haches. — Catalogues et prix 
demandes par une maison de Durban. 

37-1. Instruments agricoles. — Catalo- 
gues, correspondance et prix demandes 
par une maison de 1'afrique du Sud. 

38-1. Bacon et jambons prepares au 
Canada, si prepares comme en Angleter- 
re, pour le commerce de 1'Afrique du 
Sud. — Une maison de Durban en fai- 
sant un grand commerce demande a te- 
nir les jambons canadiens. 

39-1. Saumon. — Une maison de Dur- 
ban est prete a representer des empa- 
queteurs de la Colombie Anglaise ou a 
acheter directement chaque saison. Cor- 
respondance demandee. 

40-1. Farine. — Une maison de provi- 
sions de Durban pent acheter en quanti- 
tes de la farine de melange moyen, en 
sacs de 98 livres, coutant 16 s. 6 d. a 17 s. 
le quintal. 

41-1. Aliments pour dejeuner. — Une 
grosse maison de Durban est prete a 
prendre une ligne de ces aliments, si an- 
nonces en Afrique du Sud. 

42-I. Quincaillerie de menage, fabri- 
quee au Canada. — Line maison de Dur- 
ban est prete a acheter de ces articles. 
Catalogues et prix demandes. 

43-1. Haches fabriquees au Canada.' — 
Une maison de Durban en achetera. En- 
voyer catalogues et prix. 

44-1. Barattes. — Correspondance, ca- 
talogues et prix demandes par une mai- 
son de Durban. 



36 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 16 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 3. 



BANQUE DE MONTREAL 

FONDEE EN 1817 - CONSTITUEE PAW AC TE DU PARLEMINT 

Capital tout paye 91 8,000.0*0.00 

Fonda da Reserve 10,000,00 0.00 

Profits non Partages 1,046,217.80 

S iege aoelal i MONTREAL . 

Buraau det Directcur».— Le Tres Hon. Lord Strathcona and Mount 
Royal, G.C.M.G., G.C.V.O., President Honoraire; H. V. Meredith Ecr., 
President ; R. B. Angus Be- , Vice-President ; K. B. Greenshields, Sir. Wm . 
Macdonald, Hon. Robert Mackav, Sir Thomas Shaughnessy, K. C. 
T.O.; DaTid Morrice, C. R. Hosmer, A. Baumgarten, C. B. Gordon, H. R. 
Drummond, D. Forbes Angus, Win. McMaster. 

Sir Frederick Williams-Taylor, Gerant-General; A. D. Braithwaitc, 
ass. ge>ant-gene>al ; A. Macnider, Insp. Chef et Surint. des Sueeursalas, 
C. Sweeny, Surint. des Suec. de la Colombie Anglaise ; F.J. Cockburn, 
Surint. des Succ. de la Province de Quebec ; R. P. Winslow, Surint. dea 
Succ. du Nord-Ouest. D. R. Clarke, Surint. des Suec. des Provinces 
Maritimesetde Terre-Neuve. 

Succursales an Canada.— Dans toutes les principalea cites et villesdes 
provinces suivantes : Ontario, Quebec, Nouveau-Brunswick, He du Prince- 
Rdouard, Nouvelle-Bcosse, Provinces du Nord-Ouest, Colombie Anglaise. 

Saccursalas en dehors du Canada. — Grande-Bretagne, Londres. 
Anirleterre, 4' Threadneedle Street E.C.— Sous-agence, 9 Place Waterloo, 
Pall Mall, S.W. 

Rtats-Unis, New- York— R.Y. Hebden W. A.Bog. J. T. Molineux, agts 
<4 Wall Street. Chicago, Spokane, 

Terre-Neuve : St. John's, Curling, Grand Falls. 
Mexique, Mexico, D. F. 



LA BANQUE NATIONALE 

FONDEE EN 1860. 



Oapital 

Reserve 



S2.000.000 
1,550,000 



Notre service de billets circulates pour les voyageurs " Tra* 
Tellers Cheques " a don 116 satisfaction 4 tous nos clients ; nous 
j uvitons le public a se pre valoir d -s a vantage! que nous offrons 

Notre bureau de Paris, 

14 RUE AUBER, 

est tres propice auz voyageurs canadiens qui vtoitent 1' Europe 

5*>ns effjcUon jIcj vlrements de fonds, les collections, les paie* 
ments, les credits commerciaux en Europe, aux Btata-Unis 
etau Canada, aux plus bas taux. 



LA COMPAGNIE 




D' Assurance Mutuelle 
Contre le Feu 

180 RUE ST=JACQUES, MONTREAL 

Les nouvelles affaires on t augmente de 30% dans les 
premiers six mois de I'annee et la Compagnie n'a aucune 
perte contestee. 

Certifie correct 



Montreal, ler Juillet 1913. 



C. A. SYLVESTRE, 

Auditaur Licencie. 



"L'Equitable" couvre toutes ses obligations sans discus- 
sion inutile ou couteuse pour les R6clamants. 



BANQUE PROVINCIALE 

DU CANADA 

Fondas en 1 900 
Siege Central 1 7 * 9 Plaee d'Armes, Montreal, Can. 
Capital antorise $2,000,000.00 
Capital paye et sarplos au 31 Decembre 1912 $1,588,860.1 1 

Censell d'Admlnlstratlon : President : M. H. LA PORTE, de Laporte 
Martin & Cie, AdministrateurCa li Roacier KraacD - Canadien 
Vice-President: M, W. P. CARSLE, de la maison en gros Carsley 
Sons & Co. ; Honorable L. BBAUBIEN, Ex-mlnistre de l'Agrieulture 
M. O. M. BOSWORTH, Vice-President "Canadian Pacific Railway Co." 
M ALPHONSE RACINR, de la maison A Racine & Cie, marchands en 
Bros, Montreal; M. I, J.O. BBAUCHEMIN, proprietaire de la Libralrie 
Beauchemin Ltee.; TANCRRDE B1ENVENU, Directeur-gerant ; J. W. I,. 
FORGRT, Inspecteur ; J. R.CHOQUET Assistant-Inapecteur ; ALEX. 
BOYRR, Secretaire. 

Ceneeursi President: Honorable Sir ALEX. LACOSTB, Ex-Juge 
en chef de la Cour d'Appel ; Docteur E. PBRS1LLIER LACHAPELLB 
Administrateur du Credit Poncier Franco-Canadien ; M. CHEVALIER 
Dlreeteur-Gerant , Credit Fonder Franco-Canadien. 
• Saccnrsales dans les Provincesde Quebec, Ontario, Nouveau Brunswick 

Oerrespendants a I'Etranger : Etats-Unis : New- York, Boston 
nffato. Chicago ; Angleterre, France, Allemagne, Autriche, Italic. 



LA BANQUE MOLSON 

INCORPOREE EN 1855 

Borean Principal, MONTREAL. 
CAPITAL PA YE 
PONDS DE RESERVE 



$4,000,000 
4.800,000 



E. C. PRATT Cerant-Coneral 
SUCCURSALES DANS LA PROVINCE DE QUEREC 



Richmond 

Roberval 

Sorel 

Saint-Cesaire 

Sainte-Flavie Station 

Saint-Ours, Qui. 

Samte-Therese de 

Blalnville 
Victoria vllle 
Ville St-Pierre 
Waterloo 
Berlin, Ont. 
06 SueoursaJee dans tout le Canada. 
Ageaces a Londres, Paria, Berlin et dans toutes les principalea villesdu 

atende. Emission de Lettrei de Credit pour le commerce et lettres 

cireulaircs pour voyageurs. 



Arthabask 
Bedford 
Cowansville 
Chieout i 
Drummond ville 
Fraserville et Riviere 

du Loup Station 
Rnowlton 
Lachine Locks 
Montreal-Rue 8t- 

Jacqnes 



Rue Sainte-Catherine 
Avenues du Tare 

et Georges-Emile 
Maisonneuve — 
Market and Harbour- 
Cote des Neiges— 
COte St-Paul 
Boulevard St-Laurent 
Saint-Henri— 
Plerreville 
Quebec 



BANQUE D'HOCHELAGA 1874-1913 

Capital antorise $4,000,000 Capitalpave $4,000 000 

Reserve 3.625,000 Total de 1'Actif au-dela de $30 000,000 

DIRECTEURSi M. J.A.Vaillancourt, President; Hon. F.L- Beique.C.R 
Vice-President ; A. Turcotte, Ecr., N.' H. Lemay, Ecr. Hon. J. M. Wilson 
Col. C. A. Smart. A A. Larocque, F. G. Leduc, Gerant ; Beaudry Leman 
Surintendant des Agences; P. A. Lavalle>. Asssistant-Gerant ; Yvon La 
marre, Inspecteur. Bureau Principal— Montreal 

BUREAUX DE QUARTIERS 
Ave. Mont-Royal Pointe St-Charles DeLorimier 

(colnSt-Denls)St-Rdouard Quartier Emard 

Ave. Mont-Royal St-Henri Rue Notre-Dame.Oueat 

(Coin de Lanaudiere) St-Viateur Long ue-Pointe 

Rue Ste-Catherine, Est I uartier Laurier Aylwin, (coin Ontario) 

RueSte-Catherine, centre Villeray Quartier St. Denis 



Hochelaaa 
Longue Pointe 
Maisonneuve 



Verdun (pres Montreal) Quartier Ste-Marie 
Viau ville (pres Montreal Outremont 



■•rthlerville, P. Q. 
Cartierville, P. Q. 
Edmonton, Alta 
Feuraier, Ont. 
Hawkesbury, Ont. 
Joliette, P. Q. 
Lachine, P. Q. 
Laprairie, P. Q 
L'Assomption, P. Q. 
Longueuil, P. Q. 
Louiseville, P.Q. 



SUCCURSALES 

Maxville, Ont. 
Mont-Laurier, P.Q. 
Prince Albert, Sack. 
Qu*bec, P. Q. 
St-Roch de Quebec, P.Q 
Sorel, P.Q. 
Sherbrooke, P. Q. 
St. Albert, Alta. 
8te-Genevi4ve de 

Pierrefonds, P.Q. 
St-Bonlface, Man. 



St-IIyacinthe, P. Q. 
St-Jscques l'Achigan, 
St-JscqueiL'sstalrin.P.Q. 
St-jerome, P. Q. 
St-Lambert, P.Q. 
St-Pierre, Man. 
St-Valerien de 

Shefford, P. Q. 
Trois-Riviere*. P.Q. 
Valleyfield, P. Q. 
Vankleek Hill, Ont. 
Winnipeg, Man. 

Rmet des Lettres de Credit Circulaires pour les Voyageurs, payables 
a i utes les parties du monde ouvre des credits commerciaux ; achete 
T tes aur es pays etrangers ; vend des cheques et fait des paiements 
d phlquessur les principales villes du monde. 



La publicite bien faite est loyale et 
honnete, documentee et raisonnee, direc- 
te et vivante. 



Vol. XLVII — No 3. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 16 Janvier 1914. 



37 



Finances 



REVUE DE LA SEMAINE 



Le dividende de la Kaministiquia Power Co. est eleve. 



Au cours de la reunion annuelle des actionnaires de la 
Kaministiquia Power Co., tenue la semaine derniere, on a 
annonce que le taux du dividende allait etre augmente de 5 a 
6 pour cent. Ce dividende a progresse fermement, d'accord 
en cela avec les recettes; de 3 pour cent qu'il etait en 191 1, a 
4 pour cent en 1912, a 5 pour cent en 1913 et maintenant a 6 
pour cent en 1914. Les actionnaires au cours d'une assem- 
bled speciale qui a suivi l'assemblee annuelle ont autorise 
remission d'un capital additionnel de $200,000. On a obtenu 
des lettres patentes supplementaires pour couvrir Taugmen- 
tation de $2,000,000 a $2,500,000 du capital autorise de la com- 
pagnie. Si ces lettres patentes peuvent etre obtenues en 
temps, remission sera offerte au pair aux actionnaires enre- 
gistres au mois de fevrier. Les paiements devront se faire 
en quatre versements de 25 pour cent chacun, a deux mois 
d'intervalle, le premier devenant du le premier mai. Chaque 
porteur de 10 actions du capital primitif aura droit a une 
action du nouveau capital. Les recettes de cette emission 
seront employees pour payer le cout de nouvelles installa- 
tions pour le developpement d'une force motrice de 12,000 
chevaux-vapeur. 

A cause de la maladie du president, M. H.-S. Holt, le 
vice-president, M. C.-R. Hosmer, a preside la reunion. Le 
bureau des directeurs a ete reelu et se compose comme suit: 
MM. H. S. Holt, C. R. Hosmer, W. A. Black, J. E. Alfred, 
F. H. Phippen, Toronto; J. S. Norrois. Les officiers de la 
compagnie ont egalement ete reelus. 

L'assemblee annuelle de la Banque Royale. 

La quarante-quatrieme assemblee annuelle de la Banque 
Royale du Canada a eu lieu la semaine derniere au bureau 
principal. En l'absence du president H. S. Holt, l'assemblee 
a ete presidee par M. E. L. Pease, vice-president. 

En proposant l'adoption du rapport annuel, M. Pease 
attira l'attention des actionnaires sur certains chiffres qui te- 
moigent du progres qu'a fait la Banque l'an dernier. Argent 
comptant, a demande, $45,609,445. Cette reserve ne com- 
prend pas les prets a demande en Canada, qui se chiffrent a 
$-6,755,000, laquelle nous regardons comme reserve secon- 
dare. Les premisses de la Banque sont evaiuees a $4,783,000. 
Les depots se sont bien maintenus, ceux portant interet ont 
augmente de $1,237,000, et les depots a demande sont prati- 
quement identiques. Les billets payables se montent a 
$990,ooo. 



QUEBEC RAILWAY 



Les rumeurs relatives au Quebec Ry. continuent a dr- 
ier et les fluctuations du cours de Taction sont tres sensi- 
bles. 

Sir Rodolphe Forget declare n'avoir rien a communi- 
quer a la presse et affirme que toutes les rumeurs mises en 
circulation lui sont absolument etrangeres. 



STERLING BANK 



La Sterling Bank a reparti son dividende trimestriel re- 
gulier de iH%. lequel sera exigible le 14 fevrier par les ac- 
tionnaires inscrits le 31 Janvier. 



ASSEMBLEE DU IRON 



M. J. H. Plummer a preside mardi apres-midi a la sean- 
ce reguliere mensuelle du conseil d'administraiton du Domi- 
nion Steel. On ne s'y est occupe que d'affaires courantes et 
de l'etat mensuel de situation de la compagnie, qui est satis- 
faisante. 

M. Plummer part aujourd'hui pour Sydney. 



DIVIDENDES DECLARES 



Dominion Coal. — Dividende trimestriel de 3J4% paya- 
ble le 2 fevrier aux actionnaires inscrits le 17 Janvier. 

* 

* * 

Dominion Steel. — Dividende trimestriel de ij^% sur 
Taction privilegiee. Ce dividende sera exigible le 2 fevrier 
par les actionnaires inscrits le 15 du courant. 

* 

* * 

Canadian Converters. — Dividende trimestriel de 1% 
exigible le 15 fevrier pour les actionnaires inscrits le 31 du 
courant. 



CANADIEN NORD 



Etat comporatif des recettes brutes: 

Du ier juillet a date 
Semaine ecoulee le 7 Janvier 1914 . . $364,700 $13,729,600 
Periode correspondante Tan dernier . . 341,500 12,581,100 



Augmentation 



23,200 



1,148,500 



VALEURS HORS LISTE 



Au 14 Janvier: Offre Demande 

Asbestos Corp., ord J4 5 

Asbestos Corp., priv 10 15 y 2 

Can. Felt., rdo 15 24 

Can. Coal and Coke, ord 4 5 

Mont. Tram, and Power 32 33 

National Brick bds 69 71 

Pensylvania Power 67^ 70 

Sherb. Ry. & Power, ord 29 

West Can. Power, ord 51 

Wayagamack. ord. 2i-)4 21 *4 

Can. Coal and Coke — 25 a 4- 

Mont. Tram, and Power — 375 a 36, 25 a 36^, 60 a 3 6 K'- 

Wayagamack — 150 a 21, 200 a 73- 



3« 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 16 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 3. 



INFORMATIONS FINANCIEEES 



Actions Ordiuaires et Actions Privil£giees 



Capital pay6 



Reserve 



Pairdes Actions 



1 Taux du dtr- 
nier Dividende 



BANQUES 

sanque de Montreal 

Banque de Quebec 

Sanque de la Nouvelle-Ecosse 

Banque de Toronto 

Banque Molson 

Banque Nationale , 

Banque des Marchands du Canada 

Banque Provinciale. 

Banque Union du Canada 

Banque Canadienne du Commerce 

Banque Royale duCanada 

Banque d'Hochelaga 

Banque d' Ottawa 

Banque Imp£riale du Canada 

Bank of British North America 

CHEMINS DE FER 

Canadian Pacific Railway (Ordinaires) 

Duluth S.S & A Railway (Ordinaires) 

do do do (Pr£f£rentielles) 

Minn. St. Paul & Soo Railway (Ordinaires) 

do do do (Pr£feVentielles) 

TRAMWAYS ELECTRIQUES 

Detroit United Railway 

Duluth Superior Traction 

Halifax Electric Railway 

Havana Electric Riilway (Ordinaires) 

do do do (Pr£f£rentielles) 

Illinois Traction (Ordinaires) 

do do ( Pr6f6rentielles) 

Mexican Light & Power (Ordinaires) 

do do do (Pr6f6rentielles) 

Montreal Street Railway) 

Porto Rico Railway 

Quebec Railway, Light & Power 

St. John Railway 

Brazilian . . . 

Toledo Railway & Light 

Toronto Railway 

Tri-City Railway & Light (Ordinaires) 

do do do (Pr^feVentielles) 

Twin City Rapid Transit (Ordinaires). 

do do do (Pr£f£rentielles) 

Winnipeg Electric Street Railway 

AlEURS INDUSTRIELLES 

Canadian Car & Foundry ( Ordinaires) 

do do do (Pr^fe'rentielles) 

Canada Cement (Ordinaires) 

do do (PrdfeVentielles) 

Canadian Converters 

Dominion Steel Co 

Dominion Textile Co. ( Ordinaires) .... 

do do (Pr£f£rentielles) 

Lake of the Woods Milling Co. (Ordinaires).... 



do do do (Pr^feVentielles) , 

Montreal Cottons Ltd (Ordinaires) 

do do do (Pr£f6rentielles) 

Nova Scotia Steel & Coal (Ordinaires) 

do do do (Pr6f£rentielles) 

Ogilvie Flour Mills Co. (Ordinaires) 

do do do (Pr6f£rentielles) 

Pe nmans, Limited (Ordinaires) 

do do (Prgferentielles) 

DIVERS 

Ball Telephone Co 

Mackay Companies (Ordinaires) 

do do (Prgfgrentielles) 

Montreal Light, Heat & Power 



Montreal Telegraph 

Ottawa Light, Heat & Power Co 

Richelieu & Ontario Navigation Co 

Shawinigan Water & Power Co 

MIMES 

Crown Reserve 

International Coal Mining (Ordinaires) 

do Ao do fPr£T4»enHellas). 



% 16,000,000 
2.73 .56o 
5.997,550 
5,000,000 
4,000,000 
2,000,000 
6, 900, coo 
1,000,000 
5,000,000 
15,000,000 
11.560,000 
4.000.000 
4,000,000 
6,974.38o 
4,866,666 

[80,000,000 
12,000,000 
10,000,000 
20,832,000 
10,416,000 

12,500,000 
3,500,000 
1,400,000 

7,500,000 
5,000,000 
9,56^,000 
5,000,600 

13,585,000 
2,400,000 

10, 00c, 000 

3,000,000 

9,300,500 

800,000 

10,000,000 

12,000,000 
8,000,000 
9,000,000 
2.825,000 

20,100,000 
3,000,000 
6,000,000 

3,500,000 

5,000,000 

13,500,000 

10,500,000 

i,733-5oo 

35,000,000 

5,000,000 

1,859,030 

2,100,000 

1,500,000 
3 4 000,000 



6,000,000 
1,030,000 
2,500,000 
2,000,000 
2,150,600 
1,075,000 

12,500,000 

50,000 

50,000,000 

17,000,000 

2,000,000 
1, 5", 500 
3,132,000 
7,000,000 

1.999.957 
500,000 

419,700 



$16,000,000 

1,3-6.962 

10,886,570 

6,000,000 

4,8jo,ooo 

1, 55 3 . 000 

6,511,050 

575,ooo 

3,400,000 

13,500,000 

12,560,000 

3,625,000 

4,750,030 

7,000,000 

2,920,000 

146,283,497 



21,887,000 

2,500,000 

600,000 



24,957,813 



4,420,000 
2,941,500 
8,654,400 



6,000,000 

i3, 2 57.ooo 

3,992,326 



8,068,000 
I 9,503,ooo 



5,578,000 



3,500,000 

5, 000, coo 
474,000 



3,040,275 



1,000,000 
500,000 



6,000,000 

457,263 

2,000,000 

3,649,000 



10,107,000 

100,000 
730,000 

1,123,573 
5,000,000 



$100.00 
100 . 00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
50.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 

1 00 . 00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 

100.00 
100.00 
100.00 
1 00 . 00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
1 00 . 00 
1 00 . 00 
100.00 
1 00 . 00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 

100.00 
roo.oo 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100 00 

100.00 
100.00 



100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
5.00 

100.00 
100.00 
100.00 
100.00 

100.00 
100.00 
100.00 
100.00 

1 00 
100.00 
100.00 



10% 
7% 
14% 
11% 
11% 
8fo 
10% 

ef e 

8% 

10% 
12% 

9% 
12% 
12% 



10% 



7% 
7% 

6% 

5% 
7% 



6% 



6% 

4% 

7% 

10% 



6% 
6% 



7% 



6% 

6% 

7% 
10% 

8% 
7% 



7* 

4% 
4% 
6% 

7% 
8% 

7% 
8% 

7% 
6% 
8% 
8% 
7% 
A% 
6# 



5% 

4# 

10% 

8% 

10% 
8* 
«% 

60 % 

7% 
1* 



D ruidre cote 



5' 



7A l A 
1 

15 



141 

76 

65 
214 % 



160 

112^ 

131 

1.64 



Au 6 
Janvier 


Au ,3 
Janvier 


227^ 

IIS 

256 


229 
256 


195 
132 

I84 


196 

132 


200 
221 

I49 


'39 
2oo}£ 
221 
149^ 


149 




**209X 


**207 


126^ 


125 


70X 


70^ 







90 

35 


91 


I2# 


I3 ; 4 


82 > s 


8i# 


135 


135 


104 u 


106^ 


195 


I93** 


59 


58 


28 

9°X 

38 


30K 
9i^ 

8\% 


129 


119 



5' 

99 l A 
70 

114 



47', 



140^ 
76 
65 

214K 

136 

160 

in 

*i3i 

»i 67 



Vol. XLVII — No 3. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 16 Janvier 1914. 



30 




En donnant votre commande du printemps, 

n'oubliez pas la demande croissante pour 

les finis d'interieurs de toutes sortes. 

Actuellement les gens donnent plus de soins et d' attention au finis 
sage interieur et a la decoration de leurs maisons, et il y a une vente crois- 
sante rapide pour les produits tels que: "Sherwin-Wi.liams Flat-tone'', 
pour murs et plafonds ; "Sherwin-Williams Mar-not", un vernis de plan- 
cher impermeable et durable ; "She win-Williams Floorlac', pour teinter 
et vernir d'un seul coup planchers, boiseries, meubles, etc. ; Teintures a 
I huile (Oil Stains) Sherwin-Williams" ; ' Teinture mecanique (Handcraft 
Stains) Sherwin-Williams" ; "Emaux Sherwin-Williams", et tous a tres 
produits Sherwin-Williams qui interessent ceux qui tiennent maison 

Le marchand qui tient une ligne complete des produits Sherwin- 
Williams, est le marchand qui a la meilleure occasion de developper un 
profitable commerce de peinture. — La qualite dans les articles, soutenue 
par une forte et bonne publicite et plans de vente, aide le marchand a 
faire de profitables affaires. 

PeinturesetVernis 
Sherwin-Williams 

UN FINI POUR USAGES DE TOUS GENRES 

THE SHERWIN-WILLIAMS Co. of Canada, Limited: Montreal, Toronto, Winnipeg, 
Calgary, Vancouver, Halifax, N.S., London, Eng. 

EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT". 




40 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 16 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 3. 




MANUFACTURIERS DB 

Vehicules pour Enfants. Menbles en osier. Accessoires 
pour chambres de toilette, Et chaises pour invalides. 




Exigez toujours la Marque de Commerce "CENDRON. 

DEMANDEZ LE CATALOGUE DESIRE. 

THE GENDRON MFG. CO., Ltd, 

TORONTO, Canada. 



Demur z vos commandes maintenant pour Jes 



TONDEUSESDE 
PELOUSES 




MAXWELL 

Les Tondeuses de Pe'ouses 
"Maxwell" sont bien aunonc£es 
et font des clients satisfaits partout 
ou elles sont vendues. 

Elles sont les tondeuses les 
p'us cHeegantes, les plus faciles a. 
manceuvrer que vous puissiez ja- 
mais avoir en mains — bien faites, 
foites, 16gerts a pousser et jolies 
coupeuses. 



Faites 




toutes grandeurs, 
avec roues de 
8 a 10 p_,uces 
et avec 3 ou 4 
lames cou- 
pantes C'est 
lemomentde 
donner vos 
commandes 
pour le com- 
merce d e 
1914. Les 
To ndeuses 
" Maxwell " 
signifientdes 
profits faci- 
les. 



Ecrivez aujourd'hui pour avoir un catalogue 

DAVID MAXWELL & SONS, 

ST. MARY'S, ONT. 



Toles Galvanisees 




Queen's Head" ! 

Le type du genre depuit un demi-siecle 
Jamais egalees comme qualite. 



CANADA 

A. C. LESLIE & CO., LIMITED. 

MONTREAL 



Feutre et Papier 

N'IMPORTB QUELLE QUANTITE 

Toitures Goudronn6es (Roofing) pretes a poser, 2 et 3 
Paplera de Construction. Fentre a Donbler et a Tapisser 
Produits dn Gondron. Papier a Tapisser et a Imprimer 
Papier d'Emballage Brun et Manille. 

Fabrlcants du Feutre Goudronne 
"BLACK DIAMOND" 

Alex. McArthur & Co., Limited 

83 HUE McGILL, MONTREAL 

Manufacture de Feutre pour Toitures: Rues du Havre et Logan 
Moulin papier, Joliette. Que. 



De Reputation Internationale 

La marque de Vernis reconnue comme la pre- 
miere dans le monde entier et dont le deHaillant 
peut pousser la vente avec entiere satisfaction. 
Les Vernis et spe-cialites de Vernis 

INTERNATIONAL 

ont soutenu leur reputation depuis plus de qua- 
ranteans. lis sont le produit de 1 'experience, 
du grand soin et du me-lange attentif des ingre- 
dients ; chaque bidon est garanti contenir une 
Pleine Mesure Impdriale. 
Mettez en vedette la Marque International. 




TORONTO WINNIPEG 

Manufacture Canadienue de Vernis Etalons. 



NEW YORK 
BERLIN 



CHICAGO 
BRILYELLES 



LONDRES 
MELBOURNE 



La plus grande manufacture du monde et la premiere 
qui ait £tabli des eHalons deTmitifs de qualite. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT" 



Vol. XLVII — No 3. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 16 Janvier 1914. 



41 



Ferronnerie, Quincaillerie, Peinture 
Materiaux de Construction, Etc. 



LA BAISSE DU FER. 



Le prix du fer en gueuse continue a 
baisser: il tie se vendait plus ce matin 
que $18.50 et on sait que des ventes ont 
ete effectuees a $18. II est sans exemple 
que le fer se soit vendu meilleur marche 
au Canada. 

D'autre part, on annonce que le prix 
du fer en gueuse a Buffalo a subi une le- 
gere hausse. On se rappelle que tout re- 
cemment il ne se vendait que $12.50 au 
haut fourneau. On a meme de bonnes 
raisons de croire qu'il s'est vendu meil- 
leur marche que le prix officiellement 
etabli. Ces ventes n'ont ete consenties 
que pour maintenir les hauts fourneaux 
en activite. 

La hausse du fer en gueuse aux Etats- 
Unis permet d'esperer que le notre pour- 
ra se vendre $1 de plus par tonne. 



U. S. STEEL. 



Les commandes a executer de la United 
States Steel Corporation, s'elevaient a la 
fin de decembre a 4,282,108 tonnes, soit 
une diminution de 114,239 tonnes sur la 
fin de novembre. C'est la douzieme di- 
minution consecutive enregistree par la 
compagnie. 



LE PLOMB. 



Ce marche a ete l'objet d'une bonne 
demande durant la semaine derniere sur 
les marches primaires, avec le resultat 
que les prix se sont raffermis et mon- 
trent une augmentation sur le marche de 
Londres de £1.2.6. et sont maintenant 
cotes a £19.0.0, tandis que le prix de 
New- York a hausse de 10 a 15 cents et 
donne maintenant de $4.15 a $4.20. Les 
acheteurs apparents ne se sont pas avan- 
ces attendant de meilleurs prix et Ton 
dit qu'il y a rarete, et le resultat actuel 
est que la demande reste assez tranquille. 
Les prix locaux, neanmoins, restent sans 
changement avec une demande ferme 
mais tranquille. 



A MONTREAL. 



tranquilles a cause du fait que les voya- 
geurs n'ont pas sorti et que les maisons 
locales faisaient leur inventaire. L'inven- 
taire commercial est maintenant termine 
et Ton est actuellement affaire a faire 
des extensions, etc., afin de clore ces af- 
faires pour l'annee. Les voyageurs sont 
de nouveau en route, et ceci, sans doute, 
fera recommencer les affaires de nou- 
veau. 

Les lignes qui etaient le plus en de- 
mande, il y a une couple de semaines, 
ont actuellement presque disparues, ce 
qui est du au fait que la presse de Noel 
est passee. Ces lignes sont la coutellerie, 
utilites electriques, etc., qui sont mainte- 
nant bien tranquilles. II y a, neanmoins, 
toujours une demande constante pour 
patins et batons de hockey ainsi que tous 
articles sportifs d'hiver que tiennent les 
quincailliers. A part cette demande, les 
commandes que Ton regoit maintenant 
sont principalement d'une nature d'as- 
sortiment. 

L'ancienne maniere de reajustage des 
prix a la fin de l'annee semble etre deve- 
nue une chose du passe dans la plupart 
des maisons, et il est interessant de no- 
ter que presque tous les voyageurs ve- 
nant en cette ville de grandes maisons 
des Etats-Unis, cotent toujours leurs an- 
ciens prix. 



MARCHE DE LA PEINTURE. 



Les affaires sur le marche local durant 
ces dernieres semaines ont plutot ete 



En depit du fait que durant l'annee qui 
vient de s'ecouler, on ait beaucoup parle 
de tension monetaire, etc., les manufac- 
turiers de peintures semblent avoir ete 
affaires, et dans la majorite des cas, ont 
constate que les affaires de l'annee 
etaient bonnes. 

Voici ce que dit a ce sujet un des 
grands manufacturiers de peintures du 
pays: 

"Durant l'annee 1913, nous avons trou- 
ve que la demande pour les peintures et 
materiaux de peintures de toutes classes 
a ete tres ferme et bonne, et qu'une aug- 
mentation a ete realisee sur toutes les 
annees precedentes. Nous attribuons ceci 
grandement au fait que le public general 
apprecie mieux les peintures preparees, 
et cette appreciation le mene a s'en ser- 
vir beaucoup plus pour la preservation 
des batisses. Nous croyons aussi que les 
proprietaires realisent de plus en plus la 



valeur de la bonne peinture et que la 
bonne peinture preserve et conserve la 
propriete. 

La demande aux manufacturiers pour 
peintures et vernis, tout en ne montrant 
pas une augmentation phenomenale, a 
ete constante et nous la considerons 
com me parfaitement normale. 

Quoique Ton ne s'attende pas a des 
augmentations plus grandes que dans le 
passe cette annee, pourtant la demande 
courante pour peintures de toutes classes 
sera normale et nous le croyons, cons- 
tante; avec probablement quelques pe- 
tites augmentations dans certaines li- 
gnes. 

II serait tres sage, aussi bien de la part 
du detaillant que du marchand de gros 
et du manufacturer, a ce que de longs 
credits ne soient pas etendus, et qu'avec 
une attention soignee aux perceptions et 
une stricte economie dans l'administra- 
tion interieure, ces trois parties ne de- 
vraient pas s'alarmer de la legere de- 
pression actuelle qui se ressent dans tout 
le pays. 

Une attention a de tels item fera beau- 
coup pour tenir le commerce ferme et 
dans les bonnes lignes, ainsi que pour le 
faire revenir a sa condition normale, ce 
qui permettra a ce pays de reprendre les 
progres du marche auxquels il a droit. 
Nous croyons qu'en prenant les choses 
en consideration, une note generate d'op- 
timisme se fera jour dans la production 
de 1914. 

Les remarques d'un des principaux 
manufacturiers de peintures encouragent 
la croyance qu'il y a une croissante incli- 
naison de la part du public a employer 
la peinture toute melangee de preference 
au produit qu'il faut melanger a la main 
qui a ete en vogue pendant de nombreu- 
ses annees. 

Beaucoup de prejuges de la part des 
peintres ont disparu, et beaucoup des 
plus consequents entrepreneurs de pein- 
ture emploient maintenant les peintures 
melangees. 

Comme on l'a dit plus haut, les detafl- 
lants devront porter une stricte atten- 
tion aux credits. 

Les marchands detaillants devraient 
faire un gros commerce de peintures 
cette annee-ci. 

Un depart de bonne fieure est la moi- 
tie du combat, et les marchands de- 
vraient commencer, aussitot que l'inven- 
taire aurait eu lieu, leur campagne de 
peinture pour 1914. 



42 



I.K PRIX COURAN^, Vendredi, 16 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 3. 



Cette annonce est=elle bonne ? — Oui. Pourquoi ? 
Pouvez-vous nous le dire ? Certainement. Alors dites=le nous. 

Au marchand detailleur. Monsieur : 

Avez-vous reflechi longtemp5, assez pour etablir votre responsabiiite envers vos commis aussi bien 
que celle de vos commis envers vos clients et vous-meme? Naturellement vous avez reflechi et vous vous 
etes pourvu dun systeme pour arriver a ce but. 

Ceci etant donae, nous desirons que vous fassiez connaissance avec ''SHOUPERIOR'' qui est 
maintenant employe par des marchands au Canada et dans toute l'etendue des Etats-Unis, pour proteger la 
maison, c'est-a-dire vous, vos commis et vos clients, et vous donner le maximum d'emcacite, eliminant toutes 
depenses inutiles. Si cette ligne vous interesse et que vous aimiez a savoir au juste comment ceci s'accomplit 
par "SHOUPERIOR," nous vous invitons a ecrire, sur votre papeterie, a notre 'Bureau de Cooperation, 
Systemes et Modeles," qui est maintenu entierement pour votre usage, 'gratuitement" C'est une partie de 
notre service. 

"Souvenez-vous que vous ne pouvez depenser un dollar avec nous d. moins qu'il ne soit evident 
que vous en profitiez. Demandez le Systeme de Detail "Safeguard," Sub. 10. Form C3. 

AUTOGRAPHIC REGISTER GO., OF CANADA LIMITED, 1 Rue St. Pierre, Montreal 



LpVous devriez insister pour avoir ce 




vernis a plancher. 



Le fameux "Liquid Granite" de Berry Brothers est I'etalon depuis 
des generations. II resiste bien a toutes les plus rudes epreuves de 
duree et de deterioration. 

11 a un bon aspect, une bonne durabilite et est le produit d'une 
experience de 55 ans. Ce n'est pas tant lemontantque vous payez que 
ce qu'on vous vend qui determine la valeur d'un vernis. 

Le "Liquid Granite" est un vernis d'une si remarquable souplesse et 
elasticite que, bien que le bois recouvert de ce vernis puissese bossuer a la suite d'un coup, 
le vernis cedera sans craquer et, si on le lave a l'eau savonneuse, il n'en sera pas affecte. 
Si vous achetez le "Liquid Granite" de Berry Brothers, vous SAVEZ que vous avez un pro- 
duit de qualite -pourquoi f aire des essais avec quelque chose qu'on PRETEND aussi bon ? 



1858 



BERRY BROTHERS 



1914 



Les plus grands manufacturers de vernis du monde entier. 

WALKERVILLE, - ONTARIO 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT". 



Vol. XLVII — No 3. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 16 Janvier 1914. 



43 




LA SITUATION. 

LA SITUATION. 

Aucun changement digne de noter sur 
le marche de la ferronnerie. Les prix 
sont fcrmes, mais les rentrees se font 
un peu attendre. Cependant, il y a une 
tendance de regain de vie du marche 
aux Etats-Unis, ce qui, par contrecoup, 
vivifierait notre marche canadien. 

Nous cotons: 

PLOMBERIE 
Tuyaux de plomb 

Les prix sont de 7.50 moins 5% pour 
tuyaux en plomb et de 9.00 pour tuyauj 
u£ pionib composition moms 5%. 

Tuyaux de renvoi en font et accea- 

soires 
Les escomptes sur les prix de la lisie 
sont: tuyaux legers, 60%; tuyaux moyens 
et extra-forts, 65%, et accessoires legers, 
moyens et extra-forts, 70%. 
Tuyaux en fer 
Tuyaux noirs: Y\ pouce a y% pouce, 65 
p.c; l / 2 pouce, 70 p.c; % a 2 pouces, 74J4 
p.c; 2y 2 a 4 pouces, 74 p.c. 

Nous cotons, prix de la liste: 

Ya 100 pieds 6.00 

H 100 pieds 6.00 

Vx 100 pieds 8.50 

H 100 pieds 11.50 

1 100 pieds 17.00 
Wa 100 pieds 23.00 
W* 100 pieds 27.50 

2 100 pieds 37.00 
2j4 100 pieds 58.50 

3 100 pieds 76.50 
A 100 pieds 109.00 
3'A 100 pieds 92.00 

Tuyaux galvanises 

Tuyaux galvanises: J4 a y & pouce, 50 
p.c; y 2 pouce, 59 p.c; iy A a 2 pouces, 64^2 
p.c; 2y 2 a 4 pouces, 64 p.c. 



Nous 
Ya 
H 
% 

y* 
1 

i l A 

2 

3 

3H 

4 



2 pouces 
2i pouces 

3 pouces 
3§ pouces 

4 pouces 



tons, prix de liste: 

100 pieds 6.00 
100 pieds 6.00 
100 pieds 8.50 
100 pieds 11 .50 
100 pieds 17.00 
100 pieds 23.00 
100 pieds 27.50 
100 pieds 37.00 
100 pieds 58.50 
100 pieds 76.50 
100 pieds 92.00 
100 pieds 109.00 

Tuyaux en acier 

100 pieds 9.60 

100 pieds 12.25 

100 pieds 13.30 

100 pieds 15.55 

100 pieds 19.80 

Fer-blanc Charcoal 

Nous cotons: 1 c. 14 x 20 4.65 

Fer-blanc en feuilles 

X. Extra par X et par cse 1.00 

suivant qualite. 

(Caisse de 112 feuilles, 108 lbs. net) 

Au coke — Lydbrook ou egal 

1C, 14 x 20, base bte 4.45 

(Caisse de 112 feuilles, 108 lbs. net) 

Au Charbon — Terne-Dean ou egal 

IC. 20 a 28 bte 7.40 

(Caisse de 112 feuilles, 216 lbs. net) 

(Caisse de 560 lbs.) 

FeuiUes etamees 

XX. 14 x 60, gauge 26 lb. 0.07 0.07! 

72 x 30 gauge 24, 100 lbs. 8.50 

72 x 30 gauge 26, 100 lbs. 9 -00 

Toles galvanisees "Canada" 

Nous cotons: 52 feuilles, $4.65; 60 
feuilles, $4.90. 



Feuilles: 


Toles noirei 




22 a 24 

26 

28 




2.65 

2.75 
2.85 



Toles galvanisees 
Nous cotons a la caisse: 



Gorbals 
Best Best 
28 G 4.40 

26 G 4.20 

22 a -M G 3.75 
16-20 3.65 



Queens 
Comet Head 



3-95 4-40 
3-50 4 2 o 
3-45 3-75 
3-20 3.65 

Les prix de la marque Comet sont plu 
tot a la hausse. 



Fleur 
de 
Lis 
4.20 
3-95 
3-45 
3-35 



Tolas Noires "Canada". 

5a Feuilles 2.75 

60 Feuilles 2.80 

75 Feuilles 2.90 

Apollo 

iol oz=28 Anglais 4.35 

28 G.=r26 Anglais 4.10 

26 G 3.85 

24 G. 3.60 

22 G. 3.60 

[6 a 20 G. 3.45 

Moins d'une caisse, 25c de plus par 
100 livres. 

28 G. Americain equivaut a 26 G. An- 
glais. 

Petite tole 18 x 24 52 feuilles 4.45 

Petite tole 18 x 24 60 feuilles 4.70 

Soudure 

Les prix sont plus eleves de ic par lb 
Nous cotons: barre demi et demi, ga- 
rantie, 2^y 2 c; do, 23c "Wiping", me- 
tal pour plombiers. 

QUINCAILLERIE 

Boulons et noix 

Tres ferme et a la hausse. 

Nous cotons: 
Boulons a voitures Norway ($3.00) 50 

et 10 p.c. 
Boulons a voitures carres ($2.40) 60 et 

10 p.c. 
Boulons a voitures ($1.00): grandeurs, i 

et moindres. 60 et to p.c; 7/16 et au 

dessus, 52j/£ et i2 i y 2 p.c. 



APPRECIEZ NOTRE SERVICE 

La cooperation entre notre manufacture et nos d^partements de ventes nous a permis de mettre sur le 
marche les Cartouches Dominion un produit parfait qui est devenu une partie attrayante et s'^coulant 
rapidement de notre stock. Nos ventes garantiesent ce que nous disons et notre int^ret dans vos ventes de 



CARTOUCHES 

'Tabriquees au Canada pour 




% DOMINION 

les Sportsmen Canadiens.' 



nous fait vous offrir la cooperation de notre derartement de publicite durant l'annee courante. II 
nous fait plaisir de faire cette oflfre, car elle vous rapportera de bonnes affaires si vous voulez en profiter. 

DOMINION CARTRIDGE COMPANY LIMITED, MONTREAL. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT' 



44 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 16 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 3. 



II est 

Avantageux 

de Vendre 



Bwas. 



PAINTS & 
VARNISHES 




lis sont soutenus par 
lasorte de cooperation 
qui assure non seule- 
ment de bonnes ventes 
et de bons profits pour 
le marchand, mais de la 
satisfaction reelle a ses 
clients. Laissez-nous 
vous le prouver. .'. .'. 

The 

Martin Senour 

Company, Limited. 

MONTREAL 

HALIFAX, 

TORONTO, 

WINNIPEG. 



Boulons a machine, i pee et au-dessous 

65 et 10 p.c. 
Ball 100 lbs. 11.20 

Boulons a machine, 7/16 pee et au-des- 

sus, 60 p.c. 
Boulons a lisse, I et plus petits, 60 et 

62J4 p.c. 
Boulons a lisse, 7/16 et plus gros, 50 et 

12J4 p.c. 

Noix par boites de 100 lbs. 

Nous cotons: 
Noix carres 4c la lb. de la liste 

Boulons a charrue, 55 et 10 p.c. 

La broche barbelee est cotee $2.32$ 
les 100 livres a Montreal. 

Crampes a clotures 
Fer poli $2.55 

Fer galvanise 2.85 



Broches pour poulaillers 



I x 20 x 30 
I x 30 x 36" 
i x 22 x 24" 
J x 22 x 30" 

L'escompte est de 50 et 10 p.c. 
liste. 

I x 20 x 24" 
\ x 22 x 36" 

Broche galvanisee, etc. 
cotons: 



4.10 

4-75 
5.00 
6.30 

sur la 

3.40 
7.50 



Nous 
No 9 
No 12 
No 13 

Poli brule: 
No 10 




les 100 lbs. 
les 100 lbs. 
les 100 lbs. 



2.30 
2.45 

2-55 



a 9 



No 

No 11 

No 12 

No 13 

No 14 

No 15 

No 16 

Brule, p. tuyaux 

Brule, p. tuyaux 



les 100 lbs. 2.35 

les 100 lbs. 2.35 

les 100 lbs. 2.42 

les 100 lbs. 2.60 

les 100 lbs. 2.70 

les 100 lbs. 2.80 

les 100 lbs. 2.85 

les 100 lbs. 3.00 

100 lbs. No 18 3.85 

100 lbs. No 19 4.70 

Extra pour broche huilee, 10c p. 100 lbs. 

Broche a foin 

La demande est faible. 

Nous cotons net: 

Marche tres ferme. 

No 13, $2.25; No 14, $2.30, et No 15, 
$2.40. Broche a foin en acier coupi de 
longueur, escompte 25 p.c. sur la liste. 

Plaques d'acier 
V2 pouce 100 livres 2.40 

3/16 pouce 100 livres 2.70 

Zinc en feuilles 

Le marche est ferme. 

Nous cotons: $7.25 a $7.50 les 100 lbs. 

Coudes pour tuyaux 
Nous cotons a la doz. : coudes ronds 
ordinaires 75 feuilles, $110; 60 feuilles, 
$1.35, et polis, 60 feuilles, $1.60. 
Broche moustiquaire 
Forte demande. 

Nous cotons: broche noire, $1.55 par 
rouleau de 100 pieds. 

Broquettes 
Pour boites a fraises 
Pour boites a fromage 
A valises 



p.c. 
p.c. 



75 et 12} 

85 et 10 

80 et 12J p.c 

80 p.c 
80 et 15 

40 



p.c. 
p.c. 



A tapis, bleues 

A tapis, etamees 

A tapis, en barils 

Coupees bleues, en doz. 75 et 12} p.c. 

Coupees bleues et i pe- 

santeur 60 

Sweeden. coupees, bleues 

et ornees, en doz. 
A chaussures, en doz 



75 
50 



A chaussures, en uqts 1 lb. 60 et 10 



p.c 

p.c. 
p.c. 
p.c. 



Clous de broche 

Nous cotons: $2.30 prix de base, f.o.b., 
Montreal. 

Clous coupes 

Nous cotons : prix de base, $2.50 f. o. 
b., Montreal. 

Clous a cheval 

Nous cotons par boite: No 7, $2.90; 
No 8, $2.75; No 9, $2.60; No 10, $2.50, 
avec escompte de 10 p.c. 

Fers a cheval 

Nous cotons f.o.b., a Montreal: 
Neverslip crampons, i le cent 3.80 

et plus etplus 
No 2 No 1 
grand petit 
Fers ordinaires et 

pesants, le qrt 3.90 4.15 

Neverslip crampons 7/16, le cent 2.40 
Neverslip crampons i, le cent 2.60 

Neverslip crampons 9/16, le cent 2.80 
Neverslip crampons 5/16, le cent] 2.00 
Neverslip crampons I, le cent 2.20 

Fer a neige, le qrt 4.15 4.40 

New Light Pattern, le qrt 4.35 4.60 
Fer "Toe Weight" No 1 a 4 6.75 

Featherweight No o a 4 5.75 

Fers assortis de plus d'une grandeur au 

baril, 10c a 25c extra par baril. 

Chaines en fer 

Tres ferme. 

On cote par 100 lbs.: 
3/16 No 6 
3/16 exact! 
3/16 full 5 
i exact 3 

5/i6 

I 

7/16 

i 

9/i6 

I 

i 

1 

I 



Vis a bois 



10.00 
8.50 
7.00 
6.50 
6. So 
4.40 
300 
3.80 
3-70 
3-6o 
3-40 
3-30 
3-30 
3-30 



Les escomptes a 
Tete plate, acier 
Tete ronde, acier 
Tete plate, cuivre 
ronde, cuivre 



So 

75 
70 
Tete plate, bronze 70 
Tete ronde, bronze 65 



Tete 



la liste sont de 

85 10 et 7h p.c. 10 

10 et j\ p.c. 10 

10 et 7J p.c. 10 

10 et 7I p.c. 10 

10 et 7I p.c. 10 

10 et 7\ p.c. 10 



Fanaux 

Nous cotons: 

Wright No 3 doz. 8.50 

Ordinaires doz. 4.75 

Dashboard C. B. doz. 9.00 

No 2 doz. 7.00 

Peints, 50c extra par doz. 

Tordeuset a linge 

Nous cotons: 

Royal Canadian doz. 47-75 

Colonial doz. 52.75 

Safety doz. 56.25 

E. Z. E. doz. 51.75 

Rapid doz. 46.75 

Paragon doz. 54 .00 

Bicycle doz. 60. W 

Moins escompte de 20 p.c. Fore de- 
mande. 

Munitions 

L'escompte sur les cartouches cana- 
diennes est de 30 et 10 pour cent. La 
demande est tres active. 



Vol. XLVII — No 3. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 16 Janvier 1914. 



45 



Plomb de chasse 

Nous cotons net: 

Urdinaire IOO lbs. 10.00 

Unlled ioo lbs. 10.40 

tsuck and Seal 100 lbs. 10.80 

METAUX 

Antimoine 

Le marche est a la baisse, $9.25 a $9.50. 

Fonte 

Nous cotons: 

Carron bolt 24.50 

Clarence No 3 21.00 

Fer en barre 

Faible. 

Nous cotons: 
i-er marchand base 100 lbs. 2.15 

tcr forge base 100 lbs. 2.30 

her fini base 100 lbs. 2.40 

her pour fers a cheval 

base 100 lbs. 2.40 
Feuillard mince li a 2 pes base 3.20 
Feuillard epais No 10 base 2.25 

Acier en barre 
Faible. 

Nous cotons net, 30 jours: 
Acier doux base 100 lbs. 0.00 2.25 
Acier a rivets base 100 lbs. 2.10 2.25 
Acier a lisse base 100 lbs. 0.00 2.25 
Acier a bandage base 100 lbs. 0.00 2.25 
\cier a machine base 100 lbs. 0.00 2.25 
Acier a pince base 100 lbs. 0.00 2.95 
Acier a ressorts base 100 lbs. 2.75 3.10 
Cuivre en lingots 
Le marche est faible. 
Nous cotons: $17.00 a $17.25 jes 100 
lbs. Le cuivre en feuilles est cote a 25c 
la livre. 

Etain en lingots 
Nous cotons: $45.00 les 100 livres. 
livres. 



Marche tranquille, demande peu con- 
siderable. 

Plomb en lingots 

Plus fort: $5.50 a $5.75. 

Zinc en lingots 

La demande est forte. 
Nous cotons: $6.25 a $6.50 les 100 li- 
vres. 

HUILES, PEINTURES ET VI- 

TRERIE 

Huile de lin 

Forte demande et prix fermes. 

Nous cotons au gallon, prix nets: hui- 
le bouillie 63c, huile crue 60c. 

Huile de loup-marin 

Nous cotons au gallon; 
Huile extra raffinee 70c 

Essence de terebenthine 

Ferme. 

Nous cotons 72c le gallon par quantite 
de 5 gallons et 67c le gallon par baril. 
Blanc de plomb 

Forte demande. 
Blanc de plomb pur 8.25 

Blanc de plomb No 1 7.60 

Blanc de plomb No 2 7.40 

Blanc de plomb No 3 6.95 

Blanc de plomb No 4 6.75 

Pitch 

Nous cotons: 
Goudron pur, 100 lbs. 0.70 0.80 

Goudron liquide, brl 0.00 4.00 

Peintures prepared 

Nous cotons: 
Gallon 1.45 1.90 

Demi-gallon 1.50 1.9.5 

Quart, le gallon 1.55 1.75 



En bofces de 1 lb. 0.10 0.11 

Verrei a Vitres 

Les prix sont tres fermes. Forte de- 
mande. 

Nous cotons: Star, au-dessous de 26 
pouces uni: 50 pieds, $1.85; 100 pieds, 
$3.40; 26 a 40, 50 pieds, $2.00; 100 pieds, 
$3.00, 41 a 50, 100 pieds, $4.00; 51 a 60, 
100 pieds, $4.25; 61 a 70, 100 pieds, $4-5o; 
71 a 60, 100 pieds, $5.00. 

Double Diamoud, 100 pieds: o a 25, 
$5.00; 26 a 40. $5-45; 4i a 50, $6.25; 51 a 
n>. $0.75; 61 a 70, $7.25; 7i a 80, $12.50; 
b>i a 85, $7-75; 86 a 90, $8.50; 91 a 95. 
$10.00. 

Vert de Paris pur 

Forte demande. 
taiils, A petrole 0.00 0.19 

Drum de 50 a 100 lbs. 0.00 0.20J 

Drum de 25 lbs. 0.00 o.2oi 

Boites de papier, 1 lb. 0.00 0.22$ 

Boites de ier-blanc, 1 lb. 0.00 0.23! 
Boites papier, i lb. 0.00 0.24I 

Boites fer-blanc, i lb. 0.00 0.25J 

Cables et cordages 
Best Manilla base lb. 0.00 0.17 

British Manilla base lb. 0.00 0.13 
Sisal base lb. 0.00 0.12 

Lathyarn simple base lb. 0.00 0.12 
Lathyarn double base lb. 0.00 0.12J 
Jute base lb. 0.00 0.11 

Coton base lb. 0.00 0.25 

Corde a chassis base lb. 0.00 0.34 
Papiers de Construction 

Tres ferme. 

Nous cotons: 
Jaune et noir, pesant 0.00 1.80 

Jaune ordinaire, le rouleau 0.00 0.35 
Noir ordinaire, le rouleau 0.00 0.43 
Goudronne, les 100 lbs. 0.00 2.25 



Si vous avez souci de vos arbres, vous ne pouvez vous dispenser 

d'un secateur "ORCHARD KING". 




Cette cisaille a e^aguer, dont on se sert a 
deux mains, coupe une branche d'arbre, 
verte, d'une epaisseur de deux pouces. 

Un coussinet a billes en rend le fonction- 
nement facile et previent l'usure. 

Remarquez la force composed du levier et 
notez aussi l'entaille dans la lame pres du 
boulon du pivot. Ces caracteVistiques ex- 
clusives determinent une puissante cou- 
pure tres longue, de telle sorte que les 
branches ne sont pas abim^es ou £cras£es, 
mais coupees bien nettement. Par suite 
les arbres guerissent vite. 

Si votre marchand en gros ne tient pas 
en magasin cette cisaille a elaguer, 6cri- 
vez-nous pour connaitre nos prix. 



TAYLOR-FORBES COMPANY Limited, 

246 Rue Craig Quest, MONTREAL. 



4 6 



LE PRIX COURANT, V.endredi, 16 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 3. 



Papier a tapis, les 100 lbs. 0.00 2.60 
Papier a couv., roul., 2 plis o.oo 0.75 
Papier a couv., roul., 3 plis 0.00 0.95 
Papier surprise, roul., 15 lbs. 0.00 0.40 
Charnieres (couplets) No 840 



il pouce 
ii pouce 

2 pouces 

rils, sur char 
2I pouces 
2I pouces 

3 pouces 



1 pouce 
ii pouce 
ij pouce 
ij pouce 

2 pouces 
2J pouces 



Nos 800 et 838 



0.67 

o.7S 
0.81 

2.10 
O.92 
1.07 
1.30 



0.32 
0.37 
O.48 
0.59 
O.67 
O.76 



2\ pouces 

2i pouces 

3 pouces 
3J pouces 

4 pouces 



0.81 
0.95 

1.07 
1.49 
2.12 



Meme escompte que pour toutes les 
charnieres d'acier poli. 



FERRAILLES 



La lb. 



Cuivree fort et fil de cuivre 
Cuivre mince et fonds en 

cuivre 
Laiton rouge fort 
Laiton jaune fort 
Laiton mince 
Plomb 
Zinc 



. 00 . 1 1 



0.00 
0.00 
0.00 
0.00 



0.09 
0.10 

0.08 
0.06 



0.02i 0.02i 

0.00 0.03 



Fer forge No 1 

Per fondu et debris de 

machines No 1 
Plaques de poele 
Pontes et aciers malleables 
Pieces d'acier 



Vieilles claques 



La tonne 

0.00 12.50 

0.00 16.00 

0.00 12.50 

0.00 9.00 

0.00 5.00 

La lb. 

0.00 0.00 



PLATRE 



Platre mele de sable, f.o.b., au char 5.50 
Platre dur (Hard Wall), f. o. b., 20 

tonnes et plus 10.50 

Platre pur (Plaster Paris), en ba- 

rils. sur char, 2.10 



LA CONSTRUCTION 



Durant la semaine terminee le 10 Jan- 
vier 1914, la ville a emis 12 permis de 
construire, au cout total de $215,950 pour 
les nouvelles constructions, et de 8 per- 
mis pour les reparations. 

Les chiffres ci-dessous en indiquent la 
repartition par quartier et donnent le 
cout approximate de cliaque construc- 
tion, moins les details des permis au- 
dessous de $1,000. 



Quartiers — 
Notre-Dame de Graces 



Cout. 
$19,200 



Hochelaga 3.300 

St-Denis 5,050 

Ahuntsic 2,000 

Laurier 33, 310 

Ste-Marie 150,000 

St-Jean-Baptiste 4,000 

Ste-Anne ■. ... 15,000 

Duvernay 800 

St-Louis 25 

St-Joseph 195 

Total $232,880 



Nouveaux permis. 



Rue St-Laurent et avenue Laurier, 
quartier Laurier; 1 maison, 2 magasins, 
1 logement, 2 etages, 2e classe; cout 
prob., $iS,ooo. Proprietaire, Banque 
d'Hochelaga, 95 St-Jacques. 

Rue Peloquin, quartier Ahuntsic; 1 
maison, 1 logement, 2 etages, 3e classe; 
cout prob., $2,000. Proprietaire, J. B. 
Lefebvrc, 6266 Peloquin. 

Rue Clifton, quartier Notre-Dame de 
Graces; 2 maisons, 1 logement, 2 etages. 



Exposition de Quincaillerie, 

Convention de Quincaillerie 

A OTTAWA, DU 16 AU 21 FEVRIER 1914 

La plus grande Exposition de Quincaillerie jamais tenue en Ameriqne 



Messieurs les Marchands, 

Le prix reduit du voyage de Montreal a Ottawa et retour, y compris la chambre 
d'hotel pendant cinq jours a Tun des deux beaux hotels Chateau Laurier ou le 
Nouveau Russell, sera de $8.45; ceci solde les frais du voyage aller et retour, et de la 
chambre pendant cinq jours a 1 hotel. Le tarif reduit s'applique a toutes les stations 
de depart. 

Ecrivez pour avoir tous renseignements. Faites-le aujourd'hui meme. 



F. M. TOBIN, 

Woodstock, 
Secretaire de I' Association 

des Exposants de Quincaillerie. 



J. A. BEAUDRY, 

80, rue St-Denis, Montreal, 
Secretaire de PAssociation 

des Marchands-Detailleurs. 



EN ECRIVANT AUX / NNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT". 



Vol. XL VI I — No 3. 



LE PRIX COURANT, Vendrcdi, 16 Janvier 1914. 



47 




La progression du Dotuinion ouvre un marche plus vaste et nos mar- 
chandises sont les rnieux eHablies dans leur ligne. C'est une bonne raison 
pour tenir les 

RECLES ET GALLONS DE MESURE 



/(/FK// V 



Ou les de tnandera. lis donneront satisfaction. lis sont faits au Canada 
Us anuonceront tont votre stock. 



CATALOGUE SUR DEMANDE. 

the [vfk/n Rule {?&. ofQanada^Itd, 

W/NDSQ.KONK 



La Carabine "Bayard" a Chien et Detente Automatiques 




D£charge puissante Ligne Elegante. Simplicity de mecanisme. Pieces interchangeables. Traverse 
trois pouces de sapin. Pese 4 livres. Peut etre demontee rapidement rien qu'avec un tournevis. 

ECRIVEZ POUR AVOIR UNE BROCHURE DESCRIPTIVE. 



McGILL CUTLERY CO., (REG'D 



Boite Postale 580, Montreal. 



GRAND TRUNK W8VSI. 



QUATRE TRAINS 
EXPRESS 
PAR JOUR 



LA VOIE DOUBLE 

Montreal et Toronto. 

Amenagement superieur. Wagon a compartiments "Club" 
au train de 10 h. 30 du soir. 

[.'"International Limited" 

Le Train le plus beau et le plus rapide du Canada 

Montreal-Toronto-Chicago, a. 9 h. du matin, tous les jours. 

Montreal-Ottawa 

8 h. matin 8 h. 05 soir, tous les jours. 

9 h. 01 matin, 4a. soir, excepte dimanche. 

Montreal-Quebec 
Sherbrooke-Lennoxville 

8 h. 01 matin, 8 h. 15 soir, tous les jours, 
et 4 h. 16 soir, except^ le dimanche. 

Montreal-Portland 

8 h. 01 matin, 8 h. 15 soir, tous les jours. 

Excursions de Colons 

Billets aller et retour pour l'Ouest du Canada, via. Chi- 
cago, chaque mardi, jusqu'au 28 octobre. Bons pour deux 
mois. 

BUREAUX DES BILLETS EN VIIXE : 

122 rue St-Jacques, Angle St-Francois-Xavier. Tfil. Uptown 1187, 

H&tel Win tsor ou gare Bonaventure, Main 8229. 



1FPACIFIQUE 
CAN API EN 



LES TRAINS PAR- 
TENT DE MONT- 
REAL! 



De la Gare Windsor pour : 

BOSTON, LOWELL, *9.oo a.m., *8.oo p.m. 

TORONTO, CHICAGO, * 9 05 a m., *io.oo p.m. et 
*n.oo p.m. pour TORONTO-NORD. 

OTTAWA, |8o5 a.m., §840 a.m., f9-i5 a.m., 
f4.oo p.m.. §7.45 p.m., *9 45p.m.,*io.3op.m 

SHERBKOOKE et LBNNOXVILIvE, *8.25 a.m., 
f5.30p.rn., *7.25 p.m. 

HALIFAX et MONCTON, *7.25 p m 

ST-JOHN, N. B., *7.25p.m. 

ST-PAUL, MINNEAPOLIS, *io. 3 o p.m. 

WINNIPEG, VANCOUVER, 9.45 p.m. 
De la Gare Viger pour : 

QUEHEC, |9 ooa.m., *i. 30p.m., *5.oop.m., 

TROIS-RIVIERES, *9 00 a. m., *i. 3 o p 
p.m., f6-3o p m., *u.3o p.m. 

SHAWINIGAN FALLS et GRAND'MERE, 
a.m., ti.30 p.m., *5.oo p.m. 

JOLIETTE, *8.2oa.m., f9.00a.rn., 15.30 p.m. 

SAINT-GABRIEL, §8.20 a.m., f9 00 a.m., 15.30 p m. 

OTTAWA, *8.oo a m., *5 45 p.m. 

SAINTE-AGATHE, *8.45 a.m., iT.45 p.m , *4.oo p.m. 
in. 15 p.m. 

NOMININGUE, j8. 15 a m., ii.45 p.m., |4.oo p.m. 
(*) Quotidien. (f) Quotidien, except^ dimanche. (§) Di- 
manche seulement. (i) Samedi sculement. (h) 
Samedi it Dimanche seulement. (k) Vendredi 
seulement. (j) Mardi et Jeudi seulement. 






*i 1.30p.m. 
m . , *5 00 



"■9.00 



BUREAU DES BILLETS 

141-143 rue Saint-Jacques 

EDIFICE DOMINION EXPRESS 

PHONE, MAIN 8125 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT" 



4 8 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 16 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 3. 



3e classe; coiit prob., $6,ooo. Proprie- 
taire, Daniel Blay, 162 Pare G. E. Car- 
tier. 

Rue St-Urbain, quartier St-Jean-Bap- 
tiste; 1 maison, 3 logements, 3 etages, 3e 
classe; cout prob., $4,000. Proprietaire, 
Louis Bernstein, 1159 Clarke. 

Rue St-Denis, quartier Saint-Denis; 1 
maison, 3 logements, 3 etages, 3e classe; 
cout prob., $4,000. Proprietaire, Wilf. 
Chicoine, 1132 Cartier. 

Rue Edouard Charles, quartier Lau- 
rier; 2. maisons, 6 logements, 3 etages, 3e 
classe; cout prob., $15,000. Proprietaires, 
Lecavalier & Chausse, 65 Cherrier. 

Rue Ontario Est, quartier Hochelaga; 
1 maison, 2 logements, 3 etages, 3e clas- 
se; cout prob., $2,700. Proprietaire, Adel. 
Tremblay, 7 Rocheblave. 

Rue Poupart, quartier Sainte-Marie; 1 
ecole, 1 maison, 3 etages, iere classe; 
cout prob., $150,000. Proprietaire, Com- 
mission Scolaire Ecoles Catholiques de 
Montreal, 85 Ste-Catherine Ouest. 

Rue Vendome, quartier Notre-Dame 
de Graces; 2 maisons, 2 logements, 2 eta- 
ges, 2e classe; cout prob., $13,000. Pro- 
prietaire, J. H. Hand, 609 Belmont Ave. 

Reparations. 

Rue King, quartier Ste-Anne, 1 mai- 
son, 1 entrepot, 1 etage, 3e classe; cout 
prob., $15,000. Proprietaire, McClary 
Manufacturing Company, London, Ont. 



ACTES INSCRITS AU BUREAU 
D'ENREGISTREMENT A TROIS- 
RIVIERES PENDANT LA SEMAI- 
NE TERMINEE LE 10 JANVIER 
1914. 



Transport. 

Rodolphe Morin a Auguste Archam- 
bault, Shawinigan Falls. 

Ventes. 



Canada Realty Co. a C. O. Angers, 
Shawinigan Heights; P. Therrien a Ferd. 
Vincent, Shawinigan Falls; Vve Philippe 
Paquin a Theode Pothier, Trois-Rivie- 
res; Dame Jean Doucet a Henri Dube, 
Trois-Rivieres; Alex. Houliston a Edgar 
Boulay, Trois-Rivieres; Vve Damase 
Neault a Joseph Lord, Trois-Rivieres. 

Obligations. 

Vve Henri Lajoie a Succ. L. E. Poi- 
rier, Trois-Rivieres; Edgar Boulay a Dr 
J. E. Hetu, Trois-Rivieres; Joseph Lord 
a Ulderic Lacerte, Trois-Rivieres; Phi. 
Gouin, fils, a Dr J. E. Hetu, Trois-Rivie- 
res; Henri Gauthier a Eugene Nobert, 
Trois-Rivieres; Adolphe Lamy a J. H. 
Nap. Desaulniers, Shawinigan Falls; 
Ferd. Vincent a J. H. Nap. Desaulniers, 
Shawinigan Falls; F. X. Bastien a Julia 
Trottier, Shawinigan Falls; Johnny Tes- 
sier a L. Leboeuf, Shawinigan Falls. 



Mariage. 

Omer Lanneville a Leda Shore, Trois- 
Rivieres. 

Retrocessions. 

L. P. Nobert a Arthur Nobert, Trois- 
Rivieres; Thomas Martin a P. B. Du- 
moulin, Trois-Rivieres. 

Jugements. 

Jos. Lesperance vs Joseph Richard, 
Jr., Shawinigan Falls, $34.35; O. Trepa- 
nier vs Jimmy Martin, Shawinigan Falls, 
$47.00; Sterling Neckdear vs J. E. Fri- 
gon, Trois-Rivieres, $9.40; Chs. Bour- 
geois vs J. E. Breton, Trois-Rivieres, 
$44.00; Ernest DeGuise vs Alcide Ga- 
gnon, Ste-Genevieve de Batiscan, $15.25; 
Dionis Gelinas vs Donat Petit, Trois- 
Rivieres, $23.00; A. Durand vs Oscar 
Duplessis, St-Boniface de Shawinigan, 
$69.63; Ernest DeGuise vs Philippe Thif- 
feault, St-Adelphe, $88.00; Quebec & St- 
Maurice Ind. vs Theo. Dontigny, La Tu- 
que, $61.84; T. Lymburner & Fils vs J. 
N. Omer Clement, Trois-Rivieres, $77.51; 
Geo. Lambert vs Joseph Pellerin, Mont- 
real, $46.85; Banque Provinciate du Ca- 
nada vs Thomas Garceau, Trois-Rivie- 
res, $50.00; Banque Provinciale du Ca- 
nada vs Omer Provencher, Trois-Rivie- 
res, $50.00; Banque Provinciale du Cana- 
da vs J. A. Fortin, Trois-Rivieres, $50.00; 
Banque Provinciale du Canada vs Nar- 
cisse Frechette, Limoilou, $45.60; J. E. 
Langlois vs J. Raoul Lapointe, Trois- 
Rivieres, $26.00; W. J. Leduc vs Joseph 
Descoteaux, Grand'Mere. 



Durant ces mois 
Voyez a faire de nouvelles affaires ponr 





Ceux-ci 



N'attendez pas jusqu'au printemps prochain pour donner vos commandes. 

C'est le moment d'enregistrer vos livraisons de la prochaine saison. 

Voyez les perspectives pour un nouveau commerce dans votre locality et trouvez combien de barils de ci- 
ment on peut employer. Vous n'aurez pas besoin de rien dire a vos clients sur la haute quality et sur la forte 
organisation qui soutient l'^tiquette qui est sur le 

Canada Portland Cement 

lis le savent assure"ment au moyen de notre grande catnpagne de publicity. 

S'il y a quelque chose que vous d£sireriez savoir qui vous aiderait a b£ndficier de cette campagne, £crivez- 
nous pour des details complets. 

M vous ne v** ndez pas le Ciment Canada, vous devriez prendre des arrangements pour le faire. Cela aug- 
mentera vos profits sur le ciment et la confiance de vos clients tout en vous aidant a vendre d'autres articles. 

Ecrivez au plus proche bureau de ventes aujourd'hui pour cotatious et conditions. 

CANADA CEMENT COMPANY LIMITED 

Bureaux de ventes a : Montreal, Toronto, Winnipeg, Calgary. 



Vol. XLVII — No 3. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 16 Janvier 1914. 



49 




■■ 



■tMHBMKaBnnBai — 




Acier sans cuivre noir non peint le memo avec cuivre nolr, non point) 

PEEUVE IRREFUTABLE 

de ce que les 

Feuilles d' Acier Keystone a Base de Cuivre 

^M]}U\' ft// font les 









TOITURES 

les plus durables. 






7 Demandez la brochurette sp^ciale avec complete description de l'essai 1 7 

keVstqne q ue nous en avons fait - keYstqne 

Prix et £chantillons fournis sur demande. \ / 



EYSTQ' 



UNITED STATES STEEL PRODUCTS COMPANY 

NEW-YORK, E.U.A. Succursales: WINNIPEG ET VANCOUVER. 

Agents des ventes pour I'Est du Canada. 

B. & S. H. THOMPSON & Co., Limited 



Edifice Transportation 
MONTREAL 



Edifice Traders Bank 
TORONTO 



SAVEZ-VOUS OU ACHETER CE PONT VOUS AVEZ BESOIN ? 

II ne se passe gu&re de semaine sans que plusieurs abonnds ne nous demandent oil ils peuvent se 
procurer quelque article dont ils ont besoin et qu'ils ne savent oil acheter. 

Oomme nous 1'avons maintes fois r6p€t6, Le Prix Courant '* est entierement 4 la disposition 
de ses abounds pour tous les services qu'il peut leur rendre . 

Rien ne nous est plus agr£able que de leur faciliter les affaires, aussi nous empressons-nous de r€- 
pondre gratuite n ent a toute demande de ce genre. 

Nos abonnls qui auraient besoin d'un renseignement a ce sujet n'ont qu'i Detacher le Cou- 
pon ci-dessous, le remplir et nous Pen voyer. 

LE PRIX COURANT, 80, Rue St-Denis 

MONTREAL 

le prix courant Service des Abonnes 



80, HUE ST-DENIS, 

MONTREAL 



DATE 
VEUILLEZ ME DIRE OU JE PUIS ACHETER 



1913 



NOW. 



ADRESSE 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS. CITEZ "LE PRIX COURANT". 



5° 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 1 6 Janvier 1914. 



Vol. XI/VII — No 3. 



NOUS MANUFAC1URONS 
DBS 

Garde=Feu et Garde= 
Cendres a lEpreuve 
des Etincelles 

Notre ligne est complete et de la 
plus haute quality. 

DEMANDEZ NOTRE CATALOGUE SPECIAL. 

CANADA WIRE AND IKON GOODS CO. 

Hamilton, Out. 

Repr6sentant! poar l'Hst : JAS. S, PARKHS 
P. O.Box 42 St. Henri. MONTREAL, P.Q. 

Nousraiaufacturons toites so t*s de T >ile \l6tallique et d'ouvrages 
Generaux en Fil M£talliqu». 




QUEBEC STEAMSHIP CO , Limited. 

(Exploitee par la Canada SS. Lines Limited) 

ALLEZ AUX BERMUDES 

Le Steamer "Bermudian." a double h£lice, 10,518 tonnes de deface- 
ment quittera New-York a 10 heures. a.m. les 21, 28 Janvier, 4, 11, 18, 
25Fevrier. Signaux sous-marins, teiegraphie sans fil, oichestre. 

Voyage Record, 39 heures 20 minutes. Le plus rapide, le plus moderne 
et le seul steamer debarquant ses passagers aux quais aux Bermudes sans 
nbordem 

ANTILLES 

Le nouveau steamer "Guiana" etautres steamers quittent New-York 
a 2 hs p m., 24 Janvier, 7,. 21 F6vrier, pour St-Thomas, Ste-Croix, St- 
Christophe, Antigua, la Guadeloupe, la Dominique, la Martinique, Ste- 
I,ucie, la Barbade, Demerara. 

Pourrenseignementscomplets s'adressera D. Olivier, agent des til- 
lets, 9 Square Victoria ; J. G. Brock & Co , 221 rue des Commissaires , 
Tho's. Cook & Son 530 rue Sf.inte-Catherine Ouest ; W. II. Henry, 286 rue 
Saint-Jacques ; Hone & Rivet, 9 Boulevaid >-aint-Laur< nt ; W. H. Glancy, 
122 rue Saint-Jaciues ; Succursale Nord du "Star," 45 Union Avenue, 
Montreal. 



On dit toujours qu'il ne faut pas ven- 
dre la peau de Tours avant de l'avoir tue. 

Ceci, applique au commerce, peut se 
traduire ainsi: 

Ne comptez pas sur vos rentrees avant 
qu'elles ne soient reellement dans votre 
caisse. 



Nous ne perdons jamais un 
client une fois qu'il a com- 
mence a f aire des affaires 



avec nous. 



POURQUOI ? 

Parceque nous sommes en 
mesure de lui donner satis- 
faction sous tous les rap- 
ports. Nos marchandises 
sont strictement les MEIL- 
LEURES qui soient sur le 
marche et nos prix sont les 
memes que chez les manu- 
facturiers d'articles infe- 
rieurs. Ainsi done, achetez 
les meilleurs. 

Cowan & Britton Limited. 

GANANOQUE, Ont. 

Couplet, Pentures, Articles de Ferron- 

nerie pour Constructions. 



NOVA SCOTIA STEEL & GOAL GO. 



LIMITED 

MANUFACTURIERS 



ACIER en BARRES MARCHAND, MACHINERIE a 
ROUES, TRANSMISSIONS en ACIER COMPRIME 
POLI, TOLES D'ACIER jusqu'a 48pcsde large.RAILS 
en "T" de 12, 18, 28 et 40 lbs a la verge ECLISSES, 
ESSIEUX DE CHARS DE CHEMINS DE FER. 

CROSSES PIECES DE FORCE. UNE SPECIALITE 

Mines de Fer, Wabana, Terreneuve. — Mins 

Hauts Focrneaux, Fours a R6verbere a Sydney Mines, 
N. E. — L,aminoirs, Forges et Ateliers de Finissage 

a New Glasgow, N. E. 
Bnreati Principal : NEW GLASGOW, N. E. 



Renseignements Commerciaux 

Dissolution de societes. 

Acton Vale. ■ — M. A. Gregoire & Co. Marchands. 

Oxford. — Gendron & Boisvert. Bois. 

Victoriaville. — Gaudet & Drouin. Ferblantiers. 

Montreal. — Commercial Motion Picture Co. 

Montreal. — Montreal Show Case Co. 

Montreal. — O'Dell & Hampson. Courtiers de douanes, 

Montreal. — S. B. Townsend & Co. \ ins en gros. 

Fonds vendus. 

Montreal. — T. Cohen, vendu par sherif lc 8 Janvier 1 1 4 . 
Epicier. 

Montreal. — Klie Badeau. Meubles. 
Montreal*-— R. P. Brosseau. Agent, etc. 



Montreal. — Jos. Cardinal. Boucher. 
Montreal. ■ — Hector Gagne. Nouveautes. 
Montreal. — Hanna & Nassif. Nouveautes. 
Shawville. — G. M. Donaldson. Bijoutier. 

Consentements de cession. 

Montreal. - - Sam. Darwsh. Nouveautes, etc. 
Montreal. — M. C. Handler Co. Plombiers. 
Montreal. — G. A. Gazzar. Nouveautes, etc. 
Montreal. — Max. Schmalbach. Patisserie. 

Assemblee de creanciers. 
Montreal. — European Canadian Trading Co, 
rant; Alex. Brunet, gardien provisoire. 

Endommages par le feu et l'eau. 



le 13 COU- 



Montreal. ■ — R. A. Lauzon, stock endommage par l'eau. 

assure. Merccrie, 



Vol. XLVII — No 3. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 16 Janvier 1914. 



5' 



LES OUTILS DE BUGHERON 

DE PINK 

Les outils Etalons dans toutes les provinces 
du Dominion, en Nouvelle-Zelande, Aus- 
tralie, etc. 

Nous manufacturons toutes sortes d'outils 
de biicheron — Legers et de Bonne Duree. 

TELEPH. LONCUE DISTANCE, No 87 

Demandez notre catalogue et notre liste de prix. 

Vendus dans tout le Dominion par tousles 
Marchands de ferronnerie en gros et en 



detail. 



The 



THOS. PINK Co., Limited 



Manufacturers dOUTILS de BUCHERON 

PEMBROKE - ONTARIO 




FABRIQUES 



CANADA 



Montreal. — Renaucl & Co., endommage par le feu, as- 
sure. Mercerie, chapeaux, etc. 

Montreal. — St-Remi Dry Goods Store, endommage par 
le feu. 

Sherbrooke. — Succession de Jos. Frechette, endommage 
par le feu, assure. Hotel. 

Liquidateur. 

Montreal. — Eugene Prevost a United Workman Co- 
operative Bakery of Montreal. 

Cessions. 

Montreal. — Louis Weinish. Nouveautes. 

Baie St-Paul. — J. P. Gagnon, magasin general. R. E. 
Lefaivre, Quebec, gardien provisoire. 

Montreal. — Geo. Deslauriers, cession a E. St-Amour. 
Mercerie. 

Montreal. — Ideal Shoo Store, cession a Michaud & 
Desrosiers. 

Montreal. — London Rainproof Manufacturing Co. 

Montreal. — Melle Alice Masse, cession a Michaud & 
Desrosiers. Nouveautes, etc. 

Montreal. ■ — A. Rosen & Son, cession a Chartrand & 
Turgeon. Tailleurs, etc. 

Montreal. — Segal & Yanofsky. Entrepreneurs. 

Montreal. — 1). Thomas. Nouveautes, etc. 

Dtemande de cession. 

Montreal. — Western Meat Market. 

Les compagnies suivantes ont ete recemment enregis- 
trees: 

Beebe Plain. — Snag Proof Co.. Ltd. 

Coaticook. — Chesley & Huff, autos. 

Newport. — Dawson & Bro., bois de construction, etc. 

Sherbrooke. — Surpise Store. 

Ordre de liquidation accorde. 

Montreal. — American Light, Heat & Power Co. of Ca- 
nada. Ltd. 



Montreal. — Terrano Flooring Co. of Canada, Limited. 

Curateurs. 

Montreal. — Michaud & Desrosiers a Abraham Astroff. 
Chaussures 

Endommage par le feu. 

Montreal. — G. W. Clarke & Co., assure. Nouveautes 
et fantaisies, etc. 

Montreal. — Michael Philbin, assure. Quincaillerie. 

Montreal. — Regina Cloak Mfg. Co. Assure. Manufac- 
turiers de manteaux, etc. 

Montreal. — S. Richstone, maison endommagee, assure. 
Boulanger. 

Deces. 

Montreal. — Wm. Stewart, president de Stewart Bottling 
Co., Ltd. 

Fonds a vendre. 

Montreal. — F. T. Murray, a vendre par sherif le 17 cou- 
rant. Papeterie, etc. 

Compromis. 

Pointe-Claire. — Thos. Charlebois, magasin general. 

St-Hyacinthe. — Jos. Leduc & Fils. Plombiers. 
Assemblee de creanciers et actionnaires. 

Roxton Falls. — Poirier Chair & Casket, Ltd., le 21 Jan- 
vier 1914. 

compagnies recemment enregistrees: 

Acton Vale. — Ludger Gauthier, commission, etc. 

Drummondville. — W. D. G. Shirt Co. 

Knowlton. — Eldridge & Royer, meuniers, etc. 

Montreal. — Ambrose & Kingman, courtiers; Crown 
Trimming Co.; Georgian Park Land Co.; M. Lipman & Co., 
agents de manufactures; Metropolitan Ladies' Tailoring Co.; 
Montreal Builders' Supply Co.; Old English Temperance 
Grocery; Potters Transfers. 
Victoriaville. — Carignan & Hebert, ferblantiers, 



52 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 16 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 3. 



LES TRIBUNAUX 



Terr- ' 



COUR DE CIRCUIT. 



JUGEMENTS RENDUS. 
Defendeurs. Demandeurs. Montants. 

Bouchervill£. 

Meunier, T. Racicot, A. $12 

Buckingham. 
Ladouceur, M. Wilkinson, Heywood & Clarke 21 

Cartierville. 
Marier, Av. Plouffe, A. 33 

Cedars. 
Fraser Brace Co. Fontaine, A. 18 

St-Onge, Wm. et Henry 

The Wm. Gray & Sons, Campbell, Ltd. 70 
Chicoutimi. 
Brassard, T. L. Miller, R. C. 17 

Brassard & Lapierre 

The Wm. Gray & Sons, Campbell, Ltd. 20 

Eaton. 

Merrill, S. E. Ward, Jos. 34 

Farnham. 
Church, L. W. McColl, J. B. 76 

Frelighsburg. 
Chalifoux, Andre Moody, M., & Sons 21 

Lachine. 
Hamilton, Andrew Major, E. 5 

Perry, W. J. Major, E. 5 

Clement. A. Merchants Awnings Co., Ltd. 

Forget, Chs. National Stove Mfg. Co. 23 

Douillette, Wilfrid Rosenberg,' I. 44 

La Tuque. 
Linteau, Emile Wilson, J. C, Ltd. 24 

Lorettevillfe. 
Savard, P. J. A., & Fils Corbeil, J. B., & Co. 64 

Maisonneuve. 
Vachon, J. A. Beaudoin, Ltd. 17 

Desaulniers, R. L. Desrosiers, A. 62 

Dumesnil, Edouard Ethier, J. 30 

Trudeau, Telesphore Lafrance, P. 10 

Ritchot, A. Garmaise, J., et al. 15 

Allard, Am. Dupuy, L. 50 

Fortin, Jos. M. L. H. & P. Co. 7 

Montfort. 
Grandmaison, Felix; Grandmaison, Pacifique; Forget, 

Jos., Montreal Seale, J. E. 37 

Montreal Ouest. 
Jones, C. A. Brisebois, O. 72 

» Notre-Dame des Neiges. 
Carpentier, Sinai Brown, Jos., & Sons 000 

Outremont. 
Boult, R. C. Wilders, Ltd. 37 

Byrne, F. H. Auto Owners Ass., Ltd. 58 

Portneuf. 
Germain, Ferdinand McColl, J. B. 46 

Quebec. 
Picard, O. C. Normandin, L. 40 

Rapide de L'Orignal. 
Gareau, Ad. Moody, M., & Sons 35 

Rimouski. 
Pickering, C. C. Dupras, J. O. 49 

Riviere Joseph. 
Seguin, David Moody, M., & Sons 30 

Ste-Agathe des Monts. 
Bisson, Jos. Frost Wire Fence Co., Ltd. 58 

Ste-Blandine. 
Gagne, Jos. Moody, M., & Sons 13 

St-Boniface. 
Houle, Alphonse National Stove Mfg. Co. 45 

St- Jean, Que. 
Bonrada, Alp. Cie Auvents des Marchands 5 

St-Jerome. 

Desmarais, J. A. Letourneau. O. 25 

Sault au Recollet. 

Lamontagne, J. A. Prevost, C. A., et al. 32 



Masse, Art. 
LeGreeley, P. 
Day, Alfred 



lk v 



Vaud 
Verdu) 



dy, M., & Sons 19 
Carter, S. J. 6 

R., & Frere 31 



Patte.Frangois Chanot. L. A. 5 

Hacking, James Carriage & ness S ipply Co. 21 

Proulx, J. O. auciin, Ltd. 40 

Goodwill, Aldege Chabot, L. A. 28 

Shields, Laura Cr aise, J., et al 6 

McCready, Stuart Ga : se, J., et al. 17 

Viau, Lionel Lareau, N. 27 

Westmount. 
Snider, B. R. S niley, C. W. 16 

Jenking, C. C; Jonking, A. C, Buffalo, E.-U. 

Tucker, H. "i 

Brophy, D. McL. 

Dom. Office & Store Fitting Co.. Ltd. 8?^ 
McCormick. F. H. Major, E. t'"* 

Suckling, H. M. Cousins E. < 

McKilop, A. Mcintosh, J. I 

Kennedy, W. Stubia, T. 

Gabcon, L. C. Pelletier. A. D. 1 ' 

Estelle, Albert Dewhurst, S. 



COUR SUPERIEURE. 



> 



Defendeurs. 



ACTIONS. 

Demandeurs. Montants. ^ 



Gagne, Alcide 

Alexander, Ls. 

Gauthier, Adolphe 
Fainer, G. 

Brault, R. 
C6te, E. 



Canton Fabre. 

Trust & Loan Co. of Canada $817 
Canton Gingue. 
Trust & Loan C<>. of Canada 651 

Lachine. 

Ethier, E. 160 
Granger Freres 368 
Longueuil. 

Davis, J. A.. & Co.. Ltd. 300 
L'Orignal. 
Geo. Hall Coal Co. of Can., Ltd. 306 
Montreal Ouest. 
Payne, Wm. Harry; Iddon, Fred.; Payne & Iddon 

I Egan, L. 1.220 

Outremont. 
Gentil, L. A. Robitaille, Pierre 140 

Pointe-Claire. 
Mitchell, Jos. G. Langlois, M. 430 

Ste-Agathfe. 
Forget, F. Deslauriers, H. 200 

Ste-Anne de Bellevue. 
Dandurand, Alphonsine, epouse de Daoust, Guiselphe; 

Daoust. G., & Co. Gauthier, J. M. no 

SrChrysostome. 
Cross, Michael J. Ames-Holden-McCready, Ltd. 1,113 

St-Chrysostome Place & Stock. 
Wm. Grany & Sons, Campbell. Ltd. Cross, M. J.: dettc 

Ste-Flavie. 
Ouellet, Joseph Georgia Turpentine Co. 118 

Ste-Scholastique. 
Dorion, M. A. Hudon-Horsali Ltd 100 

Sault Ste-Marie. 
Goldenberg, L. Crown Pants Co. 195 

Shawinigan Falls. 
Perrault, Arsene Same. O. 130 

Ville Emard. 
Commissaires d'Ecole de la Municipality de Ville 

Emard Smith, D. B. 403 

Westmount. 
Rubinovitch, I. M, Croysdill, S. 10J 



Vol. XLVII — No 3. LE PRIX COURANT, Vendredi, 16 Janvier 1914. 



INSEPARABLES ! 



Los Oeillets de Couleur Vraiment Solide 

DE LA 
MARQUE **► DIAMOND 

ET LA 




i/farque de ^M ^^ Commerce. 



On la trouve a la surface de tous les Oeillets strictement de "Cou- 
leur Solide". Cest une petite marque d'une haute signification. 
Les Oeillets de la Marque Diamond ne s'usent pas jusqu'au cuivre 
parce que cela est impossible. 

Nous avons une brochure qui explique le pourquoi. Demandez-la. 



United Shoe Machinery Co. of Canada 

Montreal, Que. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 16 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 3. 



&\ 



YRUP 



Le Sirop de Ble 
d'Inde Marque 
CROWN. 

Voici la saison pour la Marque 
CROWN. 

M. l'Epicier— 

Le Sirop de Ble d'Inde Marque 
CROWN favorise la croissance 
des enfants. 

Vendez le Sirop Marque 
CROWN dont on fait des tar- 
tines pour les enfants. 
Vendez-le pour qu'on I emploie 
en poudings, pates et autres 
mets delicats. 

On peut faire de delicieuses 
sucreries avec le Sirop Marque 
CROWN. 



; || v a plus de 50 annees de repu- 
1 tation derriere la Marque CROWN. 



En avez-vous 
rayons. 



assez 



sur vos 



THE CANADA STARCH CO., 



LIMITED. 



Manufacturers des 

MARQUES EDWARDSBURG. 



Montreal, 

Toronto, 

Cardinal, 

Brantford, 

Calgary, 

Vancouver 



W, : 





Fonde en 1887. 



MONTREAL, VENDREDI, LE 23 JANVIER 1014 



Vol. XL VI I— No 4 



LA SURETE D'ABORD 




SPEARMINT 



PEPSIN GUM 



Af/A OE 

£XF>f*E3Sl-Y 

roFt 



/w/jf/m/Mwr 



pjwcy #. Short* 




I abriqu^e au 
Canada par 
des Caoa 
diens. Ce 
n'est par one 
maison Ame> 
ricaine fai- 
saot affaires 
au Canada. 



"EPROUVEZ VOTRE GOMME" 

En deposant la salive sur du 
papier blanc ; si elle est boueu- 
se, la gomme n'est pas propre. 

MILLE DOLLARS EN OR 
seront pay£s a la personne qui 
prouvera que la Gomme Percy 
n'est pas la plus Propre et lw 
plus hygi£nique Gomme b 
Macher de l'Univers. 

La Comma Percy est la Premiere 
Comme Propre au Canada. 

Demandez notre histoirc 'Filth in 

Chfa'ing Gum". 
Lessaletesdans 1a gomme a macher). 



Mille paquets a cinq cents 

Chaque paquet contenant cinq barres envelopp£es s£par£ment. 

Pour dix dollars 

Conditions : Strictement au comptant, payable au pair. 

Maple Leaf Turkish Delight en lots par tonne seulement 

BOITES EN BOIS DE 10 LIVRES 

Maisons de gros et a commission. Ecrivez pour echantillons et esconiptes. 

Manufacture tra\ aillant nuit et jour. Les commandes repetees reviennent en abondance. 



Maple Leaf Gum and Candy Company 



LES PLUS GRANDS MANUFACTURIERS 
DE GOMME A MACHER DU CANADA. 



London, 



Canada. 



(INDEX DES ANNONCEURS, PAGE 29) 



LE PRIX COURANT, Vendredi. 23 Janvier ,914. 



Vol. XL VII — Xo 4. 



E 



Les Essences preferees sont les 



Culinaires de Jonas, 

Renouvelez votre Stock. 




JONAS' 

TRIPLE 

CONCENTRE 



I Tr.iP".C CCNCEHTB9SII 

EXTRACT 
VANILL A. 

I'DIPLDMApwrrdeO BY 
||the council of arts 
and manufactures 
prepared bv 

HmenriJonasbCs 

MONTRCAI. 

Ann NEW YORKj. 



1 oz. 



2 oz. 



Prix par 
Grosse 

$10.00 



18.75 




JONAS' 

ROYAL 

QUINTESSENCE 



4 oz. 
8 oz. 



Prix par 
Grosse 

S45.00 



!)0.00 




"SOLUBLE" 



Prix par 
Grosse 

$ 9.00 



15.00 
27.00 
51.00 




EXTRACT OP 

VANILLA 

<°.ct en cams* 

HENRI JONAS &C0 

* WOWTRCJU. ^ 



JONAS' 

TRIPLE 

CONCENTRE 



2 oz. 

4 oz. 

8 oz. 

16 oz. 



Prix par 
Grosse 

22.50 

40.00 

75.00 

144.00 




"ANCHOR" 

PUR 

CONCENTRE 



Prix par 
Grosse 

$12.00 
21.00 
36.00 
72.00 




'LONDON" 



Prix par 
Grosse 

1 oz. "London" $6.00 

2 oz. " 9.00 




"GOLDEN 

STAR 
Double Force 




JONAS' 

ROYAL 

QUINTESSENCE 



Prix par 
Grosse 

$23 50 
2625 
45.00 
80.00 




Ext. 

X 

XX 

XXX 

xxxx 

xxxxx 

xxxxxx 



a la lbs 

S1.00 
1.25 
1.50 
2.00 
2.50 
3.00 
3.50 



Essences de Jonas, en bouteilles, Jarres, Barillets ei Barils pour Confi 
seurs, Fabricantsde Creme a la Clace, Etc., Etc. Prix $6.00 a $12.00 

le gallon, Sllivant qiialite. Qualites Speciales et Prix Speciaux par Contrat. 

HENRI JONAS & CIE., 

FABRICANTS 

MAISON FONDEE EN 1870. 

389 et 391 Rue St-Paul, Montreal. 



Vol. XLVII — No 4. 



LR PRIX COURANT, Vendredi, 23 Janvier 1914. 



e 



^ <T 



L' Aliment Populaire du Jour ! 




V, 



"Lorsque vos clients se 

plaignent du cout eleve de 

la vie, faites-leur remar- 

quer q u ' i 1 s pourraient 
resoudre le probleme en 

partie, en mangeant les 

Feves Cuites 
"Simcoe" 

Une boite fait un repas 
complet et nutritif pour 
une famille entiere ; et 
elles sont cuites "juste a 
point" et "routes pretes 
a servir." 



Dominion Canners, 

Limited. 

HAMILTON, CANADA. 



: ^\ 



J \* 



J 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 23 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 4. 




EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT". 



Vol. XLVII — No 4. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 23 Janvier 1914. 



PRIX COI KAXTS 

Dans la liste qui suit, sont comprises uniquement les marques sp^ciales de marchandises dont les maisons, indiqu^es en caractdre 
noirs, out l'agence ou la representation directe au Canada, ou que ces maisons manufacturent elles-memes. Les prix indiqu^s le sont 
d'apres les derniers renseignements fournis par les agents, repr£sentants ou manufacturiers eux-memes. 



WALTER BAKER & CO., LTD. 

La lb. 

Chocolat, Prime No 

1, bte 12 lbs., pains 

de I lb. et i lb. 0.34 

Chocolat a la Vanille, 

bte de 6 lbs. 0.44 

German's Sweet, J 

s. et k bte de 6 lbs. 0.26 

Breakfast Cocoa, bte 

de 1/5, i, I, 1 s., 12 

lbs. to box et 5 lbs. 





cin- 
lbs. 

0.21 
Ca- 



39 



Registered* 
Trade-Mark 



tins. 

Chocolat sucre, 
quieme bte 6 
pains de 1/5 lb. 
Chocolat sucre, 
racas, bte de 6 lbs. 0.32 
Falcon Cocoa (Soda 
chaud ou froid), btes 
de 12 lbs., 1 lb. tins. 0.34 
Caracas Tablets, cartons de 5c 

40 cartons par boite 1.25 

Chocolat sucre, Auto, bte de 6 lbs. 0.32 
Ces prix sont F.O.B. Montreal. 
BRODIE & HARVIE, LIMITED. 
Farines preparees de Brodie La doz. 
Red XXX pqts de 6 

Red XXX pqts de 3 

Crescent pqts de 6 

Crescent pqts de 3 

Superb pqts de 6 

Superb pqts de 3 



lbs. 


3.10 


lbs. 


1 60 


lbs. 


2.90 


lbs. 


1.50 


lbs. 


2.;o 


lbs. 


1 .40 



Buckwheat pqts de 3 lbs. 1.60 

Buckwheat pqts de 6 lbs. 3.10 

Griddle-Cake pqts de 6 lbs. 3.10 

Griddle-Cake pqts de 3 lbs. 1.60 

Cartons contenant \ doz. paquets de 6 
lbs. ou 1 doz. paquets 3 lbs., sans charge 
extra. 



CHAPUT, FILS & CIE, 
Montreal. 
The Noir Ceylan "Owl" 



La lb. 

No 5, 1 lb. 30 lbs. par cse 20c 

No 5, i lb. 30 lbs. par cse 21c 

No 10, 1 lb. 30 lbs. par cse 26c 

No 10, J lb. 30 lbs. par cse 27c 

No 15, 1 lb. 30 lbs. par cse 32c 

No 15, I lb. 30 lbs. par cse 33c 

No 30, 1 lb. 30 lbs. par cse 40c 

No 30, I lb. 30 lbs. par cse 41c 

The Vert Ceylan "Owl" La lb. 

No 5, 1 lb. 30 lbs. par cse 20c 

No 5, i lb. 30 lbs. par cse 21c 

No 10, 1 s. 30 lbs. par cse 26c 

No 10. I s. 30 lbs. par cse 27c 

CHURCH & DWIGHT 
Soda Cow Brand 

Caisse, 60 paquets de 
1 lb., $3.00. 

Caisse, 120 paquets de 
i lb., $3.00. 

Caisse, 30 pqts 1 lb. et 
60 pqts i lb., $3.00. 




Caisse de paquets de 5c, contenant 96 
paquets, $3.00. 

WILLIAM CLARK 



Montreal 



Conserves 



Viandes assorties 
Compressed Corned Beef 
Compressed Corned Beef 
Lunch Ham 
Lunch Ham 
Ready Lunch Beef 
Geneva Sausage 
English Brown 
Boneless Pigs Feet 
Sliced Smoked Beef 
Roast Beef 
Ready Lunch Loaves, 

Jambon, Boeuf, assortis 
Ditto 

Boeuf Bouilli 
Boeuf Bouilli 
Boeuf Bouilli 



is $2.40 
is 2.50 
2.10 
2.10 
1.50 
2.40 
Veau 



is 
is 

is 

IS 




La doz. 



is 
is 

2S 
IS 
2S 
2S 
2S 
2S 
2S 
IS 
2S 

is 

IS 
IS 
2S 

6s 



2.40 
2.40 

430 

2.40 
3-50 
4-30 
4-25 

3-75 
3-75 
2.50 
4-30 

1 .60 
2-75 
2.40 
4-30 
1500 




LES PLANCHES 
A LAVER DE CANE 

Amenent les affaires. 

Elles donnent toujours entiere 
satisfaction a l'acheteur, parce 
qu'elles sont bien faites avec 1 s 
matexiaux les plus durables. 



Nous fabriquons ces plan- 
ches a laver en 13 divers 
modeles et qualites pour 
r£pondre a. toutes lesdeman 
des. Chaque genre est lemeil- 
leur qu'on puisse se procurer 
pour le prix. 

Ecrivez nous pour avoir no- 
tre catalogue en fran^ais des 
articles en bois, de 'Cane', 
pour le jour du lavage. 




THE WM. GANE & SONS CO., LIMITED. 

NEWMARKET, ONT. 



Saindoux Compose 



r AIJVC 



Reconnu comme le meilleur 
sur le marche. 

II n'en existe pas qui ait un 
gout plus fin. 

Son Prix est ralsonnable. 



MATTHEWS-LAING LIMITED 



&ue Mill. 



MONTREAL. 



EN ECRIVANT AUX / NNONCEURS. CITEZ "LE PRIX COURANT". 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 23 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 4. 



Pork and Beans, sauce tomates 2s 0.95 
Pork and Beans, sauce tomates 

boites plates 3s 1 .15 

Pork and Beans, boites hautes 

sauce tomates 3s 1. 35 





Pork and Beans, Plain 
Pork and Beans, Plain 
Pork and Beans, Plain, boites 

plates 
Pork and Beans, boites hautes 

Plain 
Pork and Beans, sauce Chili 
Pork and Beans, sauce Chili 
Pork and Beans, sauce Chili 
Ox tongue 
Ox tongue 
Ox tongue 
Jellied Veal 
Jellied Veal 
Jellied Veal 
Gelees de Bouillon 
Gelees de Bouillon 

Potted Meats. 
Ham, Tongue, Beef and Veal, 
i 0.50 
Tongue, Ham and Veal, pate 
Pates de Foie 
Pates de Foie 

Soupes La doz. 

Chicken pqts 1 . 10 

Mulligataknay, Oxtail, Kidney To- 
mato, Vegetable, Mock Turtle, 
Consomme, Pois pqts 1.00 



IS 


0.60 


2S 


o.9S 


3S 


1. 15 


3s 


1-35 


IS 


0.60 


2S 


0.95 


3s 


LIS 


lis 


9.00 


2S 


10.00 


2js 


11.00 


is 


1.50 


IS 


3 00 


2S 


3-75 


2S 


3 -So 


6s 


11 .00 


is 


1 .00 


is 


1.20 


is 


0.90 


is 


1-35 




Mince Meat La doz. 

(Tins fermees hermetiquement.) 

is $1.25, 2s 1.95, 3s 3-00, 4s 4-00, 5s 5- 00 

Plum-Pudding 

Anglais is 1.90 
Plum-Pudding 

Anglais 2s 2.40 

Boeuf fume en tran 

ches "Inglass" J s 1.50 

Boeuf fume en tranches "In- 
glass" is 2.10 
Boeuf fume en tranches "In- 
glass" Is 3.3s 
J. M. DOUGLAS & Co., 
Montreal. 

.Bleus a laver 

La lb. 

"Bleuol", boites 

10 lbs., 50 pqts 

de 4 carres, 15c 

"Sapphire" 

btes de 14 lbs. 

pqts de i lb. 
"Union", boites 
de 14 lbs., pqts 
de i et 1 lb. 10c 

WM. H. DUNN, 
Montreal. 
Edward's Soups 
t'Potages Granules, Prepares en Irlande) 

Varietes: Brun — Aux Tomates — 
Blanc. 
Paquets. 5c. Cartons 1 doz. par 

carton 0.45 

Paquets, 5c. Boites 3 doz. chaque 

(assorties), par doz. 0.45 




1 -45 



doz., 

doz., 

2-35 
LIMITED, 



Canistres, 15c. Boites 3 

grandeur, 4 oz., par doz. 
Canistres, 25c. Boites 2 

deur, 8 oz., par doz. 

BORDEN MILK CO., 

Montreal. 

Liste de prix pour l'Est, Fort William 
inclus. 

Prix au 

Lait Condense (sucre) Detaillant 

Marque Reindeer (4 doz. par cse). $6.00 
Marque Mayflower (4 doz. par cse) 5.25 
Marque Clover (4 doz. par cse) . . 4.75 

Lait evapore (non sucre) 
Marque Reindeer Jersey, Boite de 

Famille (4 doz. par caisse) 3 90 

Marque Reindeer Jersey, Boite 

moyenne (4 doz. par caisse) 4-50 

Marque Reindeer Jersey, Boite 

d'hotel (2 doz. par caisse) 4.25 

Carque Reindeer Jersey, Gallon 

(y 2 douzaine par caisse) 4.75 

Cafe (avec Lait et Sucre) 
Marque Reindeer (2 doz. par cse 

large) 5.00 

Marque Reindeer (4 doz. par cse 

petite) 6.00 

Cacao (avec Lait et Sucre) 
Marque Reindeer (2 doz. par cse) 4.80 

I jmite de fret: 50c par cwt. 
Conditions: Net 30 jours, sans escompte. 

Lait et Cremes Condenses. 

St. Charles "Family" 3 00 

St. Charles "Hotel" 4.25 

Lait "Silver Cow" 5.40 

"Purity" 5-25 





Le Marchand. — ' 'Je crois que le vendeur Bowser 
est ce qu'il me faut. L'ancienne m£thode de ser- 
vir l'huile £tait une perte. Je peux Htte>alement 
faire sortir les pieces de dix centins et les dollars 
de mon plancher tremp£ d'huile, de mes contenants 
et mesures remplis de poussiere et £bre'ch£s. Je 
vais faire de mon commerce d'huile un commerce 
lucratif au lieu d'un commerce ruineux en instal- 
lant un systetne Bowser." 



Quand j'etais enfant, je travaillais dans 
une epicerie et je detestais la kerosene. 

Les commis et le patron la hai's=aient aussi. 

Et les clients n'aimaient nullement l'odeur et le gout de la kerosene sur 
leurs biscuits sees, fromage et pain. 
Ces jours sont passe's. Le systetne 




a aboli "l'ennui" de la vente de la kerosene et l'a rendue profitable et 
plaisante. 

L'approvisionnement est en suret6; hors de vue en dessous 011 sur le 
plancher est un reservoir Bowser a l'epreuve de toute odeur, de tout coula- 
ge et de toute perte. 

La mesure exacte et automatique e^t assurde par la pompe Bowser a en- 
registreur automatique. 

Toute ancienne nuisance est abolie. 

Et elle cotite si peu. Vous la payez vite avec des profits accrus. Ecrivez 
maintenant pour de plus atnples details. 

S. F. BOWSER & CO., Inc. 

66-68 Avenue Frazer, - - Toronto, Can. 

Pompes fabriquees par des ouvriors Canadiens et vendues par des Ma chands Canadiens 

Bureaux de Vente* dans tousles Centres et representants partout, 

D^tenteurs des brevets et f ibricants originels de pompes etalon mrsurant automati- 
quemeut a la main et Par pouvoir, petits et grands reservoirs. Kntrejotsde g.t/oline et 
d'huile et systetne de distribution. Mesures a enr<gistremeut automatize pc-ur con- 
duits, systetne de filtrage et circulation d'huile, systeme de neloyage a sec, etc. 

Maison Etablie en 1885. 



Vol. XLV1I — No 4. 



,E PRIX COURANT, Vendredi, 23 Janvier 1914. 



Le Soda a Pate 
"COW BRAND" 

est toujours fiable, pur, unif or me. 

En raison de sa quality fiable bien con- 
nue, de sa puret6 absolue et de sa force, 
le Soda Cow Brand est le grand favori 
de toutes les m^nageres partout. II se 
vend constamment et vous rapporte un 
bon profit. 

Achetez-en de votre marchand en gros. 

CHUCRH & DWIGHT 



Limited 



MANUF/CTURIERS 

MONTREAL. 





SHORTENING 

EXCELS 



CHEZ TOUS LES EPICIERS. 

GUNN, LANGLOIS & CIE, Limitee 

Agents pour Montreal et la province de Quebec. 




DONNEZ VALEUR POUR VALEUR 

Lorsque votre client achete un article, en a-t-il 
honnetement pour l'argent qu'il debourse — en 
d'autres mots, lui vendez-vous un article de 
haute quality, pur, nou falsified ? 
Un achat rdglera la question dans l'esprit du 
client. Donnez au client valeur pour valeur a 
chaque vente et vous vous crderez une clientele 
permanente. 

Les fruits et legumes 
seches et en conserve 
de Griffin & Skelley 

repr£sentent le summuui de la perfectiou en 
fruits et legumes pr^par^s et en conserve. lis 
sont connus comme £talon de quality uniforme 
et d'empaque'age. Vos clients vousappr^cieront 
si vous leur vendez cette marque. 
Voici une liste partielle des lignes de Griffin & 
Kelley qui vous aidera a faire votre choix pour 
votre prochaine commande. Demandez une liste 
complete a votre marchand de gros. 



Abricots, 
Peches, 


Cerises Blanches 
Cerises Noires, 


Prunes Reine 

Framboiaes, 


■ Claude 


Prunes, 
Raisins 


Raisins en 










epepines et 


grappes, 
Poires, 


Mures, 

Prunes Damson, 


Fraisea, 
Ananas, 






tries, 
Asperges, etc 



Ayez l'ceil sur cette page pour annonces ulte- 
rieures de qualit£s extra que nous vendons. 

ARTHUR P. TIPPET & CO. 

MONTREAL, Agents QUEBEC 



L1C PRIX COURANT, Vendredi, 23 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 4. 




Lait condense. 



La cse 




Marque Eagle, 4 

doz., chaque 
Marque Gold Seal, 

doz., chaque 
Marque Challenge^ 

doz., cliaque 



Lait evapore. 

Marque Peerless "Hotel", 2 doz., 

chaque 
Marque Peerless "Boite Haute", 4 

doz., chaque 
Marque Peerless "Pour Famille", 4 

doz., chaque 
Marque Peerless "Petite Boite", 4 

doz., chaque 



CANADIAN FAIRBANKS-MORSE 
CO., LIMITED. 

Montreal. 



4 "Paos" ("Le savon qui 
nettoie".) 

I Par douzaine de boi- 
tes 0.80 



Yankee Cleaner. 

Boite de 1 gallon $1.00 

Boite de i gallon 0.60 

Boite de 1 pinte 0.32 

Boite de 1 chopine 0.20 

Dix pour cent d'escompte sur toute 
commande de douze boites assorties. 

THE CANADA STARCH CO., Ltd., 

Manufacturiere de marques Edwards- 
burg. 

Empois de buanderie. La lb. 

Canada Laundry Starch (caisse de 

40 lbs.) 0.06 

Canada White Gloss (caisse de 40 

lbs.) paquets de 1 lb. 0.06J 

Empois No i, Blanc ou Bleu (cais- 

ses de 48 lbs.), boites en carton 

de 4 lbs. * 0.07 

Empois No 1, Blanc ou Bleu (cais- 

ses de 48 lbs.), boites en carton 

de 3 lbs. 0.07 

Kegs No 1 d'Empois Blanc No 1 

(caisse de 100 lbs.) o.odi 

Baiils No 1 (200 lbs.) 0.06J 

Edwardsburg Silver Gloss, paquets 

chromo de 1 lb. (30 lbs.) 0.07J 

Empois Silver Gloss (48 lbs.) en 

canistres de 6 lbs. 0.08 

Empois Silver Gloss en boites a 

coulisse de 6 lbs. 0.08 

Kegs Silver Gloss, gros cristaux 

( 100 lbs.) 0.07 

Benson's Satin (28 lbs.) boites en 

carton de I lb., etiquette chromo O.07A 
Benson's Enamel (eau froide) 

(40 lbs.) la caisse 3.00 

Benson's Enamel (eau froide) 

la caisse (20 lbs.) 1.50 

Casco Potato Flour (20 lbs.) 0.10 

Celluloid. 
Boite contenant 45 boites en car- 
ton, par cai'sse 3.60 

Empois de cuisine. 
W. T. Benson & Co.'s Celebrated 

Prepared Corn (40 lbs.) 0.074 

Canada Pure Corn Starch 

( 10 lbs.) 0.06 

(Boite de 20 lbs., ic en plus.) 



E. W CILLETT COMPANY LIMITED 
Toronto, Ont. 




AVIS. — 1. I^enprixcote danscette 
liste soni pour marchandiscsaux 
points dedistrib.itiondegrosdars 
Ontario et Quebec, excepts la oil 
des liste* speeiales de prix plus 
eleves font en vig eur, et ils sont 
sujets & varier sans avis. 

Levain en Tablettes 
"Royal." 

Boite 36 paquets a 

5.; . . . la boite $1.15 

Lessive en Poudre 
de Cillett. 

La cse 

4 doz. a 1 i caisse $ >.50 
3 caisses .... 3.40 

5 caisse- (in plus .'! 35 

Poudre a Pate "Magic'' 

Ne contieiit pasd'alur.. 
La doz. 



bakin| 



de 
d* 4 

de 6 
<Ih 8 
de 12 
de 12 
de 16 

2 doz. de lu 

1 d. 



'• c. 

oz 

oz. 

< z. 

OZ. 

oz. 

oz. 



>z. de 2^2 lbs 
,'zMoz de f> lbs 

2 doz. de 6 oz 

1 doz. ile 12 oz. 
1 doz. de 16 oz. 
Vendue en canihtres cmletnenfc. e 
Reini.se speVi.ile de 5% accordee sur les 
coiiiin. Hides de 5 caiss.s et plus de la 
Poudre a Pale 'Magic". 



$0.50 
. 75 
. 1 00 
. 1.30 

1 M) 
. 1 85 
. 2.25 

2.30 
. 5 30 
. !».60 

a 
la Cse 

$l>."0 




Soda "Magic' 



la Cse 



No. 1 caisse hO pqts de 
1 lb 2 85 

5 caisses. . . 2.75 
No 5 caisse 

100 pqts de 10 OZ 2 90 

5 caisses . . . . 2 Si I 

Bicarbonate de soude superieur 
de "Cillett" 

Caques de 100 lbs , par caqne . $2.75 

Baiils de -Kill lbs., par haul . . ■ ? ,HJ 

Creme de Tartre de 
"Cillett" 

La doz. 

\ lb. pqts. (4 doz. dans 
la caisse) . . . $1-10 

'/, lb. pqts (4 doz dans 
la caisse) . . . 2.20 

La Cse 



j GILLETT5 

fREAMTART* 11 




4 doz. pqts. 
2 doz. pqls 



% lb. . . fasBor-1 $8 80 

#»'• * US - J La doz. 

% lb. canisties rondes, avec emi- 
Vercles fei mant a vis (4 doz. dans 
la caisse) 2.60 

111) canisies l-ondes, avec couvei- 
cles ferruant a vis (3 doz. dans la 

v caisse 4 70 

' La lb. 

5 lb. canistres carrees {% doz dans 

la caisse . . , 0.36 

10 lb. boites i'ii hois . . , . 0.33 

25 |b. seaux en bois . » 0.84 ^ 

100 lb. ba.ils 0.31 

360 In. b 11 ils 0.30# 




N. K. FAIRBANK COMPANY 

LIMITED 

Montreal 

Prix du Saindoux 
Compose, Marque 
BOAR'S HEAD. F. 
O. B. Montreal. 
Tinettes 60 lb. 0.11 
Tierces o.iol 

Seaux en bois, 20 lbs. o.nj 

Chaudieres. 20 lbs. o.iol 

Caisses, 3 lbs., 20 a la caisse o.u-J 

Chaudieres, 5 lbs., 12 a la caisse o.n| 
Caisses. 10 lbs., 6 a la caisse o.n* 

GUNN, LANGLOIS & CIE, Limitee, 
Montreal 

Prix du Saindoux 

Compose, Marque 

EASIFIRST 

Tinettes 60 lb. o.n} 
Tierces o.ir 




Seaux en bois, 20 


11, 


s. 




2.25 


Chaudieres, 20 lbs 








2.15 


Caisses, 3 lbs. 






lb 


0.12 


Caisses, 5 lbs. 






lb. 


0.12 


Caisses, 10 lbs. 






lb. 


0.12 


Pains moules d'une 


lvre 




0.12J 



IMPERIAL TOBACCO CO. OF CA- 
NADA. LIMITED. 

Cigarettes Le 1,000 

Athlete $ 8.50 

Bouquet, boite 350, par boite $2.08 5.95 
Calabash 11.20 

Columbia "tout tabac" n. SO 

Coronet 2 18.50 

Dardanelles "Turques", bouts unis 12.50 
Dardanelles "Turques", bouts liege 

ou argent 12.75 

Derby, boite de 600, la boite, 

$4.12; le 1000 6.85 

Empire Navy Cut 8.20 

Fatima 10.25 

Guinea Gold 8.20 

Gloria 5-95 

Gold Crest 6.20 

Hassan "Turques" 8.50 

Imperial A A 27.00 

Imperial A A 1 35-00 

Mecca "Egyptiennes" 8.50 

Mogul "Egyptiennes" bouts unis 12.25 
M Mogul "Egyptiennes" bouts en 

liege 12.25 

Murad "Turques", bouts unis 12.25 

New Light "tout tabac" 8.50 

Niobe Turques 8.00 

Old Chum 8.20 

Old Gold 6.50 

Pall Mall "Format ordinaire" 19.00 

Pall Mall "Format Royal" 25.00 

Players Navy Cut 8.40 

Richmond Straight Cut 11.20 

Sweet Caporal 8.50 

Sweet Sixteen 5-95 

Sub-Rosa "tout tabac" 8.50 

Cigarettes importees 
Capstan "donees et medium" 12.50 

Capstan, boites de 10 avec porte- 

cigarettes 12.50 

Soussa, importees du Caire, Egyp- 

te, extra fine, No 25 20.00 

Extra fine, No 30 23.00 

Khedivial 30.00 

Three Castles, boites de fer-blanc 

50s et boites de cartons 10s 15-50 

Three Castles, boites de fantaisie 16.00 

Tabac a cigarettes La Lb. 

B.C. No 1, 1/13 $'- 10 



Vol. XLVII — No 4. LE PRIX COURANT, Vendredi, 2$ Janvier 1914. 



QUAND UN ARTICLE PORTE 
CETTE MARQUE, 



I f^P^S *"> # " 



m i 



W 



TRADEiS ■ .-TV' / ■ • MARK 



Vous pouvez avoir 
Confiance en sa Qualite 



United Shoe Machinery Company of Canada 

Montreal, Que. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT" 



IO 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 23 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 4. 



Athlete, 1/13 1.08 

Sweet Caporal, 1/14 1.17 

Tabacs coupes La Lb. 

Old Chum. 1/11 $0.90 

Lord Stanley, tins l / 2 et % lb. 1. 16 

Meerschaum, 1/11 0.87 

Athlete mix. Tins y 2 tt % lb. 1.42 

Old Gold, 1/12 1.03 

Seal of North Carolina, 1/12 0.98 

Duke's Mix. "Cut Plug", 1 lb. 0.92 

Old Virginia, pqts y 2 et I lb. 0.75 
Duke's Mixture "granule" 

1/11 bags, 5 lbs. carton 0.94 
Cull Durham 

1/10 bags, 5 lbs. carton, la lb. 1.25 

1/16 bags, 5 lbs. carton, la lb. 1.25 

Old Virginia, pqts 1/16 0.70 

Snap, pqts 1/7 et 1/14 0.58 

Calabash Mixture, tins l / 2 et 1 lb. 1.20 

Calabash Mixture, tins J4 J - 2 5 

Calabash Mixture, tins y$ 1. 40 
Capstan Navy Cut "importe", tins 

%, Medium et Fort 1.50 
Capstan Mixture, "importe", tins 

14. medium 1 .50 
Pride of Virginia, "importe", tins 

1/10 1.50 
Old English Curve Cut "importe", 

tins 1/10 lb. 1 .35 

Tuxedo "importe", tins 1/10 lb. 1-37 

Lucky Strike "importe", tins 1/10 1.50 
Rose Leaf "importe", a chiquer, 

pqts 1 oz. 1.30 

Tabacs a chiquer "importes" La Lb. 

Piper Hiedsieck 1.22 

Tabacs en poudre La Lb. 

Copenhagen, en boites 1/12 lb. 0.90 

Horseshoe 0.90 

Rose No 1 de Landry 0.32 

Rose No 1 de Houde 0.34 



EMPIRE BRANCH 

Tabacs a chiquer 

Club barres, 5 a la barre, 6 more, a 

la lb., boites 5 lbs. 0.42 
Moose, us 2x3 18 lbs. cads, 12 lbs. 

V2 cads. 0.40 

Snow Shoe, barres, 6 y 2 more, a 

la lb. 0.45 

Stag, 5 1/3 more, a la lb. y 2 butts 0.39 

Black Watch, 6s 0.45 

Bobs, 5s et 10s 0.39 

Currency, 10s 0.39 

Pay Roll, 7 J / 2 s 0.59 

Empire Navy Chewing, barres, 14 

oz., boites 7 lbs. 0.53 

Tabacs a fumer en palettes La Lb. 

Rosebud, 3x3, 7s y 2 cads, 8 lbs. 0.50 

Pedro, barres, 16 oz., 5 more, a la 

lb., boites de 6 lbs. 0.58 

Empire, 6s et 12s 0.44 

Rosebud, 6s 0.45 

Ivy, 7s 0.50 

Shamrock, 6s 0.45 

Tabacs haches 

Great West, sac, 8s 0.59 

Regal, cube cut, en boites de 9s 0.70 

Taxi, crimp cut, boites 10s 0.78 

HENRI JONAS & CIE. 

Montreal. 

Pates Alimentaires. La lb. 

Macaroni "Rertrand" 0.08 

Vermicelle "Bertrand" 0.08 

Spaghetti "Bertrand" 0.08 

Alphabets "Bertrand" 0.08 

Nouilles "Bertrand" 0.08 

Coquilles "Bertrand" 0.08 

Petites Pates, etc. 0.08 



Extraits Culinaires. La doz 

1 oz. Plates. Triple concentre 0.84 

2 oz. Plates. Triple concentre 
2 oz. Carrees. Triple concentre 

4 oz. Carrees. Triple concentre 
8 oz. Carrees. Triple concentre 

16 oz. Carrees. Triple concentre. 
2 oz. Rondes. Quintessences 
2I r Rondes. Quintessences 

5 oz. Rondes. Quintessences 
8 oz Rondes. Quintessences 
4 oz. Carrees. Quintessences. Bou- 

chons emeri 
8 oz. Carrees. Quintessences. Bou- 
chons emeri 



1.57 
1.88 

3-34 
6.25 
12.00 
1.96 
2.19 
3-75 
6 67 

3-75 



2 oz. Anchor. 

4 oz. Anchor. 

8 oz. Anchor. 

16 oz. Anchor. 



7-50 
1.0*3 

1-75 
3.00 
6.00 



2 oz. Golden Star "Double Force" 0.75 
4 oz. Golden Star "Double Force" 1.25 
8 oz. Golden Star "Double Force" 

16 oz. Golden Star "Double Force" 
2 oz. Plates. Soluble. 
4 oz. Plates. Soluble. 
8 oz. Plates. Soluble. 

16 07. Plates. Soluble. 

1 c,/.. London. 

2 oz. London. 

Rxtraits a la livre de $1.00 a 

F.xtraits au gallon de $6.00 a 



2.25 
4-25 
0.75 
1-25 
2.25 
4.25 
0.50 
0.75 
3-00 
24.00 



Memes prix pour extraits de tous fruit*. 

Moutarde Franchise. La grosse 

Pony Mustard, 2 doz. a la cse 8.40 

Small Mustard, 2 doz. a la cse 7.80 

Medium Mustard, 2 doz. a la cse 10.80 

Large Mustard, 2 doz. a la cse 12.00 
Tumblers Mustard. 2 doz. a la cse 10.80 

Muggs Mustard. 2 doz. a la cse 13.20 

Nugget Tumblers, 2 doz. a la cs 13.20 




C'est le developpement des moyens a votre disposition pour reussir dans votre commerce. 

Un homme d'affaires n'est ni trop petit pour grand ir, ni trop grand pour ne pas 
grandir da vantage. 

65,000 Eleves. Plus de 200 a Montreal Actuellement. 



La Science d'Edifier Un Commerce enseigneeau moyen de Conferences ou par Correspondance. 
Demandez des renseignements — Ecrivez-nous aujourd'hui-meme. 

La premiere lecon vous aidera a surmonter quelques-unes des difficulte's actuelles de 
votre commerce. 






The Sheldon School of Business Science, Limited 

80 Rue St-Denis, MONTREAL. 






EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT". 



Vol. XL VI I — No 4. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 23 Janvier 1914. 



II 



1, 'abstention d'emmagasiner une marchandise sup£rieure peut entraiuer une perte de clientele pour le marchand 

LES POUDRES NERVINES DE MATHIEU 

sont reconnues paTtout comme speeifique contre les maux de t€te, et recommand£es avec assurance par tous les marchands corame 
etant un reme °e efficace. Ne perdez pas votre clientele pour avoir laisse votre stock s'epuiser. 



POUDRES NERVINES 

Oe MATHIEU 

Pouriousles Mau» delete el Ne vralgc 




Si vous ne connaissez pa» les Poudres Ner- 
vines de Mathieu essayez-leg a nos frais au 
mc yen du coupon ci-joint. 

Pour tous les rhumes le Sirop de Goudron 
j et d'huile de foie de morue de Mathieu est 

reconnu comme un remede sur et efficace. 

LA CIE J. L. MATHIEU, 

Proprietaire. 
Sherbrooke, • • P.Q. 

MM. L. Chaput. FiU & Cie., Limitee. 
Depositaires en Gros Montreal, P.Q. 



j.Veuiller m'envoyer une botte reguliere 
de Poudrea Nervine* da Mathieu a l'adretse 
suivante : 

Nom _...„ 

De 

(Nom de la maiion de commerce). 

Rut 

Ville ou village 

Province 





£ar 

EXTRA SUPERIEUR GRANULE 

Maintenant empaquete en sacs de un dollar, pesant 16, 17, 1 8 et 19 livres, en sacs de coton. 
Vous pouvez les avoir dans n'importe quelle de ces grandeurs a votre choix. 



AUX CULTIVATEURS 

Nous recevons la creme des se 
parateurs a main. 



290 Ave. Papineau 
MONTREAL 




The Geo. E. Tuekett & Son Co., Limited 

HAMILTON, ONT. 



CHARBON 

Anthracite et Bitumineux. 

Exp^die" par voie ferr^e ou voie d'eau & tous 
endroits de la Province de Quebec. 

GEORGE HALL COAL CO. 

OF CANADA, LIMITED. 
126 hub ST-PIEHBE, MONTREAL, 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT' 



12 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 23 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 4. 



■WW— WW— f<B W|, 



PERFECTION 

^ MOONEY BISCUIT KtNDY. CO 

STRATfQRD CANAD/S 



LES 



BISCUITS 

Qui Edifient un Commerce. 

Tout Spicier actif et intelligent de- 

vrait maintenant faire un effort 

special pour pousser la ven- 

te des biscuits 

Soda a la 

Creme Perfection 

de Mooney 

II a une occasion de le faire en cette 
grande saison des receptions et 
des "Thes". II n'y a rien de plus 
agitable au gout, de plus croustil- 
lant et de plus delectable en fait de 
biscuits Tousles gourmets lesavent 

The Mooney Biscuit 

AND CANDY CO., LIMITED 

Manufactures a 

Montreal, Stratford, Winnipeg, 
Vancouver. 

Succursales a Hamilton, Ottawa, Syd- 
ney, C. B., Halifax, N. E., Fort Will- 
iam, Calgary, Vancouver, C. B., St- 
Jean, T. N. 



La Farine Preparee deBrodie 

Vous Conserve Vos Clients. 

Toujour* digne de confiance, elle e»t preferee a 
toutes lee autre* farinet 

UN BON VENDEUR. 

Voyez le coupon des epiciers dans chaque 
carton. 

Brodie & Harvie, Limited. 

14 et 16 Rue Bleury, 

Tel. Main 436. MONTREAL 



Ne demandez pas plus a votre publi- 
city qu'elle ne peut vous donner. Son 
action est limitee de meme que son ren- 
dement. 



Athenian Tumblers, 2 doz. i la cse 13.20 
Cold Band Tumblers, 2 d. a la cse 13.80 
No 64 Jars Mustard, 1 doz. a la cse 18.00 
No 65 Jars Mustard, 1 doz. 4 la cse 21.00 
No 66 Jars Mustard. 1 doz. a 'a cse 24.00 
No 67 Jars Mustard, 2 doz. a la cse 13.20 
No 68 Jars Mustard. 1 doz. a la cse 15.00 
No 60 Jars Mustard. 1 doz. a la cse 24.00 
Molasses Jugs Must.. 1 d. a la cse 21.00 
Jarres i gal. Mustard. 1 d. a la cse 36.00 
Jarres } gal. Mustard, J d. a la cse 54.00 

Vernis a chaussures. La doz. 

1 doz. a la caisse. 

Marques Froment. O.75 

Marque Jonas. 0.75 

Vernis Militaire a I'epreuve de l'eau. 2.00 

MATTHEWS-LA1NG. LIMITED. 
Montreal, Canada. 




Lard en Baril Marque "Anchor" 

Lard pesant, Canada Short Cut, 

Mess brl. 35/45 29.00 

Lard pesant, Canada Short Cut, 

Mess y 2 brl. 15.00 

Lard pesant, Canada Short Cut, 

brl. 45/55 28.50 

Lard pesant, Canada Short Cut, 

14 brl. 14.25 

Lard pesant, Brown Brand, desos- 

se, tout gras, brl. 20/35 27.00 

Lard clair, pesant, brl. 20/35. 
Picked Rolls, brl. 27.50 

Lard a feves, (petits morceaux, 

mais gras), brl. 24.00 

Heavy, clear fat backs, 40/50 27.50 

Heavy, clear fat backs, 60/70 27.00 

Saindoux Compose Raffine, choix. 
Marque "Anchor". 

Tierces, 375 lbs. lb. o.iol 

Boites 50 lbs. net (doublure par- 

chemin) O.ioi 

Linettes, 50 lbs. net (Tinette imi- 

tee) 0.10J 

Seaux de bois, 20 lbs., net $2.15 o.iol 
Seaux de fer-blanc, 20 lbs. $2.05 o.iol 
Caisses 10 lbs. tins, 60 lbs. en cais- 

ses, bleu o. 11 

Caisses 5 lbs. tins, 60 lbs. en cais- 
ses, bleu o.nj 
Caisses 3 lbs. tins, 60 lbs., en cais- 
ses o.Ili 
Briques de saindoux, 60 lbs, en 
caisse 0.12 

Saindoux Marque "Anchor" (garanti 
pur). 



Tierces, 375 lbs. 

Boites, 50 lbs., net (doublure par- 

chemin) 
Tinettes, 50 lbs., net (tinette imi- 

tee) 
Seaux de bois, 20 lbs., net (dou- 
blure parchemin) $2.90 
Seaux en fer-blanc, 20 lbs. 

brut $_».8o 

Caisses, 10 lbs., tins, 60 lbs., en 

caisses rouges 
Caisses, 5 lbs., tins, 60 lbs., en 

caisses rouges 
Caisses, 3 lbs., tins, 60 lbs., en 

caisse 
Saindoux en carre d'une livre, 60 

lbs., en caisse 



o. 14 
0.14I 
0. 143 
o. 14^ 
o. 14 
0.14'f 
0.15 
0.15 
0.151 



IMPORTANT 

Les Epiciers detail lants 

qui d^sirent plaire a 1 e u r s 
clients devraient etre certains 
de pouvoir leur fournir les v^ri- 

tables 

Baker's 
Cocoa 

and 

Chocolate 



Registered' avec la marque de com 
Tnde-MaM merce sur les paquets. 

Ce sont des marchandises 
de premier ordre, les meilleures 
du monde au point de vue de la 
purete" et du gout. 

Manufactures uniquemeat par 

WALTER BAKER & CO., 

Limited. 

Montreal. Can. Dorchester, Mat ■ 

ETABLIE EN 1780. 




LAGAILLE, GENDREAU & GIE 

Successeurs de CHS. LACAILLH & CIB. 
EPICIERS EN (1ROS 

Importatenra de Melaases, St- 
rops, Fruits 8eca, The, Vins, 
Liqueurs, Sucres, Etc , Etc. 



Speciality de Vins de Mease de Sicile 
et de Tarragone. 



329 Rue St-Paul et 14 Rue St-l'izi 
MONTREAL 



ELITE" 



GHOGOLAT << 

Non Sucre 

DBS BPICIBHS 
four tons lea 

Besoins de la Cuisine 

Tablettes de % lb 

KHhrlqui 1 par 

JOHN P. MOTT & CO., 

HALIFAX, N P.. 
J.A.TAYLOR, Aaren . Montr. *1 



Vol. XLV1I — No 4- 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 23 Janvier 1914. 



13 



Les Faits — Les Chiffres 

Sont l'evidence la plus 
convaincante 

Feves au Lard 
de Clark 



De mois en mois et d'ann£e en an- 
ne'e elles augmentent en faveur dans 
le public. 

Nous connaissons l'enorme aug- 
mentation de notre production et nous 
pouvons vous dire que la simple raison 
pour cela est'qu'elles 

"Sont les meilleures" 

Vous, M. l'epicier vous pouvez 
prouver cela Comparez simplement 
vos ventts des autres marques. Vos 
propres chiffres vous convaincront. 

Mettez en stock les Clark et ayez- 
en le commerce. 



W. Clark, Limited, 

MONTREAL 



Le Pre! Immobilier, Limitee 

244 Rue Ste-Catherine Est, 
Montreal. 

Phone Bell Est 5779 

BUREAU DE DIRECTION i 
President! M. J.-A.-E. Gauvin, pharmacien 
ancien echevin ; Vice-Pra.ident i M. L -A. La 
vallee, maire de Montreal ; Secretairt-Tre.o 
riar : M. Arttanr Gagne, avocat ; Diracteurs t M 
Im E. Geoff rion, ancien president de la Chambre 
de Commerce du District de Montreal, membre 
de la Commiaslon du Hftvi e de Montreal ; M. le 
Dr J.-O. Goyette, ancien maire de Magog ; M. le 
Dr P -P. Renaud, capitaliste ; M. F.-E. Fontaine, 
directeur-gerant de "The Canadian Adver ising 
Limited" ; Garant i M. L.-W. Gauvin, ex-inspec- 
teur et surintendant de la Metropolitan Life 
Int. Co. 

SI VOUS AVEZ BESOIN DE CAPITAL 

pour acheter une propriety ou pour vousbfttir 
inscrivez-vous au "Pr*t Immobilier. Limitee," 
qui vous pretera ce capital sans iuteret, avec 
grandes facilites de remboursement. 

Lea facilitesde remboursement des prets faits 
a sea membres par le "Pr«t Immobilier, Limitee" 
sont telles qu'elles represcutent a peu pres 
l'lntertt que l'on aurait a payer sur un emprunt 
ordinaire. 

REPRESENTANTS DEMANDES -Le "Pr«t 
Immobilier, Limitee" n'a pas encore d'agence 
dans tous les Districts et est dispose a entrer en 
pourparlers avec des representanta bien qua li 
Sea. 

Ecrivez ou telephonez pour avoir la 
brochurette explicative gratuite. 



Viandes fumees. 
Jambons: Premiere qualite. 

Extra gros, 28 a 40 lbs. 

Gros, 20 a 28 lbs. 

Moyens, 15 a 19 lbs. 

Petits, 10 a 13 lbs. 
Jambons desosses, roules, gros 

16 a 25 lbs. 
Jambons desosses, roules, petits 

9 a 12 lbs. 
Bacon, Special Rose Brand 
Bacon Anchor Brand, a dejeuner, 

sans os, choisi 
Bacon Brown Brand, a dejeuner, 

marque anglaise, sans os, choisi 
Bacon Windsor, dos pele 
Bacon Windsor, sans os 
Jambons de Laing, choisis, Pique- 

que-Nique", 10 a 14 lbs. 
Petit bacon roule, epice, desosse, 

8 a 12 lbs. 
Bacon choisi, Wiltshire, cote, 50 

lbs. 
Cottage Rolls 

Saucisses fumees. 
Bologna (Bondon de Boeuf) 
Bologna (Enveloppe ciree) 
Brunswick (Beef Middles) 
Frankfurts 
Polish 
Garlic 
Empress (Poulet, jambon et lan- 

Saucisses fraiches. 

Saucisses de pore (tripes de pore) 
Saucisses de pore (tripes de mou- 

ton) 
Petites saucisses de pore (pur 

pore) 
Saucisses Cambridge (paquets de 

1 lb. 
Saucisses de fermier 
Chair a saucisses (seaux de 20 

lbs.) 
Roudin blanc 
Botidin noir 

AGENCES 



0.16 
0.17 
0.18 
0.19 

0.19 
0.21 

0.22 

0.19 

0.17 
0.22 
0.24 

0.15 



0.20 
0.19 

0.09 

o.o8i 

0.08 

0.11 

0.09 

0.09 



0.092 

O.IO 

0. 16 

O.ioi 
O.IO 

0.08S 

0.07 
o 08 



LAPORTE, MARTIN, LIMITEE, 

Legumes importes 

"LE SOLEIL" 



Lorsque vous arrangez votre vitrine, 
ayez soin de mettre le motif principal i 
la hauteur ou il sera le mieux saisi par la 
vue du passant. 



Asperges 

Pointes de Tete seul., y 2 flac. 40 s. 
Pointes de Tete seul., J / 2 kilo, 100s. 
Pointes de Tete seul., 1 kilo, 50 s. 
En Branches Geantes, bocal, 16 s. 
En Branches Geantes, l / 2 kilo, 100s. 
En Branches Geantes, 1 kilo, 50 s. 
En Branches Grosses, l / 2 kilo, 100s. 
En Branches Grosses, 1 kilo, sor. 
En Branches Extra, 1 kilo, 50 s. 
Coupees sur Extra, J / 2 kilo, 100 s. 
Coupees sur Extra, 1 kilo, 50 s. 
Er, Branches Fines, y 2 kilo, 100 s. 
En Branches Fines, 1 kilo, 50 s. 

Flageolets 

Extra Fins, y 2 kilo, 40 s. 
h'.xtra Fins, y 2 kilo, 100 s. 
Moyens, y 2 kilo, 100 s. 

Haricots 

Verts Extra Fins, x / 2 flac, 40 s. 
Verts Extra Fins, y 2 kilo, 100 s. 
Verts Fins, y 2 kilo, 100 s. 
Verts Fins, 1 kilo. <.o s. 
Verts Moyens. V2 kilo, too s. 
Verts Coupes. y 2 kilo, 100 s. 

Divers 

Carottes tournees, y 2 kilo, too s. 10.50 



C/S 
22.00 

27.50 

27.00 

10.00 

27.00 
25.00 
24.50 
23.50 

22.00 
22.00 
21 .00 
22.O0 
21.00 



9-50 
13.50 
II.OO 



9.00 
T3.00 
IT. 50 
11.00 

7.50 
7.50 



Carottes tournees, 1 kilo, 50 s. 10.00 
Choux de Bruxelles, l / 2 kilo, 100 s. 9.50 

Choux de Bruxelles, 1 kilo, 50 s. 9.00 

Cotes de Celeri, y 2 kilo, 100 s. 8.00 

Cotes de Celeri, 1 kilo, 50 s. 7.50 

Celeri (pieds), l / 2 kilo, 100 s. »j.oo 

Epinards en Puree, y 2 flac, 40 s. 8.00 

Epinards en Puree, l / 2 kilo, 100 s. 10.00 

Epinards en Puree, 1 kilo, 50 s. 9-50 

Fonds d'Artichauts, l / 2 kilo, 100 s. 33.00 

Salsifis, y 2 kilo, 100 s. 11.50 

Macedoines 

Extra cuoix, No 1, y 2 flac, 40 s. 8.50 

Extra choix, No 1, y 2 kilo, 100 s. 12.00 

Extra choix, No 1, 1 kilo, 50 s. 11.50 

Sans marque, No 2, l / 2 kilo, 100 s. 9.00 
Petits Pois 

Sur Extra Fins, y 2 flac, 40 s. 10.00 

Sur Extra Fins, y 2 kilo, 100 s. 15.50 

Extra Fins, y 2 kilo, 100 s. 15.00 

Extra Fins, 1 kilo, 50 s. 14.50 

Tres Fins, y 2 kilo, 100 s. 13-50 

Fins, l / 2 kilo, 100 s. 11.50 

Mi-Fins, y 2 kilo, 100 s. 11.00 

Moyens, No 1, y 2 kilo, 100 s. 10.00 

Moyens, No 2, y 2 kilo, 100 s. 9.50 

Moyens, No 3, y 2 kilo, 100 s. 9.00 
Petits Pois Frs. Petit 

Fins, y 2 kilo, 100 s. 9.50 

Moyens, y 2 kilo, 100 s. 7.00 

Soupes 

Cerfeuil, y 2 kilo, 100 s. 9.00 

Creme de Celeri, y 2 kilo, 100 s. 6.50 

Julienne, y 2 kilo, 100 s. 8.00 

Oseille. l / 2 kilo, 100 s. 9.00 

Printaniere, y 2 kilc, 100 s. 8.50 

Tomates Puree, y 2 kilo, 100 s. 10.50 

Tomates Puree, 1 kilo, 50 s. 10.00 

Huile d'Olive "Minerva" 

Caisse 12 bout., litre 8.00 

Caisse 12 bout., qrts. 6.00 

Caisse 24 bout., pts. 6.50 

Caisse 24 bout., y 2 pts. 4.25 

Caisse 2 estagnons, 5 galls. 2.00 

Caisse 6 estagnons, 2 galls. 2.05 

Caisse 10 estagnons, 1 gall. 2. 10 

Caisse 20 estagnons, l / 2 gall. 2.25 

Caisse 20 estagnons, 54 gall. 2.50 

Caisse 48 estagnons 2.60 

Savons de Castille 

Le Soleil 72% d'huile d'Olive. Caisse 

Caisse de 200 moic. de \o l / 2 oz. 12.00 

Caisse de 100 more de \oy 2 oz. 6.00 

Caisse de 200 more de 7 oz. 7.75 

Caisse de 200 more, de 3J/2 oz. 4.25 

Caisse de 50 more, long de 16 oz. 4.75 
Caisse de 50 more, carre de 16 oz. 4.75 
Caisse de 50 more, carre de 12 oz. 4.00 

Caisse de 12 barres de 3 lbs. 0.09* 

Caisse de 25 barres de 11 lbs. 0.08$ 

La Lune 65% d'huile d'Olive Lb. 

Caisse de 50 more, carres de T2 n? 3 7- 

Caisse de 12 barres, 3 Ih.s o.oq 

JOHN P. MOTT & CO. 

Elite, per doz. 0.00 
La lb. 
Prepared Cocoa 8.28 
Breakfast Cocoa 0.36 

No t Chorolate 0.30 

Diamond Chocolate 0.24 

Navy Chocolate 0.20 

Cocoa Nibbs 0.35 

Cocoa Shells 0.05 

Confectionery Chocolate 0.18 a 0.30 




14 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 23 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 4. 



Plain Chocolate Liquors 
Vanilla Stick 



0.18 a 0.35 
la gr. 1. 00 



SALADA TEA CO. 




THES DE CEYLAN 
"SALADA" 



Cout. Vend. 
$0.25 $0.30 
0.27 0.3s 



Etiquette Brune. i's et i's. 
Etiquette Verte, i's et i's. 
Etiquette Bleue, i's, i's, i's et 

i's. 0.30 0.40 

Etiquette Rouge, i's et i's. 0.36 0.50 
Etiquette Or, au detail 0.44 0.60 

Noir, mele ou vert, de toutes qualites. 

SAVON. 

The GENUINE, empaquete' 100 mor- 
ceaux par caisse. 




Prix pour Ontario et Quebec: 
Moins de 5 caisses 
Cinq caisses ou plus 



500 
4-95 




SNAP CO., LTD., 

Montreal 

Snap Hand 
Cleanei 

Cie de 3 do 3.60 

Cse de 6 doz. 7.20 

30 jours. 

ARTHUR P. TIPPET & CO., Montreal. 

Lime Juice "Stowers" La cse 

Lime Juice Cordial, 2 doz. pts. 4.00 

Lime Juice Cordial, 1 doz. pts. 3.50 

Double Refi, lime juice 3. So 

Lemon syrup 4-°° 



OCCASIONS D'AFFAIRES. 



Nos abonnes que pourraient interes- 
ser les demandes de representations, 
d'agences de marchandises, etc., publiees 
dans "Le Prix Courant", n'auront qu'a 
nous faire connaitre le numero de l'oc- 
casion d'affaires qui les interesse pour 
que nous leur adressions tous les ren- 
seignements complementaires qui pour- 
raient leur £tre utiles. 

45-1. Ecremeuses. — Une maison de 
Durban est prete a prendre la vente d'e- 
cremeuses. Correspondance demandee. 

46-1. Fil de fer barbele et uni fabrique 
au Canada. — Une maison de l'Afrique 
du Sud est prete a en acheter directe- 
ment. Echantillons et prix demandes. 

47-1. Chaises a bon marche. — Catalo- 



gues et prix demandes par une maison 
de Durban. 

48-1. Quincaillerie de differentes li- 
gnes. — Une maison de Durban sera 
heureuse de recevoir catalogues et prix. 

49-1. Fil de fer barbele et uni. — Echan- 
tillons et prix demandes par une maison 
de Durban. 

51-1. Quincaillerie de menage. — Cata- 
logues et prix demandes par une maison 
de Durban. 

53-1. Cuir. — Catalogues et prix de- 
mandes par une maison de Durban. 

54-1. Clous. — Catalogues et prix de- 
mandes par une maison de l'Afrique du 
Sud. 

55-1. Machine. — Un correspondant de 
Londres qui a pris un brevet canadien 
pour une grue a virage rapide compen- 
see avec volee bien balancee par elle- 
merae, est desireux de correspondre avec 
maison d'ingenieurs du Canada prete a 
entreprendre la manufacture de la ma- 
chine au Canada. 

56-1. Fromage. — Une maison de Lon- 
dres desire l'adresse d'exportateurs de 
fromages canadiens prets a expedier 
dans l'Afrique du Sud. 

58-1. Alcool de Bois. — Une maison 
d'agence de Londres, ayant des succur- 
sales a Buenos-Ayres et Montevideo, 
rapporte un grand et croissant marche 
de cet alcool dans l'Amerique du Sud et 
aimerait a correspondre avec des expor- 
tateurs canadiens de ce produit. 

59-1. Farine et houblon. — Une an- 
cienne maison de Francfort-sur-le-Main, 
Allemagne, desire recevoir echantillons 
et prix de bons exportateurs canadiens 
de ces articles c.i.f. a Hambourg ou 
Rotterdam. 

60-1. Son, fourrages, graines seches. — 
Une maison d'importation bien connue 
de Hambourg, Allemagne, desire corres- 
pondre avec maisons canadiennes pretes 
a faire des affaires. Les plus hautes re- 
ferences a Londres et New-York. 

61-1. Entreposage. — Une importante 
maison d'expedition et agents a commis- 
sion de Paris, possedant de grands en- 
trepots, en relations avec patisseries, 
distilleries, epieeries, pharmacies, pape- 
teries, parfumeries, etc.; accepterait 
agences generales de produits canadiens 
requerant des stocks de reserve a l'e- 
tranger. Prete a faire des avances sur 
les consignations. 

62-1. Pousses de cerisiers. — Les era- 
paqueteurs sont invites a correspondre 
avec une maison de Paris de marchands 
a commission pour disposer de leur pro- 
duction de pousses. 

63-1. Pommes tranchees evaporees. — 
Les producteurs de cet article, empaque- 
te en caisses de 50 livres, qui desirent 
donner une agence generale pour la 
France, a une maison a commission de 
Paris, sont pries de correspondre. 

64-1. Homards en boites. — Une mai- 
son de marchands a commission dc Pa- 
ris demande l'agence pour la France aux 
manufactures et exportateurs du Canada. 

65-1. Mais. — Une maison dc Lille, 
France, demande a correspondre avec 
producteurs de cet article. 

66-7. Cuir tanne au chrome. — Un agent 



a Paris, desire ouvrir un commerce avec 
manufacturiers de cet article. 

67-1. Bois a pulpe. — Les manufactu- 
riers et exportateurs de bois de pulpe 
mecanique et chimique, sont invites a 
correspondre avec un agent de Paris. 

68-1. Mica Ambre. — Un marchand de 
fournitures electriques de Londres, qui a 
de grandes relations avec les consomma- 
teurs de mica ambre, serait heureux d'a- 
gir pour les producteurs canadiens sur 
base de commission. 

69-I. Agent. — Une compagnie manu- 
facturiere de Londres en sacoches a 
main de fantaisie et ceintures de dames, 
moyennes et haute classe, fabriquees en 
Angleterre, demande un agent resident 
canadien de confiance pour la represen- 
ter sur une base de commission. 

70-1. Billots d'orme. — Une maison de 
Cardiff desire des cotations d'expedi- 
teurs canadiens pour billots d'orme de 
premiere classe pour expedier de bonne 
heure la saison prochaine. Prix c.i.f. 
Cardiff. 

71-I. Bois. — Une maison de Glasgow 
demande a correspondre avec expedi- 
teurs canadiens de billots d'orme, noyer 
d'Amerique, frene, etc. 

72-1. Mica ambre. — Une maison de 
Londres ayant plusieurs succursales con- 
tinentales qui specialise en materiaux 
isolateurs, considererait des offres pour 
mica ambre canadien de haute classe et 
demande des cotations d'expediteurs ca- 
nadiens. 

73-1. Conserves de legumes. — Un agent 
a commission de St-Jean de Terreneuve 
demande a representer des exportateurs 
canadiens. 

74-1. Confitures et gelees. — Un agent 
a commission de Terreneuve demande a 
communiquer avec manufacturiers cana- 
diens. 

75-1. Essences culinaires. — Un agent 
a commission de Terreneuve demande 
echantillons et prix. 

76-1. Savon. — Un agent de Terreneuve 
demande des noms de fabricants de sa- 
von. 

77-1. Conserves de bleuets. — On de- 
mande correspondance par un agent a 
commission de Terreneuve avec expor- 
tateurs canadiens. 

78-1. Epicerie et conhserie. — Manu- 
facturiers et exportateurs canadiens de- 
sirant etre represented a Terreneuve sont 
pries de correspondre avec un agent de 
St-Jean. 

79-1. Quincaillerie. — Un agent a com- 
mission de Terreneuve demande a com- 
muniquer avec exportateurs canadiens de 
quincaillerie. 



C'est un pauvre vendeur que celui qui 
sc contente de dire: "Nous ne tenons pas 
cet article" ou "None n'en avons plus"; 
qui laisse partir le client sans essayer de 
lui vendre quelque chose se rapprochant 
de ce qu'il desire. 



Vol. XLVII — No 4- LK PRIX COURANT, Vendredi, 21 Janvier 1914. 15 



Avez-vous remarque comme 
notre publicite agressive, per- 
sistante, renforce la demande de 

COWAN'S 

PERFECTION 

COCOA 

(Etiquette Maple Leaf) 

Profitez-vous de l'avantage que 
vous procure cette demande en 
poussant la vente du cacao Cowan? 



The COWAN COMPANY, U 

TORONTO. - CANADA. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS. CITEZ "LE PRIX COURANT" 



16 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 23 Janvier 1914. 



»1. XLVII — No 4. 




LISEZ L'lTIQUETTE 




La Poudre a Pate Magic est garantie n etre composed que des ingredients mentionn6s 
sur re"tiquette et d'aucun autre. C'est la seule poudre a pate fabriquee au Canada, dont 
tous les ingredients sont nommSs sur l'e"tiquette. II y a sur le marche" plusieurs mar- 
ques de poudre a pate composed d'alun, mais qui sont etiquettes et annoneets comme 
ne cjntenant "Pas d'Alun". Cela est injuste et constitue une faussete flagrante. 
Voyez a ce que tous les ingredients soient mentionnes sur l'etiquette. 

MAGIC BAKING POWDER 

llA SEULE POUDRE A PATE EN CANADA DONT TOUS 
LES INGREDIENTS SONT MARQUES SUR L'ETIQUETTE 



msM 

Iwvtl 



MGILLEnCOMPANTlMED 

TORONTO, ONT. 



MONTREAL 




WINNIPEG 




I First. 
Sabdines~2-*^ Quality 





SARDINES IS OIL 

PACT CO BY 

pottun jfrBBtJitiu 

BUch»H*rb«jr, 

HA. 




Le choix de la prise du pecheur 

MARQUE 

BRUNSWICK 

Situes comme nous soramef, en con- 
tact avec les meilleurs lieux de peche, 
nous avons le choix de la prise du 
pecheur. 

Notre usine est moderne de toute fa- 
con, strictement hygienique et ma- 
noeuvre dans des conditions ideales. 
Ceci assure les meilleurs resultats dans 
nos ) rod actions. La haute qualite 
est le diapason des aliments marins de 
la marque Brunswick. lis ont pr< u- 
ve" qu'ils se vendaient excessivement 
bien et qu'ils donnaient de gros bene- 
fices. 

CONNORS BROS., LTD., Blacks' Harbour, N. B. 

AGENTS : 

LEONARD BROS., Montreal. — C. H. B. HILLCOAT, Sydney. — A. W. HUBAND, Ottawa. — JAS. HAYWOOD, 
Toronto. - CHAS. DUNCAN, Winnipeg. — GRANT OXLEY & Co., Halifax. N.E.— C. DE CARTERET, Kingston. — 
BUCHANAN & AHERN, Quebec. — J. L. LOVITT, Yarmouth. - SHALLCROSS, McCAULAY, Calgary, JOHNS 
TON & YOCKNEY, Edmonton, Alta. 





LE PRIX COURANT 

REVUE HEBDOMADAIRE 
Commerce, Finance, Industrie, Assurance, Etc. 



EDITEURS 

La Compag-nie de Publication* de» Marchands Detailleurt du 

Canada, Limitee, 

Telephone E.t 1185. MONTREAL. 

Echange reliant tous Ies services: 

Montreal et Banlieue, $2.50) 
ABONNEMENT ; Canada et Etats-Unis, 2.00 \ PAR AN. 
Union Postale, • Frs. 20.00) 

Bureau de Montreal : 80 rue St-Denii. 

Bureau de Toronto : Edifice Crown Life, J. S. Robertson & Co., repreientanU. 

Bureau de New-York : Tribune Bid?., William D Ward, repretentant. 



II n'est pas accepte d'abonnement pour moini d'une tonec. 

A moins d'avis contraire par ecrit, adresse directement 
a nos bureaux, 15 jours au moins avant la date d'expiration, 
I'abonnement est continue de plein droit. 

Toute annee commencee est due en entier. 

L'abonnement ne cesse pas tant que Ies arrerages ne sont 
pas payes. 

Tout cheque pour paiement d'abonnement doit etre fait 
payable " au pair a Montreal." 

Cheques, mandats, bons de poste doivent etre faits payables 
a l'ordre de " Le Prix Courant". 

Priere d'adresser Ies lettres, etc., simplement comme suit ; 
" LE PRIX COURANT ". Montreal. 



Fonde en 1887. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 23 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 4. 



L'INVENTAIRE, ET COMMENT LE FAIRE 



Depuis que la presse des fetes de Noel et du Nouvel An 
est passee, un grand nombre de maisons de commerce ont 
commence leur travail d'inventaire. C'est la une pratique 
non seulement louable, mais essentielle pour quiconque tient 
a etre fixe sur ses affaires. D'ailleurs, tous Ies marchands 
sans exception, quelque grandes ou petites que soient leurs 
affaires, devraient faire un inventaire au moins une fois l'an. 
S'ils peuvent le faire plus souvent, tant mieux, mais qu'ils le 
fassent tous Ies ans sans y manquer. Ceux qui ont contracte 
I'habitude de le faire regulierement ne manquent pas dc dire 
bien haut Ies avantages qu'ils en retirent, en mettant a jour 
certains petits details essentiels lorsqu'on veut se rendre 
compte des progres accomplis. Dans toute maison bien or- 
ganised et bien dirigee, le patron a une methode de s'assurer 
de temps a autre si Ies affaires marchent a sa satisfaction. 

Toutefois, nous entendons encore des hommes d'affaires 
dire qu'ils sont assez bien au courant de leur commerce pour 
n'avoir pas a se donner le trouble d'un inventaire detaille; 
ceux-la devraient savoir que, dans la vie, on n'obtient rien de 
bon sans effort. Celui qui croit savoir suffisamment bien 
comment vont ses affaires, qui s'imagine avancer d'une ma- 
niere satisfaisante et profitable, celui-la s'apercevra certaine- 
ment a la longue qu'il s'imaginait a tort. En notre epoque 
de depenses accrues et de profits reduits, il n'y a plus de place 
pour Ies calculs imaginaires. L'inventaire permet seul au 
marchand de "jauger" ses progres veritables au point de vue 
des profits, et cela avec une exactitude qu'aucun autre moyen 
ne peut lui procurer. 

Quand nous disons que tous Ies hommes d'affaires qui 
reussissent ont contracte I'habitude d'inventorier reguliere- 
ment. nous ne pretendons pas que la pratique implique le 
succes; mais nous pouvons affirmer qu'elle y tend, parce 
qu'elle demontre combien d'argent on a ou n'a pas gagne. 

Si une maison ne marche pas de l'avant, le patron, s'en 
rendant compte a la suite de l'inventaire, en cherchera la 
cause et verra a la faire disparaitre. 

S'il ne fait pas d'inventaire, il ne se rendra pas compte 
du fait que ses profits ne sont pas ce qu'ils devraient etre, et. 
par consequent, il continue la vieille routine, ignorant qu'il 
est engage dans une voie toute autre que celle qui conduit 
au succes. 

II y a encore la question d'assurance-incendie qui invite 
a faire l'inventaire periodiquement. Tous Ies hommes d'af- 
faires reconnaissent 1'importance d'etre bien assures; et un 



inventaire seul peut leur dire si le stock en mains est suffi- 
samment protege ou non. 

D'ailleurs, Ies reglements des compagnies d'assurance 
exigent que, en cas d'incendie, le marchand soit en etat d'eta- 
blir qu'il avait en magasin la valeur exacte de stock pour 
laquelle il demande remuneration. La feuille d'inventaire est, 
en pareil cas, d'un grand secours pour etablir rapidement et 
exactement la preuve des pertes subies. 

L'inventaire est comme la loupe permettant a l'homme 
d'affaires d'etudier de pres tous Ies details importants de son 
commerce, et de juger si ses profits sont bien ce qu'ils de- 
vraient etre. 

Mais une erreur trop commune chez ceux qui font regu- 
lierement l'inventaire, est de conferer le releve du stock d'un 
departement a ceux qui en ont generalement charge; cette 
coutume conduit a des rapports trop souvent inexacts. Ces 
employes se fient a leurs connaissances d'un article, de son 
etat, de ses conditions, etc., au lieu d'entrer dans tous Ies 
details. 

Le meilleur moyen est de confier chaque departement a 
un groupe etranger, dont le manque de connaissances du 
stock exigera une recherche et un calcul minutieux. Chacun 
de ces groupes devra etre dirige par une personne qui sera 
tenue responsable des resultats. Trop d'inventaires sont 
faits "a peu pres" quant aux qualites et conditions. Pour 
obtenir des resultats dignes de confiance, il faut pouvoir 
compter sur un systeme de recherches bien organise. 



LES FROMAGERIES DE QUEBEC. 



Le sous-ministre de l'agriculture pour la province de 
Quebec publie une lettre relative a la fabrication du fromage 
dans la province, et traitant du concours de la Societe Co- 
operative Agricole des Fromagers de Quebec. Le sous- 
ministre annonce que le premier prix de ce concours a ete 
remporte par M. Willie Tremblay, de Grande-Baie, Chicou- 
timi, lequel rcgoit Ies felicitations du ministere de l'agricul- 
ture, et une appreciation flatteuse de la part de M. Weddel, 
de Londres, Angleterre. L'honneur est en meme temps pour 
M. Tremblay et pour la province de Quebec. Voici d'ailleurs 
la 'ettre integrale du sous-ministre: 

Quebec, 12 Janvier 1914. 
Dans le dernier concours des fabricants, ouvert par la 



i8 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 23 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 4. 



Snciete Cooperative Agricole des Fromagers de Quebec, 
M. Willie Tremblay, de Grande-Baie, comte de Chicoutimi, 
obtient le premier prix et la medaille d'or. II est suivi de 
pres par d'autres bons fabricants. 

Comme nous recevions le rapport des juges de ce con- 
tours, il nous arrivait une lettre de M. Weddel, de Londres, 
An-gleterre, donnant son appreciation du fromage qui lui a 
ete expedie par la Cooperative des Fromagers. II (lit: 

"We migbt mention that the cheese shipped under the 
"mark "C.P. 55" were, in every instance, throughout the 
"season, perfectly clean in flavour and of very fine quality, 
"the only disadvantage being their "greenness" or want of 
"maturity." 

Traduction. 

"Nous pourrions mentionner que les fromages expedies 
"sous la marque "C.P. 55" ont ete, durant toute la saison, 
"d'un gout parfait et de tres bonne qualite, leur seul defaut 
"etant qu'ils etaient trop verts ou pas assez murs." 

Le fabricant de la marque "C.P. 55" est M. Tremblay. 

Fait remarquable, le classificateur de la maison Weddel, 
a Londres, corrobore entierement la classification faite, a 
Montreal, par M. Bourbeau, pour le meme fromage; ce qui 
demontre que les patrons, les fabricants et les exportateurs 
doivent avoir pleine confiance dans le travail de classification 
fait par notre inspecteur general. 

Nous adressons nos plus sinceres felicitations a M. Trem- 
blay pour le succes qu'il vient d'obtenir. 11 fait honneur a la 
province. 

Ce fabricant fait partie du syndicat de M. Pitre Gau- 
dreault, de Chicoutimi, dont le travail, comme inspecteur, a 
toujours produit d'excellents resultats. Ce syndicat compte 
le plus grand nombre de bonnes fabriques et de fabricants 
competents sous tons les rapports. 

Outre son habilete comme fabricant, M. Tremblay est 
d'une proprete minutieuse. La tenue de sa fabrique ne laisse 
rien a desirer. II est severe dans la reception du lait et re- 
fuse impitoyablement tout lait acide ou malpropre apporte 
par les patrons. Ces faits expliquent le succes qu'il vient de 
remporter. 

Les patrons ont aussi leur part dans les eloges que nous 
adressons a M. Tremblay. S'ils n'avaient pas fourni du lait 
d'une qualite irreprochable, M. Tremblay n'aurait pas pu li- 
vrer, toutes les semaines, a la Cooperative, un fromage de 
choix, dont la qualite a ete appreciee non seulement ici, mais 
meme en Angleterrc. 

Ce que M. Tremblay a fait, les autres fabricants peuvent 
et doivent le faire. Les cultivateurs ne sauraient etre trop 
particuliers dans le choix de leur fabricant. 

G.-A. GIGAULT, 

Sous-ministre de l'Agriculture. 



LA SITUATION COMMERCIALE EN 1913. 



LANGELIER TRUST CO., LIMITEE. 



Des lettres patentes ont ete emises par le Lieutenant- 
Gouverneur de la Province de Quebec, incorporant la "Lan- 
gelier Trust Co., Limitee". 

Cette nouvelle compagnie, dont les actions sont offertes 
au prix de $10.00 chacune, compte deja un bon nombre de 
souscripteurs, parmi lesquels on note des personnalites tres 
en vue dans le monde des affaires de Montreal. 

Pour peu que le nombre des souscripteurs continue a 
augmenter dans la proportion inscrite jusqu'ici, on pent des 
maintenant affirmer que le capital de la compagnie depassera 
avant peu le demi-million. 



La Banque Canadienne du Commerce, dont nous pu- 
lsions le bilan dans cette edition, a tenu son assemblee an- 
nuelle le mardi 13 Janvier courant, au bureau-chef, a Toronto. 
En jetant un coup d'oeil sur l'etat de compte des operations, 
on constate une fois de plus que, en depit de la crise qui a 
sevi un peu partout, le Canada s'est comporte d'une fagon 
merveilleuse. Ceci est du, incontestablement, a la bonne 
administration de nos institutions financieres. 

Si, a un certain moment, le commerce a ete quelque peu 
gene dans certaines branches, il n'a jamais ete paralyse par 
le manque d'argent. La plupart des banques dont les rap- 
ports ont ete publies, accusent une augmentation non seule- 
ment dans le chiffrc d'affaires, mais aussi sous le rapport des 
profits. La Banque Canadienne du Commerce n'a pas deroge. 
Ainsi qu'il appert au rapport, son actif s'eleve a $260,030.- 
J20.5J. Les profits nets de l'annee terminee le 29 novembre 
se sont eleves a $2,992,951.10. La repartition en a ete faite 
comme suit: dividendes, $1,500,000; bonus payable le ier juin, 
$150,000; depreciation des immeubles, $500,000; allocation au 
fonds de pension, $80,000; transports au compte de reserve, 
$1,000,000; de sorte qu'il reste une balance de $384,529.98 a 
reporter au credit du compte de profits et pertes. Le compte 
de reserve egale maintenant $13,500,000, par rapport au ca- 
pital verse de $15,000,000. 

Comme on le voit, l'annee a ete bonne autant pour la 
Canadian Bank of Commerce, que pour les autres banques 
du pays. 

Au cours des remarques faites sur l'etat des affaires en 
1913, le gerant de la banque a Montreal s'est exprime comme 
suit, relativement a la province de Quebec: 

Nous pouvons dire encore une fois que les operations de 
ferine, dans la province de Quebec, ont donne des resultats 
satisfaisants. La recolte en general a depasse la moyenne, et 
les cultivateurs ont obtenu de tres hauts prix pour leurs pro- 
duits. Le foin. qui est l'un des principaux produits de la 
province, a donne un excellent rendement. La reduction de 
$2 la tonne sur les impots du foin en transit aux Etats-Unis, 
a provoque une plus grande exportation de ce produit chez 
nos voisins, et a des prix remunerateurs. Les fruits seuls 
semblent avoir manque. 

L'industrie laitierc a joui d'une excellente annee. Les 
prix ont ete plutot eleves et les produits ont trouve un mar- 
che facile. Depuis la reduction des impots de douane, on a 
expedie de fortes quantites de creme de l'autre cote de la 
frontiere. Les fermiers trouvent que cela leur est plus pro- 
fitable que la fabrication du beurre. La demande pour les 
oeufs a ete considerable, et les producteurs en ont retire des 
prix eleves en toutes saisons. 

Dans les districts oil Ton fait l'elevage, on constate que 
le betail a beaucoup diminue a la suite des expeditions faites 
aux Etats-Unis en vertu du nouveau tarif de douane. Ces 
exportations en grandes quantites causeront une grande ra- 
rete au Canada au cours des deux ou trois prochaines annees. 

En depit du bon rendement du commerce du pore, il 
semble n'y avoir pas d'augmentation dans l'elevage, et l'aug- 
mentation de la demande a entraine une hausse des prix. La 
viande de pore a ete plus chere cette annee au Canada que 
dans tous les autres pays du monde, et il est a esperer que 
ces prix eleves encourageront les fermiers a faire plus d'ele- 
vage, sur-tout la ou la nourriture est la plus abondante. Le 
mouton et l'agneau ont donne des prix "record" au prin- 
temps, et. malgre une legere baisse a 1'automne. la moyenne 
pour toute l'annee est restee superieure a celle des annees 
preeedentes. II est regrettable que. dans cette province, on 
ne se livre pas davantage a l'elevage des raoutons, alors que 
les conditions s'y pretent si favorablement. 

Le sucre d'erable, quoique en au<si grande quantite que 



Vol. XLVII — No 4- 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 23 Janvier 1914. 



par les annees passees, soit 14,300,000 livres, n'a pas rendu 
tout a fait autant que l'an dernier. Le tabac a donne une 
recolte plutot satisfaisante au point de vue de la quantite, 
mais les prix out quelque peu flechi. 

Le commerce du bois n'a pas donne tout ce dont on en 
attendant, du fait que, la neige ayant manque dans plus d'un 
endroit, de grandes quantites de bois coupe ont du etre lais- 
sees dans la foret. La demande a ete tres active pour les 
bois de toutes descriptions et a des prix eleves. En moyenne. 
on estime que le prix du bois a hausse de $3 far 1,000 pieds, 
par rapport a 1912. 

Une amelioration a noter en faveur de progres general 
dans la province, est la creation d'une loi pour la construction 
et l'entretien des bonnes routes. En vertu de cette loi, le de- 
partement des travaux publics rapporte qu'il a ete construit 
225 milles de routes en macadam, et environ 60 milles de che- 
mins graves. Le departement de la colonisation a fait des 
travaux sur 602 milles de route, ce qui fait un total de 887 
milles de chemins neufs ou ameliores. 

L'exportation du grain par voie du port de Montreal a 
abaisse tous les records precedents, les expeditions totales se 
cbiffrant a 54,205,172 boisseaux, soit une augmentation de 
15.286,908 boisseaux sur 1912, et de 24,311,988 sur 1911. Ce 
record est en grande partie du aux ameliorations apportees 
au port de Montreal et qui ont facilite Pentree d'un plus 
grand nombre de vaisseaux a fret. 

Les chiffres en compensation des banques, a Montreal, 
ont depasse tous les records precedents, le total s'elevant a 
$2,879,000,000. Les compensations reunies, pour 1913, quoi- 
que n'accusant pas l'augmentation proportionnelle de cha- 
cune des quatre annees precedentes, depassent de $34,648,000 
le chiffre de 1912. 

Quoique la fin d'annee ait donne des signes de ralentisse- 
ment en activite, les affaires de l'annee, en somme, dans la 
province de Quebec, peuvent etre considerees comme satis- 
faisantes, si Ton tient compte de la tension monetaire qui a 
prevalu. 

Certains manufacturiers rapportent un volume d'affaires 
superieur a celui de 1912, mais le nombre de commandes en 
mains pour livraison ulterieure accuse une diminution nota- 
ble. Les perceptions et rentrees ont ete plutot lentes, et ne 
sont pas encore ce qu'elles devraient etre; mais le commerce 
general repose sur des bases saines et les operations sont 
l'objet d'une politique tres conservatrice. 



LA LOI DES LICENCES 



LES EXPOSITIONS INTERNATIONALES. 



Les deux Expositions et Marches Internationaux Annuels 
qui interessent a un si haut degre les distributeurs de den- 
rees celebreront cette annee leur vingt-deuxieme anniversaire, 
au mois de septembre, par une grande manifestation au 
Royal Agricultural Hall, a Londres, Angleterre. La section 
qui comprend les boulangers, les confiseurs et les metiers 
affilies, celebrera du 5 au 12 septembre; celle comprenant les 
epiciers, les marchands de provisions, etc., aura ses fetes du 
19 au 26 septembre. Le nombre des interesses Canadiens qui 
visitent ces expositions augmente chaque annee, et tout indi- 
que que cette augmentation est loin d'avoir atteint sa limite. 

Les acheteurs que cela interesse et qui sont dans l'impos- 
sibilite de prendre part a l'une ou a l'autre de ces expositions, 
devraient prendre les moyens de s'y faire representer, car il 
y a beaucoup a apprendre de ces demonstrations. 

Dans le cas ou les homines d'affaires etrangers au 
Royaume-Uni desireraient se procurer un exemplaire du 
t ;italogue Officiel, ils l'obtiendront gracieusement en s'adres- 
sant au bureau du "Prix Courant", 80 rue St-Denis, Montreal. 



Le projet de loi amendant la loi des licences de la pro- 
vince de Quebec a definitivement ete adopte par la Legis- 
lature dans le cours de la semaine derniere. Le Conseil Le- 
gislatif est a en faire l'etude au moment ou nous ecrivons 
ces lignes. II est peu probable que des changements impor- 
tants soient faits au Conseil. 

Les epiciers licencies de Montreal et Quebec ont gagnc 
plusieurs points de la plus haute importance pour eux. Par 
exemple, ils auront le droit de transporter leur commerce 
d'un endroit a un autre sans cependant etre oblige de sepa- 
rer leur commerce de liqueurs de celui de l'epicerie. Tant 
qu'a la livraison des liqueurs le samedi soir apres sept heu- 
res, ils pourront la faire pourvu que les liqueurs soient sor- 
ties du magasin avant sept heures. 

La semaine prochaine, nous publierons le texte des 
amendements adoptes et nous ferons en meme temps l'ana- 
lyse de la portee de ces amendements. 



UN SCANDALE POLITIQUE EN PERSPECTIVE 



L'un des journaux quotidiens public a Montreal, le 
"Daily Mail", vient de lancer des accusations de peculat 
contre un membre de l'Assemblee Legislative et deux mem- 
bres du Conseil Legislatif. Ces accusations sont d'une gravi- 
te excessive. Nous ne voudrions pas faire l'injustice aux ac- 
cuses de croire qu'ils sont coupables, avant que la preuve de 
leur culpabilite ne soit etablie ou avant que ces honorables 
messieurs aient eu l'occasion de faire connaitre leur version. 
Nous esperons que ces accuses pourront se disculper a l'en- 
quete parlementaire qui ne saurait manquer d'etre institute 
a ce sujet. Cependant, quel que soit le resultat de cette en- 
quete, que les accuses soient trouves coupables ou non, le 
fait reste, que ce dont nous avons le plus besoin dans la 
province de Quebec, est une opinion publique telle qu'il soit 
impossible a des gens sans valeur de pouvoir capter la con- 
fiance du public ou de leur chef, obtenir un mandat pour 
representer leurs concitoyens et faire servir ce mandat pour 
faire ou refaire leur fortune personnelle. L'honnetete est 
une qualite du caractere, et le public devrait certes s'inte- 
resser a la question de representation, au point de n'elire 
pour le representer, que des hommes de caractere. 



LA MORT D'UN HOMME 



De toutes les classes de la societe, de toutes les parties 
de l'Empire Britannique s'eleve un sentiment de profonde 
sympathie a l'occasion de la mort de Lord Strathcona. Le 
monde realise qu'il vient de perdre un homme. En effet, 
Lord Strathcona etait un homme de caractere et d'action. 
II possedait la faculte d'execution. II avait compris de bon- 
ne heure que le principal facteur dans le commerce comme 
dans toute autre activite humaine, est le developpement de 
l'homme, developpement physique, developpement intellec- 
tuel. Lord Strathcona doit son succes a lui-meme. Les oeu- 
vres innombrables qu'il laisse apres lui sont le reflet de ses 
qualites de caractere. 



20 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 23 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 4. 



LE CANADA AGRICOLE. 



I'n bulletin publie par le bureau des Recensements et 
statistiques, donne les evaluations definitives des surfaces, du 
rendement et de la valeur des principales recoltes agricoles 
du Canada, en 1913. comparees a celles de 1912. La derniere 
saison a ete tres favorable a la culture du grain dans les pro- 
vinces du Nord-Ouest, ou, durant les periodes de maturation 
des recoltes et du battage, les circonstances ont ete, en ge- 
neral, ideales. Dans Ontario, Quebec, et les provinces mari- 
times, cependant, la production du grain a ete diminuee par 
une secheresse prolongee. Dans tout le Canada, les princi- 
pales recoltes agricoles ont couvert une superficie totale eva- 
luee a 35.375,000 acres, contre 35,575,000, en 1912, et leur va- 
leur, basee sur les prix moyens du marche local, a ete de 
$552,77i,5oo, contre $557,344,100, en 1912. Le ble qui couvrait 
11,015,000 acres, a donne 231,717,000 boisseaux, valant $156,- 
462,000, les cbiffres correspondants de 1912 cfonnant 10,996,700 
acres, 224,159,000 boisseaux et $139,090,000. Sur la surface 
totale consacree au ble, 970.000 acres etaient occupes par le 
ble d'automne, qui a donne 212,592,000 boisseaux, et dont la 
valeur a atteint $18,185,000. contre 971,000 acres, 20,387,000 
boisseaux et $17,157,000, en 1912. L'avoine a donne, en tout, 
404,669,000 boisseaux, sur 10,434,000 acres, et sa valeur a at- 
teint $128,893,000; les cbiffres de 1912 etaient: 9,966,000 acres, 
291,629,000 boisseaux, et $126,304,000. Les recoltes du ble et 
de l'avoine. en 1913, sont les plus elevees qu'on ait enregis- 
trees au Canada, le ble, quant a la superficie, le rendement et 
la valeur, et l'avoine, quant a la superficie et a la production. 
La valeur de la recolte de l'avoine a ete depassee en 191 1, ou 
elle s'eleva a $132,949,000. L'orge, qui couvrait 1,613,000 acres, 
a produit 48,319,000 boisseaux, valant $20,144,000, contre 
1.581,000 acres, 49,398,000 boisseaux, et $22,354,000 en 1912. 
La graine de lin couvrait 1,552,800 acres, et a produit 17,- 
539,ooo boisseaux, valant $17,084,000, contre 2,021,900 acres. 
26,130.000 boisseaux, et $23,608,000, en 1912. 

La qualite des recoltes cereales, telle qu'indiquee par le 
poids moyen du boisseau, est excellente, et superieure a celle 
de 1912. Le ble de printemps donne une moyenne de 60.37 
livres, contre 58.90 livres en 1912; l'avoine donne 36.50 livres, 
contre 35.50 livres. et l'orge. 48.50 livres, contre 47.50 livres. 

Dans les trois provinces du Nord-Ouest: Manitoba, Sas- 
katcbewan et Alberta, la production du ble, en 1913, est eva- 
luee a 209,262,000 boisseaux, contre 204.280,000 boisseaux, en 
1912; celle de l'avoine, a 242,413,000 boisseaux, contre 242,- 
321,000 boisseaux, et celle de l'orge, a 31,060,000 boisseaux, 
contre 31,600,000. La production du ble au Manitoba, en 
1913, a ete de 53,351,000 boisseaux, venant de 2,804,000 acres; 
elle a ete, dans Saskatchewan, de 121,559,000 boisseaux re- 
coltes sur 5,720,000 acres; et en Alberta, de 34,372,000 bois- 
seaux produits par 1,512.000 acres. 



LE VENDEUR IDEAL 



II y a environ cinquante ans, on attachait peu d'impor- 
tance a la vocation de I'homme dont le metier consistait a 
vendre des marchandises de toute espece. C'etait en grande 
partie un metier ou on s'engageait au hasard, sans principes 
etablis pour conduire un homme an sucees. 

Aujourd'luii les cboses sont radicalement changees. 
L'epoque de l'liomme parlant haut. du "bon compa- 



gnon", cette epoque est passee. Ce que le monde demande 
aujourd'hui, et ce qu'il faut dans beaucoup de lignes d'affai- 
res, ce sont des homines ayant des aptitudes reelles et soli- 
des de vendeurs, dit C. S. Given, dans "Tribune". 

Les systemes employes dans le commerce aujourd'hui 
sont nouveaux. Les vieilles methodes ont subi un change- 
ment profond. Comme la machinerie primitive employee 
dans l'industrie autrefois, ces methodes ont ete mises de 
cote pour des methodes nouvelles et perfectionnees, qui 
sont en vigueur maintenant. Le plan hautement intellectuel 
et moral de la civilisation actuelle demande des lois plus 
elevees pour regir les relations entre le distributeur et le 
public acheteur. 

Avec ce changement, il s'est produit une demande pour 
des hommes et des femmes de plus haute classe pour re- 
presenter le marchand en affaires — hommes et femmes 
ayant plus d'aptitudes et des talents varies. Les idees mo- 
dernes exigent des vendeurs connaissant veritablement leur 
metier, qui, pris dans son acception la plus elevee, est une 
science et un art — une science a cause des principes nom- 
breux et profonds et des lois complexes qui s'y appliquent; 
un art, a cause du talent et de l'habilete necessaires a l'ap- 
plication de ces lois et de ces principes pour arriver au but 
desire. 

L'aptitude a vendre des marchandises est-elle done in- 
nee comme le talent du peintre? C'est peut-etre vrai au sens 
idealiste, mais beaucoup d'hommes reussissent assez bien 
qui ne peuvent se vanter d'avoir du genie. Tout homme doue 
d'un degre raisonnable d'intelligence, de beaucoup de bon 
sens, d'un peu de perspicacite, qualites auxquelles viennent 
s'ajouter une perseverance infatigable. devrait devenir un 
bon vendeur, pourvu naturellement que le travail lui plaisc. 

Un tel homme possedant des qualites ordinaires et por- 
tant sur lui l'empreinte de la sincerite et de Phonnetete. 
aura le pouvoir d'influencer le public, ce qui est le secret de 
I'art du vendeur. L'homme qui peut atteindre la volonte des 
autres, qui peut creer chez le client un desir pour ses mar- 
chandises, est un homme precieux. 

L'etre peu intelligent peut offrir ce que le client a deja 
resolu d'acheter; il ne faut pas d'art pour cela; c'est le pro 
cede automatique de la vente. 



La chose principale, essentielle pour un vendeur, com- 
me pour tout autre homme qui veut accomplir quelque cho- 
se, c'est l'energie. C'est le vendeur actif. entreprenant qui 
prend la premiere place. Pour reussir, il doit etre un travail- 
leur acharne; non seulement il doit travailler de ses mains, 
mais aussi de sa tete. Le vendeur qui ne pense pas travailK 
automatiquement, sans mettre d'ame, de vie reelle a ce qu'il 
fait. 

Le vendeur modele doit etre un homme d'idees; U <l<>it 
acquerir une connaissance complete, scientifique de son 
stock de marchandises. Une connaissance de la nature lui- 
maine est egalement presque aussi indispensable qu'iine 
connaissance de la marchandise meme. Certains clients peu- 
vent etre entraines. d'autres doivent etre diriges; aux uns 
il faut parler, il faut laisser les autres parler. Un vendeur 
devrait etudier la loi de la suggestion pour etre a meme d« 



Vol. XLVII — No 4. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 23 Janvier 1914. 



21 



juger promptement des gouts et des fantaisies du client et 
se hater de fournir a sa demande. II doit avoir du tact. 

Le vendeur ideal doit s'estimer lui-meme, c'est une ver- 
tu pratique qui embellit en merae temps le caractere de l'in- 
dividu. La croyance en soi-meme est necessaire au succes 
dans toutes les entreprises. Mais l'-employe doit conserver 
avec soin ce sain etat d'esprit; il doit faire usage de bon 
sens. 

Le vendeur avise evite d'emettre son opinion person- 
nelle et cede entierement aux idees de son client. Mettant 
completement de cote le "moi", il fait montre d'un ideal ju- 
dicietix au lieu de sentiments egoistes deplaces. Quand un 
vendeur consent a servir un client, il fait abandon, pour le 
moment, de tous ses droits personnels. En d'autres termes, 
il appartient a ce client tout autant que la marchandise apres 
qu'elle a ete payee, c'est-a-dire que son temps, son attention, 
son experience, tout ce qu'il possede, sont des choses aux- 
quelles le client a droit puisqu'il paie pour elles aussi bien 
que pour l'article objet de la vente. 

Dans tous les cas, on ne peut pas trop estimer la bonne 
humeur. La maitrise de soi-meme a toujours une haute va- 
leur. Peu importe que le client soit desagreable a l'extreme 
ou qu'il tienne compte des sentiments du vendeur, qu'il fas- 
se de forts achats en quelques minutes ou qu'il fasse perdre 
au vendeur une heure de son temps precieux sans rien ache- 
ter: tout cela n'a aucune importance pour l'homme maitre 
de son art; celui-ci doit etre aimable en tout temps et obli- 
ger ainsi le client a emporter du magasin au moins une cho- 
se — une bonne impression, qui portera ses fruits dans l'a- 
venir. 

II n'y a rien qui coute si peu que la courtoisie et il n'y 
a rien qui ait plus d'influence en affaires. L'attitude du ven- 
deur devrait etre la meme vis-a-vis du client que si celui-ci 
etait requ par le vendeur dans son salon. Quand on a tou- 
jours cela present a l'esprit, tout danger d'etre desagreable 
est ecarte; le vendeur acquiert un etat d'esprit qui engendre 
la courtoisie dans toutes les circonstances. La courtoisie est 
produite par la bienveillance et. la bievneillance engendre la 
patience, qui est une qualite finale. 

Une autre chose des plus essentielles pour le vendeur 
ideal est, bien entendu, son apparence personnelle. Une per- 
sonnalite bien caracterisee est un don enviable; mais tout le 
monde ne peut pas le posseder puisque c'est un don naturel. 
C'est done le premier devoir de toute personne servant le 
public d'etre le mieux vetue possible. La toilette a une in- 
fluence capitale. 



LE PROGRES EN NOUVELLE-ECOSSE. 



L'industrie manufacturiere. 



La succursale de Nouvelle-Ecosse de l'Association des 
Manufacturiers Canadiens vient de publier une tres jolie bro- 
chure descriptive des progres accomplis dans cette province 
au point de vue industriel et manufacturier. Le volume con- 
tlent l'histoire illustee des principales usines de la Nouvelle- 
Ecosse, et il n'y a pas de doute qu'il sera en quelque sorte 
une levelation pour un bon nombre d'etrangers a la province 
et qui ne sont que trop peu renseignes sur les developpements 
de l'industrie, surtout dans les principaux centres tels que 
Amherst, New-Glasgow et Sydney. 

En general, on est sous l'impression que la Nouvelle- 
I c >sse n'est pas une province manufacturiere. Cette impres- 
sion disparaitra bien vite dans l'esprit de ceux qui auront 
i'occasion de consulter la brochure illustree dont nous par- 
Ions ici. 



De nos jours, la lutte commerciale est aussi corsee entre 
les pays qu'entre les individus, et les memes qualites qui font 
le succes des individus concurrents, font aussi le succes d'une 
province ou d'une nation. 

Plus un homme acquiert de l'habilete dans ce qu'il entre- 
prend, plus il est susceptible d'attirer le commerce chez lui. 

Par consequent, comme la Nouvelle-Ecosse se fait de 
plus en plus connaitre comme centre manufacturier, plus elle 
gagne dans la conhance des etrangers. Partout ou penetrera 
la brochure descriptive dont il est question ici, on constatera 
les progres accomplis par la Nouvelle-Ecosse sous le rapport 
de la creation industrielle. 

Cette brochure n'a pas seulement pour but de changer 
l'opinion de ceux qui croient que la Nouvelle-Ecosse ne pro- 
duit que du poisson, des denrees et du bois, mais encore d'in- 
duire les capitalistes a fonder de nouvelles entreprises dans 
la province. 

On peut se procurer un exemplaire de la brochure en 
s'adressant au Secretaire du Comite de Puhlicite, Succursale 
Nouvelle-Ecosse de l'Association des Manufacturiers, Halifax. 



COMPAGNIES INCORPOREES. 



Des lettres-patentes out ete emises par le Lieutenant- 
Gouverneur de la province de Quebec, incorporant: 

"Chicoutimi Freehold Estates, Limited". Pour faire les 
affaires d'une compagnie de terres. Capital-actions, $1,2000,- 
000, a Chicoutimi. 

"South Shore Properties, Limited". Pour faire le com- 
merce d'immeubles en general. Capital-actions, $149,000, a 
Montreal. 

"Le Sanatorium des Trois-Rivieres, Incorporee". Pour 
etablir des Sanatoriums a Trois-Rivieres et ailleurs. Capital- 
actions, $149,500, a Trois-Rivieres. 

"La Societe des Ingenieurs et Arpenteurs du Saguenay, 
Limitee". Pour faire les affaires d'ingenieurs et arpenteurs. 
Capital-actions, $20,000, a Chicoutimi. 

"Fauteux, Limitee". Pour agir comme agent d'adminis- 
tration. Capital-actions, $99,900, a Verdun. 

"Cliffside Garage Company, Limited". Pour exercer en 
general le commerce d'entrepreneurs dans toutes ses specia- 
lites. Capital-actions, $99,000, a Westmount. 

"Chateauvert Quarry Company, Limited". Pour exploi- 
ter des carrieres et en vendre les pierres. Capital-actions, 
$75,000, a Quebec. 

"Sedgewick Land & Investment Company, Limited". 
Pour faire le commerce d'immeubles en general. Capital- 
actions, $99,000, a Montreal. 



L'ECLAIRAGE DES LAMPES A PETROLE 



Pour empecher les verres de casser 



Nous sommes a l'epoque des longues veillees, voulez- 
vous que l'eclairage de vos lampes a petrole soit absolument 
parfait? II vous suffira de mettre dans le reservoir de la 
lampe une boulette de naphtaline ou meme tout simplement 
du sel de cuisine a raison d'une cuilleree pour une lampe 
moyenne. On peut tout aussi bien jeter une poignee de sel 
dans le bidon a petrole. En procedant ainsi, le liquide brule- 
ra mieux et la flam me sera plus claire. 

Les menageres se plaignent souvent de la fragilite des 



22 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 23 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 4. 



verres de lampes. Pour peu que le temps soit legerement 
humide, ils cassent sitot que la meche est enflammee. On 
pent facilement remedier a cela. II suffit de mettre les verres 
sur le feu dans une bassine remplie d'eau froide, d'y ajouter 
un peu de gros sel, de laisser l'eau bouillir et refroidir lente- 
ment. Des lors, les verres deviennent presque incassables, 
surtout si on a pris soin de laisser refroidir l'eau lentement. 
On peut encore couper un verre de lampe avec un diamant 
sur la partie convexe, il ne se brisera plus, car cette coupure 
facilitera la dilatation produite par la chaleur. 



LA CHAMBRE DE COMMERCE DE LA CITE ET DU 
DISTRICT DE MONTREAL. 



La Chambre de Commerce de la Cite et du District de 
Montreal a procede, mercredi soir dernier, a l'election de ses 
officiers et a la mise en nomination des candidats a la charge 
de conseillers pour l'annee 1914. 

Tous les officiers ont ete elus par acclamation. Les offi- 
ciers elus sont messieurs Adelard Fortier, president; S. D. 
Joubert, ier vice-president; Frank Pauze, 2eme vice-presi- 
dent; Geo. Gonthier, tresorier; W. U. Boivin, secretaire. 
Les avocats conseil sont: MM. Leon Garneau, C.R., et E. F. 
Surveyer, C.R. 

Le conseil d'arbitrage est compose de MM. lieutenant- 
colonel A. E. Labelle, Adelard Fortier, D. Parizeau, H. La- 
porte, Joseph Contant, Damase Masson, L. E. Geoffrion, A. 
Chaput, C. H. Catelli, Isaie Prefontaine, O. S. Perrault, 
Fred. C. Lariviere. 

Les anciens presidents dont les noms suivent ont ete re- 
elus par acclamation membres ex-officio du conseil: M. D. 
Parizeau, ex-M.P.P.; M. l'ex-maire H. Laporte, president de 
la Banque Provinciale du Canada; M. Joseph Contant, doyen 
de la Faculte de Pharmacie de l'Universite Laval; M. Damase 
Masson, negociant; M. L. E. Geoffrion, ex-commissaire du 
Havre de Montreal; M. H. A. A. Brault, ancien negociant; 
M. C. H. Catelli; M. Isaie Prefontaine, president de la Cor- 
poration de l'Ecole des Hautes Etudes Commerciales; M. O. 
S. Perrault, directeur de l'lmperial Tobacco Co.; M. Frederic 
C. Lariviere, president "Lariviere, Inc."; M. Armand Chaput, 
directeur gerant de "L. Chaput, fils, & Cie, Ltee"; M. le lieu- 
tenant-colonel A. E. Labelle, commissaire du Havre. 

Sont egalemeYit membres ex-officio du conseil les anciens 
vice-presidents et tresoriers suivants: M. A. Racine, de "Al- 
phonse Racine & Cie", marchands en gros de nouveautes; 
M. Ubalde Garand, banquier; M. L. J. A. Surveyer, quincail- 
lier; M. A. V. Roy, I.C., et industriel; M. J. B. A. Lanctot, 
mart-hand de gants; M. Joseph Fortier, fabricant papetier. 

L'election des vingt membres du conseil aura lieu le 
fevrier. ■ \ i 

Voici la liste des 38 candidats mis en nomination: MM. 
F. E. Fontaine, Victor Tardif, C. E. Racine, Louis Perron, 
J. B. Baillargeon, J. N. Cabana, L. C. de Tonnancour, L. E. 
Gauthier, Henri Viau, H. G. Bisson, W. I. Gear, J. F. Loisel, 
Alfred Lambert, C. E. Martin, Alex. Desmarteau, J. T. Ar- 
mand, Joseph Ethier, J. A. E. Gauvin, J. N. Chevrier, J. O. 
Labrecque, Ludger Gravel, A. P. Frigon, Leon Gagne, Al- 
bert Hudon, Emile Rolland, Joseph Filiatrault, L. O. D'Ar- 
gencourt, J. O. Gareau, A. L. Caron, Eugene Tarte, N. Si- 
moneau, Rodolphe Bedard, J. E. C. Daoust, Duncan McDo- 
nald, N. T. Gagnon, J. T. R. Laurendeau, Arthur Berthiaume, 
Alfred Jeannotte. 

A la suite de la nomination, M. James Wood Pogue, de 
la Sheldon School of Business Science, a fait une conference 
tres interessante sur le sujet: "L'art d'edifier tout commerce". 

M. Pogue fut presente a l'assemblee par M. Adelard For- 



tier, le president reelu par acclamation de la Chambre de 
Commerce. Ce dernier profita de l'occasion pour remercier 
les membres de leur marque de confiance, dit quelques mots 
du grand role que peut jouer l'association pour l'avancement 
du commerce de la metropole et du pays, et ceda la parole a 
M. Pogue, dont il fit l'eloge en termes delicats. 

Le conferencier, en debutant, felicite les homines d'af- 
faires Canadiens, descendant des Frangais, d'avoir reussi a 
se tailler une belle place dans le monde commercial de ce 
pays. Vous avez reussi jusqu'ici, mais vous pouvez reussir 
davantage, parce que vous etes susceptibles d'un plus grand 
perfectionnement. Un homme ne doit s'arreter dans la mar- 
che du succes que lorsqu'il est au faite de l'echelle. 

Ici, le conferencier trace un magnifique portrait de Lord 
Strathcona, qui vient de mourir, en laissant derriere lui la 
reputation d'un des plus grands hommes d'affaires que le 
monde ait connus. 

Le monde entier pleure la disparition de cet homme, qui 
fut comme vous, un commercant et un financier, continue 
M. Pogue. C'est que les temps sont passes ou le commercant 
etait considere comme appartenant a une profession secon- 
dare. Aujourd'hui, l'homme d'affaires n'a pas a rougir de sa 
profession, egale a celle des avocats, des medecins et de tous 
ceux qui se livrent a des sciences speculatives. 

Strathcona a commence au bas de l'echelle. Pauvre et 
sans influence, il a reussi, a force d'energie, de travail, d'hon- 
netete et d'initiative a s'elever au premier rang de ses con- 
temporains. 

Tout homme d'affaires, tout individu qui se lance dans 
une entreprise commerciale doit d'abord connaitre les gran- 
des lois qui regissent le monde des affaires. Or, l'entreprise 
ne deviendra un succes, que si celui qui se met a l'oeuvre est 
un homme parfait ou au moins un homme qui ne craint pas 
de se perfectionner. 

Les quatre choses qu'il faut pour cela sont les suivantes: 
L'homme d'affaires doit d'abord se connaitre lui-meme; il 
doit connaitre ses affaires, il doit ensuite apprendre a con- 
naitre, a distinguer et a apprecier ses employes et finalement. 
il doit mettre en pratique ce qu'il sait. 

Le conferencier developpe longuement ces quatre points. 
Un commerQant, un financier, doit chercher a connaitre au 
juste ses aptitudes et capacites, afin de ne pas s'engager dans 
une voie ou il serait une faillite. 

Lorsqu'il aura bien choisi le genre de commerce qui lui 
convient, il devra s'y lancer hardiment et poursuivre son 
chemin avec tenacite. M. Pogue cite ici le cas du grand ma- 
nufacturier d'automobiles Ford, qui, il y a dix ans, n'etait 
rien, et qui finalement a trouve sa voie et a fait une immense 
fortune. Aujourd'hui, M. Ford est a sa place. Tl reussit a 
merveille. C'est en plus un industriel qui sait apprecier ses 
hommes. Tous ses employes regoivent un salaire de cinq 
dollars et plus par jour. 

M. Ford a compris le grand principe qu'un commercant 
ou industriel n'a de bons employes que lorsqu'il sait leur ac- 
corder un salaire en proportion avec leur merite et leur 
valeur. 

Dans la seconde partie de sa causerie, M. Pogue a ex 
plique a son auditoire un certain nombre de principes, dont 
l'application mene au succes. L'homme d'affaires, lorsqu'il 
a la sante, doit la bien menager. Tl doit en plus developper 
son intelligence chaque jour davantage et finalement. il doit 
mettre de l'enthousiasmc dans l'accomplissement de ses en- 
treprises. C'est le feu sacre qui assure le succes. II faut 
avoir confiance en soi et agir toujours avec une volonte qui 
ne plie pas. 

M. Adelard Fortier, en remerciant le conferencier et en 
le felicitant pour sa conference, a exprime l'espoir que ces 
cours d'instruction commerciale scraient aussi donnes en 



Vol. XLVII — No 4- 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 23 Janvier 1914. 



23 



frangais. M. Poguc a assure le president de la Chambre de 
Commerce que ses voeux seraient exauces, si les hommes 
d'affaires de langue frangaise en temoignaient le desir. 

Avant d'ajourner la seance, les membres ont adopte une 
resolution de condoleances a l'occasion de la mort de Lord 
Strathcona, membre honoraire de la Chambre. Cette reso- 
lution se lit comme suit: 

Que les membres de la Chambre de Commerce du Dis- 
trict de Montreal ont appris avec un profond regret la mort 
de l'illustre canadien que fut Lord Strathcona et Mount- 
Royal, dont la vie a ete remplie jusqu'a la fin d'honneur et 
de travail; 

Que la Chambre de Commerce tient a reconnaitre que, 
dans Lord Strathcona, le Canada et tout l'Empire Britan- 
nique perdcnt un de leurs hommes les plus eminents dans le 
monde politique, dans le monde financier, et que les oeuvres 
d'education et de charite perdent au.«si en lui un bienfaiteur 
insigne; 

Que de plus la Chambre de Commerce du District de 
Montreal exprime sa douleur de la disparition de Lord 
Strathcona, qui l'avait honoree en acceptant d'etre compte 
toute sa vie au nombre de ses membres; 

Que copie de la presente resolution soit adressee a la 
Baronne Strathcona, son unique fille, en l'assurant de la part 
que la Chambre de Commerce du District de Montreal prend 
dans son deuil et celui de tout le pays. 



LE CALCUL DES DEPENSES EN AFFAIRES 



Presque sans exception, le but d'une organisation com- 
merciale est unique: faire un profit sur un capital engage. II 
peut y avoir d'autres raisons, mais tres rarement. 

Lorsqu'une personne, firme ou corporation, entreprend 
un commerce quelconque, la premiere question a etudier est 
celle-ci: Combien le capital engage rapportera-t-il? 

Evidemment, plus le placement est risque, incertain, 
plus le pourcentage devra etre eleve. 

Pour repondre exactement a cette question, il faut 
avoir considere plusieurs choses, parmi lesquelles les qua- 
tre suivantes qui sont des plus importantes: 

Quels profits bruts devra-t-on faire sur le capital verse? 

Combien en coutera-t-il pour administrer le commerce? 

Quelles seront les pertes decoulant des mauvais comp- 
tes? 

Quelles seront la depreciation et les pertes a deduire de 
l'actif, apres que le capital aura ete verse et engage? 

II faut avoir repondu a toutes ces questions pour pou- 
voir, meme approximativement, determiner un profit net. 

II est certain que tres peu d'affaires sont organisees se- 
lon ces principes. A notre avis le plus grand nombre d'er- 
reurs et de faillites est attribuable au manque de connais- 
sances exactes quant au cout d'administration. Ce cout d'ad- 
ministration est la pierre d'achoppement entre le capital 
engage et les profits nets qu'on en attend. C'est l'ennemi du 
but reel d'une organisation commerciale. C'est ce qui em- 
peche le rendement adequat du capital engage. Sa solution 
ne reside pas dans les efforts que Ton peut faire pour le re- 
duire au minimum par des discussions ou des calculs sur le 
papier, mais dans l'application exacte de chaque item aux 
differents services du commerce, afin d'arriver a etablir la 
base sur laquelle calculer le profit exact. 

Tout le monde le sait, le pourcentage des depenses, par 
rapport au chiffre d'affaires, a augmente sensiblement de- 
puis une dizaine d'annees, et il faut maintenant developper 
un bien plus gros chiffre de ventes pour arriver a egaler les 
profits d'il y a vingt ou vingt-cinq ans. 



Entre autres causes de l'augmentation des depenses, 
certains designent le grand nombre de distributeurs, nom- 
bre quelques fois plus eleve que de raison pour faire face a 
la demande. La publication de catalogues dispendieux que 
beaucoup de grandes maisons ont adoptee, a contribue pour 
beaucoup a l'augmentation des depenses, tout comme les 
autres methodes modernes de publicite qui sont maintenant 
dune plus grande necessite que jamais. 

En plus, le rencherissement de la vie, dont on parle 
tant, du a la hausse generale des prix de l'alimentation et 
autres necessites, a entraine une hausse dans l'echelle des 
salaires dans toutes les categories de service. D'autre part, 
l'augmentation des taux aux hotels a de beaucoup exhausse 
le chiffre du compte des depenses des voyageurs de com- 
merce. 

II y a encore l'augmentation du prix des loyers, conse- 
quence de l'augmentation en valeur de l'immeuble dans les 
grands centres commerciaux de nos villes. 

En presence de ces conditions, il est done absolument 
necessaire d'adopter un systeme qui controle ces differents 
item qu'il est materiellement impossible d'eviter. La seulc 
methode de determiner le cout de l'exploitation ou d'admi- 
nistration d'un commerce, c'est d'ajouter au prix de facturc 
le chiffre des depenses encourues, plus le transport, et, sur 
ce total, etablir le profit. Si les taux de transport augmen- 
tent, il faut avoir soin d'ajouter la marge d'excedant au 
cout des marchandises d'apres facture. La meme methode 
s'applique chaque fois que d'autres frais augmentent. 

Pour arriver a cela, il nous parait necessaire de pour- 
voir a un systeme de comptabilite speciale pour determiner 
exactement le cout exact des frais d'administration base 
sur le stock, selon les categories, conditions, etc. 

Nous croyons que le premier item a considerer est la 
necessite de charger un taux proportionnel d'interet sur le 
capital engage. Ceci est d'autant plus rationnel que le but 
principal de toute entreprise commerciale est de tirer un 
benefice du capital souscrit et verse. 

Ensuite, il faudra pourvoir a une repartition et faire la 
part des salaires de ceux qui devront conduire, diriger l'en- 
treprise, qu'ils soient associes, officiers ou employes. II est 
evident que si une personne consacre son temps a une en- 
treprise dans laquelle elle a risque du capital, elle a droit a 
une juste remuneration pour ses services. 

Certaines compagnies ou corporations, qui comptent 
trois ou quatre associes, ont l'habitude de charger peu ou 
point au compte des depenses, a titre de salaires pour ces 
associes. Nous ne croyons pas que cela soit juste. Le com- 
merce devrait pourvoir a une remuneration convenable de 
ceux qui le dirigent. Et puis, il faut compter avec le loyer, 
que le local soit ou non la propriete de la compagnie. II 
convient aussi de charger une certaine somme pour l'interet 
sur les echanges ou l'argent emprunte, de meme que pour la 
surveillance des mauvaises creances, si Ton vent avoir un 
etat plutot exact de ses affaires a la fin de l'annee. 

II faut aussi faire la part de depreciation des marchan- 
dises apres qu'elles sont entrees dans le magasin. 

II n'est pas necessaire d'etre bien fort statisticien pour 
arriver a calculer ses depenses a une fraction pres; tout de- 
pend du soin que Ton apporte a fixer les appropriations a 
chac.un des services, selon les conditions dans lesquelles 
chacun de ces services est administre. 

Si la methode que nous preconisons etait suivie, nous 
arriverions incontestablement au but vers lequel nous ten- 
dons, celui de connaitre exactement ce qu'il en coute a cha 
cun pour administrer ses affaires. 

II n'y a pas de doute que certans marchands vendent \ 
des prix qui frisent le prix coutant; mais nous ne pouvons 
pas croire qu'ils osent vendre sans profit aucun. 



24 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 23 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 4 



POUR LES MARCHANDS DE CHAUSSURES 



Au nombre des moyens oses, dirons-nous, certains eta- 
lagistes que les lauriers acquis par les exposants des maga- 
sins de nouveautes empechaient de dormir, se sont mis en 
tete, sinon de les imiter absolument, au moins de s'en rap- 
procher le plus possible. 

Les magasins de nouveautes usent du mannequin et cha- 
que jour on expose aux yeux du public, des mannequins ha- 
ndles paraissant remplir l'ideal de la forme et de l'elegance. 
Aclas! lorsque le passant alleche se disait qu'il serait bien 

• n'eux habille par ces modeles exquis que par son tailleur, 

• rilrait pour en essayer, il s'apercevait bien vite qu'il fallait 
en revenir a la simple realite et au pur ratoinalisme. Dans 
cet ordre d'idee et poussant jusqu'au bout les effets a tirer 
de l'illusion par la ligne, les profils ou la perspective appe- 
lant l'art au secours du commerce, les etalagistes ont ima- 
gine de presenter des interieurs dans des dispostions diver- 
ses et propres a faire ressortir les costumes mis en vente. 

Le lecteur comprendra sans doute que ce n'est pas sans 
cause que nous lui parlons confections, robes et manteaux, 
d'ailleurs, le vetement n'a-t-il pas toujours ete classe dans la 
meme categorie, dans la meme classe que la cbaussure lors 
des differentes expositions. 

S'inspirant des moyens employes, les impressionnistes, 
qui ont preside aux expositions de vitrine de certaines so- 
eietes creees pour l'ecoulement de la chaussure, ont rempla- 
ce le mannequin impraticable dans cette profession par des 
formes speciales destinees a la seule production des echan- 
tillons de vitrine. 

Jusqu'alors ceux-ci avaient ete pris parmi les paires les 
mieux reussies des livraisons ou de la confection particuliere 
du proprietaire existant, mais faites au moins sur des for- 
mes produisant une chaussure qui, pour etre avantagee, 
pourrait ^encore trouver des pieds qui puissent s"introduire 
dedans et, de ce fait, constituer 1111 objet ayant une valeur 
marchande. 

Mais qu'importe a ces puissants concurrents quelques 
centaines de dollars de plus ou de moins au bout de l'annee? 
Cette part du feu faite a la reclame sera portee aux frais 
generaux et les prix de mise en vente seront majores en 
consequence, ce »n'est pas plus difficile que cela. Il faut 
ayouer que si par ce moyen "on ecrase le concurrent voisin, 
c'est une victoire achetee a bas prix". 

Apres la presentation, les prix. la variete des stocks, le 
facteur le plus important pour attirer la clientele dans tin 
magasin, c'est l'apparence du magasin lui-meme et de ce que 
peuvent faire un ameublement de magasin dernier genre et 
1111 bon emploi de peinture et de vitrines. 

L'n marchand d'une petite ville vit un jour dans la loca- 
lite un nouveau magasin s'ouvrir, ce magasin etait la pro- 
pricte d'une compagnie qui avait des succursales en differents 
endroits de la province. Le marchand pensait que ce maga- 
sin lui ferait du tort comme il en avait fait a d'autres. 11 
commenca done a refleehir a la maniere de faire face a ses 
attaques. 

Apres avoir bien considered le cas, il envoya chercher 
des menuisiers, ceux-ci transformerent son magasin inte- 
rieurement et exterieurement. Le marchand acheta un riou- 
vel ameublement et, bien que cela lui coiitat une forte somme 
d'argent, il ne s'arreta que lorsque son magasin eut une ap- 
parencc qu'il savait que son concurrent ne pouvait egaler. 

Alors il se sentit rassure, il pensait bien qu'ayant pu 
lulfer sur re point il pourrait le faire aussi bien sur d'autres. 



11 y reussit en effet; non seulement il conserva ses anciens 
clients mais il s'en fit beaucoup de nouveaux. 

L'apparence d'une prosperite personnelle attire une 
clientele supplementaire. car le public aime a faire affaires 
avec un homme qui a l'air de prosperer. S'il avait emis l'idee 
que ses affaires declinaient et laisse son magasin prendre 
l'aspect delabre et desert, ses meilleurs amis meme seraient 
passes devant son etablissement pour di inner leur clientele 
a son concurrent. 

II y a profit a bien presenter ses modeles, a faire des 
reparations au magasin et il est peu de marchands qui ne 
puissent profiter par la. Chaque marchand doit voir par lui- 
meme les details des changements a apporter. Pour l'inte- 
rieur du magasin n'oubliez pas que l'ideal du marchand mo- 
derne dans l'arrangement est de montrer, autant que possi- 
ble, tout ce qu'il a a vendre. 

Les jolies choses tenues dans des boites sous le comptoir 
se vendraient presque d'elles-memes si elles etaient expo- 
sees. 



NOUVELLES CHARTES. 



La "Gazette du Canada" pblie les nouvelles chartes ac- 
cordees sous le sceau du secretaire d'Etat du Canada. Voici 
celles qui ont trait aux nouvelles compagnies ayant leur prin- 
cipal place d'affaires dans la province de Quebec: 

"The Fraser-Brook Lumber Company. Limited". Pour 
exploiter et commercer dans les terrains et limites a bois. 
Capital-actions, $90,000, a Fraserville. 

"Modern Foundry and Soil Pipe Company. Limited". 
Pour acquerir le commerce et industrie de la raison sociale 
actuellement connue sous le nom de "Modern Joint of Mont- 
real, Limited". Capital-actions, $250,000, a Cap de la Ma- 
deleine. 

"The Anti-fric Heel Company. Limited". Pour exploiter 
un brevet d'invention de talons de souliers detachables. Ca- 
pital-actions, $50,000, a Montreal. 

"Northern Electric Company, Limited". Pour fabriquer 
et commercer de toutes sortes de met aux, machines, appareils 
et dessins concernant telegraphe, telephone, etc. Capital- 
actions $10,000,000, a Montreal. 

"The Weedon Mining Company, Limited". Pour faire 
les affaires de mines en general. Capital-actions. $50,000. a 
Shcrbrookc. 

"Albion Motor Car Company of Canada. Limited". Pour 
commercer et fabriquer tons articles neccssaires au com- 
merce d'automobiles. Capital-actions. $75,000. a Montreal. 

"Shannon Realties. Limited". Pour faire le commerce 
d'immeubles en general. Capital-actions, $150,000, a Montreal. 

"A. O. Norton, Limited". Pour accpierir les biens meu- 
bles et immeubles appartenant a. A. O. Norton et contumel- 
ies affaires du sus-nomme. Capital-actions, ^-50.000. a 
Coaticodk. 

"Atlas Trust. Ltd." Pour faire les affaires de Fidei- 
Commissaires pour societes, particuliers et autres. C apital- 
actions. $60,000, a Montreal. 

"Silver Bros. Company "Furs," Limited". Pour faire le 
commerce de fourrures en general. Capital-actions, $50,000. 
a Montreal. 

"National Silica Sands. Limited". Pour le commerce 
general de carrieres de pierres. sable et autres materiaux de 
construction. Capital-actions. $150,000. a Montreal 



Vol. XLV1I— No 4. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 23 Janvier 1914. 



2 5 



Epicerie et Provisions 



LA SITUATION. 
Le marche <le l'epiccrie est ferine, sans 
changement appreciable dans les prix. 
I e commerce est bon et l'argent rentre 
assez bien. 
Nous cotons: 

SUCRES 

Extra granule, sac, les 100 lbs. 4.25 

Extra granule, brl., 5 x 20, 100 lbs. 4.35 



Extra ground, baril les 100 lbs. 
Kxtra ground, bte 50 lbs. 100 lbs. 



4- 6 5 
4.85 



Extra ground, i bte 25 lbs. 100 lbs. 5.05 
No 1 Yellow, baril les 100 lbs. 3.90 

No 1 Yellow, sac les 100 lbs. 3.85 

Powdered, baril 100 lbs. 4-45 

Powdered, bte 50 lbs. les 100 lbs. 4.65 
Paris Lumps, i bte 25 lbs. 100 lbs. 5.30 
Ctrstal Diamond, btes 100 lbs. 5.00 
Crystal Diamond, J bte 50 lbs. 

les 100 lbs. 5.10 
Crystal Diamond, J bte 25 lbs. 

les 100 lbs. 5.30 
Crystal Diamond, Domino, 20 

cartons 5 lbs. les 100 lbs. 0.35 

Sucres bruts cristallises, lb. 0.04 

Sucres bruts non cristallises, lb. 0.03^ 

Ces prix s'entendent au magasin du 
vendeur a Montreal. 

MELASSES 

Tres bonne demande. 
Barbade, choix, tonne 0.36 0.37 0.39 
Barbade, tierce et qrt. 0.39 0.40 0.42 
Barbade, demi qrt. 0.41 0.42 0.44 

Melasse, fancy, tonne 0.38 0.39 0.41 
Melasse, fancy, tierce et 

quart 0.41 0.42 0.44 

Melasse, fancy, demi qrt. 0.43 0.44 0.46 

Les prix s'entendent: iere colonne, 
pour territoire ouvert; 2e colonne, pour 
territoire combine; 3e colonne, pour 
Montreal et ses environs. 

LARD AMERICAIN 
iere qualite, le quart 28.75 

2eme qualite, le quart 27.25 

SAINDOUX 

Bonne demande 



Saindoux pur, en tinette 
Saindoux pur, en seau 
Saindoux pur, cse de 10 lbs 
Saindoux pur, cse de 5 lbs. 
Saindoux pur, cse de 3 lbs 
FARINES ET PATES 

TAIRES 
Pites alimentairea 

Bonne demande. 

Nous cotons: 
Arrow root, boite de 7 lbs. 
Farine Five Roses, qrt. 
Farine Five Roses, sac 
Farine Household, art. 
Far. "Regal", qrt. 
Farine a patis. Ocean, prt. 
Far. d'avoine granulee, sac 
Far. d'avoine standard, sac 
Farie d'avoine fine, sac 
Farine d'avoine roulee, brl. 
Farine d'avoine roulee. sac 
Farine de sarrasin, sac 
Far. de ble-d'Tnde. sac 
Banner, Saxon et Quaker 

^a'-s, et Ogilvie, caisse 



La lb. 

0.15} 
3.20 
0.16J 
0.16I 
o.i6i 
ALIMEN- 





0.15 


0.00 


6.25 


0.00 


3.25 


0.00 


6.25 


0.00 


6.25 


0.00 


500 


0.00 


2.70 


0.00 


2.70 


0.00 


2.70 


0.00 


5.10 


0.00 


2.40 


0.00 


3- So 


0.00 


2.25 



Cream of wheat, cse o.OO 5.75 

Fecule de mais, ie qlte\ lb. 0.07J 0.07! 
Fecule de mais, 2e qlte, lb. 0.06 o.o6i 
Fecule de pommes de terre, 

qrts de 1 lb., doz. 0.00 1.35 

Vermicelle, macaroni et 

spaghetti Canadiens btes 

de 5 lbs., lb. 0.00 0.27$ 

En vrac 0.00 0.05} 

Paquets de 1 lb. 0.00 0.07 

Nouillettes aux oeufs: 
Paquets de j lb., lb. 0.00 0.07$ 

Spaghetti, pates assorties: 

alphabets, chiffres, ani- 

maux nouilles. coudes, 



importes en vrac. 


lb. 


0.00 0.07s 


Fn naquets de r lb. 


" 


0.00 0.08 


Tapioca pearl, en sac. 


la " 


0.04$ 0.05 


Tapioca seed, en sac. 


la " 


o.04i 0.05 


Sagou 


u 


0.04I 0.05 



0.00 4.00 



FROMAGES CANADIENS 

Bonne demande. 

Les fromages petitg et gros se ven- 
dent aux spiders i5J4c et 16c la livre. 
VTNAIGRE 

Nous cotons. prix nets: 
Rollman. cruches paill^es, 4 

pall. imp. cruche 0.00 3.20 

Domestique triple, cruches 

paillee*. 4 pal. imp crnche 0.00 1.25 

--> grains. 1? pall 0.00 0.12 

RS grains, le gall. O.OO 0.15 

nfi grains (proof), le g-all 0.00 o.tq 

THES 

En thes les affaires continuent tres 
bonnes pour la saison. specialement pour 
les tbes vers Young Hyson. 
EPICES PURES. GRAINES ET SEL 

Ronne demande courante. 

Nous cotons: 
Allspice, moulu lb. 

Anis " 

Canary Seed 
Cannelle, moulue 
Cannelle en mattes 
Clous de girofle entiers " 
<~hicor£e ranadienne 
Clous de girofle entiers " 
Colza 

Creme de tartre 
Gingemhre moulu 
Gineembre en racine " 
Graine de lin non moul. " 
Graine de lin moulue " 
Graine de rhanvre 
Macis moulu " 

Mixed spices moulues " 
Mnsrad^ moulue 
Muscade " 

Piments (clous ronds) " 
Poivre blanc rond " 

Poivre blanc moulu 
Poivre noir rand " 

Poivre noir moulu 
Poivre de Cayenne pur " 
Whole pickle spice 
Sel fin en sac 
Sel fin en I de sac 
Sel fin, quart, 3 lbs. 
Sel fin, quart, 5 lbs. 
Sel fin, quart, 7 lbs. 
Sel fin. en quart de 280 .'«,». 
Ordinary fine 
Fine 



0.00 


0.18 


0.08 


00 


0.081 


0.09 


0.00 


0.25 


0.18 


0.22 


0.20 


0.22 


O.T3 


O It 


0.22 


0.25 


O.06 


O.08 


0.00 


0.30 


O.OO 


0.25 


0.T7 


0.20 


0.03$ 


0.04 


O.06 


0.07 


O.OSt 


0.07 


0.00 


0.75 


0.00 


0.25 


00 


SO 


0.20 


0.35 


0.071 


0. 10 


0.35 


0.27 


0.00 


0.28 


0.15 


0.17 


0.00 


0.20 


0.00 


0.25 


0.16 


0.20 


0.00 


1.35 


0.00 


0.40 


0.00 


J.«5 


0.00 


3.15 


0.00 


5.05 


0.00 


1.80 


0.00 


2.05 



Dairy 

Cheese 

Gros sel, sac 

ORGE 

Legumes sees. 

Nous cotons: 
Orge monde (pot), sac 
Orge monde (pot), baril 
Feves blanches, Can., lb. 
Orge monde (pearl), sac 
Feves blanches, Can., lb. 
Feves jaunes minot 

Lentilles rouges, par sac, lb. 
Lentilles vertes, par sac, lb. 
Pois Verts, No 1 lb. 

Pois casses, le sac 
B16-d'Inde a soupe, casse, 
le sac 



0.00 


2 


• 15 


0.00 

e.65 


2 



•45 
80 


0.00 


3 


.00 


0.00 

0.03 J 
0.00 
0.03! 


6 



4 




• 75 
.04 
.85 
03! 


2.00 


2 


.10 


0.05 





.06 


0.04 

0.04I 

0.03! 







• 05 

.04! 

.03$ 



O . 00 2 . 40 



O.OSl 

0.08 

0.00 

0.00 



RIZ 

La demande est bonne. 

Nous cotons: 

Riz importes: 
Riz Patna, sacs de 112 lbs. 

suivant quality lb. 

Riz Carolina 
Riz moulu 
Riz souffle (puffed) cse de 

36 paquets de 2 pintes 

Riz decortiqu6s au Canada: 

Les prix ci-dessous s'entendent 
Montreal. 

Qualite B, sac 250 lbs. 0.00 

Qualite C, sac 100 lbs. 0.00 

Sparkle 0.00 

India Bright (sac de 100 lbs) 0.00 
Lustre 

Polished Patna 
Pearl Patna 
Imperial Glace Patna 
Crystal Japan 
Snow Japan 
Ice Drips Japan 

FRUITS SECS 

Assez bonne demande. 

Nous cotons: 

Dattes et figues: 
Dattes en vrac 1 lb. 

Dattes en pqts de 1 lb. 

Figues seches en boites, 

3 couronnes lb. 0.09! 

4 couronnes lb. 0.11 

5 couronnes lb. 0.12 
7 couronnes lb. 0.14 
9 couronnes lb. 0.15 
'6 onces bte o.uj 
ro once* bte 0.07I 
Raisins de Corinthe. 

Corinthe Filiatras, en vrac o obi 
Corinthe Filiatras en car- 
tons 1 lb. 

Raisins de Malaga. 
Rideau bte 

Balmoral bte 

Orleans bte 

Royal Excelsior bte 

Raisins Sultana. 
En vrac 
Cartons. 1 lb. 

Raisins de Valence. 
Valence fine off Stalk, btes 

de 28 lbs. 
Valence Selected, btes de 

28 lbs. 
Valence Layers, 4 cour., 

btes de 28 lbs. 

Raisins de Californie. 



0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
o to 
0.00 



0.00 
0.07! 



0.06 
0.09 
0.06 

425 

f.o.b 

3-30 
3.20 
5.10 
3-45 
3-55 

4 40 
4.60 
490 
510 

5 30 
5-45 



O.05I 
o.07i 



10=? 
o.ni 

0.I2J 

0.14! 
0.15J 
0.12J 
0.08 
Lk 



0.07I 

0.00 
0.00 
0.00 
o oa 



0.00 
0.00 



0.00 



0.00 



0.00 



».U7 

0.08 
Lb 

50 



00 
oc 

SO 

Lb 

to 

Hi 

T.b 



o.o6i 

0.06J 

0.07I 
Lb. 



26 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 23 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 4. 



Epepines, paq. 1 lb., fancy 
Lpepines, paq. 1 lb., choix 

Noix et Amandes. 
Amandes Tarragone 
Amandes Valence ecalees 
Cerneaux 
Avelines 

Noix de Grenoble Mayette 
Noix Marbot 

Noix de Bordeaux ecalees 
Noix du Bresil 
Noix de coco rapees, a la 11 
Nutx 1'ecan pohes 
Noix Pecan cassees 
Peanuts non roties, Sun 
Peanuts non roties, Bon Ton 0.00 
Peanuts non roties. Coon 
Peanuts roties, Coon 
Peanuts roties, G. 
Peanuts non roties, G. 
Peanuts roties, Sun 
Peanuts roties, Bon Ton 
Pruneaux 30/40 
Pruneaux 40/50 
Pruneaux 50/60 
Pruneaux 60/70 
Pruneaux 70/80 
Pruneaux 80/go 
Pruneaux 90/10 

Fruits evapores. 
Abricots, boite 25 lbs. 
Nectarines 

Peches, boites 25 lbs. 
Poires. boite 25 lbs. 
Pommes tranchees, evapo 

rees, btes de 50 lbs. 

Pelures de fruits. 
Citron 
Citronelle 
Orange 

CONSERVES ALIMENTAIRES 

Conserves de Legumes 

Tres bonne demande. 

Nous cotons: 

No I 
Asperges (Pointes), 2 lbs. 2.05 
Asperges entieres can., 2 lbs. 0.00 
Asperges Californie, 2} ibs. 0.00 
Betteraves tranchees, 3 lbs. 
Ble d'Inde 2 lbs. 

Ble d'Inde en epis gal. 

Catsup, bte 2 lbs. doz. 

Catsup au gal. doz. 

Champignons hotel, boite 
Champignons, ler choix 
Champignons, choix, btes 
Choux de Bruxelles imp 



0.00 


o.ioi 


0.00 


0.10 




Lb. 


0.20 


0.21 


O.42 


0.43 


0-35 


0.37 


0.13 


0.144 


0.19 


020 


0.15 


0.16 


0.34 


0.36 


0.2IJ 


1 0.22i 


0.20 J 


0.22} 


0.l8 


0.19 


0.00 


0.00 


0.00 


0.09I 


1 0.00 


O.II 


0.00 


0.074 


0.09 


0.094 


0.09J 


O.ioi 


0.00 


0.08 


o.ioi 


O.II* 


0.124 


0.134 


0.00 


0.15 


0.00 


0.13 


0.00 


o.ni 


0.00 


o.io4 


0.00 


0.094 


0.00 


0.09 


0.00 


0.084 




Lb. 


0.00 


0.20 


0.00 


o.ni 


0.00 


o.ioi 


0.00 


0.13 


0.09i 


o.ogi 




Lb. 


0. 10 


o.ni 


0.15 


o.i6i 


O.II 


0.124 



0.00 



No 2 

300 

2.25 

335 

1.32* 



0.924 0.95 
0.00 5.00 



0.00 
0.00 
0.134 

0.20 
0.17 
0.17 
o 00 

0.80 

2.25 

0.00 
0.00 

0.00 

O. T2 

0.85 
0.85 
1. 17*. 



0.85 
5.OO 
O.I4J 
0.21 
0.l8 
O.18 
1.65 
0.821 
2. 27 J 

5-32* 
1.274 

1.774 
0.11 

0.87* 
0.87} 
1 .20 



rhrmx-fleurs 2 lbs. 

Citrotiilles 3 lbs. 

Citrouilles gal. 

Epinards gal. 

Epinards 2 lbs. 

Epinards 3 lbs. 

T^ninarHs imp bte 

Feves Golden Wax, 2 lbs. 

Feves Vertes 2 lbs. 

Feves de Lima 2 lbs. 

Flageolets importes bte 

Haricots verts imp bte 

Varednine He leeumes. hie 

Marinades en seau, 5 gal. 

r>»t?ts oois imp. movens bte 

n "iit5 pois imp. mi-fins bte 

Dptits pois imp., fins. bte 

r>n«;t<: nois imp ext. fins, bte 

n o»ltc note imp . snrfins. bte (manauent) 

Pois Can. English Garden 0.824 0.85 

Pois Can. Early Tune 0.85 0.87A 

Puis Can. Ext. Fine Sifted 0.00 1.30 

Cuccotash 2 lbs. 0.97* 1.00 

Tomates. 3 lbs., doz. 0.05 *-0O 

Tomates. eall 2. 00 2. 924 

Truflfes I hot 5.00 5. 40 



0. 134 o in 
0.17 
O. tft 

2.50 
o.n4 
o 12 

0.17 

0.18 



013 

o 10 
0.00 
O.II 
Oil 

0.16 
0.17 



Conserves de fruits. 

Tres bonne demande. 

Par doz., groupe No 1 No 2 
Ananas coupes ^n des, 

i l / 2 lb. 0.00 2.25 

Ananas importes 2}^ lbs. 0.00 3.25 

Ananas entiers (Can.) 3 lb. 0.00 2.324 

Ananas tranches (Can.) 2 lb. 0.00 1.774 
Ananas rapes (emp. Can.) 

2 lbs. 0.00 1 .80 

Bluets Standard doz. 0.00 1.25 
Cerises rouges sans noyau, 

2 lbs. 1 .922 1.95 

Fraises, sirop epais, 2 lbs. 0.00 2.40 
Framboises, sirop epais, 

2 lbs. 2.374 2.40 
Gadelles rouges, sirop epais, 

2 lbs. 0.00 2.00 
Gadelles noires, sirop epais, 

2 lbs. 0.00 2.024 
Groseilles, sirop epais, 

2 lbs. 0.00 2.024 

Marinades can. 1 gal. gal. 0.00 0.80 

Olives, 1 gal. gal. 1.274 1.70 

Peches jaunes 2 lbs. 0.00 1.424 

Peches 3 lbs. 0.00 1.90 

Poires (Bartlett) 2 lbs. 1. 524 1. 55 

Poires 3 lbs. 2.02* 2.05 

Pommes 3 lbs. 0.00 1.07* 

Mures, sirop epais lbs. 0.00 1.92.4 

Pommes Standard gal. 3.00 3.024 
Prunes Damson, sirop epais, 

2 lbs. 1. 10 1.15 
Prunes Lombard, sirop epais, 

2 lbs. 0.95 0.974 

Prunes de Californie, 24 lb. 0.00 2.74 
Piunes Greengage, sirop 

epais 2 lbs. 1 .074 1 . 10 

Rhubarbe Preserved, 2 lbs. 0.00 1.524 

Cerises blanches doz. 0.00 2.25 

Cerises noires doz 0.00 2.40 

Framboises doz. 0.00 2.40 

Mures doz. 0.00 2.40 

Gade'les rougres doz. 0.00 2.40 
Conserve* de poiasonu 

Tres bonne demande. 

Nous cotons: 
Anchois a 1'huile (suivant 

format) doz. 1.60 4. so 

Caviar 4 lb. doz. 5.15 5.25 

Caviar i lb. doz. 10.00 10.25 

Crabes 1 lb. doz. 3.75 3.00 

Crevettes en saumure. 1 lb. 0.00 1.60 

<~revettes sans saumure. 1 lb 0.00 1 80 

Finnan Haddies doz 1.35 1. 40 
Harengs frais, importes. 

doz. r.IS 1.20 

Harengs marines, imp. " T.45 1.65 

Harenps atix Tom., imp. " 1.45 1.40 

Harengs kippered, imp. " 1.50 1. 70 

Hareners canadiens kippered 0.05 T.nn 
Uarenjrs canadiens, sauce 

lomates n.os i.oo 

Homards, bte h.. 1 lb. " 6.40 6.50 

Homards, bte plate, 4 lb. " 3.50 3.60 

Homards. bte plate, 1 lb. " 6.75 6.90 
Huitres (solid meat), 5 oz. 

doz. 0.00 1.40 
Huitres (solid meat). TO oz.. 

doz. 0.00 2.00 

Huitres 1 lb. 0.00 1.50 

Huitres 2 lb. 0.00 2.45 
Maquereau. tin 1 lb., la doz 

0.00 t.45 
Morue No 2 lb (manque - * 
Morne erosse en quart 1b fmanque^ 
Povans atir truflfes et anx 

•"-^ardc bte n 17 o.tR 

Sardines can. i bte. cse 3.50 4.00 

^qrHines francaises. J btes o ifii 0.11 

^irHines francaises. i btes 0.22 o.*o 

Sarrlinee Morvege, * bte 7.50 IT.OO 

Sardines Norvege, 4 bte 17.00 i8 00 



Sardine;- Koyan a 1'huile, i 0.40 0.42 
Sardines sans aretes 0.23 0.^4 

Saumon Labrador, 100 lbs. 0.00 8.50 
baunioii CoIiul's, I'raser 

River, 1 lb. 0.00 1.40 

bauiiiuii rouge: 
Horse Shoe et Clover Leat. 

boite basse, y 2 lb., doz. 1.274 1.324 
Horse Shoe et Clover Leat, 

boite basse, 1 lb. doz. 2.074 2.12J 

Saumon rouge Sockeye 

(Rivers' Inlet), bte hau 

te, 1 lb. doz. 1.90 

Saumon rouge du printemps, 

bte haute, 1 lb. doz. 0.00 1.65 

Saumon Humpback, 1 lb. 

doz. 0.00 ty. 95 
Truite des mers, 100 lbs. 0.00 6.25 

HARENGS DU LABRADOR 

Quarts $6.25 

V2 quarts 3.35 

FROMAGES IMPORTES 

Bonne demande. 

On cote le fromage de Gruyere: 

Fromage entier de 264 lbs. ou de 8c 

lbs., 28c a 30c la livre. 

En quantite moindre, 28c la hvrt 
Le fromage de Roquefort se vend dt 

32c a 33c la lb. et le Limbourg, 24c la 

livre. 

On cote encore: 

Gorgonzola lb. 0.25 

Edam " 0.24 

PRODUITS CHIMIQUES ET 
DROGUES 
Nous cotons; 
Acide boiique, brls de 336 lbs., lb. 0.10 
Alun, barils de 336 lbs. " o.02i 

Alun, barils de 112 lbs. " o.oai 

Arcanson, lb. 0.03I 0.04* 

Blanc d- - se, brls de 336 lbs. 0.55 
Bok .peche, pqt de 4 lb. 0.03I 



100 



0.65 



Borax en cristaux, brls de 336 

lbs. lb. 0.05 0.06 

Boules a mites " 0.00 0.00 

Camomille " 0.00 0.40 

Lampeche (Extrau de) 

boites de 12 lbs. " 0.00 o.ni 

btes 24 lbs., pqt I lb. " 0.u4 0.124 

Camphre, la livre 0.00 0.75 

Carbonate d'ammoniaque, 

brls 112 lbs., 4 lbs. B.15 0.20 

Cire blanche lb. 0.40 0.45 

Couperose, brls 370 lbs " 0.01 0.02 

Creme de tartre lb. 0.24 

Gelatine rouge en feuilles " 0.60 

Gelatine blanche en feuilles " 0.35 

Gelatine Knox en feuil.. doz. 1.25 1.30 

Gomme arabique lb. 0.15 0.16 

Houblon presse. lb (manque^ 

Lessive commune doz. 0.35 

Lessive commune grosse 3.75 

Paraffine pour ciergea. lb. 0.10 0.12 

Platre a terre, sac 100 lbs., sac 0.70 

Poudre insecticide lb. 0.00 0.50 

R£sine blanche " 0.03 ©.04! 

Resine G., suiv. quant. " o.oaj 0.03J 
Salpetre en cristaux, brls 

TT2 lbs. lb. 0.05 o.oft 

Sel a M6decine 0.01 0.02 

Sri d'Epsom sac 224 lb.. " o.oi4 0.03 

Soda a pate. 112 lbs 0.00 2.00 

Soda I laver: 

Sacs 0.80 0.85 

Sonde caustinne en mor. lb n 00 0.02J 
Sonfre en batons, brls lift 

'bs lh n oif 0.03 

Sonfre monbi «acs TT2 lb T.ft* T 70 

Tniirtcnny de 'in moulu. sac T .60 T.70 

Vitriol brls n nr>* n o~ 



Vol. XLVII — No 4. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 23 Janvier 1914. 



BOUGIES, CIERGES ET HUILES 
DE SANCTUAIRE 

Nous cotons: 
B. Paraffine en vrac, boite de 40 lbs.: 

6 a la lb, lb. 0.00 0.07! 

12 a la lb. " 0.00 0.10 

B. Paraffine, 6 a la lb. 0.08 0.09 

B. Paraffine, 12 a la lb. o.o84 0.094 

B. Stearique, 14 oz. 6 et 12 0.00 0.124 

B. Stearique, 16 oz. 6 et8 0.14 0.15 

Cierges approuves, lb. 0.00 0.37! 

Huile de 8 jours, gallon 1.20 1.30 
PLATS EN BOIS 

Nous cotons: 

Carres de i lb., crate 0.00 0.45 

Carres de 1 lb., crate 500 0.00 0.90 

Carres de 2 lbs., crate 500 0.00 1.02I 

Carres de 3 lbs., crate 0.00 0.57! 

Carres de 5 lbs., crafee 0.00 0.72! 
CUVETTES EN BOIS 

Nous cotons: 
Cuvette No 0, la doz. 10.50 

Cuvette No 1, la doz. 9.00 

Cuvette No 2, la doz. 7.50 

Cuvette No 3, la doz. 6.50 
BALAIS 

Nous cotons: 

A longs manches 0.00 2.75 

Avec manches ordinaires La doz 

2 cordes 2.25 

3 cordes 2.50 

4 cordes 2.75 

5 cordes 3.50 
Le papier manille, 13 x 17, est cote 

20c. 

EPINGLES A LINGE 

Epingles ordinaires: 

Boites de 5 grosses, la bte 0.75 

Eringles a ressort: 

boites de 2 grosses, la bte 0.00 

PAPIER D'EMBALLAGE 

Papier Manille en rouleaux 0.03! 

Papier brun en rouleaux 0.03 

MECHES. BRULEURS ET VERRES 

DE LAMPES 

Nous cotons: 

Meches No 2 lb. 0.22 

Meches No 2 " 0.15 

Meches No o " 0.12 

Bruleurs No 2 doz. 0.85 
Bruleurs No 1 "0.65 

Bruleurs No o " 0.65 

Bruleurs, dessus verre (A) " 1.65 

Rruleurs. dessus verre (B) " 1.00 

Cheminees (climax) No 2 " 0.65 

Cheminees (climax) No 1 " 0.45 

Cheminees (climax) No " 0.45 

Cheminees (Bonanza) No 2 " 0.95 

Cheminees (Bonanza) No 1 " 0.75 
SAVON DE CASTILLE 

Le savon de Marseille en morceaux se 
vend $4.25 la caisse et de 9c a 10c la livre, 
poids net, blanc ou marbre. 

GRAISSE A ROUES 

On cote: 
C-raisse Imperial, en lots de 

grosse doz. 0.57* 

Caisse de 4 doz. " 0.60 

Graisse au mica. 
Boites de 1 lb. (par 3 doz.) 

doz. 0.90 0.95 

Boites de 3 lbs. (par doz.) doz. 2.25 

HUILE D'OLIVE 

Nous cotons: 

Huile Loublon: 

Pintes 0.00 2.25 

Chopines 0.00 1.20 

J chopines 0.00 0.60 

L'huile d'olive Barton et Guestier est 
cotee: 



Qrts 7.75 8.00 

Pts 4.374 4-50 

4 pts 2.45 2.50 

HUILE DE CASTOR 

Nous cotons: Grosse. Doz. 

Bouteilles de 1 oz. 3.60 0.35 

Bouteilles de 2 oz. 5.00 0.45 

Bouteilles de 3 oz. 6.00 0.55 

Bouteilles de 4 oz. 7.25 0.65 

HUILE DE FOIE DE MORUE 
Nous cotons: $1.75 a $2.00. 
Bouteilles carrees de 16 onces, $3.75 
la douzaine; chopines, $2.40 la douzaine; 
4 chopines. $1.75 la douzaine. 
HUILE DE COTON 
Nous cotons: 
Au baril 1.10 1.25 

HUILE DE RICIN PHARMACEU- 

TIQUE 
Nous cotons au quart, par livre, 94s 
le gallon, $1.25, en estagnon, par livre, 
9c a ioc. 

VASELINE 
Nous cotons: 
"Bleu Seal" 

Blanche No 1 grosse 10.00 

Rlanche No 2 " 10.20 

Jaune No 1 " 6.72 

Jaune No 2 " 14.40 

BALAIS 

D'enfant, 2 cordes 0.00 1. 10 

D'enfant, t coHe 0.00 0.85 

Manches de faubert (mop), doz. 1. 20 

HUILE DE PETROLE 

Nous cotons - 

Pratt's Astral Oil gol. 0.S2 

Standard Acme le eral. O.17I 

GRAINS ET FARINES 

Marche de Chicago 

Futures cotations: 

Ferme- 
Ble— Haut. Bas. ture. 

Mai Q2.i^c Qi-^c 01 -Vjc 

Juillet 87^c %7V%c 87I/2C 

Mai's — ■ 

Mai 66Y»c 65.^ 6s^c 

Juillet 6$ J Ac 64I/2C 6$y 2 c 

Avoine — 

Mai 3Q-)4c 30 T /4c 39 z 4c 

Juillet 39>^c 38^c 39c 

Marche de Montreal 
Grains 

Les affaires du marche etaient legeres 
et les prix restent fermes. Le prix du 
mais a baisse a 71 1 / 2 c. ex-voie, avec pe- 
tite demande. L'avoine a ete en bonne 
demande dernierement. Le C.W. No 2 
se vend a 42c; C.W. No 3 a 41c et No 1 
fourragere a 39^c. Le commerce d'ex- 
portation a ete neglige. Les demandes 
par cable furent meilleures, mais les prix 
offerts etaient hors de ligne d'environ 
J K d. 

Marche facile. Demande moderee. Prix 
sans changements. 

Nous cotons: 

Avoine ferme, avec affaires. Ble d'ln- 
de. bonne demande aux prix cotes. 
Avoine C.W. No 1 Ext. Fd 0.41 0.41* 
Avoine C.W. No 2 0.41^ 0.42 

Avoine C.W. No 3 0.40* 0.41 

Avoine Que. et Ont. No 2 0.30 0.30* 
Avoine Que. et Ont. No 3 0.38 0.384 
Avoine Que et Ont. No 4 manque 

Sarrasin (48 lbs.) 0.64 0.65 

Mais iaune 0.00 0.77 

Rle-d'Tnde seche au four manque 

P.le d'Inde jaune No 3 0.74 0.75 

(Ble-d'Tnde nouveau.) 
Orge moulee 0.51 0.53 



Marche de Montreal 
Farines 

La demande pour la farine de ble de 
printemps a ete legere et tres peu d'ex- 
portation a eu lieu. La demande locale 
aussi a ete petite et n'a pas montre d'a- : 
melioration. Les prix n'ont pas change. 
Les ventes de patentes de ble de prin- 
temps de premiere qualite se sont faites 
a $5.70, les secondes a $5.20 et les strongs 
a $5, par baril en barils. Les memes qua- 
lites se sont vendues a 30c de moins par 
baril en sacs. Le ton du marche pour 
la farine de ble d'hiver est tres ferme, 
avec les meuniers d'Ontario qui deman- 
dent une hausse de 5c par baril, mais 
jusqu'a present eela n'a pas eu d'effet 
sur les valeurs locales, car la demande 
est quelquc peu limitee et les approvi- 
sionnements sur place sont amples pour 
fournir aux besoins. Les patentes de 
choix se vendaient de $4.75 a $5 et les 
straight rollers de $4.50 a $4.60 le baril 
en barils, et ces derniers en jute de $2 
a $2.10; extra, de $1.65 a $1.75 et les qua- 
htes inferieures de $1.40 a $1.50 le sac. 

Nous cotons: 

Nous cotons: 

Patentes du printemps: 
Royal Household 2 sacs 5 60 

Five Roses 2 sac s 5.60 

Glenora 2 sacs 5 I0 

Harvest Queen 2 sacs 5.10 

Fortes a Boulanger: 
Bakers Special 2 sacs 4 00 

Manitoba S. B. 2 sacs 4 '90 

Keetob 2 sacs 4.90 

Montcalm a sacs 4-00 

Patentes d'Hiver: 
Straight rollers 2 sacs 5.00 

rturona (a patisserie) 2 sacs 5.80 

A do 2 sacs 5.30 

Farine de ble-d'Inde blanc pour 

boulangers, 2 sacs 4.40 

Faiine de ble-d'Inde pour engrais 

2 sacs 4>50 

Farine d'avoine: 
Avoine roulee, sac de 90 lbs. 2.32 

Avoine roulee, baril 4.q 

Issues de ble et avoine. 

La demande pour les issues de ble a 
encore etc lourde et l'approvisionne- 
ment plus petit que d'ordinaire. Aucun 
changement de prix n'a ete constate et 
le commerce n'a ete que local. Le son 
s'est vendu a $22; les shorts a $24 et les 
middlings a $2-. Peu de commerce dans 
les moulees, mais le marche a ete ferme 
vers $28 et $29. L'avoine roulee a ete 
peu demandee. Des ventes furent faites 
de $4.40 a $4.50 le baril en barils, et de 
$2.10 a $2.12^ le sac. 

Nous cotons: 

Issues de ble: 
Son Man., au char, tonne 20.00 

Gru Man., au char, tonne 22.00 

Middlings d'Ontario, aw char. 

ronne 27.00 28.00 

Moulee pure, au char 32.00 34.00 

Moulee melantree au rhar 30.00 31.00 

FOIN PRESSE ET FOURRAGE 

Marche de Montreal 

Foin presse 

Pas de changement de prix pour le 
foin uresse et peu de commerce de fait. 
L'approvisionnement a encore ete bon. 
mais la demande a ete tres pauvre. Le 
No 1 s'est vendu de $16 a $16.50; extra 



28 



I.K PR IX COURANT, Vendrcdi, 23 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 4. 



Les Planches a Laver "EDDY" 

Ne dechirent ni le ling'e ni les mains. 

Faites par 

TAe E. B. EDDY COMPANY a HULL 

Vendues par tous les marchands reputes. 



■1 iiwwr 11 *-■-"— 



No 2 de $14 a $14.50 et le No 3 de $13 
a $13.50 ex-voie, en lots de chars. 

Nous eotons: 
Foin No 1, pour livraison 

immediate $14-50 $15.00 

Tres bon, No 2 1350 14.00 

No 2 11.50 12.00 

la tonne, en lots de wagon ex-voie. 

Marche facile. Demande mediocre, 
prix sans changement. 

BEURRE 

Marche anglais 

MM. Mills & Sparrow nous ecrivent 
de Londres a la date du 9 Janvier 1914: 

11 y a eu continuation de bon com- 
merce cette semaine, ct ave'c l'exception 
du Danois, les prix sont fcrmes, avcc 1111 
shilling oecasionncl pour les Australiens. 

Danois. — La cote est de 3 kroners 
. (3/6 d.) plus bas; ce beurre a etc relati- 
vcment cher ces temps derniers. 

Australien. — 11 y a cu une bonne 
quantite de beurre sur le marche cette 
semaine et terns les meilleurs beurres ont 
eu une vente rapide aux pleins prix de la 
semaine de-rniere, avec 1111 shilling extra 
occasionnel pour les meilleures marque-. 
Les beurres sales ct non sales se vendent 
actuellement a peu pres au meme prix. 

Nouvelle-Zelande. — Les recentes gre- 
yes de la Nouvelle-Zelande ont tellement 
renverse les expeditions, que les ache- 
teurs ont ete forces d'acheter les Austra- 
liens, et il y a eu une grande difficulte a 
obtenir les beurres de la Nouvelle-Ze- 
lande, ce qui a fait baisser les prix. A la 
fermeture, le marche etait fermc a 110s 
cotations. 

Les arrivages coloniaux cette semaine 
consistent en: — Par le vapeur "Culic". 
2,250 boitcs Australien; par le vapeur 
"Essex", 5,500 boites Australien; par le 
vapeur "Pespawur", 5.250 boites Austra- 
lien; par le vapeur "Medic", 4,500 boites 
Australien; par le vapeur "Osterley", 46,- 
050 boites Australien. 

L'Argentin ct le Sihcricn etaient peu 
fournis. 

Nous eotons: 

Danois — 
Haut choix 1 27/0 130/0 

Siberien — 
Haut choix 108/0 11 2/0 

Choix 1 00 A' 106/0 

Confiserie 94/0 98/0 

Victorien — 
Haut choix, sale 112/0 115/0 
Choix, sale 108/0 110/0 
Haut choix, non sale 112/0 115/0 
Choix, non sale 108/0 1 

Australien — 
Haut choix, sale 112/0 114/0 

Choix, sale 108/0 110/0 



Haut choix, non 
Choix, non sale 
Queensland — 
Haut choix, sale 
Choix. sale 
Haut choix, non 
Choix, non sale 
Nouvelle-Zelanc 
Argentine — 
Haut choix. sale 
Haut choix, non 



1 1 2/0 
108/0 



1 1 4/0 
1 1 0/0 



1 12/0 1 14/0 

108/0 1 1 0/0 

1 12/0 1 14/0 

108/0 1 1 0/0 

1 1 8/0 120/0 

110/0 1 14/0 

no/o 1 12/0 



FROMAGE 
Marche anglais 

MM. Mills & Sparrow nous ecrivent 
de Londres a la date du 9 Janvier 1914: 

La situation est ferme et les cotations 
se Mint ameliorees 1111 peu durant la se- 
niaiiie. La perspective au point de vue 
statistique tend a des prix plus hauts. 

Nous eotons: 

( 'anadiens — 
Choix a haut choix, blanc 67/0 68/0 

Choix a haut choix, colore 68/0 69/0 

Nouvelle-Zelande — 
Haut choix, blanc 
Haut choix, colore 



00/0 
67/0 



66/0 
66/0 

Prix vendants aux epiciers 

Fromage fort, blanc, a la meule '7c 
au morceau 3c 

Fromage de Gruyere 27c a 28c 

Fromage Oka 24c 

Beurre, choix 31c 

Beurre, choix. en bloc d'une livre 3i\4c 

Oeufs strictement frais 45c 
( H'ufs frais en boitcs de carton 

d'une douzaine 46c 

Oeufs No 1 34c 

Oeufs choisis 38c 
OEUFS 

Les arrivages d'oeufs frais augmentent 
ct la quantite des oeufs de conserve di- 
minuc sensiblement; en consequence, le 
prix des frais a baisse et ceux de con- 
serve augmente. 

BEURRE 

Marche de Montreal 

Beurre de lailcrie 24c a 25c 

Beurre de laiterie en rouleaux 26c a. 27c 

PEAUX VERTES 

Tres bonne demande. 

Boeuf inspecte No 1 14.50 

Boeuf inspecte No 2 13.50 

Boeuf inspecte No 3 12.50 

Veau 15.00 17.00 

Agncau, chaque 1.10 



FRUITS VERTS ET LEGUMES. 

Oignons, la lb. 

Oignons, la cse 

Raisin Magala 

Raisin 

Bananes 

Betteraves, le sac 

Carottes, le sac 

Patates, le sac 

Navets, le sac 

Pommes. le baril 

Oranges Mexicaines, la cse 

Oranges Navels, la cse 

Citrons, la cse 

Pommes Baldwin, No 1 

Pommes Baldwin No 2 

Pommes Greening No 1 

Pommes Greening No 2 

Pommes Spy No 1 

Pommes Spy No 2 

Atocas, le gallon 



LOI LACOMBE. 





0.03J 


3-50 


4.00 




5.25 


2.00 


2.50 


2.25 


2.50 




1 .00 




0.75 


0.80 


1. 00 




0.75 


4.00 


8.00 




2.50 


2.50 


3 00 


2.50 


3 00 


4- 50 


5-00 


4.00 


4-50 




4.5o 




4.00 




6.00 




5-00 




0.60 



Deposants. Employeurs. 

Thomas Breen Mont. Locom. Work- 
Arthur Basticn. tiers-saisi P. P. Martin 
l.i mis Giard Montreal Gas Co. 

Severe Charette 

Shedden Forwarding Co. 
I. S. Armstrong Norman Mel. cod 

Daniase Dorion 

The Dominion Textile Co., Ltd. 

I. \. Chalifoux T. \Y. Muir 
Napoleon Langevin M. A. Mallette 
Ovila Rochon Arthur Raymond 
Ulric Messier R. Fournier 
Iknri Page James M. Aird 
Jos. Racicot Marineau & Labelle 
L. S. SutcliflE Cite de Montreal 
I'. Fabien Tougas 

Montreal Shirt & Overall Co.. Ltd. 
E. Berthelette L. M. Lefebvre, Ltd. 

Evafiste Beaupre Cite de Montreal 

(lis Hearns G. T. R. 

Lionel de (irandpre G. T. R. Co. 

G. Kilpatrick 

St. Lawrence Sugar Kef 
Arthur Grandmaison B. Sarrasin 

Fmeri Biron E. Biron & Cie 

II. C. Meunier Frisco Soda Water Co. 
Jos. Robillard H. Brunelle 
L A. Patenaude Win. Johnson 
I. R. Lachance 

John O'Connor James O'Connor 



Vol. XLVII — No 4. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 23 Janvier 191. 



2Q 



Table Alphabetique des Annonces 



Assurance Mont-Royal, 



31 



Baker & Co. (Walter) 12 

Banque de Montreal 34 

danque d'Hochelaga 34 

Banque Nationale 34 

Banque Molson 34 

Banque Pvovinciale 34 

Ban well Hoxie 50 

Barnett G. & H. & Co 49 

Bdlauger & Belanger 32 

Bowser, S F. & Co 6 

Bright Light Co 33 

British Colonial Fire Ass.. . 31 

Brodie& Harvie 12 

Canada Cement Co., Ltd. . . 39 

Can. Bank of Commerce. . . 38 
Can. Hardware Exhibitors 

Ass 42 

Can. Fairbanks Morse Co. . 49 

Canada Life Assurance Co.. 31 

Canada Starch Co 4 

Canadian Salt Co 7 

Cane Wm. & Sons Co. Ltd.. 5 

Church & Dwight 7 

Cie d'Assurance Mutuelle 

du Commerce 31 

Clark, W"i 13 

Connors Bros 16 

Cottam Bart 32 

Conillard Auguste .... 32 

Cowan Co 15 



Desmarteau Alex 32 

Dom, CannersCo., Ltd.... 3 

Dom. Cartridge Co 43 

Dougall Varnish Co 38 

Dontigny Hector 33 

Eddy E. B. Co 28 

Equitable (Cie d'assurance 

incendie) 34 

Esiuhart & Evans 30 

Equitable Trust Co 38 

Fontaine Henri 32 

Fortier Joseph 32 

Gagnon, P. -A 32 

Garand, Terroux & Cie 32 

Gendron Mfg. Co 40 

Gillett Co. Ltd., [E. W.] 16 

Gonthier & Midgley 32 

Grand Trunk Railway.... 50 

Greening Wire Co 42 

Gunn, Langlois & Cie 7 

Hamilton Cotton Co 11 

Hotel New Victoria 32 



International Varnish Co. 40 



Jonas & Cie, H Couvert 2 



Lacaille, Gendreau & Cie.. 12 
Lake of the Woods Milling 

Co. , Ltd Couvert 

Laporte, Martin Limi- 

tee Couvert 

La Pr€voyance 31 

La Sauvegarde 30 

Leslie & Co., A. C 40 

Liverpool & London & Globe 30 

Lufkin Rule Co 47 

Maple Leaf Chewing 

Grim Couvert 

Marion & Marion 32 

Martin-Senour 44 

Mathieu (Cie J. L.) 11 

Matthews-Laing Co 5 

Maxwell & Sons (David) .. 40 

Mc Arthur, A 40 

Metropolitan Life Ins. Co.. 30 

McGill Cutlery Co 49 

Montbriand, L. R 32 

Montreal-Canada Ass. Co. . 31 

Montreal Dairy Co 11 

Mooney Biscuit Mfg. Co.. 12 

Mott, John P.. & Co 12 

Nova Scotia Steel Co 49 



Pret Immobilier Limit^e. . . 13 

Prevoyants du Canada, (Les) 30 

Prevost & Bedard 32 

Quebec Steamship 49 

Remington Arms 44 

Rolland & Fils, J. B 32 

Sheldon School 10 

Simonds Cauada Saw Co. . . 46 

Stanley Rule & Level 47 

St. Lawrence Sugar Co 11 

Sun Life of Canada 31 

Taylor Forbes Co. Ltd 45 

Thompson & Norris Co. ... 29 

Tippet & Co., A. P 7 

Tuckett [The G. E. & Son 

Co] n 

Union Mutual 31 

United Shoe Machinery Co. 

Ltd. 9 

United-States Steel Co 46 

Western Ass. Co 30 

Wilks & Burnett 32 




Pour Emballage Rapide, et Economie cPEspace 

Employez les Boites Cellalaires Pliantes en Carton T. et N. pour Expedition. 

Si vous payez des frais d'exp^dition sur ks 

marchandises que vous livrez, pourquoi ne 

pas economiser en employant les Boites Cel- 

lulaires pliantes en carton T. et N. pour 

expedition ? Si vos clients paient, pourquoi gs 

ne pas tous les attacher en £conomisant moi- ^^888®®^==^^ \ 

tie du poids sur la boite d'emballage ? S8g/ \ 

Ces boites sont solides, r^sistent aux chocs surface ridi^Fabri 4 ^" 11 ^' --<»■*> ~~ 

de l'exp£dition de marchandises, sont rapi- f^pr'o'ced'e special T^etN?" -^S^j ! --<aK2fct 

dement et aisement arrangees sans clous ou 

fil de fer. Elles arrivent "toutes pretes" et par suite prennent le moins f— CUTl — 

de place possible dans votre magasin d'exp^dition. Elles sont meilleur r -• : — . 

marche aussi que les boites en bois . *f«*J ■"■** 

Elles valent la peine d'etre examinees. Faites- nous sa voir vos besoins. 
Remplissez le coupon ci-dessous et envoyez-nous-le aujourd'hui. 

The Thompson & Norris Co. 

en j 1 • •■■. j 
or Canada, Limited 

NIAGARA FALLS, Ont 

Brooklyn, N. Y. Boston, Mass. Brook vi lie, Ind 

Londres, Angleterre. Jiilich, Allemagne. *WATlOs 

The THOMPSON & NORRIS Co. of Canada, Limited. Niagara Fall., Ont. 

Euvoyez des details. 

N0111 

P.C. Adresse 




EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT". 



3° 



ittfclROrULll a it 
Life Assurance Co'y 
:-: of New-York :- 

(Compagnie e Fonda Social) 

Actlf $397,965,341.31 

Polices en vigueur au 31 de- 

^mbte 1912 12,837.042. 

-.n 191a, la compagnie a e- 

rais au Canada des poli- 
ces pour 32,185,993 

tille a depose entre les 

mains du Gouvernement 

Canadlen et de fidei-com- 

mis canadiens, exclusive- 

meni pour les Canadiens, 

environ $16,000,000. 

11 y a plus de 532.001 Canadiens assures 
dans la MBT60P0LITAN. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 23 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 4. 



WESTERN 

ASSURANCE CO. 

INCORPOREE EN 1861 

ACTIF, au-dels. de - - $3,284,179.93 

Bureau Principal : TORON1 0, Oat. 

Hon. Geo. A. Cox, President. 
W. R. Brock, Vice-President. 
W. B. Mbibxb, Gerant-General. 
C. C. Foster, Secretaire. 

4aeeurMle de Montreal: 

61 RUE ST-PIERRE. 

Robt. Bickkrdike, Gerard 



ES1NHART & EVANS 

Courtiers d'Assurance 

Feu, Vie, Accident, Cambnolage, 

Bris lie glaces, Automobiles, 
Responsabilitg des Fonctionnaires 



is. Co. 



Agents principaux pour 

The Scottish Union & National 

d'Ediuibourg. 

German American Insurance Co 

de N>-w-York. 



Nous considexons toutes commandes 

d'agence* de la part de personnes 

responsables. L'expdrience 

n'est pas absolument 

indispensable. 

Bureau : EDIFICE LAKE of the WOODS 
1% roe St-Sacrement, 

TELEPHONE MAIN S53 MONTREAL 



Assurances 



IMPERIAL LIFE. 



Les nouvelles polices prises par la 
Imperial Life Assurance pendant l'annee 
s'elevent a $8,365,210, ce qui constitue 
sur la meilleure annee une augmentation 
de plus de $500,000. Les assurances en 
force s'elevent a $42,632,377. Les ren- 
trees liquidees accusent sur celles de 
1912 une augmentation de $275,910. L'ac- 
tif a ete augmente de $967,975, et le ren- 
dement des placements de la compagnie 
est de 7.16 pour cent. Apres tous prele- 
vements, la somme de $191,360 a ete por- 
tee au fonds de reserve des polices, le- 
quel s'eleve maintenant a $1,135,773. 



DEMANDES ET REPARTITIONS 
AU CANADA. 



La Canada Life Assurance Company 
publie les rapports des nouvelles affaires 
ecrites par nos succursales canadiennes 
aux repartitions iixees par le Surinten- 
dant au commencement de 1013. Dans 
quelques cas les montants ecrits tombent 
bien au-dessous des repartitions et un 
simple coup d'oeil pourrait donner l'im- 
pression que ces repartitions sont dans 
une certaine mesure un travail fait au 
juge. Ceci est bicn loin d'etre le cas. Le 
lecteur pourra voir non seulement les 
chiffres d'une seule annee, mais nos offi- 
ciers au Bureau-Chef ont devant eux les 
rapports complcts d'une serie d'annees, 
et de plus, ils ont une foulc d'autres ren- 
seignements sur la situation dans toutes 
les parties du pays. Les repartitions ne 
sont faites qu'apres une longue et soi- 
gneuse etude, et les montants demandes 
ne sont jamais plus grands qu'un soi- 
gneux jugement des f aits et conditions 
ne Justine. Ce n'est pas une partie du 
reglement de notre direction de chercher 
a poser un inutile fardeau sur les epau- 
les de nos honimes, mais au contraire 
nous faisons tous les efforts possibles 
pour les stimuler en leur demandant un 
certain volume de nouvelles applications 
011 demandes que, en vue de tens les 
faits, on sentira que la suecursalc est ca- 
pable de produire. 

Un gerant de succursale est dans une 
certaine mesure sous la dependance de 
ses agents. S'ils lui donnent un loyal et 
serieux appui, il y a pen de doute qu'un 
volume satisfaisant d'affaires sera pro- 
duit. 



4^1 KEZ VOI S 

DANS 

tn $flUU€0J.RD6 



Ses Taux sont aussi a vantagaux 
queceux de n'importe quelle 
compagnie. 

Ses polices sont plus liberals* 
que celles de n'importe quelle 
compagnie. 

Ses garantlss sont auperteu- 
raa a. la gfeneralite de celles des 
autre s com pagnies 
l-a sagesse et I'axparlanoa de 
sa direction sont une garan- 
tie de succes pour les annees 
futures. 

Par-dessus tout, elle est une 
compagnie Canadlinni- 
Francalae et ses capitaux res- 
tent dans la Province de 
Quebec pour le benefice des 
notraa. 



Siege Social 1 7 Place d'Armee 
MONTREAL 



1o PARCE 
QUE 

2o PARCE 
QUE 

3o PARCE 
QUE 

4o PARCE 
QUE 



So PARCE 
QUE 






Liverpool 
London 

AND 

Globe 



Snccarsale an Canada. Bnrean Chel a II sn trial 
DIRECTEURS 

Sir Alexandre Lacoste.M Chevalier, Ecr., William 
Molson Macpherson, Bcr., T. J. Drummond Her 

J. Gardner Thompson, Gerant 
J. W Binnie, AssisUnt-Gerant. 



Les Prevoyants da Canada 

Aaauranoa Fonda da Panalon 
CAPITAL AUTORISE 5500,000 

Achetei daa Parts des Prevoyants 1 

Parce que e'est un placement sane 
pareil ■ 

Parce que e'est, avec la pine petite 
prime, la plus grosse rente ; 

Parce que e'est la seule oompagnie 
a "Fonds Social" faisant une speciali- 
ty du Fonds Ae Pension 

Total de l'actif du Fonds de Pension 
seulement : 1384,936. 39. 

Bureau a Montreal 

Chambre 22, 

Edifice "La Patrie" 

Bureau • Choi, 

85, rue Dalhousie, 

QUEBEC. 



Vol. XLVII — N04. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 23 Janvier 1914. 



'3 1 



Union Hntnal Life Insurance 
Company, *.*£■* 

FRED. E. RICHARDS, 
President. 



Valeur accepted de Garanties Ca- 
nadiennes. detenues par le Gouver- 
nement Federal pour la protection 
des Porteurs de Police, $1,206,576 

Toutes les polices 6mises avec 
Dividendes Annuels sur pakment 
de la prime annuelle de deuxieme 
ann6e. 

Ouverture exceptionnelle pour 
Agents dans la Province de Quebec 
et l'Est d' Ontario. S'adresser a 

WALTER I. JOSEPH, Gerant. 

151 rue St-Jacques, MONTREAL. 



COMPACNIE 

MONTREAL - CANADA 

D'ASSURANCE CONTRE L'INCENDIE 

Fondas en 1 859 

Telephone Bell Main 5381 

Actif $557 885.95 

Reserve $193,071.19 

Autres Valeurs 

passive* 20,68 



$213,759.19 
Surplus pour les assures $344,126.76 

Bureau - Chef : 

EDIFICE OULUTH, 
SO rue Notre-Dame Ouest, 

angle de la rue St Sulpice. 

MOIMTREAL 
L. A. Lavallee, President 
Ferd. Page, Gerant Provincial 



l' Assurance Mont- Royal 

(Compagnie Independante (Incendie) 

Bureaux i 74 rue notre-Dame Ouest 

Coin St-Francois-Xavier, MONTRHA1 

R6doi.phh Forget. President. 
I. E Clement Jr. Ge>*nt-G£n#ral 



Laissez chaque agent canadien partici- 
per a la liste des repartitions et etudier 
les chiffres de sa propre succursale. Si 
le pourcentage montre est au-dessus du 
pair, il devra se demander s'il a droit a 
quel que credit pour ce resultat. Si le 
pourcentage est en-dessous du pair, lais- 
sez-le prendre line resolution solennelle 
que ce sera son but le plus absolu en 
1914 de faire tout en son pouvoir de met- 
tre sa succursale au rang qu'elle doit oc- 
cuper. 

Des repartitions ont ete faites par des 
succursales etrangeres, et nous esperons 
que l'annee prochaine nous pourrons pu- 
blier les pourcentages de toutes les suc- 
cursales de la Compagnie. 



LE CAPITAL DE L'AGENT. 



Au commencement de l'annee un 
agent est tres capable de croire que, 
conime il a devant lui tine annee entiere 
avant que les affaires de la Compagnie 
ne soient compulsees, il n'a pas besoin 
pour le moment de prendre les choses 
trop au serieux. Un agent d'assurance- 
vie se trouve dans unc position particu- 
lierement incertaine sous ce rapport, car 
il ne doit pas s'attacher a des heures 
fixes et a des habitudes reguliercs de 



Sun Life of Canada 

Actif $ 49,605,616.49 

Assurances en vigueur 182,732,420.00 

Ecrivez au Bureau Principal, 
Montreal, pour vous procurer la 
brochure intituled "Prospere et 
Progressive.'' 



UN RESULTAT TYPIQUE 



Le 30 octobre 1913/Ie Dr." J. S. Brownlee 
ue Detroit a ecrit ce qui suit au sujet de 
sa police-dotation, reVemment arrivee a 
echeance : "Le resultat de ma police a 
6l€ tres satisfaisant car les dividend s 
appliques a mes primes d'annde en annee 
en ont r£duit le cout de 25% et la police, 
qui £tait d'un montant de ft, 000 m'a 
donne un rapport aucomptant de $379 14 
en plus de son cout, sans compter la pro- 
tection de l'assurance. . _. _ 

Je souhaite a votre compagnie de con- 
tinner a prosperer comme elle lev merite 
si bien." 

Dans chacune des cinq dernieres an- 
uses, les tecettes de surplus ont bat tu tous 
les records precedents. En 1912 ils 6taient 
de plus de $1,530,000. Ceei explique les 
dividendes satisfaisants versus aux por- 
teurs de police de la 

CANADA LIFE ASSURANCE CO 



Bureau Chef 



TORONTO, Ont 



Ca Compagnie d'Hisurance 
riUTUELLE DU COfiriERCE 



Contra 
Actif excedant 



''incendle 

$550,000.00 



DEPOT AD GODVERNEMENT 

en conformity avec la nouvelle toi des 

Assurances de Quebec, 8 Edouard VII, Chap. 69. 

Bureau-Chef; ISI rue Olrouard St-tfyaclntbe 



RESP0NSA6UITE patbonale 

La Prevoyance 

Capital $500,000.00 



Aussi : — Accidents, Maladies, Glaces, 
Vol, Garantie de Fiddlite, Garantie de 
contrats. 

ASSURANCE D'AUTOMOBILES 

Bureau Chef : 

160 roe SI Jacques, • Montreal 

Tel. Bell : Main 1 626 



BRITISH COLONIAL 



FIRE INSURANCE COMPANY 



EDIFICE ROYAL, 



2 PLACE D'ARMES, 



MONTREAL. 



CAPIiAL AUTORISE, $2,000,000 CAPITAL SOUSCRIT, $1,000,000 

Agents demandes pour les districts non representes. 







32 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 23 Janvier 1914. 



Vol. XL VII — No 4. 



PATENTES 



IOBTENUES PROMPTEMEHTj 

Dans tons les pays. Pour renseignements de 
mandez le Guide dal'lnvantaur qui sera envoy e 
gratis. , 

MARION A MARION, .V>4 rue Onlverslte, 
angle de la rue Ste-Cattaerine, Edifice de la 
Eanque des Marctaands. 



NEW VICTORIA HOTEL 

H. FONTAINE, PROPRIETAIRE 

QUEBES 

L'HOtel des commis-yoyageurs. 

Plan Ameiricain. Taux, a partir de f 2.50. 



JOSEPH FORTIER 

Fabricant-Papetier 

Atelier de Reglure, Reliure, Typo- 
graphic Relief et Gauf rage. Fabri- 
cation de Livres de Comptabilite. 
Formules et fournitures de Bureau. 

210 rue Notre-Dame Ouest, 

(Angle de la rue St-Pierre). Mohiebal. 



PAIN POUR OISBA.UX est le "Cottanr 
Seed" fabrique d'apres sis brevets. Mar 
chandise de confiance ; rien ne peut I'appro 
cber comma valeur et comme popularity 
Chez tons les fournisseurs en gros. 



L. R. MONTBRIAND 

Architecte et Mesurenr, 
230 Roe St-Andre Montrei 



Alex. Desmahteau 

Comptable, Auditeur 

SPECIALITE 1 — Liquidation da FallHtaa, 

Compromla Effeotue. 

54,60, RUE NOTRE-DAME EST 

MONTREAL. 



GARAND, TERROUX & GIE 

BANQUIERB ET COURTIERS 

48 rue Notre-Dame Ouest 

MONTHBAL 



TEL. BELL, MAIN 1859 

BELANGER 8c BEUNGBR 

Notaires, Comptables et Commlssaires 

TRUST & LOAN BUILDING. 
Ne SO rue St-Jaoquos. MONTREAL 

Argent a Preter a 4, 5 ct 6% 



travail comme les ont la plupart des 
hommes. II peut fixer ses propres hen- 
res de travail et cesser lorsqu'il lc veut. 
Aussi, il pent concentrer toute son ener- 

gie sur ses efforts, ou hien il pent faire 
son travail avec line indifference qui lui 
fait manquer toutcs chances de sucqjs 
dans sa sollicitation. 

Ne serait-ce pas une bonne idee pour 
tin agent de s'asseoir et de penser se- 
rieusement a ce qu'il se propose de faire 
de son temps dans l'annee? 

Lorsqu'un marchand va a un journal 
et paie $4,000 d'annonces pour une page 
dans ce journal, il en a pour son argent 
comme espace pour faire connaitre sa 
marchandise. C'est a lui de savoir com- 
ment remplir cet espace. II peut le faire 
de maniere a ce que cela lui rapporte de 
gros profits, ou son annonce peut etre si 
tnal faite que cela ne puisse lui rien rap- 
portcr. 

De meme. l'agent d'assurancc-vic a ac- 
tuellement a sa disposition 300 jours de 
travail en 1014. C'est a lui de voir s'il va 
commencer immediatement et en avoir 
leur pleine valeur ou s'il va en gaspiller 
un certain nombre avant de se niettre 
serieusement au travail. Chaque jour est 
aussi bon que l'autre, mais lorsqu'il est 
passe, il est parti pour toujours. 

Pourquoi ne pas comparer les 300 
jours de 1014 a tant de capital, autant de 
sommes egales d'argent qui doivent etre 
depensees, sagement ou follement. selon 
que l'agent le determine. 

Si vous prenez ce point de vuc et que 
vous commenciez immediatement sur 
une sage depense de votre capital — en 
d'autres mots, votre temps — nous vou- 
lons bien garantir que votre travail en 
1914 sera plus ratisfaisant que vous 
ne l'ayez cru possible. 



LE DANGER PROVINCIAL. 



S'il etait besoin de demontrer combien 
il est ridicule de vouloir exercer un con- 
trole efficace de l'assurance-vie s'il etait 
permis a chaque province d'incorporer 
des compagnies avec pouvoirs d'operer 
dans tout le Canada, un recent jugement 
du Conseil Prive nous aidcrait a le faire 
victorieusement. 

C'est la coutume aujourd'hui pour les 
provinces de prelever une taxe sur une 
portion de chaque succession dont la va- 
leur depasse un chiffre determine. Or, 
si chaque province reclame lc droit de 
taxer une succession, quel que soit l'en- 
droit oil clle est situee, le sens commun 
veut que cettc succession ne court pas le 
risque d'etre taxee deux fois. 

C'est pourquoi il fut convenu que cha- 



H. E. MIDGLEY 

Comptable-Incorpot t 



GEO. GONTHIER 

Licencie Institut 
Comptable 

GONTHIER & MIDGLEY 

Comptables A Audlteura 



103 RUE ST-FRS-XAVIER. 

Telephone Adresse telegraphique 

Main 2701-519 "Gontley'' 



NE MANQUEZ PAS DE LIRE 

la 48me Edition de 

L'ALMANAGH ROLLAND 

Agricole, Commercial et des Families, 
pour 1914 

Qui vient de paraitre et renferme encore, 
outre ses nombreux et utiles renseigne- 
ments religieux et cuiques, d'agreables 
ldgendes et d'intexessantes histoires ine- 
dites. par nos auteurs canadiens : 
Un Convent d' autrefois, par A. D. DeCelles 
L'Ours de Baptiste, ... R. Girard 

Les Revenanls A . Bourgeois 

Publie par 

La Compagnie J. B. Holland & Fils. 

53, Rue St-Sulpice • Montreal. 

Prix, 10 cts : fr nco par la malle, 15 ct s 



Maison Fondle en 1870 

AUQUSTE COUILLARD 

Importatedr de 

Ferronnerle et Qnincalllerle, Verres A 
Vltres, PelatoreB, Stc. 

Speciality : Poeles de tontes sot tee 

Nos. <S« A «3» roe tat-Panl 

Tomtes ia et 14 St-Amable, MONTREAL 



La maison n'a pas de Commis-voyageurs e 
fait b6neficier ses clients de cette economie. At 
tention toute speciale auz commandes par la 
malle. Messieurs les marchands de la campagne 
seront toujours servis an plus bas prlx du 
marchS, 



P. A. GAGNON 

Comptable Licencie 
(Chartered Accountant) 

Chambre 315, 316, 317 

Edifice Banque Quebec. 

ix Place d'Armes, MONTREAL. 

Telephone Bell Main 4912 



Arthur W Wilks. 



Alexander Burnett 



WILKS & BURNETT 

Comptables, Audlteura, Commlssaires pour 
toutea les Provinces. 

R£glement d'affaires de Faillites 

602 Batisse Basque des Marchands 

Telephone Bell Main 5500 MONTR EA1 



EUGENE PREVOST RODOLPHE BEDARD 

PREVOST & BEDARD 

Comptables, 

Liquidateurs, 

Auditeurs. 

Special! te : Reglements de dif f erends 
Suite 506 Edifice Royal Trust 

107 ST-JACQUES 
BELL TEL. MAIN 1056 MONTREAL 



Vol. XLVII — No 4- 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 23 Janvier 1914. 



33 



Votre maison avec le merveilleu 
White Flame Burner. e bruleur 
donne a vos vieiilcs lampes et lan- 
ternes une lumi£re blanche, brillan- 
teet douce a la fois, et sup6rieure a 
cslle du gaz et de l'6lectricit£. Sa 
lumiere 6pargne la vue et rend la 
lecture et la couture agr^ables Pa» 
deManteaux a Briser. Kiable et 6couo lque Satis 
faction girantie Fait le^- devices de tous ceux qui 
I'emploieot Echantilion Complet Par la Poste a 
tou'e adreise, 35c cu 3 pour $1 OO Argent rem- 
bourse si non satisfait. Commandos par la Poste 
Expedites romptement. Prix Speciaux en gros 
aux Marchands et Agents 
Brieht I icrht Co. MorricWvill^. Ontario 



Hotel St-Maurice 

HOTEL DES VOYACEURS 
Hector Dontigny, Prop. 



Chambres de premiere classe et 
Salles d'fc.chantillons 

GRAND'MERE, P. Q. 



Theatre National Francris 

Seniaine du 26 Janvier 1914 

UNE COMEDIE DRA.MATIQUE 

LE DEWfl MONDE 

Par Alex. Dumas Fils TieH forte distribution. 



THE DOMINION MERCANTILE 
PROTECTIVE COMPANY 

C E. MARTIN, 
Complable, Liquidateur et auditaur. 

an Edifice McGILL 

MONTREAL 
Tel. flain 5126. 



que province ne pourrait taxcr que les 
successions situees dans ses limites. La 
seule exception a cette convention fut 
faite par la province de Quebec qui a 
persiste a taxer toute succession, quel 
que soit l'cndroit ou sont situes les biens 
<lu defunt. Si, par exemple, un citoyen 
de Quebec laisse des biens situes dans la 
province d'Ontario, ces biens sont taxes 
deux fois, parce qu'Ontario perQoit une 
taxe aussi bien que Quebec. 

Naturellement, cette condition devait 
tot ou tard soulever de l'opposition. La 
succession d'un citoyen de Quebec s'est 
insurgee contre une telle injustice, mais 
Les pretentions de la province de Quebec 
ont ete soutenues jusqu'au Conseil Prive. 
Celui-ci, toutefois, n'a pas vu les choses 
dc la meme maniere que les tribunaux 
canadiens. II a decide que la taxe ne 
pouvait s'appliquer qu'aux biens situes 
dans les limites de la province qui pre- 
leve la taxe. Cette decision previent la 
double taxe, mais elle revele les condi- 
tions qui existeraient dans lc cas ou les 
tribunaux donneraient aux provinces le 



droit de controler l'assurance-vie. 

Meme au seul point de vue des facilites 
d'incorporation, les conditions different 
considerablement d'une province a une 
autre. Avec des legislatures plus preoc- 
cupees de prelever des revenus que d'ex- 
ercer un controle efficace, il se peut qu'a- 
vant longtemps une compagnie d'assu- 
rance puisse acheter une licence pour 
quelques centaines de dollars. Ce n'est 
que depuis un an ou deux que les provin- 
ces ont noiiime des commissaires d'assu- 
rance. Plusieurs n'en ont pas encore. Le 
controle provincial ouvre la porte aux 
intrigues politiques et au favoritisme qui 
introduiront dans l'assurance-vie un ele- 
ment qui n'existait pas jusqu'ici. — Office 
and Field. 



ge, Trois-Rivieres, $3.20; Ferd. Trudel vs 
Joseph Germain, Trois-Rivieres, $16.50; 
Nap. Gagnon vs Adolphe Alarie, Trois- 
Rivieres, $23.00. 



ACTES INSCRITS AU BUREAU 
D'ENREGISTREMENT A TROIS- 
RIVIERES PENDANT LA SEMAI- 
NE TERMINEE LE 17 JANVIER 
1914. 



Transport. 

Marie-Anne Boucher a D. Villemure, 
Yamachiche. 

Ventes. 

Marie Gignac a Alexandre Gignac, 
Yamachiche; D. Villemure a Marie-Anne 
Boucher, Yamachiche; Marie-Anne Bou- 
cher a Albert Ricard, Yamachiche; P. et 
Thos. Beaulieu a Narcisse Blais, Saint- 
Mathieu; Hamel, Lafond & Ferron a J. 
& Nap. Guilbert. Trois-Rivieres; Canada 
Realty Co. a L. G. Fournier, St-Boniface; 
Edouard Coursel a. L. M. O. Bellemare, 
Yamachiche; P. N. Martel & L. E. Du- 
fresne a Joseph Germain, Trois-Rivieres; 
Shawinigan Construction & Realty Co. a 
A. Larive, St-Boniface; Shawinigan Wa- 
ter & Power Co. a Belgo Can. Pulp & 
Paper, Ste-Flore. 

Donation. 

Edouard Ledoux a Irenee Ledoux, 
Yamachiche. 

Mariage. 

J.-B. Dorion a M.-L. Delisle, Trois- 
Rivieres. 

Baux. 

Maria et Alice Neault a J. A. Pelle- 
tier, Trois-Rivieres; Banque d'Hochelaga 
a Geo. T. Pleau, Trois-Rivieres. 
Obligations. 

Edmond Doucet a E. Brunelle, Trois- 
Rivieres; D. Duguay a J. E. Hetu, Trois- 
Rivieres; Joseph Germain a J. E. Hetu. 
Trois-Rivieres. 

Jugements. 

R. Gingras vs Philippe Comtois, Cap 
de la Madeleine, $20.00; Chs. Bourgeois 
vs J. E. Breton, Trois-Rivieres, $44.02; 
Dionis Gelinas vs Donat Petit, Grand'- 
Mere, $20.00; Alphonse Duval vs Oscar 
Duplessis, St-Boniface, $25.00; E. De- 
Guise vs Alcide Gagnon, St-Severin, 
$15.55; A. Frigon vs Antoine Gelinas, 
Riviere-du-Loup, $33.00; Baynes Car- 
riage vs Alphonse Bellemare, St-Pauliu, 
$69.62; Arthur Beland vs Chs. Ed. Blan- 
chette, Trois-Rivieres, $30.42; A. Mon- 
grain vs Frederic Mongrain. St-Stanis- 
las, $55-40; A. Frigon vs Jos. Lemire, 
St-Charles-Borromee, $43.00; Augusta 
Lambert vs J. N. D. Levesque, Ste-Flore, 
$-4-99; J. M. Badeaux vs Honore Rober- 



Ventes par les Sherif s 



District de Beauce. 

— The Canadian Lumber & Pulp Co. 
vs Joseph Mathieu. 

Tous les droits et pretentions du de- 
fendeur sur la ]/> sud-est du lot No 16 
du ioeme rang du canton d'Adstock, 
avec batisses sus-erigees, circonstances 
et dependances. Vente a la porte de l'e- 
glise de la paroisse de Saint-Methode 
d'Adstock, le 29 Janvier 1914, a 11 lieu- 
res a.m. 

— Thomas Carette vs Albert Poulin. 

Un terrain situe dans la paroisse de 
Ste-Marie de Beauce, sous la reserve 
aussi de prendre 5,000 pieds de bois de 
construction d'ici a 5 ans sur ce terrain 
en faveur de Theodule Poulin. Vente a 
la porte de l'eglise de la paroisse de Ste- 
Marie de Beauce, le 27 Janvier 1914, a 
1 1 heures a.m. 

District de Chicoutimi. 

(Mandat de curateur). Joseph Phileas 
Eugene Gagnon vs Joseph Savard. 

Tout le lopin de terre concernant tout 
le lot connu sous le No 23-86 et partie du 
No 23-94 du troisieme rang du canton de 

S3DUEU9JJEdd-B 'SOSSi;BC| D3A13 'S3J3Ulbuof 

et dependances sus-erigees. Vente a la 
porte de l'eglise de Kenogami, le 27 Jan- 
vier 1914, a 10 heures a.m. 

District dTberville. 

— Dame Rosalie Normandin et al. vs 
Dame Elise Viens et vir. 

La juste moitie ouest du lot No 718 
du plan et livre de renvoi de la paroisse 
de St-Bernard de Lacolle. Vente a la 
porte de l'eglise de la paroisse de Saint- 
Bernard de Lacolle, le 27 Janvier 1914, 
a 11 heures a.m. 

— Avila Tremblay vs Rosanna Quienty. 

Un lot de terre situe a Tangle nord-est 
de la ville dTberville, connu 'sous le 
No 305, avec deux maisons et batisses y 
erigees. Vente a la porte de l'eglise de 
la paroisse de St-Athanase, de la ville 
dTberville, le 28 Janvier 1914, a 11 heu- 
res a.m. [ |j j 
District de Montreal. 

— Edouard Dufresne et J. Alfred Na- 
deau vs Guiseppe Cesaroni. 

Un lot de terre ayant front sur la rue 
Ffotel-de-Ville, dans le quartier Saint- 
Denis, connu sous le No 467 de la sub- 
division 2643 de la paroisse St-Laurent, 
avec toutes batisses sus-erigees. Vente 
au bureau du sherif de Montreal, le 29 
Janvier 1914, a 10 heures a.m. 

— F. Vincelette vs Franqois-Xavier 
Binette. 

Une terre situee dans la paroisse de 
Boucherville, au 6eme rang, connue sous 
le No 267, avec les batisses sus-erigees. 
Vente a la porte de l'eglise de la paroisse 
de Boucherville, le 29 Janvier 1914, a 11 
heures a.m. 

District de Pontiac. 

— Jonathan Auguste Guignard vs 
Charles Mayheir. 

Un lot de terre situe dans le canton 
Leslie, connu sous le No 43 du 4eme 
rang du dit canton, ■ — plus ou moins 
avec les ameliorations et batisses sus- 
erigees. Vente au bureau d'enregistrc- 
ment du village de Bryson, le 28 Janvier 
1914, a 10 heures a.m. 



34, 



I.K PRIX COURANT, Vendredi, 23 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 4. 



BANQUE UK MONTHhAL 

FONOEE EN 1817 - CONSTITUEE PAR AC TE DU PARLEMENT 

Capital tout paye $16,000,000.00 

Fonds do Reserve 16,000,00 0.00 

Profits non Partagos 1.046,217.80 

S lope social ; MONTREAL . 

Bureau des Directeurt. — i„e Tres Hon. l,ord Strathcona and Mount 
Royal, G.C.M G., G.C.V.O , President Honoraire; H V. Meredith Her , 
President : R. B. Angus Bcr , Vice-President ; E. B. Greenshields, Sir Wm . 
Micdonald, Hon. Robert Wackay, Sir Thom s Shaughnessy K. C. 
V.O.; David Morrice, C. R. Hosmer, A. Bauragarten, C. B. Gordon, H. R. 
Drummond. D Forbes \ngus,Wm. McMaster. 

Sir Fred»ri:k Williams-Taylor, Gerant-G6neral; A. D. Braithwaite, 
ass.gerant-gener.il; v. vlicnider. Insp. Chef et Surint. des Succursales, 
C. Sweeny Surint des Succ. de la Colombie Anglaise ; F.J. Cockburn, 
Surint. des Succ. de la Province de Q iftbec ; B P Winslow, Surint des 
Succ. du Nord-Ouest. D R. Clarke, Surint. des Suec. des Provinces 
MarltiraesetdeTerre-Neuve 

Succurtales au Canada.— Dans toutes les principales cites et villesdes 
provinces suivantes : Ontario, Quebec, Nou veau-Brunswick, He du Prince- 
Rdouard, ^ouvelle-Kcosse, Provinces du Nord-Ouest, Colombie Anglaise. 

Succurtales en dehors du Canada. — >rande Bretsene Londres. 
Auglet-rre, i - Threadneedle Street E.C — Sous-agence, o Place Waterloo, 
Pall Mall, S.W. 

?tats-Dnis, New-York— R.Y. Hebden W. A.Bog. J. T. Molineux, agts 
64 Wall Street Chicago. Spokane 

Terre-Neuve : St. John's, Curling, Grand Falls. 
Mexique. Mexico, D. F. 



LA BANQUE NATIONALE 

FONDEE EN 1860. 



Capital 

Reserve 



$2,000,000 
1,550,000 



Notre service de billets circulaires pour les voyageurs " Tra 
vellers Cheques " a donnei satisfaction i. tous nos clients ; nous 
pvitons le public & se prdvaloir d;s avantages que nous oflrons 

Notre bureau de Paris, 

14 RUE AUBER, 

est tr£s propice aux voyageurs canadiens qui visitent 1' Europe- 

.'jaa eSjil jo.tj )si rlrsments de fonds, les collections, les pait" 
meats, les credits commerciauz en Europe, aux Etats-Unis 
etau Canada, aux plus bas taux. 



LA COMPAGN1E 





D'Assurance Mutuelle 
Contre le Feu 

180 RUE STJACQUES, MONTREAL 

Les nouvelles affaires ont augmente de 30 . dans les 
premiers six mois de I'annee et la Compagnie n'a aucune 
perte contestee. 

Certifie correct 



Montreal, ler Juillet 1913 



C. A. SYLVESTRE, 

Auditeur Licencie. 



"L'Equitable" couvre toutes ses obligations sans discus- 
sion inutile ou couteuse pour les Reclaniants. 



BANQUE UtOVINaALE 

DU CANADA 

Fondee en 1 900 
Siege Central > 7 & 9 Place d'Armea, Montreal, Can. 
Capital autorise $2,000,000.00 
Capital pave et turplui "t *i r>ecernbre 1912 $1,588,866.11 

Conseil d'Administration : President : M. H. LAPOkTe, de Laporte 
Martin & Cie, AdministrateurCedi Foacier Franco - Canadien 
Vice-President : M, W. F. CARSL,E, de la maison en gros Carsley 
Sons & Co. ; Honorable L. BEAUBIEN, Ex-ministre de l'Agriculture 
M. G. M. BOSWORTH, Vice-President Canadian Pacific Railway Co.' 
M AUPHONSEKACINii.de la maison A Racine & Cie, marchands en 
Bros, Montreal; M. L J.O. BEAUCHEM1N, proprietaire de la Librairie 
Beauchemln Ltee.; TANCREDE BIENVEND, Directeur-gerant ; J W L 
FORGET, Inspecteur ; J. R.CHOQUET Assistant-Inspecteur : ALFX. 
BOYER, Secretaire. 

Cenaeursi President: Honorable Sir ALEX. LACOSTE, Ex-Juge 
en chef de la Cour d'Appel ; Docteur K PERS1LL.IKR LACHAPELLB 
Administrates du Credit Foncier Franco-Canadien ; M. CHEVALIER 
Dlrectenr-Gerant, Credit Foncier Franco-Canadien. 
58 Succursales dans les Provincesde Quebec Ontario Nouveau Brunswick 

Correspondents a I'Etranger : Ktats-Unis : New-York. Boston 
uTato Chicago Angleterre. Pr-n^e \ll»maene. Autriche. Italie 



LA BAlNQuE MOLSUN 

INCORPOREE EN 1855 

Bureau Principal, MONTREAL. 
CAPITAL PA YE 
FONDS OE RESERVE 



$4,000,000 
4,800,000 



E. C. PRATT Cerant-Ceneral 
SUCCURSALES DANS LA PROVINCE DE QUEBEC 



Arthabask 
Bedford 
Cowansville 
Chicout in 1 
Drummondvllle 
Praserville et Riviere 

du Loup Station 
Knowlton 
Lachine Locks 
Montreal-Rue St- 

Jacquei 



Richmond 

Roberval 

Sorel 

Saint-Cesaire 

Sainte-Flavie Station 

Saint-Ours, Que. 

Sainte-Therese de 

Blainville 
Victorlavtlle 
Ville St-Pierre 
Waterloo 
Berlin, Ont. 
86 Succursales dans tout le Canada. 
Agences a Londres, Paris, Berlin et dans toutes les priucipales vlllesdu 

monde. Emission de Lettres de Credit pour le commerce et lettres 

circulaires pour voyageurs. 



Rue Sainte-Catherine 
Avenues du Pare 

et Georges-Emile 
Maisonneuve — 
Market and Harbour- 
C6te des Neiges — 
C6te St-Paul 
Boulevard St-Lsurent 
Saint-Henri— 
Pierreville 
Quebec 



BANQUE D'HOCHELAGA 1874-1913 

Capital autorise $4,000,000 Capital paye $4,000 000 

Reserve 3.625,000 Total de I'Actif au-dela de $30 000,000 

DIRECTEURS : M. J. A. /aillancourt, President; Hon. F.L. Beique,~.R 
Vice-President ; A. Turcotte Ecr.,N.H Lemay, Ecr Hon. J M.Wilson 
Col. C. A. Smart A A. Larocque, F G Leduc, G6rant ; Beaudry L,etnan 
Surintendant des Agences; P A L,avallee. Asssistant-Gerant ; Yvon La 
marre, Inspecteur. Bureau Principal— Montreal 

BUREAUX DE QUARTIERS 
Ave. Mont-Royal Pointe St-Charlea DeLorimier 

(coinSt-Denis)St-Edouard Quartier Emard 

Ave. Mont-Royal St-Henri Rue Notre-Dame.Ouest 

(Coin de Lanaudiere) St-Viateur Longue-Polnte 

Rue Ste-Catherine, Est uartier Laurier Ay Iwin, (coin Ontario) 

RueSte-Catherine, centre villeray Quartier St. Denis 



Hochelaga 
Longue Pointe 
Maisonneuve 



Verdun (pres Montreal; yuart'er Ste-Marie 
Viauville (pres Montreal Outremont 



Berthierville, P. Q. 
Cartierville, P. Q. 
Edmonton, Alts 
Pournier, Ont. 
Hawkesbury, Ont. 
Joliette, P. Q. 
Lachine, P Q. 
Laprairie. P. Q- 
L'Assomption. P. Q. 
Longueuil, P. Q. 
Louiseville, P.Q. 



SUCCURSALES 

Maxville, Ont 
Mont-Laurier, P.Q. 
Prince Albert, Sack. 
Quebec, P. Q 
St-Roch de Quebec, P.Q 
Sorel, P Q 
Sherbrooke, P. Q. 
St. Albert, Alta. 
Ste-Genevieve de 

Pierrefonds, P.Q. 
St-Boniface, Man. 



St-Hyacinthe, P. Q. 

St-Jflcques I'Achigan, 

St- Jacques L Kb i gia P.Q. 

St-Jerume P. y 

St-Lambert, P Q. 

St-Pierre Man. 

St-Valerien de 

Shefford, P. Q. 

Trois-Rivieres. P Q. 

Valleyfield, P Q. 

Vankleek Hill, Ont. 

Winnipeg. Man. 

Bmet des Lettres de Credit Circulaires pour les Voyageurs, payables 
s lutes les parties du monde on vre des credits commerciaux ; achete 
i tes sur es pays etrangers ; vend des cheques et fait des paiements 
d phlquessur les principales villes du monde. 



La publicite bien faite est loyale et 
honnete, documentee et raisonnee, direc- 
te et vivante. 



Vol. XLVII — No 4. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 23 Janvier 1914. 



35 




REVUE DE LA SEMAINE 



Declarations de dividendes. 

Hollinger. — Dividende de 3 pour cent payable le 28 Jan- 
vier aux actionnaires enregistres avant le 22 Janvier. 

Brazilian. — Dividende de i l / 2 pour cent payable le 20 
fevrier aux actionnaires enregistres avant le 31 Janvier. 

Amalgamated Copper. — Dividende trimestriel regulier 
de i l /2 pour cent, payable le 23 fevrier aux actionnaires enre- 
gistres avant le 24 Janvier. 

Union Bank. 

Le dividende trimestriel de 2 pour cent sera payable le 2. 
mars aux actionnaires inscrits le 16 fevrier. 

Bank of Commerce. 

Le dividende trimestriel de 2.y 2 pour cent sera payable le 
ler mars aux actionnaires inscrits le 14 fevrier. Les livres 
de transfert ne ferment pas. 



actions seront offertes aux actionnaires a 150. Les actions 
Montreal Trust qui rapportent un dividende de 8% se vendent 
actuellement 175. Comme remission nouvlle doublera le ca- 
pital de la compagnie, les actionnaires auront droit de sous- 
crire a une action nouvelle pour chaque action qu'ils detien- 
nent actuellement. 
Le Canadien Nord. — Cet etat comparatif indique une belle 

augmentation de recettes. 

Etat comparatif des recettes brutes: 
Semaine ecoulee le 14 Janvier 

1914 $362,800.00 $14,092,400.00 

Periode correspondante de l'an 

dernier 359,000.00 12,940,100.00 



Augmentation $ 3,800.00 $ 1,152,300.00 

MacDonald preferentifel. — Le dividende n'a pas encore ete 
declare; les directeurs s'assembleront bientot. 



La Royal Bank a declare son dividende trimestriel regu- 
lier de 3 pour cent payable le 12 mars aux actionnaires ins- 
crits le 16 fevrier. 

** * 

La Union Bank a declare son dividende trimestriel regu- 
lier de 2 pour cent payable le 2 mars aux actionnaires inscrits 
le 16 fevrier. Les livres de transfert seront fermes du 16 au 
28 fevrier. 

* j. * 

Le Bethleem Steel a declare un dividende de 5 pour cent 
sur ses actions privilegiees. Ce dividende est pour l'annee 
1914 et sera preleve sur les recettes de 1913 et sera reparti 
par versements trimestriels. 

* + * 

Le Pullman a declare son dividende trimestriel regulier 
de $2.00 par action. 

Dominion Canners. 

Le bilan de fin d'exercice ne sera pas communique aux 
actionnaires avant une dizaine de jours. Nous croyons ce- 
pendant savoir qu'apres repartition des dividendes ordinaires 
ct privilegies que le surplus sera substantiel. Cette valeur 
a subi recemment une pression formidable, mais il n'en reste 
pas moins vrai que sa situation commerciale est excellente et 
qu'elle est appelee a prendre un grand developpement. 

Montreal Trust. 

On sait qu'a l'assemblee generale du Montreal Trust une 
emission de $500,000 a ete autorisee par les actionnaires. Ces 



Le dividende trimestriel sur les actions privilegiees du 
Macdonald, ordinairement du vers le quinze du present mois, 
n'a pas encore ete paye et en autant qu'on peut le savoir, non 
encore declare. Les directeurs de l'Est sont en route pour 
Winnipeg et l'assemblee des directeurs aura lieu prochaine- 
ment pour y discuter la question du dividende. Rien ne sem- 
ble indiquer que le dividende ne sera pas paye, mais a la suite 
de ce qui est arrive pour les actions ordinaires, on se pose 
naturellement cette question. Le dernier dividende a ete paye 
le 16 octobre dernier. 

Grosse transaction. — Les proprietes de la Banque Royale 
du Canada ont ete vendues a une compagnie. 

Conformement a l'annonce qui en a ete faite au cours de 
la derniere assemblee de la Banque Royale du Canada, une 
grande quantite des proprietes de la banque, y compris les 
bureaux principaux, situes sur la rue Saint-Jacques ont ete 
transferes, samedi, a une compagnie connue sous le nom de 
"Globe Realty Corporation", pour la somme de $1,416,764. 
Ce prix de vente comprend les terrains et edifices situes dans 
le bas de la ville et les succursales sur la rue Stc-Catherine, 
au coin de la rue Stanley et au coin de l'avenue Green et de 
la rue Sherbrooke, de meme qu'une propriete situee au No 2.31 
avenue Van Home. 

Les bureaux principaux de la banque situes aux Nos 147 
et 149 rue St-Jacques se trouvent sur le lot No 201 du quar- 
tier ouest et mesurent 60 pieds de front sur la rue St-Jacques 
et 68 pieds sur la ruelle Fortification. 

La banque Royale etait representee a cette transaction 
par M. H.-S. Holt, le president, et M. C.-E. Neill, reprasen- 
tait la compagnie "Globe Realty Corporation". La transac- 
tion a ete faite devant Mtre F.-E. McKenna, notaire. 



36 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 23 Janvier 1914. 



Vol. XL VII — No 4. 



INFORMATIONS FINANCIEHES 



Actions Ordinaires et Actions Privilegiees 



Capital paye | Reserve | Pair des Actions 



Taux du der 
nier Dividende 



BANQUES 

aanque de Montreal 

danque de Quebec 

rfa uque de la Nouvelle-Ecosse 

Banque de Toronto 

tianque Molson 

Banque National* 

Bauque des Marchands du Canada 

Banque Provinciale 

Banque Union du Canada 

Banque Canadienne du Commerce 

Banque Royale duCanada 

Banque d'Hochelaga 

Banque d' Ottawa 

Banque Imp6riale du Canada , 

Bank of British North America 

CHEMINS DE FER 

Canadian Pacific Railway (Ordinaires) 

DuluthS.S &A Railway (Ordinaires) 

do do do (Pr£f£rentielles) 

Minn. St. Paul & Soo Railway (Ordinaires) , 

do do do (Pr£f£rentielles) 

TRAMWAYS ELECTRIQUES 

Detroit United Railway 

D uluth Superior Traction 

Halifax Electric Railway 

Havana Electric Railway (Ordinaires) 

do do do (Pr6f£rentielles) 

Illinois Traction (Ordinaires) 

do do (Prdf6rentielles) 

Mexican Light & Power (Ordinaires) 

do do do (Pr6f£rentielles) 

Montreal Street Railway) 

Porto Rico Railway 

Quebec Railway, Light & Power 

St. John Railway 

Brazilian 

Toledo Railway & Light 

Toronto Railway 

Tri-City Railway & Light (Ordinaires) 

do do do (Pr6f6rentielles) 

Twin City Rapid Transit ( Ordinaires) 

do do do (Pr£f6rentielles) 

Winnipeg Electric Street Railway 

AI.EURS INDUSTRIELLES 

Canadian Car & Foundry (Ordinaires) 

do do do (Pr6f£rentielles) 

Canada Cement (Ordinaires) 

do do (Pr€f6rentielles). 

Canadian Converters 

Dominion Steel Co 

Dominion Textile Co. ( Ordinaires) 

do do (Prdfdrentielles) 

Lake of the Woods Milling Co. (Ordinaires) 



do do do (Pr€f6rentielles). 

Montreal Cottons Ltd (Ordinaires) 

do do do (Pr6f6rentielles) 

Nova Scotia Steel & Coal (Ordinaires) 

do do do (Pr6fe>entielles) 

Ogilvie Flour Mills Co. (Ordinaires) 

do do do (Pr6f6rentielles) 

Penmans, Limited (Ordinaires) 

do do (Pr6fe>entielles) 

DIVERS 

Bell Telephone Co 

M ackay Companies ( Ordinaires ) 

do do (Prdferentielles) 

Montreal Light, Heat & Power 



Montreal Telegraph 

Ottawa Light, Heat & Power Co 

Richelieu & Ontario Navigation Co 

Shawinigan Water & Power Co 

Ml IBS 

Crown Reserve 

International Coal Mining (Ordinaires) 

do do do f»»r<£f^r^nt«e11»>p>. 



$16,000 000 
2,73 .56o 
5,997,550 
5,000,000 
4,000,030 
2,000,000 
6, 900, coo 
1,000,000 
5,ooo,oco 
15,000,000 
11.560,000 
4.000.000 
4,000,000 
6,974-380 
4,866,666 

180,000,000 
12,000,000 
10,000,000 
20,832,000 
10,416,000 

12,500,000 

3,500,000 

1,400,000 

7,500,000 

5,000,000 

9,56^,000 

5,000,600 

13.585,000 

2,400,000 

10, 00c, 000 

3,000,000 

9-300,500 

800,000 

10,000,000 

12,000,000 

8,000,000 

9,000,000 

2.825,000 

20,100,000 

3,000,000 

6,000,000 

3,500,000 

5,000,000 

13,500,000 

10,500,000 

i,733,5oo 

35,000,000 

5,000,000 

1,859,030 

2,100,000 

1,500,000 
3,000,000 



6,000,000 
1,030,000 
2,500,000 
2,000,000 
2,150,600 
1,075,000 

12,500,000 

50,000 

50,000,000 

17,000,000 

2,000,000 
1,511,500 
3,132,000 
7,000,000 

1,999,957 
500,000 

■»T0.*»O0 



$i6,ooo,ogo 

i.3 6.96; 

10,886,570 

6,000,000 

4,8 jo, 000 

1,550.000 

6,511,050 

575.ooo 

3,400,000 

13.500,000 

12,560,000 

3.625,000 

4,750,030 

7,000,000 

2,920,000 

146,283,497 



21,887,000 

2,500,000 

600,000 



24,957,8i3 



4,420,000 
2,941,500 
8,654,400 



6,000,000 

I 3, 2 57,ooo 

3,992,326 



8,068,000 
'9,503,000 



5,578,ooo 



3,500,000 

5, 000, coo 
474,000 



3,040,275 



1,000,000 
500,000 



6,000,000 

457,263 

2,000,000 

3,649,000 



10,107,000 

100,000 
730,000 

1. 123. 573 
5,000,000 



$100.00 
100.00 
100.00 

100.00 

100.00 

ICO. 00 

100.00 
100.00 
1 00 . 00 
50.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 

1 00 . 00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 

100.00 
100.00 
1 00 00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100 00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100 .00 
100.00 
100.00 
1 00 . 00 
1 00 . 00 
100.00 

100.00 
1 00 . 00 
1 00 . 00 
100.00 
100.00 
100.00 
1 00 . 00 
100.00 
100 00 

100.00 
1 00 . 00 



100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
500 

100.00 
100.00 
100.00 
100.00 

100 00 
1 00 . 00 
100.00 
100.00 

1. 00 
100 00 

r 00 oo 



10% 

7% 

'4% 

11% 

11% 

8% 

10% 

6% 

8% 

10% 

12% 

9% 
12% 
12& 

8% 

10% 



7% 
7% 

6% 
5* 
7% 



6% 



6% 

4% 

7% 

10% 



6% 



7% 



6% 
6% 
7% 

lofe 
8% 

7% 



7% 
4% 
A% 
6% 
7% 
8% 

7% 
8% 

7% 
6% 
8% 
8% 
7% 
4% 
6% 

8% 

5% 

A% 

10% 

8% 

10% 

8% 

6* 

60* 
7% 



Derniere cote 



11 13 
Janvier 



229 

'250' 

196 
132 



> 39 

200>s 
221 

149^ 



*207 

125 

70U 



91 



I3# 

"8i'y 2 
135 



Au 20 
Janvier 


2 3t 
117 

258 


200 

*i3o 
*i8i 



106% 

193^ 

58 



30K 

Z9 l A 
37# 

179 



5' 

99 Vi 
70 



114 

47K 



140^ 

76 

65 
214^ 

136 

160 

1 11 

*I3» 

..67 



138K 
204 
221^ 
U9U 



128 

72H 



9iU 

17% 



8i% 



138 



107 

193^ 

58 
95 
30 
92^ 
39 
39 
82^ 
101 



7o^ 
117 



49 



MIX 

77# 
67 
218V 

136 

162 

III ' 4 
136 

1-73 



Vol. XLVII — No 4. LE PRIX COURANT, Vendredi, 23 Janvier 1914 




Avez-vous besoin 
d' Argent ? 

Nous vous ferons des Avances sur vos listes 
de Credits. Venez nous voir, peu importe le 
montant. Etes-vous en difficulte avec vos Cre- 
ancers ? Venez nous voir, nous pouvons vous 
faciliter un arrangement. 



The Equitable Trust Company 

BUREAU CHEF 

151 RUE ST-JACQUES, MONTREAL 

TELEPHONE MAIN 8514 



Cette Compagnie s'occupe d'Achat et Vente de proprietes, fonds de commer- 
ce, obligations, balances de prix de vente, creances etc. S'occupe aussi de liqui- 
dation de faillites, de compromis entre Debiteurset Creanciers et specialement de 
perceptions. 

Cette Compagnie, organisee au Capital de $50,000. offre en vente pour $10,000. de ses Ac- 
tions a raison de $100. chacune, payable vingt pour cent c mptar.t et la balance par paiements men- 
suels de dix pour cent, a 1'ordre de "The Equitable Trust Company" Montreal. Correspondance 
sollicitee ou telephonez pour un de nos representants. References fournies sur demande. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT". 



38 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 23 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 4. 



THE CANADIAN BANK OF COMMERCE 



COMPTE-RENDU DE L'ASSEMBLEE ANNUELLE DES ACTIONNAIRES TENUE LE MARDI 13 JANVIER 1914. 



La quarante-septieme assemblee annuelle des actionnaires 
de The Canadian Bank of Commerce a ete tenue au bureau- 
chef a Toronto le mardi, 13 Janvier 1914, a midi. 

Le president, sir Edmund Walker, ayant pris le fau- 
teuil, M. A. St. L. Trigge fut prie d'agir en qualite de secre- 
taire, et MM. Aefilius Jarvis et Edward Cronyn furent nom- 
iiifs scrutateurs. 

Le president invita le secretaire a lire le rapport annuel 
des directeurs, ainsi qu'il suit: 

Rapport. 

Les directeurs ont l'honneur de presenter aux action- 
naires le quarante-septieme rapport annuel, couvrant l'annee 
iinissant le 29 novembre 1913, en meme temps que le bilan 
annuel de l'actif et du passif: 

La balance au credit du compte des profits et 

pertes, reportee de l'an dernier, etait de... $ 771,578.88 

Les profits nets pour l'annee finissant le 29 no- 
vembre, apres avoir pourvu a toutes les det- 
tes mauvaises ou douteuses, s'elevaicnt a.. 2,992,951.10 



$3,764,529.98 

Qui ont ete repartis comme suit: 
Dividendes Nos 104, 105, 106, 107, a dix pour 

cent par annee $1,500,000.00 

Bonus de un pour cent, payable le ler juin ... 150,000.00 

Bonus de un pour cent payable le ier decembre 150,000.00 

Deduit des edifices de la banque 500.000.00 

Transported au fonds de pension (contribution 

annuelle) 80,000.00 

Transported au compte de reserve 1,000.000.00 

Balance reportee 384,529.98 



$3,764,529-98 

Comme toujour?, une re-evaluation soignee de tout l'actif 
de la banque a ete faite et on a amplement pourvu a toutes 
les creances mauvaises et douteuses. 

Les succursales suivantes ont ete ouvertes durant l'an- 
nee: En Colombie Anglaise: Comox, Courtenay, Pandora et 
Cook (Victoria), et Parksville; en Alberta: Highland, Moni- 
tor, Peace River Crossing et Retlaw; en Saskatchewan: Kin- 
caid, Readlyn, Shaunavon et Wiseton; au Manitoba: Kelvin 
Street (Winipeg) ; dans Ontario: Oshawa et Port McNicoll; 
dans Quebec: Haute Ville (Quebec), et au Nouveau Bruns- 
wick: Campbellton, Moncton et St-John Ouest. 

Les sous-agences mentionnees plus has sont devenues 

des succursales independantes: 

Asbestos, Chambly, Clarenceville, Dunham, Iberville, 
Lacolle, Roxton Falls, Stanbridge Est et Uppertown (Sber- 
brooke), toutes dans la province de Quebec. 

Les succursales a Stewart, C.A., Black Lake, Que., et 
Ste-Elisabeth, Que., ont ete fermees et les affaires de la suc- 
cursale 367 rue Main South. Winnipeg, ont ete transferees 
au bureau chef a Winnipeg. Les affaires des sous-agences 
a Naramata, C. \., Beloeil Station, Henryville, Lawrenceville, 
St-Philippe de Laprairie, St-Sebastien, Sweetsburg et Upton, 
toutes dans la province de Quebec, ont etc transferees aux 
succursales respectives dont elles dependent. Depuis la fin 
de l'annee, des succursales ont ete ouvertes rues St-Denis et 
Duluth (Montreal), a Bath, N.B.. et a Bristol, N.B. 

1'r axis in due forme a ete recu de l'intention de nmn 



mer M. T. Harry Webb, de MM. Webb, Read, Hegan, Cal- 
lingham & Cie, Montreal et Winnipeg, et M. James Mar- 
wick, C.A., de MM. Marwick, Mitchell, Peat & Cie, Mont- 
real, comme auditeurs de cette banque tel que prevu par la 
sous-section 10 de la section 56 de la loi des banques. 

Les succursales et les agences de la banque au Canada, 
aux Etats-Unis, dans la Grande-Bretagne, Terre-Neuve et au 
Mexique, et les departements du bureau chef ont ete, comme 
d'habitude, completement examines durant l'annee. 

Les directeurs desirent encore exprimer leur apprecia- 
tion de l'efricacite et du zele avec lesquels les fonctionnaires 
de la banque ont rempli leurs devoirs respectifs. 



ALEXANDER LAIRD, 

Gerant-general. 

B. E. WALKER, president. 
Z. A. LASH, vice-president. 
Toronto, 13 Janvier 1914. 



ETAT GENERAL. 

29 Novembre 1913. 

PASSIF. 



Billets de la Banque en circulation 

Depots nc portant pas interet $ 52.798,205.84 
Depots portant interet, y com- 

pris l'interet jusqu'a date.. 140,015,509.40 



$ 15,642,923.18 



Balances dues a d'autres banques au Canada. 

Balances dues aux banques et aux correspon- 

dants de banques ailleurs qu'en Canada .. 

Billets payables 

Acceptations sou- lettres de credit 



192,813 
633 

10,071 
9.515 
i,94i 



71524 
,237-12 

3i6.73 
787.65 
544- 19 



Dividendes non paves 

Dividende No 107 et bonus payable le ier 

decembre 

Capital pave $15,000,000.00 

Reserve 13.500,000.00 

Balance de profits et pertes 

reportee 384,529.98 



$2^0,618,^24. 11 
2,666.48 

525.000.00 



28.884.520.0S 



$260,030,720.57 



UTU- 



Especes et [ingots $ 9>579.4'3 n0 

Billets de la Puissance 20.836.1Sj.50 



Balances dues par des banques 
et des correspqndants dc 
liaucpie ailleurs qu'au I a 



30,415.656.16 



Vol. XLVII — No 4 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 23 Janvier 1914. 



39 



nada 6,884,652,83 

Balances dues par d'autres 

banques au Canada 22,122.47 

Billets d'autres banques .. .. 3,106,230.00 

Cheques sur d'autres banques. 6,418,425.14 

16,431,430.44 

Prets a demande et a courte echeance au Ca- 
nada sur obligations, debentures et actions. 9,610,550.08 

Prets a demande et a courte echeance ailleurs 

qu'au Canada 16,154,360.65 

Obligations des gouvernements federal et pro- 
vinciaux .. .. 3,434,605.06 

Garanties publiques anglaises, etrangeres et 
coloniales et garanties municipales cana- 
diennes 2,431,080.71 

Obligations, debentures et actions de chemins 
de fer et autres 18,091,224.04 

Depots au ministere pour garantir la circula- 
tion des billets 738,500.00 

$ 97,308,316.14 

Autres prets et escomptes courants au Canada 

(moins deduction d'interet) 136,474,874.82 

Autres prets et escomptes courants ailleurs 
qu'en Canada (moins deduction d'interet).. 18,102,015.15 

Dettes en souffrance (a la perte desquelles il 
a ete pourvu) 487,554.72 

Immeubles comprenant le reste non vendu 
des anciens edifices de la Banque des Can- 
tons de l'Est .. 979,9i5.6i 

Hypotheques sur immeubles vendus par la 

Banque 433.607.32 

Edifices de la Banque 4,281,481.60 

Autres actifs 21,411.02 

Passif de clients d'apres lettres de credit par 



contrat 



1,041,544-10 
$260,030,720.57 



B. E. WALKER. President. 
7. A. LASH, Vice-President. 

ALEXANDER LAIRD, 

Gerant-general. 

La motion d'adoption du rapport fut alors proposee a 
1'assemblee et adoptee. Des amendements aux reglements 
conceraant le nombre des directeurs de la banque furent 
adoptes, et M. T. Harry Webb, C.A., de la maison Webb, 
Reid, Hogan & Callingham, Montreal et Winnipeg, et M. 
James Marwick, C.A., de la maison Marwick, Mitchell, Peat 
& Co., Montreal, furent nommes auditeurs de la banque, 
leurs emoluments ne devant pas exceder $15,000 par an. Les 
resolutions usuelles exprimant les remerciements des action- 
naires au bureau des directeurs et au personnel de la banque 
ont ete adoptees a l'unanimite. Sur une motion, l'assemblee 
proceda a l'election des directeurs pour l'annee suivante et 
s'ajourna. 

Les scrutateurs annoncerent plus tard que les messieurs 
suivants avaient ete elus directeurs pour l'annee suivante: — 
Sir Edmund Walker, C.V.O., LL.D., D.C.L.; Hon. George 
A. Cox, John Hockin. C.R.. LL.D.; J. W. Flavelle, LL.D; 
A. Kingman, Hon. Sir Lyman Melvin (ones, Hon. W. C. 
Edwards Z. A. Lash, C.R., LL.D.; E. R. Wood, Sir John N. 
Gibson, K.C.M.G., C.R., LL.D.; Robert Stuart, George F. 
Gait, Alexander Laird, William Earwell, D.C.L.; Gardner 
Stevens, A. C. Elumerfclt, George G. Foster, C.R.; Charles 
Colby, M.A., Ph.D.; George W. Allan, H. J. Fuller, F. P. 
Jones. 

A une assemblee subsequente des directeurs nouvelle- 
ment elus, sir Edmund Walker, C.V.O.. LL.D., D.C.L., a ete 
elu president cl M. 2. A. Lash, C.R., LL.D., vice-president. 



'^^0W0P^^t? : . 



La Demande Generale est Creee par 
les Marc hand ises Annoncees. 

Les marques de marchandises de qualite" superieure annoncees, ont beaucoup plus de vogue 
que les marchandises de meme qualite, mais non annoncees. 

La publicite non seulement stimule la demande pour une certaine marque, mais elle cree 
une demande pour d'autres marchandises que i'on a ea vente. 

Canada Ported cement 






Le marchand qui vend le Ciment Canada 
assure a ses clients une satisfaction entiere, 
et lui attire souvent de nouveaux clients. 



est la marquede haute qualite en fait deciment 
et est annonc^edans pres de mille journaux 
et autres publications dans le Canada. 

Ecrivez et demandez des maintenant nos prix et conditions afin de pouvoir lutter avanta 
geusement, et de vous procurer par la votre part du commerce de ciment pour 1914. 



Canada Cement Company Limited 




Bureau-Chef : 921 Edifice "Herald" Montreal. 



Bureaux de ventes a 



Montreal 



Toronto 



Winnipeg 



Calgary 




*j- *->:>• *2 



. •- >-,"V>;V» i 






■■■ >!-■ 



w& 









&m 



>•"; 



"-.<. 



m 
I? 






40 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 23 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 4. 



De Reputation Internationale 



La marque de Vernis reeonnue comtne la pre- 
miere dans le monde entier et dont le detaillant 
peutpousser la vente avec entiere satisfaction. 
Les Vernis et spexialites de Vernis 

INTERNATIONAL 

ont soutenu leur reputation depuis plus de qua- 
ranteans. lis sont le produit de l'exp6rience, 
du grand soin et du melange attentif des ingre- 
dients ; chaque bidon est garanti contenir une 
Pleine Mesure Imperiale. 
Mettez en vedette la Marque International . 




TORONTO WINNIPEG 

Manufacture Canadienne de Vernis Etalons. 



NEW YORK 
BERLIN 



CHICAGO 

i:i:i Ml II > 



LOMHtES 
MELBOURNE 



La plus grande manufacture du monde et la premiere 
qui ait etabli des eHalons ddfinitifs de quality. 



Donnez vos commandes maintenant pour .'es 



TONDEUSESDE 
PELOUSES 



T 



MAXWELL 

Les Ton Senses de Pelouses 
"Maxwell" sont bien annonc^es 
et font des clients satisf .its partout 
oii elles sont vendues. 

Elles sont les tondeuses les 
p'us elegantes, les plus faciles a. 
manoeuvrer que vous puissiez ja- 
mais avoir en mains — bien faites, 
foites, ldgeres a pousser et jolies 
coupeuses. 

Faites en toutes grandeurs, 
avec roues de 
8 a 10 pcuces 
et avec 3 ou 4 
lames cou- 
pantes. C'est 
le moment de 
donner vos 
commandes 
pour le com- 
merce d e 
1 91 4. Les 
T o ndeuses 
" Maxwell " 
signifientdes 
profits faci- 
les. 

Ecrivez aujourd'hui pour avoir un catalogue 

DAVID MAXWELL & SONS, 

ST. MARY'S, ONT. 





Toles Galvanisees 

"Queen's Head" ! 

Le type du genre depuis un derai-siecle. 

Jamais egalee. comme qualite. 
CANADA 

A. C. LESLIE & CO., LIMITED. 

MONTREAL 



Feutre et Papier 

N'IMPORTB QUELLE QUANTITB 

Toituret Goudronnees (Roofing) pretes a poser, 2 et 3 
Papiera de Construction. Fentre a Donbler et a Tapisser 
Prodnits dn Gondron. Papier a Tapisser et a Imprimer 
Papier d'Emballage Bum et Manille. 

Fabricants du Feutre Goudronne 
"BLACK DIAMOND" 

Alex. McArthur & Co., Limited 

8» HUE McGILL, MONTREAL 

Manufacture de Feutre pour Toltures : Rue* du Havre et Log« u 
Moulin papier, Joliette. Que. 




MANUFACTURIERS DH 

Vehicules poor Enfants. Meobles en osier. Accessoires 
poor chambres de toilette, Et chaises pour invalides. 




Exigez toujours la Marque de Commerce CENDRON 

DEMANDEZ LE CATALOGUE DESIRE. 

THE GENDRON MFG. CO., Ltd, 

TORONTO, Canada. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT". 



Vol. XLVII — N04. 



Lt PRIX COURANT, Vendredi, 23 Janvier 1914. 



41 



Ferronnerie, Quincaillerie, Peinture 
Materiaux de Construction, Etc. 



LE COMMERCE DES POELES EN 
1914. 



Que le commerce des poeles et four- 
naises ait souffert l'annee derniere par 
[es conditions adverses, il n'y a auctin 
doute a ce sujet. 

Cette industric, comme toutes les au- 
tres dans le monde entier, a ressenti l'ef- 
fet adverse de la tension monetaire sur 
Le marche. II n'y a aucun doute sur ce 
point et on ne pouvait s'attendre a rien 
de mieux. Aucune Industrie n'est privi- 
legiee contre la tension monetaire, spe- 
cialement lorsqu'elle est universelle. 

Et en plus de la tension monetaire ge- 
nerate et la consequente diminution ge- 
nerate du commerce, l'industrie des poe- 
les et fournaises a eu a souffrir dans line 
certaine mesure de la chaude tempera- 
ture inusitee de la saison froide, qui, jus- 
qu'a la troisieme semaine de decembre, 
s'est faite sentir dans tout le Canada. 

Mais en depit de tout cela, la situation 
actuelle de cette industrie n'a rien de de- 
courageant. 

Pour les premiers neuf mois de l'an- 
nee, il y a eu peu de raison de se plain- 
dre. Le commerce en general a ete si 
bon, que beaucoup des manufacturiers 
avaient jusqu'a cette date un plus grand 
commerce que durant la meme periode 
en 1912. 

Mais depuis septembre, le commerce 
n'a pas ete satisfaisant. Comme un ma- 
nufacturier le dit, la degringolade vint 
avec une soudainete aussi inattendue 
qu'inusitee. D'habitude, les manufactu- 
riers font de grosses affaires durant les 
quatre derniers mois de l'annee. 

Tandis que ceci parait avoir ete gene- 
ral pour la plupart des manufacturiers, 
il y a au moins une maison qui declare 
qu'elle a ete particulierement affairee de 
aoiit au ier novembre, mais au commen- 
cement de l'annee elle avait hesite a 
prendre du stock, et la consequence fut 
que lorsqu'arriva l'automne, elle fut 
obligee de travailler quatre nuits par se- 
maine pour pouvoir remplir les comman- 
des. Ceci, neanmoins, fut une exception. 

( >n ne doit pas oublier que le recul qui 
s'est produit pendant les quatre derniers 
mois dans le commerce des poeles et 
fournaises a ete ressenti presque entiere- 
ment du cote de l'ouest. C'est la que la 
reculade a commence. 



Dans l'Ontario, Quebec et les Provin- 
ces Maritimes la baisse des affaires a ete 
petite, s'il y en a eu. Presque tons les 
manufacturiers de poeles et fournaises 
s'accordent sur ce point. 

11 y a un an, il y avait un bon nombre 
de manufacturiers qui esperaient que 
1 () 1 3 vcrrait un plus gros volume d'affai- 
res qu'en 1912. Avec les immigrants ar- 
rivant au pays au taux de plus de 1,000 
par jour et la construction qui etait si 
active, s'attendre a une augmentation 
n'etait que naturel. Quelques-uns que 
nous connaissons s'attendaient a une 
augmentation de 10 a i_> pour cent. 

Mais le mieux que tout manufacturier 
puisse s'y attendre, quand il aura fait le 
total de ses affaires, c'est d'arriver juste 
au montant d'affaires de 1912. 

La plupart des manufacturiers s'atten- 
dent a ce que le volume d'affaires soit 
plus petit que celui de 1912; mais aucun 
d'eux ne s'attend a ce qu'il soit de beau- 
coup plus petit. 

Ce qui nous conccrne le plus actuelle- 
ment n'est pas ce que le passe a ete, mais 
ce que l'avenir nous reserve pour le 
commerce des poeles et fournaises en 
particulier, et . du commerce du pays en 
general. Mais tandis qu'il est plus facile 
de faire la revue du passe que de pronos- 
tiquer l'avenir, il y a pourtant certains 
augures que nous pouvons consulter avec 
assez d'assurance. Ces augures sont plu- 
tot surs qu'autrement. 

La plupart des gens qui ont etudie la 
situation, acquiesceront, nous le croyons, 
que le criterium de la situation est le 
marche monetaire. Le present recul du 
commerce n'est pas le resultat d'une sur- 
abondance de poeles, fournaises ou de 
toute autre sorte de marchandise. II y 
a eu autant de gens qui ont eu besoin de 
ces articles en septembre 1913 qu'en sep- 
tembre 1912, mais lorsqu'eclata la guerre 
des Balkans, qui mit la toucbe finale au 
marcbe monetaire cpii se ressentait deja 
des effets de la tension, l'ecroulement 
cut lieu. Et tandis que d'un cote les de- 
mandes devenaient plus grandes que ja- 
mais sur le marche monetaire, d'un au- 
tre cote les classes economes d'Europe 
mettaient leur argent dans leurs bas ou 
leurs coffre-forts au lieu de le deposer 
dans les banques, retirant ainsi plusieurs 
millions de dollars de la circulation or- 
dinaire. 

Quoique de lourdes demandes aient 
toujours lieu sur les marches monetaires 



du monde entier, et se feront pendant 
quelque temps, la tendance est vers un 
plus facile et non un plus fort marche 
monetaire. 11 n'y a aucun doute a cela. 
Ceci est manifeste dans presque tous 
les centres financiers, avec la possible 
exception de Paris, ou le marche en ce 
moment est derange par les forts cra- 
prunts du gouvernement. 

An Canada le marche monetaire, quoi- 
que decidement serre, n'a pas ete, parti- 
culierement durant ces trois derniers 
mois, aussi resserre qu'on craignait qu'il 
ne le fut. Et, tel que rapporte dans leurs 
rapports de ces derniers mois, il est evi- 
dent que les banques du pays sont dans 
une exceptionnelle forte position pour 
les affaires de 1914. 

II est estime que de cette farjon envi- 
ron $100,000,000 sont retournes dans 
l'Ouest seul. 

I'.n vue de ces faits, il serait bon d'at- 
tirer l'attention sur les opinions de quel- 
ques-uns des plus grands manufacturiers 
de poeles et fournaises du Canada sur les 
previsions de 1914. 

"Presumant," dit l'un, "qu'il y aura une 
plus facile condition monetaire, la ten- 
dance sera quelque peu dans la direction 
de l'amelioration du commerce durant le 
printemps, quoique je ne crois pas qu'il 
atteindra le niveau des mois du prin- 
temps de 1912 et 1913. Nous esperons, 
neanmoins, que le commerce de l'ete et 
de l'automne de l'annee prochaine nous 
ramenera les chiffres de 1912 et 1913." 

I'n autre manufacturier s'attend a une 
forte concurrence durant 1914, et parti- 
culierement des manufacturiers de poeles 
a gaz des Etats-Unis. "Mais," ajoute-t- 
il, "nous sommes pleins de foi dans le 
pays et aussi dans notre habilete a pro- 
duire des articles modernes." 

"Le commerce des poeles et fournaises 
pour 1913," dit un autre, "a ete excellent 
dans les Provinces Maritimes, bon dans 
Quebec et Ontario, et mauvais dans 
1'Ouest, et pour 1914, les previsions sem- 
blent indiquer a pen pres la meme condi- 
tion d'affaires, avec une possibility que 
l'automne de 1914 verra renaitre le com- 
merce dans l'Ouest." 

"Nous sommes inclines a penser," ecrit 
un autre, "que la premiere partie de l'an- 
nee sera tranquille, quoiqu'il soit possi- 
ble que la derniere moitie de l'annee 
montre une amelioration marquee." 

(A suivre) 



42 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 2$ Janvier 1914. 



Vol. XLVir— No 4. 



Exposition de Quincaillerie, 

Convention de Quincaillerie 

A OTTAWA, DU 16 AU 21 FEVRIER 1914 

La plus grande Exposition de Quincaillerie jamais tenue en Ameriqne 



Messieurs les Marchands, 

Le prix reduit du voyage de Montreal a Ottawa et retour, y compris la chambre 
d'hotel pendant cinq jours a l'un des deux beaux hotels Chateau Laurier ou le 
Nouveau Russell, sera de $8.45; cecisolde lesfrais du voyage aller et retour, et de la 
chambre pendant cinq jours a r hotel. Le tarif reduit s'applique a toutes les stations 
de depart. 

Ecrivez pour avoir tous renseignements. Faites-le aujourd'hui meme. 



F. M. TOBIN, 

Woodstock, 
Secretaire de r Association 

des Exposants de Quincaillerie. 



J. A. BEAUDRY, 

80, rue St-Denis, Montreal, 
Secretaire de PAssociation 

des Marchands-Detailleurs. 



Cables de Halage et de Quindage. 




Cables de Derrick et de DRAGUE 

Cables pour Demenagements. 

Cables pour Chariot a scie. 

Etais pour cheminees de vaisseau 

Cable a tresse de"Laing"ou "Standard'' 

Garnitures en cable de fer 

Graisse pour cable de fer 

THE B. GREENING WIRE 
CO., LIMITED 

HAMILTON, ONT. MONTREAL, P. Q. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT" 



Vol. XLV11 — N04. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 23 Janvier 1914. 



43 



(Ferronnerie) Marche de Montreal 



LA SITUATION. 

Pas de changement notable sur le 
marche de la ferronnerie et de la quin- 
caillerie, ainsi que dans les prix. Le 
commerce est bon sans etre trop fort. 
On s'attend a ce que la situation s'ame- 
liore d'ici peu. 

Nous cotons: 

PLOMBERIE 
Tuyaux de plomb 

Les prix sont dc 7.50 moins 5% pour 
tuyaux en plomb et de 9.00 pour tuyauj 
dc plomb composition moins 5%. 

Tuyaux de renvoi en font et acces- 

soires 

Les escomptes sur les prix de la lis,e 
>ont: tuyaux legers, 60%; tuyaux moyens 
et extra-forts, 65%, et accessoires legers, 
moyens et extra-forts, 70%. 
Tuyaux en fer 

Tuyaux noirs: Y^ pouce a Jis pouce, 65 
p.c.; y 2 pouce, 70 p.c; % a 2 pouces, 74^ 
p.c; 2 l / 2 a 4 pouces, 74 p.c. 

.Nous colons, prix de la liste: 
!4 100 pieds 6.00 

\i 100 pieds 6.00 

Yi 100 pieds 8.50 

Vi ioo pieds 1 1 .50 

1 100 pieds 17.00 
i}<» too pieds 23.00 
1/2 100 pieds 27.50 

2 100 pieds 37.00 
2 l A 100 pieds 58.50 

3 100 pieds 76.50 

4 100 pieds 109.00 
3'A 100 pieds qj.oo 

Tuyaux galvanises 

Tuyaux galvanises: % a % pouce, 50 
p.c; y 2 pouce, 59 p.c; % a 2 pouces, 64^2 
p.c; 2y 2 a 4 pouces, 64 p.c. 

Nous tun- prix de liste: 
Ya ioo pieds 6.00 



J£ 100 pieds 6.00 

Yi 100 pieds 8.50 

y A 100 pieds 11.50 

1 100 pieds 17.00 
1% 100 pieds 23.00 
iy 2 100 pieds 27.50 

2 100 pieds 37.00 
2Y2 100 pieds 58.50 

3 100 pieds 76.50 
314 100 pieds 92.00 

4 100 pieds 109.00 
Tuyaux en acier 

2 pouces 100 pieds 9.60 
z\ pouces 100 pieds 12.25 

3 pouces 100 pieds 13.30 
3i pouces 100 pieds 15.55 

4 pouces 100 pieds 19.80 

Fer-blanc Charcoal 

Nous cotons: 1 c. 14 x 20 4-65 

Fer-blanc en feuilles 

X.. Extra par X et par cse 1.00 

suivant qualite. 

(Caisse de 112 feuilles, 108 lbs. net) 

Au coke — Lydbrook ou egal 

1C, 14 x 20, base bte 4.45 

(Caisse de 112 feuilles, 108 lbs. net) 

Au Charbon — Terne-Dean ou egal 

IC. 20 a 28 bte 7.40 

(Caisse de 112 feuilles, 216 lbs. net) 

(Caisse de 560 lbs.) 

FeuiMes etamees 

NX 1 j x 60. gauge 26 lb. 0.07 0.07! 

7 > x 30 gauge 24. 100 lbs. 8.50 

7? x 30 gauge 26. 100 lbs. 9.00 

Toles galvanisees "Canada" 

Nous cotons: 52 feuilles, $4.65; 60 
feuilles, $4.90. 

Toles noire* 

Feuilles : 

22 a 24 2.65 

26 2.75 

28 2.85 

Toles galvanisees 



Gorbals Queens de 

Best Best Comet Head Lis 

28 G 440 3-95 4-40 4-20 

26 G 4.20 3.50 4.20 3.95 

22 a 24 G 3.75 3-45 3-75 3-45 

16-20 3-65 3-20 3.65 3.35 

Les prix de la marque Comet sont plu- 
tot a la hausse. 

Tolas Noires "Canada". 

5a Feuilles 2.75 

60 Feuilles 2.80 

75 Feuilles 2.90 



Apollo 



10I oz=28 Anglais 

28 G.=26 Anglais 

26 G 

24 G. 

22 G. 

16 a 20 G. 



Nous cotons a la caisse: 



4-35 
4.10 
3.85 

3.60 

36c 

3-45 

Moins d'une caisse, 25c de plus par 

100 livres. 

28 G. Americain equivaut a 26 G. An 
glais. 

Petite tole 18 x 24 52 feuilles 4.45 

Petite tole 18 x 24 60 feuilles 4.70 

Soudure 
Les prix sont plus eleves de ic par lb 
Nous cotons: barre demi et demi, ga 

rantie, 25j^c; do, 23c "Wiping", me- 
" tal pour plombiers. 

J QUINCAILLERIE 

« Boulons et noix 

Tres ferme et a la hausse. 

Nous cotons: 
Boulons a voitures Norway ($3.00) 50 

et 10 p.c. 
Boulons a voitures carres ($2.40) 60 et 

10 p.c. 
Boulons a voitures ($1.00): grandeurs, I 

et moindres. 60 et 10 p.c; 7/16 et au 

dessus, 52j/£ et I2j^ p.c. 
Honlons a machine, 1 pee et au-dessous 

65 et 10 p.c. 
Fleur Ball 100 lbs. 11.20 



APPRECIEZ NOTRE SERVICE 

La cooperation entre notre manufacture et nos d^partements de ventes nous a permis de mettre sur le 
marche les Cartouches Dominion un produit parfait qui est devenu une partie attrayante et s'^coulant 
rapidement de notre stock. Nos ventes garantissent ce que nous disons et notre inteYet dans voa ventes de 



CARTOUCHES 

'Tabriquees au Canada pour 




DOMINION 

les Sportsmen Canadiens." 



nous fait vous offrir la cooperation de notre d^partement de publicite durant l'annee courante. 
nous fait plaisir de faire cette offre, car elle vous rapportera de tonnes affaires si vous voulez en profiter. 



II 



DOMINION CARTRIDGE COMPANY LIMITED, MONTREAL. 



44 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 23 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 4. 



II est 

Avantageux 

de Vendre 




lis sont soutenus par 
lasorte de cooperation 
qui assure non seule- 
ment de bonnes ventes 
et de bons profits pour 
le marchand, mais de la 
satisfaction reelle a ses 
clients. Laissez-nous 
vous leprouver. .*. .'. 

The 

Martin Senour 

Company, Limited. 

MONTREAL 

HALIFAX, 

TORONTO, 

WINNIPEG. 



Boulons a machine, 7/16 pee et au-des- 

sus, 60 p.c. 
Boulons a lisse, i et plus petits, 60 et 

6214 p.c. 
Boulons a lisse, 7/16 et plus gros, 50 et 

1 2 J4 p.c. 

Noix par boites de 100 lbs. 

Nous cotons: 
Noix carres 4c la lb. de la liste 

Boulons a charrue, 55 et 10 p.c. 

La broche barbelee est cotee %2.^2\ 
les 100 livres a Montreal. 



Crampes a clotures 




Fer poli 


$2.55 


Fer galvanise 


2.85 



Broches pour poulaillers 

i x 20 x 30" 4.10 

I x 30 x 36" 4.75 

i x 22 x 24" s.oo 

i x 22 x 30" 6.30 

L'escompte est de 50 et 10 p.c. sur la 
liste. 

i x 20 x 24" 3.40 

i x 22 x 36" 7.50 

Broche galvanisee, etc. 

Nous cotons: 

No 9 les 100 lbs. 2.30 

No 12 les 100 lbs. 2.45 

No 13 les 100 lbs. 2.55 

Poli brule: 

No 10 les 100 lbs. 2.35 

No o a 9 les 100 lbs. 2.35 

No 11 les 100 lbs. 2.42 

No 12 les 100 lbs. 2.60 

No 13 les 100 lbs. 2.70 

No 14 les 100 lbs. 2.80 

No 15 les 100 lbs. 2.85 

No 16 les 100 lbs. 3.00 

Brule, p. tuyaux 100 lbs. No 18 3.85 

Brule, p. tuyaux 100 lbs. No 19 4.70 
Extra pour broche huilee, 10c p. 100 lbs. 

Broche a foin 

La demande est faible. 

Nous cotons net: 

Marche tres ferme. 

No 13, $2.25; No 14, $2.30, et No 15, 
$2.40. Broche a foin en acier coupe de 
longueur, escompte 25 p.c. sur la liste. 

Plaques d'acier 
Yi pouce 100 livres 2.40 

3/16 pouce 100 livres 2.70 

Zinc en feuilles 

Le marche est ferme. 

Nous cotons: $7.25 a $7.50 les 100 lbs. 
Coudes pour tuyaux 

Nous cotons a la doz.: coudes ronds 
ordinaires 75 feuilles, $1.10; 60 feuilles, 
$1-35. e t polis, 60 feuilles, $1.60. 
Broche moustiquaire 

Forte demande. 

Nous cotons: broche noire, $1.55 pai 
rouleau de 100 pieas. 

Broquettes 
Pour boites a fraises 75 et I2i p.c. 

Pour boites a fromage 85 et 10 p.c. 
A valises 80 et I2i p.c. 

A tapis, bleues 80 p.c. 

A tapis, etamees 80 et 15 p.c. 

A tapis, en barils 40 p.c. 

Coupees bleues, en doz. 75 et 124 p.c. 
Coupees bleues et i pe- 

santeur 60 p.c 

Sweeden, coupees, bleues 

et ornees, en doz. 75 p.c. 

A chaussures, en doz. 50 p.c. 

A chaussures, en uqts 1 lb. 60 et 10 p.c 
Clous de broche 

Nous cotons: $2.20 prix de base, f.o.h., 
Montreal. 



Clous coupes 

Nous cotons : prix de basp, $2.50 f. o. 
b., Montreal. 

Clous a chevad 

Nous cotons par boite: No 7, $2.90; 
No 8, $2.75; No 9, $2.60; No io, $2.50, 
avec escompte de 10 p.c 

Fers a cheval 

Nous cotons f.o.b., a Montreal: 
Neverslip crampons, i le cent 3.80 

et plus et plus 
No 2 No 1 
grand petit 
Fers ordinaires et 

pesants, le qrt 3.90 4.15 

Neverslip crampons 7/16, le cent 2.40 
Neverslip crampons i, le cent 2.60 

Neverslip crampons 9/16, le cent 2.80 
Neverslip crampons 5/16, le cent] 2.00 
Neverslip crampons I, le cent 2.20 

Per a neige, le qrt 4.15 4.40 

New Light Pattern, le qrt 4.35 4.60 
Fer "Toe Weight" No 1 a 4 6.75 

Featherweight No o a 4 5.75 

Fers assortis de plus d'une grandeur au 

baril. 10c a 25c extra par baril. 

Chaines en fer 
Tres ferme. 
On cote par 100 lbs.: 
3/16 No 6 10.00 



REMINGTON 
UMC 



Reming ton rUMC 



Ne tardez pas a placer vo» com- 
mandes pour munitions Reming- 
ton UMC avec vos marchands. 
Jugeant par la maniere que 
I emploi des Remington-U MC 
s'augmente en Canada, il vous 
faudraplusde munitions de cette 
marque la prochaine saison que 
jamais. 

Les douilles de chasse et car- 
touches metalliques de la mar- 
que Remington I .MC sont pro* 
duites par notre Fabrique Cana- 
dienne : Voila des munitions sur 
lesquelles vous pourrez compter 
avec confiance et que MM. vos 
clients exigeront et s'attendront 
a ce que vous leur en fournissiez. 

REMINGTON ARMS-UNION METALLIC 
CARTRIDGE Co. 



Windsor, 



Ontario. 



Vol. XLVII — No 4. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 23 Janvier 1914. 



45 



3/16 exacfl s 

3/16 fuU 5 

t exact 3 

i 

5/i6 

I 

i 
9/16 

i 

1 

1 
i 



Vis a bois 



8.50 
7.00 
6.5a 
6.50 
440 
3.90 
3.80 
3.70 
3.60 
3.40 
3-30 
330 
3-30 



Les escomptes a 

Tete plate, acier 

Tete ronde, acier 

Tete plate, cuivre 

Tete ronde, cuivre 

Tete plate, bronze 

Tete ronde, bronze 



la liste sont de 

85 10 et 7i p.c 

10 et 7h 

10 et 7i 

10 et 7i 

10 et 7* p.c. 

10 et 7$ p.c. 



80 

75 
70 
70 

65 



10 
p.c. 10 
p.c. 10 
p.c. 10 

10 
10 



Fanaux 

Nous cotons: 

Wright No 3 doz. 8.50 

Ordinaires doz. 4.75 

Dashboard C. B. doz. 9.00 

No 2 doz. 7.00 

Peints, 50c extra par doz. 

Tordeuset a linge 

NouiB cotons: 

Royal Canadian doz. 47.75 

Colonial doz. 52.75 

Safety doz. 56.25 

E. Z. E. doz. 51.75 

Rapid doz. 46.75 

Paragon doz. 54.00 

Bicycle doz. 60.50 

Moins escompte de 20 p.c. Fore de- 
mande. 



10.00 
10.40 
10. 80 



Munitions 

L'escompte sur les cartouches cana 
diennes est de 30 et 10 pour cent. La 
demande est tres active. 

Plomb de chasse 
Nous cotons net: 
Ordinaire ioo lbs 

Chilled 100 lbs 

Buck and Seal 100 lbs 

METAUX 
Antimoine 
Le marche est a la baisse, $9.25 a $9-50. 

Fonte 

Nous cotons: 

Carron Soft 24.50 

Clarence No 3 21.00 

Fer en barre 

Faible. 

Nous cotons: 
Fer marchand 
forge 



Fe 

Fer fini 

Fer 



base 100 lbs. 
base 100 lbs. 
base 100 lbs. 



Feuillard 



pour fers a cheval 

base 100 lbs. 
ii a 2 pes base 



mince 
Feuillard epais No 10 

Acier en barre 

Faible. 

Nous cotons net, 30 jours 
Acier doux base 100 lbs. 
Acier a rivets base 100 lbs. 
Acier a lisse base 100 lbs. 
Acier a bandage base 100 lbs. 
\cier a machine base 100 lbs. 
Acier a pince base 100 lbs. 
Acier a ressorts base 100 lbs. 
Cuivre en lingots 

Le marche est faible. 

Nous cotons: $17.00 a $17.25 



base 



0.00 
2.10 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
2.75 



2.15 

2. jo 
2.40 

2.40 
3.20 
2.25 



2.25 
2.25 
2.25 
2.25 
2.25 
2.95 
310 



les 100 



lbs. Le cuivre en feuilles est cote a 25c 
la livre. 

Etain en lingots 
Nous cotons: $45.00 les 100 livres. 
livres. 

Marche tranquille, demande peu con- 
siderable, i 
Plomb en lingots 
Plus fort: $5.50 a $575- 

Zinc en lingots 
La demande est forte. 
Nous cotons: $6.25 a $6.50 les 100 li- 
vres. 

HUILES, PEINTURES ET VI- 

TRERIE 

Huile de lin 

Forte demande et prix fermes. 

Nous cotons au gallon, prix nets: hui- 
le bouillie 63c, huile crue 60c. 

Huile de loup-marin 

Nous cotons au gallon; 
Huile extra raffinee 70c 

Essence de terebenthine 

Ferme. 

Nous cotons 72c le gallon par quantite 
de 5 gallons et 67c le gallon par baril. 
Blanc de plomb 

Forte demande. Ferme. 
Blanc de plomb pur 8.25 

Blanc de plomb No 1 7.60 

Blanc de plomb No 2 7.40 

Blanc de plomb No 3 6.95 

Blanc de plomb No 4 6.75 

Pitch 

Nous cotons: 
Goudron pur. 100 lbs. 0.70 0.80 

Goudron liquide, brl 0.00 4.00 



a 
a 

X 



-^g Apprenez la maniere de soigner vos arbres 

Vous devriez avoir un Elagueur "HAPPY THOUGHT" ou "DETROIT" 

Ces deux couteaux ont une poignee a coulisse, munie d'un ressort, qui est tres 
commode pour ramener en arriere, grefter, faconner et arranger. Pour un ouvrage 
leger ou moyen, cesont les favoris parce qu'ils permettent a 1'artisan de rester de- 
bout sur le sol. Le couteau Happy Thought, celui qui se termine par une fourche a 
branches £cart£es, coupera des branches d'un diametre meme de trois quarts de pou- 
ce ; le Detroit, dont 1'extremite est recourbee, en coupera d'un pouce. 

Les deux couteaux fonctionnent aisement, parce qu'ils ont tous deux la meme grande 
puissance de levier et la meme longueur de coupe qui sont les caracteristiques de 
tous nos couteaux a elaguer. 

Le materiel est egalement de qualite excellente. Les lames sont en acier trempe 
contenant beaucoup de carbone, trempe dans le plomb et etire dans l'huile, la metho- 
de la plus approuvee et la plus moderne. Les poignees sont en erable dur de premier 
choix. 

Ces couteaux sont faits de six longueurs, six,huit, dix,douze, quatorze et seize pouces. 
Si votre marchand en gros ne les tient pas en magasin, ecrivez-nous pour connaitre 
nos prix. 



J 



TAYLOR FORBES CO. Lim 



246, Rue Craig Ouesf. 



MONTREAL. 



Q 



4 6 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 23 Janvier 1914. 



W*. XLVII — No 4. 



Agents demandes dans les Provinces d'Ontario et de Quebec 
pour fournir a la demande croissante pour la Scie a Main 

SI - MONDS 



LA SCIE A MAIN PARFAITE. 




La Scie a Main Simonds a passe la phase des experience?, c'est le produit fini d'un travail 
so'gne' de quatre-vingts ans. Elle se rapprcche autant de la perfection que cela est per- 
mis aux effurts de l'homme. Aucune defense, aucun effort de reflexion n'out 6t6 £pargn£s 
pour que la Scie a Main Simonds se tienne a la place qu'elle occupe aujourd'hui, au 
premier raDg. 

Demandez les prix faits aux marchands et le catalogue illustre;. Permettez-nous de vous 
envoyer un choix d'^chantillons. 

8IM0ND8 CANADA SAW CO., LIMITED. 

Rue St Remi et Avenue Acorn, Montreal, Que. 
Vancouver, C. A. St. John, N. B. Aux Etats-Unis, The Simonds Mfg. Co. 




Acier sans cuivre noir non pemt 



Le meme acier avec cuivre noir, non peint . 



VOICI LA PREUVE 

Que racier~"Keystone" melange de cuivre est plus durable pour fins de toitures que l'acier sans cuivre. 

La vignette ci dessus montre le rt5sultat de l'actuelle exposition a la temperature. Des series d'exp^riences 
similaires ont toutes prouve d'une maniere concluante que l'acier "KEYSTONE" melange de cuivre est plus 
durable pour fins de toitures que l'acier ordinaire ou le soit-disant "fer pur", L'acier a melange de cuivre 
peut etre fourni en feuilles noires ou galvanisees a une legere hausse de cout sur l'acier ordinaire 

Demandez notre brochurette dontant des illustrations photographiques des experiences actuelles ; vous 
la trouverez tres interessante. 

UNITED STATES STEEL PRODUCTS COMPANY 



NEW- YORK, E.U.A. 



Succursales: WINNIPEG ET VANCOUVER. 



Agents des ventes pour 1'Est du Canada. 



B. & S. H. THOMPSON & Co., Limited 



Edifice Transportation 
MONTREAL 



Edifice Traders Bank 
TORONTO 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT". 



Vol. XLVII — No 4. 



LE PRIX COURANT, Vendrecli, 2$ Janvier 1914. 



47 



Peintures prepared 



Nous cotons: 
Gallon 
Demi-gallon 
Quart, le gallon 
tin boi'es de 1 lb. 



1-45 
1. 50 
1-55 
0. 10 



90 
95 

75 



o. n 



Verreg a Vitres 



Les prix sont tres fermes. Forte de- 
niande. 

.Nous cotons: Star, au-dessous de 26 
pouces uni: 50 pieds, $1.85; 100 pieds, 
$3.40; 26 a 40, 50 pieds, $2.00; 100 pieds, 
$3.00; 41 a 50, 100 pieds, $4.00; 51 a 60, 
100 pieds, $4.25; 61 a 70, 100 pieds, $4.50; 
71 a 80, 100 pieds, $5.00. 

Double Diamond, 100 pieds: a 25, 
$5.00; 26 a 40, $5-45; 41 a 50, $6.25; 51 a 
■">. $6.75; 61 a 70, $7.25; 7i a 80, $12.50; 
&i a 85, $7.75; 86 a 90, $8.50; 91 a 95. 
$10.00. 

Vert de Paris pur 



Forte demande. 
Baiils a petrole 
Drum de 50 a 100 lbs. 
Drum de 25 lbs. 
Boites de papier, 1 lb. 
Boites de l^r-blanc, 1 lb. 
Boites papier, I lb. 
Boites fer-blanc, i lb. 



0.00 


0.19 


0.00 


0.20 i 


0.00 


0.2oi 


0.00 


0.224 


0.00 


o.23i 


0.00 


0.24 J 


0.00 


0.25* 



Cables et cordages 



Best Manilla 
British Manilla 
Sisal 



base 11"). 0.00 
base lb. 0.00 
base lb. 0.00 



0.15 
o. 14 

O.IOj 



Lathyarn 


simple 


base 


lb. 





00 





09! 


3i 


pouces 








I 


49 


Lathyarn 


double 


base 


lb. 





.00 





ioi 


4 


pouces 








2 


12 


Jute 




base 


lb. 





00 





ioi 




Meme escompte 


que 


pour 


toutes 


les 


Coton 




base 


lb. 





00 





25 


ch 


arnieres 


d'acier 


poli. 








Corde a 


chassis 


base 


lb. 





00 





34 

















Papiers de Construction 

Tres ferme. 

Nous cotons: 

Jaune et noir, pesant 0.00 1.80 

Jaune ordinaire, le rouleau 0.00 0.35 

Noir ordinaire, le rouleau 0.00 0.43 

Goudronne, les 100 lbs. 0.00 2.25 

Papier a tapis, les 100 lbs. 0.00 2.60 

Papier a couv., roul., 2 plis 0.00 0.75 

Papier a couv., roul., 3 plis 0.00 0.95 

Papier surprise, roul., 15 lbs. 0.00 0.40 

Charnieres (couplets) No 840 

li pouce 0.67 

if pouce 0.75 

2 pouces 0.81 
rils. sur char a. 10 

2I pouces 0.92 

2$ pouces 1.07 

3 pouces 1.30 



No» 800 et 838 



1 pouce 
ii pouce 
ii pouce 
1 1 pouce 

2 pouces 
2} pouces 
2\ pouces 
2I pouces 

3 pouces 



0.32 
0.37 
0.48 
0.59 
0.67 
0.76 
0.81 
0.95 
1.07 



FERRAILLES 



La lb. 



Cuivree fort et fil de cuivre 0.00 0.11 
Cuivre mince et fonds en 



cuivre 
Laiton rouge fort 
Laiton jaune fort 
Laiton mince 
Plomb 
Zinc 



Fer forge No 1 

Fer fondu et debris de 

machines No 1 
Plaques de poele 
Fontes et aciers malleables 
Pieces d'acier 



Vieilles claques 



. 00 o . 09 

0.00 0.10 

0.00 0.08 
0.00 0.06 

0.02* 0.02* 

0.00 0.03 

La tonne 

0.00 12.50 

0.00 16.00 

0.00 12.50 

0.00 9.00 

0.00 5.00 

La lb. 

0.00 0.00 



PLATRE 

Platre mele de sable, f.o.b., au char 5.50 
Platre dur (Hard Wall), f. o. b., 20 

tonnes et plus 10.50 

Platre pur (Plaster Paris), en ba- 

rils. sur char, 2.10 




Faits dans notre Manufacture du Canada. 



Le Rabot en Fer "BAILEY'' est le Modele du Genre depuis plus de 
Quarante Ans et s'est toujours maintenu au premier rang. 

Nous sommes les seuls manufacturiers du Rabot "BAILEY". 

Le 110m de "BAILEY" et le num^ro apparaisseni fondus sur la partie 
inferieure de chacun de ces Rabots, et le notn de "STANLEY" est gtampe' 
sur chaque lame. 

Insistez toujours pour que vos commandes de rabots soient toujours 
ex£cut£es en Rabots faits par la Stanley Rule & Level Company, et com- 
ponent une garantie dont r£pond une Compagnie qui manufacture depuis 
plus d'un demi-siecle des outils de Charpentiers et de Menuisiers. 

Stanley Rule & Level Co. 

New Britain, Conn. U.S.A. 




La progression du Dominion ouvre un marche" plus vaste et nos mar- 
chandises sont les mieux £tablies dans leur ligne. C'est une bonne raison 
pour tenir les 

RECLES ET GALLONS DE MESURE 



/(/FKIN 



On les demandera. lis donneront satisfaction. lis sont faits au Canada 
lis annonceront tout votre stock. 

CATALOGUE SUR DEMANDE. 



th e fifFKiN Rule fio* ofQanadaJtd^ 

W/NDSOJtONT* 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT' 



4 8 LE PRIX COURANT, Vendredi, 23 Janvier 1914. Vol. XLVII — No 4. 

LA CONS TRUC TION 

Durant la semaine terminee lc 17 jan- Nouveaux Permis. Rue Chabot, quartier Dclorimier; 1 

, ... 1 maison, 5 logements, 3 etages, 3e classe; 

vier 1914. la Vllle a emis 10 P ermis de R ue Vendome, quartier Notre-Dame cout prob., $4,500. Proprietaire, A. 

construire, au cout total de $73,400 pour de Graces; 2 maisons, 2 logements, 2 Chausse, 1129 Mont-Royal Est. 

. , etages. 2e classe; cout prob., $13,000. Avenue H6tel-de-Ville, quartier Lau- 

les nouvelles constructions, et de o per- p ropr ietaire, J. H. Hand, 609 Belmont. tier; 1 maison, 3 logements, 2 etages, 3e 

mis pour les reparations. Rue St-Jacques, quartier Notre-Dame classe; cout prob., $2,500. Proprietaire, 

... de Graces; 2 maisons, 6 logements, 3 T.-Bte Poirier, 1925 De la Roche. 

Les chiffres c.-dessous en md.quent la aageSj 3e dasse; CO ut prob., $6,000. ' Ruc Chapleau, quartier Delorimier; 1 

repartition par quartier et donnent le Proprietaire, Mme Caroline Drapeau, maison, 2 logements, 2 etages, 3e classe; 

• ,-r . ,,,„„,, ,, nll£tr „, 3037 St-Jacques. cout pro b., $2,700. Proprietaire, Ant. Pa- 

cout approximatif de chaque construe- Rue Emery , quartier St-Louis; 2 mai- se tte, 1415 Franklin, 

tion moins les details des permis au- sons, 12 logements, 4 etages, 2e classe; 

cout prob., $10,000. Proprietaire, Jos. Reparations, 

dessous de $1,000. \ rt Godin, 269 St-Denis. 

Rue St-Denis, quartier Saint-Denis; 1 Rue Ontario Est, quartier Hochelaga; 

Quartiers — Cout. maison, 3 logements, 3 etages, 3e classe; 1 maison, 1 magasin, 1 logement, 1 eta- 

_ 1 /- - <t>^nnn cout prob., $6,000. Proprietaire, A. Cha- ge, 2e classe; cout prob., $3,000. Pro- 

Notre-Dame de Graces }_o,;oo ^^ n6 _ Notre . Dame Ouest. prietaire, H. Wilson, 1631 Ontario Est. 

Hochelaga 3.000 Avenue du Pare, quartier Laurier; 2 Rue Ste-Catherine Ouest, quartier St- 

St-Denis 6,000 maisons, 6 logements, 3 etages, 3e clas- Georges; 1 maison, 1 magasin, 1 loge- 

T • q 500 - s e; cout prob., $7,000. Proprietaire, ment, 2 etages, 2e classe; cout prob.. 

Laur io'ooo Henri Hogue, 2835 Avenue du Pare. $r,8oo. Proprietaire, Pulos & Cokels, 297 

St-Louis > Grand Boulevard, quartier Notre- Ste-Catherine Ouest. 

St-Georges i>°o Dame de Graces; 2 maisons, 2 loge- Boulevard Decarie, quartier Notre- 

St-Laurent 300 ments, 2 etages, 3c classe; cout prob.. Danlc de Graces; 1 eglise; cout prob 

Ouest l6 '7°° $ ^ 000 - Proprietaire, Chs. Lewis, 120 $ _, 000 Proprietaire, St. Luke Presby- 

nelorimier . 7,200 ^rand Boulevard. terian Church, Boulevard Decarie. 

c . "■' ' Rue Notre-Dame Ouest, quartier Rue Cartier, quartier Papineau; I mai- 

Papincau Ouest; 1 maison, 4 etages, 2e classe; son, 2 logements, 3 etages, 3e classe; 

■ ' cout prob., $16,700. Proprietaire, Bank cout prob., $1,500. Proprietaire, Albert 

T t a l $82,900 of Toronto, rue St-Jacques. Faradis, 1440 Chabot. 



LES TRIBUNAUX 



■ 75 

i-5 
120 
148 



COUR SUPERIEURE. 

ACTION'S. 

Demandeurs. Montants. 
Chateauguay Bassin. 

Creighton, J. W. $100 
Coteau du Lac. 
Lapcrriere, Octave; Laperriere, Josephus 

Charlebois, A 
Hebertville Station. 

I'arrell, Belisle >S; Co 
Howick. 

Wilson, lame; 
Laval des Rapides. 

Lachance, 1) 
Maisonneuve. 

Bissonnette, A., 4eme classe 
Marie-Ville. 
Bedard, Flore, epouse de Fournier, Ls. 1'. 

Rolland-Prefontaine, Hermantine 300 
Montreal Ouest. 

Weyland, Elizabeth 1.740 
St-Chrysostome. 

Racine, A., Ltd. 296 
Racine, Alph., Ltee ^2^, 
St-Hubert. 

De Passek, Nicolas 125 
St-Jacques Nord. 

Marazza, John [93 
St-Joseph de Soulanges. 
Commissaires d'Ecole, Municipalitc de St-Emile 

Leroux, [melda 1 10 
St-Jovite. 
Legare, Jos.; Hardy dit Lesa'ge, Marie, veuve de P. 
Lesage, epouse de Celestin Bisson 

Duranceau-Collerette, Marie E. E. 1,055 
St-Liboire. 
St-Onge, Jos. Eaves, Alfred 114 

St-Martin. 
Drolet, Marie Jos. Adolphe Elzear 

Trust and Loan Co. of Canada 1,121 
St-Michel de Laval. 
Corp. Paroissc St-Michel de Laval 



Defendeurs. 
Leggart. A. F 



Gagnon, Adelard 
Guerin, Hector „ 
Deloges, Jos. 
Dubuque, Hector 



Hughes, Charles 

Cardinal, Amanda 
Cross, M. I. 

Taylor, Thomas 

Gaudette, Jos. 



Desjardins, Avila, 4eme 
St-Michel Yamaska. 
Parenteau, J. C; Mondou, Robert; Mondou. Ferdinand 

Beaulieu, B. 
St-Roch. 
Brindamour, Win.; Lefebvre, J. A., Montreal 

O'Borne, A. 
St-Sylvestre. 
Gaudet, D. Page AVire Fence Co.. Ltd. 

Sfli-Therese de Blainville. 
Roction, Emmanuel Guillemette, T. A. 

Sault au Recollet. 
Dagennis, (i.; Dagenais, P., maisonneuve 

Choquettc, F. 
Seize lies. 
DeMontigny, Guy Hudson Bay Knitting Co., Ltd. 

Verdun. 
Chartier, J. C. Hudon, Orsali. Ltee 

Paul, Jos. J.; Nicholls, John Fox. \ 

Watferloo. 
Joseph, Albert Chartrand & Turgeon 



1 6,314 

503 

219 
260 



160 

200 

246 

500 

118 



COUR SUPERIEURE. 



Defendeurs. 



JUGEMENTS RENDUS. 

Demandeurs. Montants. 
Bryson. 
Perreault, Julie Anne, et vir.. epouse de Zouch, 

Fred. C. International Harvester Co. $441 

Joliitte. 
Morales. Jose F. Fortier, J. M. 267 

Maisonneuve. 
Dubuque, H. Major, F. 212 

Outremont. 
Senecal, Edouard Lapointe. Z. 418 

Ste-Anne de Bellevue. 
Enfant mineure de Brunet, Eugenie, et vir.. epouse de 

Portelance, Aquila Fortier, Denise 421 

Ville de Ste-Anne de Bellevue Trottier, Olivier 200 

St-Casimir. 
Bergman, M. Dompierre, J. E. 123 

St-Lambert. 
Yille de St-Lambert Pitre, fos. 187 

St-Timothee. 
Meloehe, I. \, ( Ion. Hall Coal Co. of Can. 80 



Vol. XLVII — No 4- 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 23 Janvier 1914 



49 



Fabrique de Limes BLACK DIAMOMD 



ETABLIE EN 1863 



INCORPOREE EN 1895 



Douzc Medailles de 

Recompense anx 

Expositions 

INTERNATIONALES 




Grand Prix Special 

MKDAILLE D'OR 

Atlanta, 1893 



Catalogue envoye Rratuitement sur demande a toute pitnonne interessee dans la commerce de limes- 



G. & H. BARNETT COMPANY, 



Philadelphia, Pa. 



Propriete exploitee par la Nicholson File Co. 



QUEBEC STEAMSHIP CO.. Limited. 

(Exploitee par la Canada SS. Line* Limited) 

ALLEZ AUX BERMUDES 

La Steamer "Bermudian." a double helice, 10,518 tonnes de deplace- 
tnent luittera New-York a 10 heures a.m. les 28 Janvier, 4, 11, 18, 
25Fe?rier. Signaux sous-marins, t€16graphie sans fil, orchestre. 

Voyage Record, 39 heure* 20 minute*. Le plus rapide, le plus moderne 
et le seul steamer debarquant set patsagers aux quais aux Bermudes sans 
transferer. 



ANTILLES 

sr "Guiana" et autres steamers quittent New- York 
s p m. 24 Jinvier, 7. 21 Fevrier, pour St-Thomas, Ste-Croix, St- 
aphe, Antigua, la Guadeloupe, la Dominique, la Martinique, Ste 
la Barbade. Demerara. 

Pour rensMgnementscomplets s'adressera D. Olivier, agent des ti'- 
leli, 9 Square Victoria ; J. G. Brock & Co., 221 rue des Comtnissaires ; 
Thos. Cook & Son 530 rue •> . iate-Catherine O lest ; W. H. Henry, 286 rue 
Saint-Jacques ; Hone & Rivet, 9 Boulevard -aint-Laurent ; W. H. Clancy, 
122 rue Saint-Jacques ; Succursale Nord du "Star," 45 Union Avenue, 
Montreal. 



Le nouveau steamer 

a 2 h s p 
Christoph 
Iyucie 



NOVA SCOTIA STEEL & GOAL GO. 



LIMITED 
MANUFACTURIERS 



ACIER en BARRES MARCHAND, MACHINERIE a 
ROUES, TRANSMISSIONS en ACIER COMPRIME 
POLL TOLES D' ACIER jusqu'a 48pcs de large, RAILS 
en "T" de 12, 18, 28 et 40 lbs a la verge ECLISSES, 
ESSIEUX DE CHARS DE CHEMINS DE PER. 

CROSSES PIECES DE FORCE. UNE SPECIALITE 

Mines de Per, Wabana, Terreneuve. — Mins 
Hants Fonrneaux, Fours a R6verbere a Sydney Mines, 
N. E. — Laminoirs, Forges et Ateliers de Finissage 

a New Glasgow, N. E. 
Bureau Principal : NRW GLASGOW, N. F. 




Profits et Livres 

Chaque fois que vous vendez quoi que 
cesoita votre comptoir, la justes e de vos 
balances determine votre profit ou votre 
perte II vaut mieux pour vous ne pas 
avoir de bal mce du tout que d'en avoir 
uns inexacle, car les erreurs qu'elle vous 
fait committre vous causeront bi n des 
ennuis. Si la perte est trop legere, vos 
clients tnettront en doute votre honne- 
tete et vous p2rdrez 
leur clientele. Si la 
p»see est trop lourde 
vous perdrez de 1' ur- 
gent a partir 'Hi j >u 
ou vous commencerez 
a vous en servir. 

FAIRBANKS 

"Les balances qui ont rendu le pesage juste." 

Elles sont manufacturers depuis plus de 80 ans et ont une 
reputation international pour la justesse et la duree. 1 es 
Balances Fairbanks ont €t€ adoptees par les gouvernements 
des Etats-Unis, du Canada et Strangers, et sont universelle- 
mitnt employees dans presque tous les cas ou l'exactitude des 
poids entre enligne de compte pour realiser des b£n£fices. La 
Ba ^cule Transportable illustree iciest notre type £talon pour 1 a 
p;sde detons les genres de marchandises generates. Comme 
pour toutes les B dances Fairbanks, toutes ses parties sont 
f abriquaes au moyen des meilleurs mat£riaux ; les supports et 
piv >ts sont en acier finement trempe. On les livre avec ou 
sun roues. Diverses grandeurs, pesantde 400 a 2,500 livres. 
Kcrivez pour avoir notre Catalogue et nos prix. 

THE CANADIAN FAIRBANKS -MORSE CO., Limited. 

84 Rue St-Antoine, MONTREAL. 



N 



OUS vous offrons ce fusil simple, sup^rieur, pour gros gibier, a un tres bas prix. C'est le moment de vous 
en procurer un, calibre llm^m ou 43 Longueur totale, 39 pouces ; longueur du canon 20 pouces. 




Pcsanleur 7 livres 

C'est le veritable fusil de l'armee Allemande ("Mauser"), modele 71, que nous avons transforme en fusil 
de chaese. Aucun gibier n'est trop gros pour ce fusil. II est tres utile pour la foret, pour la ferme, ou tout 
autre endroit giboyeux. Tout le mecanisme de la culasse est fait de fin acier a outils. Un levier de surete" 
barre le fusil, de facon a ce qu'il ne puisse faire feu et la culasse ne peut s'ouvrir que lorsque ce levier est 
degage, ce qui garantit une surete absolue. - 

McCILL CUTLERY COMPANY, REGISTERED. Boite Postal. 580, Montreal, Canada. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT" 



5° 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 23 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 4. 







St-Vincent de Paul. 




Montreal Sud. 




Peltier, A. 




Bourgault, V. 


135 


Lapointe, L. H., et Lapointe Emile, Montreal 








Viauville. 




Garand, W., et al. 


93 


Morin, Alphonse 




Trudel, F. 
Cartierville. 


96 


Outremont. 




Ouellette, Dosith 


ee 


Girard, E. 
Napierville. 


$75 


Blouin, Leonidas Goldfine, E., et al. 
Rapid's de l'Orignal. 


33 


Boutin, Delphis, 


jr. 


Fortin, Nap. 
Quebec. 


100 


Demers, O. Cohen, J., & Sons, Ltd. 

Rigaud. 


5 2 


Collier, Jos. Alpl 


lonse Roberts, J. G., 4eme 


classe 


Boutin, Ed. Goulet & Frere 


11 


Clement, L. E. 




Rock Island. 

Rapp, M. 


137 


St-Elzear. 

Gravel, Herve Dumoulin, H. 

St-Gregoire de Montmorency. 


50 


















Hebert, Michel Wilkinson, Heywood & Clarke, Ltd. 


23 




ecu 
















St-Laurent. 












Laurier, Jos. Rivet, L. 


36 




jug: 




Ste-Martine. 




Defendeurs. 




Demandeurs. Montants. 


Brault, J. H. Portier, J. A. 


39 






Beldeil. 




St-Philippie. 




McColl, J. 




Couture, J. G. 
Les Capucins. 


$41 


Carbonneau, Pacifique Pelletier, L. C, et al. 


92 


Gagne, H. 
Ouellet, Z. 




Stroud, W. D., & Sons 
Rock City Tobacco Co. 


43 
43 


Ste-Rose. 

Monette, Francis Robitaille, J. 
Sault au Recollet. 


25 


Bavacque, John 




Fasset. 

Blesser, N., et al. 
Lachine. 

Beaudin, J. M. 
Beaudin, J. M. 
Schecter, J. 
Maisonneuve. 

Faust, G. W. 




Corriveau, Thomas Gendron, H. J. 


30 




50 


Hamel, J. J. Latourelle, T. 


60 


St-Martin, Noel 
Marcotte, Art. 
Ouimet, Jos. 

Allard, Amedee 




5 
37 
32 

90 


Joly, Jos. McMurray, T. 

Vaudreuil. 
Lacasse, Hermenegilde Lalonde, J. T. 
Leroux, Gregoire Denis & Frere 

Verdun. 


30 

43 
23 
I 


Labadie, J. A. 




Rockstein & Guttman 


43 


Hacking, James Taillefer, A. (de) et vir. 


25 


Bissonnette, Eugene 


Mtl. Public Service Corp. 


9 


Sauve, Ovila Sauve, C. 


99 


Conet, Ed. 




Lamontagne, Y. 


56 


Westmount. 




Jodoin, Bernard 




Lacasse, V. 


23 


Likely, Samuel Langmaid, H. 


28 


Laporte, Victor 




Lauzon, H. 


21 


Wilde, S. J. (de) Boyer, J. H. 


16 



GRAND TRUNK SWA? 



QUATRE TRAINS 
EXPRESS 
PAR JOUR 



LA VOIE DOUBLE 

Montreal et Toronto. 

Amdnagement sup£rieur. Wagon a. compartiments "Club" 
au train de 10 h. 30 du soir. 

L"'lnternational Limited" 

Le Train le plus beau et le plus rapide du Canada 

Montr6al-Toronto-Chicago, a 9 h. du matin, tous les jours. 

Montreal-Ottawa 

8 h. matin 8 h. 05 soir, tous les jours. 

9 h. 01 matin, 4h. soir, excepte dimanche. 

Montreal-Quebec 
Sherbrooke-Lennoxville 

8 h. 01 matin, 8 h. 15 soir, tous les jours, 
et 4 h. 16 soir, excepted le dimanche. 

Montreal-Portland 

8 h. 01 matin, 8 h. 15 soir, tous les jours. 

Excursions de Colons 

Billets aller et retour pour l'Ouest du Canada, via Chi- 
cago, chaque mardi, jusqu'au 28 octobre. Bons pour deux 
mois. 

BUREAUX DES BURETS EN VIUH : 

111 rue St-Jacques. Angle St-Francois-Xavier. T61. Uptown 1187, 

Hotel Windsor ou gare Bonaventure, Main 8229. 




HiiummitHmiimn. 
iiiiiiimiiimiiimiii 

HnnpHDan: 

aiifflUiiiiiiiniiiiiiiiiiiimiiuiiHiiE: 

uiiiiiiiiiiniDiiiiiiiiimimiiiiiimMr: 



IMTTII'll'!!'!! :■ 



nr 



CTTTTTH'TrnTtinnrm. 



iiiimiin 



lauiinniiiiiimiiiiiiiiiiiuiiiniu: 



Ouvrez un rayon de Clotures Metalliques 
d'ornementation qui vous rapportera 

Tenez une ligne de clotures qui satisfasse surement et 
longtemps vos clients, de clotures qui non seulement prote- 
gent mais embellissent la propriefte\ de clotures qui ne peu- 
vent qu'augmenter le chiffre d'affaires a votre magasin. 



qu augm 
Telles sont 



Les Clotures Ornementa.es 'Teerless^ 

Chaque support e'tfait de fil de fer solide. rigi !e, qui ne ctkiera 
pas Cette c!6ture est faite de fil de fer ga'vanis* ft de pluson revet 
ce fil d'une eonehe de peint ire d'^mail a base He zinc, ce qi i le pro- 
tdge le mieux possible contre la rouille. I,a el6tur< Peerlett est facile 
a fixer et gardera sa forme peniant des anne>s No is fab i ,uons 
aussi to te une s£rie de poi tes ruetaliiques ornementalts. 

Demandez par lettre notra proposition aux Marchands 

Voyez notre brochure coutenant norabre de 111 lgnifi jues si-geen- 
tlon« pour pelouses, parc«, ciraetidres etc. Informtz-vous aufsi de 
nos clotures et portts metilliques pour la ferine. 

The Banwell-Hoxie Wire Fence Co., Ltd. 

WIISNIPEG. MAN. HAMILION. ONT. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS CITEZ "T.E PRTX COURANT" 



Vol. XLVII — No 4. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 23 Janvier 1914. 



THES ! THES ! THfiS ! 

D'ici au ler Fevrier, date de notre inventaire, nous paierons les frais de trans- 
port dans Quebec et Ontario sur tout achat de deux cents livres et plus de thes. 

Thes du Japon 

En boites de 30 et 40 livres. En demi-caisses 80 et 90 livres. 
Nous vous recommandons " VICTORIA " et "PRINCESSE LOUISE". 




EXCEPTIONAL 



Thes 
DE CEYLAN 



DE CONGOU 



THES NOIRS 
En demi-caisses de 30 lbs. En caisses de 90 lbs. 

THES VERTS DE CEYLAN 
Marque "DUCHESS", 'LADY" en demi-caisses. 



THES DE CHINE 

Pea Leaf Pin Head 

En boites de 30 et 45 livres. 

Young Hyson 

En boites et demi-caisses. 



Sassures de Thes Japonais— Sassures de Thes Verts de Ceylan 

En boites de 70 et 80 livres. 



Toujours en stock les thes en paquets des marques : 



Lipton 



99 



"Tamilkande" 



Ecrivez, Telephonez, Telegraphiez. 



LAPORTE, MARTIN, LIMITEE. 

568, RUE ST PAUL, MONTREAL. Tel., MAIN 3766 



LE.PRIX COURANT, Vendredi, 23 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 4. 







Z 



98 LBS. J^ 




Une farine acclamee par les meilleurs 
boulangers et menageres. 
La farine qui, dans tout le Canada, 
recolte le plus grand nombre de ventes 
profitables. 

La farine qui, depuis 1888, a aug- 
ments progressivement la capacite de 
ses moulins de 1 600 a 23000 sacs 
par jour. 

Meme malgre soi, il faudrait croire que 
cette marque de FIVE ROSES posse- 
de une facilite de vente vraiment 
superieure. 

Cette farine est encore meilleure que 
la HARVEST QUEEN, dont vous con- 
naissez deja la valeur. 
Pourquoi tant ramer contre le courant ? 

LAKE OF THE WOODS MILLING Co., LIMITED 
" LAC DES BOIS " 

MONTREAL. 

FARINE FIVE ROSES 



[Son Blanc hie, 



Non Melangee. 






Fonde en 1887. 



MONTREAL, VENDREDI. LE 30 JANVIER 1014 



Vol. XLVII— No 5 



Pour fins Culinaires 

Les Laits Evapores Marques "St. Charles", "Peerless'* 
et "Jersey" de Borden, sont non seulement employes 
pour the, cafe et cereales a la table, mais sont aussi em- 
ployes pour toutes fins culinaires. 

Les menageres apprecient leur commodite et leur eco- 
nomic. 

Encouragez vos clients a employer ce lait de qualite pour fins culinaires. lis 
seront enchantes des resultats et deviendront des clients attitres. 

BORDEN MILK CO., LIMITED 

"Leaders of Qualite'' 

MONTREAL. 

Succursale : No. 2 Edifice Arcade, Vancouver, C. A. 




(INDEX DES ANNONCEURS, PACE 29) 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 30 Janvier 1914. 



' f* r o\. XLVII — No 
-W 



iontiA 



JONAS' 

EXTRACT 
VANILL A. 

DIFLDKAaiardedby 

THE COUNCIL OP ARTS 
AND MANUFACTURE 
PREPARED BY 

Henri Jonas a Cs 

MONTREAL 
NEW YORK, 



Dans tout commerce 

II y a un grand nombre d'articles qui, a certaines saisons. 
ne se vendent pas et le marchand se creuse la tete pour 
trouver le moyen de s'en debarrasser coute que coute. 
C'est un fait qui ne se produit jamais avec les 




Essences culinaires de Jonas. 

Elles ne connaissent pas de morte-saiscn. Printemps, Ete, 
Automne et Hiver, la menagere demande les Essences de 
Jonas. Avez-vous beaucoup d'articles dans votre magasin 
qui se vendent avec si peu de peine ? C'est pourquoi votre 
interet est de ne jamais manquer d'avoir en stock les 

Essences culinaires de Jonas 

Manufacturers par 

Henri Jonas £? Cie., Montreal. 



Un article de season 

est un article a ne pas negliger. Si vous mettez bien en evi- 
dence dans votre magasin ou dans votre vitrine l'article du 
jour, votre clientele pensera a l'acheter. Y-a-t-il un article 
qui soit plus de saison que le 

Vernis Militaire de Jonas ? 

Par les temps de boue et de pluie qui ternissent rapidement 
les chaussures, iln'apas son pareil pour l'entretien des chaus- 
sures en cuir. Si vous voulez offrir a vos clients un Vernis 
qui donne un brillant solide a la chaussure sans lendomma- 
ger, offrez-lui en toute confiance le 

Vernis Militaire de Jonas. 

HENRI JONAS & CIE 

FABRIC ANTS maison fondee en 1870 

389 et 391, RUE ST-PAUL, - - MONTREAL 



Vol. XLVII — No 5. LE PRIX COURANT, Vendredi, 30 Janvier 1914. 



Vendez une caisse entiere 
de Feves Cuites "Simcoe" 

Si ce nest toute une caisse, suggerez au client de 
prendre une douzaine de boites i l A caisse ', disons un 
assortiment de Feves Cuites "Simcoe" dans leurs 
differentes preparations : Ordinaires, Sauce Chili et 
Sauce Tomate. 

Vendre de grandes quantites signif ie avoir moins de 
stock et faire plus de profits. 

En ay ant une caisse de Feves Cuites "Simcoe' , vos 
clients sont toujours prepares pour tout imprevu 
car ils ont sous la main un approvisionnement ali- 
mentaire et un mets delicat qui est aime et apprecie 
par tous. 

'' Lcs Feves Cuites "Simcoe v sont des gagnantcs part out \ 
1 '' Ayes-en toujours un don stock en mains'. 




DOMINION CANNERS, Limited 

Hamilton, Canada. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT" 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 30 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 5. 




EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT". 



Vol. XJA'll — No 5- 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 30 Janvier 1914. 



prix COURANT8 

Dans la liste qui suit, sont comprises uniquement les marques sp^ciales de marchandises dont les maisons, indiqu^es en caractere 
noirs, out l'agence ou la representation directe au Canada, ou que ces maisons mauufacturent elles-memes. Les prix iudiqu^s le sont 
d'apres les derniers renseignements fournis par les agents, representants ou manufacturiers eux-memes. 



WALTER BAKER & CO., LTD. 

La lb. 

Chocolat, Prime No 
1, bte 12 lbs., pains 
de i lb. et i lb. 0.34 
Chocolat a la Vanille, 
bte de 6 lbs. 0.44 

German's Sweet, i 
s. et I bte de 6 lbs. 0.26 
Breakfast Cocoa, bte 
de 1/5, i, i 1 s., 12 
lbs. 

o.39 
cin- 
lbs. 

0.21 
Ca- 




Registered 
Trade-Mark 



lbs. to box et s 
tins. 

Chocolat sucre, 
quieme bte 6 
pains de 1/5 lb. 
Chocolat sucre, 
racas, bte de 6 lbs. o 
Falcon Cocoa (Soda 
chaud ou froid), btes 
de 12 lbs., 1 lb. tins, o 
Caracas Tablets, cartons de 5c, 

40 cartons par boite 1 

Chocolat sucre, Auto, bte de 6 lbs. o 

Ces prix sont F.O.B. Montreal. 

BRODIE & HARVIE, LIMITED. 

Farines preparees de Brodie La doz. 

Red XXX pqts de 6 lbs. 3.10 

Red XXX pqts de 3 lbs. 1.60 

Crescent pqts de 6 lbs. 2.90 

Crescent pqts de 3 lbs. 1.50 

Superb pqts de 6 lbs. 2.70 

Superb pqts de 3 lbs. 1.40 



•32 



34 

.25 

• 32 



Buckwheat pqts de 3 lbs. 1.60 

Buckwheat pqts de 6 lbs. 3.10 

Griddle-Cake pqts de 6 lbs. 3.10 

Griddle-Cake pqts de 3 lbs. 1.60 

Cartons contenant i doz. paquets de 6 
lbs. ou 1 doz. paquets 3 lbs., sans charge 
extra. 

L. CHAPUT, FILS & CIE, 
Montreal. 

The Noir Ceylan "Owl" 
No 5, 1 lb. 30 lbs. par cse 
No 5, I lb. 30 lbs. par cse 
No 10, 1 lb. 30 lbs. par cse 
No 10, i lb. 30 lbs. par cse 
No 15, 1 lb. 30 lbs. par cse 
No 15, \ lb. 30 lbs. par cse 
No 30, 1 lb. 30 lbs. par cse 
No 30, i lb. 30 lbs. par cse 

The Vert Ceylan "Owl" 
No 5, 1 lb. 30 lbs. par cse 
No 5, i lb. 30 lbs. par cse 
No 10, 1 s. 30 lbs. par cse 
No 10, \ s. 30 lbs. par cse 

CHURCH & DWIGHT 
Soda Cow Brand 

Caisse, 60 paquets 



XDWIGHT'S, 



La lb. 
20c 
21c 
26c 
27c 
32c 
33c 
40c 
41c 

La lb. 
20c 
21c 
26c 
27c 



de 



B AKIN G°S O D /V 



1 lb., $3.00. 
Caisse, 120 paquets de 

i lb., $3.00. 
Caisse, 30 pqts 1 lb. et 

60 pqts i lb., $3.00. 



Caisse de 
paquets, 



paquets 
$3.00. 



de 5c, contenant 96 



WILLIAM CLARK 



Montreal 



Conserves 



Viandes assorties 
Compressed Corned Beef 
Compressed Corned Beef 
Lunch Ham 
Lunch Ham 
Ready Lunch Beef 
Geneva Sausage 
English Brown 
Boneless Pigs Feet 
Sliced Smoked Beef 
Roast Beef 
Ready Lunch Loaves, 

Jambon, Boeuf, assortis 
Ditto 

Boeuf Bouilli 
Boeuf Bouilli 
Boeuf Bouilli 



is $2.40 
is 2.50 
2.10 
2.10 
1.50 
2.40 
Veau 



is 

is 
is 

IS 




La doz. 



is 

is 

2S 
IS 
2S 
2S 
2S 
2S 
2S 
IS 
2S 

is 

IS 
IS 
2S 

6s 



2.40 
2.40 
4-30 
2.40 
3-50 
4.30 
4.25 
3-75 
3-75 
2.50 
4-30 

1.60 
2.75 
2.40 
4-30 
15.00 



OEUFS 

Producteurs et Expediteurs : — 

Vous avez besoin a cette 
saison de l'annee de bons 
renseignements du marche, 
des encaissements rapides, les 
plus hauts prix. 

Pour ceci, correspondez ou expediez a 

Sunn, Langlois & Cie, Limitee. 

Principale Maison de Prodoits da Canada. 
MONTREAL. 



La Continental Bag & 
Paper Company, Ltd. 

OTTAWA. 

Manufacturers de Sacs Exclusifs. 



La Vente des Sacs en Papier n'est qu'une partie de notre 
Service. 

Nous nous faisons un point d'honneur de ne fabtiquer que 
des Sacs de la Meilleure Qualite" et de la plus grande Solidite\ 

Demandez a votre Marchand en Gros de ne vous fournir 
que des 

SACS "CONTINENTAL" ANTISEPTiQUES 

DISTRIBUTEURS : 

ONTARIO -The Continental Bag & Paper Ltd, Ottawa et 

Toronto. Walter Woods & Co., Hamilton. 
MANITOBA, ALBERTA, SASKATCHEWAN — Walter 

Woods & Co., Winnipeg 
NLLE ECOSSE, ILE DU PRINCE EDOUARD, ILE DU 

CAP BRETON -Thomas Flanagan, Upper Water St. 

Halifax. 
NOUVEAU BRUNSWICK— J. Hunter White, Agent, Mar- 

ch4 du Nord, St-Jean. 
COLOMBIE ANCLAISE— Smith, Davidson & Wright Ltd. 

Vancouver. 
PROVINCE DE QUEBEC— The Continental Bag & Paper 

Co . Ltd., 584 rue St- Paul, Montreal. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT" 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 30 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 5. 



Pork and Beans, sauce tomates 2s 
Pork and Beans, sauce tomates 

boites plates 3s 

Pork and Beans, boites hautes 

sauce tomates 3s 



o.95 
LIS 



I-3S 




BEEF STEAK 

AND ::■:,■: £ 

ONIONS JD 



Pork and Beans, Plain is 0.60 

Pork and Beans, Plain 2s 0.95 

Pork and Beans, Plain, boites 
plates 

Pork and Beans, boites hautes 
Plain 

Pork and Beans, sauce Chili 

Pork and Beans, sauce Chili 

Pork and Beans, sauce Chili 
Ox tongue 

Ox tongue 

Ox tongue 
Jellied Veal 
Jellied Veal 
Jellied Veal 
Gelees de Bouillon 
Gelees de Bouillon 

Potted Meats. 
Ham, Tongue, Beef and Veal, 

i 0.50 is 1. 00 
Tongue, Ham and Veal, pate is 1.20 
Pates de Foie is 0.90 

Pates de Foie is 1.35 

Soupes La doz. 

Chicken pqts 1.10 

Mulligataknay, Oxtail, Kidney To- 
mato, Vegetable, Mock Turtle, 
Consomme, Pois pqts i.oo 



3S LIS 

3s 
is 

2S 

3S 

lis 

2S IO.OO 
2is 11.00 

is 1.50 
is 3.00 
3-75 
3-5o 



2S 
2S 



6s 11.00 




Mince Meat La doz. 

(Tins fermees hermetiquement.) 

is $1.25, 2s 1.95, 3s 300, 4s 4.00, 5s 5.00 

Plum-Pudding 

Anglais is 1.90 
Plum-Pudding 

Anglais 2s 2.40 

Boeuf fume en tran 

ches "Inglass" is 1.50 

Boeuf fume en tranches "In- 
glass" i s 2.10 
Boeuf fume en tranches "In- 
glass" is 3.35 
J. M. DOUGLAS & Co., 
Montreal. 

.Bleus a laver 

La lb. 

"Bleuol", boites 

10 lbs., 50 pqts 

de 4 carres, 15c 

"Sapphire" 

btes de 14 lbs. 

pqts de i lb. 
"Union", boites 
de 14 lbs., pqts 
de i et 1 lb. 10c 

WM. H. DUNN, 
Montreal. 
Edward's Soups 
(Potages Granules, Prepares en Irlande) 

Varietes: Brun — Aux Tomates — 
Blanc. 
Paquets, 5c. Cartons 1 doz. par 

carton 
Paquets, 5c. Boites 3 doz. chaque 

(assorties), par doz. 0.4s 




Canistres, 15c. Boites 3 
grandeur, 4 oz., par doz. 

Canistres, 25c. Boites 2 
deur, 8 oz., par doz. 

BORDEN MILK CO., 

Montreal. 

Liste de prix pour l'Est, 
inclus. 



1-45 



doz., 

doz., 

2.35 
LIMITED, 

Fort William 



Prix au 
Detaillant 

$6.00 
5-25 



o.45 



Lait Condense (sucre) 

Marque Reindeer (4 doz. par cse) . 
Alarque Mayflower (4 doz. par cse) 
Marque Clover (4 doz. par cse) . . 4.75 

Lait evapore (non sucre) 
Marque Reindeer Jersey, Boite de 

Famille (4 doz. par caisse) 3.90 

Marque Reindeer Jersey, Boite 

moyenne (4 doz. par caisse) 4-5o 

Marque Reindeer Jersey, Boite 

d'hotel (2 doz. par caisse) 4.25 

Carque Reindeer Jersey, Gallon 

{% douzaine par caisse) 4.75 

Cafe (avec Lait et Sucre) 
Marque Reindeer (2 doz. par cse 

large) 5.00 

Marque Reindeer (4 doz. par cse 

petite) 6.00 

Cacao (avec Lait et Sucre) 
Marque Reindeer (2 doz. par cse) 4.60 

Limite de fret: 50c par cwt. 
Conditions: Net 30 jours, sans escompte. 

Lait et Cremes Condenses. 

St. Charles "Family" 3-90 

St. Charles "Hotel" 4-25 

Lait "Silver Cow" 5-40 

"Purity" 5-25 





Automobiliste — "Cette "Sentinelle Rouge" Bow- 
ser est certaineinent une belle addition a votre 
magasin." 

Le Commis. — "Oui, elle nous a sauve bien des 
pas. ' 

L'automobiliste. — "Eh bien, elle vous a amene 
ma clentele pour l'^picerie. Je trouve tres commo- 
de de prendre mon 6picerie tandis qu'on emplit le 
reservoir de mon auto. 



Diantre ! Mais les Automo- 
bilistes sont bien exigeants ! 

Faites-les entrer dans votre magasin pour acheter de la gazoline ou de 
l'huile a. cylindre ft ils ne le quitteront pas avant d'acheter une quan'ite' de 
fruits, bonbons, cigar<s, bouteilles de soda et de ginger ale, du saucisson 
de Bologne, fromage, biscuits sees et autre bonnes choses. 



L'Enseigne 
de 




les y 

amenera. 



500.000 autos sont construits et vendus chaque ann£e. Le commerce aug- 
mente a. un taux extraordinaire et les automobi'istes out apprisquela/ow/V 
"Bowser" signifie : une gazoline pure et propre stir laquelle ils peuvent 
compter. 

Le systeme Bowser vous apportera le commerce de gazoline dans votre 
localite et de plusieurs milles aux alentours. 

II coute si peu. II fait tantgagner que vous ne pouvtz h£siter Ecrivez 
maintenant pour de plus aniples details. 

S. F. BOWSER & CO., Inc. 

66-68 Avenue Frazer, - - Toronto, Can. 

Pompes fabriquees par des owners Canadiens et vendues par des March ands Canadient 

Bureaux de Ventes dans tousles Centres et representants par tout. 

Deteuteurs des brevets et fabrlcants origi tie's de pom pes etaloii mesurant nutom.i ti. 
quemeul a la main et par pouvoir, petit-, et grands re-ervoirs Entrepots de pa /olitie et 
d'buile et systeme de distribution. Mesures a c-nresristiemr nt autoniatique pour con- 
duits, systeme de filtrage et circulation d'buile, systeme de ncttoyage A sec. etc. 



Maison Etablie en 1885. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT". 



Vol. XLVII — No 5. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 30 Janvier 1914. 



Da Frangais pour les Frangais 

international stock Food Co., traite 
bien le commercant Canadien. 



^'International Stock Food Co , Limited, de 
T' ronto, manifeste ses £gards pour ses clients Frances en 
faisant dditer son Attrayant Livre de $3,000 sur le Bewail, 
ses annonces, ses letttes et sa iitterature en general en 
Francois ainsi qu'en Anglais. 

On repond aux lettres des clients Francais, en se 
servant de lenr langue. Ceci retid facile au Marchand de se 
creer de. affaires donnant de bons profits au nioyen de la 

Nourriture "International" pour le Betail 
et les Specialites "International". 



LIS1BDESSPECIAL1TES 

Nourriture "Internatio- 
nal" pour 1 1 Betail 
Nourriture pour la Vol a ill e 
Destructeur de Poux. 
Cuerison des maladies 

des jeunes animaux. 
Poudres Vermifuges. 
Compose absorbant. 
Liniment blanc Dan Patch 
Remede contre le Souffle 
Huile curative de Pin Ar- 
gente. 



FJles rapportent un bon 
profit au marchand et consti- 
tuent reellement la 1 gr.e la 
plus profitable en leur genre 
car elles sont si connues et 
si intensivement annonc£es ! 

Ecrivez pour avoir les 
prix faits aux marchands et 
p ur obten'r tous details. 



LIMITED 



TORONTO, 



Ont 



Pourquoi ne pas retirer de plus 
grands resultats en tenant en stock 
la plus haute qualite de produits 
marins— Marque "Thistle" ? 

Les produits marins sont utie ligne courante de saison tou e 
l'annee, et les marchands n'ontqu'a donner une petite pree- 
minence d'dtalage aux produits de la marque "Thistle" pour 
s'assurer de continuelles et profitables ventes. Les gens 
aiment manger le poisson delicieux a arome de mer de la 
marque "Thistle". 

Haddies, Harengs, Etc., 

DE LA 

Marque "THISTLE". 

sont le choix de la prise et sont prepares et empaquetes au 
bord de l'eau quelques instants apres leur sortie de la mer. 

En plus, £tant prepares dans une manufacture des plus scien- 
tifique et hygi^nique, ils sont empaquetes dans des boites 
perfection nles sans soudure, qui par cela meme, aide a pre- 
server leur excellente saveur. 

Vos clients apprdcieront les aliments marins de la Marque 
"Thistle", et vous aurez le benefice de plus de ventes et de 
profits. 

Votre marchand de gros les vend— approvisionnez-vous 
unmediatetnent. 

ARTHUR P. TIPPET & CO. 

MONTREAL, Agents QUEBEC. 



WINDSOR 

TABLE SALT 



Ce n'est que du sel 
propre, pur, raf f ine 
au supreme degre 

de purete, dans les 

manufactures de sel 

les plus modernes 

du continent. 



CANADIAN SALT 

Company Limited 
WINDSOR, Ont. 



IT 



Uhlti 



Saindoux Compose 



r AIMG 



Reconnu comme le meilleur 
sur le marche. 

II n'en existe pas qui ait un 
gout plus fin. 

Son Prix est raisonnable. 

MATTHEWSLAING LIMITED 



Rue Mill, 



MONTREAL. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT". 



LE PRIX COURANT, Vemlredi, 30 Janvier 1914. 



Vol. XL VII — No 5. 




Lait condense. 



La cse 

Marque Eagle, 4 
doz., chaque 6.00 

Marque Gold Seal, 
doz., chaque 5.25 

Marque Challenge^ 
doz., chaque 4.7s 

Lait evapore. 

Marque Peerless "Hotel", 2 doz., 

chaque 425 

Marque Peerless "Boite Haute", 4 

doz., chaque 4.50 

Marque Peerless "Pour Famille", 4 

doz., chaque 3.90 

Marque Peerless "Petite Boite", 4 

doz., chaque 2.00 

CANADIAN FAIRBANKS-MORSE 
CO., LIMITED. 

Montreal. 




"Paos" ("Le savon qui 
nettoie".) 

Par douzaine de boi- 
tes 0.80 



Yankee Cleaner. 



Boite de 1 gallon 

Boite de i gallon 

Boite de 1 pinte 

Boite de 1 chopine 



$1.00 
0.60 
0.32 
0.20 



Dix pour cent d'escompte sur toute 
commande de douze boites assorties. 



THE CANADA STARCH CO., Ltd., 
Manufacturiere de marques Edwards- 
burg. 
Empois de buanderie. La lb. 

Canada Laundry Starch (caisse de 

40 lbs.) 0.06 

Canada White Gloss (caisse de 40 

lbs.) paquets de 1 lb. 0.06J 

Empois No 1, Blanc ou Bleu (cais- 

ses de 48 lbs.), boites en carton 

de 4 lbs. 0.07 

Empois No 1, Blanc ou Bleu (cais- 

ses de 48 lbs.), boites en carton 

de 3 lbs. 0.07 

Kegs No 1 d'Empois Blanc No 1 

(caisse de 100 lbs.) o.o6i 

Barils No 1 (200 lbs.) 0.06J 

Edwardsburg Silver Gloss, paquets 

chromo de 1 lb. (30 lbs.) 0.07J 

Empois Silver Gloss (48 lbs.) en 

canistres de 6 lbs. 0.08 

Empois Silver Gloss en boites a 

coulisse de 6 lbs. 0.08 

Kegs Silver Gloss, gros cristaux 

(100 lbs.) 0.07 

Benson's Satin (28 lbs.) boites en 

carton de 1 lb., etiquette chromo 0.07J 
Benson's Enamel (eau froide) 

(40 lbs.) la caisse 3.00 

Benson's Enamel (eau froide) 

la caisse (20 lbs.) 1.50 

Casco Potato Flour (20 lbs.) 0.10 

Celluloid. 
Boite contenant 45 boites en car- 
ton, par caisse 3.60 

Empois de cuisine. 
W. T. Benson & Co.'s Celebrated 

Prepared Corn (40 lbs.) 0.07J 

Canada Pure Corn Starch 

(40 lbs.) 0.06 

(Boite de 20 lbs.. 1c en plus.) 



E. W CILLETT COMPANY LIMITED 
Toronto, Ont. p 




r~~ 



AVIS.— 1. Le^ prixcote danscette 
liste sont pour merchandises aux 
pointsdedistributiondegrosdars 
Ontario et Quebec, excepte 1 i oil 
des lisles speciales de prix plus 
eleves ^ont en vig 'eur, et ils sont 
sujets k varier sans avis. 

Levain en Tablettes 
"Royal." 

Boite 30 paquets a 
5c . . . la boite $1.15 



Lessive en Poudre 
de Cillett. 







La cse 

$3.50 
3.40 
3 35 



BAKlNf 



4 doz. a la caisse 
3 caisses .... 

5 caisses ou plus 
Poudre a Pate "Magic" 

Ne contient pasd'alun. 
La doz. 

5c. . . 

oz. . . 

oz. . . 

oz. . . 

oz. . . 

oz. . . 

oz. . . 

oz. . . 



6 do/, de 

4 doz de 

doz. de 

doz. de 

doz, 



4 

6 

8 
de 12 
doz. de 12 
doz. de 16 
de 16 

2^1bs 

5 lbs 
de 6 oz. 
de 12 oz. 



doz, 

1 doz. de 
>zdoz. de 

2 doz 
1 doz, 
1 doz. de 16 oz. 

Vendue en canistres , eulement. 



$0.50 
, 0.75 
, 1 00 

1.30 
, 1.80 
, 1.85 

2.25 

2.30 
. 5 30 
, 9.60 

a 
la Cse 
$(i."0 

«r. 



Remise speciale de 5% accordee sur les 
connnandes de 5 caisses et plus de la 
Poudre a Pate "Magic". 




Modele Ferme du Cabinet de Comptoir. 



Vous devriez savoir au juste d'un 

coup d'oeil la limite de credit qu'a 

atteint chacun de vos clients. 

Introduisez le Systeme de comptabilite Barr dans votre 
commerce de credit, et vous aurez chaque achat de 
chacun de vos clients — charge — "Enregistre" et le 
montant totalise exactement a la minute. 

Et de plus, avec chaque achat que fait an client, il recoit sa "facture" mon- 
trant le plein mentant de son corupte — il sait comme vous ce qu'il vous doit 
— et e'est pour cette simple raison que le Systeme de CompUbilite' Barr rend les 
preceptions plus faciles et prouve le vieil anxiome commercial : "Les Comptes 
Courts Font les plus Anciens Amis." 

Le Systeme de Comptabilite Barr 



a prouve qu'il etait le meil'.eur sur le marche en comparant ses rombreuses 
particularh.es exclusives avec d'autres systemes de comptabilite ; plus com- 
mode et plus rapide a mameuvrer ; un succes par lui-meme, ce qui signifie un 
plus grand =ucces pour tout marchaud ; construit en deux modeles ; le cabinet 
reposmt su- le plancher et le cabinet de comptoir, enregistrant tout nombre 
de comptes. <1epuis 100 a. 1,000. 
Installez le Systeme Barr et faites que "1914" soit votre meilleure annee. 

Ecrivez au'ourd hui— demandez une demonstration et plus de detail* sans que cela 
ne vous oblige a rien en aucune maniere. 

BARR REGISTERS LIMITED 

TRENTON. Ont, 

Grande-Bretagne — Bureau-Chef : Dacre House. No 5 rue Arundel, Strand, 
Londres, W. C — Manufacture : Birmingham. 



AVIS SPECIAL 

Le Systeme de Comptabilite Barr est une inven- 
tion Canidienne bona fide entierement protegee par 
de valides bieveU Iln'ya et il n'y a jimais eu de pro- 
c(d ires legales de prises contre ces brevets, quoique 
tous les concurrents disent le cootraire. Nous ffisons 
cette declaration car nous savons que quelques mar- 
chandsoDt tte trompes et qu'on les a induits a acheter 
d'autres systemes de comptabilite au moy<n de ces 
"on-dit." 

(S'gtie), 

BARR REGISTERS LIMITED. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCfcURS, CITEZ "LE PRIX COURANT". 



Vol. XLVII — No 5. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 30 Janvier 1914. 



LES POUDRES NERVINES DE MATHIEU 

sont uu reruede simple et efficace contre tous lesmauxde tete— un remede que chaque marchand peut recommander comme 
un curatif iflr et rapide. 
Si vous ne connaissez pas les Poudrea Nervines de Mathieu, et si vous Ctes sujet au maux ds t6te, essayezles vous-nigme 
a nos frnis au moyen du coupon ci-joint 




Comme renie le covtre les ihumes et les 
troubles bronchiques, le Sirop de Goudron 
et d'huile de foie de morue de Mathieu est 
fameux tt cette preparation soeur des Pou- 
dres Nervines— marche a grands pas dans la 
mSme voie. 

LA CIE J. L. MATHIEU, 

Proprietaire. 
Sherbrooke, - -P.O. 

MM L. Chaput,— Fils & Cie , Limitee. 
Depositaires en Gras Montreal, P. 



Veuillez m'envoyer une boite legiliere 
de Poudres Nervines de Mathieu a l'adresse 
suivante : 



Nom 



(Nom de la maison de commerce). 



Ville ou village. 
Province 





lOO/o DE PURE CANNE A SUCRE 

AVEZ-VOUS ESSAYE LE SAC DUN DOLLAR ? 




Non Monsieur! 

Rien n'est juste 

aussi bon que 

les 



wwm. 

TOASTED 
WHEAT 
FLAKES 



1?? 



C'est invariablement la 
r^ponse que Ton re<;oit lors- 
que Ton off're un substitut 
de ces dedicieux et nutritifs flocons de ble, et cela 
aussi signitie souvent la perte d'un bon client. 

Assurez vous d'avoir toujours en stock un bon appro- 
viaionnement de "FORCE". 

Da bon b'e cuit avec du malt d'orge pendant 120 
minutes, puis recuit au four, ecrase" et roti a la per- 
fection. 

PRODU1T PAR 

THE H. O. COMPANY 

HAMILTON, ONT. 




"Cow Brand" signifie 
purete de Soda. 

Les cuisinieres soigneuses insistent pour avoir ce soda 
fameux dont la qualite est bien prouvee. Etes-vous pret 
pour la demande de soda actuelle et pendant l'automne ? 

VOTRE FOURNISSEUR EN GROS A * COW BRAND" 

CHURCH & DWIGHT 



Manufacturiers 

MONTREAL 



LIMITED 



IO 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 30 Janvier 1914. 



Vol. XL VII — No 5. 




Soda "Magic' 



la Cse 



No. 1 caisse t>0 pqts de 
1 11) 2.85 

5 caissea. . . „ 2.75 
No. 5 caisse 

100 pqts de 10 oz 2.90 

5 caisses . . . . 2.80 




Bicarbonate de soude superieur 
de "Gillett" 



Caques de 100 lbs., par caque 
Barilsde 400 lbs., par baul . 



$2.75 
7.00 




Creme de Tartre de 
"Gillett" 

La doz. 

)i lh. pqts. (4 doz. dans 
la caisse) . . • SM.iu 

y 2 lb. pqts. (4 doz. dans 
la caisse) ... 2.20 

La Cse 



•4 doz. pqts., % lb. . . f assor-) $8 80 
2 doz. pqts, ^lb. . . I tis. i LadoI 

y 2 lb. canistres rondes, avec cou- 
verclesfermanta vis (4 doz. dans 
la caisse) 2 - e0 

lib. canistes rondes, avec couver- 
cles fernjant a vis (3 doz. dans la 

* caisse *-£? 

* La lb. 

5 Hi. canistres carrees ('/i doz. dans 

la caisse. . . , 0.36 

10 lb. boites en bois . . , • 0-33 
25 )1). seaux en bois .... O.oSf 

100 "I,, barils 0.31 

360 11). barils 0.30 '4 



N. K. FAIRBANK COMPANY 

LIMITED 

Montreal 

Prix du Saindoux 
Compose, Marque 
BOAR'S HEAD. F. 
O. B. Montreal. 
Tihettes 6o lb. o.ui 
Tierces o.u 

Seaux en bois, 20 lbs. o.ui 

Chaudieres, 20 lbs. o.u" 

Caisses, 3 lbs., 20 a la caisse 0.12 

Chaudieres, 5 lbs., 12 a la caisse o.nl 
Caisses, 10 lbs., 6 a la caisse o III 

GUNN, LANGLOIS & CIE, Limitee, 
Montreal 

Prix du Saindoux 

Compose, Marque 

EASIFIRST 

Tinettes 60 lb. o.u J 
Tierces o.u 




2.25 

2.15 
0.12 
0.12 
lb. 0.12 
O.12J 



lb. 
lb. 



Seaux en bois, 20 lbs. 
Chaudieres, 20 lbs. 
Caisses, 3 lbs. 
Caisses, 5 lbs. 
Caisses, 10 lbs. 
Pains moules d'une livre 
IMPERIAL TOBACCO CO. OF CA 
NADA. LIMITED. 
Cigarettes Le 1,000 

Athlete $ 8.50 

Bouquet, boite 350, par boite $2.08 5.95 
Calabash 11.20 

Columbia "tout tabac" 11.50 

Coronet 2 18.50 

Dardanelles "Turques", bouts unis 12.50 



Dardanelles "Turques", bouts liege 

ou argent 
Derby, boite de 600, la boite, 

$4.12; le 1000 
Empire Navy Cut 
Fatima 
Guinea Gold 
Gloria 
Gold Crest 
Hassan "Turques" 
Imperial A A 
Imperial A A 1 
Mecca "Egyptiennes" 
Mogul "Egyptiennes" bouts unis 
M Mogul "Egyptiennes" bouts en 

liege 
Murad "Turques", bouts unis 
New Light "tout tabac" 
Niobe Turques 
Old Chum 
Old Gold 

Pall Mall "Format ordinaire" 
Pall Mall "Format Royal" 
Players Navy Cut 
Richmond Straight Cut 
Sweet Caporal 
Sweet Sixteen 
Sub-Rosa "tout tabac" 

Cigarettes importees 
Capstan "douces et medium" 
Capstan, boites de 10 avec porte- 

cigarettes 
Soussa, importees du Caire, Egyp- 

te, extra fine, No 25 
Extra fine, No 30 
Khedivial 
Three Castjes, boites de fer-blanc 

50s et boites de cartons 10s 
Three Castles, boites de fantaisie 

Tabac a cigarettes 
B.C. No 1, 1/13 



12.75 

6.85 
8.20 

10.25 
8.20 
5-95 
6.20 
8.50 

27.00 

35-00. 
8.50 

12.25 

12.25 

12.25 

8.50 

8.00 

8.20 

6.50 

19.00 

25.00 

8.40 

11.20 

8.50 

5-95 

8.50 

12.50 

12.50 

20.00 
23.00 
30.00 

15-50 
16.00 

La Lb. 
$1.10 



AUX CULTIVATEURS 

Nous recevons la creme des se. 
parateurs a main. 



iAP^ v 



?tb£m^5 



vi>*SS2 



290 Ave. Papineau 
MONTREAL 





The Geo. E. Tuckett & Son Co., Limited. 

HAMILTON. ONT. 



CHARBON 

Anthracite et Bitumineux. 



Exp£di6 par voie ferr^e ou voie d'eau k tous 
endroits de la Province de Quebec. 

GEORGE HALL COAL CO. 

OF CANADA, LIMITED. 

126 hub ST-PIERBE, MONTREAL, 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT". 



Vol. XLVII — No 5. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 30 Janvier 1914. 



II 




LONGUEUR: 425l 3 lEDi : -HAytEUR: Ufi'PiEDS-PROFONDEUR : 120 Pieds 

CAPACITY : 200.000 BARILS PAR AN. 

BRASSERIE ERONTEN^C 



lia Plus Belle 



I a Plus Vaste 



I<a Mienx Amenagee dn Pay* 

^-CErtS^ Mod.rneou.iMee pour produire une biere qui ega.e 



Jugeant 
les meilleures b 

m-? P c j' U 1 A° r iS". H i'j: "»»™iruu, amei 
Mile-End, LA BRASSERIE FRONTENAC, 

C est danscette Brasserie modele, sous la direction d'experts Brasseurs, qu'est produite 

LA BIEBE FHONTRNAC regale des meilleures Bieres importees. 
LA BIERE FRONTENAC est en vente partout. 




FRONTENAC BREWERIES LIMTTED 
MONTREAL 



Athlete, 1/13 1.0S 

Sweet Caporal, 1/14 I.I? 

Tabacs coupes La Lb. 

Old Chum. 1/11 $0.90 

Lord Stanley, tins J4 et J4 lb- I - 16 

Meerschaum, 1/11 0.87 

Athlete mix. Tins V 2 et J4 lb. 1.42 

Old Gold, 1/12 1.03 

Seal of North Carolina, 1/12 0.98 

Duke's Mix. "Cut Plug", 1 lb. 0.92 

Old Virginia, pqts J4 et 1 lb. 0.75 
Duke's Mixture "granule" 

1/11 bags, 5 lbs. carton 0.94 
Bull Durham 

1/10 bags, 5 lbs. carton, la lb. 1.25 

1/16 bags, 5 lbs. carton, la lb. 1.25 

Old Virginia, pqts 1/16 0.70 

Snap, pqts 1/7 et 1/14 0.58 

Calabash Mixture, tins Yi et 1 lb. 1.20 

Calabash Mixture, tins % 1 

Calabash Mixture, tins l /& 1 

Capstan Navy Cut "importe", tins 



Medium et Fort 



tins 



tins 



Capstan Mixture, "importe" 

% medium 
Pride of Virginia, "importe" 

1/10 
Old English Curve Cut "importe", 

tins 1/10 lb. 
Tuxedo "importe", tins 1/10 lb. 
Lucky Strike "importe", tins 1/10 
Rose Leaf "importe", a chiquer, 

pqts 1 oz. 

Tabacs a chiquer "importes" 
Piper Hiedsieck 

Tabacs en poudre 
Copenhagen, en boites 1/12 lb. 
Horseshoe 

Rose No 1 de Landry 
Rose No 1 de Houde 



.25 
.40 



1.50 
1. So 
1.50 

1-35 

1-37 
1.50 

1.30 
La Lb. 
1.22 
La Lb. 
0.90 
0.90 
0.32 
o.34 



EMPIRE BRANCH 

Tabacs a chiquer 
Club barres, 5 a la barre, 6 more, a 

la lb., boites 5 lbs. 0.42 
Moose, ns 2x3 18 lbs. cads, 12 lbs. 

y 2 cads. t 0.40 

Snow Shoe, barres, 6 y 2 more, a 

la lb. 0.45 

Stag, 5 1/3 more, a la lb. V2 butts 0.39 

Black Watch, 6s 0.45 

Bobs, 5s et 10s 0.39 

Currency, 10s 0.39 

Pay Roll, -jVzS 0.59 
Empire Navy Chewing, barres, 14 

oz., boites 7 lbs. 0.53 

Tabacs a fumer en palettes La Lb. 

Rosebud, 3x3, 7s y 2 cads, 8 lbs. 0.50 
Pedro, barres, 16 oz., 5 more, a la 

lb., boites de 6 lbs. 0.58 

Empire, 6s et 12s 0.44 

Rosebud, 6s 0.45 

Ivy, 7s 0.50 

Shamrock, 6s 0.45 

Tabacs haches 

Great West, sac, 8s 0.59 

Regal, cube cut, en boites de 9s 0.70 

Taxi, crimp cut, boites 10s 0.78 

HENRI JONAS & CIE, 

Montreal. 

Pates Alimentaires. La lb 

Macaroni "Bertrand" 0.08 

Vermicelle "Bertrand" 0.08 

Spaghetti "Bertrand" 0.08 

Alphabets "Bertrand" 0.08 

Nouilles "Bertrand" 0.08 

Coquilles "Bertrand" 0.08 

Petites Pates, etc. 0.08 



Extraits Culinaires. La doz 

1 oz. Plates. Triple concentre 0.84 

2 oz. Plates. Triple concentre 
2 oz. Carrees. Triple concentre 

4 oz. Carrees. Triple concentre 
8 oz. Carrees. Triple concentre 

16 oz. Carrees. Triple concentre. 
2 oz. Rondes. Quintessences 
2i o Rondes. Quintessences 

5 oz. Rondes. Quintessences 
8 oz Rondes Quintessences 
4 oz. Carrees. Quintessences. Bou- 

chons emeri 

8 oz. Carrees. Quintessences. Bou- 
chons emeri 

2 oz. Anchor. 

4 oz. Anchor. 

8 oz. Anchor. 
t6 oz. Anchor. 

2 oz. Golden Star "Double Force" 0.75 

-1 nz. Golden Star "Double Force" T.25 

8 oz. Golden Star "Double Force" 
ifi 07. Golden Star "Double Force" 

2 oz. Plates. Soluble. 

a oz. Plates. Soluble. 

8 oz Plates. Soluble. 
t6 <->z. Plates. Soluble. 

T oz. London. 

2 oz. London. 
Fxtraits a la livre dp St. oo a 

Extraits an grallon de 



1. 57 
1.88 

3-34 
6.25 

12.00 

1.96 
2.19 
3-75 
6.67 

3-75 

7.50 
1. a 
1. 75 
3.00 
6 00 



2.2s 
4- 2$ 
0.71 
i.aji 
2.25 

o.«;o 

0.75 
3.00 



$6.00 a 24.00 
Memes prix pour extraits de tous fruit*. 

Moutarde Francaise. La grosse 

Ponv Mustard. 2 doz. a la cse 8.40 

Small Mustard. 2 doz. & la cse 7.80 

Medium Mustard. 2 doz. A la cse 10.80 

Larg-e Mustard. 2 doz. a la cse 12.00 

Tumblers Mustard. 2 doz. a la cse 10.80 

Mugrirs Mustard. 2 doz. a la cse 13. 20 

Nugget Tumblers, 2 doz. 4 la cs 13.20 



12 



l.K PRIX COURANT, Vendredi, 30 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 5. 



Athenian Tumblers, 2 doz. 4 la cse 13.20 
Gold Band Tumblers, 2 d. a la cse 13.80 
No 64 Jars Mustard, 1 doz. a la cse 18.00 
No 65 Jars Mustard, 1 doz. a la cse 21.00 
No 66 Jars Mustard, 1 doz. a la cse 24.00 
No 67 Jars Mustard, 2 doz. a la cse 13.20 
No 68 Jars Mustard, 1 doz. a la cse 15.00 
No 69 Jars Mustard, 1 doz. a la cse 24.00 
Molasses Jugs Must., 1 d. a la cse 21.00 
Jarres i gal. Mustard, 1 d. a la cse 36.00 
Jarres i gal. Mustard, \ d. a la cse 54.00 

Vernis a chaussures. La doz. 

1 doz. a la caisse. 

Marques Froment. 0.75 

Marque Jonas. 0.75 

Vernis Militaire a l'epreuve de l'eau. 2.00 

MATTHEWS-LAING, LIMITED, 
Montreal, Canada. 




Lard en Baril Marque "Anchor" 

Lard pesant, Canada Short Cut, 

Mess brl. 35/45 29.00 

Lard pesant, Canada Short Cut, 

Mess y 2 brl. 15.00 

Lard pesant, Canada Short Cut, 

brl. 45/55 28.50 

Lard pesant, Canada Short Cut, 

V2 brl. 14.25 



Lard pesant, Brown Brand, desos- 

sc, lout gras, brl. 20/35 27.00 

Lard clair, pesant, brl. 20/35. 
Picked Rolls, brl. 27.50 

Lard a feves, (petits morceaux, 

mais gras), brl. 24.00 

Heavy, clear fat backs, 40/50 27.50 

Heavy, clear fat backs, 60/70 2.7.00 

Saindoux Compose Raffine, choix. 
Marque "Anchor", 

Tierces, 375 lbs. lb. 



0.10J 
o.io3 



Boites 50 lbs. net (doublure par- 

cheniin) 
finettes, 50 lbs. net (Tinette imi- 

tee) 
Seaux de hois, 20 lbs., net $2.15 
Seaux de fer-blanc, 20 lbs. $2.05 o.ioi 
Caisses 10 lbs. tins, 60 lbs. en cais 

ses, bleu 
Caisses 5 lbs. tins, 60 lbs. en cais 

ses, bleu 
Caisses 3 lbs. tins, 60 lbs., en cais 

ses 
Briques de saindoux, 60 lbs, en 

caisse 



0.10J 
o.io3 



0.11 



o.nj 



o. Hi 



Saindoux Marque "Anchor" (garanti 
pur). 

Tierces, 375 lbs. 0.14 

Boites, 50 lbs., net (doublure par- 

chemin) 0.14} 

Tinettes, 50 lbs., net (tinette imi- 

tee) O.14I 

Seaux de bois, 20 lbs., net (dou- 
blure parchemin) $2.90 0.14! 

Seaux en fer-blanc, 20 lbs. 

brut $2.80 0.14 

Caisses, 10 lbs., tins, 60 lbs., en 
caisses rouges 0.144 



Caisses, 5 lbs., tins, 60 lbs., en 

caisses rouges 0.15 

Caisses, 3 lbs., tins, 60 lbs., en 

caisse 0.15 

Saindoux en carre d'une livre, 60 

lbs., en caisse 0.15J 

Viandes fumees. 
Jambons: Premiere qualite. 

Extra gros, 28 a 40 lbs. 0.16 

Gros, 20 a 28 lbs. 0.17 

Moyens, 15 a 19 lbs. 0.18* 

Petits, 10 a 13 lbs. 0.19 

Jambons desosses, roules, gros 

16 a 25 lbs. 0.19 

Jambons desosses, roules, petits 0.21 

9 a 12 lbs. 
Bacon, Special Rose Brand 0.22 

Bacon Anchor Brand, a dejeuner, 

sans os, choisi 0. 19 

Bacon Brown Brand, a dejeuner, 

marque anglaise, sans os, choisi 0.17 
Bacon Windsor, dos pele 0.22 

Bacon Windsor, sans os 0.24 

Jambons de Laing, choisis, Pique- 

que-Nique", 10 a 14 lbs. 0.15 

Petit bacon roule, epice, desosse, 

8 a 12 lbs. 0.15$ 

Bacon choisi, Wiltshire, cote, 50 

lbs. 0.20 

Cottage Rolls 0.19 

Saucisses fumees. 
Bologna (Bondon de Boeuf) 0.09 

Bologna (Enveloppe ciree) o.o8i 

Brunswick (Beef Middles) 0.08 

Frankfurts 0.11 

Polish 0.09 

Garlic 0.09 

Empress (Poulet, jambon et lan- 

Saucisses fraiches. 
Saucisses de pore (tripes de pore) 0.09J 





CI! 



LE SAVON FAIRY 

Quand nous vous disons que vous pouvez compter sur le SAVON 
FAIRY comme etant un vendeur actif et constant, sur de satisfaire 
vos clients, e'est que nous savons positivement que le morceau de 
savon ovale, flottant, blanc et doux est le MEILLEUR qui se puisse 
vendre a cinq cents et que VOS CLIENTS le savent. 

Nous avons annonce le SAVON FAIRY d'une maniere si inten- 
sive que la devise "AVEZ-VOUS UNE PETITE FEE DANS VOTRE 
DEMEURE?" signifie ' LE MEILLEUR SAVON QUE JE PUISSE 
ACHETER" dans I'esprit de toutes les femmes. 

Ne manquez pas de faire un bon etalage de SAVON FAIRY— it se 
vend a vue. 

"Avez=vons une petite Fee dans votre demeure ?" 
The N. K. Fairbank Company Limited. 



MONTREAL. 



Willi J I IDlO TZ S ^ ^ 

EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT". 



Vol. XLVII — No 5. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 30 Janvier [914. 



Les Clients disent 



«ni 



> » 



C est ca 



lorsqu'ils voient a l'etalage ou si 
vous leur montrez une jarre de 
confiture ou de gelee E. D. S. 
Les clients connaissent la marque 
populaire parce qu'ils l'ont vue 
annoncee. Ainsi il est facile de 
faire la premiere vente des pro- 
duits de fruits E. D. S. 
Les delices ■ que procurent la 
qualite et la purete des fruits les 
ramenent en acheter d'autres. 
ApprovisionneZ votre stock au- 
jourd'hui. 

Faites seulement par 

E. D. SMITH & SON 

LIMITED 
WINONA, ONTARIO 



AGENTS: 




NEWTON A. HILL, 


Toronto 


W.H.DUNN, 


Montreal 


MASON & HICKEY, 


Winnipeg 


R.B. COLWELL, 


Halifax, N. E 








*******'****'***^**^^**www^c»wwy>A/*»< 




DEPUIS UN SIECLE OU PLUS 

St-Vincent a expedie le gros de l'approvisionnement du 
uioiide en fait d'Arrowroot, paice que la St Vincent 
Arrowroot est la meilleure. 

Comme article eourant de manage il s'est fait une place 
dans nombre de domiciles ; ses qualit^s salutaires et nu- 
tritives en font un aliment sain et bienfaisant pour les 
jeunes gens, les gens ages et les invalides. 
La grande vari£te de mets delicieux qu'on peut confec- 
tionner avec cet aliment cplique le "pourquoi" de sa 
popularity. II se digere tres facilement. 
Faites bien savoir a votre clientele que vous avez la 
St-Vincent Arrowroot et vos ventes seront conside- 
rables. Pour renseignements et echantillons £crivez a 
T. Elliot Sprott, Secretaire. 

ST. VINCENT ARROWROOT CROWERS 
AND EXPORTERS' ASSOCIATION 



KINGSTOWN 



Antilles 

Anglaises 




EN ECRIVANT, AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT". 



•4 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 30 Janvier 1914. 



Vol. XL VII — No 5. 



L-ant ' i i aKiMatgwaf 1 - 



KHXBKiraS 




J PERFECTION 

' T** MOONEY BISCUIT >. CANDY CO 

STRATfORO CANADft 



LES 



BISCUITS 

Qui Edifient un Commerce. 

Tout Spicier actif et intelligent de- 

vrait maintenant f aire un effort 

special pour pousser la ven- 

te des biscuits 

Soda a la 

Creme Perfection 

de Mooney 

11 a une occasion de le f aire en cette 
grande saison des receptions et 
des "They. II n'y a rien de plus 
agr^able au gout, de plus croustil- 
lant et de plus delectable en fait de 
biscuits. Tous les gourmets le savent 

The Mooney Biscuit 

AND CANDY CO., UNITED 

Manufactures a 

Montreal, Stratford, Winnipeg, 
Vancouver. 

Succursales a Hamilton, Ottawa, Syd- 
ney, C. B., Halifax, N. E., Fort Will- 
iam, Calgary, Vancouver, C. B., St- 
Jean, T. N. 



u 



La FarinePreparee deBrodie 

Vous Conserve Vos Clients. 

Toujour* digne de confiance, elle est preferee » 
toutes les autres f arines 

UN BON VENDEUR. 

Voyez le coupon des epiciers dans cbaque 
carton. 

Brodie & Harvie, Limited. 

14 et 16 Rue Bleury, 

Tel. Main 436. MONTREAL. 



Ne demandez pas plus a votre publi- 
cite qu'elle ne peut vous donner. Son 
action est limitee de meme que son ren- 
dement. 



Saucisses de pore (tripes de mou- 






ton) 


0. 


10 


Petites saucisses de pore (pur 






pore) 





16 


Saucisses Cambridge (paquets de 






1 lb. 


0. 


ioj 


Saucisses de fermier 





10 


Chair a saucisses (seaux de 20 






lbs.) 





08 J 


Boudin blanc 





07 


Boudin noir 





08 



AGENCES 

LAPORTE, MARTIN, LIMITEE, 

Legumes importes 

"LE SOLEIL" 

Asperges C/S 

Pointes de Tete seul., Y2 flac. 40 s. 22.00 
Pointes de Tete seul, Y2 kilo, 100s. 27.50 
Pointes de Tete seul., 1 kilo, 50 s. 27.00 
En Branches Geantes, bocal, 16 s. 10.00 
En Branches Geantes, Y2 kilo, 100s. 27.00 
En Branches Geantes, 1 kilo, 50 s. 25.00 
En Branches Grosses, Y2 kilo, 100s. 24.50 
En Branches Grosses, 1 kilo, 50F. 23.50 
En Branches Extra, 1 kilo, 50 s. 22.00 
Coupees sur Extra, Y2 kilo, 100 s. 22.00 
Coupees sur Extra, 1 kilo, 50 s. 21.00 
Er. Branches Fines, y 2 kilo, 100 s. 22.00 
En Branches Fines, 1 kilo, 50 s. 21.00 

Flageolets 

Extra Fins, y 2 kilo, 40 s. 9-50 

Extra Fins, Y2 kilo, 100 s. 13-50 

Moyens, Y2 kilo, 100 s. 11.00 

Haricots 

Verts Extra Fins, y 2 flac, 40 s. 9.00 

Verts Extra Fins, Y kilo, 100 s. 13.00 

Verts Fins, y 2 kilo, 100 s. n.50 

Verts Fins, 1 kilo, 50 s. 11.00 

Verts Moyens, y 2 kilo, 100 s. 7.50 

Verts Coupes, Y kilo, 100 s. 7.50 

Divers 

Carottes tournees, y 2 kilo, 100 s. 10.50 
Carottes tournees, 1 kilo, 50 s. 10.00 

Choux de Bruxelles, y 2 kilo, 100 s. 9.50 
Choux de Bruxelles, 1 kilo, 50 s. 9.00 
Cotes de Celeri, y 2 kilo, 100 s. 8.00 

Cotes de Celeri, 1 kilo, 50 s. 7.50 

Celeri (pieds), y 2 kilo, 100 s. io.oo 

Epinards en Puree, y 2 flac, 40 s. 8.00 
Epinards en Puree, y 2 kilo, 100 s. 10.00 
Epinards en Puree, 1 kilo, 50 s. 9.50 
Fonds d'Artichauts, y 2 kilo, 100 s. 33.00 
Salsifis, J/2 kilo, 100 s. 11.50 

Macedoines 

Extra choix, No 1, Y2 flac, 40 s. 8.50 

Extra choix, No 1, Y kilo, 100 s. 12.00 

Extra choix, No 1, 1 kilo, 50 s. 11.50 

Sans marque, No 2, Y2 kilo, 100 s. 9.00 

Petits Pois 

Sur Extra Fins, l / 2 flac, 40 s. 
Sur Extra Fins, Y2 kilo, 100 s. 
Extra Fins, Y2 kilo, 100 s. 
Extra Fins, 1 kilo, 50 s. 
Tres Fins, Y2 kilo, 100 s. 
Fins, y 2 kilo, 100 s. 
Mi-Fins, Y2 kilo, 100 s. 
Moyens, No 1, Y kilo, 100 s. 
Moyens, No 2, Y2 kilo, 100 s. 
Moyens, No 3, Y2 kilo, 100 s. 



10.00 
15-50 
15-00 
I4-50 

13.50 
11.50 
11.00 
10.00 

9-50 

9.00 



IMPORTANT 

Les Epiciers detaillants 

qui desirent plaire a 1 e u r a 
clients devraient etre certains 
de pouvoir leur fournir les v£ri- 

tables 

Baker's 
Cocoa 

and 

Chocolate 



Registered" avec la marque de com 
Trade-Mark merce sur les paquetS- 

Ce sont des marchandises 
de premier ordre, les meilleures 
du monde au point de vue de la 
purete" et du gout. 

Manufacturers uniquemeut par 

WALTER BAKER & CO., 

Limited. 

Montreal, Can. Dorchester, Mai* 

ETABLIE EN 1780. 




LAGAILLE, CENDREAU & CIE 

Successeurs de CHS. LACAIUB & CIE. 

EPICIERS EN OROS 

Import atenrs de Mel asses, 81- 

rops, Fruits Sees, The, Vina, 

Liqueurs, Sucres, Etc, Etc. 



Speciality de Vina de Hesse de Slclle 
et de Tarragons. 



329 Rue St-Paul et 14 Rue St-Pizier 
MONTBEAL 



ELITE" 



CHOCOLAT u 

Non Sucre 

DBS EPICIKB8 
four tons les 

Besoins de la Cuisine 

Tablettes de X lb. 

Fabrlqnti par 

JOHN P. MOTT & CO., 

HALIFAX, N. E. 

J.A.TAYLOR, Agen , Montreal 



Vol. XLVII — No 



LU PRIX COURANT, Vendredi, 30 Janvier 1914. 



15 



Viandes en conserve 
de CLARK 

L/etalon de perfection en vian- 
des : sal£e, rotie, boeuf bouilli, 
mouton, etc , Veau, beeuf, pate" de 
jambon, viandes en pots et de- 
soss^es (toutes les varies) Bif- 
steak et oignons, Irish Stew. 
Saucisses de Cambridge tt de 
Geneve, Poulet d£sosse\ pieds de 
pore, petit sale, jarrets a la gele'e, 
etc , etc. 

Soupes concentres Marque 
"Chateau". 

Langues de boeuf pour 
lunch (en boites et verres) 

Le plus beau choix d'ali- 
ments en conserve et la meil- 
leure valeur. 

W. CLARK, Limited. 

MOMTREAL 



Le Pre! Immobilier, Limitee 

244 Rue Ste-Catherine Est, 
Montreal. 
Phone Bell Est 5779 

BUREAU DE DIRECTION i 
President t M. J.-A.-B. Gauvlu, pharmacien 
ancien echevln ; Vice-President i M. X, -A. La 
vallee, maire de Montreal ; Secretaire-Treso 
rier i M. Arthnr Gagne, avocat ; Directeurs : M 
L. E. Geoffrion, auoien president de la Chambre 
de Commerce du District de Montreal, membre 
de la Commission du Havre de Montreal ; M. le 
Dr J.-O. Goyette, ancien maire de Magog ; M. le 
Dr P -P. Renaud, capitaliste ; M. F.-E. Fontaine, 
directeur-g4rant de "The Canadian Adver Ising 
Limited" ; Gerant : M. L.-W. Gauvin, ex-in9pec- 
teur et surintendant de la Metropolitan Life 
Ins. Co. 

SI VOU3 AVEZ BESOIN DE CAPITAL 

pouracheter une propriety ou pour vousbftti 1 " 
inscrivez-vous au "Pr«t Immobilier, Limitee, " 
qui vous prttera ce capital sans int6rtt, avec 
grandes faeilites de remboursement. 

Les faeilites de remboursement des prSts faits 
a ses membres par le "Pret Immobilier, Limitee'" 
sont telles qu'elles represe-atent a peu pr£s 
l'intertt que l'on aurait a payer sur un emprunt 
ordinaire. 

REPRESENTANTS DEMANDES.-Le "Prat 

Immobilier, Limitie" n'a pas encore d'agence 
dans tous les Districts et est dispose a entrer en 
pourparlers avec des reprgsentants bien quali- 
fies. 

Eerirez ou telephonez pour avoir la 
brochurette explicative gratuite. 



Lorsque vous arrangez votre vitrine, 
ayez soin de mettre le motif principal a 
la hauteur ou il sera le mieux saisi par la 
vue du passant 



Petits Pois Frs. Petit 

Fins, y 2 kilo, 100 s. 9-50 

Moyens, y 2 kilo, 100 s. 7.00 

Soupes 

Cerfeuil, ! / 2 kilo, 100 s. 9-00 

Creme de Celeri, y 2 kilo, 100 s. 6.50 

Julienne, y 2 kilo, 100 s. 8.00 

Oseille, y 2 kilo, 100 s. 9°o 

Printaniere, l / 2 kilc, 100 s. 8.50 

Tomates Puree, y 2 kilo, 100 s. 10.50 

Tomates Puree, 1 kilo, 50 s. 10.00 

Huile d'Olive "Minerva" 

Caisse 12 bout., litre 8.00 

Caisse 12 bout., qrts. 6.00 

Caisse 24 bout., pts. 6.50 

Caisse 24 bout., y 2 pts. 4- 2 5 

Caisse 2 estagnons, 5 galls. 2.00 

Caisse 6 estagnons, 2 galls. 2.05 

Caisse 10 estagnons, 1 gall. 2.10 

Caisse 20 estagnons, y 2 gall. 2.25 

Caisse 20 estagnons, ^4 gall. 2.50 

Caisse 48 estagnons 2.60 

Savons de Castille 

Le Soleil 72% d'huile d'Olive. Caisse 

Caisse de 200 moic. de ity 2 oz. 12.00 

Caisse de 100 more, de 10^4 oz. 6.00 

Caisse de 200 more, de 7 oz. 7.75 

Caisse de 200 more, de 2> l A oz - 4- 2 5 
Caisse de 50 more, long de 16 oz. 4.75 

Caisse de 50 more, carre de 16 oz. 4.75 

Caisse de 50 more, carre de 12 oz. 4.00 

Caisse de 12 barres de 3 lbs. 0.09* 

Caisse de 25 barres de 11 lbs. 0.082 



La Lune 65% d'huile d'Olive 



Lb. 



Caisse de 50 more, carres de 12 oz. 3.75 
Caisse de 12 barres, 3 lb.s 0.09 

JOHN P. MOTT & CO. 

Elite, per doz. 0.00 
La lb. 
Prepared Cocoa 8.28 
Breakfast Cocoa 
No 1 Chocolate 

Diamond Chocolate 

Navy Chocolate 

Cocoa Nibbs 

Cocoa Shells 

Confectionery Chocolate 0.18 a 

Plain Chocolate Liquors 0.18 a 

Vanilla Stick la gr. 




0.36 
0.30 
0.24 
0.29 

o.3S 
0.05 
0.30 
o.3S 
1. 00 



SALADA TEA CO. 




THES DE CEYLAN 
"SALADA" 



Etiquette Brune, i's et i's. 
Etiquette Verte, i's et i's. 
Etiquette Bleue, i's, i's, i's et 

i's. 0.30 

Etiquette Rouge, i's et i's. 0.36 
Etiquette Or, au detail 0.44 



Cout. Vend. 
$0.25 $0.30 
0.27 0.35 



0.40 
0.50 
0.60 
Noir, mele ou vert, de toutes qualites. 



Lavage splendide 

Mais cela ne donne pas une idee 
assez haute de ce que le savon 

FELS-NAPTHA 8i s nifie p oui les 

femmes, si elles se conforment bien 
aux instructions. 

Alors il n'est pas besoin du tout 
d'employer de l'eau chaude ou 
bouillante. II est done bien peu 
6tonnant que FELS'NAPTHA i 0l "' sse 
d'une pareille faveur aupres de vos 
clientes ! 




SAVON. 

The GENUINE, empaquete 100 mor- 
ceaux par caisse. 




Prix pour Ontario et Quebec: 
Moins de 5 caisses 
Cinq caisses ou plus 



5.00 
4-95 




SNAP CO., LTD., 

Montreal. 

Snap Hand 

Cleanei 

Cse de 3 do 3.60 

Cse de 6 doz. 7.20 

30 jours. 



ARTHUR P. TIPPET & CO., Montreal. 
Lime Juice "Stowers" La cse 

Lime Juice Cordial, 2 doz. pts. 4.00 

Lime Juice Cordial, 1 doz. pts. 3.50 

Double Refi, lime juice 3-50 

Lemon syrup 4.00 



Beaucoup de commis pensent que l'art 
de la vente se compose de 99 pour cent 
de paroles. Ce genre de vendeurs n'at- 
tire pas le client de qualite ni meme 
beaucoup d'autres de qualite moindre. 



i6 



.!■; PRIX COURAN'T, Vendredi, 30 Janvier 1914. 



Vol. XLVII — No 5. 





* LEI, % 




X 



^,'I-LETT COMPANY LIMIT0| 

TORONTO ONT. «°" TBt ii 



EpiciCTS I Quand ves clients demandent 
de la "Lessive" Ms entendent la Lessive de 
Gillett et toute tentative de leur substituer une 
marque "tout aussi bonne" peut vous causer 
la perte d'un bon client. "La Lessive de Gillett 
devore la crasse". Elle la consume absolu 
ment! Elle ne "Secoue pas", ni ne la 
"Chasse", ni ne la met "Enfuite", ni rien dece 
que font certains de ses soi-disant rivaux "tout 
aussi bons". La Lessive de Gillett est la Lessi- 
ve d'Origine et la Meilleure du Canada. 
Reffusez les substituts. lis ne donnent jamais 
satisfaction. 



X LA LESSIVE DE GILLETT CONSUME LA CRASSE 




EWGILLETT COMPANY LIMITED 

TORONTO, ONT. Montreal 
" &£>£>0-0-£3-£3-£>G-Q-£F 





HADDIES 

MARQUE "BRUNSWICK" 




Seuls les poissons les plus choisis et frais peches dans la fameuse 

Baie Passamaquoddy sont employes et empaquetes dans les aliments 

marins de marque "Brunswick." 

La haute qualite de nos articles nous a donne un grand commerce, 

qui, par des methodes d'affaires consciencieuses, croit constamment. 

Lorsque vous tenez les Marques de Connors Bros., vous vendez des 

articles qui se vendent tres bien. 

Notre usine marche dans les conditions les plus ideales et nos 

articles sont parf aits pour les consommateurs. 



CONNORS BROS., LTD., Blacks' Harbour, N. B. 

AGENTS : 

LEONARD BROS., Montreal. — C. H. B. HILLCOAT, Sydney. — A. W. HUBAND, Ottawa. — JAS. HAYWOOD, 
Toronto. - CHAS. DUNCAN, Winnipeg.— GRANT OXLEY & Co., Halifax. N.E.— C DE CARTERET, Kingston. - 
BUCHANAN & AHERN, Quebec. — J. L. LOVITT, Yarmouth. - SHALLCROSS, McCAULAY, Calgary, JOHNS- 
TON & YOCKNEY, Edmonton, Alta. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT". 



LE PRIX COURANT 

REVUE HEBDOMADAIRE 
Commerce, Finance, Industrie, Assurance, Etc. 



EDITEURS 

La Compagnie do Publications des Marchands Detaitleurs du 

Canada, Li mi tee, 

Telephone E.t 1185. MONTREAL. 

Echange reliant tou* les services: 

Montreal et Banlieue, $2.50) 
ABONNEMENT ; Canada et Etats-Unis, 2.00 \ PAR AN. 
Union Postale, - Frs. 20.00 ) 

Bureau de Montreal : 80 rue St-DenU. 

Bureau de Toronto : Edifice Crown Life, J. S. Robertson & Co., repretentant*. 

Bureau de New-York : Tribune Bids., William D Ward, repretenta